Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Page 5 sur 8 PremièrePremière 5 DernièreDernière
Affichage des résultats 61 à 75 sur 109

La Renouée du Japon

  1. jequinoxe

    Date d'inscription
    août 2007
    Âge
    36
    Messages
    295

    Re : La Renouée du Japon

    Bonjour,

    Cela fait pas mal de temps que ce sujet est en dormance, j'espère que quelques auteurs des lignes précédentes continuent de surveiller les nouvelles interventions.

    Je voulais tout d'abord savoir si les expérimentations diverses qu'il a pu y avoir depuis ont donné des résultats plus ou moins probant.

    Ensuite je voulais témoigner de ma petite expérience.

    J'ai utilisé pendant environ 10 ans comme pâture pour mes chevaux un terrain contenant de la renouée. Ancienne carrière comblée, laissée à l'état de décharge par les habitants du coin il a fallu nettoyer et niveler le terrain avant de semer et d'y mettre les chevaux.

    Malheureusement je ne connaissais pas la renouée et le terrassement a étalé un peu les zones. Mais pas trop puisque "seulement" 2 nouvelles zones de poussent sont apparue dans 1ha de terrain.

    Ces deux nouvelles zones ont été traitée de manière différente.

    La première zone :
    Résultat positif, renouée éradiquée en quelques années.
    Etendue de la zone : environ 20 m2
    Méthode : Il fallait bien mettre l'abri des chevaux quelque part et il était dommage d'utiliser une zone herbeuse, on a donc choisi de le construire sur la zone infestée.
    Je ne sais pas ce qui l'a tuée mais entre la litière, le crottin, l'urine et le piétinement des chevaux seules quelques tiges ont refait surface que 2 ou 3 ans, sur la limite de l'abri, donc la ou il y avait moins d'essoufflement.
    Sur ces quelques poussent j'appliquais du RounUp (ne connaissant pas encore non plus les ravages de ce désherbant sous disant biodégradable) une ou deux fois par an.

    La deuxième zone :
    Résultat : limitation de son expansion
    Etendue de la zone : environ 100m2
    Méthode :
    On a à peu près tout essayé. Le RoundUp marche très bien pour détruire la partie aérienne, et je suppose que la disparition des feuilles affaiblissait suffisament la plante pour limiter son expansion.
    Au bout d'un certain nombre d'année, ne voyant pas de résultat j'ai décidé de ne pas perdre mon temps à désherber et j'ai tenté l'arrachage.
    Vu l'étendue de la zone je n'ai pas voulu être trop optimiste et arracher la zone entière mais sur la zone relativement ronde j'ai décidé de faire une trouée en partant d'un bord, vers l'intérieur et de l'étendre petit à petit selon le temps que j'avais.
    Du coup à chaque fois que je venais passer l'après midi avec mes chevaux, je prenais quelques minutes à 1h pour arracher quand le sol était suffisamment humide.
    Le résultat s'est vite fait sentir!
    Non elle n'a pas été éradiquée, mais la réapparition des tiges était plus longue et plus clairsemée, laissant espérer qu'avec le temps la plante se serait peut être totalement épuisée.
    J'ai du rendre le terrain avant d'arriver à bout de mon projet.

    J'ai oublié une petite zone, sur un chemin sous les acacias. Le désherbant y a été efficace, mais probablement aidé par l'ombrage des acacias se développant.

    Quand à la zone initiale, elle a été à peu près maintenue grâce à mes désherbages réguliers, et depuis que je suis partie, le terrain étant laissé à l'abandon depuis maintenant environ 4 ans la renouée s'est étendue comme jamais.

    En limite de propriété, un mur a été construit par ma grand-mère, et de son côté il a été étendu un bidim, que l'on a recouvert d'un gravier décoratif pour réaliser sa cour.
    Depuis 4 ans, la renouée n'est pas réapparue de ce côté du mur alors qu'elle commençait à s'y étendre.

    Voila donc pour mon témoignage.
    Comme ou j'habite actuellement on trouve aussi la renouée et que je vais m'investir dans création et l'entretien de chemin de randonnée je pense rencontrer de nouveau cette plante et aimerait pouvoir sensibiliser les municipalités concernées pour l'éradication.

