Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 25 sur 25

Onde de marée




  1. #1
    DonPanic

    Onde de marée

    Bonjour

    À Granville, la marée atteint fréquemment 9 m et plus, amplifiée par la forme en entonnoir des côtes et la faible pente du fond marin.

    En cas de hausse du niveau des mers de 60 cm,
    la hauteur de marée sera-t-elle simplement de 9 m + 60 cm ?
    ou bien l'amplification locale se traduira-t-elle par une hausse plus importante ?

    Avant de me donner vos avis argumentés voir cette page et la suivante.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    phys4

    Re : Onde de marée

    Oui, il faut simplement additionner, la vitesse du vent donne un effet qui s'ajoute également.
    Normalement, la côte ne s'affaisse pas sur Granville, il faudrait 200 ans pour avoir une montée de 60cm. (mesures actuelles 3mm/an)
    Par contre une tempête d'Ouest peut ajouter 2 m.

    Au revoir.
    Comprendre c'est être capable de faire.

  4. #3
    Archi3

    Re : Onde de marée

    a priori les effets d'amplification dépendent de la fréquence (c'est une impédance complexe, en régime linéaire), et ils ne sont pas du tout les mêmes en régime oscillant (fréquence de marée diurne ou semi-diurne) ou en régime statique ou quasi statique. En revanche les 60 cm moyens peuvent etre modulés par d'autres effets locaux (affaissements ou au contraire rebond isostatique) ou des composantes à faible fréquence de l'océan (oscillation AMO par exemple).
    Le plus dur n'est pas de piger les raisonnements compliqués, mais d'accepter les simples.


  5. #4
    SK69202

    Re : Onde de marée

    Il faut en sus calculer les interférences provoquées par les centaines de pieds d’éoliennes en Manche.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  6. #5
    DonPanic

    Re : Onde de marée

    Citation Envoyé par phys4 Voir le message
    Oui, il faut simplement additionner, la vitesse du vent donne un effet qui s'ajoute également.
    Normalement, la côte ne s'affaisse pas sur Granville, il faudrait 200 ans pour avoir une montée de 60cm. (mesures actuelles 3mm/an)
    Par contre une tempête d'Ouest peut ajouter 2 m.
    Je ne veux pas faire intervenir vents ou dépression atmosphérique.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    DonPanic

    Re : Onde de marée

    Citation Envoyé par Archi3 Voir le message
    a priori les effets d'amplification dépendent de la fréquence (c'est une impédance complexe, en régime linéaire), et ils ne sont pas du tout les mêmes en régime oscillant (fréquence de marée diurne ou semi-diurne) ou en régime statique ou quasi statique. En revanche les 60 cm moyens peuvent etre modulés par d'autres effets locaux (affaissements ou au contraire rebond isostatique) ou des composantes à faible fréquence de l'océan (oscillation AMO par exemple).
    En ce qui concerne les effets locaux, je lis:
    Citation Envoyé par ifremer.fr
    Ce phénomène d'amplification de la marée est dû à la forme particulière des côtes.
    L'onde de marée incidente rebondit au fond de ces baies et crée une onde réfléchie.
    Lorsque la baie a une certaine longueur, l'onde incidente et l'onde réfléchie peuvent être en phase,
    doublant ainsi l'amplitude de la marée. Ce phénomène porte le nom de résonance.
    Si la résonance en baie du Mont St Michel double l'amplitude de la marée, une élévation du niveau des mers de 60 cm se traduirait par une hausse moyenne de 1,20 m de la marée haute.

  9. #7
    phys4

    Re : Onde de marée

    Citation Envoyé par DonPanic Voir le message
    Si la résonance en baie du Mont St Michel double l'amplitude de la marée, une élévation du niveau des mers de 60 cm se traduirait par une hausse moyenne de 1,20 m de la marée haute.
    Vous avez confondu hausse séculaire du niveau et onde marée.
    L'onde marée est réellement une oscillation qui peur avoir des résonances.
    La hausse séculaire est un effet de niveau sans propagation et n'a pas de résonance, elle est simplement additive partout.
    Comprendre c'est être capable de faire.

