Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



Discussion fermée
Page 2 sur 7 PremièrePremière 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 16 à 30 sur 97

Intelligence = quotient intellectuel ?

  1. LeMulet

    Date d'inscription
    septembre 2016
    Âge
    49
    Messages
    997

    Re : Intelligence = quotient intellectuel ?

    Citation Envoyé par Mixako
    J'ai l'impression que le QI a une logique qu'il faut connaître pour atteindre des scores élevés, et c'est pour ça qu'il me paraît très critiquable.
    Je ne pense pas, si ça parait critiquable c'est plus à mon sens qu'on ne comprend pas toujours bien ce qu'il signifie.

    Par exemple, dans le lien fournit pas vep, on critique le fait que la réponse à la question "Qu'est-ce que le rouge et le bleu ont en commun" peut être répondue de plusieurs manières différentes.
    La majorité qui "réussi" dira que ces termes représentent des couleurs et d'autres "plus originaux" diront par exemple que le bleu et le rouge sont des couleurs confondus par les daltoniens, ou qu'ils ne produisent pas le même ressenti (double ,négation), ou que ce sont les couleurs dominantes de leur salle de bain.
    Pourquoi alors choisit-on la seule raponse : Ce sont des couleurs ?
    Simplement parce-que le test est censé mesurer quelque-chose de précis, la capacité à reconnaitre les similitudes, et que ce qu'on appelle similitude ici, dans ce test précisément, est bien défini.
    Celui qui ne répond pas à la question "correctement" ne rentre donc pas dans le cadre attendu, que la majorité à su identifier, mais que "l'original" n'a pas su comprendre (ou voulu comprendre... )

    Le test ne mesure donc pas seulement la capacité à cerner les similitudes mais aussi la capacité à comprendre et à accepter les règles du jeu, au vu de la similitude des questions, ce qui est attendu de l'individu testé.

    Concernant l'évolution du QI dans le temps, on a là affaire encore, si on s'étonne de la chose, je pense, à une incompréhension de ce qu'est le test de QI.
    Il n'est pas question ici de distinguer les capacités acquises de l'inné, mais de mesurer une réelle capacité qui se concrétise sur la base des acquis.
    De la même manière, il n'y pas de quoi s'étonner à voir un paysan labourer 1000 fois plus de terre dans la journée que son ancêtre, ni à s'étonner que depuis Pythagore, la notion d'angle droit et de ses implications soient connus du profane.
    Les "outils", qu'ils soient matériels ou intellectuels, évoluent, mais ça ne nous dit rien de la part de l'inné dans la performance mesurée. Ce qu'on a tendance à appeler l'intelligence de manière un peu confuse.

    Ce n'est pas, je crois, le but du test de QI que de savoir si ne manière "naturelle" un individu est plus apte qu'un autre, mais de savoir si, avec les mêmes outils qui on été mis à sa disposition (et dont il fait usage ou non), il est capable de produire des résultats plus "performants" que la moyenne.

    -----

    Dernière modification par LeMulet ; 30/10/2017 à 14h03.
    Bonjour, et Merci.
     


    • Publicité



  2. Mikaxo

    Date d'inscription
    octobre 2017
    Messages
    65

    Re : Intelligence = quotient intellectuel ?

    Le test ne mesure donc pas seulement la capacité à cerner les similitudes mais aussi la capacité à comprendre et à accepter les règles du jeu, au vu de la similitude des questions, ce qui est attendu de l'individu testé.
    Je ne crois pas que la capacité à obéir aux règles, soit un signe d'intelligence. Au contraire, j'imagine la personne intelligente comme critique et rebelle, qui n'accepte pas les règles.

    Ce n'est pas, je crois, le but du test de QI que de savoir si ne manière "naturelle" un individu est plus apte qu'un autre, mais de savoir si, avec les mêmes outils qui on été mis à sa disposition (et dont il fait usage ou non), il est capable de produire des résultats plus "performants" que la moyenne.
    La performance de QI m'a donc l'air surtout d'une question d'entraînement, de la même façon que la performance au sudoku est une question d'entraînement.
     

  3. Topix

    Date d'inscription
    janvier 2016
    Messages
    657

    Re : Intelligence = quotient intellectuel ?

    On est pas censé s'entraîner pour passer un test de QI, ni en passer un plusieurs fois de suite.

    Cela dit, rien n'est jamais neutre, spécifiquement pour les tests de QI officiels qui ont une forte empreinte culturelle. Donc, effectivement, selon l'activité intellectuelle que l'on a dans la vie de tous les jours, on aura évidemment un cerveau plus ou moins bien préparé à ce type de tests.

    Mais ce n'est pas que de l'entraînement, même si cet aspect joue forcément.
     

