Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Page 2 sur 2 PremièrePremière 2
Affichage des résultats 16 à 20 sur 20

hydrolienne de gouvernail

  1. baiegeai

    Date d'inscription
    septembre 2015
    Localisation
    toulouse
    Messages
    369

    Re : hydrolienne de gouvernail

    c'est amusant de lire les inventions de Mr Verna
    j'ai été attiré par le char à reacteur d'avion pour eteindre les feux de forets ( un de mes dadas)

    effectivement l'idée de base n'est pas mauvaise :il suffit de souffler un vent contraire pour que le feu ne se propage pas
    une rampe de ventilateurs electriques de quelques dizaines de kW ne va effectivement pas faire grand chose en comparaison des reacteurs d'avions de puissance minimum de l'ordre de la dizaine de Megawatt ( 200 MWatts pour le boeing 777)

    à 12 ans j'étais capable d'imaginer monter un reacteur sur un char ignifugé protégé et diriger la sortie du reacteur vers le vent
    à 59 ans, les choses se compliquent un peu :
    - la temperature de gaz en sortie de tuyere est superieure à 500°C , génant car la temperature d'autoinflammation de la cellulose ( bois etc) est entre 250 et 300°C
    - la largeur du cone d'emission est tres faible alors que le front des incendies peu atteindre plusieurs kilometres
    - la poussée d'un reacteur d'avion ( plusieurs tonnes ) sur un vehicule au sol risque fortement de le renverser , il y a alors lieu de s'inquieter pour la survie du pilote du char

    dans la lignée de cette idée , je suis déçu que Mr Verna n'ait pas proposé d'utiliser le souffle d'une explosion ainsi que le faisait Red adair , le pompier des puits de petrole

    Je pense que Mr Verna gagnerait beaucoup plus de sous s'il proposait ses idées à un editeur de livres pour ados ( collection "les invente-ados " par exemple , copyright beaigeai )

    -----

    Dernière modification par baiegeai ; 31/07/2017 à 11h29.
     


    • Publicité



  2. myoper

    Date d'inscription
    décembre 2007
    Messages
    28 134

    Re : hydrolienne de gouvernail

    Citation Envoyé par baiegeai Voir le message
    effectivement l'idée de base n'est pas mauvaise :il suffit de souffler un vent contraire pour que le feu ne se propage pas
    Indépendamment des vents tourbillonnants, disons que ça va permettre à la zone concernée de quelques centaines de m² de cramer tranquillement pendant que les hectares autours flambent fortement et réduisent le réacteur en tôles tordues....
    Myorphalopyrogénètopter.
     

  3. Touche-à-tout

    Date d'inscription
    mai 2008
    Localisation
    77 / 37
    Messages
    551

    Re : hydrolienne de gouvernail

    Bonjour,

    Le réacteur sur un char a effectivement existé, y-compris pour souffler les puits de pétrole. Malgré la chaleur, la vitesse de sortie des gaz étant largement supérieur à celle de propagation du front de flamme il n'y avait pas d'inflammation et le procédé fonctionnait malgré un risque extrêmement élevé pour l'opérateur (technique utilisée dans le Golfe persique par des Russes je crois).

    Un dispositif similaire a été expérimenté pour déneiger les pistes d'aéroports. Très efficace mais bruyant et vorace en énergie.

    Enfin, il existe un système de char de lutte incendie dont le réacteur n'agit pas par son jet en direct mais celui-ci est utilisé pour diffuser un brouillard d'eau de grand volume. Le système est efficace mais difficile à mettre en œuvre à cause de l'eau pour alimenter le char, de l'accès, de la consommation, etc.

    Il y a donc des possibilités, mais si on étudie ce qui existe déjà, on s'aperçoit vite qu'il y a des limitations fortes et donc des pistes à éviter. Réinventer des trucs dont il est prouvé que les inconvénients dépassent les avantages n'a aucun intérêt mais beaucoup d'inventeurs passent outre et persistent à perdre du temps. Un loisir comme un autre tant qu'il n'y a pas refus de la vérité ni insinuation de malhonnêteté de ceux qui ont trouvé la bonne voie.

    Nicolas.
     

  4. baiegeai

    Date d'inscription
    septembre 2015
    Localisation
    toulouse
    Messages
    369

    Re : hydrolienne de gouvernail

    Citation Envoyé par Touche-à-tout Voir le message
    Bonjour,

    Le réacteur sur un char a effectivement existé, y-compris pour souffler les puits de pétrole. Malgré la chaleur, la vitesse de sortie des gaz étant largement supérieur à celle de propagation du front de flamme il n'y avait pas d'inflammation et le procédé fonctionnait malgré un risque extrêmement élevé pour l'opérateur (technique utilisée dans le Golfe persique par des Russes je crois).

    Un dispositif similaire a été expérimenté pour déneiger les pistes d'aéroports. Très efficace mais bruyant et vorace en énergie.

    Enfin, il existe un système de char de lutte incendie dont le réacteur n'agit pas par son jet en direct mais celui-ci est utilisé pour diffuser un brouillard d'eau de grand volume. Le système est efficace mais difficile à mettre en œuvre à cause de l'eau pour alimenter le char, de l'accès, de la consommation, etc.

