Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 25 sur 25

Avenir Industrie minière / pétrolière

  1. #1
    Nicolas3131

    Avenir Industrie minière / pétrolière

    Bonjour à tous,

    Je viens vers vous pour discuter de l'avenir de ces deux industries, avoir vos avis et en débattre, notamment en exploration.

    L'industrie pétrolière (huile et gaz) s'essoufflera, ça me semble inévitable. Il me semble qu'on estime 30-50 ans de réserve de pétrole, et 60+ ans de gaz. Cette industrie est concurrencée par les huiles de synthèses et les méthodes dites "écolo" (c'est plus du business à l'heure actuelle), mais à mon avis, les hydrocarbures continueront d'être exploité tant qu'il y en a. Plus les technologies avancerons, plus on ira exploité les réservoirs considérés comme inexploitables aujourd'hui. Donc pas d'avenir pour le pétrole au delà de notre génération et de la prochaine. La vraie question est, comment va se comporter l'offre/demande au cours de cette période selon vous?

    L'industrie minière. Elle se sépare en 3 parties:
    - les métaux usuels (comme le fer, cuivre, zinc). Elle est surtout demandé pour les pays en forte croissance qui construise beaucoup de d'infrastructures. Si c'est pays ralentissent leur croissance (le cas de la Chine), cette industrie s'effondre. Elle sera possiblement concurrencée dans l'avenir par des composé a base de carbone aux propriétés plus intéressante, mais pas avant une trentaine d'année. Qu'en pensez vous?
    - les métaux précieux: l'or pour sa valeur commerciale, bien que comme les pays revendent leur stock d'or pour surmonter la crise, cette valeur n'a pas d'avenir sur le très long terme à mon avis
    - les métaux rares: ce sont des métaux à faible concentration. On les utilisent pour leur propriétés en électronique (smartphone, technologie de pointe médicale, éoliennes...). Ce sont clairement eux qui on le meilleur avenir. En effet, les éoliennes en ont besoin (aimant qui tourne autour d'une bobine) pour être performantes et il est nécessaire de changer leur aimants assez régulièrement, ce qui fait des éoliennes un aberration écologique en ce moment. Ces métaux étant très disséminés dans la roche, lorsqu'on les exploitent, il faut détruire une grande partie du paysage. Le recyclage est un moyen de ralentir cette destruction, mais comme la technologie aura besoin de métaux de plus en plus performants, recycler les métaux rares utilisés actuellement ne sera pas une solution. Donc cette branche a un long avenir (il n'existe pas d'alternative il me semble), mais peut-être que l'explration dans ce secteur ne sera pas très développé. J'ai du mal a envisagé le futur dans ce cas.


    Quel est votre avis sur l'avenir (en exploration) dans ces secteurs??

    Merci d'avance pour votre participation au débat.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Tawahi-Kiwi

    Re : Avenir Industrie minière / pétrolière

    Salut,

    Citation Envoyé par Nicolas3131 Voir le message
    Donc pas d'avenir pour le pétrole au delà de notre génération et de la prochaine. La vraie question est, comment va se comporter l'offre/demande au cours de cette période selon vous?
    Reste le charbon, qui est toujours beaucoup exploite dans certaines regions, franchement delaisse dans d'autres (a raison). Les reserves sont beaucoup plus importantes.
    Je rappelle que les discussions economiques ne sont pas autorisees sur Futura-Sciences, on peut discuter de ce sujet, mais uniquement d'un point de vue de geologie economique, pas au dela.

    Citation Envoyé par Nicolas3131 Voir le message
    Qu'en pensez vous?
    L'exploitation des metaux de bases a un avenir limite pour certains metaux. Le marche peut fluctuer, comme il l'a fait tout au cours du XXeme siecle, avec ou sans les pays en cours d'industrialisation massive. Parler d'effondrement d'une industrie est un grand mot. Le sino-boom minier des dernieres annees est un phenomene cyclique, certaines periodes sont plus calmes que d'autres mais sans crise majeure globale, il n'y a pas de raison qu'un autre boom minier ne survienne pas la decennie suivante avec un autre importateur majeur (Inde, Bresil, SEA,...).
    La metallurgie du carbone promet beaucoup mais elle ne remplacera jamais toute une serie de proprietes mecaniques ou electriques que les metaux de bases possedent. Ne serait-ce par exemple, dans la construction, le fait que les composes carbones brulent, pas l'acier.

    De mon point de vue, le futur (moyen terme) de beaucoup de ces metaux est dans le recyclage. Pour certains d'entre eux, cela est deja fait de maniere assez efficace (50% du plomb annuel produit provient du recyclage, 80% de l'etain produit).

