Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 14 sur 14

piscine

  1. #1
    mokapi

    Question piscine

    Bonjour, existe-t-il des moyens pour réutiliser l'eau de la piscine ( la purifier) quand on vide le trop plein?
    Merci.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Quisit

    Re : piscine

    à part l'osmose inverse (cher) je n'en voit pas. l'eau des piscines privée est ultra chargée en polluant, chlore, anti-algues. c'est un milieu assez chargé qui ne demande qu'à trouner au vert foncé, conservé abiotique de manière artificielle et prolongée, bref.. à la rigueur dans les wc ...
    C'est un avis perso, mais à priori défavorable ...

  4. #3
    r17777

    Re : piscine

    on trouve aujourd'hui dans des foire écolos, des gens qui peuvent vous aider à rendre votre piscine "écologique" (filtration naturelle avec plante ...Etc) ...
    mais d'une manière générale ... une piscine n'a rien d'écologique ... surtout face au enjeux mondiaux en matière de flotte!

    désolé mais pour moi ça reste un luxe, totalement superflue, pour quelques privilégiés parmis les 10% des plus riches de la planète...

    en gros alors que la moitié de la population mondiale crève de soif, sans oublier que nos propres irrigations de pays riches se tarrissent, il reste encore quelques rares irréductibles qui creusent encore leurs jardins pour faire des ronds dans l'eau...
    Dernière modification par r17777 ; 24/06/2006 à 10h31.

  5. #4
    r17777

    Re : piscine

    Pour ce qui est de l'osmose inverse ... je crois que les membranes souffrent du chlore!

    Pour évacuer le chlore de l’eau, rien ne vaut un bon bullage ... ou une grosse aération ... donc un gros remous ( sortie de filtre ) en surface durant plusieurs jours sans ajouts de chlore devrait suffire....

    Quoi que ... étant donné les doses éléphantesques qu'on vous fait mettre là dedans!

    Reste que le chlore ne disparaît pas pour autant, et au lieu de surcharger les réseau « d’assainissement » (y parait qu’on appelle ça assainissement, si, si, j’vous assures ! !) il fonce tout droit dans l'atmosphère pour y faire ses dégâts!!

    D’un autre côté, si vous ne le sur évaporé pas complètement (ben oui ! même en usage normale, il s’évapore bcp !), et que vous vidangez soit dans vos WC (organisez un festival ça devrait suffire ! ) , soit directement dans le réseau, sachez que ce chlore, étant utiliser pour ces propriété désinfectantes, est un formidable destructeur d’écosystème.

    Les centrales « d’épuration » (oui ! oui ! on ose appeler ça « épuration !!) , comporte assez souvent une étape dite « biologique » … que toute votre surdose de chlore viendra annuler en détruisant toutes les bonnes bactéries « dépolluantes » …

    Pire encore si votre commune à fait le vœux de s’équiper en véritable centrale d’épuration par lagunage sur lit à macrophyte ( un exemple ) , ou tout fonctionne de manière biologique … une vidange piscine doit être en mesure de bien détraqué tout le fonctionnement de cette centrale !
    Où alors la commune est obligée de prévoir une installation plus grande pour pallier à ce genre de « manquement »…. Et donc le prix et l’emprise au sol de l’installation augmentent, ce qui ne sert pas vraiment la démarche écologique des communes volontaires !!

    Hé oui Mokapi… les vendeurs de piscines se gardent bien de nous dire ces choses là !
    En sont ils conscients….. Si il s’y connaissaient en milieux aquatique ça se saurait !!

