Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



Discussion fermée
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 15 sur 17

Je suis une littéraire paumée qui recherche votre savoir.

  1. Duchessew

    Date d'inscription
    octobre 2017
    Messages
    1

    Je suis une littéraire paumée qui recherche votre savoir.

    Ô Cher/e Ami/es, j'ai besoin de vôtre aide incessamment.
    Comme vous avez pu lire plus haut je suis une humble littéraire qui s'infilitre parmis vous.
    J'ai quelques questions dont les réponses peuvent m'être fortement utile dans mes écrits.
    Questions:
    "Connaissez-vous les glissements temporels?"
    "Si oui: qu'en pensez vous ?"
    "De quoi/comment doit-on être constitué pour pouvoir distordre le temps à volonté ?"

    Merci, pardonnez moi à l'avance de mon ignorance abyssale sur ce/s sujet/s.

    -----

     


    • Publicité



  2. LPFR

    Date d'inscription
    mars 2008
    Messages
    43 374

    Re : Je suis une littéraire paumée qui recherche votre savoir.

    Bonjour.
    Cherchez [glissement temporel] dans un browser et vous verrez que c’est de la science fiction.
    (en dehors de l’outil dans Audacity)
    Donc, cette discussion n’a pas sa place ici.
    Et, de plus, on n’a même pas le droit à un petit « bonjour ».
    Au revoir.
     

  3. Deedee81

    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Courcelles - Belgique
    Âge
    55
    Messages
    28 921

    Re : Je suis une littéraire paumée qui recherche votre savoir.

    Bonjour Duchessew. Bienvenue sur Futura. Mais s'il te plaît, lit la charte que tu as signé. Merci,

    Concernant la question, je confirme, c'est de la S.F. mais aussi de la pseudo-science de bas étage. Donc méfiance. Encore un sujet où on trouve des tombereaux de bêtise sur internet. Ca rend difficile tout jugement si on utilise ce qu'on y trouve.

    (ah tiens, je ne connaissais pas Audacity )
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)
     

  4. myoper

    Date d'inscription
    décembre 2007
    Messages
    28 403

    Re : Je suis une littéraire paumée qui recherche votre savoir.

    Peut être une future auteure publiée de SF... Autant que les informations trouvée ici en relèvent la qualité.
    Myorphalotriptopyrogénètopterophale.
     

  5. Deedee81

    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Courcelles - Belgique
    Âge
    55
    Messages
    28 921

    Re : Je suis une littéraire paumée qui recherche votre savoir.

    Citation Envoyé par myoper Voir le message
    Peut être une future auteure publiée de SF... Autant que les informations trouvée ici en relèvent la qualité.
    Je suis d'accord. Mais sur le "glissement temporel", ma foi, il n'y a pas grand chose à dire de plus.
    Mais Duchessew peut éventuellement préciser ou compléter ses interrogations.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)
     


    • Publicité



  6. saint.112

    Date d'inscription
    mai 2014
    Localisation
    Lyon
    Messages
    2 235

    Re : Je suis une littéraire paumée qui recherche votre savoir.

    Bonjour et bienvenue au club chère Duchesse1 !

    Citation Envoyé par Duchessew Voir le message
    Comme vous avez pu lire plus haut je suis une humble littéraire
    J'ai envie de dire avec Jack Lemmon (alias Jerry) dans Certains l'aiment chaud : « Well, nobody is perfect. » Je connais des gens très bien et qui sont littéraires, et pas forcément humbles.

    Citation Envoyé par Duchessew Voir le message
    qui s'infilitre parmis vous.
    Là, bon, passons…

    Citation Envoyé par Duchessew Voir le message
    "Connaissez-vous les glissements temporels?"
    Nous sommes sur un site certes scientifique mais pour tous publics et je n'ose pas imaginer ce que sont ces glissements. En tout cas, moi, je n'en ai jamais vu ni jamais pratiqué.

    Nico

    1) Duchesse de quoi ?
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.
     

  7. saint.112

    Date d'inscription
    mai 2014
    Localisation
    Lyon
    Messages
    2 235

    Re : Je suis une littéraire paumée qui recherche votre savoir.

    Oops !
    En y réfléchissant, je m'aperçois que j'ai dû faire sursauter les cinéphiles : ce n'est pas Jack Lemmon qui dit : « Well, nobody is perfect. » dans Certains l'aiment chaud. C'est Osgood Fielding III qui le lui dit. Dernière et fameuse réplique de ce film-culte.
    Nico
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.
     

  8. Amanuensis

    Date d'inscription
    septembre 2010
    Messages
    21 629

    Re : Je suis une littéraire paumée qui recherche votre savoir.