    Citation Envoyé par Nicolas3131 Voir le message
    - les métaux précieux: l'or pour sa valeur commerciale, bien que comme les pays revendent leur stock d'or pour surmonter la crise, cette valeur n'a pas d'avenir sur le très long terme à mon avis
    Si on limite les metaux precieux a l'or et son role refuge, alors cela changera peu. Si on considere cependant les PGE, les evolutions technologiques ont montre que si c'etait possible (les metaux precieux sont precieux car extrement rare), on pourrait avoir des applications massives pour ces metaux. Mais pour le moment, on se limite a faire des pots catalytiques.

    Citation Envoyé par Nicolas3131 Voir le message
    - les métaux rares: ce sont des métaux à faible concentration. On les utilisent pour leur propriétés en électronique (smartphone, technologie de pointe médicale, éoliennes...). Ce sont clairement eux qui on le meilleur avenir. Ces métaux étant très disséminés dans la roche, lorsqu'on les exploitent, il faut détruire une grande partie du paysage.
    Non, tout cela depend de quels metaux ont parle. Les gisements de terres rares actuelles, Nb-Ta, Zr-Hf, W, Mo sont tous des gisements extrement localises, generalement de l'ordre de la centaine de metre. Actuellement, environ 50% de la production mondiale de REE provient de deux trous d'environ 1km de diametre en Chine. L'exploitation est donc beaucoup moins dommageable (en terme paysagers) que l'extraction du fer, du nickel, de l'aluminium ou de l'uranium.
    J'ignore exactement ou en sont les procedes de recyclage de ces metaux, donc je ne peux vraiment fournir d'information la dessus.
    Vu le type d'occurence de beaucoup de ces metaux (en particulier Nb-Ta, W, Li), il y a encore beaucoup a faire en terme d'exploration pour avoir une bonne idee des reserves.
    Concernant les terres rares, il y a des etudes geochimiques qui montrent que les fonds marins ont des concentrations economiques en lanthanides lourds, ce qui est tres interessant pour le futur de cette industrie, mais pourrait etre desastreux pour les plaines abyssales.

    T-K
    Dernière modification par Tawahi-Kiwi ; 04/01/2014 à 15h57.
    If you open your mind too much, your brain will fall out (T.Minchin)

  4. #3
    skeptikos

    Re : Avenir Industrie minière / pétrolière

    Bonsoir,
    J'ai un vieux livre (1979) qui prévoit la présence probable de terres rares dans les Alpes, à titre d'exemple de la fergusonite (Y, Er, Ce,Fe)(Nb, Ta,Ti) O4 en Isère et dans les Hautes Alpes.
    Avec le gouvernement qui veux relancer la prospection minière, doit-on prendre ce type d'information au sérieux.
    @+

  5. #4
    trebor

    Re : Avenir Industrie minière / pétrolière

    Bonjour à tous,
    Après le pétrole, le gaz et le charbon, il y a le gaz et les huiles de schiste.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Huile_de_schiste
    Il y en a même en Europe au nord de la France et en Belgique, l'exploitation du charbon n'est plus, mais il y aura peut-être à l'avenir une exploitation de ce gaz et huile de schiste.
    http://www.ceuropeens.org/article/de...iste-en-europe

    Bonne soirée à tous
    il vaut mieux supprimer la cause que ses effets

  6. #5
    Tawahi-Kiwi

    Re : Avenir Industrie minière / pétrolière

    Les mineraux de terres rares ne sont pas si "rare". De la a en faire des gisements, il y a quand meme pas mal de marge.

    Pour quelques mineraux communs de terres rares trouves sur le territoire francais, une recherche rapide donne:
    Bastnaesite : 1 localite
    Parisite : 2 localites
    Monazite : 24 localites (repertoriees; en pratique des centaines)
    Allanite : 35 localites (repertoriees; en pratique des centaines)
    Fergusonite : 3 localites

    Un mineral comme la fergusonite est indicateur d'un enrichissement geochimique en terre rares; en terme d'exploration pour gites miniers, c'est une information qui ne serait pas ignoree. Cela ne veut pas dire que de la prospection aurait lieu dans la region; pour une raison ou une autre, la presence de fergusonite serait attendue la mais la geologie regionale ne permettrait le developpement d'aucun gisement exploitable de toute facon. Imaginons par exemple que des veines de granite a REE de quelques centimetres sont courantes dans cette partie des Alpes, mais que le volume / concentration / topologie de ces veines est plusieurs ordres de grandeur en dessous de ce qui serait economiquement interessant.

    S'il s'agit d'un vieux bouquin qui "prevoit" la presence d'un mineral, c'est quand meme louche (je serais curieux de voir la maniere de predire cela). Les 3 localites francaises contenant de la fergusonite semblent etre dans les Pyrenees.

