Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 22 sur 22

calcul sur les doubleurs latour

  1. #1
    lalbert

    calcul sur les doubleurs latour

    Bonjour à tous et merci de me lire.
    j'étudie la possibilité d'alimenter la HT d'un ampli à lampes à partir d'un transfo d'isolement 220/220 200VA
    et un doubleur de latour (condos de 100µF sur le doubleur) et idem en sortie du doubleur afin d'alimenter un pushpull de 2 6L6GC.

    je ne trouve pas sur le net loes formules pour calculer la tension en charge ainsi que le % d'ondulation résiduelle.
    sachant que la consommation du montage sera de 250 mA sous 450/500V

    comment faire pour calculer la tension dispo aux bornes avec un courant de 250 mA ainsi que le taux d'ondulation résiduelle?
    merci pour vos réponses

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    PIXEL

    Re : calcul sur les doubleurs latour

    hello ,

    y'a plus de documentations sur ce montage antédiluvien, sauf vieux bouquins.
    d'autant que sa résistance interne est élevée pour un BON , montage BF.

    à ta place , avec les outils actuels , je simulerais, c'est là qu'un simu peut être utile.

    bref , tes valeurs sont "dans la norme" , l'expérimentation validera plus vite que le calcul.

    conseil : fends-toi d'un vrai transfo d'alim , t'auras moins d'ennuis.

  4. #3
    Tropique

    Re : calcul sur les doubleurs latour

    Les formules sont toujours les mêmes: la tension d'ondulation Û=I*T/C.
    I le courant débité, C valeur du condensateur et T la période, ici 20ms (ou 16.66ms si tu es côté ouest).

    Pour le calcul de la tension, c'est plus compliqué, ça dépend beaucoup de l'impédance interne du transfo, qui elle-même dépend de beaucoup de facteurs.
    Tu peux en tous cas déjà déduire la moitié de la tension d'ondulation, pour le reste, il n'y a que le test réel qui pourra te donner une valeur fiable.
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  5. #4
    lalbert

    Re : calcul sur les doubleurs latour

    Bonjour à tous et merci de vos réponses.
    en fait , le tranfo à les caractéristiques suivantes :
    primaire 220v et 2 enroulements secondaires de 110V
    je me pose la question suivante : Si je branche un des enroulements du secondaire au 230V ,
    normalement je dois récupérer du 460V au primaire ?
    A votre avis , est ce réalisable ou faut il que je mette les 2 enroulements secondaires en //

    en vous remerciant de vos réponses

  6. #5
    Tropique

    Re : calcul sur les doubleurs latour

    Citation Envoyé par lalbert Voir le message
    je me pose la question suivante : Si je branche un des enroulements du secondaire au 230V ,
    Ca, ce serait valable pour un transfo idéal. Les transfos réels sont calculés au plus juste, et si tu fais ça, le fer va saturer et tu vas exploser le transfo et faire sauter ton disjoncteur.
    Pas une bonne idée...
    Le doubleur peut fonctionner, mais à mon avis il te faudra nettement plus de 100µF pour un résultat potable.
    Je ferai une simu si j'ai le temps.
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  7. #6
    lalbert

    Re : calcul sur les doubleurs latour

    Bonjour , tropique et merci pour tes réponses :
    si j'opte pour un doubleur latour , je peux monter jusqu'à 470µF (recup de vielles alim de pc) pour le doubleur.
    La sortie de celui-ci sera connecté à une capa de 100µF 700V puis une self de 5H et encore 100µF
    merci encore pour vos avis

  8. #7
    Tropique

    Re : calcul sur les doubleurs latour

    Voici la simu:
    Les paramètres utilisés sont typiques pour un transfo de 220VA, il peut y avoir des variations selon le modèle exact.
    Le modéle suppose un transfo conventionnel, EI, avec des enroulements primaire et secondaire côte à côte (cas le plus courant actuellement). Il suppose aussi un rapport de transformation un peu supérieur à 1 pour qu'en charge, la tension de sortie soit correcte; c'est normalement ainsi que sont conçus ces transformateurs.
    Latour1 montre le cas où le transfo est utilisé normalement, primaire sur le secteur.
    Latour2 est le cas opposé, qui donne une tension mieux adaptée à ton cas.
    Dans les deux cas, la simu explore 5 valeurs de condo, de 68µF à 330µF. A 100µF (trace bleue), l'ondulation est de 30V.
    Dans le premier cas, la tension moyenne tourne autour de 575V, dans le deuxième, elle est de 510V.

    La trace cyan correspond à 220µF, une valeur très courante, et donne ~15V d'ondulation, ce qui semble acceptable
    Images attachées Images attachées
    Fichiers attachés Fichiers attachés
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  9. #8
    lalbert

    Re : calcul sur les doubleurs latour

    Merci pour cette belle simu.C'est très sympa de ta part.
    les transfo pour ces ampli à lampes étant hors de prix , j'essaie de trouver d'autres solutions d'alimentation.
    Je disais dans mon post précédent , que les condos de 470µF provenaient de vielles alim de PC.
    Cela vient de me donner une autre piste à explorer : Pourquoi ne pas utiliser plutôt le transfo récupéré sur l'alim de PC ?

