Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 40

Les coupeurs de feu à l'hôpital?

  1. #1
    Teknic

    Les coupeurs de feu à l'hôpital?

    Bonjour à tous,

    ces dernières années nombre d'articles/reportages ont fait état de la présence des coupeurs de feu à l'hôpital.
    On m'a soutenu que les coupeurs de feu faisait officiellement parti du protocole de traitement des grands brulés dans certains centres hospitaliers.

    Qu'en est-il en réalité? Tout les hôpitaux ouvrent-ils leurs portes à ces guérisseurs aujourd'hui? Leur activité est-elle officiellement reconnue?

    Apparement aucune expérience sérieuse n'a été réalisée pour valider le bien-fondé de cette approche, c'est étonnant vu l'importance des enjeux. Il semble que les appels aux volontaires restent lettre morte ce qui rend caduque le sérieux de leur démarche...

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    f6bes

    Re : Les coupeurs de feu à l'hôpital?

    Citation Envoyé par Teknic Voir le message
    Bonjour à tous,

    ces dernières années nombre d'articles/reportages ont fait état de la présence des coupeurs de feu à l'hôpital.
    On m'a soutenu que les coupeurs de feu faisait officiellement parti du protocole de traitement des grands brulés dans certains centres hospitaliers.

    Qu'en est-il en réalité? Tout les hôpitaux ouvrent-ils leurs portes à ces guérisseurs aujourd'hui? Leur activité est-elle officiellement reconnue?

    Apparement aucune expérience sérieuse n'a été réalisée pour valider le bien-fondé de cette approche, c'est étonnant vu l'importance des enjeux. Il semble que les appels aux volontaires restent lettre morte ce qui rend caduque le sérieux de leur démarche...
    Bjr à toi,
    QUI est ces "...on m'a soutenu..." ??
    Bonne journée
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  4. #3
    mh34

    Re : Les coupeurs de feu à l'hôpital?

    Une étude du CORTECS sur le sujet ( pour l'hopital de Grenoble) : https://cortecs.org/wp-content/uploa...tgard_2016.pdf
    νοὗσοι δ'ἄνθρώποισιν φέρουσαι σιγῇ, ἔπει φωνὴν ἕξειλετο μητιστα Ζεύς

  5. #4
    Juzo

    Re : Les coupeurs de feu à l'hôpital?

    Bonjour,

    Un hopital a donné le numéro d'un coupeur de feu a une connaissance qui suivait une chimiothérapie. Le coupeur de feu habitant trop loin, il a exercé son "action" par téléphone.

  6. #5
    trebor

    Re : Les coupeurs de feu à l'hôpital?

    Citation Envoyé par Juzo Voir le message
    Bonjour,

    Un hopital a donné le numéro d'un coupeur de feu a une connaissance qui suivait une chimiothérapie. Le coupeur de feu habitant trop loin, il a exercé son "action" par téléphone.
    Bonjour à tous,

    Et le résultat fut ?
    il vaut mieux supprimer la cause que ses effets

  7. #6
    stefjm

    Re : Les coupeurs de feu à l'hôpital?

    Lorsque cela marche, il n'y a aucune raison de se priver du bénéfice.
    Moi ignare et moi pas comprendre langage avec «hasard», «réalité» et «existe».

  8. #7
    vep

    Re : Les coupeurs de feu à l'hôpital?

    Citation Envoyé par stefjm Voir le message
    Lorsque cela marche, il n'y a aucune raison de se priver du bénéfice.
    Si, parce qu'il y a des effets négatifs :
    - cela peut retarder une prise en charge plus efficace
    - cela conforte chez les personnes une pensée "magique" ... qui reste un bon moyen d'entrer dans les pseudo-médecines

    Et il n'est jamais bon d'entretenir la crédulité et les croyances des citoyens d'une façon générale.

  9. #8
    mh34

    Re : Les coupeurs de feu à l'hôpital?

