Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 18 sur 18

Est-ce que la ou les techniques dites de "Lecture rapide" ont une assise scientifique sérieuse?




  1. #1
    ribotao

    Est-ce que la ou les techniques dites de "Lecture rapide" ont une assise scientifique sérieuse?

    Bonjour a tous,

    N'étant pas du domaine, je n'ai pas cherché dans la litérature scientifique spécialisée, mais sur amazon.com, je trouve principalement deux auteurs qui se sont intéressés au sujet :

    - François Richaudeau, ingénieur des Arts et Métiers
    - Tony Buzan, Psychologue, inventeur du mind-mapping !

    En gros, afin d'augmenter significativement sa vitesse de lecture (tout en augmentant le taux de rétention/compréhension), ces deux auteurs préconisent des exercices afin d'apprendre à lire "autrement", cad d'éviter la "subvocalisation" !

    Bien que ces deux auteurs soient des personnes respectables, je me pose la question de l'assise scientifique de leur(s) méthode(s).

    - Y'a t'il des études menées par des universitaires sur la lecture rapide ? ... Si oui, quelques sont les conclusions ?
    - Enfin, est-ce que suivre un stage de lecture rapide va me transformer en un surdoué capable de dévorer tous les livres que je veux lire ?

    Mes questions s'adressent aux neuroscientifiques, psychologues cognitivistes, spécialistes de la mémoire, de l'aprentissage et de la lecture.

    Merci de votre aide,
    Bien à vous,

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Cyrille999

    Re : Est-ce que la ou les techniques dites de "Lecture rapide" ont une assise scientifique sérieuse?

    Bonjour à toi,

    Oui, relativement. De plus l'idée de ne pas subvocaliser n'est pas idiote.

    Bon, une étude:
    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/10457692

    Tu ne deviendras pas un surdoué pour autant.

    Cyrille
    La connaissance est la matière première de l'Intelligence.

  4. #3
    ribotao

    Re : Est-ce que la ou les techniques dites de "Lecture rapide" ont une assise scientifique sérieuse?

    Merci pour ta réponse !

    Alors maintenant la question qui tue !

    Vu que tu es étudiant en psychologie, vu que tu dois avoir une montagne de référence et de livres à lire, vu que tu me dis que la technique de Lecture rapide est ou pourrait être efficace .... est-ce que tu te l'appliques ? Est-ce que ce ou ces techniques vous sont recommandées par vos profs ? Si oui, as-tu remarqué une augmentation "significative" de tes performances ?



  5. #4
    ribotao

    Re : Est-ce que la ou les techniques dites de "Lecture rapide" ont une assise scientifique sérieuse?

    Citation Envoyé par ribotao Voir le message
    Merci pour ta réponse !

    Alors maintenant la question qui tue !

    Vu que tu es étudiant

    désolé, j'ai mal lu ton profil et ton pseudo, tu n'es plus étudiant"e" (Cyrill"e"), mais consultant !

  6. #5
    Cyrille999

    Lightbulb Re : Est-ce que la ou les techniques dites de "Lecture rapide" ont une assise scientifique sérieuse?

    Citation Envoyé par ribotao Voir le message
    Merci pour ta réponse !

    Alors maintenant la question qui tue !

    Vu que tu es étudiant en psychologie, vu que tu dois avoir une montagne de référence et de livres à lire, vu que tu me dis que la technique de Lecture rapide est ou pourrait être efficace .... est-ce que tu te l'appliques ? Est-ce que ce ou ces techniques vous sont recommandées par vos profs ? Si oui, as-tu remarqué une augmentation "significative" de tes performances ?

    Bonjour ribotao,

    Non, tu sais, je fais plus confiance à mon intuition sur le développement psychique que les "méthodes miracles"
    De plus, je suis déjà "lecteur rapide"

    Non, aucune de ces techniques n'a été recommandée par les profs, mais si tu cherches un peu des travaux sur google scholar, certains chercheurs préconisent des les enseigner.

    Moi, je préfère travailler à mon rythme, quand j'étais jeune, j'étais performant et rapide, maintenant qui veut aller loin ménage sa monture est un peu ma devise.

    Je me considère toujours étudiant pour plusieurs raisons:
    a) je n'ai pas finalisé le cursus jusqu'à sa fin (au moins M2)
    b) J'étudie toujours, car comme tu le dis justement, j'ai une montagne de livres à lire --- ce qui m'agace et me ravit en même temps

    Pour en revenir à "cette méthode": expérimente là toi même --- tu sais, ce n'est pas parce que ce n'est pas validé scientifiquement que ça ne marche pas ---

    Cyrille
    La connaissance est la matière première de l'Intelligence.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    telchar

    Re : Est-ce que la ou les techniques dites de "Lecture rapide" ont une assise scientifique sérieuse?