  10. Publicité
  11. #8
    Archi3

    Re : Onde de marée

    Effectivement, Don, quand on te dit que le facteur d'amplification dépend de la fréquence du phénomène, tu comprends ce que ça veut dire, ou bien tu as besoin d'explications supplémentaires ? dans ce cas n'hésite pas, on est là pour discuter !
    Le plus dur n'est pas de piger les raisonnements compliqués, mais d'accepter les simples.

  12. #9
    DonPanic

    Re : Onde de marée

    Citation Envoyé par Archi3 Voir le message
    Effectivement, Don, quand on te dit que le facteur d'amplification dépend de la fréquence du phénomène, tu comprends ce que ça veut dire, ou bien tu as besoin d'explications supplémentaires ? dans ce cas n'hésite pas, on est là pour discuter !
    Je sais que le mouvement d'un pendule est dépendant de la longueur et indépendant de la masse, mais dans le cas des marées, le "fil" Terre-Lune est-il assimilable à un fil ou à un truc élastique ?

  13. #10
    phys4

    Re : Onde de marée

    Oui, vous pouvez assimiler les attractions de gravitation à un lien élastique, ce lien est donc modulé par les différents mouvements et aura les fréqunecs et les harmoniques de ses mouvements.

    Vous remarquerez aussi que l'augmentation séculaire de niveau n'a rien à voir avec les attractions de la Lune et du Soleil.
    Comprendre c'est être capable de faire.

  14. #11
    Archi3

    Re : Onde de marée

    non justement c'est un problème différent : tu parles là d'oscillations libres qui ont une période propre (plus ou moins amortie). Là il s'agit d'un forçage externe qui se fait à une certaine fréquence variable qui n'est pas a priori la fréquence propre d'oscillation (ici, la rotation terrestre dans le champ de gravité de la lune) : justement il y a amplification (résonance) quand la fréquence d'excitation est proche de la fréquence propre (par exemple dans la cas d'une balançoire : si tu pousses "en cadence" au moment où elle t'arrive dessus, tu respectes la fréquence propre et tu amplifies le mouvement. Mais si tu pousses à n'importe quel moment dans n'importe quelle direction, en moyenne l'effet sera nul).

    Les marées sont amplifiées quand la fréquence propre de l'onde dans la cavité naturelle entre en résonance avec l'excitation externe (biquotidienne). Si l'excitation est à une fréquence très différente, il n'y a pas d'amplification. C'est ce qu'explique l'IFREMER
    L'onde de marée incidente rebondit au fond de ces baies et crée une onde réfléchie.
    Lorsque la baie a une certaine longueur, l'onde incidente et l'onde réfléchie peuvent être en phase,
    la condition d'être en phase dépend de la fréquence. Ca n'est pas pertinent pour un changement de niveau statique (ou quasi statique, de fréquence très faible).
    Le plus dur n'est pas de piger les raisonnements compliqués, mais d'accepter les simples.

  15. #12
    DonPanic

    Re : Onde de marée

    Soit un point A de la côte où l'amplitude de la marée est de 3 m
    pendant qu'en un point B l'amplitude est de 9 m.
    Peut-on dire que la configuration de la côte en B multiplie par 3 cette amplitude?
    On suppose que le niveau des mers augmente de 60 cm.
    L'amplitude de la marée en A et en B reste constante.

    Mais si j’applique une solution géométrique, ça donne ceci:
    Maree.png

  16. #13
    DonPanic

  17. #14
    phys4

    Re : Onde de marée

    Citation Envoyé par DonPanic Voir le message
    Soit un point A de la côte où l'amplitude de la marée est de 3 m
    pendant qu'en un point B l'amplitude est de 9 m.
    Peut-on dire que la configuration de la côte en B multiplie par 3 cette amplitude?
    Vous ne pouvez appliquer la règle de proportionnalité qu'aux variations de fréquence identique !
    Comprendre c'est être capable de faire.

