Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Seisme ile ischia au large de naples

  1. maolena

    Date d'inscription
    avril 2012
    Messages
    27

    Seisme ile ischia au large de naples

    Bonjour,

    Le séisme de magnitude 4,0 a frappé l’île touristique d’Ischia, au large de Naples (cf. lien suivant : 'http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/08/22/au-moins-un-mort-lors-d-un-nouveau-tremblement-de-terre-en-italie_5174912_3244.html')

    Pouvez vous me dire si c'est le supervolcan 'les Campi Flegrei' qui provoque tous ces seismes ?

    Cet article est il à prendre au sérieux : 'Les Campi Flegrei, un supervolcan caché en Italie qui pourrait bientôt entrer en éruption' ? Article du 15 Juin 2017.
    ( http://www.maxisciences.com/volcan/l..._art39626.html)

    Merci d'avance pour vos réponses.

    -----

     


    • Publicité



  2. Deedee81

    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Courcelles - Belgique
    Âge
    55
    Messages
    27 434

    Re : Seisme ile ischia au large de naples

    Bonjour,

    C'est bien une actu, mais étant donné les questions, j'ai préféré déplacer dans le forum de géologie où tu as plus de chance de croiser des contributeurs compétents (tous ne vont pas nécessairement voir le forum d'actu).
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)
     

  3. Shadowshark65

    Date d'inscription
    février 2008
    Localisation
    Aix-en-Provence
    Âge
    26
    Messages
    859

    Re : Seisme ile ischia au large de naples

    Salut ,

    Dans cette région la plupart de la microsismicité vient en effet des Champs Phlégréens. C'est un "super volcan" avec une trentaine de cratères, vraiment très étudié et très surveillé. Il est a priori bien plus dangereux que le Vésuve car il entraînerait des déplacements de populations très importants (400 000 à 500 000 personnes). Et que les derniers exercices ne se sont pas vraiment bien passés... La ville de Naples est en partie bâtie sur les Champs Phlégréens, dont l'activité a déjà causé l'engloutissement de villes antiques par exemple (Baia). Sa seule éruption connue est celle de Monte Nuovo en 1538 (enfin plutôt éruption connue de mémoire d'hommes, car son activité a été caractérisée jusqu'à il y a environ 39 000 ans). En gros c'est un petit cratère qui est apparu à cette époque.

    Les Champs Phlégréens causent un phénomène nommé "bradyséisme", cad des mouvements verticaux du sol assez lents en réponse au volcanisme sous-jacent.
    L'origine se situe dans une arrivée de magma en profondeur mais le mécanisme physicochimique qui régit le soulèvement et son arrêt n'est pas très clair. L'hypothèse la plus souvent retenue est que l'augmentation de la température locale dans le temps et dans l'espace déplace la transition gaz-liquide des fluides dans le sol (Lima et al., 2009). Ceci se traduit par un gonflement et une montée du sol. La source serait à 3 km de profondeur (Trasatti et al., 2011).
    Ce phénomène de bradyséisme peut être accompagné par une sismicité qui dépend beaucoup des cas de figure. La crise de 1970 des champs Phlégréens avait une activité sismique très faible par exemple. Le soulèvement est aussi souvent accompagné voire anticipé par des changements de composition des fumerolles en surface.

    Pour info, dans cette zone le monitoring a débuté en 1969 (voir le site de l'INGV).
    Globalement les Campi Flegrei ont connu une grosse activité entre 1969 et 1972 avec un soulèvement de + 174 cm (1,4 mm/an)
    Entre 1972-1975 c'est une subsidence de 22 cm (re-descente)
    Entre 1975-1981 des variations de qq cm
    Et entre 1982-1984 un soulèvement de +179 cm (1,4 mm/an)
    On a une belle idée des fluctuations lorsqu'on visite le port antique de Pozzuoli dont les colonnes portent les stigmates de certains épisodes de montée des eaux (traces de coquillages mangeurs de pierres), dues en réalité à la subsidence du sol.

    Pour finir, le phénomène est relativement lent et la zone intensément étudiée. Le système de prévention assez bien élaboré, même s'il peut être perfectionné. Donc a priori Naples est tout à fait vivable et j'aurais davantage peur de me faire écraser par une voiture ou un scooter que des Campi Flegrei ou du Vésuve. Je pense qu'au moins eux tu peux les voir venir

    Pour les références données (ce ne sont que des exemples qui étayaient mes propos, il y a foule d'articles à ce sujet) :
    Lima et al. (2009), Thermodynamic model for uplift and deflation episodes (bradyseism) associated with magmatic–hydrothermal activity at the Campi Flegrei (Italy). Earth-Science Reviews, 97, 44-58
    Trasatti et al. (2011), On deformation sources in volcanic areas: Modeling the Campi Flegrei (Italy) 1982–84 unrest. Earth and Planetary Science Letters, 306, 175-185.
     

