Discussion fermée
Affichage des résultats 1 à 14 sur 14

Où sommes-nous ?

  1. #1
    Dattier

    Où sommes-nous ?

    Bonjour,

    à 33:00 jusqu'à 34:00



    Retranscription :
    "On s’aperçoit très vite, que même des questions très simple, n'ont pas une réponse évidentes. Et quand je parle d'observable en gravitation, par exemple il y a toute un discussion, très importante, qui consiste à dire que si par exemple vous êtes dans un espace vide, s'il n'y a pas de matière et ect...
    et bien a ce moment là la distance entre 2 points n'est pas une quantité observable, il faut forcément que vous ayez des invariants.
    Il y a une question qui se pose, dés le point de départ, la question est sommes-nous capable de dire où nous sommes ?
    Cela est typique d'une question d'apparence philosophique, mais qui est immédiatement relié à un problème très profond en gravitation."

    La réponse est : on prend le système d'aléa quantique pour faire 1000 tirages que l'on note (Pile ou Face). La réponse est alors nous sommes à côté de la source quantique qui a produit la sous-séquence extraite PFP...

    Qu'en pensez-vous ?

    Bonne journée.

    -----

    Raisonnement empirique : A est exacte si avec 10 exemples et pas de contre-exemples connus

  2. Publicité
  3. #2
    antek

    Re : Où sommes-nous ?

    Citation Envoyé par Dattier Voir le message
    si par exemple vous êtes dans un espace vide, s'il n'y a pas de matière et ect... et bien a ce moment là la distance entre 2 points n'est pas une quantité observable, il faut forcément que vous ayez des invariants.
    Il n'y a pas de matière mais il y a un observateur ?

  4. #3
    Dattier

    Re : Où sommes-nous ?

    Citation Envoyé par antek Voir le message
    Il n'y a pas de matière mais il y a un observateur ?
    Un observateur immatériel ?
    Raisonnement empirique : A est exacte si avec 10 exemples et pas de contre-exemples connus

  5. #4
    f6bes

    Re : Où sommes-nous ?

    Citation Envoyé par Dattier Voir le message
    Qu'en pensez-vous ?

    Bonne journée.
    Bjr à toi,
    Spécialiste en question métaphysique...que je vois !
    Oui je suis capable de dire ou je suis ( d'aprés mes repéres et référnces )
    Maintenant c'est pas forcément la réponse que tu attends.
    C'est ce ...que j'en pense.
    Bonne journée
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  6. #5
    Dattier

    Re : Où sommes-nous ?

    Bonjour,

    Citation Envoyé par f6bes Voir le message
    Oui je suis capable de dire ou je suis ( d'aprés mes repéres et référnces )
    La suite :
    "Vous voyez si vous posez cette question on dira qu'on a Centrale Sup Elec ect... mais on comprendrais bien que tout cela c'est anthropocentrique, on ne fait que se référè à des choses que l'on est censé comprendre [savoir situer spatialement], des gens très savant vous diront, on donne nos coordonnées dans un système de relativité générale, mais quel système on prend et comment vous définissez ce système de manière invariante ?"

    Bonne journée.
    Raisonnement empirique : A est exacte si avec 10 exemples et pas de contre-exemples connus

  7. #6
    Deedee81

    Re : Où sommes-nous ?

    Salut,

    Citation Envoyé par Dattier Voir le message
    mais on comprendrais bien que tout cela c'est anthropocentrique
    Vu la question "où sommes-nous", c'est forcément anthropocentrique. A moins de poser la question à une limace.