    Citation Envoyé par ribotao Voir le message
    En gros, afin d'augmenter significativement sa vitesse de lecture (tout en augmentant le taux de rétention/compréhension), ces deux auteurs préconisent des exercices afin d'apprendre à lire "autrement", cad d'éviter la "subvocalisation" !
    J'ai de gros doutes sur ce morceau

    Un formateur en lecture rapide avec qui j'avais eu l'occasion de discuter m'a clairement dit qu'il n'y a pas de miracle : on lit certes plus vite, mais on retient beaucoup moins du texte.
    En gros, la méthode permet de s'imprégner vite fait d'un texte sans retenir les détails. C'est pratique dans certains métiers (par exemple l'édition), où on est amené à lire et juger des bouquins rapidement.

  9. #7
    ribotao

    Re : Est-ce que la ou les techniques dites de "Lecture rapide" ont une assise scientifique sérieuse?

    merci telchar !

    En effet, si on lit plus vite mais en comprenant moins .... l'intérêt est quasi-nul pour moi qui doit lire des livres et documents méritant réflexion à chaque ligne !

  10. Publicité
  11. #8
    ribotao

    Re : Est-ce que la ou les techniques dites de "Lecture rapide" ont une assise scientifique sérieuse?

    Citation Envoyé par Cyrille999 Voir le message
    Bonjour ribotao,

    Non, tu sais, je fais plus confiance à mon intuition sur le développement psychique que les "méthodes miracles"
    De plus, je suis déjà "lecteur rapide"

    Non, aucune de ces techniques n'a été recommandée par les profs, mais si tu cherches un peu des travaux sur google scholar, certains chercheurs préconisent des les enseigner.

    Moi, je préfère travailler à mon rythme, quand j'étais jeune, j'étais performant et rapide, maintenant qui veut aller loin ménage sa monture est un peu ma devise.

    Je me considère toujours étudiant pour plusieurs raisons:
    a) je n'ai pas finalisé le cursus jusqu'à sa fin (au moins M2)
    b) J'étudie toujours, car comme tu le dis justement, j'ai une montagne de livres à lire --- ce qui m'agace et me ravit en même temps

    Pour en revenir à "cette méthode": expérimente là toi même --- tu sais, ce n'est pas parce que ce n'est pas validé scientifiquement que ça ne marche pas ---

    Cyrille
    Oui, je vais tester, au minimum le livre de Richaudeau ! C'était pour éviter de m'inscrire à stage et me faire arnaquer

    A+

  12. #9
    Djo57

    Re : Est-ce que la ou les techniques dites de "Lecture rapide" ont une assise scientifique sérieuse?

    Bonjour,

    J'ai également était très intéresser par ce sujet, et j'ai tenté quelque méthode pour augmenter la vitesse de lecture, et franchement j'avoue avoir du mal.

    J'ai acheter un bouquin sur le sujet, mais je regrette mon achat, en résumer, l'essentiel des techniques c'est :

    - Supprimer la subvocalisation, ce qui s'avère plutôt difficile dans mon cas, et qui m'a un peu fait oublier l'idée. ça demande énormément de concentration, et c'est vrai qu'en y arrivant ça doit être intéressant.
    - Diminuer le nombre de point de fixation d'un texte, en lecture linéaire on lit ligne après ligne mots après mots, là l'idée c'est de diminuer le nombre de point de fixation du regard quand tu lies un texte pour percevoir plus de mot d'un coup.
    - Accepter de ne pas tout lire, repérer l'essentiel en balayant du regard est inférer le reste, ça je l'applique depuis longtemps déjà. En gros la littérature d'idée, fonctionne sur le principe, on donne une idée, puis plusieurs exemple pour illustrer l'idée si on a compris la première fois, il n'est pas nécessaire de lire le reste. Autre application, en se documentant sur un sujet précis, les informations sont souvent redondante d'un texte à l'autre, et le quantité d'information nouvelle va forcément diminuer à chaque texte, une lecture exhaustive deviens donc forcément moins nécessaire. Il suffit de parcourir le texte en sautant les idées que l'on connaît déjà. Exemple concret, je parle plus haut de la subvocalisation, mais pourtant je ne dis rien de plus que ce que tu sais déjà, mais comme tout bon lecteur linéaire, j'imagine que tu as lu consciencieusement chaque mot. Ce que je fait également.
    - La très grande majorité des documentation qu'un individu moyen est amener à lire est relativement bien bien faite, le titre en dis souvent long, de même que le chapeau. La consultation de l'index ou du sommaire peuvent faire gagner beaucoup de temps également. Tout le monde n'y pense pas en abordant un livre, bien que tout le monde le fasse en consultant un mode d'emploi pour résoudre un problème, je ne connais personne qui ai lu un mode d'emploi de A à Z pour trouver la réponse à une question particulière.

