Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

IgM, IgG et lymphocyte B

  1. redduck33

    Date d'inscription
    octobre 2010
    Messages
    2

    Question IgM, IgG et lymphocyte B

    Bonjour tout le monde,

    aujourd'hui, j'ai eu un cours d'immunologie qui m'a laissé perplexe sur un point.

    Selon ce que j'ai compris, les IgM se trouvent sur la surface du lymphocyte B et, lors d'infection primaire, IgM va se lier à son antigène et, avec l'aide de co-récepteur, va activer un signal cellulaire dont nous n'avons pas encore vu les aboutissants.
    Mais, ce signal va activer l'internalisation de l'IgM qui va provoquer la sécrétion d'IgG soluble possédant une plus grande spécificité, par rapport à l'IgM, pour l'antigène grâce à quelques mutations ponctuels sur ces chaines variables.

    Donc, mes questions sont :

    1) Est ce que je raconte la dessus est correct?

    2) L'IgM va avoir une influence positive sur l'expression d'IgG et va influencer pour gagner une plus grande spécificité sur la séquence génique par des mutations ponctuelles sur les parties variables des chaines lourdes?

    3) Savez-vous ce qui se passe pour les IgM non activés par l'antigène à la surface du lymphocyte B?

    4) Est ce que des IgG vont aussi être exprimer à la surface du lymphocyte ou est ce qu'ils ne vont que être sécréter dans la circulation?

    5) Lorsque cette phase se déroule, le lymphocyte B devient un plasmocyte?

    Merci d'avance pour votre réponse.

    -----

     


    • Publicité



  2. Benjj35

    Date d'inscription
    mai 2009
    Localisation
    Strasbourg
    Âge
    32
    Messages
    97

    Re : IgM, IgG et lymphocyte B

    Bonsoir à toi Redduck33 !

    Bon je vais tacher de répondre à tes questions. Je ne sais pas trop de quel niveau d'étude tu es, donc je vais faire au plus simple, en espérant ne pas trop te perdre. (Garde à l'esprit pour les études que la parole du pof est vérité, même si tu te rendra compte plus tard que ce n'est pas toujours vrai ).

    1) Oui et Non. Si on reprend les étapes une par une voici globalement (je ne rentrerai pas dans les détails, on va rester simple) : Lors d'un infection, le lymphocyte B (LB) va pouvoir reconnaitre les antigènes microbiens via un récepteur situé à la surface cellulaire, et que l'on appel le BCR. Ce BCR est en fait un récepteur de type immunoglobuline (Ig) qui en primo-infection est de type IgM. Une fois l'antigène lié au BCR, il y a une internalisation du BCR/antigène et dégradation de l'antigène dans la cellule B. les peptides formés sont présenté dans le complexe CMH du LB. A ce moment le LB est "pré-activé", c'est à dire qu'il à détecté une anomalie dans le milieu qui l'entoure (le pathogène) et signal via son CMH et d'autres molécules membranaires qu'il est pret à l'action. Il va recevoir de la part d'autres cellules également activée des signaux qui vont lui permettre de s'activer totalement. A cet instant le LB va se multiplier et être capable de synthétiser des anticorps (on l'appel le plasmocyte). Cette étape est importante, car lorsqu'il se multiplie, le LB va accumuler des mutations ponctuelles au niveaux des gènes codant pour la chaine variable des immunoglobuline qu'il sécrète, et va donc produire des IgG qui sont plus spécifique du pathogène que les IgM initialement produit.
    J'espère ne pas t'avoir compliqué la compréhension du mécanisme. Tout va bien jusque maintenant ?

    2) Je ne dirais pas que l'IgM à une influence positive sur la synthèse d'IgG, par contre retient que le LB activé va se multiplier, et ce faisant va accumuler des mutations ponctuelles au niveau des parties variables des chaines lourdes des Immunoglobulines. Ceci permet une reconnaissance encore plus forte du microbe.

    3) Il faut que tu imagine un processus qui est en perpétuel renouvellement. Les IgM à la surface de ta cellule vont au bout d'un certain temps être internalisées même en l'absence de liaison à l'antigène, pour être dégradées. Elles sont remplacées par des Ig nouvellement synthétisées. ok ?
    En gros, il faut que tu te dise qu'il y a toujours des mouvements d'envoie à la membrane et d'internalisation des Ig de surface. Ce n'est pas un système figé

    4) C'est une très bonne question. Une partie restera en surface (=BCR) et une autre partie sera excrétée hors de la cellule.

    5) A partir du moment ou un LB sécrète des anticorps (ou immunoglobuline) il porte le nom de "plasmocyte".

    Voila, j'espère avoir répondu à tes attentes, et surtout être resté compréhensif. Si ce n'est pas le cas, et que tu as d'autres questions n'hésites pas, ce sera avec plaisir que je te répondrai !

    BenJ
     

  3. redduck33

    Date d'inscription
    octobre 2010
    Messages
    2

    Re : IgM, IgG et lymphocyte B

    Merci beaucoup pour cette réponse!

    Ne t'inquiète pas tu ne m'as pas perdu
     

  4. nann7891

    Date d'inscription
    octobre 2009
    Âge
    26
    Messages
    15

    Re : IgM, IgG et lymphocyte B

    Les plasmocytes expriment tjr des BCR ?
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. [Biochimie] Interaction entre antigène IgG et anti- IgG Fc gamma
    Par petitp dans le forum Biologie
    Réponses: 7
    Dernier message: 16/06/2010, 16h34
  2. [Biochimie] Immunoprécipitation : contrôle IgG
    Par Fanou63 dans le forum Biologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 19/10/2009, 09h59
  3. IGM et IGG / Transfusion
    Par Mo0n666 dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 0
    Dernier message: 23/05/2009, 20h00
  4. IgM/IgG
    Par Solène dans le forum Biologie
    Réponses: 14
    Dernier message: 31/05/2004, 18h41
  5. LymphocyteB IgM IgD
    Par Meningo dans le forum Biologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 17/04/2004, 12h41