  18. #15
    DonPanic

    Re : Onde de marée

    Citation Envoyé par phys4 Voir le message
    Vous ne pouvez appliquer la règle de proportionnalité qu'aux variations de fréquence identique !
    Oui. j'ai déjà vu où était le problème du schéma. Mais il se trouve qu'à la lecture du lien suivant, et de celuici; il semble qu'on est en présence d'un problème qui ne dépend pas exclusivement de pendules et de ressorts.

    Citation Envoyé par Scientific Reports
    https://www.researchgate.net/publica...design_heights

    Les hauteurs de conception de la protection côtière tiennent généralement compte des effets superposés des marées, des surtensions, des vagues et de l'élévation relative du niveau de la mer (SLR), négligeant les rétroactions non linéaires entre ces facteurs de forçage. Ici, nous utilisons la modélisation hydrodynamique et les statistiques multivariées pour montrer que les zones côtières peu profondes sont extrêmement sensibles à l'évolution des interactions non linéaires entre les composants individuels causés par SLR*. Au fur et à mesure que le niveau de la mer augmente, la limitation de la profondeur des vagues se détend, ce qui se traduit par des vagues de plus grandes périodes, des amplitudes plus grandes et des montées plus importantes; de plus, les changements de profondeur et de frottement affectent les caractéristiques des marées, des surtensions et des vagues, ce qui modifie l'importance relative des autres facteurs de risque. Par conséquent, les changements des caractéristiques des vagues et, dans une moindre mesure, des marées, induits par le niveau de la mer, amplifient les hauteurs de conception résultantes d'une moyenne de 48-56% par rapport aux changements de conception causés par la SLR seule.
    * Sea Level Rise

  19. #16
    phys4

    Re : Onde de marée

    Les effets non linéaires peuvent jouer dans n'importe quel sens :
    Augmentation ou diminution de l'amplification des marées, tout dépend de la configuration de la côte, il n'y a pas de règle générale.
    Pour une variation aussi faible que 60cm, une simple addition est plus judicieuse.

    Donc mettre un facteur fixe sur cet effet non-linéaire relève d'un catastrophisme non scientifique.
    Comprendre c'est être capable de faire.

  20. #17
    DonPanic

    Re : Onde de marée

    Citation Envoyé par phys4 Voir le message
    Les effets non linéaires peuvent jouer dans n'importe quel sens :
    Augmentation ou diminution de l'amplification des marées, tout dépend de la configuration de la côte, il n'y a pas de règle générale.
    Pour une variation aussi faible que 60cm, une simple addition est plus judicieuse.

    Donc mettre un facteur fixe sur cet effet non-linéaire relève d'un catastrophisme non scientifique.
    J'ai fixé dès le départ de cette discussion un cadre, à savoir Granville et la baie du Mont Saint Michel.
    Je sais pertinemment que sur une côte dont le talus continental plonge assez abruptement, comme sur la côte ouest-équatoriale africaine,
    marée haute et marée basse ne seraient relevées que de la hausse prédite du niveau océanique.
    dans le principe vous avez raison, sauf qu'il s'agit d'une configuration précise.
    Dernière modification par DonPanic ; 13/04/2018 à 09h35.

  21. #18
    Archi3

    Re : Onde de marée

    mais tu sembles persister à ne pas comprendre un fait fondamental : dans tous les cas, l'amplification dépend de la fréquence, et tu ne peux pas appliquer un facteur d'amplification valable pour une fréquence à une autre (et les vagues, les marées, et l'augmentation séculaire ont des fréquences extrêmement différentes entre elles )
    Le plus dur n'est pas de piger les raisonnements compliqués, mais d'accepter les simples.