    Concernant le passage ci-dessus (pas la vidéo que je ne saurais pas écouter), il y a trois choses :
    - Le problème des observables (dit de Dirac) ne concerne que la gravitation quantique. En gravitation classique, il n'y a pas de réel problème, l'espace-temps étant défini par son contenu (et une question comme "ou sommes-nous", ce n'est jamais dans le vide puisqu'on y est !!!!). Le problème en gravitation quantique est par contre particulièrement aigu et on est quasiment nul part.
    - Le texte ci-dessus est une des plus mauvaise vulgarisation du problème des observables que j'ai jamais vu. Mais c'est peut-être parce que l'extrait est sorti de son contexte ????
    - Plusieurs points soulevés concernent la philosophie ou la métaphysique : interdit sur Futura

    Citation Envoyé par Dattier Voir le message
    La réponse est : on prend le système d'aléa quantique pour faire 1000 tirages que l'on note (Pile ou Face). La réponse est alors nous sommes à côté de la source quantique qui a produit la sous-séquence extraite PFP...
    Qu'en pensez-vous ?
    C'est faux : les systèmes quantiques sont non localisés (comme dans le principe d'indétermination). Ce n'est pas pour rien qu'il y a une difficultés avec les observables de Dirac : ceux-ci doivent forcément être globaux (un objet mathématique s'appliquant à la totalité de l'espace-temps quantique, passé et futur inclut). C'est pourquoi beaucoup de théoriciens, comme Rovelli, définissent des observables partiels : on détermine sa position par rapport à un autre objet. La signification physique est différente et reste délicate dans le "monde quantique".
    Dernière modification par Deedee81 ; 25/04/2018 à 11h42.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  8. #7
    Dattier

    Re : Où sommes-nous ?

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    1/Vu la question "où sommes-nous", c'est forcément anthropocentrique.

    2/ Plusieurs points soulevés concernent la philosophie ou la métaphysique : interdit sur Futura

    3/ C'est faux ...
    1/
    Citation Envoyé par Dattier Voir le message
    "Vous voyez si vous posez cette question on dira qu'on a Centrale Sup Elec ect... mais on comprendrais bien que tout cela c'est anthropocentrique, on ne fait que se référè à des choses que l'on est censé comprendre [savoir situer spatialement], des gens très savant vous diront, on donne nos coordonnées dans un système de relativité générale, mais quel système on prend et comment vous définissez ce système de manière invariante ?"

    2/ Il est évident que même si les questions semblent métaphysique, ici c'est une réponse scientifique qui nous intéresse.

    3/ Pas tout à fait, en effet dans la localisation on indique un procédé pour produire ce tirage quantique, ainsi la localisation est celle qui par ce procédé a produit PFF...
    Bien sûr, on fait l’hypothèse que l'on parle avec d'autres êtres humains, de même langue.
    Raisonnement empirique : A est exacte si avec 10 exemples et pas de contre-exemples connus

  9. #8
    Dattier

    Re : Où sommes-nous ?

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    C'est faux...
    A noter que faire un tirage de pile ou face pourrait suffire, si les tirages sont indépendants.
    Ainsi pas besoin de quantique, mais c'est l'aléa qui est nécessaire.
    Raisonnement empirique : A est exacte si avec 10 exemples et pas de contre-exemples connus

  10. #9
    Deedee81

    Re : Où sommes-nous ?

    Salut,

    Citation Envoyé par Dattier Voir le message
    A noter que faire un tirage de pile ou face pourrait suffire, si les tirages sont indépendants.
    Ainsi pas besoin de quantique, mais c'est l'aléa qui est nécessaire.
    C'est toujours aussi faux. Relit l'explication.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  11. #10
    Dattier

    Re : Où sommes-nous ?

    Bonjour,

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    C'est faux : les systèmes quantiques sont non localisés (comme dans le principe d'indétermination). Ce n'est pas pour rien qu'il y a une difficultés avec les observables de Dirac : ceux-ci doivent forcément être globaux (un objet mathématique s'appliquant à la totalité de l'espace-temps quantique, passé et futur inclut). C'est pourquoi beaucoup de théoriciens, comme Rovelli, définissent des observables partiels : on détermine sa position par rapport à un autre objet. La signification physique est différente et reste délicate dans le "monde quantique".
    Désolé, mais je ne vois rien la dedans qui rende faux un tirage aléatoire (suffisamment long pour s'assurer l'unicité spatiale et temporel du tirage) en guise de localisation.

    Bonne journée.
    Raisonnement empirique : A est exacte si avec 10 exemples et pas de contre-exemples connus

  12. #11
    Deedee81

    Re : Où sommes-nous ?

