Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

L'optimum climatique médiéval

  1. invite09876456789221
    Invité

    L'optimum climatique médiéval

    Bonsoir,

    Suite à la fermeture de la discussion non scientifique concernant "et si la terre s'en sortait toute seule", j'aimerai qu'yves25, m'explique scientifiquement ce qu'est l'optimum climatique médiéval et pourquoi scientifiquement il ne fait plus partie des statistiques du giec !

    J'insiste sur le mot scientifiquement, car qualifier, régulièrement les autres de gogos, n'est pas une réponse scientifique !

    S'il existe déjà une discussion à ce sujet je ne l'ai pas trouvée. C'est avec plaisir que je la lirais.

    -----

     


    • Publicité



  2. archeos

    Date d'inscription
    juin 2007
    Localisation
    Campagne angevine
    Âge
    61
    Messages
    10 458

    Re : L'optimum climatique médiéval

    Veuillez contacter l'administrateur si votre date de naissance a changé
    (Futura Sciences)
     

  3. yves25

    Date d'inscription
    décembre 2005
    Localisation
    le Haut Doubs
    Messages
    10 318

    Re : L'optimum climatique médiéval

    La question que sous entend sans doute gianlucas est plutôt de savoir pourquoi le dernier rapport du GIEC ne présente plus la fameuse courbe en forme de crosse de hockey.

    Cette courbe était un résultat récent au moment de 3e rapport, elle a donc été présentée. Elle ne l'est plus au moment du 4erapport, indépendamment de la polémique qu'il y a eu autour d'elle, c'est une raison suffisante pour qu'elle ne soit plus présentée (elle est trop vieille!)

    Mais il y a des figures tout à fait semblables, comme par exemple, celle en pièce jointe (ch6, figure 6-10)
    Images attachées
    Dernière modification par yves25 ; 15/02/2009 à 23h32.
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...
     

  4. invite09876456789221
    Invité

    Re : L'optimum climatique médiéval

    Bonsoir,

    Merci pour ces très intéressant graphiques.

    Pourriez-vous m'apporter quelques précisions ?

    Le premier graphique montre une augmentation dans les années 90, le deuxième montre une baisse (qu'est-ce donc le trait en gras qui montre une augmentation "exponentielle) ?

    Et le troisième montre un augmentation identique que celle de l'an mille ?

    Que signifie 5%-95% error range dans le première graphique ?

    Et comme dernière question, qu'elle sont les erreurs possibles sur les mesure de température ou combien de mesure peuvent-être fiable quand on parle de variation de 0,5 ? Qu'aurait comme influence une erreur de +0,1 dans un tel graphique surtout par apport à l'influence de l'expérimentateur sur l'expérience ?

    Merci pour toutes vos réponses.
     

  5. Michel67

    Date d'inscription
    décembre 2007
    Messages
    59

    Re : L'optimum climatique médiéval

    La courbe en crosse de hockey a été bâtie par Michael Mann à partir des données de la dendroclimatologie (analyse des cernes des arbres pour en déduire températures et humidité) pour les périodes d’avant l’usage généralisé du thermomètre (donc avant le XX° siècle). Cette méthode repose sur un postulat: Les arbres vivent et croissent toujours à la même température que l’air ambiant. Or deux chercheurs de l’Université de Penssylvanie (Brent Helliker et Suzanna Richter)* ont montré que les feuilles des arbres s’adaptent aux variations climatiques en transpirant quand il fait chaud et en se recroquevillant quand il fait froid, afin de favoriser la photosynthèse. Résultat confirmé par des chercheurs suisses, qui ont étudié, à l’aide de caméras infra rouges, la température de la canopée d’arbres poussant dans les forêts alpines. Sur toute une saison de croissance, la température moyenne de la canopée était de 4 à 5°C supérieure à celle de l'air froid environnant!
    Donc l’hypothèse de base de la dendroclimatologie est fausse : Pour favoriser la photosynthèse, les arbres font varier leur température qui est donc, le plus souvent, différente de celle de l’air ambiant. Du coup prétendre reconstruire*avec exactitude la courbe des températures depuis l’an 1000 par la dendroclimatologie est illusoire.
    Source: http://www.nature.com/nature/journal...ture07031.html

    J'ajoute que l'optimum du Moyen Age est corrélé par les sources historiques, la saga des Vikings au Groenland, le fait qu'on cultivait la vigne en Grande Bretagne etc. Le Giec a essayé de gommer cette période plus chaude qu'aujourd'hui en disant qu'elle ne concernait que l'Atlantique nord. Or des analyses du climat chinois montrent aussi un réchauffement au Moyen Age. Source: http://www.junkscience.com/MSU_Temps...g_Proxies.html

    La revue Nature a demandé un rectificatif au GIEC sur cette courbe sans jamais l'obtenir. Bref cette affaire sent la manipulation des esprits à plein nez.
     


    • Publicité



  6. GillesH38a

    Date d'inscription
    août 2005
    Messages
    11 904

    Re : L'optimum climatique médiéval

    sans rentrer dans la discussion serrée sur les proxys, on peut etre quand meme un peu dubitatif quand on voit que le RC des dernières décennies n'est quasiment pas apparent sur ces proxys, il n'est mesuré que sur les températures instrumentales directes !! si il y a un effet de "gommage" des pointes par les proxys, avec quelle certitude peut-on écarter que les températures aient connu le meme genre de pointes dans le passé ? sans nier l'effet de serre, c'est quand meme important de soustraire proprement la variabilité naturelle, or je ne vois aucune indication de comment la soustraire proprement, avant l'époque industrielle...
     

