Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 32

Dépolluer l'air par photocatalyse?




  1. #1
    john33

    Dépolluer l'air par photocatalyse?

    Depuis peu, il existe sur le marché un nouveau revêtement transparent agissant par photocatalyse pouvant être appliqué sur toutes surfaces, y compris le verre et les textiles, et rendant ces dernières autonettoyantes. En effet, les particules polluantes en suspension dans l'air et entrant au contact des surfaces traitées avec ce revêtement, sont décomposées par la réaction photocatalytique. Les résidus de cette oxydo-réduction sont tout simplement rincées par les eaux de pluie grâce à la superhydrophilie de ce produit, laissant les surfaces parfaitement propres. L'autre caractéristique majeure de ce revêtement, est sa capacité à dépolluer l'air. En effet, si par exemple toutes les façades des bâtiments parisiens étaient traitées avec ce revêtement, la pollution de l'air à Paris diminuerait de près de 50% ! Enfin, ce même revêtement appliqué à l'intérieur, élimine les COV, bactéries, virus, moisissures, pollens, acariens et détruit les gaz et les odeurs. D'autres applications photocatalytiques utilisant le dioxyde de titane, existent bien sûr: Des vitrages autonettoyants, des bétons autonettoyants, etc. Mais toutes sont basées sur l'intégration du procédé au moment de la production ou de la fabrication du matériau. Ce dernier développement (français !) permettant de traiter tous les matériaux déjà construits et en place, apporte à mon sens une réelle innovation. Qu'en pensez-vous?

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Yoghourt

    Re : Dépolluer l'air par photocatalyse?

    Que la panacée n'existe pas.
    Avez-vous des sources d'ordre scientifique pour étayer votre argumentaire et indiquez les défauts?
    A priori, je ne vois pas de différence avec les verres "autonettoyants" de notre gros verrier national
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  4. #3
    john33

    Re : Dépolluer l'air par photocatalyse?

    bonjour yogourth,
    Bien sûr que non, la panacée n'existe pas... Mais l'important est de progresser, non?
    Le principe des vitrages autonettoyants est également basé sur une réaction photocatalytique par du dioxyde de titane. Mais à mon sens, la nouveauté de ce nouveau développement que je décrivais réside dans le fait que l'on puisse traiter intégralement sans distinction tous les matériaux aussi bien à l'extérieur qu'à l'intérieur... Cela permet de protéger l'ensemble des bâtiments déjà construits et en fonction, sans être obligé de remplacer les anciens vitrages par des nouveaux vitrages autonettoyants, les anciens carrelages par de nouveaux carrelages autonettoyants et ainsi de suite...
    D'autre part, je pense qu'à la construction d'un bâtiment, l'incidence "prix de revient" entre le choix qui consiste à utiliser des matériaux différents traités lors de leur fabrication ou celui qui consiste à construire le bâtiment avec des matériaux traditionnels bien moins coûteux et de le revêtir, une fois terminé, avec un seul et même revêtement applicable rapidement et simplement par pulvérisation, n'est pas le même...! Qu'en pensez-vous?


  5. #4
    Yoghourt

    Re : Dépolluer l'air par photocatalyse?

    Je reste méfiant, principalement par manque d'info type débat d'experts scientifiques présentant les pour et les contre. Encore une fois, si vous avez des références d'articles scientifiques contradictoires sur le sujet, ça serait bien et plus dans l'esprit de la charte:
    6. Ayez une démarche scientifique. (...) Toutes idées ou raisonnement (aussi géniaux soient ils) doivent reposer sur des faits scientifiquement établis (...)
    Quid du comportement hygrothermique d'un tel revêtement? Sd et épaisseur? Lambda? Etc. Un jeu de simulation type WUFI avec et sans ce type de revêtement permettrait de mieux comprendre comment est impacté le bâti.

    Contraintes mécaniques ou chimiques d'accroche? Impact mécanique ou chimique sur le bâti? Résistance au vent et comportement aux autres tortures mécaniques?

    Evolution des paramêtres selon le vieillissement du revêtement? Temps de vie? Que se passe-t-il en fin de vie?

    Energie grise? Empreinte écologique? Recyclabilité des matériaux revêtus?

    Y'a-t-il au moins un ATec du CSTB sur ce genre de revêtement? Vu que sans ça, il est probable qu'aucun entrepreneur ne voudra s'engager. La décennale d'un façadier, c'est pas aussi simple que la décennale du peintre...