  4. Deedee81

    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Courcelles - Belgique
    Âge
    55
    Messages
    28 946

    Re : Intelligence = quotient intellectuel ?

    Salut,

    Citation Envoyé par Mikaxo Voir le message
    Je ne crois pas que la capacité à obéir aux règles, soit un signe d'intelligence. Au contraire, j'imagine la personne intelligente comme critique et rebelle, qui n'accepte pas les règles.
    Et si la personne intelligente constate que la règle en question vaut la peine (selon ses critères) d'être suivie ?
    Etre intelligent ce n'est pas rejeter pour le simple plaisir de rejeter. Au contraire.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)
     

  5. Cendres

    Date d'inscription
    septembre 2004
    Localisation
    Fresnes
    Âge
    42
    Messages
    17 550

    Re : Intelligence = quotient intellectuel ?

    Citation Envoyé par Mikaxo Voir le message
    JAu contraire, j'imagine la personne intelligente comme critique et rebelle, qui n'accepte pas les règles.
    C'est extrêmement réducteur...d'autant plus que, comme pour toutes les discussions sur ce type de sujet, il n'y a pas de consensus clair sur ce qu'est "l'intelligence". Sur ce forum comme ailleurs, l'expérience montre que l'on peut avoir presque autant de définitions que de personnes qui répondent, pour des discussion interminables finissant par tourner en rond, quand ça ne vire pas aux insultes.

    En supposant un accord sur "l'intelligence", comment démontre-t-on qu'une personne "intelligente" est critique et rebelle, et en même temps que l'on peut l'être en étant parfaitement crétin ?
    Dernière modification par Cendres ; 30/10/2017 à 15h44.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)
     


    • Publicité



  6. pelkin

    Date d'inscription
    septembre 2009
    Âge
    64
    Messages
    2 998

    Re : Intelligence = quotient intellectuel ?

    Citation Envoyé par LeMulet Voir le message
    L'école a pour objectif principal, il me semble, de fournir aux individus une éducation.
    Non, certainement pas, l'objectif principal est de fournir un enseignement. Les enseignants sont là pour enseigner, l'éducation est (était) la tâche des parents (ce qu'ils assument de moins en moins souvent).
    Les pauvres enseignants ont suffisamment de difficultés avec le fait d'enseigner à l'heure actuelle qu'il est inutile de leur rajouter le fait d'éduquer.
    Dernière modification par pelkin ; 30/10/2017 à 16h01.
    Spécialisé en sadanthropomicrobitubulabibaquophtalmologie
     

  7. LeMulet

    Date d'inscription
    septembre 2016
    Âge
    49
    Messages
    997

    Re : Intelligence = quotient intellectuel ?

    Citation Envoyé par pelkin Voir le message
    Non, certainement pas, l'objectif principal est de fournir un enseignement. Les enseignants sont là pour enseigner, l'éducation est (était) la tâche des parents (ce qu'ils assument de moins en moins souvent).
    Les pauvres enseignants ont suffisamment de difficultés avec le fait d'enseigner à l'heure actuelle qu'il est inutile de leur rajouter le fait d'éduquer.
    C'est vrai que j'ai amalgamé les deux notions.
    Enlevez "principal" dans ce cas, comme ça on pourra continuer à parler d'éducation nationale et d'enseignement supérieur.
    Bonjour, et Merci.
     

  8. Mickey-l.ange

    Date d'inscription
    octobre 2014
    Messages
    1 100

    Re : Intelligence = quotient intellectuel ?

    Bonjour,

    Pour l'avoir lu à l'époque, ce 1er numéro de Cerveau & Psycho m'avait semblé pas mal.
    http://www.cerveauetpsycho.fr/ewb_pa...id=23980&num=1

    Comme ça de mémoire (14 ans après), je crois me souvenir qu'ils considéraient que le QI mesurait ce qu'ils nommaient l'intelligence "fluide", c'est-à-dire la capacité d'abstraction.
    Ce qui voudrait dire qu'une personne pourrait avoir un QI moyen, et faire une scolarité quelconque, et dans le même temps pourrait faire preuve de finesse dans des situations concrètes (là où un polytechnicien pourrait "sécher" ?)

    Citation Envoyé par LeMulet Voir le message
    L'école a pour objectif principal, il me semble, de fournir aux individus une éducation..
    De façon un peu cynique, je dirais plutôt que l'école "a pour objectif principal, il me semble, de fournir aux individus un diplôme".
    Ce qui est très différent.
    Quand je vois les chiffres sur la croyance au paranormal et à l'irrationnel, j'aurais tendance à me dire que le fait d'avoir un bac c'est-à-dire d'avoir fait 12 années d'études primaires + secondaires ne garantit strictement rien en terme d'éducation et d'apprentissage de la réflexion.
    Dernière modification par Mickey-l.ange ; 01/11/2017 à 15h41.
     