    Si vous avez un ami qui s’y connaît en aquarium…. Proposez lui de mettre un tout petit d’eau de javel dans la filtration de son superbe aquarium et observez sa réaction…


    Donc mes conseils pour limiter le gros impact écologique de votre piscine :

    1/ limitez l’évaporation de l’eau et du chlore au maximum (bâche à bulle)
    2/ dosez le chlore en dessous des dose prescrites et ne partez pas en courant à la vue de la moindre petite algue verte naturelle (le liner bleu est une hérésie )

    Coté énergie :

    1/ couvrez systématiquement votre piscine (et pas avec un abris gonflable qui bouffe des Kwh élec en permanence! et qui gonfle tout le monde avec son bruit de turbine !)et si vous chauffez, faites le avec des capteurs solaires moquette (pas cher, suffisamment efficace pour cet usage, et repliable hors saison), et non une supercherie de pompe à chaleur ! et ne ralonger pas de trop la période d’utilisation hors été…

    2/Facilitez les écoulements d’eau de votre filtration = moins de conso d’élec et/ou plus de débits de filtration… Ouvrez les vannes au maximum, et si nécessaire installez une pompe moins puissante…

    3/ n'éclairez pas la nuit ... n'éclairez jamais

    Côté biologie :

    1/ faites chauffer google comme ceci
    Dernière modification par r17777 ; 24/06/2006 à 11h32.

  6. #5
    linumbrs

    Re : piscine

    Pour la nocivité du trop plein de piscine, il faut voir le volume déversé de votre piscine, comparé à la taille de la station dépuration de votre commune (se renseigner). Toute les stations d'épuration sont biologiques excepté celles de villes touristique avec forte variation saisonnière de population. Si vous voulez rejeter dans le réseau : urinez dedans histoire de consommer le chlore, et jetez des bactéries dedans (vieux camembert, etc...) . Non sans rire,au delà de 100 ou 200 habitants, ça pose pas de souci, la station est censée recevoir plus de 15 000 litres par jour, et 12 kg de matière organique (120 g / habitant et par jour de DCO). 1000 L d'eau de piscine c'est jamais plus que 10 g de chlore. (10 mg/L environ) qui pèsent pas bien lourd comparé à la concentration en matière organique et bactéries. Par contre si vous avez de l'assainissement non collectif, ne le faite pas.

    Sinon les piscines biologiques, nécessitent une pompe 24h / 24 et souvent une lampe UV pour désinfecter. En fait ça s'apparente plus à un luxe d'ultra riche, qui font leur chochotes à ne pas vouloir se baigner dans du chlore. Ce n'est pas quelque chose d'écolo et encore moins naturel. pour information, le chlore est très simple à produire sur place et peu gourmand en énergie (il suffit d'une électrolyse d'eau salée - opération nécessitant un petit courant 12 V), et il est efficace.

    En tout cas chlore ou pas chlore, le vrai problème c'est la piscine privée : consommation d'eau, chauffage, maçonnerie, et surtout individualisme, quand la piscine publique permet elle d'avoir une vie sociale. Et une piscine publique c'est juste 10 à 20 fois plus grand qu'une piscine privée pour accueillir 30 000 personnes au lieu de 2 ou 3. Une piscine publique c'est pas tant anti-écolo que ça.

    Et pour les piscines naturelles, la seule vraie piscine naturelle c'est un lac, une rivière ou une plage.

  7. #6
    streshydrique

    Re : piscine

    Bonjour,

    ne dramatisons pas. Le réseau d'assainissement n'est pas stérile, et je pense (sans avoir de référence scientifique) qu'il doit être consommer avant d'atteindre la station d'épuration (les doses ne sont pas les même mais l'eau des toilette et douche est aussi chloré). Par mesure de sécurité on peut attendre l'apparition des premières algues avant de vidanger, en principe le chlore actif libre passe vite en phase atmosphérique.

    Il vaut bien sur mieux vidanger dans le réseaux que dans le fossé ou un assainissement individuelle.

    Je ne pense pas que ce soit positif d'uriner dans la piscine si on veut éviter la formation de chloramine (ce qui donne l'odeur du chlore). Je rappelle que l'urine est stérile d'un point de vue bactériologique, ce n'est pas pour rien que l'on peut l'utiliser comme désinfectant.