    Etc, etc.
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  6. #5
    Cécile

    Re : Dépolluer l'air par photocatalyse?

    L'oxyde de titane comme catalyseur de dépollution, ça fait au moins 10 ans que ça existe, non ? Quel est l'avantage du revêtement de John par rapport à ceux existants ?

    Citation Envoyé par Yoghourt
    A priori, je ne vois pas de différence avec les verres "autonettoyants" de notre gros verrier national
    Le principe est très différent : les verres autonettoyants empêchent les saletés de se déposer grâce à une surface hydrophobe, imitant celle des fleurs de lotus. Le dioxyde de titane, lui, détruit les polluants (et notamment les polluants gazeux, alors que le verre autonettoyant ne vise que les phases solides et liquides). C'est un catalyseur, il accélère la destruction de polluants par le rayonnement solaire.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    john33

    Re : Dépolluer l'air par photocatalyse?

    En réponse à Yogourth, votre méfiance est tout à fait compréhensible et vos questions pertinentes... Mais il me semble difficile de développer les réponses à ces dernières au sein de ce forum sous peine d'en monopoliser tout l'espace sur l'unique chapitre «*Bâtiment*» alors que le débat sur cette technologie se veut bien plus large ... Je vous propose donc, si vous êtes réellement intéressé de vous confier mes coordonnées par message privé afin de vous renseigner en détail sur ces questions et débattre du sujet.
    Quoiqu'il en soit, je répète que cette technologie n'est pas nouvelle, a fait l'objet de quantités d'études et de thèses, est incontestablement reconnue internationalement par une majorité de scientifiques comme une méthode réellement efficace et économique pour l'épuration de l'air et de l'eau et pour ses facultés à rendre des surfaces autonettoyantes et à détruire les gaz et les odeurs... Une simple recherche sur internet validera mes propos... IL faut se rendre compte que ce nouveau développement intéresse plusieurs domaines très différents nécessitant pour chacun des validations propres qui représentent des investissements importants et du temps:
    Le Bâtiment avec les validations nécessaires à ce secteur et que vous avez très justement précisées, mais également l'aéronautique, l'automobile, le ferroviaire, la métallurgie, la plasturgie, etc., et le plus important: Le domaine de la Santé avec un ensemble de validations nécessaires contraignantes relevant de la législation en matière de pharmacologie humaine et vétérinaire...En effet, le traitement intérieur des Bâtiments et constructions permet d'éliminer les allergènes (3millions d'asthmatiques en France et 1 personne sur 3 est atteinte d'allergie), les COV qui sont la cible actuellement de toutes les institutions liées à la santé et à la qualité de l'air intérieur et qui les accusent d'être la cause de l'augmentation des cancers, les bactéries et les virus avec comme principal espoir celui que cette technologie détruise le virus de la grippe aviaire (H5N1), ce qui permettrait ainsi de traiter les locaux d'élevage de volailles...etc... A votre disposition pour dialoguer en privé des questions explicitement «*Bâtiment*»

  9. #7
    john33

    Re : Dépolluer l'air par photocatalyse?

    En réponse à Cécile, le traitement autonettoyant des vitrages «*Bâtiment*» de notre verrier national comme celui des autres verriers d'ailleurs, est bien basé sur du dioxyde de titane réagissant par photocatalyse. En effet, on a besoin de la fonction superhydrophile provoquée par cette dernière pour effectuer un rinçage uniforme du verre afin d'éliminer les résidus d'oxydation photocatalytique...On favorisera plutôt la fonction hydrophobe (feuille de Lotus) pour des traitements de pare-brises par exemple. Et vous avez parfaitement raison dans vos explications concernant les caractéristiques des deux techniques respectives.

  10. Publicité
  11. #8
    Yoghourt

    Post Re : Dépolluer l'air par photocatalyse?

    Citation Envoyé par john33 Voir le message
    Mais il me semble difficile de développer les réponses à ces dernières au sein de ce forum sous peine d'en monopoliser tout l'espace sur l'unique chapitre «*Bâtiment*»
    Ceci n'enfreint en rien la charte ou la ligne éditoriale. Ce n'est donc pas un problème. Au pire, la discussion sera scindée et la partie bâtiment sera déplacée dans le forum idoine.