    T-K
    If you open your mind too much, your brain will fall out (T.Minchin)

  7. #6
    Tawahi-Kiwi

    Re : Avenir Industrie minière / pétrolière

    Citation Envoyé par trebor Voir le message
    Il y en a même en Europe au nord de la France et en Belgique, l'exploitation du charbon n'est plus
    Beaucoup de mines fermees en France, Belgique et Allemagne pourraient etre re-ouvertes dans des conditions economiques favorables (voire tres favorables). Ce n'est pas parce qu'on a arrete d'exploiter le charbon et les metaux de bases qu'il ne sont plus present dans le sous-sol.

    Tout ce qui est exploitation de gaz de schiste (en tout cas, tout ce que le public regroupe sous cette appelation), est je suppose repris dans le message initial de Nicolas3131 sous : "réservoirs considérés comme inexploitables aujourd'hui".

    T-K
    If you open your mind too much, your brain will fall out (T.Minchin)

  8. #7
    skeptikos

    Re : Avenir Industrie minière / pétrolière

    Bonsoir,
    La Monazite a été signalée à St-Christophe en Isère et à la Grave en Hautes Alpes de même que la Xénotime en Oisans et dans le massif de la Meige.
    C'est probablement par analogie que la fergusonite et également la samarskite sont donnés " présence probable en Isère et Hautes Alpes".
    Ce qui a attiré mon attention, c'est une photo de fergusonite dans une veine de quartz, dans ce même livre "Gemmes et Minéraux" datant de 1979 traduction et adaptation d'un livre étranger (canadien ?) par Henri Montocchio. Et le fait que je crois bien avoir vu quelque chose de très semblable à cette photo dans la région entre Vizille et Bourg d'Oisans.
    @+

  9. #8
    Tawahi-Kiwi

    Re : Avenir Industrie minière / pétrolière

    Citation Envoyé par skeptikos Voir le message
    La Monazite a été signalée à St-Christophe en Isère et à la Grave en Hautes Alpes de même que la Xénotime en Oisans et dans le massif de la Meige.
    La monazite, l'allanite et le xenotime sont des mineraux fort communs (c'est pour cette raison que j'ai ecrit "centaines" ci dessus). Beaucoup de roches metamorphiques en contiennent, ainsi que beaucoup de granitoides. Cependant, ces mineraux seront rarement repertories dans des livres de mineralogie amateurs car il s'agit bien souvent de grains de quelques dizaines de microns, compris dans une matrice tout a fait coherente et ne peuvent etre identifie qu'au microscope polarisant ou electronique.

    Fergusonite et samarskite sont plus particulieres, car pour obtenir des mineraux de Nb,Ta, les conditions geologiques sont plus restrictives (e.g. pegmatites granitiques enrichies en REE, carbonatites et quelques autres roches ultra-alcalines).

    T-K
    Dernière modification par Tawahi-Kiwi ; 05/01/2014 à 01h34.
    If you open your mind too much, your brain will fall out (T.Minchin)

  10. #9
    Jean-GUERIN

    Re : Avenir Industrie minière / pétrolière

    Bonjour à toutes et à tous,

    Un grain de sel pour répondre au questionnement de Nicolas3131, en essayant de rester dans la charte, et sans venir sur le terrain de Tawahi-Kiwi, où il est exhaustif ! :

    Aujourd'hui, le développement de l'Humanité ("niveau de vie" des gens) est une fonction croissante de l'énergie fossile consommée, et du progrès technologique qui permet d'utiliser cette énergie à très bas prix pour la transformer en biens matériels ... Les enjeux de l'avenir sont donc de deux ordres :
    • Continuer à fournir à l'Humanité une quantité d'énergie utilisable toujours croissante et à bas prix,
    • Continuer à fournir à l'Humanité les matières premières (qui comprend l'eau douce) nécessaires à la production de biens matériels et de services - mettons à part les problèmes liés à l'alimentation en nourriture et eau potable (cas particulier d'eau douce), qui sont hors sujet.
    Pour cela, nous disposons de plusieurs voies :
    • Les économies d'énergie et de matières premières,
    • Le recyclage des matières premières après utilisation,
    • Le remplacement des matières premières rares par d'autres matériaux,
    • Le remplacement des sources primaires d'énergie fossiles
    • Le perfectionnement des techniques d'exploitation minière. L'Humanité a à sa disposition la totalité de la croûte terrestre, dont une infime partie est aujourd'hui - "mal" - exploitée.
    Dans ce contexte, l'avenir de l'industrie minière dépend de l'arbitrage entre les dépenses de recherche et de R&D consacrées à l'exploration et à l'exploitation minière et celles consacrées aux autres voies d'économie / recyclage / remplacement des matières premières et de l'énergie. Il s'agit évidemment des dépenses globales, depuis l'extraction des matières premières / sources d'énergie jusqu'au recyclage complet de tous les déchets produits au cours de la vie des produits et services issus de ces matières premières et de cette énergie. Le "recyclage des déchets" incluant entre autres les "gaz à effets de serre" produits ou non, libérés ou non dans l'atmosphère, leurs conséquences climatiques, etc.

