Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 15 sur 25

Loisir & travail :roll:

  1. TM

    Date d'inscription
    décembre 2003
    Localisation
    Nantes
    Messages
    19
    Hey, est-ce que le sujet "l'homme se reconnait-il mieux dans le travail ou dans le loisir ?" vous inspire ???
    Moi je suis rester devant une feuille desesperement blanche lorsque j'ai voulu tenter d'y repondre, si quelqu'un a deux trois idees ca ce serait cool

    TM

    -----

     


    • Publicité



  2. Cécile

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    région parisienne
    Messages
    7 598
    Bonjour,

    Tu peux déjà regarder l'aspect historique : il y a quelques siècles, l'homme "de valeur" ne travaillait pas, c'était mal vu. Seuls ceux qui étaient obligés travaillaient. Aujourd'hui, c'est le contraire, les oisifs sont mal vus, on n'existe beaucoup au travers de ce que l'on fait.
     

  3. vince

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    carrément à l'ouest
    Âge
    40
    Messages
    2 293
    Comme le dit Cécile, nos sociétés ont érigé un système social de valeur quasi-exclusivement basé sur le travail. Quand tu rencontres une personne pour la première fois, la question que tu poses en général est : que faites-vous dans la vie? et rarement : quels sont vos loisirs.

    Le progrès aidant, on a cru que l'homme était nécessairement appelé à travailler moins voire plus du tout. La question a pu alors se poser de la pertinence de la sociabilisation par le travail et on a parlé (quelques années seulement) de la "société des loisirs" (travailler pour vivre et non pas vivre pour travailler, pour parapher un Classique). Cet idéal n'a vécu que le temps de l'embellie économique et la crise qui a suivi nous a ramené à la réalité.

    Cela ne répond pas vraiment à la question, ce ne sont que des pistes...
     

  4. kinette

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    Centrale!
    Messages
    16 270
    "l'homme se reconnait-il mieux dans le travail ou dans le loisir ?"
    Bonjour,
    Je trouve que le terme "reconnaît" est ambigü: s'agit-il de la reconnaissance par les autres ou de la façon dont on se reconnaît soit-même?
    Et par homme, entend-on l'homme dans sa généralité, dont la "propriété", ce qui fait qu'il est "homme" serait le travail ou le loisir?

    Bref je vois plusieurs choses:
    - l'homme (l'espèce humaine) est-elle caractérisée par le loisir ou par le travail? Ben euh... pas si facile à dire... le travail n'existe pas vraiment chez les autres espèces. Ca touche à tout ce qui est organisation de la société humaine (donc oui l'homme se reconnaît dans le travail). Mais le loisir? Ben c'est certainement aussi une activité humaine, qui joue dans le relations sociales. A noter que son importance est variable.

    - l'homme (individu) est-il reconnu par les autres de par son travail ou par ses loisirs? Ben là encore je n'ai pas de réponse tranchée... tout dépend en quoi consistent travail et loisirs

    - est-ce que l'homme (individu) se reconnaît dans le sens "identitaire" plus par son travail ou ses loisirs? Ben là encore, je pense que ça dépend (ça dépend des gens).

    Il est à noter que "loisirs" recoupe de nombreuses choses: il peut y avoir des action créatives, qui n'ont peut-être pas grand chose à envier au travail, donne une reconnaissance dans la société, puis il y a les loisirs du style "bronzage sur la plage", qui n'apportent certainement pas le même genre de reconnaissance...

    K.i fait du çadépendisme à fond là...
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.
     

  5. Narduccio

    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Alsace
    Âge
    58
    Messages
    4 735
    J'ai des collègues qui se sont totallement investis dans leur travail et qui des fois ont payés assez chers leur réussite (divorces). D'autres qui on su mieux gérés la chose. Mais ils n'éxistent que par leur travail et des fois à leur départs en retraire, ils se sentent fortement dévalorisés. Il y a un pic de suicides, dépressions et divorce qui suit la mise en inactivité des gens.
    D'autres se sont fortements investis dans la vie associative (sportive et culturelle essentiellement), ils y passent de nombreuses heures des fois au dépend de leur travail. Dans leurs entreprises, il ne sont pas forcement reconnus, ils ont bien entendu des salaires plus bas car tout leurs investissements se fait en bénévolat. En dehors de l'entreprise, ils occupent des fois des postes assez importants, en dedants ils sont mal considérs et des fois certains le regrettent.
    A mon avis, il y a un juste milieu et si l'on sait organiser une manifestation locale (fête du village) cela doit aussi se voir dans la vie de tous les jours et au travail.
    Il est parfois dur de concilier vie professionnelle, vie associative, vie familiale. Mais chacun peut y trouver la reconnaissance que mérite son labeur.
    Bien entendu, ils y a aussi ceux qui ne vivent que pour se distraire. J'en connait. Tot ou tard la vie les rattrape et ils s'investissent aussi pour les autres. Leur famille, l'association à laquelle ils sont affiliés, leur travail. Je crois que quelque part, nous avons besoin de reconnaissance sociale.
    PS parfois certains pour ce faire accepter doivent subir une période de purgatoire, jusqu'à ce que l'on "oublie" leur période "Je m'amuse et le reste je m'en fout".
     