  4. cherallier

    Date d'inscription
    juin 2008
    Localisation
    En Bourbonnais
    Âge
    60
    Messages
    2 685

    Re : Seisme ile ischia au large de naples

    Citation Envoyé par Shadowshark65 Voir le message
    Salut ,

    Dans cette région la plupart de la microsismicité vient en effet des Champs Phlégréens. C'est un "super volcan" avec une trentaine de cratères, vraiment très étudié et très surveillé. Il est a priori bien plus dangereux que le Vésuve car il entraînerait des déplacements de populations très importants (400 000 à 500 000 personnes). Et que les derniers exercices ne se sont pas vraiment bien passés... La ville de Naples est en partie bâtie sur les Champs Phlégréens, dont l'activité a déjà causé l'engloutissement de villes antiques par exemple (Baia). Sa seule éruption connue est celle de Monte Nuovo en 1538 (enfin plutôt éruption connue de mémoire d'hommes, car son activité a été caractérisée jusqu'à il y a environ 39 000 ans). En gros c'est un petit cratère qui est apparu à cette époque.

    Les Champs Phlégréens causent un phénomène nommé "bradyséisme", cad des mouvements verticaux du sol assez lents en réponse au volcanisme sous-jacent.
    L'origine se situe dans une arrivée de magma en profondeur mais le mécanisme physicochimique qui régit le soulèvement et son arrêt n'est pas très clair. L'hypothèse la plus souvent retenue est que l'augmentation de la température locale dans le temps et dans l'espace déplace la transition gaz-liquide des fluides dans le sol (Lima et al., 2009). Ceci se traduit par un gonflement et une montée du sol. La source serait à 3 km de profondeur (Trasatti et al., 2011).
    Ce phénomène de bradyséisme peut être accompagné par une sismicité qui dépend beaucoup des cas de figure. La crise de 1970 des champs Phlégréens avait une activité sismique très faible par exemple. Le soulèvement est aussi souvent accompagné voire anticipé par des changements de composition des fumerolles en surface.

    Pour info, dans cette zone le monitoring a débuté en 1969 (voir le site de l'INGV).
    Globalement les Campi Flegrei ont connu une grosse activité entre 1969 et 1972 avec un soulèvement de + 174 cm (1,4 mm/an)
    Entre 1972-1975 c'est une subsidence de 22 cm (re-descente)
    Entre 1975-1981 des variations de qq cm
    Et entre 1982-1984 un soulèvement de +179 cm (1,4 mm/an)
    On a une belle idée des fluctuations lorsqu'on visite le port antique de Pozzuoli dont les colonnes portent les stigmates de certains épisodes de montée des eaux (traces de coquillages mangeurs de pierres), dues en réalité à la subsidence du sol.

    Pour finir, le phénomène est relativement lent et la zone intensément étudiée. Le système de prévention assez bien élaboré, même s'il peut être perfectionné. Donc a priori Naples est tout à fait vivable et j'aurais davantage peur de me faire écraser par une voiture ou un scooter que des Campi Flegrei ou du Vésuve. Je pense qu'au moins eux tu peux les voir venir

    Pour les références données (ce ne sont que des exemples qui étayaient mes propos, il y a foule d'articles à ce sujet) :
    Lima et al. (2009), Thermodynamic model for uplift and deflation episodes (bradyseism) associated with magmatic–hydrothermal activity at the Campi Flegrei (Italy). Earth-Science Reviews, 97, 44-58
    Trasatti et al. (2011), On deformation sources in volcanic areas: Modeling the Campi Flegrei (Italy) 1982–84 unrest. Earth and Planetary Science Letters, 306, 175-185.
    Bonjour,
    Il y a deux ans nous sommes allés plonger et visiter la ville engloutie de Baya, c'est impressionnant même si certains monuments (statues) sont des répliques. Lorsque l'on voit la surface que cela représente entre Baya, Pozzuoli et la toute proche banlieue de Naples, le phénomène de mouvements des plaques devait être impressionnant. Visite d'Herculanum et du volcan de la Solfatara, des fumeroles à divers endroits, lorsque nous avons vu (heureusement en fin de séjour ) sur des schémas, l'ampleur de la chambre magmatique (des chambres !) de la zone de la Solfatara, le Vésuve est tout petit à côté, si ces dispositions ou configurations venaient à changer et que ce volume de lave active ne soit plus contenu ce n'est pas uniquement pour Naples qu'il faut craindre mais aussi pour la région de la Campanie. Le nombre et le volume des chambres magmatiques reliées entre elles sont impressionnants.
    Je ne suis pas spécialiste du tout mais si un séisme important venait à apparaître et à perturber ces champs phlégréens, on serrait sur une catastrophe majeure compte tenu de ce qui se trouve sous les pieds des napolitains !
    Dernière modification par cherallier ; 25/08/2017 à 10h38.
     