    Après c'est pas vraiment fait pour de la littérature très technique ou chaque phrase, apporte son lot de nouveauté, c'est surtout utile dans les domaines ou tu as déjà une bonne maîtrise pour aller directement à l'utile, ce que tu ne connais pas encore, donc pour zapper le superflus ou te remémoré un point particulier.
    "Le doute est le commencement de la sagesse" Aristote.

  13. #10
    ribotao

    Re : Est-ce que la ou les techniques dites de "Lecture rapide" ont une assise scientifique sérieuse?

    Citation Envoyé par Djo57 Voir le message
    Bonjour,

    J'ai également était très intéresser par ce sujet, et j'ai tenté quelque méthode pour augmenter la vitesse de lecture, et franchement j'avoue avoir du mal.

    J'ai acheter un bouquin est-ce que stp tu pourrais me donner l'auteur et le titre ? J'aime lire aussi les critiques sur amazon.com .... qui font penser que la méthode Richuadeau serait meilleure que celle de Tony Buzan ! sur le sujet, mais je regrette mon achat, en résumer, l'essentiel des techniques c'est :

    - Supprimer la subvocalisation, ce qui s'avère plutôt difficile dans mon cas, et qui m'a un peu fait oublier l'idée. ça demande énormément de concentration, et c'est vrai qu'en y arrivant ça doit être intéressant. euhh pareil pour moi, je n'y arrive pas ... je lis à haute voix dans ma tête !


    - Diminuer le nombre de point de fixation d'un texte, en lecture linéaire on lit ligne après ligne mots après mots, là l'idée c'est de diminuer le nombre de point de fixation du regard quand tu lies un texte pour percevoir plus de mot d'un coup.
    - Accepter de ne pas tout lire, repérer l'essentiel en balayant du regard est inférer le reste, ça je l'applique depuis longtemps déjà. En gros la littérature d'idée, fonctionne sur le principe, on donne une idée, puis plusieurs exemple pour illustrer l'idée si on a compris la première fois, il n'est pas nécessaire de lire le reste. Autre application, en se documentant sur un sujet précis, les informations sont souvent redondante d'un texte à l'autre, et le quantité d'information nouvelle va forcément diminuer à chaque texte, une lecture exhaustive deviens donc forcément moins nécessaire. Il suffit de parcourir le texte en sautant les idées que l'on connaît déjà. Exemple concret, je parle plus haut de la subvocalisation, mais pourtant je ne dis rien de plus que ce que tu sais déjà, mais comme tout bon lecteur linéaire, j'imagine que tu as lu consciencieusement chaque mot. Ce que je fait également.
    - La très grande majorité des documentation qu'un individu moyen est amener à lire est relativement bien bien faite, le titre en dis souvent long, de même que le chapeau. La consultation de l'index ou du sommaire peuvent faire gagner beaucoup de temps également. Tout le monde n'y pense pas en abordant un livre, bien que tout le monde le fasse en consultant un mode d'emploi pour résoudre un problème, je ne connais personne qui ai lu un mode d'emploi de A à Z pour trouver la réponse à une question particulière.

    Après c'est pas vraiment fait pour de la littérature très technique ou chaque phrase, apporte son lot de nouveauté, c'est surtout utile dans les domaines ou tu as déjà une bonne maîtrise pour aller directement à l'utile, ce que tu ne connais pas encore, donc pour zapper le superflus ou te remémoré un point particulier. En effet, si c'est des livres techniques ou il faut réfléchir à chaque phrase ... l'intérêt est plutot limite !
    Merci d'avoir pris de ton temps pour partager ton expérience !

  14. #11
    [PSO]Fabrice.g

    Re : Est-ce que la ou les techniques dites de "Lecture rapide" ont une assise scientifique sérieuse?

    Salut,

    Y'a deux ou trois infos et références dans wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Lecture_rapide

    Pour ce qui est de supprimer la subvocalisation, on peut utiliser une technique simple qui consiste à dire à voix haute des choses différentes de ce que l'on lit. Par exemple, on peut réciter une série de chiffres (compter jusqu'à 10) en boucle pendant la lecture. Cela demande de l'entrainement.