    Citation Envoyé par trebor Voir le message

    Et le résultat fut ?
    Pour ce cas je ne sais pas mais pour le cas que je connais..résultat nul.
    C'était un enfant de 2 ans, pour préciser le contexte clinique. Brûlé sur l'avant-bras par de l'eau bouillante, deuxième degré profond.
    L'intervention téléphonique du coupeur de feu a été d'une inefficacité remarquable.
    νοὗσοι δ'ἄνθρώποισιν φέρουσαι σιγῇ, ἔπει φωνὴν ἕξειλετο μητιστα Ζεύς

  10. #9
    stefjm

    Re : Les coupeurs de feu à l'hôpital?

    La médecine aussi est magique pour beaucoup de monde.
    Y croire ou non influence le résultat.
    Moi ignare et moi pas comprendre langage avec «hasard», «réalité» et «existe».

  11. #10
    trebor

    Re : Les coupeurs de feu à l'hôpital?

    Citation Envoyé par stefjm Voir le message
    La médecine aussi est magique pour beaucoup de monde.
    Y croire ou non influence le résultat.
    Effet ou non placébo ?
    Mais pour une brûlure, ça m'étonnerait que cela fonctionne ♪♫
    il vaut mieux supprimer la cause que ses effets

  12. #11
    stefjm

    Re : Les coupeurs de feu à l'hôpital?

    Cela fonctionne parfois, souvent même de ce que j'ai pu constaté, mais pas toujours.

    Une thèse sur le sujet : https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00630683/document

    Des témoignages : https://www.lateledelilou.com/joceli...pital_a10.html
    Moi ignare et moi pas comprendre langage avec «hasard», «réalité» et «existe».

  13. #12
    mh34

    Re : Les coupeurs de feu à l'hôpital?

    Citation Envoyé par stefjm Voir le message
    Cela fonctionne parfois, souvent même de ce que j'ai pu constaté, mais pas toujours.
    Comment le voit-on, que ça "fonctionne"?
    A quels signes?
    Ca veut dire quoi "efficacité forte"? Quels critères sont utilisés? Seulement le ressenti douloureux ou bien également la cicatrisation?
    νοὗσοι δ'ἄνθρώποισιν φέρουσαι σιγῇ, ἔπει φωνὴν ἕξειλετο μητιστα Ζεύς

  14. #13
    stefjm

    Re : Les coupeurs de feu à l'hôpital?

    De ce que j'ai pu voir, c'est surtout impressionnant pour la gestion de la douleur.
    Je n'ai pas d'expérience de suivi à long terme, et pas la moindre idée concernant la cicatrisation.
    Moi ignare et moi pas comprendre langage avec «hasard», «réalité» et «existe».

  15. #14
    vep

    Re : Les coupeurs de feu à l'hôpital?

    Citation Envoyé par stefjm Voir le message
    Cela fonctionne parfois, souvent même de ce que j'ai pu constaté, mais pas toujours.

    Une thèse sur le sujet : https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00630683/document

    Des témoignages : https://www.lateledelilou.com/joceli...pital_a10.html
    Cette thèse traite uniquement de l'état des croyances des soignants sur ce sujet. La validité de ces croyances n'est absolument pas abordé dans cette thèse. Elle n'a aucune valeur scientifique et ne prétend pas en avoir une.

    Quant aux témoignages ils n'ont pas valeur de preuve en science.
    Dernière modification par vep ; 03/02/2018 à 16h29.

  16. #15
    Teknic

    Re : Les coupeurs de feu à l'hôpital?

    Citation Envoyé par mh34 Voir le message
    Une étude du CORTECS sur le sujet ( pour l'hopital de Grenoble) : https://cortecs.org/wp-content/uploa...tgard_2016.pdf
    Voilà, un document intéressant. Merci, ça permet de comprendre comment cette activité peut s'immiscer au sein de l'hôpital, hors de tout cadre officiel.