  9. Topix

    Date d'inscription
    janvier 2016
    Messages
    657

    Re : Intelligence = quotient intellectuel ?

    Citation Envoyé par Mickey-l.ange Voir le message
    Comme ça de mémoire (14 ans après), je crois me souvenir qu'ils considéraient que le QI mesurait ce qu'ils nommaient l'intelligence "fluide", c'est-à-dire la capacité d'abstraction.
    C'est faux... il mesure les 2 : l'intelligence fluide et l'intelligence cristallisée. Mais bon, ce ne sont que des concepts et la frontière entre les 2 n'est pas toujours bien définie.

    Il y a néanmoins des tests dits "aculturels" qui sont censés spécifiquement mesurer l'intelligence fluide. Ce sont généralement des tests à base de symboles. Mais les tests standards et officiellement reconnus, ceux que l'on passe chez un psychologue, mesurent les 2.

    Quand je vois les chiffres sur la croyance au paranormal et à l'irrationnel, j'aurais tendance à me dire que le fait d'avoir un bac c'est-à-dire d'avoir fait 12 années d'études primaires + secondaires ne garantit strictement rien en terme d'éducation et d'apprentissage de la réflexion.
    Pour le coup, c'est un peu réducteur. Même sans aller dans le paranormal, nous avons tous certains comportements qui ne sont pas forcément rationnels. Je pense notamment à certaines peurs assez répandues (les araignées par exemple).

    Bref, nous ne sommes pas des machines.
     

  10. vep

    Date d'inscription
    janvier 2014
    Messages
    7 146

    Re : Intelligence = quotient intellectuel ?

    Pour information le QI est un très bon prédicteur de réussite scolaire et universitaire.
    C'est un des facteurs qui a la plus forte corrélation avec la réussite scolaire et socio-professionnelle.

    Et oui, les tests psychométriques permettent de mesurer intelligence fluide et intelligence cristallisée.
    Mais il ne faut pas oublier que dans toute résolution de problème, les deux sont mobilisées.
     

  11. Mikaxo

    Date d'inscription
    octobre 2017
    Messages
    65

    Re : Intelligence = quotient intellectuel ?

    Citation Envoyé par Topix Voir le message
    On est pas censé s'entraîner pour passer un test de QI, ni en passer un plusieurs fois de suite.

    Cela dit, rien n'est jamais neutre, spécifiquement pour les tests de QI officiels qui ont une forte empreinte culturelle. Donc, effectivement, selon l'activité intellectuelle que l'on a dans la vie de tous les jours, on aura évidemment un cerveau plus ou moins bien préparé à ce type de tests.

    Mais ce n'est pas que de l'entraînement, même si cet aspect joue forcément.
    Dans la vie quotidienne on s'entraîne au QI sans le savoir.

    Par exemple, un étudiant qui travaille aura certainement un QI élevé, puisqu'il fait des efforts intellectuels abstraits qui se rapprochent de ces tests.


    Et si la personne intelligente constate que la règle en question vaut la peine (selon ses critères) d'être suivie ?
    Etre intelligent ce n'est pas rejeter pour le simple plaisir de rejeter. Au contraire.
    Les règles délimitent des cadres qui vont à l'encontre d'un esprit libre et créatif. Je ne parviens à imaginer une règle qui puisse être bonne pour l'intelligence, puisque par définition une règle plie et oblige la volonté à aller dans une direction.

    En supposant un accord sur "l'intelligence", comment démontre-t-on qu'une personne "intelligente" est critique et rebelle, et en même temps que l'on peut l'être en étant parfaitement crétin ?
    On pourrait le démontrer en disant qu'un système social est toujours plein de préjugés et de faux, l'intelligence, qui, dans notre définition supposée admise collectivement, recherche la vérité, devrait s'opposer aux règles communément admises.

    Un crétin ne peut pas être rebelle et critique, en tout cas pas selon ma définition de "rebelle et critique". Parce qu'un crétin peut, oui dans un sens, être rebelle, mais sa désobéissance a pour but une valorisation de son estime de soi, en rejetant l'autorité pour se donner à soi et aux autres une image de grandeur.

    Pour information le QI est un très bon prédicteur de réussite scolaire et universitaire.
    C'est un des facteurs qui a la plus forte corrélation avec la réussite scolaire et socio-professionnelle.
    Ce n'est pas étonnant puisque le QI a été créé à l'origine dans un cadre scolaire (pour détecter les enfants en difficulté à l'école), et aujourd'hui évalue les habilités utilisées à l'école, comme :
    - la mémorisation de motifs graphiques sur un papier
    - la manipulation d'objets abstraits inexistants dans la réalité, comme les nombres ou les figures
    - l'acceptation de l'autorité

    Maintenant, peut-on dire que ces habilités ont une utilité dans la vraie vie, et peuvent être des signes d'intelligence ?
     