  7. invite09876456789221
    Invité

    Re : L'optimum climatique médiéval

    Bonsoir,

    Merci pour toutes ces informations très claires et très intéressantes, mais toutefois très complexes.

    Si je résume quelque peu et d'une manière profane :

    - l'optimum a existé mais il n'y a aucune preuve scientifique, mais uniquement historique.
    - Il est impossible de prouver scientifiquement les températures au-delà de l'invention du thermomètre (dans une autre discussion fermée pour non argumentation scientifique de ma part l'on m'a affirmé le contraire).
    - Que probablement les graphiques sont que des hypothétiques variations de températures

    Encore merci pour les informations et les réponses.
     

  8. invite09876456789221
    Invité

    Re : L'optimum climatique médiéval

    Citation Envoyé par yves25 Voir le message

    Cette courbe était un résultat récent au moment de 3e rapport, elle a donc été présentée. Elle ne l'est plus au moment du 4erapport, indépendamment de la polémique qu'il y a eu autour d'elle, c'est une raison suffisante pour qu'elle ne soit plus présentée (elle est trop vieille!)
    Je ne comprends absolument pas cette argumentation non-scientifique ! Trop vieille, 1000 ans c'est évidemment trop vieux. Et entre 2 rapports une donnée qui gène devient obsolète.
     

  9. Michel67

    Date d'inscription
    décembre 2007
    Messages
    59

    Re : L'optimum climatique médiéval

    Citation Envoyé par gianluca6 Voir le message
    Bonsoir,
    Si je résume quelque peu et d'une manière profane :

    - l'optimum a existé mais il n'y a aucune preuve scientifique, mais uniquement historique.
    - Il est impossible de prouver scientifiquement les températures au-delà de l'invention du thermomètre (dans une autre discussion fermée pour non argumentation scientifique de ma part l'on m'a affirmé le contraire).
    - Que probablement les graphiques sont que des hypothétiques variations de températures
    Holà pas si vite! Ce que vous dites est faux! Il y a bien d'autre méthodes que la dendroclimatologie pour reconstituer les températures d'avant l'invention du thermomètre. Il y a l'analyse de la composition isotopique des carottes de glace en comparant le taux d'oxygène 16 avec le 18 par exemple.

    Il faut savoir que la composition isotopique de l’eau H2O varie en fonction de la température de l'atmosphère. L'isotope O18 de l’oxygène contenu dans l’eau est utilisé pour connaître la température dans une région à un moment donné. L’isotope O18 comporte deux neutrons de plus que O16, de sorte que la molécule d’eau qui le contient est plus lourde d’autant. Son évaporation nécessite donc plus d’énergie qu’une molécule contenant du O16 et à l’inverse sa condensation implique moins de perte d’énergie.
    L'atome O18 étant plus lourd que l'atome O16, H2O18 va se condenser plus rapidement en eau ou en glace que le H2O16 (dans le nuage). Plus le rapport H2O18/ H2O16 est grand, plus la température est basse.
    Les scientifiques peuvent connaître le rapport H2O18 / H2O16 en étudiant les glaces (principalement en Arctique et en Antarctique) à l'aide de carottes de glace et en déduire ainsi la température qu'il régnait lors de la formation de cette couche de glace.

    Et avec cette méthode, les températures du Groenland, au Moyen Age sont supérieures à celles d'aujourd'hui.
    Source Groenland: http://www.pensee-unique.fr/NIPCC_VF_04.pdf

    Idem pour la période chaude du Moyen Age dans la mer des Sargasses, qui est prouvée là aussi. Mais là c'est une autre méthode qui est utilisée: elle repose sur les analyses des rapports isotopiques de restes d’organismes marins.
    Source mer des Sargasses: http://www.pensee-unique.fr/NIPCC_VF_04.pdf

    La période chaude du Moyen Age est attestée jusqu'en Chine:
    Source Chine: http://www.junkscience.com/MSU_Temps...g_Proxies.html

    Il y a une autre méthode encore: l'analyse des cernes de croissance des stalagmites des grottes.

    Bref la crosse de hockey du GIEC de 2001 ressemble fort à de la désinformation. Il fallait gommer la période chaude du Moyen Age, lisser le petit âge glaciaire qui a suivi, pour faire dans le spectaculaire, frapper les esprits. Sir Houghton co-président du groupe de travail du GIEC 1988-2002, l'a d'ailleurs un jour déclaré en public: «*Si nous n'annonçons pas des catastrophes, personne ne nous écoutera !*»
    Dernière modification par Michel67 ; 22/02/2009 à 11h19. Motif: correction orthographique
     

  10. Moinsdewatt

    Date d'inscription
    janvier 2007
    Âge
    57
    Messages
    2 093

    Re : L'optimum climatique médiéval

    up.

    voila ce que je cherchais.

    et surtout sur le réchauffement à la méme époque en Chine.
    Dernière modification par Moinsdewatt ; 02/12/2009 à 22h17.
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. Réponses: 14
    Dernier message: 18/03/2009, 15h46
  2. Sécurité climatique - Exemples de rapports entre "changement climatique" et "conflit"
    Par ObjectifTerre dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 16/10/2007, 10h22
  3. Guédelon : renaissance d'un château médiéval
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 13/07/2006, 00h00
  4. Vanves révèle son passé antique et médiéval : des thermes monumentaux
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 06/01/2006, 07h18