    Or, l'industrie minière a longtemps travaillé - travaille toujours - de façon assez simpliste, dirons-nous : on fait un trou et on ramasse pour le traiter le minerai qu'on sort du trou, ou on fait un trou et on attend que du pétrole gicle. S'il y a du gaz, zut ! On ne sait pas quoi en faire donc on le ... brûle sur place ! On estime actuellement couramment que le total extrait des gisements de pétrole réputés "épuisés" représente environ 30 % de l'huile disponible dans le réservoir correspondant. Si une mine de charbon prend feu (ce qui est normal, le charbon s'enflamme spontanément à 55 ° C), eh bien on laisse brûler tant qu'il y a du charbon et que de l'oxygène arrive. Ca dure 1 an, 10 ans, ... des siècles ... On a aujourd'hui des milliers de mines de charbon en feu sous terre, surtout en Chnie et en Inde, mais aussi aux USA ...

    Depuis quelques décennies, les techniques d'exploration et d'exploitation minières progressent cependant rapidement. Prenons deux exemples très partiels :
    • Les forages pétroliers sous-marins. On a commencé à traiter le sujet en augmentant la profondeur d'intervention des plongeurs humains (développement de la COMEX en France, par exemple), et aujourd'hui, pour aller plus profond, on a remplacé les plongeurs par des robots télécommandés (disparition de la COMEX) ...
    • Les techniques de forage dites par "fracturation hydraulique". Même si elles sont contestées, il s'agit de techniques d'extraction de plus en plus élaborées, nettement au-delà du simple trou, et de nombreuses entreprises, dont certaines françaises, travaillent à les améliorer.
    En conclusion, les industries minières ont un vaste avenir devant elles, qui passe par des technologies de plus en plus élaborées, en concurrence à tout instant avec les autres technologies destinées à économiser les matières premières et l'énergie. On peut penser que les marges de progression des industries minières sont très élevées, compte tenu de leur "simplisme" toujours actuel. Ces considérations sont toutefois des considérations purement techniques. Elles sont largement "polluées" par d'autres considérations tout à fait hors charte, politiques, voire géopolitiques. Rappelons sur ce point qu'à la fin des années 1970, un aigrefin avait réussi à "rouler" littéralement Valéry Giscard d'Estaing dans la farine avec le concept farfelu d'"avion renifleur" (... des gisements de pétrole). Cela montre le côté "sensible" de ces sujets pour les politiques, même en principe techniquement "avertis" (VGE est polytechnicien).

    Amitiés,

    Jean
    Γνῶθι σεαυτόν

  11. #10
    Nicolas3131

    Re : Avenir Industrie minière / pétrolière

    Merci pour votre participation.
    Je suis désolé d'avoir fait autant de fautes d'orthographe, j'ai rédigé très rapidement sans avoir le temps de me relire et je n'arrive pas à éditer mon message aujourd'hui.

    J'aimerai avoir votre avis pour le cas de l'exploration précisément. C'est encore le métier qui se rapproche le plus de la géologie dans ces industries. Pensez vous que l'exploration à un avenir? Ou les nouvelles technologies remplaceront les géologues d'exploration dans un avenir proches?
    Pour le cas des Terres Rares, comme le dit Tawhai kiwi, si les gisement ont une extension géographique aussi faible, le travail du géologue d'explo est minime. Surtout que j'ai du mal à imaginer l'exploitation de petites intrusions pegmatitiques, ils se concentreraient sur des intrusions bien évidentes, ça ne risque pas de relancer l'exploration en terrain. Qu'en pensez vous?

    Le nord/nord-est du Quebec est dominé par des terrains métamorphiques de haut grade type croute profonde. On y trouve beaucoup de diatexites et de granites blancs d'anatexie. Pensez vous que ça pourrait être une place préférentielle pour l'exploitation des Terres Rares dans l'avenir?

    Dans le secteur pétroliers, les gisements sont-ils tous identifiés? Attendent-ils simplement l'augmentation du prix du baril et l'avancée des techniques d'exploitation pour forer?
    Ou les géologues d'exploration pétrolière auront-ils encore du travail dans l'avenir?

    Merci pour votre aide
    Dernière modification par Nicolas3131 ; 05/01/2014 à 14h11.

  12. #11
    skeptikos

    Re : Avenir Industrie minière / pétrolière

    Citation Envoyé par Tawahi-Kiwi Voir le message
    Fergusonite et samarskite sont plus particulieres, car pour obtenir des mineraux de Nb,Ta, les conditions geologiques sont plus restrictives (e.g. pegmatites granitiques enrichies en REE, carbonatites et quelques autres roches ultra-alcalines).
    T-K
    Bonsoir,
    Merci T-K pour toutes ces précisions.
    Comme le torrent dans lequel je me rappelle avoir vu cette pierre est au pied d'un massif contenant des roches ultra -basiques (serpentines par exemple) je suis donc plus confiant dans la possibilité de retrouver cette Fergusonite. Ne serait-ce qu'un petit échantillon pour ma collection.
    Mais il faudra attendre la fin de l'été pour connaitre le résultat. Par contre je ne sais comment je pourrais identifier cet échantillon avec certitude, les roches noires (dans cette région) sont si nombreuses. Enfin nous verrons bien.
    @+ et bonne nuit.