    Salut,

    Citation Envoyé par Dattier Voir le message
    Désolé, mais je ne vois rien la dedans qui rende faux un tirage aléatoire (suffisamment long pour s'assurer l'unicité spatiale et temporel du tirage) en guise de localisation.
    Oublierais-tu ce que tu as écrit ? Tu a dis "Nous sommes à coté de..." en utilisant une définition quantique.... non localisée. Tu avais FAUX, archi faux. Rien à voir avec l'aspect aléatoire.
    Quand à la phrase "un tirage aléatoire (suffisamment long pour s'assurer l'unicité spatiale et temporel du tirage)" c'est du gloubiboulga sans aucun sens.
    Essaie de respecter l'article 6 de la charte s'il te plaît où on va finir par voir une apparition d'une aube verte.

    Quand il y a des choses auquel tu ne comprends rien, n'essaie pas de faire croire le contraire. Ca ne marche pas ici !!!!!
    Dernière modification par Deedee81 ; 29/04/2018 à 14h26.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  13. #12
    Dattier

    Re : Où sommes-nous ?

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    Quand à la phrase "un tirage aléatoire (suffisamment long pour s'assurer l'unicité spatiale et temporel du tirage)" c'est du gloubiboulga sans aucun sens.
    Avant de dire que c'est du glo... commence par te demander quel sens je mets derrière les mots que j'emploie, si tu ne les comprends pas, c'est une tradition qui malheureusement se perd sur ce forum, et cela s'appelle juste de la politesse, fait l’hypothèse que ton interlocuteur communique un message sensé, faute de ne pas le percevoir comme intelligible.

    Cela étant dit, je vais détailler :

    Imaginons un dispositifs placer tous les m^3 de l'univers et dans lequel on fait mille tirage de piles ou face, toute les minutes, durant toute la durée de l'univers.

    diamètre de l'univers < 15 milliards d'année lumière = 15 *10^9*3*10^8*365*24*3600 m =1.5*10^26 métres
    soit un diamètre de : 15*10^78 m^3
    âge de l'univers < 15 milliards d'année = 15*10^9*365*24*60=8*10^15 minutes

    Cela fait 15*10^78*8*10^15=1.2*10^95 tirages indépendants réalisés.

    La proba que 2 de ces tirages donnent exactement la même séquence de 1000 pile ou face, est très petite (paradoxe des anniversaires).
    Ainsi une séquence de mille pile ou face (tirée aléatoirement) localise bien une portion d'espace temps (1 m^3 et une minute prés) de manière non ambigu.


    C'est bon ou tu as besoin d'avantage de détaille ?
    Raisonnement empirique : A est exacte si avec 10 exemples et pas de contre-exemples connus

  14. #13
    Médiat

    Re : Où sommes-nous ?

    Citation Envoyé par Dattier Voir le message
    soit un diamètre de : 15*10^78 m^3
    On voit bien que vous dominez le sujet !
    Je suis Charlie.
    J'affirme péremptoirement que toute affirmation péremptoire est fausse

  15. #14
    gienas

    Re : Où sommes-nous ?

    Bonsoir à tous

    Tant qu'il y aura des réponses à des questions inutiles, il y aura des questions inutiles.

    Stop!

    La "plaisanterie" n'a qu'assez duré.

Discussions similaires

  1. Pourquoi sommes-nous fatigués lorsque nous sommes malades ?
    Par flavbleach dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 5
    Dernier message: 21/12/2015, 09h49
  2. Sommes-nous déterminés à être ce que nous sommes ? (Dissertation)
    Par Godus dans le forum Epistémologie et Logique
    Réponses: 1
    Dernier message: 01/01/2015, 19h00
  3. Si nous ne sommes pas allergique nous sommes quoi?
    Par pingvinova dans le forum Allergies
    Réponses: 7
    Dernier message: 30/11/2008, 07h34
  4. Nous avons froid, nous sommes malades, quel système de chauffage HELP!!!
    Par babinaute37 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 19
    Dernier message: 22/09/2008, 15h11