Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

Désaccords sur un quota de femmes dans la communauté scientifique



  1. #1
    RSSBot

    Désaccords sur un quota de femmes dans la communauté scientifique

    La proposition de Ernst Ludwig Winnacker, président de l'agence de moyens pour la recherche allemande (DFG), d'instaurer un quota de femmes chez les scientifiques a déclenché un débat houleux.

    Dans une enquête du Handelsblatt publiée le 6 juin, les présidents des sociétés Fraunhofer et Max-Planck se sont fermement opposés à ce projet alors que leurs collègues des sociétés Leibniz et...

    Lire la suite : Désaccords sur un quota de femmes dans la communauté scientifique

  2. Publicité
  3. #2
    blackdove_gb

    Re : Désaccords sur un quota de femmes dans la communauté scientifique

    Je ne comprends pas pourquoi certains veulent arriver à une "parité" hommes-femmes (de 50/50) dans les sciences. En effet, ce serait oublier des facteurs comme le gout plus prononcé des hommes pour l'aspect technique des choses ou le fait que ce sont le plus souvent les femmes qui mettent les enfants au monde (j'entends quelqu'un me dire que c'est toujours comme ca. o_O) et ne souhaite pas faire carrière au détriment de l'éducation des enfants..

    Les hommes et les femmes sont phisiologiquement différents, pourquoi vouloir IMPOSER la parité partout?


    ps : je ne dis pas que les femmes ne doivent pas faire carrière ou doivent systématiquement s'occuper des enfants mais je souhaite insister sur le fait qu'il existe des facteurs autres que les décisions des emlpoyeurs.

  4. #3
    Bouli

    Re : Désaccords sur un quota de femmes dans la communauté scientifique

    C'est surtout stupide puisqu'il n'y a pas 50% de femmes dans les futurs chercheurs. Le fait d'imposer un 50/50, ca fera qu'on sélectionnera les chercheurs sur leur sexe et non sur leur travail.
    On sera alors fiers de montrer qu'on a une parité... mais avec des chercheurs qui ne sont pas sélectionnés sur leurs compétences.

  5. #4
    Slagt

    Re : Désaccords sur un quota de femmes dans la communauté scientifique

    On vit en société. Et la société est faites pour mettre à bas des comportements instictifs. Pourquoi les femmes devraient elles être les seules concernés par l'avenir de leurs enfants ? Pourquoi les hommes devraient ils être les seuls à s'interesser à l'aspect technique des choses ?
    Certains peuvent bien penser que cette segmentation est partie intrinsèque de l'homme, moi je pense que vivant en société, l'humain est capable de détruire cette segmentation, et d'instaurer naturellement un 50/50 absolument partout.

    Si l'homme est plus généralement attiré par l'aspect technique que les femmes, c'est bien pour deux raisons. La première est qu'un homme ne s'intéressant pas à ce genre de chose se fait traiter des femmes, et qu'une femmes s'interessant à ce genre de chose se fait traiter d'hommes. Commençons par changer nos maternelle (et je parle bien du corps éducatifs là), la parité s'installera d'elle même.
    ••=• ••= = ••= •=• •= =••••= ••• =•=• •• • =• =•=• • •••

  6. #5
    kNz

    Re : Désaccords sur un quota de femmes dans la communauté scientifique

    Citation Envoyé par Slagt
    La première est qu'un homme ne s'intéressant pas à ce genre de chose se fait traiter des femmes, et qu'une femmes s'interessant à ce genre de chose se fait traiter d'hommes. Commençons par changer nos maternelle (et je parle bien du corps éducatifs là), la parité s'installera d'elle même.
    On vit pas dans le même monde