  13. #12
    Moinsdewatt

    Re : Avenir Industrie minière / pétrolière

    Citation Envoyé par Nicolas3131 Voir le message
    .....
    Ou les géologues d'exploration pétrolière auront-ils encore du travail dans l'avenir?
    Bien sur qu' ils ont de l' avenir !

    Il y a encore énormément de zones à explorer au large de l' Afrique, en Asie et en Arctique.

    si ce sujet vous intéresse, aller lire le forum oléocéne.
    Par exemple ce fil : http://www.oleocene.org/phpBB3/viewt...356382#p356382

  14. #13
    Moinsdewatt

    Re : Avenir Industrie minière / pétrolière

    Citation Envoyé par Nicolas3131 Voir le message
    ..... En effet, les éoliennes en ont besoin (aimant qui tourne autour d'une bobine) pour être performantes et il est nécessaire de changer leur aimants assez régulièrement, ce qui fait des éoliennes un aberration écologique en ce moment.......
    Cette histoire de changer les aimants des éoliennes est complètement douteuse.

    Jamais entendu parler de çà alors que je suis ce sujet depuis 2005.

  15. #14
    Nicolas3131

    Re : Avenir Industrie minière / pétrolière

    Salut Moinsdewatt.

    Merci pour ton lien, je vais lire ça de suite.

    À propos des aimants, je n'ai pas de certitude à 100%. On m'a juste souvent répété ça en cours de métallogénie. Et ça me semblait assez logique vu que les aimants n'ont pas une durée de vie infinie, surtout si ils sont sollicités autant que dans les éoliennes. je ne sais pas si on peu re-aimenter de tels aimants.

    Même si on ne changeait jamais les aimants, pour être performant, un parc d'éoliennes (pas un pour faire beau sur le bord de l'autoroute, un vrai parc d'éoliennes qui est indispensable dans le projet pour lequel il a été installé) ne serait plus à la hauteur assez rapidement au vue des avancées technologiques. On changerait donc rapidement les éoliennes pour des nouvelles au mécanisme plus rentable. Nouveaux aimants aussi.

    En plus de cela, pour que l'éolien joue un vrai rôle dans les nouveaux enjeux énergétiques, il faut vraiment beaucoup d'éoliennes. La quantité est le principal problème des éoliennes. Beaucoup d'éoliennes, beaucoup d'aimants à Terres Rares (très polluantes à séparer chimiquement).

    Et encore, heureusement que l'exploration-production n'est pas si désastreuse pour l'environnement car les gisements sont très localisés, comme le signalait Tawahi en début de conversation. Mais qu'en est-il des reserves? en voyant la dépendance au Terres Rares pour les décennies à venir, on n'exploitera surement des gisements de moins en moins localisés. de vraies cicatrices à l'échelle de la Terre.


    Après, je ne suis pas un expert de cette industrie. Je ne suis pas non plus un anti-éolien, je trouve ça très beau et je n'aime pas l'idée de sur-exploiter les ressources de la Terre. Mais à mon avis, on fait passer les éoliennes pour ce qu'elles ne sont pas.

    Voilà, qu'en pensez vous? je ne demande qu'a être convaincu.

    À bientôt, bon dimanche.
    Dernière modification par Nicolas3131 ; 12/01/2014 à 11h53.

  16. #15
    Moinsdewatt

    Re : Avenir Industrie minière / pétrolière

    Citation Envoyé par Nicolas3131 Voir le message
    ....

    En plus de cela, pour que l'éolien joue un vrai rôle dans les nouveaux enjeux énergétiques, il faut vraiment beaucoup d'éoliennes. La quantité est le principal problème des éoliennes. Beaucoup d'éoliennes, beaucoup d'aimants à Terres Rares (très polluantes à séparer chimiquement). .....
    Si si. L' éolien commence à prendre part significativement dans le mix energétique.

    en Espagne l' eolien est passé devant le nuke en terme de TeraWatt heures fournis en 2013.
    http://www.oleocene.org/phpBB3/viewt...355648#p355648

    en France on a eu lors des vents de début janvier des chiffres de 5 GW de production éolien quand le nuke français était à 57 GW.
    http://www.oleocene.org/phpBB3/viewt...356225#p356225
    Dernière modification par Moinsdewatt ; 12/01/2014 à 12h45.

