Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



Discussion fermée
Page 1 sur 3 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 15 sur 39

comment réagir face un schizophrène ? comment l'aider ?

  1. marcodonbastoche

    Date d'inscription
    avril 2007
    Âge
    34
    Messages
    3

    Question comment réagir face un schizophrène ? comment l'aider ?

    Bonjour à tous !

    Un pote à moi est parti dans des délires il y quelques temps. Je l'ai croisé, j'ai cru qu'il était drogué, ça m'a fait flipper.
    Je ne peux avoir beaucoup de nouvelle de lui sans lui sans le contacter directement. J'aimerai donc lui passer un coup de fil, mais je ne sais pas comment lui parler de son comportement, peut être y a t-il des "regles" à respecter pour ne pas le perturber plus. Peut etre que je ne dois pas lui en parler. Moi j'veux l'aider et le soutenir, en gros. ----- Comment réagir ????--------

    Faute de nouvelles, je ne peux dire si il y eu un diagnostique et il commence a se soigner , mais à priori, il sagit de schizophrénie : Il est super mystic, il se prends pour Dieu, pour un prophète, il a "compris", il a "trouvé l'Eveil", il voit une lumière et voit des signes partout ( coincidences).

    2ème question: pensez vous que c'est irréversible ?? sachant que ça doit faire 2 semaines qu'il est comme ça.

    Merci beaucoup pour votre aide.

    -----

     


    • Publicité



  2. Europa73

    Date d'inscription
    octobre 2006
    Âge
    44
    Messages
    1 358

    Re : comment réagir face un schizophréne ? comment l'aider ?

    Bonjour.

    Un de mes meilleurs amis est lui aussi schizophrène, je viens de l'apprendre il y a quelques jours par sa mère et cela fait + 16 ans que je le connait comme ça.

    Ton ami a t'il des accès de violence ?

    Le mien non, mais je pense qu'il faut le mettre sous tutelle si ses parents n'ont pas le temps de s'occuper de lui.
    Il faut aussi veiller à ce qu'il suive son traitement, faire attention à ce qu'il ne boive ou ne se drogue pas.
    Beaucoup d'amour, un travail adapté, un minimum d'indépendance (au moins son propre logement) et emmenes le avec toi faire des activitées sportives ou tout ce qui peut l'éveiller et le pousser à se concentrer.

    Ne le sous-estime jamais et crois moi les schizophrènes peuvent être surprenant et cette expérience peut être bénéfique pour les deux partis, tu en sortiras grandit et lui aussi, je l'espère...

    Et surtout, ne le laisse jamais tomber car il pourra vite se retrouver avec des personnes qui auront une mauvaise influence sur lui, très mauvaise...

    Ceux ne sont que des conseils personnels et je ne suis aucunement qualifié pour vraiment te répondre mais j'ai une certaine expérience dans ce domaine.

    Cordialement,
    Europa

    ps : Continues à être un bon pote et bravo pour ta patience.

    http://www.doctissimo.fr/html/psycho...izophrenie.htm
     

  3. marcodonbastoche

    Date d'inscription
    avril 2007
    Âge
    34
    Messages
    3

    Re : comment réagir face un schizophréne ? comment l'aider ?

    Merci pour tes conseils et ton encouragement Europa73, ça m'est bien utile. Mais avant de le revoir, je voulais l'appeler pour prendre des nouvelles.
    Ma question est, comment réagir si il me parle encore comme il l'a fait, genre "je suis ton dieu..." ? dois-je le raisonner, ou faire comme si de rien etait et le forcer à parler d'autre chose ??

    je ne crois pas qu'il ai des accès de violence mais je l'ai vu brievement et une seule fois depuis et sont expression de visage était sombre.

    merci
     

  4. caribou.volant

    Date d'inscription
    janvier 2007
    Âge
    32
    Messages
    145

    Re : comment réagir face un schizophréne ? comment l'aider ?

    Salut,

    Je connais aussi un skizophrène qui est actuellement en centre de réinsertion sociale et professionnelle et qui auparavant a passé 1 an en clinique privé.

    Tous ces traitements, hospitalisation ont beaucoup servi et aujourd'hui le résultat est là, ses croyances qu'elles soient mystiques, anomales .. ont été révisé, travaillé par le personnel compétent.

    Aujourd'hui, mon ami a mis pied sur terre, a fermement des projets car il a un soutien social et médicamenteux, fort heureusement.

    Aujourd'hui encore, malheureuseusment, je constate que ces efforts peuvent s'écrouler trés facilement de part les "envies" constantes de mon ami qui se tournent essentiellement sur la drogue, l'univers des teufs et aussi de part les rencontres qu'il fait même au sein du centre ! Alcool, mauvaises influences.

    Cela est trés important, un skizophrène a besoin d'un suivie, d'un contrôle presque permanent, d'une grande attention, car le dérapage est facile, et il arrive qu'il soit "camouflé" == beaucoup de fumigènes.