    EDIT:
    Quoiqu'il en soit, je répète que cette technologie n'est pas nouvelle, a fait l'objet de quantités d'études et de thèses, est incontestablement reconnue internationalement par une majorité de scientifiques (...) Une simple recherche sur internet validera mes propos
    Il vous sera donc facile d'indiquer un ouvrage scientifique, ou des liens web sérieux, voire des articles sur futura qui parlent de ce type de technologie, ainsi que des infos scientifiques et techniques sur le "tout nouveau process" que vous évoquez. J'ai rappelé un point de charte, ce n'est pas pour rien.

    Pour la modération,
    Yoghourt


    Dernière modification par Yoghourt ; 18/07/2007 à 16h12.
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  12. #9
    john33

    Re : Dépolluer l'air par photocatalyse?

    Comme vous le souhaitez Yogourth,
    Nous allons déjà pouvoir gagner du temps si vous prenez connaissance de ce dossier: http://www.picada-project.com/domino...f?OpenDataBase

  13. #10
    Yoghourt

    Re : Dépolluer l'air par photocatalyse?

    Merci John
    Sylphe, dans ce fil de discussion en chimie, donne quelques références aussi.
    Citation Envoyé par Cécile Voir le message
    Le principe est très différent : les verres autonettoyants empêchent les saletés de se déposer grâce à une surface hydrophobe, imitant celle des fleurs de lotus.
    En farfouillant, j'ai trouvé sur futura:
    - article: L'effet des feuilles de Lotus pour des surfaces autonettoyantes !
    - discussion associée à l'article: ici
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  14. #11
    john33

    Re : Dépolluer l'air par photocatalyse?

    Attention de ne pas confondre "hydrophobie" (qui repousse l'eau) avec "hydrophylie" (qui attire l'eau). La photocatalyse provoque une "superhydrophilie" càd que l'eau au contact du revêtement, s'étend comme un voile. Par gravité, càd par son poids, ce voile d'eau uniforme glisse en entrainant l'ensemble des résidus d'oxydation photocatalytique.
    "L'effet Lotus" provoque, quant à lui, une "superhydrophobie", càd que l'eau au contact du revêtement, forme des billes qui en "roulant" entraînent les polluants.
    L'avantage majeur, à mon sens, de la photocatalyse est de dégrader en plus les polluants ce qui lui ouvre des champs d'application beaucoup plus vastes. La seule caractéristique commune de ces deux techniques est leur origine nanotechnologique.

  15. #12
    john33

    Re : Dépolluer l'air par photocatalyse?

    Tiens, petit travail d'équipe qui s'adresse à tous les membres FS soit alcooliques, soit viticulteurs, soit oenologues, histoire de donner un peu plus de travail à notre labo... !
    La photocatalyse TIO2 élimine les bactéries, les gaz, les odeurs...
    En quoi pourrait-elle être utile dans un chais viticole?
    Quelles sont les bactéries nocives pour la vinification que l'on peut y trouver?
    Merci pour votre collaboration...

  16. #13
    Isabelle1956

    Re : Dépolluer l'air par photocatalyse?

    Bonjour John,

    Très intéressant de contribuer à distance au travail d'un labo...
    Voilà ce que j'ai trouvé concernant les bactéries présentes dans les chais et susceptibles d'influencer la qualité du vin. http://www.miseenbouteille.info/hygiene.htm
    Il semblerait donc que ce revêtement photocatalytique dont vous parlez puisse amener une solution pour éradiquer ces bactéries et améliorer la qualité du vin en optimisant l'hygiène au niveau des installations et matériaux utilisés dans les chais.
    J'aimerais faire la démonstration d'une réaction photocatalytique TIO2 à mes élèves. Pouvez-vous me dire comment faire? Savez-vous où je pourrais m'adresser pour obtenir un échantillon de ce revêtement? Merci

  17. #14
    john33

    Re : Dépolluer l'air par photocatalyse?