    Mouais...

    Cela ne fait pas bien image de gens sachant chercher sur le web, ce fil...

    Il y a quand même des entrées dans le wiki:

    https://en.wikipedia.org/wiki/Time_slip

    (Voir aussi https://en.wikipedia.org/wiki/Timeslip_(disambiguation))

    En anglais évidemment (et la traduction n'est pas «slip temporel»).
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.
     

  9. Amanuensis

    Date d'inscription
    septembre 2010
    Messages
    21 629

    Re : Je suis une littéraire paumée qui recherche votre savoir.

    Par ailleurs, il est intéressant de noter que les discussions sur Interstellar (par exemple) ont (factuellement) leur «place ici», mais une discussion sur les procédés narratifs (littéraires ou cinématographiques, même chose) liés au temps de manière général ne l'aurait pas.

    Comme l'indique Myoper, des informations de qualité sur le sujet peuvent être utiles.

    Perso le sujet m'intéresse, car je pense que la fiction a plus d'influence sur le mode de pensée des gens dans le domaine que ce que produisent les scientifiques ou les vulgarisateurs. En particulier le temps absolu est partout dans la fiction, y compris la science-fiction, et de ce fait modèle fortement l'approche de ceux qui s'intéressent au sujet sans formation «scientifique» préalable, et donc qui n'ont pas les moyens de trier ce qui est ou non en ligne avec les connaissances scientifiques courantes. Il est donc, à mon sens, intéressant de juger de ces procédés narratifs à l'aune de cette influence, et dans l'autre sens en avoir conscience quand on cherche à faire de la vulgarisation «de bon niveau».

    Dommage.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.
     

  10. mh34

    Date d'inscription
    mars 2008
    Messages
    17 652

    Re : Je suis une littéraire paumée qui recherche votre savoir.

    A partir de maintenant, tout message qui ne constituera pas une réponse directe à la question posée ( et pour laquelle je fais remarquer qu'il s'agit d'une première intervention, un minimum de courtoisie est nécessaire surtout dans ce cas-là) sera effacé de qui qu'il vienne.
    Merci de votre compréhension
    Dernière modification par mh34 ; 25/10/2017 à 13h36. Motif: c'est plus correct ainsi
    νοὗσοι δ'ἄνθρώποισιν φέρουσαι σιγῇ, ἔπει φωνὴν ἕξειλετο μητιστα Ζεύς
     

  11. Noress

    Date d'inscription
    avril 2016
    Localisation
    Marseille
    Messages
    241

    Re : Je suis une littéraire paumée qui recherche votre savoir.

    Bonjour,

    Cela me rappelle une info à prendre avec des pincettes qui a peut-être un lien :

    https://francais.rt.com/videos/44751...dent-singapour

    Par contre, faut surtout pas me demander des explications parce que...

    Si c'était une DeLorean DMC-12 jaune, j'aurais soupçonné Marty aidé de Doc, mais là ça me dépasse !!
    P=NP ouvre la porte des grands nombres.
     

  12. Pio2001

    Date d'inscription
    mars 2006
    Localisation
    Lyon
    Âge
    42
    Messages
    3 319

    Re : Je suis une littéraire paumée qui recherche votre savoir.

    Citation Envoyé par Duchessew Voir le message
    Questions:
    "Connaissez-vous les glissements temporels?"
    "Si oui: qu'en pensez vous ?"
    "De quoi/comment doit-on être constitué pour pouvoir distordre le temps à volonté ?"
    Bonjour Duchessew,
    Je ne connais pas les "glissements temporels" sous ce nom.

    Mais les voyages dans le futur existent. Il se trouve que le temps s'écoule à des vitesses différentes pour deux voyageurs suivant des trajectoires différentes. C'est mesurable sur terre entre un avion et le sol par des horloge hyper-précises.
    Pour obtenir un décalage temporel perceptible, il faut voyager à des très grandes vitesses. Il faut s'approcher de la vitesse de la lumière (299 792 km/s), et continuer à fournir de la puissance au moteur pour accélérer encore. Du point de vue de la Terre, notre vaisseau se rapproche de plus en plus de la vitesse de la lumière, sans jamais l'atteindre. Mais comme le temps et l'espace se déforment de plus en plus lorsqu'on considère des vitesses aussi élevées, on ne voit pas la même chose depuis le vaisseau. L'espace semble rétrécir devant le vaisseau, de sorte que l'on n'a pas non plus l'impression de dépasser la vitesse de la lumière, mais que les étoiles lointaines semblent toutes proches et très vites atteintes. Ce n'est d'ailleurs pas qu'une impression.

