Pour la seconde vague d’assauts du printemps 1918, les Allemands changèrent à nouveau de chiffrement. Cependant Georges Painvin, un décrypteur de génie, cassa le nouveau chiffre en quelques jours jusqu’à envoyer un télégramme qui sera nommé le «

Lire la suite : Cryptologie : qu’est-ce que le radiogramme de la Victoire ?