    Bonjour Isabelle,
    Merci pour votre aide! Vous n'imaginez pas comme la contribution de personnes extérieures au regard neuf et non-initiées à nos travaux est importante pour le développement et la réussite d'un projet...
    A ce propos, toutes idées originales concernant les applications possibles de revêtements photocatalytiques transparents applicables à froid sont les bienvenues...!
    Je ne peux malheureusement pas vous donner les renseignements que vous me demandez, car cela serait assimilé à de la pub. Par contre je pense qu'il est assez simple de remonter à la source en tapant quelques mots-clés judicieusement choisis dans un moteur de recherches... Une fois cet échantillon acquis, je vous conseille de réaliser votre expérience avec du bleu de méthylène appliqué par exemple sur des carreaux en faïence blanche. Vous ne traitez que la moitié des carreaux avec le revêtement photocatalytique. Vous enduisez ensuite la totalité de la surface des carreaux avec votre solution de bleu de méthylène (dilué à +/-20% dans de l'eau déminéralisée) et une fois sec, vous les exposez sous une lampe UV. La réaction ne prendra que quelques dizaines de minutes et la moitié des carreaux traitée avec le revêtement photocatalytique retrouvera sa blancheur initiale!
    Bonne journée

  18. #15
    Isabelle1956

    Re : Dépolluer l'air par photocatalyse?

    Merci John pour ces informations, en effet, la source n'est pas très difficile à trouver...

    En contrepartie voici un autre lien intéressant concernant les problèmes de bactéries dans les chais: http://www.itvfrance.com/vin_marche/...erations.php#1

    J'ai encore un renseignement à vous demander: Existe-t-il une présentation sur la photocatalyse TIO2 soit par video soit sur powerpoint que je pourrais montrer à mes élèves?

    Merci

  19. #16
    john33

    Re : Dépolluer l'air par photocatalyse?

    Oui mais comme énoncé précédemment, je ne peux vous donner de nom de marque sur le forum sous peine de me faire à juste titre réprimander par nos chers modérateurs... Je vous donne donc les renseignements par message privé.
    Bien à vous

  20. #17
    john33

    Re : Dépolluer l'air par photocatalyse?

    Un brevet a été déposé concernant un système capable de potabiliser les eaux de pluie par réaction photocatalytique... On collecte les eaux de pluie par un branchement des descentes d'eaux pluviales vers un réservoir. Cette eau est filtrée et traitée dans un réacteur photocatalytique. Résultat: une eau parfaitement potable à la sortie et une indépendance totale en fourniture. Outre les avantages évidents à notre niveau, ceux dont pourraient bénéficier les pays en voie de développement sont immenses. Arriver à collecter les eaux de pluie dans ces pays, les stocker et les traiter à faible coût... Voilà certainement un matériel utile que pourrait acquérir les ONG humanitaires...! Qu'en pensez-vous?

  21. #18
    Franck (étudiant breton)

    Re : Dépolluer l'air par photocatalyse?

    Bonjour à tous,

    C'est peut être pas mal comme solution, mais d'une part attention au application su style on va recouvrir tous les murs des villes pour les "dépolluer", ensuite on est dans une vision curative des problèmes de pollution et attention en terme de communication, car la vision que l'on peut avoir c'est de pouvoir polluer parce que cette pollution sera "éliminée".
    Enfin, je ne suis pas expert en chimie, mais toute réaction va créer des résidus et ces résidus sont t'il bien maitrisé, sont t'il nocif, car s'ils partent ensuite dans l'eau, peut être problème ou alors réaction inatendu avec des effet cocktail, pourquoi pas, ou alors, même dans le cas contraire, n'y a t'il pas de risque de concentration exécive de certains agents même inoffensifs ??????
    @+

  22. #19
    john33

    Re : Dépolluer l'air par photocatalyse?

    Vous avez tout à fait raison en théorie, la meilleure solution serait de faire du «*préventif*» et non du «*curatif*» en matière de pollution... Mais en pratique, n'est ce pas un peu utopique? Et puis que vaut-il mieux: Attendre que les membres du G8 se mettent d'accord, que des résultats significatifs soient obtenus?... Combien de temps?... Ou faut-il déjà anticiper par des moyens curatifs susceptibles d'agir immédiatement en matière de réduction de la pollution de l'air et de l'eau? On parle énormément des risques toxicologiques des nanoparticules sur la santé et l'environnement et je suis le premier à approuver une politique préventive. Mais je constate également que l'on mélange tout en la matière et toutes les nanotechnologies, sans aucun discernement et avec beaucoup d'exagération... Le véritable risque à mon sens, est que si notre pays, l'opinion publique, devait s'opposer au développement des nanotechnologies, la France serait économiquement irrémédiablement reléguée à la queue des pays développés, tant les enjeux sont important !

  23. #20
    Franck (étudiant breton)

    Re : Dépolluer l'air par photocatalyse?