    Un oscillateur style 555 ou autre attaque un NPN faible puissance puis 2 2N3055 (en commutation) .
    La tension hachée ( 5 ou 12 V , a voir ...) attaque le secondaire du transfo. Normalement , je devrai trouver au primaire
    une tension de 400-500V à la fréquence de plusieurs dizaines KHz (Je ne sais pas à quelle fréquence tournent les alim de PC)
    qu'il suffira de redresser et de filtrer . Une sorte d'alim à découpage fonctionnant à l'envers (sans la partie régulation bien sur).
    qu'en pensez vous ?

  10. #9
    PIXEL

    Re : calcul sur les doubleurs latour

    là tu te lances dans l'aventure...

    le développement d'une alim à découpage c'est pas de la tarte !

    ça demande une grosse expérience, et des moyens de développement costo.

  11. #10
    Tropique

    Re : calcul sur les doubleurs latour

    Citation Envoyé par lalbert Voir le message
    Merci pour cette belle simu.C'est très sympa de ta part.
    les transfo pour ces ampli à lampes étant hors de prix , j'essaie de trouver d'autres solutions d'alimentation.
    Je disais dans mon post précédent , que les condos de 470µF provenaient de vielles alim de PC.
    Cela vient de me donner une autre piste à explorer : Pourquoi ne pas utiliser plutôt le transfo récupéré sur l'alim de PC ?

    Un oscillateur style 555 ou autre attaque un NPN faible puissance puis 2 2N3055 (en commutation) .
    La tension hachée ( 5 ou 12 V , a voir ...) attaque le secondaire du transfo. Normalement , je devrai trouver au primaire
    une tension de 400-500V à la fréquence de plusieurs dizaines KHz (Je ne sais pas à quelle fréquence tournent les alim de PC)
    qu'il suffira de redresser et de filtrer . Une sorte d'alim à découpage fonctionnant à l'envers (sans la partie régulation bien sur).
    qu'en pensez vous ?
    Mon pauvre ami, ne te lance pas dans des galères pareilles, tu n'en retireras que malheur, affliction et silicium fondu.

    Et même si tu arrives finalement à la faire fonctionner, elle va tellement tout te pourrir avec les cochonneries de découpage qu'elle va envoyer que tu ne pourras même pas l'utiliser.....

    Un transfo conventionnel, c'est ce qu'il y a de mieux pour l'audio, surtout à tubes.

    Voici la simu de la config que tu te proposes d'employer, j'ai supposé une résistance ohmique de 100 ohm pour ta self de 5H:
    Images attachées Images attachées
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  12. #11
    lalbert

    Re : calcul sur les doubleurs latour

    En fait , ce n'est pas vraiment une alim à découpage , mais plutôt
    un convertisseur de tension , le transfo servant juste à élever la tension

  13. #12
    PIXEL

    Re : calcul sur les doubleurs latour

    +1 , tu va y laisser un wagon de transistors !

    d'autant qu'une alim à convertisseur en audio.... tu va au devant de graves désillusions !

  14. #13
    lalbert

    Re : calcul sur les doubleurs latour

    merci tropique pour cette 2eme simu.
    le résultat me semble pas mal
    je vais laisser l'idée de découpage
    le latour me semble nickel
    merci à tous pour vos réponses

  15. #14
    Tropique

    Re : calcul sur les doubleurs latour

    Citation Envoyé par lalbert Voir le message
    je vais laisser l'idée de découpage
    Sage décision.
    Je suggèrerais une autre stratégie d'utilisation de tes condos: si tu déplaces le 100µ en tête de self vers la sortie, tu ne vas presque rien changer à ce niveau, parce qu'il y a déjà des condensateurs de plus forte valeur, par contre, à la sortie, tu vas diviser le ripple par 2.

    6dB d'amélioration gratuite, c'est toujours bon à prendre.

    En plus, tu diminueras l'impédance vue par l'ampli, ce qui sera bénéfique, et tu donneras une meilleure réserve d'énergie, utile pour les basses.
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  16. #15
    f6bes

    Re : calcul sur les doubleurs latour

    Bjr lalbert,
    Que je sache pour un PP de 6L6 classe AB 1ou 2 le MAXI c'est 400 v. (datasheet)
    T'as vraiment besoin de 450/500 volts ???
    Un doubleur Latour n'est guére "rectiligne" suivant la charge qu'on lui applique.
    Ton courant plaque va varier dans de forte proportion.
    Donc ta tension va jouer à la balençoire.