    -----

     


    • Publicité



  2. jequinoxe

    Date d'inscription
    août 2007
    Âge
    36
    Messages
    295

    Re : La Renouée du Japon

    Il y a une zone le long de l'A7 que je vois tous les jours, envahie par la renouée sur une énorme surface.
    Ils laissent pousser et ensuite fauchent. Je fais ce trajet depuis 4 ans et je n'ai pas vu le moindre résultat positif...
     

  3. matht

    Date d'inscription
    août 2009
    Messages
    31

    Re : La Renouée du Japon

    Bonjour à tous.
    Après, avoir lue toute la discussion,
    Voilà ma situation ;
    Je suis en charge de la tonte d'une zone en bordure de saône. cette zone à tondre est bordée tout du long par la renouée qui gagne du terrain. face à ce grignottage on me somme d'agir:
    -un commercial me propose du "triclopyr" (apparemment radical), m'assurant qu'a plus de 5m des berges c'est légal (?) et sans risque!
    -une entreprise de désherbage me conseil d'attendre le printemps, de faucher les pousses, puis de pulvériser du glyphosate sur les tiges coupées
    -pour éviter l'utilisation massive de phytocides, je voudrais éssayer de faucher puis tondre régulièrerment cette renouée, comme la pelouse, afin qu'ele n'arrive au moins pas à graine, et peut-être dans l'espoir d'épuiser la plante sur plusieurs années (est-ce réalisable, risque de repousse plus dense?).
    Je fais donc appel a votre expertise, à vos retours d'expérience, pour savoir comment agir (autres solution bienvenues...), ou comment ne pas agir...
    Merci
     

  4. kinette

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    Centrale!
    Messages
    16 270

    Re : La Renouée du Japon

    Bonjour,
    Pas évident...
    Le glyphosate est déconseillé près de l'eau (toxicité avérée en milieu aquatique).
    Côté triclopyr... ben je viens de voir qu'il a aussi une toxicité pour les organismes aquatiques...
    Faudrait donc, si l'herbicide est incontournable, évaluer la dose nécessaire et la toxicité liée (pas évident).

    Si la coupe est réalisée proprement (attention aux morceaux qui pourraient aller repousser ailleurs), on doit logiquement pouvoir arriver à épuiser la plante... avec un travail régulier et de longue haleine. Si vous en avez le courage, ça peut valoir le coup de tenter (je pense que beaucoup seront intéressés par la méthode et ce qu'elle donne).
    Peut-être cela vaut-il le coup de combiner des méthodes pour réussir l'éradication (bâche, tonte, modification du sol,...).

    Cordialement,
    K
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.
     

  5. matht

    Date d'inscription
    août 2009
    Messages
    31

    Re : La Renouée du Japon

    Bonjour, et merci pour la réponse kinette.
    Personnellement je ne pense pas que quelque herbicide que ce soit soit jamais incontournable. Dans mon cas ce serait surtout la "solution de facilitée", ne connaissant pas d'autres méthodes de lutte ayant donnés de résultats aussi "net".
    Après si c'est pour détruire la renouée et tout le reste avec, et par la même polluer sol et cours d'eau je doute que le jeu en vaille la chandelle. D'autant plus que la renouée étant omniprésente aux alentours, (sans apparemment choquer personne), je pense qu'elle sera détruite mais se resemencera.
    La vrai solution serait d'avoir un plan de lutte concerter sur une zone élargie (départements...)
    Si je coupe je laisserai les morceaux sur place ou brulerai.
    J'aimerais éviter le recours aux phytos. Si quelqu'un connais la réglementation sur ces traitements le long des cours d'eau, ou sait où la chercher (si elle existe) je suis preneur...

    Quoiqu'il en soit je vous donnerez les suites de cette histoire, la méthodes d'action employée et ses résultats.
     


    • Publicité



  6. kinette

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    Centrale!
    Messages
    16 270

    Re : La Renouée du Japon

    Bonjour,
    Je suis du même avis que vous en ce qui concerne l'usage des herbicides.
    Je vais voir si je trouve des éléments sur la réglementation...