    Bonjour,

    Je n'ai jamais dit que le curatif était à banir, nous ne pouvons pas nous en passer aujourd'hui, je dis juste que celui-ci doit être accompagné d'une politique de com pour dire qu'un moyen curatif n'est pas un permis à polluer.
    Par ailleurs, vous ne répondez pas à ma question sur les aspect résidus issue de la photocatalyse, et des leur effet sur l'eau et dans l'eau ????????????
    A bientôt

  24. #21
    john33

    Re : Dépolluer l'air par photocatalyse?

    A ma connaissance, les seuls tests officiels d'exposition d'animaux à des nanoparticules en vue de détecter une toxicologie possible, ont été réalisés dans le cadre de l'exposition de populations professionnelles travaillant à la production ou la manipulation de poudres de nanoparticules, donc exposées quotidiennement à des quantités importantes de matières. http://www.cchst.ca/reponsessst/chem...health_td.html
    Les résultats de ces études sont contradictoires et pour ne retenir que les plus pessimistes, il apparaîtrait qu'à exposition à long terme et en quantité importante, des fibroses peuvent survenir au niveau des poumons et provoquer un cancer. Une étude américaine démontre que des nanotubes de carbones directement injectés dans le sang d'animaux de laboratoire ont été normalement filtrés par le foie et ne représentent aucun risque de cancer.
    D'autres études ont démontré qu'après un contact cutané prolongé avec une crème solaire contenant des nanoparticules de dioxyde de titane, ces dernières pouvaient pénétrer l'épiderme mais pas plus loin puisqu'aucune trace n'a été trouvée dans le sang.
    Enfin, en ce qui concerne les utilisateurs, comme vous et moi, de matériaux contenant des nanoparticules, il faut être logique:
    Les quantités de nanoparticules intégrées dans ces matériaux sont très faibles.
    L'érosion naturelle de ces matériaux et/ou leur usure dégagent des agglomérats de matières et non uniquement les nanoparticules... En effet, les nanoparticules se lient à d'autres composants du matériau (polymères, silices, métaux, liants, etc.) et se lient également entre elles. La taille de ces agglomérats n'a plus rien à voir avec celle des nanoparticules d'origine.
    Enfin, les quantités quotidiennes de nanoparticules émanant des moteurs diesel que nous respirons, sont, à mon avis, infiniment plus importantes et plus toxiques.
    Conclusion: Le Ministère de la Santé doit réaliser des études neutres et plus poussées sur le sujet.
    En attendant le résultat de ces études et par mesure préventive, le personnel exposé à la production et à la manipulation de nanoparticules doit obligatoirement se protéger avec des vêtements de protection et masques respiratoires adaptés.
    Mais il faut arrêter de tout confondre et de fiche la trouille inutilement à tout le monde... La population lambda exposée à des matériaux contenant des nanoparticules ne risque certainement pas plus que lorsqu'elle se promène actuellement dans les rues de Paris, exposée à la pollution qui y règne! Bien au contraire puisque les nanoparticules de dioxyde de titane détruisent et éliminent ces polluants par réaction photocatalytique!

  25. #22
    john33

    Re : Dépolluer l'air par photocatalyse?

    Je reçois à l'instant ce lien qui va dans le sens de notre dialogue: http://www.europa.eu/rapid/pressRele...guiLanguage=en

  26. #23
    john33

    Re : Dépolluer l'air par photocatalyse?

    La pollution de l'air à Paris!
    Les instances gouvernementales nous annoncent une diminution de cette pollution et... Les ONG nous annoncent une augmentation ! http://ecologienofrontiere.free.fr/p...tion-etude.pdf
    Qui croire?

  27. #24
    Yoghourt

    Re : Dépolluer l'air par photocatalyse?

    Citation Envoyé par john33 Voir le message
    A ma connaissance, les seuls tests officiels d'exposition d'animaux à des nanoparticules en vue de détecter une toxicologie possible, ont été réalisés dans le cadre de l'exposition de populations professionnelles travaillant à la production ou la manipulation de poudres de nanoparticules, donc exposées quotidiennement à des quantités importantes de matières. http://www.cchst.ca/reponsessst/chem...health_td.html
    Je ne sais pas si tu classes les fibres +/- courtes de diamètre nanométrique dans les nanoparticules. Quoiqu'il en soit, en dehors du TiO2, il y a les études sur l'amiante et autres fibres minérales de diamètre inférieur à 5nm, avec des symptomes ayant des similitudes avec ce que tu décris.
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  28. #25
    john33

    Re : Dépolluer l'air par photocatalyse?