  22. #19
    pap38

    Re : Onde de marée

    Dites moi si je me trompe :

    Niveau max 0 (n0) = niveau mer + amplitude marée * coef
    Niveau max 1 (n1) = (niveau mer + 0.6) + amplitude marée * coef = n0 + 0.6

  23. #20
    DonPanic

    Re : Onde de marée

    Citation Envoyé par phys4
    Pour une variation aussi faible que 60cm, une simple addition est plus judicieuse.
    60 cm de hauteur d'eau supplémentaire, c'est peut être que dalle, mais si ça concerne quelques centaines de km² mis en mouvement localement par la marée,
    ça commence à devenir non-négligeable.


    Citation Envoyé par Archi3 Voir le message
    mais tu sembles persister à ne pas comprendre un fait fondamental : dans tous les cas, l'amplification dépend de la fréquence, et tu ne peux pas appliquer un facteur d'amplification valable pour une fréquence à une autre (et les vagues, les marées, et l'augmentation séculaire ont des fréquences extrêmement différentes entre elles )
    Pour le moment, je n'applique rien, je lis les études océanographiques dont j'ai mis les liens précédemment, je ne crois pas que les océanographes ignorent les lois physiques, surtout celles relatives aux marées,
    ils y ajoutent probablement des aspects hydrodynamiques dont tu ne veux pas tenir compte.

    Citation Envoyé par Rusty C. Holleman et Mark T. Stacey *
    Avec la hausse du niveau global de la mer, il est impératif de quantifier la façon dont la dynamique des estuaires et des baies réagira à l'augmentation de la profondeur et aux régions périmétriques nouvellement inondées. Avec l'augmentation de la profondeur vient une diminution des effets de frottement à l'intérieur du bassin et une amplification de la marée modifiée. L'inondation due au niveau plus élevé de la mer entraîne également une augmentation de la surface du plan, du prisme des marées et des effets de frottement dans les zones nouvellement inondées. (...)
    *Département de génie civil et environnemental, Université de Californie, Berkeley.

    [HS]Ah tiens, j'ignorais qu'il y avait un mini-mascaret qui remonte les petits fleuves qui se jettent au fond de la Baie du Mont Saint Michel[/HS]

  24. #21
    Archi3

    Re : Onde de marée

    Que l'élévation du niveau de la mer puisse modifier les conditions de résonance , et donc le facteur d'amplification, c'est une autre question. Mais ce n'est pas ce que tu disais : tu prenais le même facteur d'amplification, que tu appliquais aussi au niveau moyen
    Si la résonance en baie du Mont St Michel double l'amplitude de la marée, une élévation du niveau des mers de 60 cm se traduirait par une hausse moyenne de 1,20 m de la marée haute.
    et ça,ce n'est pas du tout pareil. Les références que tu donnes ne disent pas que le niveau moyen va plus augmenter que la moyenne, mais que ça va changer l'amplification des vagues et des marées, ce n'est pas la même chose (et ça dépend probablement fortement des conditions locales).

    Le niveau moyen a augmenté de 100 m depuis la dernière glaciation, mais les marées hautes n'ont pas augmenté de 200 m !!!
    Le plus dur n'est pas de piger les raisonnements compliqués, mais d'accepter les simples.

  25. #22
    DonPanic

    Re : Onde de marée

    Citation Envoyé par Archi3 Voir le message
    Que l'élévation du niveau de la mer puisse modifier les conditions de résonance, et donc le facteur d'amplification, c'est une autre question.
    Mais ce n'est pas ce que tu disais : tu prenais le même facteur d'amplification, que tu appliquais aussi au niveau moyen
    et ça,ce n'est pas du tout pareil. Les références que tu donnes ne disent pas que le niveau moyen va plus augmenter que la moyenne,
    mais que ça va changer l'amplification des vagues et des marées, ce n'est pas la même chose (et ça dépend probablement fortement des conditions locales).
    Le niveau moyen a augmenté de 100 m depuis la dernière glaciation, mais les marées hautes n'ont pas augmenté de 200 m !!!
    Tu caricatures un chouia

    Tu n'as probablement pas tiré les conclusions de ce que j'ai dit à phys4: "Oui. j'ai déjà vu où était le problème du schéma." d'où l'utilité de ce fil en ce qui me concerne.
    Pour ne pas encombrer visuellement avec des schémas pas beaux, je n'avais pas mis en ligne ce changement.
    Voila la seconde mouture