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    pavlinka

    Re : Désaccords sur un quota de femmes dans la communauté scientifique

    Je pense que ce n'est absolument pas necessaire d'imposer ce quotat, ca serais meme tres ridicule. Peut etre que dans la generation qui travaille aujourd'hui il y a des disparités, mais dans la generation qui arrive, c'est de moins en moins le cas. En BCPST, sur 50 psn au debut de l'année, seulement 8 garcons!
    Dans ma classe de PCSI il y a certes un peu plus de garcons ( on doit etre entre 15 et 18 filles su 43) les 5 premiers sont des filles! je ne me fait aucun souci pour la représentation des femmes chez les futurs chercheurs.
    C'est meme inquiettant, cette libération de la femme se fait à mon avis au dépent des hommes, s'ils ne font pas de la physique, ils font quoi????
    certes une femme peut envisager un métier "d'homme", mais vous voyez un homme changer les bébés dans les écoles maternelles?

  9. Publicité
  10. #7
    abracadabra75

    Re : Désaccords sur un quota de femmes dans la communauté scientifique

    Bonjour à tous.
    Vouloir tout régler par des lois relève des 'modes' qui ont cours à un moment donné, et ne fait que masquel la crainte de ces législateurs de bas étage de se voir débordés par une réalité qui leur fait peur.
    Les filles s' intéresent à la science: c'est parfait. Elles auront une autre approche des questions à régler, et lèveront peut être ainsi les blocages existants.

    Mais de grâce, f...tez nous la paix avec les quotas. ce n'est pas ça qui rend une personne, quel que soit son sexe, apte à bien remplir son poste.

    Vouloir aboutir à un 50/50% parfait est une utopie qui ne tient pas compte que dans la nature la dissymétrie est plus souvent présente que la symétrie. C'est un discours politique, et donc totalement non-scientifique.
    Il n'y a que dans le dictionnaire où 'réussite' vient avant 'travail'.

  11. #8
    Cécile

    Re : Désaccords sur un quota de femmes dans la communauté scientifique

    50/50, ce n'est pas forcément une bonne solution. Néanmoins, tout système basé sur la cooptation tend à recruter des personnes "clones" de ceux qui prennent la décision. Les commissions étant composées de chercheurs en poste, plus souvent des hommes, elles tendront à recruter plus facilement des hommes. De plus, des arguments du type "elle a 30 ans, elle va faire deux ou trois bébés donc être absente plusieurs mois" jouent aussi. Alors pourquoi ne pas imposer des quotas en fonction des candidats : s'il y a 30 % de candidates, imposer 30 % (+ ou moins 5%) de recrutées ? Ca me semblerait juste pour éviter quelques dérives parfois visibles.

    Citation Envoyé par Pavlinka
    Peut etre que dans la generation qui travaille aujourd'hui il y a des disparités, mais dans la generation qui arrive, c'est de moins en moins le cas. En BCPST, sur 50 psn au debut de l'année, seulement 8 garcons!
    Tu parles d'études (avec concours anonymes en partie), on parle recrutement (où les choses sont souvent plus biaisées). C'est pas pareil. J'aimerais bien avoir les statistiques sur les recrutés dans ta branche. En tout cas, les stats que j'ai vues sur les recrutés ingénieurs et universitaires montrent systématiquement un salaire moindre pour les femmes. C'est représentatif des discriminations !

    C'est meme inquiettant, cette libération de la femme se fait à mon avis au dépent des hommes, s'ils ne font pas de la physique, ils font quoi????
    ???
    La vaisselle ?

    certes une femme peut envisager un métier "d'homme", mais vous voyez un homme changer les bébés dans les écoles maternelles?
    Bien sûr, ça existe, même si c'est rare. Il y a quelques hommes puériculteurs, et ils sont accueillis à bras ouverts dans les crêches. Je ne vois pas en quoi un homme ne pourrait pas exercer un métier dit "de femme".

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Réflexion philosophique sur le métier de scientifique dans sa globalité
    Par herman dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 14
    Dernier message: 29/01/2007, 23h31
  2. Femmes et la Science : Cinq femmes d'exception
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 04/03/2006, 00h00
  3. Les femmes dans l'ALAT
    Par Emy58 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 1
    Dernier message: 24/06/2005, 14h07