    Bonjour Yogourth,

    A nouveau confusion des résultats d'études et interprétation des médias... S'agissant du cancer du poumon, il est apparu que l'excès de risque de décès par cancer du poumon en raison d'une exposition à l'amiante était proportionnel à l'exposition cumulée (c'est-à-dire à l'intensité de la dose et à la durée de l'exposition).

    Toutes les cohortes étudiées par les épidémiologistes portent sur des travailleurs exposés professionnellement à des concentrations élevées de fibres d'amiante (environ 10 f/ml), ce qui s'explique par le temps de latence très élevé de la maladie, qui ne permet aujourd'hui d'observer que les expositions d'il y a 20 à 40 ans.

    Pour connaître les risques encourus par les travailleurs d'aujourd'hui, dont la valeur limite d'exposition est descendue à 0,1 f/ml, et ceux des populations vivant et travaillant dans des bâtiments contenant de l'amiante, dont l'exposition excède rarement 10 f/l, aucune étude épidémiologique ne peut nous éclairer.

    Les experts scientifiques en sont donc réduits, pour évaluer le risque de ces populations, à élaborer des modèles mathématiques dérivés des cohortes des anciens travailleurs. Ces calculs sont forcément entachés d'incertitudes, parmi lesquelles on peut en relever trois qui sont particulièrement fortes:
    -la supposition que le risque est proportionnel à l'exposition pour des niveaux considérablement inférieurs à ceux qui ont été étudiés de manière épidémiologique. C'est également ce type de question qui se pose pour l'effet des faibles doses de radioactivité et qui alimente régulièrement les controverses;
    -la prise en compte d'une courbe moyenne pour évaluer le risque de cancer en fonction de l'exposition;
    -l'effet identique des divers types d'amiante.

    Les caractéristiques granulométriques des fibres (longueur et diamètre) ont une importance majeure pour le comportement des fibres dans l'appareil respiratoire :
    -au niveau du site de déposition (zone de conduction bronchique ou zone d'échange alvéolaire) et au niveau de l'épuration (épuration micro-ciliaire bronchique et épuration macrophagique alvéolaire), les plus longues étant les plus persistantes,
    -et au niveau des effets cellulaires et tissulaires (fibroses et cancers), les plus longues et les plus fines étant les plus toxiques.

    A la suite de nombreuses études scientifiques et par consensus international, il a été admis de ne retenir comme dangereuses (donc soumises à surveillance dans le milieu de travail) que les fibres d'une longueur supérieure ou égale à 5 microns, d'un diamètre inférieur à 3 microns et d'un rapport longueur sur diamètre supérieur ou égal à 3/1.

    Conclusions:
    -Il ne faut pas confondre une fibre d'amiante, longue et fine telle une épine, pouvant s'enfoncer et s'accrocher dans les alvéoles pulmonaires et une nanoparticule de TIO2, d'argent ou d'or plutôt sphérique et s'éliminant beaucoup plus facilement par l'organisme.
    -Aucun résultat d'études scientifiques n'a prouvé jusqu'à présent une quelconque toxicité pour des populations exposées occasionnellement ou à faible dose à des nanoparticules (idem pour l'amiante d'ailleurs). Ce qui n'élimine pas, à mon sens, pour autant le principe de précaution...
    -De plus, je me répète, à force de tout amalgamer et de tout interpréter, le résultat est de créer une psychose injustifiée dans l'opinion publique qui pourrait bien finir par provoquer un frein à la recherche et au développement des nanotechnologies, enjeu économique mondial majeur du XXIème siècle, et mettre la France et l'Europe en réelle difficulté en augmentant cette fois-ci irrémédiablement son retard scientifique et économique par rapport aux USA et à l'Asie !
    -Et enfin, tout est une question de bon sens:
    Il me paraît évident que le personnel exposé quotidiennement et à dose importante à des nanoparticules doit être protégé.

  29. #26
    Phil Entropie

    Re : Dépolluer l'air par photocatalyse?