    Si on fait demi-tour et qu'on revient de la même façon, les terriens auront l'impression que nous avons voyagé jusqu'à l'autre bout de la galaxie à la vitesse de la lumière, et que nous avons mis des milliers d'années pour ce faire.
    Mais les voyageurs auront eu l'impression que plus ils activaient le moteur de leur vaisseau, plus la galaxie rétrécissait devant eux, et plus le but de leur voyage se rapprochait. Impression très étrange, car il leur semblait que leur vaisseau se traînait à la vitesse ridicule de 299 791 km/s tandis que les étoiles autour d'eux paraissait se rapprocher à des vitesses autrement plus fulgurantes. Le but du voyage est ainsi atteint en quelques jours. Lorsqu'ils ont ralenti, la Terre, derrière eux, a semblé s'éloigner démesurément tandis que la galaxie reprenait ses dimensions habituelles.

    Le temps de faire demi-tour, et le voyage de retour se passe de la même façon. En quelques jours, ils sont de retour sur Terre... des années dans le futur.

    Concrètement, aucune de nos sondes spatiales ne s'est le moins du monde approchée des vitesses nécessaires. la quantité de carburant serait trop énorme. Mais on mpeut imaginer que ce genre de voyage est envisageable d'ici quelques siècles.

    Dans les accélérateurs de particules, tels que le LHC situé au CERN, les particules élémentaires qui circulent dans l'anneau souterrain de 27 km de circonférence effectuent un tel voyage. Elles sont si légères que quelques millions de watts (ou quelque chose comme ça) suffisent à les propulser aux vitesses nécessaires, que l'on appelle "vitesses relativistes", car la trajectoire qui en résulte est donnée par la théorie de la relativité d'Einstein.
    En moins d'un millième de seconde, elles atteingent leur cible qui les attendues pendant une seconde entière.

    Attention, un tel voyage est irréversible. On ne revient pas dans le passé !

    Le seul cas cohérent scientifiquement de voyage dans le passé est le passage par un "trou de ver" qui connecte entre elles deux époques différentes (et deux lieux différents), comme dans le film interstellar. Cela nécessite au moins un "trou noir", c'est-à-dire une énorme concentration de masse dans un tout petit espace.
    Pour pouvoir s'en approcher sans être désintégré, la masse totale de ce trou noir doit être de l'ordre d'un million de fois la masse du Soleil... qui est elle même un million de fois plus élevée que la masse de notre planète toute entière.

    De plus, pour maintenir un passage temporel d'un diamètre de 1 mètre ouvert, on estime qu'il faudrait dépenser autant d'énergie que toutes les étoiles de la galaxie réunies.
    Et encore, on n'est pas complètement sûrs que ça puisse marcher.
    Dernière modification par Pio2001 ; 25/10/2017 à 23h41.
    Dans un espace vectoriel discret, les boules fermées sont ouvertes.
     

  13. LeMulet

    Date d'inscription
    septembre 2016
    Âge
    49
    Messages
    997

    Re : Je suis une littéraire paumée qui recherche votre savoir.

    En fait, pour faire de la bonne science fiction, il faut éviter de partir des connaissances actuelles acquises.
    Au mieux, on aboutirait sinon à un roman d'anticipation.
    Donc pour rendre le glissement temporel crédible, s'il doit faire partie du roman, il faut imaginer des connaissances nouvelles hypothétiques mais non absurdes aux yeux du lecteur actuel, qui auraient pour conséquence, selon les lois de la physique connu (pour rester crédible) de permettre le "déplacement" d'un "temps" à un autre de l'espace

    C'est un peu le cheminement inverse de celui qu'on fait intuitivement lorsqu'on s'attaque au problème.
    Ici, il n'est pas question de dire "si" il est possible, sur la base de nos connaissances actuelles sur le cosmos, de se "déplacer" dans le temps, mais quelles sont les hypothèses préalables qui rendraient le voyage dans le temps possible.
    Sinon, la réponse est toute faite.
    Selon nos connaissances actuelles, on ne peut remonter dans le passé et au mieux attendre que le futur se produise.

    La démarche est donc la suivante :
    On part donc du fait : "le glissement temporel est possible".
    Tient donc ! Mais alors puisque c'est possible, quelles sont les connaissances erronées qui nous amènent à nous tromper ?