    A la rigueur, s'il y avait un plan élargi d'éradication de la plante, comme ça s'est fait dans certains pays, on pourrait justifier un usage d'herbicides (restreint dans le temps, pour vraiment y mettre les moyens et en finir une fois pour toute avec une invasive vraiment embêtante)...
    Mais vu l'implantation actuelle de l'espèce en Europe, faut pas rêver: on va être obligés de faire avec...

    Cordialement,
    K
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.
     

  7. Maxime33

    Date d'inscription
    septembre 2011
    Messages
    1

    Re : La Renouée du Japon

    Bonjour,

    Je suis un expert de la renouee du japon expatrie au Royaume Uni (RU) ou j'ai etabli ma compagnie (Musketeers Group).

    Je ne peux pas commente sur le system legal Francais en relation avec la renouee du japon. Cependant, en lisant les commentaires, il me semble qu'il y a confusion sur les herbicides. Glyphosate pro biactive est au RU "suitable" pour ependre sur la Renouee du Japon pres d'un cour d'eau apres consentement de l'Agence de l'Environment . Le tricoplyr ou le Tordon 22k ne le sont pas. Mon avis: Consulter avec votre agence de l'eau.

    Pour tous les lecteurs qui recherchent une solution propre (sans utilise de produit chimique). Ne chercher pas, il n'y en a pas!! Les autres approches sont beaucoup plus honereuses et ont egalement de nombreux impacts sur l'environment comme les dechets, CO2...

    Un professionel au RU peut eradiquer la Renouee sur une periode de 4 a 5 ans en utilisant des herbicides. Si l'ependage est fait maison il faudra beaucoup plus d'annee.

    Maxime

    PS: Mes plus plates excuses pour mon Frenglish. Cel fait plus de 15 ans que je suis parti de France et il est tres difficle pour moi d'ecrire en Francais.
     

  8. matht

    Date d'inscription
    août 2009
    Messages
    31

    Re : La Renouée du Japon

    Bonsoir,
    Merci pour ces infos concernant les produits.
    Des nouvelles concernant le cas énoncé plus haut : nous nous sommes frayés un chemin au croissant pour atteindre les tiges des renouées (elles mesurent plus de 3M de haut et retombent), puis les avons coupés à raz à la débroussailleuse à disque. Malheureusement la plante est présent partout autour des limites à entretenir, les tiges grandissent, retombent, et de nouvelles se développent sous leur ombre, retombent... et ainsi de suite grignottent du terrain.
    Pour éradiquer cette plante de la zone,ça semble peine perdu, on se contente de la limiter tant bien que mal.
    cette renouée semble avoir désormais sa place dans notre flore! est-ce vraiment un gros problème? à-t-elle déjà fait disparaître d'autres espèces, y -t-il des études à ce sujet?
    En tout cas si c'est une peste pour la flore, cette plante semble être une aubaine pour des tas d'insectes ; lors de sa floraison elle attire des myriades d'abeilles et autres insectes butineurs en tout genre.
    Cette plante est-elle si dangereuse pour nos écosystèmes?
     

  9. Domino007

    Date d'inscription
    novembre 2011
    Messages
    1

    Re : La Renouée du Japon

    Etant donné que les années ont passé, quels sont les résultats actuels les plus probants pour éradiquer la renouée du Japon ?

    LuneArtemis a-t-il fini ses stages et ses conclusions ?

    Merci à vous.
     

  10. castor24

    Date d'inscription
    janvier 2006
    Messages
    10

    Re : La Renouée du Japon

    Bonjour,
    Oui, ce serait bien si après ces années de batailles et d’expérimentations quelqu'un pouvait indiquer s'il y a des pistes plus efficaces que d'autres et surtout ce qu'on peut espérer obtenir dans le cadre d'un jardin sans avoir recours aux traitements chimiques ?
    D'avance merci !
     

  11. Cendres

    Date d'inscription
    septembre 2004
    Localisation
    Fresnes
    Âge
    42
    Messages
    17 555

    Re : La Renouée du Japon

    Après ces années de discussions (et déterrages de fil), voici ce que l'on peut dire actuellement sur les méthodes d'éradication ou limitation concernant cette plante:

    - Il y a des recherches en Grande-Bretagne pour une lutte biologique. Ceci concerne un charançon et des champignons spécifiques; l'objectif est de limiter la vigueur et la compétitivité de la Renouée.