    Sur le fond j'ai un avis partagé, la tolérance envers les coupeurs de feu entretient les croyances et en ce sens c'est critiquable.

    Cependant l'article fait une remarque très juste: le coupeur de feu a un effet symbolique.
    Pour moi cet effet n'est pas négligeable et peut favoriser l'état d'esprit de certains patients sur le chemin de la guérison. En hypnose aussi les symboles représentent de bons outils sur les sujets sensibles.

  17. #16
    polo974

    Re : Les coupeurs de feu à l'hôpital?

    Citation Envoyé par Juzo Voir le message
    Bonjour,

    Un hopital a donné le numéro d'un coupeur de feu a une connaissance qui suivait une chimiothérapie. Le coupeur de feu habitant trop loin, il a exercé son "action" par téléphone.
    disons "une personne dans un hôpital...".
    quel pourcentage elle touchait sur la séance ? ? ?
    Le mieux est l'ennemi du bien, et c'est bien mieux comme ça...

  18. #17
    stefjm

    Re : Les coupeurs de feu à l'hôpital?

    Citation Envoyé par Teknic Voir le message
    Sur le fond j'ai un avis partagé, la tolérance envers les coupeurs de feu entretient les croyances et en ce sens c'est critiquable.

    Cependant l'article fait une remarque très juste: le coupeur de feu a un effet symbolique.
    Pour moi cet effet n'est pas négligeable et peut favoriser l'état d'esprit de certains patients sur le chemin de la guérison. En hypnose aussi les symboles représentent de bons outils sur les sujets sensibles.
    J'ai la possibilité de vous rendre très mal à l'aise, voir nauséeux simplement en vous regardant, en m'approchant de vous.
    Je peux vous soulager si je le souhaite, simplement en vous parlant.

    Je ne prétend pas que c'est quantifiable, ni scientifique...

    J'ai l'habitude de remuer les braises avec les mains et je suis obliger de mettre en garde mes invité quand je déplace les plats bouillants à mains nues.
    La douleur est très relative.
    J'ai souvent vu des gens se bruler avec une bougie éteinte, simplement parce qu'il la croyait allumée.

    Qui suis-je?
    Moi ignare et moi pas comprendre langage avec «hasard», «réalité» et «existe».

  19. #18
    stefjm

    Re : Les coupeurs de feu à l'hôpital?

    Citation Envoyé par polo974 Voir le message
    disons "une personne dans un hôpital...".
    quel pourcentage elle touchait sur la séance ? ? ?
    Vous n'imaginez pas le nombre de soignants qui croient en des "choses".
    Le mieux pour vous est que vous ne me croyiez pas, cela vous rendrait malade, ne serait-ce que de le savoir...
    Moi ignare et moi pas comprendre langage avec «hasard», «réalité» et «existe».

  20. #19
    trebor

    Re : Les coupeurs de feu à l'hôpital?

    Bonjour à tous,

    Vous avez probablement vu le film sur la vie de Françoise Dolto, qui parvenait à sauver des bébés abandonnés par leurs mères, simplement en apportant des soins d'une manière bien plus humaine et avec l'odeur de la mère de l'enfant lorsque celui-ci refusait de s'allaiter.

    L'effet placébo est bien réel pour certaines situations, mais des plaies peuvent-elles être guéries plus facilement et rapidement grâce à un coupeur de feu qui va prononcer quelques prières et autres charabia ?

    Bonne journée à tous
    il vaut mieux supprimer la cause que ses effets

  21. #20
    abracadabra75

    Re : Les coupeurs de feu à l'hôpital?

    Bonjour.