  17. #16
    Moinsdewatt

    Re : Avenir Industrie minière / pétrolière

    Citation Envoyé par Nicolas3131 Voir le message
    ....rformant, un parc d'éoliennes (pas un pour faire beau sur le bord de l'autoroute, un vrai parc d'éoliennes qui est indispensable dans le projet pour lequel il a été installé) ne serait plus à la hauteur assez rapidement au vue des avancées technologiques. On changerait donc rapidement les éoliennes pour des nouvelles au mécanisme plus rentable. Nouveaux aimants aussi......
    Non.
    Les éoliennes sont installées pour 20 ans.

  18. #17
    Jean-GUERIN

    Re : Avenir Industrie minière / pétrolière

    Bonjour Moinsdewatt, Bonjour à toutes et à tous,

    Citation Envoyé par Moinsdewatt Voir le message
    Si si. L' éolien commence à prendre part significativement dans le mix energétique.

    en Espagne l' eolien est passé devant le nuke en terme de TeraWatt heures fournis en 2013.
    http://www.oleocene.org/phpBB3/viewt...355648#p355648

    en France on a eu lors des vents de début janvier des chiffres de 5 GW de production éolien quand le nuke français était à 57 GW.
    http://www.oleocene.org/phpBB3/viewt...356225#p356225
    Certes, certes, ... Ce qui me gêne surtout dans l'éolien ou le photovoltaïque, c'est que ce sont des sources d'énergies très variables. La puissance garantie sur la durée d'un parc d'éoliennes est de l'ordre de 5 % de la puissance nominale. Les 5 GW en crête doivent correspondre à environ 50 % de la puissance installée. Comme on ne sait pas stocker les "pointes", qui on lieu n'importe quand, il faut "équilibrer" cela avec deux sources d'énergie disponibles pour "équilibrer" : les installations hydroélectriques ou les turbines à gaz - à savoi les deux types d'installation les plus faciles à faire varier en puissance ... En pratique, ça se limite d'ailleurs aux turbines à gaz, si j'ai bien compris.

    Donc, en gros, un réseau qui fonctionne avec disons 10 GW installés d'éoliennes doit disposer en permanence de 9,5 GW de puissance installée "turbines à gaz", l'arme au pied, pour équilibrer - et on arrête les turbines à gaz quand le vent veut bien souffler ! On ne parle JAMAIS de ce point dans les propos sur les éoliennes.

    L'autre option serait évidemment de savoir stocker l'énergie issue des éoliennes pour assurer la continuité du service. Mais ça, pour le moment, on ne sait pas vraiment faire. Donc, je sens mal le développement massif de l'éolien (comme du photovoltaïque d'ailleurs) pour produire de l'énergie de façon collective et massive tant que ce problème est pendant.

    Disons qu'il est sans doute possible de stocker cette énergie dans le cadre de production domestique d'électricité dans une installation de petite puissance, qui fonctionne en autoconsommation (bâtiment à consommation d'énergie nulle, doté d'installations PV, thermosolaire et éolienne, avec un système de stockage d'électricité - batteries, pneumatique, que sais-je ...). Encore faut-il justifier le coût de tout cela, certainement pas gratuit. Et son "rendement" global (coût total énergétique et MP, de la fabrication au recyclage, vs l'électricité produite : le bilan semble très moyen ...). En local habitation, on limite au moins les pertes en ligne pendant le transport, loin d'être négligeables, et que la dispersion des sources éoliennes et thermiques associées multiplie.

    Bon, tout cela n'est pas calculé, mais des calculs de ce genre existent, et il ne me semble pas que leurs résultats soient très roses pour l'éolien. Pour fabriquer de l'électricité massivement, on n'a encore rien trouvé de mieux que les hydrocarbones fossiles, ou l'uranium si on ne veut pas émettre de GES. Avec l'option "récupération du CO2" et réinjection en sous-sol, on doit pouvoir atteindre les mêmes résultats avec les hydrocarbones fossiles, d'ailleurs. Si on veut aller plus loin à très long terme, je vois mal comment on pourra se passer de la fusion nucléaire, pour laquelle la route est encore longue ...

    Donc oui, Nicolas3131, il y a encore du boulot pour l'exploration pétrolière et minière, au moins tout au long du XXIe siècle !

    Voili, voilou, amitiés,

    Jean
    Γνῶθι σεαυτόν

  19. #18
    Nicolas3131

    Re : Avenir Industrie minière / pétrolière

    Citation Envoyé par Moinsdewatt Voir le message
    Si si. L' éolien commence à prendre part significativement dans le mix energétique.

    en Espagne l' eolien est passé devant le nuke en terme de TeraWatt heures fournis en 2013.
    http://www.oleocene.org/phpBB3/viewt...355648#p355648

    en France on a eu lors des vents de début janvier des chiffres de 5 GW de production éolien quand le nuke français était à 57 GW.
    http://www.oleocene.org/phpBB3/viewt...356225#p356225
    C'est vrai que ces chiffres sont impressionnants. Mais je parlais des possibles futurs parcs qui devront confortablement assurer la transition. Ce n'est pas dans les cordes des parcs actuels non? Même si ceux dont tu parles semblent bien faire le boulot.