    - Les traitements chimiques n'ont qu'une efficacité temporaire, des fragments de rhizomes restant non atteints

    - Extraire les rhizomes est extrêmement long, et peu efficace. Un fragment de 10 grammes suffit pour régénérer une plante, et les rhizomes peuvent s'enfoncer jusqu'à 3 mètres de profondeur

    - La fauche diminue la vitalité et augmente la densité; pour épuiser les réserves de la colonie, cette fauche doit être durable, et accompagnée d'autres mesures

    - Prévention: diminuer ou stopper la dissémination de l'espèce, par exemple en rendant illégale celle-ci. C'est le cas au Royaume-Uni depuis une loi de 1981. Non appliqué ailleurs

    - Renaturation: reconstituer peuplements forestiers et ripisylves dans les milieux alluviaux; considéré comme le mode de contrôle le plus approprié.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)
     

  12. cytharpe

    Date d'inscription
    octobre 2012
    Messages
    11

    Re : La Renouée du Japon

    je suis nouveau sur ce site, mais j'ai beaucoup appris de cette plante.
    il faut savoir que les français sont réputés pour être des grognons invétérés.
    DD le jardinier a dit - il n'y a de mauvaises herbes, mais il y a des herbes aux mauvais endroits.
    je suis profondemment navré que cette plante soit haïe à ce point en france, mais je comprends bien comment vous vivez ce fléau de jardinier bien codé et bien moulé aux normes du jardinage. entendez les choses différemment SVP
    cette plante n'est pas en expansion par erreur, car la nature ne fait jamais d'erreur ; l'erreur, c'est nous les humains qui ne comprenons rien aux mécanisme naturels, et nous croyons le devoir d'être maître toute vie dans ce monde.
    la renouée était une plante parmi d'autres au japon, et elle a été amenée en Europe au 17eme siècle, pour des ornements de jardins somptueux. ce n'est qu'après la guerre de 1939 45 qu'elle est devenue envahissante au japon d'abord, et puis ici depuis 20 à 30 ans, mais ce n'est pas le hasard. elle dépollue les sols des métaux et oxydes de métaux en tous genre, elle absorbe visiblement les pollutions radioactives.
    ce qui fait de cette plante la meilleure amie que nos pays ont pour le moment. laissons là tout nettoyer : l'eau, l'air et la terre de nos cochonneries. elle pouse partout car il y a au bord des routes plus de dépot de carburants brulés qu'ailleurs, et au bord des voies ferrées c'est les pollutions grasses des essieux ajoutées aux milliers de boulons aciers que les employés ont lancés un à un à quelques mètres, depuis qu'on change des boulons et des traverses en bois sous les rails de la SNCF.

    je propose plutot une reflexion à l'echelle de l'écologie et de l'environnement : puisque cette plante a autant de capacités et aime la silice et les polluttion, pourquoi ne pas créer un site expérimental au Sahara, où là, sa prolifération fera des miracles, car elle est comestible et nourissantes pour les troupeaux algériens et tout le sahel. appellez moi
    Dernière modification par Cendres ; 23/10/2012 à 16h28. Motif: Coordonnées à mettre dans le profil.
     

  13. Cendres

    Date d'inscription
    septembre 2004
    Localisation
    Fresnes
    Âge
    42
    Messages
    17 555

    Re : La Renouée du Japon

    Citation Envoyé par cytharpe Voir le message
    cette plante n'est pas en expansion par erreur, car la nature ne fait jamais d'erreur ; l'erreur, c'est nous les humains qui ne comprenons rien aux mécanisme naturels, et nous croyons le devoir d'être maître toute
    la renouée était une plante parmi d'autres au japon, et elle a été amenée en Europe au 17eme siècle,
    Elle a été introduite par von Siebold en 1825 (1869 pour la Renouée de Sakhaline). Première apparition en France en 1939.