    Si le chlore était si facile a produire en continue, les usines de potabilisation le ferait (comme ils le font pour l'ozone qui ne peut être stocké) et ne s'embêterait pas a respecter le législation contraignante de manipulation et de stockage (le chlore gazeux est inodore et très toxique).

    PS: r17777, si tu as des reproches a faire concernant l'assainissement collectif conventionnelle (boue activé) formule les clairement au lieu de faire des allusions injustifié, pour ma part je n'en vois pas, a part pour la con somation énergétique, sinon ils on globalement de meilleurs rendement épuratoire que des systèmes extensif.

  8. #7
    NocardiA

    Re : piscine

    Brassage et léger débit de fuite dans le réseau EU.

    Définir le débit de fuite en fonction de la capacité de la step qui va recevoir cette eau.

  9. #8
    linumbrs

    Re : piscine

    Après un an d'étude supérieure sur l'assainissement, et le traitement de l'eau, je ne prétend pas être infaillible mais je pense tout de même connaître un peu mon sujet.

    L'urine est stérile. Néanmoins elle contient des enzymes, transformant l'urée en ammoniaque. Le chlore en plus de jouer un rôle anti-bactérien, joue aussi le rôle d'oxydant, envers des composés minéraux, en particulier l'ammoniaque (sous forme d'ion NH4+)

    L' oxydation de l'ammoniaque par le chlore se déroule en plusieurs étapes : ammoniaque +chlore actif --> monochloramine
    monochloramine + clore actif--> dichloramine

    Ensuite on a deux réactions en compétition
    dichloramine + chlore --> trichloramine
    dichloramine + chlore --> azote atmosphérique (diazote, N2)

    Bien entendu cela génère différent sous-produits. La trichloramine, reste tout de même minoritaire mais il n'y a ni di et mono chloramine si la quantité de chlore est suffisante. La trichloramine reste néanmoins nocive pour la santé humaine (de nombreux maitres nageurs ont quelques problème de santé) car volatile, du coup elle n'a pas de pourvoir desinfectant ce qui confirme qu'on peut jeter son eau de piscine dans le réseau, mais pas dans un assainissement individuel. En tout cas, rejeter l'eau, c'est mieux que de la faire stagner. Le coup d'uriner dedans c'était une blague. Si justement les gens n'urinaient pas dans les piscines et s'ils se douchaient à l'entrée, il n'y aurait pas d'ammoniaque dans l'eau et donc pas de trichloramine.

    Pour les chlore, on s'est mal compris, je voulais pas dire qu'on pouvait le produire en ligne (quoique ça doit être possible), mais que la relative simplicité du procédé permettait de le produire (beaucoup plus facilement qu'une ampoule de lampe UV).

    Sur le débat boues activées/ extensif.

    Lr 1777 : on ne va pas s'amuser à avoir en sortie de station une eau potable, avec ce que ca entraine : technologie de pointe, donc énergivore. les stations d'épuration permettent d'atteindre un niveau d'épuration peu nuisible pour les rivières tant que les gens rejettent pas des produits chimiques dedans. Plutôt que de traiter de manière poussée, encourageons dans la mesure du possible les toilettes sèches. une eau usée sans eaux de WC, est 4 à 5 fois moins polluée qu'une eau avec WC.

    Une boue activée c'est la meilleure solution pour les grandes métropole mais pour les petites communes, c'est pas adapté :
    -trop cher
    - trop de maintenance, et par un personnel qualifié : un lagunage ou un filtre planté fonctionne presque tout seul
    - consommation énergétique : si le terrain s'y prête (pente) le système extensif fonctionne en gravitaire (sans consommation d'énergie)

    Quant aux rendements épuratoires, les procédés type fosses septique et épandage mis à part, un système les filtres plantés + lagune ont souvent un rendement meilleur que des boues activées (pour des petites installations).