  12. Mikaxo

    Date d'inscription
    octobre 2017
    Messages
    65

    Re : Intelligence = quotient intellectuel ?

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    Salut,



    Et si la personne intelligente constate que la règle en question vaut la peine (selon ses critères) d'être suivie ?
    Etre intelligent ce n'est pas rejeter pour le simple plaisir de rejeter. Au contraire.
    J'ajoute qu'une personne intelligente ne rejette par une règle "par plaisir", mais parce qu'elle pense que cette règle est fondamentalement ou entièrement pourrie.
     

  13. LeMulet

    Date d'inscription
    septembre 2016
    Âge
    49
    Messages
    997

    Re : Intelligence = quotient intellectuel ?

    Citation Envoyé par Mikaxo Voir le message
    J'ajoute qu'une personne intelligente ne rejette par une règle "par plaisir", mais parce qu'elle pense que cette règle est fondamentalement ou entièrement pourrie.
    Vous mettez la charrue avant les bœufs.
    Un individu s'est montré intelligent d'avoir biaisé les règles si ce fait permet d'augmenter la précision des prédictions, mais stupide si ce n'est pas le cas.
    Et peut-être qu'à la prochaine assertion ça ne sera plus le cas.
    L'intelligence ce n'est pas une qualité intrinsèque, mais quelque-chose qui se prouve à tout moment.

    C'est comme si vous disiez, ce homme "est invincible".
    Non, il l'est , il l'a été, mais rien ne vous dit que le prochain microbe ne va pas le terrasser.
    Bonjour, et Merci.
     

  14. Topix

    Date d'inscription
    janvier 2016
    Messages
    657

    Re : Intelligence = quotient intellectuel ?

    Citation Envoyé par Mikaxo Voir le message
    Dans la vie quotidienne on s'entraîne au QI sans le savoir.

    Par exemple, un étudiant qui travaille aura certainement un QI élevé, puisqu'il fait des efforts intellectuels abstraits qui se rapprochent de ces tests.
    C'est ce que j'ai dit dans mon message. Après, on a tendance à aller vers les activités pour lesquelles on est naturellement doué. Si on a vraiment du mal dans les études, il est évident qu'on ne risque pas de finir doctorant.

    Ce n'est pas les études qui font le QI. La relation est plutôt inverse : c'est parce que l'on possède des facilités intellectuelles que l'on va loin dans les études. Ces dernières vont encore muscler nos capacités cognitives. C'est une sorte de cercle vertueux.

    Les règles délimitent des cadres qui vont à l'encontre d'un esprit libre et créatif. Je ne parviens à imaginer une règle qui puisse être bonne pour l'intelligence, puisque par définition une règle plie et oblige la volonté à aller dans une direction.
    Absolument pas. Les règles n'empêchent pas forcément la créativité, les règles empêchent simplement l'anarchie.

    Maintenant, peut-on dire que ces habilités ont une utilité dans la vraie vie, et peuvent être des signes d'intelligence ?
    Si ces habilités n'avaient aucune valeur, alors ce ne serait pas les personnes à haut QI qui se retrouveraient en majorité dans les catégories sociales supérieures...
    Dernière modification par Topix ; 03/11/2017 à 01h11.
     

  15. Topix

    Date d'inscription
    janvier 2016
    Messages
    657

    Re : Intelligence = quotient intellectuel ?

    Citation Envoyé par Mikaxo Voir le message
    J'ajoute qu'une personne intelligente ne rejette par une règle "par plaisir", mais parce qu'elle pense que cette règle est fondamentalement ou entièrement pourrie.
    On peut aussi penser qu'il existe parfois de bonnes règles...
     


    • Publicité







Sur le même thème :


    301 Moved Permanently

    301 Moved Permanently


    nginx/1.2.1



 

Discussions similaires

  1. Question sur le QI - Quotient intellectuel.
    Par philname dans le forum Neuropsychologie et Psychologie
    Réponses: 295
    Dernier message: 24/05/2013, 12h58
  2. Les Tests de Quotient Intellectuel; valeur personnel ou culturel ?
    Par goto dans le forum Neuropsychologie et Psychologie
    Réponses: 15
    Dernier message: 26/10/2009, 13h21
  3. [Physiologie] Boost intellectuel
    Par naklan dans le forum Biologie
    Réponses: 10
    Dernier message: 28/10/2003, 11h06