    Citation Envoyé par Nicolas3131 Voir le message
    ....rformant, un parc d'éoliennes (pas un pour faire beau sur le bord de l'autoroute, un vrai parc d'éoliennes qui est indispensable dans le projet pour lequel il a été installé) ne serait plus à la hauteur assez rapidement au vue des avancées technologiques. On changerait donc rapidement les éoliennes pour des nouvelles au mécanisme plus rentable. Nouveaux aimants aussi......
    Non.
    Les éoliennes sont installées pour 20 ans.
    Je parlais de renouveler/adapter une partie des "mécanismes" à l'intérieur de l'éolienne afin qu'elles restent productives. Certains de ces mécanismes ne représentent pas un coût important, d'autres oui, comme les aimants. J'ai beaucoup de mal à croire que les éoliennes d'aujourd'hui puissent jouer un rôle dans 20 ans, surtout quand on regarde à quel point la société change en 20 ans.



    Donc oui, Nicolas3131, il y a encore du boulot pour l'exploration pétrolière et minière, au moins tout au long du XXIe siècle !
    Bonne nouvelle donc. Mais avec tout ce qu'on peut lire sur le pic pétrolier, venant de sources peu ou très sérieuses, j'ai parfois tendance à perdre mon optimisme.

    Bon dimanche à tous

  20. #19
    Jean-GUERIN

    Re : Avenir Industrie minière / pétrolière

    Bonjour Nicolas3131, Re-,

    Citation Envoyé par Nicolas3131 Voir le message
    C'est vrai que ces chiffres sont impressionnants. Mais je parlais des possibles futurs parcs qui devront confortablement assurer la transition. Ce n'est pas dans les cordes des parcs actuels non? Même si ceux dont tu parles semblent bien faire le boulot.
    Je ne suis pas sûr du tout que les "parcs éoliens" assureront la "transition" : en fait, je crois que personne ne sait ce que sera le "mix" énergétique dans 50 ans. Cela dépendra de l'émergence ou non de telle ou telle technologie ...

    Citation Envoyé par Nicolas3131 Voir le message
    Je parlais de renouveler/adapter une partie des "mécanismes" à l'intérieur de l'éolienne afin qu'elles restent productives. Certains de ces mécanismes ne représentent pas un coût important, d'autres oui, comme les aimants. J'ai beaucoup de mal à croire que les éoliennes d'aujourd'hui puissent jouer un rôle dans 20 ans, surtout quand on regarde à quel point la société change en 20 ans.
    Ma foi ! Les centrales nucléaires datent de 1975-1985, les barrages des années 30 à 50, la Rance des années 60, les tunnels du métro parisien ont 100 ans, le TGV 30 ans ... En fait, les infrastructures lourdes ont une durée de vie TRES longue. Et même certains chantiers sur ces infrastructures peuvent durer des générations. Par exemple, le remplacement du ballast empierré du métro parisien a commencé dans les années 1970, et s'il est terminé, ce n'est pas depuis très longtemps (150 à 200 mètres de voie transformées par nuit, si mes souvenirs sont bons).

    Citation Envoyé par Nicolas3131 Voir le message
    Bonne nouvelle donc. Mais avec tout ce qu'on peut lire sur le pic pétrolier, venant de sources peu ou très sérieuses, j'ai parfois tendance à perdre mon optimisme.
    Bah ! Je parle sous le contrôle de Tawahi-Kiwi, mais à mon sens, l'Homme a à sa disposition une croûte terrestre de 5 à 20 km d'épaisseur sur toute la surface du globe. Elle est pleine de failles, et d'anfractuosités, qui ne peuvent guère a priori contenir que de l'eau ou des hydrocarbones. Aller les chercher n'est qu'une question de technologie et donc de coût ! Mais il doit bien y avoir de quoi alimenter toute l'Humanité en énergie au moins pour le XXIe siècle ! Pour après, on a le temps de voir. Je n'en sais qu'une chose : ce sera - très - surprenant et passionnant !

    Amitiés,

    Jean
    Dernière modification par Jean-GUERIN ; 12/01/2014 à 14h35. Motif: Ponctuation
    Γνῶθι σεαυτόν

  21. #20
    WizardOfLinn

    Re : Avenir Industrie minière / pétrolière

    Peut être bien qu'on dispose d'un joker : un continent tout neuf, jamais exploite,avec des montagne de charbon, de l'uranium, etc., certainement aussi des gisements a haute teneur de tous les métaux utiles.
    Attention, je ne dis pas qu'il est souhaitable de transformer ce continent en mine, mais si c'est techniquement possible, économiquement viable,et que le monde est suffisamment assoiffé de ressources, les protestations des pingouins risquent de ne pas peser lourd au moment des discussions sur le renouvellement du traite interdisant l'exploitation pour l'instant.