  10. #9
    chatelot16

    Re : piscine

    depuis longtemps je ne perd pas une goutte de l'eau de la piscine

    a chaque lavage du filtre a sable je garde l'eau dans des bac de 300l , j'atend que ca decante et 24heure apres je remet tout ce qui est clair dans la piscine

    j'ai un 2eme bassin de reserve d'eau pour garder un niveau constant dans la piscine

    je ne met jamais d'anti algues , je met le strict minimum de chlore pur , j'evite les pastile de chlore contenant des conservateur de chlore qui ne m'inspire pas confiance

    le produit que j'utilise le plus est le floculant : quand l'eau verdit , je n'augmente pas le chlore : je met du floculant et le lendemain il y a une couche de flocon au fond , que je ramase avec l'aspirateur et fait decanter dans mes bac de 300l , ensuite l'eau est assez pure pour se contenter d'une tres faible dose de chlore

    je ne comprend pas exactement pourquoi , mais avec le chlore gazeux je peut garder de l'eau propre avec un taux mesuré avec les goute d'ortotolidine beaucoup plus faible que ce que l'on doit mettre avec les pastiles de chlore pour piscine

    en hiver je ne met plus rien du tout et je laisse tourner en mare a canard : quand je veut remetre en service je comence par du floculant , je ne met du chlore que quand c'est clair

  11. #10
    chatelot16

    Re : piscine

    depuis toujour la chasse d'eau est alimenté par une pompe dans la piscine

    toute l'eau de pluie des toiture va dans la piscine quand les autres citernes sont pleines

  12. #11
    streshydrique

    Re : piscine

    Bonjour, tu as raison de ne pas utiliser les pastille (Dichloroisocyanurate de sodium) qui, en se dissociant dans l'eau produit de l'acide cyanurique, qui est bioaccumulable.

    Comment fait tu pour te procurer du chlore gazeux, je pensait qu'il n'était pas vendue aux particulier?

  13. #12
    Burt67

    Re : piscine

    Oui, pas d'alarmisme, une step (même une lagune) est facilement capable d'absorber l'eau d'une piscine. La solution la plus intelligente consiste en effet à laisser l'eau s'écouler lentement, aux heures creuses de préférence et lorsqu'il ne pleut pas. Mais à priori même si vous vidangiez toute votre piscine dans les pires conditions, vous ne flingueriez la step, il lui en faut davantage. Tout au plus vous allez abaisser le rendement épuratoir au même titre que les eaux claires parasites mais de façon temporaire.

    Pour répondre à votre question, il n'y a pas grand chose que vous puissiez faire avec cette eau. La traiter en vue d'une utilisation ultérieure serait contre-productif d'un point de vue environnemental.

  14. #13
    chatelot16

    Re : piscine

    pour le chlore gazeux , j'electrolyse de l'eau saturé de sel

    je ne recueille pas le chore pur qui detruit les tuyaux en pvc , j'aspire un debit d'air superieur au debit de chlore pour le diluer et je l'envoie se faire dissoudre dans le circuit d'eau

    l'aspiration est produite par un venturi sur le circuit d'eau

  15. #14
    jeannot270

    Re : piscine

    Bonjour,

    beaucoup moins néfaste pour l'environnement (et mes yeux), moi, je traite à l'oxygene actif.
    Pour ce qui est de ma consommation d'eau, elle est nulle, je refais le niveau de la piscine au printemps et les pertes estivales par évaporation à l'eau de pluie.

    Seule point négatif important à mes yeux, la consommation de la pompe.

Discussions similaires

  1. Piscine écologique
    Par TPE-Truffaut dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 51
    Dernier message: 01/01/2015, 18h09
  2. Piscine ?
    Par babar999 dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 19
    Dernier message: 18/10/2008, 11h59
  3. Piscine
    Par didjamin dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 07/12/2007, 11h40
  4. pH piscine
    Par ELLA14 dans le forum Chimie
    Réponses: 0
    Dernier message: 21/07/2007, 14h54
  5. pH eau de piscine
    Par verzu29 dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 26/06/2007, 07h56