  5. Shadowshark65

    Date d'inscription
    février 2008
    Localisation
    Aix-en-Provence
    Âge
    26
    Messages
    859

    Re : Seisme ile ischia au large de naples

    Je ne fais pas de plongée mais il paraît que le parcours sous-marin de Baia vaut le coup d’œil effectivement. Tout comme la Solfatara derrière le camping si on aime le soufre.

    Les bradyséismes sont de la déformation à une longueur d'onde pluri-kilométrique oui. La caldeira est plus ou moins circulaire et estimée à 12 * 15 km (ov.ingv.it).
    Effectivement quand je parle de 400 000 à 500 000 personnes à bouger c'est "juste" pour Naples. Rien que la zone de Pozzuoli représente 40 000 personnes, à l'aplomb de la zone la plus à risques. En revanche, en cas de méga-éruption, il faut effectivement envisager des répercussions bien plus vaste que la seule ville de Naples, et la Campanie ne serait pas la seule zone affectée je pense même s'il s'agit d'un volcanisme de type effusif. Pour donner un ordre d'idée, les ignimbrites campaniennes datées à 39 000 ans représentent environ 150 à 200 km^3 de laves... Il y a 15 000 ans (tuffs jaunes napolitains) c'était environ 40 km^3. On est effectivement loin de quantités négligeables. Et encore ici il y a une activité éruptive qui permet de maintenir un certain niveau de vigilance.
    On parle beaucoup de Campi Fregrei, mais n'est pas la seule zone qui subit ce phénomène, et même si les îles de Rabaul (assez actif aussi avec du volcanisme effusif) et de Kilauea sont moins peuplées, des méga-éruptions de ce type pourraient faire beaucoup de morts. Dans une moindre mesure, Long Valley (assez actif aussi) et le Yellowstone auraient aussi de terribles conséquences. Mais le risque est moindre car ces zones sont faiblement peuplées.
     


    • Publicité



  6. cherallier

    Date d'inscription
    juin 2008
    Localisation
    En Bourbonnais
    Âge
    60
    Messages
    2 685

    Re : Seisme ile ischia au large de naples

    Le parcours sous-marin est superbe, les vestiges ont été découverts et étudiés il y a à peine quelques décennies et quelques bonnes décisions ont été prises. Les archéologues ont récupéré les colonnes, statues, socles, bornes etc..., ils les ont traités et mis en exposition (pour partie) au Musée de Baya. Ils ont ensuite réalisé des moulages de ces statues et les ont ré-immergées à leurs emplacements. On peut donc circuler dans les rues de Baya (le St Tropez des Empereurs romains qui y venaient en vacances depuis Rome, il y a dans l'eau les vestiges de deux énormes villas impériales et naturellement les habitations autour). On distingue les entrées de maisons, les colonnades et surtout les mosaïques intactes au sol qui ne sont recouvertes que d'une fine couche de sable grossier qu'on enlève le temps d'une photo et qu'on recouvre avec le guide du parc archéo-subaquatique.
    Quant à la Solfatara il fait bon d'y aller en premier : les fumeroles de soufre nettoie les sinus des plongeurs
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. Actu - Supervolcan : une menace grandissante d'éruption à Naples, vraiment ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 23/12/2016, 15h20
  2. Actu - En bref : séisme au large du Vanuatu
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 4
    Dernier message: 11/08/2010, 09h38
  3. Actu - En bref : accalmie du séisme au large de Sumatra
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 2
    Dernier message: 15/09/2007, 17h59
  4. sujet large :!:
    Par essegas dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 22/08/2004, 22h56