    Bonjour,

    Pour faire suite à quelques points abordés dans ce fil, je vous livre ci-dessous le lien vers une synthèse sur l'état des connaissances en matière de risques sanitaires des nanoparticules (que j'ai rédigée l'an dernier) :
    http://www.sciences-et-democratie.ne...articules.html

    Vous trouverez dans la discussion attachée à cette page :
    - les liens vers des sites qui recensent les études toxicologiques liées aux nanoproduits (en anglais)
    - le résumé d'un débat auquel j'ai assisté au sujet du TiO2, dans lequel il ressort que le TiO2 est bien classé cancérigène, avec toutefois quelques réserves :

    Cité des sciences de la Villette, 20 mars 2007, débat sur les nanotechnologies*. Marc Lipinski, vice-président de la région Ile-de-France en charge de la recherche (pour faire court), interpelle Jocelyne Boudot, de la DG Santé, sur l'inaction des pouvoirs publics concernant le TiO2, très répandu** alors qu'il est classé cancérigène 2B depuis février 2006 (par le CIRC, centre international de la recherche sur le cancer)***. Elle répond tout d'abord que cette classe signifie cancérigénicité possible, hypothétique. A ceux qui lui signifient que sa réponse n'est pas satisfaisante, elle répond qu'il faut davantage d'études toxicologiques. Elle juge bon d'ajouter "mais nous n'avons pas le pouvoir d'entraver la liberté commerciale". Claude Saunier, sénateur des Côtes d'Armor et vice-président de l'OPECST, dira un peu plus tard "au dessus de la liberté de commerce, il y a la responsabilité des pouvoirs publics d'assurer la sécurité sanitaire des populations inscrite dans la Constitution". Francis Quinn, physicien au département Recherche de L'Oréal présent dans le public, interviendra pour souligner la diversité des formes de TiO2 et précisera que celui des crêmes solaires de L'Oréal est innofensif.
    Pour les plus motivés, il y aura les 3-4 octobre prochains à Dallas la "nanoTX’07 Conference" :
    http://www.azonano.com/news.asp?newsID=4807

  30. #27
    dperez

    Re : Dépolluer l'air par photocatalyse?

    C'est un peu comme lutter contre la hausse du niveau de la mer en pompant l'eau de mer avec une motopompe

  31. #28
    john33

    Re : Dépolluer l'air par photocatalyse?

    Bonjour Dperez,
    Je dirais plutôt que c'est avec les petits ruisseaux que l'on forme les grandes rivières...
    Les revêtements photocatalytiques sont à mon sens une solution efficace pour contribuer à la diminution du taux de pollution dans l'air en milieu urbain. Ils sont simples à mettre en oeuvre et peu coûteux. Et ils présentent en plus l'avantage de rendre les surfaces traitées «*autonettoyantes*». C'est donc tout bénéfice pour notre patrimoine architectural et pour notre santé !

  32. #29
    corentin795

    Re : Dépolluer l'air par photocatalyse?

    Bonjour,
    un revêtement photocatalytique a certes des vertus et permet de lutter contre la pollution.
    Ceci dit, étant donné la classification du CIRC du dioxyde de titane en catégire 2B, c'est-à-dire qu'il est potentiellement cancérogène, je me permets de ne pas convaincu par l'éloge qui a été fait précédemment. Je considère qu'il est réducteur de dire qu'il s'agit d'un amalgame de comparer le dioxyde de titane et l'amiante. En effet, des études prouvent aujourd'hui les méfaits de l'amiante et sa dangerosité. Nous n'avons ni le recul suffisant ni des études suffisamment complètes pour statuer sur le dioxyde de titane.
    Par principe de précaution (et pas par psychose...simplement pour éviter que ce qui s'est passé avec l'amiante ne se reproduise), il me semblerait plus opportun de connaître toutes les qualités (bonnes ou mauvaises) du dioxyde de titane avant que d'en étaler sur toutes les façades parisiennes.

    Bien à vous,

  33. #30
    Fryclyde

    Re : Dépolluer l'air par photocatalyse?

    Dépolluer l'air ? C'est un peu comme la médecine occidentale je trouve.
    On traite les symptômes bien plus souvent que d'en chercher la cause...

    Le meilleur moyen de dépolluer...c'est de ne pas polluer plus que de raison.

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Un peu de photocatalyse
    Par Sylphe dans le forum Chimie
    Réponses: 15
    Dernier message: 05/01/2012, 12h55
  2. L'air
    Par jenni0420 dans le forum Chimie
    Réponses: 4
    Dernier message: 08/12/2007, 19h54
  3. L'air ou le liège
    Par nimaroi dans le forum Physique
    Réponses: 0
    Dernier message: 02/06/2006, 19h03
  4. Bras en l'air et tête en l'air ;-)
    Par [RV] dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 8
    Dernier message: 04/07/2003, 11h33