    Il y a donc des possibilités, mais si on étudie ce qui existe déjà, on s'aperçoit vite qu'il y a des limitations fortes et donc des pistes à éviter. Réinventer des trucs dont il est prouvé que les inconvénients dépassent les avantages n'a aucun intérêt mais beaucoup d'inventeurs passent outre et persistent à perdre du temps. Un loisir comme un autre tant qu'il n'y a pas refus de la vérité ni insinuation de malhonnêteté de ceux qui ont trouvé la bonne voie.

    Nicolas.
    c'est vrai dans tous les domaines technologiques
    un exemple : les eoliennes
    il y a encore des petits malins qui clament avoir inventé l'innovation du siecle qui sauvera la planete ( dernier en date Jerome Michaud Lariviere pdg de newwind , liquidée en mars 2017 )
    alors que plus de 30 000 brevets peuplent la base de données espacenet.com ( 10 000 à axe vertical , 10 000 à axe horizontal , 10 000 indeterminé )
    (mais je ne me fais aucune illusion , l'état va encore sponsoriser le prochain bonimenteur sous couvert de protection de l'environnement )

    Dans espacenet.fr il suffit de fouiller un peu pour trouver son bonheur et acquerir l'humilité necessaire à l'invention
    ça serait super que la recherche d'anteriorité soit enseignée dans les écoles d'ingenieurs , on reduira du coup la surconsommation d'aspirine pour cause de chevilles enflées dans cette categorie de la population
     

  5. Touche-à-tout

    Date d'inscription
    mai 2008
    Localisation
    77 / 37
    Messages
    551

    Re : hydrolienne de gouvernail

    Hé oui, quand on a passé un paquet d'heures dans les salles de consultation de l'INPI, à visionner des microfilms, des CD-roms et des bouquins reliés, on est forcément passé par l'expérience de voir que ses déduction ont déjà été faites par un autre qui bénéficie donc de l'antériorité. Pas forcément la fin de l'histoire mais c'est déjà un bel obstacle à gérer.
    Ensuite, il faut bien savoir que la recherche d'antériorité doit être très poussée car ceux qui en font la vérification à l'étude du dossier de demande de brevet ne se limitent pas aux revendication et couvrent également les descriptions.
    D'autre part, ce que l'INPI se garde bien de dire, c'est que les brevets sont quand même accordés même si le déposant ne tient pas compte des observations retournées par la recherche d'antériorité. Après tout, tant que le gars paye... Sauf que le brevet ne vaut rien et un tiers peut en demander légitimement la déchéance pour diverses raisons. Et c'est là que les inventeurs négligents prétendent qu'on leur a volé leur idée !
    Non, l'autre a seulement écarté un obstacle potentiel, comme il se doit, en respectant la procédure. S'il a vu une faille dans un dépôt antérieur, il suffit de la signaler pour obtenir une liberté d'exploitation.

    Effectivement, si tout cela était enseigné, beaucoup de déconvenues seraient évitées.
    Mais il faudrait aussi bien insister sur la perversité du système de brevet SGDG qu'il est quasi-impossible de maintenir à un bon niveau d'efficacité sans entrer dans une course à la dépense frénétique. Il faudrait aussi être très clair sur les avantages des autres formes de protection. Certes, la documentation officielle en parle mais ne fait pas le comparatif avec tous les détails qui tuent, en particulier sur le plan financier.
    Mais avant même d'en arriver là, il faudrait surtout que les inventeurs du dimanche cessent de se lancer dans le dépôt de trucs dont ils n'ont pas fait une étude complète au point de laisser passer des défauts majeurs qui invalident tout intérêt de la chose. Ce sujet en est une parfaite illustration et les raisons invoquées par plusieurs intervenants auraient dû être repérées par l'inventeur lui-même avant d'en arriver là.

    Et j'en reviens aux archives de l'INPI; leur consultation est infiniment instructive et permet de prendre connaissance des recherches précédentes, donc d'éviter de tomber dans des pièges. C'est vraiment la première chose à faire que de chercher à savoir où en sont les connaissance sur un sujet avant de vouloir le révolutionner avec une idée déjà périmée.

    Cordialement,
    Nicolas.
     


    • Publicité




    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. Modélisme Bateau Gouvernail
    Par micka260 dans le forum Technologies
    Réponses: 3
    Dernier message: 18/09/2012, 07h10
  2. tpe hydrolienne
    Par darka2 dans le forum Technologies
    Réponses: 3
    Dernier message: 03/03/2011, 13h12
  3. Hydrolienne...
    Par _Goel_ dans le forum Technologies
    Réponses: 10
    Dernier message: 16/06/2010, 10h19
  4. dimmensionement gouvernail
    Par win4sun dans le forum Technologies
    Réponses: 2
    Dernier message: 24/03/2010, 20h33
  5. L'hydrolienne
    Par baboo50 dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 35
    Dernier message: 18/11/2008, 19h58