    A+
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  17. #16
    lalbert

    Re : calcul sur les doubleurs latour

    bonjour , f6bes et merci de ta réponse.
    en fait , les tubes sont des 6L6GC qui sont plus costauds que les 6L6 standards.
    Je viens de réfléchir au pb. Comme tu le dis , le doubleur latour n'est pas très stable en tension.
    Je pense l'utiliser de la façon suivante :

    d'après les simu envoyées par notre ami tropique (et je l'en remercie encore)
    avec 2 capa de 100µF on a une ondulation résiduelle de 30V en charge
    (entre 565 et 595 V environ). Pour alimenter mes loupiotes , il me faut 460V.
    Je stabilise la tension par un transistor ballast :
    la sortie du doubleur est stabilisé par 3 zener de 150V+1 de 18V en serie (resistance de 220 ou 300K)
    la tension stabilisée de 468V attaque la base d'un darligton composé de 2 BU426A (le collecteur etant relié au doubleur)
    et je dispose sur l'emetteur de celui-ci d'une tension de 468V regulée et stabilisée
    je viens de calculer la dissipation du balast : entre 40 et 50W

    merci pour vos réponses

  18. #17
    PIXEL

    Re : calcul sur les doubleurs latour

    ON NE STABILISE PAS une alim d'ampli BF de puissance.... on crois bien faire mais " l'enfer est pavé de bonnes intentions"

    j'ai déjà largement développé le sujet.

  19. #18
    lalbert

    Re : calcul sur les doubleurs latour

    bonjour , pixel et merci pour ta réponse.
    Peut tu m'expliquer pourquoi ? (Il doit y avoir quelque chose qui m'echappe mais je n'arrive pas à trouver quoi)

  20. #19
    Tropique

    Re : calcul sur les doubleurs latour

    En plus, à ces tensions, la SOAR des transistors est tellement réduite qu'il faut en mettre une armée en parallèle; pas une bonne solution.
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  21. #20
    PIXEL

    Re : calcul sur les doubleurs latour

    j'va pas te raconter prés de 40 ans d'Audio.... mais j'vais résumer :


    Ce qu'on demande à un ampli à tubes , c'est que le signal traverse des tubes, ça parait une lapalissade mais :

    en cas d'alim "traditionnelle" redresseur (diodes SI ou à vide) suivi de condos de filtrage , le signal se reboucle à travers les condos de filtrage. Voir (ou revoir) la théorie de l'analyse d'un circuit amplificateur en dynamique.

    La spécificité de l'ampli à tubes est donc respectée , le seul composant ACTIF traversé par le signal est les tubes...

    En cas d'alim stabilisée : le signal va se reboucler dans le circuit de stabilisation à circuits intégrés et/ou transbuts : ça n'est plus un ampli à tubes....!

    Autre avis, appuyé sur prés de 40 ans d'expérience en BF :

    une alim stabilisée sur les CIRCUITS DE PUISSANCE est CALAMITEUSE ! car on assoie la dynamique de l'ampli , obtenue avec des heures de calculs et expérimentation sur un système (la stabilisation) qui n'est pas à la hauteur !

    je pourrais développer ça des heures , mais on sort du domaine d'un forum.

    Bref , la meilleure alim d'un ampli c'est un GROS condo de filtrage, dont les réactions aux signaux impulsionnels seront bien plus performantes que n'importe quelle électronique.

  22. #21
    lalbert

    Re : calcul sur les doubleurs latour

    erci pour ta réponse.
    c'est vrai que j'avais dans mon précédent post parlé que de l'alim.
    j'avais oublié de préciser que la sortie de celle-ci était
    courcircuitée (du point de vu tension alternatives) par un condo de 100µF
    en // avec la sortie de celle-ci

  23. #22
    PIXEL

    Re : calcul sur les doubleurs latour

    bref , une bonne alim d'ampli à pétoches c'est :

    un "gros" transfo.

    un redresseur (qui peut être à diodes SI, je ne reviens pas sur le sujet).

    des bons condos HT, et une self éventuelle selon la structure choisie.

    point...............

    les transfos d'alim se trouvent à tarif raisonnables chez des gens comme MAGNETIC

Discussions similaires

  1. Question de calcul sur les logarithmes
    Par snakes1993 dans le forum Mathématiques du collège et du lycée
    Réponses: 1
    Dernier message: 04/12/2010, 21h01
  2. Calcul sur les aimants
    Par steve26 dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 07/11/2008, 17h18
  3. problème de calcul sur les atomes
    Par nyu56 dans le forum Chimie
    Réponses: 6
    Dernier message: 01/12/2007, 22h51
  4. pb avec calcul sur les filtres
    Par billy67170 dans le forum Électronique
    Réponses: 1
    Dernier message: 03/11/2007, 09h06
  5. Petit calcul sur les inondations
    Par Mister Quartz dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 2
    Dernier message: 20/07/2004, 13h10