    • Publicité



  6. coco

    Date d'inscription
    juin 2003
    Localisation
    Toulouse
    Messages
    2 187
    Citation Envoyé par TM
    "l'homme se reconnait-il mieux dans le travail ou dans le loisir ?" vous inspire ???
    L'homme se reconnaît mieux, dans ce qui le passionne, ce qui est valorisant pour lui, ce qui le touche...
    Alors certains trouvent cela dans leur travail (recherche, écriture, gestion des personnes, conseils, coiffure, ou autres....) d'autres le trouvent dans un loisir (foot, encadrement de jeunes, organisation de voyages, lectures ou autres...)
    Mais je crois, on ne peut séparer facilement, pour cette question en tout cas... travail et loisir... cela dépend, s'il y a adéquation entre son travail et ses passions...
    Voilà.... pour moi en tout cas...
     

  7. TM

    Date d'inscription
    décembre 2003
    Localisation
    Nantes
    Messages
    19
    Merci beaucoup pour toutes ces reponses, comme l'a dit Kinette j'avais deja observer l'ambiguiter du sujet. Pour ma part, je pense qu'il ne faut pas prendre "l'homme" au sens personnel mais opter pour une approche beaucoup plus générale.
    En ce qui concerne les loisirs, c'est sûr que cela dépend du type de loisir, néanmoins pour le travail je pense qu'il en va de même : lorsque les personnes ont prit un travail apres etre passer par la case ANPE par exemple ou que la personne travail au Mac do pour ne pas etre au chomage, elle ne peut se reconnaitre dans son travail.
    Donc si on ne peut se reconnaitre tout le temps dans les loisirs, je pense qu'il en va de même pour le travail, c'est pourquoi il est difficile de trancher et que la question reste posé : Se reconnait-on mieux dans le travail ou dans le loisir ???
     

  8. vince

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    carrément à l'ouest
    Âge
    40
    Messages
    2 293
    de toute manière la réponse à un sujet de philo est toujours "ça dépend..."
     

  9. Neutrino

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    Strasbourg
    Âge
    32
    Messages
    2 068
    Ce qui s'appelle une réponse nuancée, ce qui est une qualité quand on sait que l'élève n'a pratiquement jamais assez de biscotos pour se permettre l'intransigeance et la radicalité (comme un Nietzsche).
    Neutrino
     

  10. TM

    Date d'inscription
    décembre 2003
    Localisation
    Nantes
    Messages
    19
    "ca depend..."

    Ce n'est pas faux, mais il serait quand même interessant poussé la reflexion au maximum pour ainsi pouvoir penser avoir explorer la majeure partie des pistes possibles, c'est pourquoi je disais que la question : "l'homme se reconnait-il mieux dans le loisir ou dans le travail" restait posé...
     

  11. vince

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    carrément à l'ouest
    Âge
    40
    Messages
    2 293
    Citation Envoyé par Neutrino
    ce qui est une qualité quand on sait que l'élève n'a pratiquement jamais assez de biscotos pour se permettre l'intransigeance et la radicalité (comme un Nietzsche).
    certes mais est-ce qu'en cela la philosophie n'est pas aussi une école de la médiocrité...?

    (hors sujet, moi?)
     

  12. Neutrino

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    Strasbourg
    Âge
    32
    Messages
    2 068
    Non. Tout simplement
    Il faut simplement faire la différence entre la Philosophie et la philo en terminale. Ce n'est pas la même chose, c'est uniquement dans le cas de la philo scolaire voire universitaire (jusqu'au DEA) que l'élève est pratiquement obligé de rester timoré.
    Cela dit, il est faux de penser qu'il faut absorber le cours pour bien réussir les dissert. Une culture générale massive aide beaucoup; des références philosophiques encore plus!

    Bon là c'est du hors-sujet, je pense que je vais me modérer moi-même! lol
    Neutrino
     

  13. vince

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    carrément à l'ouest
    Âge
    40
    Messages
    2 293
    Citation Envoyé par Neutrino
    la Philosophie et la philo en terminale.
    Je voulais parler de la philosophie de terminale bien sûr (celle que cotoie 95% des gens)... mais j'arrete aussi le hors sujet...
     

  14. TM

    Date d'inscription
    décembre 2003
    Localisation
    Nantes
    Messages
    19
    Bon bah j’ai fait ca comme plan, mais je le trouve super bateau , de plus la synthese est vide , je n’y ai retirer aucun aspect philosophique , et je n’ai pas l’impression d’avoir pousser la reflexion plus loin on dirait un simple melange des 2 premieres parties…. :?


    Intro

    L’homme se reconnaît-il dans le travail ?

    *D’un point de vue global :
    L’homme se reconnaît dans le travail car c’est une chose typique des sociétés humaines.
    Néanmoins on peut avancer l’idée que si il s’agit d’un travail aliéné, l’homme ne peut se reconnaître dans ce type de travail. Il faut que le travail allie l’aspect manuel ET INTELECTUEL.