    Par ailleurs, une précédente recherche sur la Baie de Fundy, faute d'équivalent concernant la baie du Mont Saint Michel, où j'avais lu ceci

    RÉSUMÉ [Traduit par la rédaction] https://www.tandfonline.com/doi/full...eedAccess=true
    Le réchauffement climatique devrait entraîner une hausse du niveau de la mer, d’où l’augmentation des risques d’inondation.
    Mais deux autres facteurs sont à l’origine de cette hausse, soit les tendances actuelles liées au niveau moyen de la mer et au changement dans l’amplitude des marées.
    Dans notre étude, nous démontrons que ces deux facteurs sont interreliés dans la baie de Fundy et dans le golfe du Maine.
    L’analyse des relevés du niveau de la mer à long terme démontre que le niveau de la mer et l’amplitude des marées sont en hausse dans ce système,
    abstraction faite du réchauffement causé par les changements climatiques.
    L’étude que nous avons effectuée au moyen d’un modèle numérique fait ressortir que les changements survenus récemment dans le niveau de la mer,
    attribuables en partie au relèvement post-glaciaire, expliquent l’amplitude croissante des marées.
    L’effet de l’élévation actuelle du niveau de la mer, conjugué à celui de l’élévation du niveau de la mer provoquée par le réchauffement climatique
    et de l’amplitude croissante des marées que ces deux phénomènes induisent augmenteront considérablement le niveau des hautes eaux,
    beaucoup plus que ce qu’indiquent les conclusions des études sur les changements du niveau de la mer induits par le climat actuel pris isolément
    Nous prévoyons une augmentation importante des risques d’inondation dans des conditions de pleine mer supérieure au cours du XXIe siècle.


    m'avait laissé à croire que la hausse du niveau océanique impliquait nécessairement, en fonction de la configuration locale du littoral, une augmentation proportionnelle de l'amplitude des marées.

    En retour, votre affirmation que la hausse des hauteurs de marée serait de 60 cm exclusivement quelque soit la localisation est démentie.

    pat



    .

  26. #23
    Archi3

    Re : Onde de marée

    Bon déjà l'ensemble de l'article dit et montre clairement qu'il faut faire une étude détaillée pour chaque site et que les changements d'amplitude de marée liée à une variation du niveau moyen sont à chaque fois un cas d'espèce (et ne sont pas du tout comme tu semblais le dire une simple multiplication par le même facteur d'amplification du niveau moyen). C'est déjà dit dans l'introduction que l'amplification est due à une résonance entre fréquences (ce que j'expliquais)
    The high tides are a result of the near resonance of the semi-diurnal forcing with the natural period of the system. The domain of the resonance encompasses the Bay and the Gulf of Maine to the edge of the continental shelf (Garrett, 1972 Garrett, C. 1972. Tidal resonance in the Bay of Fundy and Gulf of Maine. Nature, 238(5365): 441–443 1974 Garrett, C. 1974. Normal modes of the Bay of Fundy and Gulf of Maine. Can. J. Earth Sci., 11(4): 549–556
    ; Greenberg, 1979 Greenberg, D. A. 1979. A numerical model investigation of tidal phenomena in the Bay of Fundy and Gulf of Maine. Mar. Geod., 2(2): 161–187.
    [Taylor & Francis Online],
    ). As the mean water depth rises because of climate change and crustal subsidence, the wave propagation speed will increase and, hence, the resonance frequency will change.
    ensuite si tu as bien lu l'article, l'augmentation prévue dans cette région par rapport au niveau moyen n'est pas due principalement à l'augmentation de l'amplitude des marées, mais à la variation du niveau de la mer due à des variations locales après le rebond isostatique, qui auraient lieu meme sans élévation du niveau de la mer. L'augmentation de l'amplitude des marées est surtout due à la composante M2 (il y a plusieurs composantes fréquentielles dans les marées ) et la figure 5 montre qu'elle serait autour de 10 à 20 cm . La conclusion dit aussi
    Even in the absence of climate change, the Bay of Fundy–Gulf of Maine region can expect an increase in tidal high water of order 0.3 m over the next century (Fig. 16). Combined with the influence of climate change, high water in the Bay of Fundy is predicted to rise on the order of 0.5 m over the next 50 years, and on the order of 1 m by the end of the century.
    donc moi je comprends que
    * meme sans RC, la tendance serait à une augmentation de 30 cm dans le siècle
    * avec le RC, elle serait de 1 m