  15. #12
    ribotao

    Re : Est-ce que la ou les techniques dites de "Lecture rapide" ont une assise scientifique sérieuse?

    Citation Envoyé par [PSO]Fabrice.g Voir le message
    Salut,

    Y'a deux ou trois infos et références dans wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Lecture_rapide

    Pour ce qui est de supprimer la subvocalisation, on peut utiliser une technique simple qui consiste à dire à voix haute des choses différentes de ce que l'on lit. Par exemple, on peut réciter une série de chiffres (compter jusqu'à 10) en boucle pendant la lecture. Cela demande de l'entrainement.
    Thanks pour ta contribution !

    Pour wikipédia, j'avais déjà lu l'article, je cherche surtout des témoignages d'utilisateur de cette technique et des avis de chercheurs en psychologie.
    Pour la technique, je vais l'essayer .... mais je sens ca va pas être de la tarte ! Là par contre, je sais de source expérimentale (livre Doper son cerveau du Dr Alain Lieury, chercheur en psychologie cognitive) que notre cerveau n'est pas doué par nature pour réaliser deux (ou plus) taches différentes en même temps !... mais je vais m'entrainer à la technique que tu as énoncé ... migraine assurée

  16. #13
    Djo57

    Re : Est-ce que la ou les techniques dites de "Lecture rapide" ont une assise scientifique sérieuse?

    J'avais acheter celui là.

    Par contre, si tu arrives à mettre en œuvre l'une ou l'autre de ces techniques, je reste intéressé, parce que bon l'idée de pourvoir parcourir des tonnes d'info à vitesse grand V, m'intéresse toujours autant.
    "Le doute est le commencement de la sagesse" Aristote.

  17. #14
    ribotao

    Re : Est-ce que la ou les techniques dites de "Lecture rapide" ont une assise scientifique sérieuse?

    Citation Envoyé par Djo57 Voir le message
    J'avais acheter celui là.

    Par contre, si tu arrives à mettre en œuvre l'une ou l'autre de ces techniques, je reste intéressé, parce que bon l'idée de pourvoir parcourir des tonnes d'info à vitesse grand V, m'intéresse toujours autant.
    Merci pour le livre, je l'ai mis dans ma bibliothèque -A lire- dans google livre ... trop fort google !

    Et bien sure que je reviendrais faire part de mes impressions ici même !

  18. #15
    w1llyy

    Re : Est-ce que la ou les techniques dites de "Lecture rapide" ont une assise scientifique sérieuse?

    Bonjour à tous,

    Tout d'abord désolé de remonter un si vieux topic, mais j'allais pas en créer un autre pour parler de la même chose =)

    Voici un lien que j'ai trouvé donnant une bonne technique pour arrêter de subvocaliser :
    http://www.prolire.fr/2010/05/une-as...bvocalisation/

    Il s'avère que pour moi c'est vraiment très difficile, quand je relis mes cours avec cette technique, soit je subvocalise, soit je comprend 10% du texte =/
    L'avantage c'est que j'y passe 2 à 3 fois moins de temps pour lire un cours en entier (Remarque : je suis obligé de le relire 4 fois en lecture rapide pour le comprendre)

    Y a t-il d'autres personnes qui pratiquent cette méthode? Si oui, avez vous réussi ?

  19. #16
    ribotao

    Re : Est-ce que la ou les techniques dites de "Lecture rapide" ont une assise scientifique sérieuse?

    Citation Envoyé par w1llyy Voir le message
    Bonjour à tous,

    Tout d'abord désolé de remonter un si vieux topic, mais j'allais pas en créer un autre pour parler de la même chose =)

    Voici un lien que j'ai trouvé donnant une bonne technique pour arrêter de subvocaliser :
    http://www.prolire.fr/2010/05/une-as...bvocalisation/

    Il s'avère que pour moi c'est vraiment très difficile, quand je relis mes cours avec cette technique, soit je subvocalise, soit je comprend 10% du texte =/
    L'avantage c'est que j'y passe 2 à 3 fois moins de temps pour lire un cours en entier (Remarque : je suis obligé de le relire 4 fois en lecture rapide pour le comprendre)

    Y a t-il d'autres personnes qui pratiquent cette méthode? Si oui, avez vous réussi ?
    Hello,

