Le mois dernier, en Birmanie, un homme de 23 ans atteint du paludisme décédait non de sa maladie, mais d'avoir ingéré un médicament contrefait, qui ne contenait que 20% de l'artémisinine annoncée. C'est l'occasion de rappeler que, si les médicaments sauvent des vies, les contrefaçons peuvent tuer...

<br /><span class=panoir>La plupart du temps, les médicaments...

Lire la suite : Ces médicaments contrefaits qui tuent...