    Principaux problèmes causés:

    - Menaces sur diverses espèces à forte valeur patrimoniale, comme par exemple l'Angélique des Estuaires (Angelica heterocarpa).
    - Gêne pour la circulation et l'accès des usagers aux berges des cours d'eau
    - Gêne de la régénération de forêts alluviales ainsi qu'a l'installation de ligneux comme l'Aulne, les Frênes, saules...qui assurent la stabilité des berges.

    Elle a déjà été utilisée en phytoremédiation, mais cela reste risqué pour la biodiversité locale.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)
     

  14. cytharpe

    Date d'inscription
    octobre 2012
    Messages
    11

    Re : La Renouée du Japon

    madame, je ne suis pas surpris par votre texte, les dates que j'ai mises sont à priori, j'avais déjà l'info exacte en lisant tout ce que j'ai trouvé sur internet.
    plusieurs personnes se sont mise à hurler par écrit, lorsque j'ai annoncé le bienfait de cette plante que tout le monde veut détruire. que voulons nous ? une nature comme avant, mais irémédiablement intoxiquée et nous avec, ou plutot la même nature avec la renouée en plus qui lave toutes nos souillures et nous sauve la vie ? je vous invite à regarder en face les avantages et les inconvénients de cette plante maudite ici. je suis allé voir de nombreux sites où elle perdure : elle ne se trouve que très rarement responsable de dégradation des berges, car ses racines tiennent la terre en multiniveau du sol, ce qui n'est pas le cas de la canne de provence par exemple, qu'on voit abondamment dans le midi de la france, sur les berges.
    à Alès (30), d'énormes travaux ont été engagé contre la renouée dans le Gardon. ils ont labouré toute le lit avec des tracteurs agricoles, et maintenant, il n'y a plus que du gravier remué sans aucune végétation pour la retenir à la prochaine crue. pire encore !!! ces espaces ont été massivement colonisés par l'ambroisie !!!
     

  15. cytharpe

    Date d'inscription
    octobre 2012
    Messages
    11

    Re : La Renouée du Japon (suite)

    je ne souhaite pas cautionner l'enlèvement ou la prolifération de la renouée en france. cette plante évolue bien depuis qu'il y a des pollutions radioactives, notamment le passage du nuage de thernobyl en 83, et les pollutions locales qui ne nous sont forcemment communiquées correctement. la pluie a lavé les sols et ces pollution se trouvent concentrées aux abord des rivières, sur les niveaux extrêmes des crues.
    ici, le désert avance comme partout, et la raréfaction des plantes donne place à des nouvelles plantes dont le budlhéia, l'ailanthe la jussie et d'autres.
    l'avancemant du désert est un problème très grave. l'idée de planter la renouée dans les dunes vides de tout végétation mérite plus que jamais d'être expérimentée. de 2 choses l'une :
    soit elle ne résite pas à l'assaut des moutons et chèvres, et alors on n'aura rien démoli : soit elle prolifère comme ici, et c'est le salut de tous les peuples en état de misère, ainsi que le recul du désert.
    Même pour une plante toxique : il vaut mieux reverdir le désert avec une herbe inutile que de le laisser avancer vers nous. n'avons nous accepté de mettre des usines hyperpolluantes ? pourquoi ne mettrions nous pas la plante qui peut nous sauver tous là où elle peut avoir sa place utile ?
     


    • Publicité







Sur le même thème :


    301 Moved Permanently

    301 Moved Permanently


    nginx/1.2.1



 

Discussions similaires

  1. Japon et espace
    Par BABAR dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 6
    Dernier message: 06/03/2010, 13h46
  2. japon et mondialisation
    Par marion1889 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 1
    Dernier message: 11/09/2009, 17h42
  3. Déchets verts "Renouée du Japon" ?
    Par Jodeha dans le forum Jardinage
    Réponses: 4
    Dernier message: 14/10/2008, 13h54
  4. Séisme au Japon
    Par flimo dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 7
    Dernier message: 29/07/2005, 00h05
  5. japon
    Par quetzal dans le forum [Vie Artificielle] Et si les robots devenaient vivants ?
    Réponses: 4
    Dernier message: 07/10/2004, 19h04