    La personne atteinte de cette maladie est fortement intelligente, créative, rusée : je pense qu'il est bon d'amener de la nouveauté dans la vie de la personne, des nouvelles activités différentes de ce qu'elle a connu, et aussi surtout beaucoup de cohérence et de fermeté.


    Je ne suis pas professionnelle non plus, je me base sur mon expèrience.

    Un dernier mot : je pense que c'est surprenant d'entendre de tel propose " je connais l'éveil etc..", et personnellement je te conseille de ne pas "ignorer" mais de faire travailler "le sujet". La spiritualité est un thème trés individuel, difficile à partager, et la personne skizophrène soutiendra pendant un temps qu'elle détient la vérité, qu'elle voit des "signes", avec des propose peu rationnels et illogiques dans nos sociétés. Dans mon cas, j'ai réagis en tant qu'opposition à ces délires et pointant du doigt l'absurdité de ces "fantasmes".
    Mais, cependant, il faut réagir le plus vrai et le plus naturel possible.
    De même, s'il a des accès de violence, il serait judicieux d'être sur ces gardes.

    Voilà, quelques conseils.
    A bientôt !!!
     

  5. Europa73

    Date d'inscription
    octobre 2006
    Âge
    44
    Messages
    1 358

    Re : comment réagir face un schizophréne ? comment l'aider ?

    Citation Envoyé par marcodonbastoche Voir le message
    Ma question est, comment réagir si il me parle encore comme il l'a fait, genre "je suis ton dieu..." ? dois-je le raisonner, ou faire comme si de rien etait et le forcer à parler d'autre chose ??
    merci
    Bonsoir.

    Dans le trouble schizophrénique, la famille et les proches sont les alliés indispensables de la prise en charge. Mais il est souvent difficile d'apporter son soutien, quand le schizophrène vous rejette et que la société stigmatise la maladie. Demander conseil à d'autres proches de malades est alors une aide précieuse.
    Je pense que chaque cas est différent bien sûre et que l'évolution de ce mal peut être segmentée en différentes phases. Faits toi plus confiance, car tu le connaits bien et tu est à même de bien répondre à ses délires.

    Dans mon cas par exemple, si mon ami me disait "qu'il est mon dieu", alors je lui répondrai que je suis sa grand-mère. Donc un peu d'humour et une façon de passer à autre chose.

    Mais chaque cas est différent et une autre technique peut être plus adaptée, à toi de percevoir la méthode la plus appropriée mais rappelles toi que tu n'est pas un psy', ce n'est pas ton travail et ton rôle s'apparente plus à celui d'un remède en quelque sorte. .

    Je te conseil cependant de bien te renseigner sur le web, car même si cette maladie est assez mystèrieuse, il y a quand même pas mal de choses à apprendre.

    Cordialement,
    Europa

    “The science of Psychiatry is now where the science of Medicine was before germs were discovered”
     


    • Publicité



  6. Résilient

    Date d'inscription
    décembre 2006
    Localisation
    Montpellier
    Âge
    36
    Messages
    296

    Re : comment réagir face un schizophréne ? comment l'aider ?

    Ouais sauf qu'ici on est sur un forum à vocation scientifique, alors déjà Dieu tu sais....

    Je ne prends même pas la peine de citer certains passages de ton torchon.

    Si tu connais un schizophrène, tu t'apercevra effectivement qu ' il/elle est peut être intelligent, créateur, mais que celui ci, dans son immense majorité de moments de lucidité, souffre.

    Alors évidemment la schizophrénie est un modele et peut être qu'on l'a un peu trop élargi, mais il en est de même pour beaucoup de maladies.

    Sans étiquette, pas de diagnostic.
    Sans diagnostic, pas de prise en charge.
    On pourrait discuter l'abus de DSM, et aussi les neuroleptiques qui créent des lésions, mais discuter l'existence de cette entité psychologique et tout au moins de son spectre est une hérésie.

    On fait comme on peut, au fur et a mesure des progrès de la science,selon toi donc ce qu'on ne sait expliquer n'existe pas, c'est assez marrant comme conception quand même.

    et enfin je citerai ça pioché dans ton torchon:
    "Nous avons réussi à définir la plupart des maladies de l'espèce humaine... "

    Non nous avons défini des modèles, sur le peu de choses que nous connaissons ou croyons connaitre, ce que l'on définit n'explicite peut être pas ce que l'on souhaite expliciter; ce que nous mesurons ne mesure peut être pas ce que l'on croit mesurer.
    "Il n'est jamais trop tard pour devenir ce que nous aurions pu être". G.Eliot
     

  7. halman

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Âge
    56
    Messages
    906

    Re : comment réagir face un schizophréne ? comment l'aider ?

    Citation Envoyé par marcodonbastoche Voir le message
    Bonjour à tous !