    Une possibilité (et on peut en trouver d'autres), ce serait que nous ayons une fausse représentation de l'univers qui nous entoure.
    Les miriades de galaxies qui nous entourent ne seraient pas d'autres galaxies, mais la nôtre, que nous voyons à certaines étapes de ses évolutions.
    Qui plus est, lorsque nous "remontons dans le temps" (quelle intuitions nos astronomes pour avoir employé cette figure de style ), cad voyons les galaxies d'apparence jeunes, comme nous le faisons avec les télescopes, nous ne voyons pas la galaxie telle qu'elle est, mais un fragment de celle qu'elle sera, lorsque plusieurs de ces fragments de galaxies (qui si vous le comprenez bien sont des mirages relativistes) fusionneront pour former la même galaxie que la nôtre.
    Concéquence : Si on se déplace à la vitesse de la lumière d'une galaxie à une autre, on retombe instantanément sur la même que la nôtre, et bien sûr, la notre, derrière nous, se transforme (mirage relativiste) en miriades de petits fragments, le fond diffus cosmologique.
    La seule différence, entre l'ancienne et la nouvelle galaxie, c'est son arrangement, ce que nous appelons communément "le temps" (Ce n'est pas le temps physique, mais de toutes façons, il n'y a pas un temps physique, mais des temps physiques reliés par des chemins).
    Et avec un peu de chance, on a aussi la terre quelque-part, à une époque donnée de son évolution.

    C'est là aussi où on peut faire intervenir les univers parallèles, puisque les différentes galaxies ne sont pas toutes pareilles, mais peuvent se différentier.

    Maintenant, le problème qui reste à résoudre, c'est comment la vitesse de la lumière peut-elle être atteinte ?
    Sur le même principe, on peut imaginer qu'on se trompait sur les causes de la limitation de la vitesse.
    On sait qu'il faut de plus en plus d'énergie pour augmenter la vitesse d'un objet massique dans l'espace, ou mieux dit, pour lui ajouter de l'accélération.
    Or la cause, (nouvelle hypothèse futuriste crédible) c'est que les photons qui s'échappent de tout corps, doivent "ajuster" leur vitesse avec celle du milieu ambiant. Ce qui cause un "freinage", une consommation en énergie.
    Sinon, on comprend bien qu'il y aurait autant de vitesses de la lumière qu'il n'y a de vitesses pour les mobiles.
    Or il n'y en a qu'une.
    Donc pour palier au problème, plusieurs possibilités, mais la plus simple ce serait d'être capable de refroidir la coque du navire au point qu'il n'émette que très peu de photons.
    A voir avec les spécialistes comment réaliser cet exploit.

    Bon, c'est loin de nos connaissances actuelles, mais l'important, pour un bon roman de SF, c'est que ça se tienne, à mon avis.
    Bonjour, et Merci.
     

  14. Pio2001

    Date d'inscription
    mars 2006
    Localisation
    Lyon
    Âge
    42
    Messages
    3 319

    Re : Je suis une littéraire paumée qui recherche votre savoir.

    Je pense que si on fait des hypothèses fantastiques, il faut éviter de tenter de les justifier scientifiquement.
    Dans un espace vectoriel discret, les boules fermées sont ouvertes.
     

  15. Deedee81

    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Courcelles - Belgique
    Âge
    55
    Messages
    28 921

    Re : Je suis une littéraire paumée qui recherche votre savoir.

    SAlut,

    Citation Envoyé par Pio2001 Voir le message
    Je pense que si on fait des hypothèses fantastiques, il faut éviter de tenter de les justifier scientifiquement.
    Je pense aussi. Sauf s'il existe quelque chose mais sans devoir insister (par exemple dans la série "Enterprise" quand ils parlent de leur moteur, ils disent "le moteur Warp", sans plus. Inutile d'en dire plus)
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)
     


    • Publicité







Sur le même thème :


    301 Moved Permanently

    301 Moved Permanently


    nginx/1.2.1



 

Discussions similaires

  1. QR - Ménopause : comment savoir si je suis ménopausée ?
    Par RSSBot dans le forum Définitions et Questions / Réponses
    Réponses: 0
    Dernier message: 01/04/2017, 08h00
  2. Orientation post DAEU A (littéraire). Je suis perdu.
    Par Chob dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 2
    Dernier message: 17/10/2008, 20h29
  3. Littéraire, complètement paumée dans son orientation (cherche aide éventuelle)
    Par liliopkins dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 22
    Dernier message: 01/10/2007, 22h43
  4. j'suis paumée.. b'soin d'aide!
    Par skooba dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 6
    Dernier message: 02/09/2007, 22h19
  5. besoin de vos lumières, je suis paumée
    Par laurelac dans le forum Matériel - Hardware
    Réponses: 4
    Dernier message: 29/07/2007, 21h41