    Cette discussion me laissez pantois....
    'j'ai vu', 'on m'a dit', 'certains croient que', et autres bla-bla ne sont que fariboles qui n'ont rien à faire sur un site qui se veut scientifique.
    un exemple isolé n'a aucune valeur scientifique, le contre-exemple ayant autant de valeur.

    ce débat n'a rien de scientifique

    A+
    Dernière modification par abracadabra75 ; 05/02/2018 à 11h10.
    Il n'y a que dans le dictionnaire où 'réussite' vient avant 'travail'.

  22. #21
    khurnous

    Re : Les coupeurs de feu à l'hôpital?

    Bonjour,

    Sujet intéressant.

    Mais,"l'efficacité" de la limitation de la douleur du à une brulure (ou équivalent, et champs d'intervention des "coupeurs de feu") ne serait-elle pas équivalente à la force d'auto persuasion de chacun d'entre nous ?

    En d'autre termes, quel rôle joue le cerveau dans ces conditions ? a t'on des études comparatives sur le sujet ?

    Autre question : cela fonctionne t'il sur les brûlures dues au froid ?

  23. #22
    Teknic

    Re : Les coupeurs de feu à l'hôpital?

    A lire certaines réactions je me demande si j'ai été bien compris.

    Par contre:

    Citation Envoyé par khurnous Voir le message
    Sujet intéressant.

    Mais,"l'efficacité" de la limitation de la douleur du à une brulure (ou équivalent, et champs d'intervention des "coupeurs de feu") ne serait-elle pas équivalente à la force d'auto persuasion de chacun d'entre nous ?

    En d'autre termes, quel rôle joue le cerveau dans ces conditions ?
    Bah oui.

    Voilà exactement ce que je voulais dire: une bonne disposition mentale permet au patient d'affronter plus sereinement la douleur.
    Mais nous sommes évidemment d'accord que cela n'a rien à voir avec la guérison/cicatrisation à proprement parler.

  24. #23
    stefjm

    Re : Les coupeurs de feu à l'hôpital?

    L'expression "affronté la douleur" est sans doute mal choisie.
    Il n'y a rien à affronté lorsqu'il n'y a pas ou plus de douleur.

    Version Terminator : La blessure n'est qu'une douleur, la douleur n'est qu'une information.

    Plus sérieux.
    https://www.inserm.fr/information-en...mation/douleur
    Moi ignare et moi pas comprendre langage avec «hasard», «réalité» et «existe».

  25. #24
    Juzo

    Re : Les coupeurs de feu à l'hôpital?

    Bonjour,

    disons "une personne dans un hôpital...".
    quel pourcentage elle touchait sur la séance ? ? ?
    Cette discussion me laissez pantois....
    'j'ai vu', 'on m'a dit', 'certains croient que', et autres bla-bla ne sont que fariboles qui n'ont rien à faire sur un site qui se veut scientifique.
    un exemple isolé n'a aucune valeur scientifique, le contre-exemple ayant autant de valeur.
    Je témoignais le cas de patients qui ont été mis en lien avec des coupeurs de feu par l'intermédiaire de leur hôpital, puisque c'était abordé dans la conversation, donc effectivement ça existe (encore que je dois enquêter pour vérifier l'exactitude de mes souvenirs).

    Il n'y a aucune interprétation sur l'efficacité ou le bien-fondé de cette démarche, saut que certains sont prêts à faire un peu rapidement visiblement

    Ça en fait au moins un phénomène sociologique, ou psychologique ou je ne sais quoi, dont on devrait pouvoir parler sereinement.
    Les fleurs du cerisier rêvent en blanc les fruits qu'elles ne verront jamais

  26. #25
    Teknic

    Re : Les coupeurs de feu à l'hôpital?

    Oui Juzo.

    A ce point de la discussion personne ne prétend que les coupeurs de feu peuvent guérir les brûlures.

    Et la question se tourne vers le "confort psychologique" des patients, n'oublions pas qu'une hospitalisation est rarement anodine dans le parcours d'un individu. ( je suis désolé si je n'utilise pas les bons termes)

    Le pendant de cette tolérance peut néanmoins ouvrir la porte à certaine bêtises, les documents présentés faisant état de patients qui commence par s'adresser aux coupeurs de feu avant toute démarche médicale.