    .... ce qui veut bien dire que le RC ne rajoute que 0,7 m, que je comprends comme étant : 60 cm de niveau moyen et 10 cm d'amplitude de marée supplémentaire.
    Il y a donc bien un effet d'amplitude de marée due à des changements de conditions de résonance, mais ça reste modeste (10 cm soit 10 % de l'effet global). Le reste est bien "juste" 30 cm pour des raisons qui n'ont rien à voir avec le CC (enfin si mais avec le CC d'il y a 10 000 ans puisque c'est l'allégement des calottes glaciaires du Canada) et 60 cm de SLR.
    Le plus dur n'est pas de piger les raisonnements compliqués, mais d'accepter les simples.

  27. #24
    DonPanic

    Re : Onde de marée

    Citation Envoyé par Archi3 Voir le message
    Bon déjà l'ensemble de l'article dit et montre clairement qu'il faut faire une étude détaillée pour chaque site et que les changements d'amplitude de marée liée à une variation du niveau moyen sont à chaque fois un cas d'espèce (et ne sont pas du tout comme tu semblais le dire une simple multiplication par le même facteur d'amplification du niveau moyen). C'est déjà dit dans l'introduction que l'amplification est due à une résonance entre fréquences (ce que j'expliquais)
    Mauvais procès, j'ai précisé qu'il s'agissait de Granville, mis en lien une carte pour que les intervenants puissent constater la forme d'entonnoir de la baie,
    une autre page contenait une carte bathymétrique, il s'agissait au départ d'un cas d'espèce,
    et, préalablement à l'ouverture du sujet, j'ai collecté des données accessibles sur marées en divers ports des côtes atlantiques d'Europe et d'Afrique.

    Citation Envoyé par Archi3
    ensuite si tu as bien lu l'article, l'augmentation prévue dans cette région par rapport au niveau moyen n'est pas due principalement à l'augmentation de l'amplitude des marées, mais à la variation du niveau de la mer due à des variations locales après le rebond isostatique, qui auraient lieu meme sans élévation du niveau de la mer.
    J'avoue ma perplexité quant aux "variations locales après le rebond isostatique" en lien avec l'élévation relative locale du niveau de la mer,
    j'ai supposé que les auteurs postulaient que la plaque continentale est-canadienne était mue par des oscillations post rebond isostatique, de lenteur toute géologique,
    après avoir plongé une chute de bois dans l'évier et l'avoir relâchée pour observer son comportement, mais pourquoi le Canada serait en phase "plongeante" et pas la Norvège ?


    Citation Envoyé par Archi3
    L'augmentation de l'amplitude des marées est surtout due à la composante M2 (il y a plusieurs composantes fréquentielles dans les marées ) et la figure 5 montre qu'elle serait autour de 10 à 20 cm . La conclusion dit aussi
    donc moi je comprends que
    * meme sans RC, la tendance serait à une augmentation de 30 cm dans le siècle
    * avec le RC, elle serait de 1 m

    .... ce qui veut bien dire que le RC ne rajoute que 0,7 m, que je comprends comme étant : 60 cm de niveau moyen et 10 cm d'amplitude de marée supplémentaire.
    Il y a donc bien un effet d'amplitude de marée due à des changements de conditions de résonance, mais ça reste modeste (10 cm soit 10 % de l'effet global). Le reste est bien "juste" 30 cm pour des raisons qui n'ont rien à voir avec le CC (enfin si mais avec le CC d'il y a 10 000 ans puisque c'est l'allégement des calottes glaciaires du Canada) et 60 cm de SLR.
    J'ai pris en compte vos réponses.
    J'ai choisi des mesures 60 cm, 3 m et 9 m de manière purement arbitraire, il m'a été précisé par la modération que le sujet ne devait aucunement porter sur le RC.