  22. #21
    Jean-GUERIN

    Re : Avenir Industrie minière / pétrolière

    Bonjour WizardOfLinn, Re-,

    Citation Envoyé par WizardOfLinn Voir le message
    Peut être bien qu'on dispose d'un joker : un continent tout neuf, jamais exploite,avec des montagne de charbon, de l'uranium, etc., certainement aussi des gisements a haute teneur de tous les métaux utiles.
    Attention, je ne dis pas qu'il est souhaitable de transformer ce continent en mine, mais si c'est techniquement possible, économiquement viable,et que le monde est suffisamment assoiffé de ressources, les protestations des pingouins risquent de ne pas peser lourd au moment des discussions sur le renouvellement du traite interdisant l'exploitation pour l'instant.
    D'autant plus que l'exploitation en question pourra certainement se faire ... sans déranger ces sympathiques bestioles ! L'exploitation minière "propre", c'est aussi une question de technologie et de coût !

    Amitiés,

    Jean
    Γνῶθι σεαυτόν

  23. #22
    Moinsdewatt

    Re : Avenir Industrie minière / pétrolière

    Citation Envoyé par Jean-GUERIN Voir le message
    L'exploitation minière "propre", c'est aussi une question de technologie et de coût !


    Jean
    Ah ?
    Vous auriez un exemple ?
    Par la companie ''YAKAFAUKON Mines International'' sans doute. Je n' ai pas trouvé leur site Web.

  24. #23
    WizardOfLinn

    Re : Avenir Industrie minière / pétrolière

    Finalement, il ne sera peut-être pas nécessaire d'aller piocher l'Antarctique, on en aurait encore sous le pied dans notre bonne vieille Europe :
    http://www.walesonline.co.uk/news/wa...t-rule-6923421
    La mer du Nord et la mer d'Irlande paraissent recéler des gisements de charbon assez impressionnants.
    1 trillion, c'est 1000 milliards (échelle courte en usage chez les anglo-saxons).
    Pour comparaison, la production mondiale annuelle de charbon est de l'ordre de 8 milliards de tonnes.
    Premiers forages cette année pour évaluer les possibilités d'exploitation.

  25. #24
    Bill_Kelso

    Re : Avenir Industrie minière / pétrolière

    Une transition energétique par l'éolien, je ne vois pas comment

    Par contre l'éolien doit être suffisant pour compenser l'augmentation de la croissance économique n France du moins (vu comment elle est faible en ce moment, c'est d'autant plus facile ),

    par contre le rêve d'un tout éolien, faut pas rêver cela n'arrivera jamais.

    Il est préférable de compter sur les nouveaux gisements pétroliers à exploiter, Arctique notamment et oud 'aller plus profondément le chercher et comme d'autres l'ont dit en dernier recours si on a pas réussi à trouver, ben on ira le chercher sur le continent interdit par contre après...? Va surtout falloir compter sur une amélioration des capacités nucléaires plus que sur l'éolien.
    Dernière modification par Bill_Kelso ; 08/04/2014 à 13h48.

  26. #25
    Moinsdewatt

    Re : Avenir Industrie minière / pétrolière

    Citation Envoyé par WizardOfLinn Voir le message
    Finalement, il ne sera peut-être pas nécessaire d'aller piocher l'Antarctique, on en aurait encore sous le pied dans notre bonne vieille Europe :
    http://www.walesonline.co.uk/news/wa...t-rule-6923421
    La mer du Nord et la mer d'Irlande paraissent recéler des gisements de charbon assez impressionnants.
    1 trillion, c'est 1000 milliards (échelle courte en usage chez les anglo-saxons).
    Pour comparaison, la production mondiale annuelle de charbon est de l'ordre de 8 milliards de tonnes.
    Premiers forages cette année pour évaluer les possibilités d'exploitation.
    Pour le moment il n' y a que la gazéification in situ qui pourrait étre envisagée. Et on ne sais même pas faire économiquement viable à terre, alors en offshore .......
    Ces milliards de tonnes de charbon sous la mer ils risquent d' y rester à jamais.

Discussions similaires

  1. Exploitation minière des astéroïdes
    Par asdetreflepeureux dans le forum Actualités
    Réponses: 283
    Dernier message: 11/05/2018, 11h07
  2. prospection miniere
    Par bathy8 dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 2
    Dernier message: 16/12/2011, 00h30
  3. Hydothermalisme: exploitation minière !!!
    Par geoenergy dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 1
    Dernier message: 27/11/2011, 02h29
  4. Master en géologie minière ?
    Par Jexo dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 4
    Dernier message: 30/10/2011, 05h29
  5. plateforme pétrolière
    Par jordy31 dans le forum Technologies
    Réponses: 0
    Dernier message: 21/03/2011, 14h42