  27. #26
    khurnous

    Re : Les coupeurs de feu à l'hôpital?

    Bonjour,

    Merci pour vos réponses.

    Donc ce n'est pas différent des techniques de type contrôle de respiration utilisées pour limiter la douleur (pas pour la supprimée).

    Effectivement, il ne faut pas parler de "guerison", mais de maitrise de la douleur...

  28. #27
    Juzo

    Re : Les coupeurs de feu à l'hôpital?

    Citation Envoyé par Teknic
    A ce point de la discussion personne ne prétend que les coupeurs de feu peuvent guérir les brûlures.
    Oui, je craignais juste qu'on m'attribue cette prétention.

    Citation Envoyé par Teknic
    Et la question se tourne vers le "confort psychologique" des patients
    N'oublions pas que la croyance commune sur les coupeurs de feu est que cette pratique réduit les effets physiques de la brûlure et pas seulement la douleur - par exemple en facilitant la cicatrisation ou en supprimant purement toute séquelle qui aurait dû se manifester (on comprend le problème de cette affirmation) pour les brûlures les plus légères.
    Je suis surpris qu'on n'ait pas sous la main une étude scientifique (et mêmes des dizaines) qui invalide(nt) cette croyance.
    Les fleurs du cerisier rêvent en blanc les fruits qu'elles ne verront jamais

  29. #28
    f6bes

    Re : Les coupeurs de feu à l'hôpital?

    Bjr à tous,
    Reste à savoir ce que l'on définit par..." couper le feu" !
    Es ce "supporter" plus FACILEMENT la douleur (mais il y a d'autres techniques médicales) ?
    Dans ce cas on peut se poser la question de l'efficassité du "monde médical "
    OU
    Obtenir une "guérison" ?
    Bonne journée
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  30. #29
    polo974

    Re : Les coupeurs de feu à l'hôpital?

    Citation Envoyé par stefjm Voir le message
    Vous n'imaginez pas le nombre de soignants qui croient en des "choses".
    Le mieux pour vous est que vous ne me croyiez pas, cela vous rendrait malade, ne serait-ce que de le savoir...
    Ah non, je ne veux pas aller à l'hosto dans ces conditions, mais je ne doute pas outre mesure de ce que tu dis...

    Et ok, j'ai été un peu rugueux au premier post, mais quand même...

    Pour revenir au cas du bambin brûlé (2 ans, le petit bout) , il est évident que ça ne pouvait pas lui apporter le moindre réconfort ou soutient psycho placébo magique et touti-quanti, il n'avait pas conscience ce qui se tramait à l'autre bout du fil. Tout au plus ça pouvait aider les parents à surmonter un sentiment de culpabilité.
    Le mieux est l'ennemi du bien, et c'est bien mieux comme ça...

  31. #30
    stefjm

    Re : Les coupeurs de feu à l'hôpital?

    Si les parents se sentent mieux, l'enfant de deux ans, aussi!
    Magique!...
    Moi ignare et moi pas comprendre langage avec «hasard», «réalité» et «existe».

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Règle de l'Hopital
    Par Waskol dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 32
    Dernier message: 24/05/2015, 13h05
  2. les couleurs à l'hopital
    Par Mertseger dans le forum Neuropsychologie et Psychologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 18/08/2009, 08h24
  3. Un scientifique à l'hôpital ?!
    Par Championn dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 2
    Dernier message: 01/08/2009, 02h26
  4. la règle de l'hôpital
    Par Clémpatmol dans le forum Mathématiques du collège et du lycée
    Réponses: 1
    Dernier message: 11/10/2006, 15h51
  5. Stages en hôpital
    Par Ammary dans le forum Stages
    Réponses: 2
    Dernier message: 25/09/2005, 00h44