Des équipes de l'INSERM et du CNRS, dirigées par Pierre Sokoloff, associées à l'hôpital de la Pitié-Salpétrière et au Baylor College of Medicine (Houston, USA) viennent d'identifier le premier gène de tremblement essentiel, la plus fréquente pathologie du mouvement. Il s'agit d'une affection le plus souvent bénigne, attribuée à tort au vieillissement, mais qui peut...

Lire la suite : Maladie du tremblement essentiel : le premier gène est identifié