  28. #25
    Archi3

    Re : Onde de marée

    Citation Envoyé par DonPanic Voir le message
    Mauvais procès, j'ai précisé qu'il s'agissait de Granville, mis en lien une carte pour que les intervenants puissent constater la forme d'entonnoir de la baie,
    une autre page contenait une carte bathymétrique, il s'agissait au départ d'un cas d'espèce,
    et, préalablement à l'ouverture du sujet, j'ai collecté des données accessibles sur marées en divers ports des côtes atlantiques d'Europe et d'Afrique.
    je pense que tu n'as pas compris ma remarque : je voulais dire que l'estimation du changement d'amplitude de marée à cause de l'élévation du niveau de la mer dépend de chaque cas, n'est pas linéaire, et n'est pas juste l'application du facteur d'amplification actuel * l'élévation du niveau moyen, comme tu l'as dit au # 6


    J'avoue ma perplexité quant aux "variations locales après le rebond isostatique" en lien avec l'élévation relative locale du niveau de la mer,
    j'ai supposé que les auteurs postulaient que la plaque continentale est-canadienne était mue par des oscillations post rebond isostatique, de lenteur toute géologique,
    après avoir plongé une chute de bois dans l'évier et l'avoir relâchée pour observer son comportement, mais pourquoi le Canada serait en phase "plongeante" et pas la Norvège ?
    ça n'oscille pas : ça remonte, et ça met beaucoup de temps. En Scandinavie, l'effet global est celui d'un rehaussement et le niveau de la mer baisse par rapport aux cotes . Au Canada, ce que dit l'article , c'est plus compliqué :
    The retreating of the ice has reversed the picture with the centre of the continent rising and the coast and continental shelf falling.
    le bouclier étant bien plus grand, le centre remonte et les bords baissent : ce n'est pas l'oscillation d'une pièce de bois dans l'eau, c'est plutot le redressement d'une plaque élastique bombée sur laquelle la glace appuyait. mais les bords s'abaissent vers le bas, ce qui augmente le niveau de la mer sur les côtes.

    J'ai pris en compte vos réponses.
    J'ai choisi des mesures 60 cm, 3 m et 9 m de manière purement arbitraire, il m'a été précisé par la modération que le sujet ne devait aucunement porter sur le RC.
    l'article mentionne le RC bien sur mais ici ce n'est pas essentiel, il s'agit juste de savoir si l'augmentation du niveau de la mer (que ce soit le rebond isostatique ou l'effet climatique) joue aussi sur l'amplitude de marée : ce que je comprends de l'article, c'est que ça peut jouer, mais l'effet dans le cas particulier du golfe du Maine est de l'ordre de 10 % (et rien ne dit que c'est le meme ailleurs ni que ça a le meme signe, il n'est pas exclus que l'amplification diminue si le niveau moyen augmente).
    Le plus dur n'est pas de piger les raisonnements compliqués, mais d'accepter les simples.

Discussions similaires

  1. Réponses: 13
    Dernier message: 22/06/2012, 07h03
  2. Marée du matin - marée du soir ...
    Par goublin dans le forum Physique
    Réponses: 12
    Dernier message: 16/06/2009, 13h59
  3. amplitude d'une onde, longueur d'onde et micro-onde
    Par kouroukoukou dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 06/03/2009, 16h31
  4. TPE: ONDE SONORE :Onde pure Onde/complexe [Experience]
    Par seblob dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 23/10/2007, 08h19
  5. Raz-de-marée possible ?
    Par guylène dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 5
    Dernier message: 14/06/2007, 20h28