    *D’un point de vue personnel ?
    Oui, si le travail correspond aux goûts d’une personne, si il l’a chosit selon ses desirs, et ce qu’il aime.
    Non. On ne le reconnaît pas et il ne se reconnaît pas dans son son travail si il ne correspond à ce qu’il aime…

    L’homme se reconnaît-il dans le Loisir ?

    *D’un point de vue global:
    Oui car comme le travail, le loisir est une activité typiquement humaine. Seulement il faut que le type de loisir ne soir pas quelque chose de non-constructif dans le sens : sieste, ‘séance bronzage ‘, etc… Où l’homme ne peut se reconnaître, vu qu’il n’y a aucun aspect intellectuel ou même manuel qui peut le différencier des animaux, par exemple…

    *D’un point de vue personnel :
    Oui car il correspond aux goûts de chacun, puisque l’on choisit ses loisirs selon ses goûts. Néanmoins, il est parfois possible que certain ne se reconnaissent pas dans leur loisir, celui qui « a des gouts de riches » mais qui n’a pas d’argent ne pourra pas opter pour les loisirs qui l’intéressent et s’occupera d’une manière qui s’éloignera de ses goûts et donc où on ne pourra et où il ne pourra se reconnaîtra plus…

    Synthèse

    L’homme se reconnaît donc dans le travail, mais pour cela il faut qu’il ne soit pas aliéné, du moins pour le point de vue général. Car on peut penser que du point de vue personnel chacun s’y reconnaît et chacun nous reconnaît. Apres réflexion on peut penser que même ceux qui n’ont pas un travail qui leur plait ou ceux qui ont prit un travail par la force de l’obligation s'y reconnaissent (celui qui à un travail ‘pourris’ on peut penser que c’est parce qu’il n’est pas travailleur et qu’il n’a pas fait les études pour faire ce qui lui plait, on reconnaît donc quand même une partie de lui dans son travail)

    L’homme se reconnaît donc dans les loisirs aussi car il est certain que c’est une activité typiquement humaine, qui joue dans les relations sociales, mais son importance est variable. Variable dans la reconnaissance des autres, et dans la reconnaissance de l’homme en general. C’est seulement personnellement que l’on se reconnaît dans ses loisirs s’ils ne sont pas constructifs (intelectuels…)

    Conclusion :
    Finalement la balance semble pencher vers le travail qui est caractéristique de l’homme sauf lorsqu’il est aliéné ce qui est en passe de disparaître avec l’air de la machine.
    L’homme se reconnaît donc mieux dans le travail que dans le loisir ? La réponse est mitigé, que ce soit dans le travail ou le loisir, l’homme ne peut s’y reconnaître totalement. Néanmoins on peut se laisser penser que c’est dans le travail (activité typiquement humaine) que l’homme se reconnaît ‘le plus’... (je sais c affreux comme conclusion ops: )

    Ouverture (pas trouvé)

    Bon, il faudrait embellir tout ca et le rendre un peu plus clair non ???
    La conclusion et la synthese sont affreuse , et le contenu global ne va pas tres loin non plus (sic), si y a quelqu’un qui peut me filer encore un coup de main ca serait bien !!!


    (dsle c un peu long...)
     

  15. Narduccio

    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Alsace
    Âge
    58
    Messages
    4 735
    Bonjour,
    L'une des différences essentielle entre le travail et le loisir est la rétribution.
    Du premier, il attend salaire, reconnaissance dans l'entreprise, dans la société et dans la famille. Une partie de la reconnaissance vient justement du salaire car cela permet d'acheter des signes extérieur de réussite (vétements, voitures, loisirs....). Mais au plan personnel on peut estimer qu'il y a aussi la gratification de réussir a faire la tâche demandée.
    Dans le second, la reconnaissance ne passe pas par une amélioration de son niveau de vie (sauf cas particuliers). La reconnaissance se situe à un autre niveau. Et des fois, elle est totalement personnelle. On retire peu de reconnaissance si l'on réalise un puzzle compliqué. Or, si l'on est trêt a y investir énormement de temps, il doit bien y avoir une raison, n'est ce pas!
    Ceci est peut-être une piste à explorer.

    Salut
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Enseignant chercheur+vie sociale+loisir= journée de plus de 24H?
    Par Ptitseb dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 30
    Dernier message: 04/01/2010, 05h13
  2. Etudes/travail & Psychologie
    Par wOq dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 0
    Dernier message: 10/09/2007, 20h13
  3. Cumuler travail en entreprise & enseignement?
    Par Boson_2_higgs dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 1
    Dernier message: 22/08/2007, 08h38
  4. [Travail et puissance]Travail du poids
    Par polux95 dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 16/04/2006, 19h42
  5. Article de Electronique et loisir n°22 (mars 2001)
    Par Patrick dans le forum Électronique
    Réponses: 0
    Dernier message: 12/03/2006, 15h36