    C'est moi qui ait lancé cette discussion, et depuis je n'ai rien trouvé qui montre que la ou les techniques de lecture rapide ont d'une part une assise scientifique (prouvée ou infirmée, aucune étude), et d'autre part, j'ai le sentiment que c'est relativement une arnaque pour que des "pseudo-gourous" vendent des formations à des pigeons. On peut augmenter significativement sa vitesse de lecture avec ces techniques qui interdisent de "subvocaliser", éventuellement d'avoir un taux de compréhension égale ou inférieur à la lecture normale, en revanche pour ce qui est de la mémorisation, ces techniques sont désastreuses ! La rétention à moyen et long terme des informations est quasi-nulle ! C'est comme si tu regardes les pages d'un livre, sans lire le texte ! je pense que comme moi, tu n'es pas un scanneur Espon équipé d'un logiciel de reconnaissance de texte ... mais peut-être que les gourous de ces méthodes sont des sur-humains ?!

    En conclusion, personnellement je ne m'y intéresse plus.

  20. #17
    w1llyy

    Re : Est-ce que la ou les techniques dites de "Lecture rapide" ont une assise scientifique sérieuse?

    Merci pour ta réponse si rapide

    Perso, mon père lit de cette manière et effectivement, il lit très vite. En revanche chez lui c'est naturel... ça a dû sauté une génération^^ en tout cas merci

  21. #18
    goldo6

    Re : Est-ce que la ou les techniques dites de "Lecture rapide" ont une assise scientifique sérieuse?

    Le point de départ de ces méthodes fonctionne relativement bien, le reste est de l’arnaque :

    - Lire avec un guide visuel pour se concentrer, éviter les retours inutiles en arrière et donner une cadence ;

    - Se rendre compte que l’on reconnait les mots à leur forme et donc lire avec un certain degré de « lâcher prise » ;

    - Eviter de « vocaliser » (à ne pas confondre avec subvocaliser)

    Rien qu’avec cela on augmente assez significativement sa vitesse de lecture.

    Le reste est de l’escroquerie.

    Il est impossible par exemple de ne pas « subvocaliser » : sans subvocaliser vous ne lisez pas mais vous regardez les mots. Et vous n’en comprenez pas leur sens. La pensée intérieure est la médiation entre la graphie du mot et le sens que celui-ci contient dans votre esprit.

    Il est par exemple impossible de compter mentalement et de lire en même temps contrairement à ce que l’on demande de faire dans certains exercices. Si vous comptez mentalement vous ne lisez pas, vous faites simplement défiler les mots devant votre regard sans les relier à aucun sens. Ou bien vous alternez en faisant, en réalité, des micro-séquences de lecture et de comptage.

    Les gens qui prononcent les mots à voix basse ou qui miment quasi imperceptiblement leur prononciation du bout des lèvres ne subvocalisent pas, ils vocalisent. Ceux-là peuvent effectivement lire plus lentement. A ne pas confondre : la subvocalisation n’est pas une prononciation. Et la « voix intérieure » n’est pas vraiment une voix.

    Faites l’expérience : si vous parvenez à lire en entends cette « voix intérieure » tout en faisant vibrer vos cordes vocales au son d’un «mmmmmmmh » (genre méditation), vous ne subvocalisez pas.

    Simplement, vous pensez au sens associé aux mots que votre regard embrasse : vous lisez.

    S’il est souhaitable de ne pas vocaliser, il est absolument impossible de ne pas subvocaliser sauf si on veut « regarder des mots » sans les lire véritablement.

    Quant à l’empan de lecture il est physiologiquement impossible de l’élargir. Et quant à la photo-lecture ou encore la lecture périphérique, elles sont physiologiquement impossibles, seule la vision centrale étant précise.

    Par contre, plus on lit, plus on reconnait rapidement les mots (à leur forme).

    Tout le reste est de la foutaise.

    Si un coach vous prétend être capable de lire à 1000 mots par minute ou plus (certains osent parler de 4000 mots par minute), obligez le à lire un livre en 10 minutes et soumettez lui un questionnaire. Il refusera.

Discussions similaires

  1. Réponses: 12
    Dernier message: 05/07/2011, 17h19
  2. Réponses: 98
    Dernier message: 08/02/2009, 22h18
  3. Le terme "cause finale" est-il logiquement non-scientifique?
    Par akla dans le forum Epistémologie et Logique
    Réponses: 74
    Dernier message: 27/08/2008, 21h28
  4. Les éoliennes "ont le vent en poupe" !
    Par calande dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 22/12/2006, 12h15
  5. "Tous les problèmes ont-ils une solution technique?"
    Par dj_titeuf dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 3
    Dernier message: 15/12/2004, 21h48