    Un pote à moi est parti dans des délires il y quelques temps. Je l'ai croisé, j'ai cru qu'il était drogué, ça m'a fait flipper.
    Je ne peux avoir beaucoup de nouvelle de lui sans lui sans le contacter directement. J'aimerai donc lui passer un coup de fil, mais je ne sais pas comment lui parler de son comportement, peut être y a t-il des "regles" à respecter pour ne pas le perturber plus. Peut etre que je ne dois pas lui en parler. Moi j'veux l'aider et le soutenir, en gros. ----- Comment réagir ????--------

    Faute de nouvelles, je ne peux dire si il y eu un diagnostique et il commence a se soigner , mais à priori, il sagit de schizophrénie : Il est super mystic, il se prends pour Dieu, pour un prophète, il a "compris", il a "trouvé l'Eveil", il voit une lumière et voit des signes partout ( coincidences).

    2ème question: pensez vous que c'est irréversible ?? sachant que ça doit faire 2 semaines qu'il est comme ça.

    Merci beaucoup pour votre aide.
    Pas forcement schyzophrénie ça.

    Seule sollution avec les dépressifs et schyzophrènes, leur parler normalement comme si de rien n'était.

    Rien de pire quand on est malade que dêtre traité comme un malade, si tu fais ça, il foutra le camp et tu ne le revera plus.

    C'est leur remettre leur maladie dans la tronche, leur remuer le couteaux dans la plaie alors que justement ils font tout pour oublier. Déjà être malade psychiquement c'est une horreur, mais si en plus les gens vous le rebalancent dans la tête, ne pas s'étonner que cela dégénère.

    Pour tout dire je suis passé par là.

    Et les gens qui vous demandent comment ça va, pourquoi tu ne sors pas cela te ferai du bien etc, etc, il n'y a rien de pire pour nous enfoncer encore plus dans la souffrance.

    Et alors là si on leur parles psychotropes et anti depresseurs et psychiatres, alors là ils te considèrent définitivement comme un grand malade et c'est la chute irréversible alors que justement on essaie de ne pas y penser pour limiter la souffrance et pouvoir se mettre la tête hors de l'eau pour s'en sortir.

    Bref, reste son copain comme si de rien n'était, c'est la meilleure thérapie possible.

    Les amies dépressives que j'ai, elle me disent bien qu'être avec moi ça leur fait plus de bien que le psy.

    Parce que je ne leur remet pas leur maladie au visage. Alors que les autres leur font le coup du miroir, ils leurs rebalancent leur image de la malade à leur propre regard, meilleur moyen de les faire s'enfoncer encore plus.
     

  8. Europa73

    Date d'inscription
    octobre 2006
    Âge
    44
    Messages
    1 358

    Re : comment réagir face un schizophréne ? comment l'aider ?

    Citation Envoyé par agil Voir le message
    Pour quelqu' un qui défend des arguments scientifiques, tu ne me semble pas en mesure d' expliquer quoique soit de plus que doctissimo.fr.
    Bonjour agil.

    Il est toujours intéressant d'avoir des avis divergeants pour prendre du recul mais ce Mr Stevens est un avocat spécialisé dans une clientèle à problèmes psy'.

    Il fait une synthèse de plusieurs recherches faites par de vrais spécialistes mais il n'a aucune autoritée & compétences pour se prononcer sur un sujet qu'il croît dominer.

    Comme il est facile d'agir ainsi et de tout remettre en question sans une réelle étude mais juste par des déductions personnelles.

    Ce personnage exprime une opinion qui ne regarde que lui, et qui ne peut aucunement être cautionnable.

    Prudence...

    Cordialement,
    Europa
     

  9. marcodonbastoche

    Date d'inscription
    avril 2007
    Âge
    34
    Messages
    3

    Thumbs up Re : comment réagir face un schizophréne ? comment l'aider ?

    Merci à vous ! tout ça m'aide bien.
    En fait, ne connaissant pas cette maladie, et n'étant pas trop habitué à cotoyer des gens " malades", j'ai flippé sur l'attitude à adopter. Je ne vais pas me poser trop de questions et rester nature.

    Merci encore pour votre sympathique aide.
     

  10. 2eméfékisskool

    Date d'inscription
    mai 2007
    Messages
    4

    Re : comment réagir face un schizophréne ? comment l'aider ?

    la psychatrie est une des zones sinistrées de la medecine française.

    ceci dit qu est ce qui te fait dire que ton ami est skizophrene?

    j ai grandi avec une skizophrene, il s agit de mon pere.la skizophrenie se stabilise a l aide de medicaments mais ne se guerri pas, on ne comprends pas encore bien cette maladie compliquée.

    personnellement c est pas que je me sens calée sur le sujet mais disons que j ai eu largement le temps de tester ce que peut produire comme reaction chez lui mes differents types d intervention dans ses delires .
    et bien je n ai pas reussi a definir de regles pour dire: il faut reagir comme ça ou comme ça.

    je m explique, cela depand des jours, de la nature du delire(crise de paranoia tranquille ou acces de violence incontrolé)
    dans tous les cas, j y ai passé des nuits entieres, raisonner un skizophrene est impossible.il lui faut des medicaments et s il est violent , s il est dangereux, il faut bien garder en tete qu il est malade et meme s il vous soutient qu il y a en face de vous des eléphants bleus qui vont sortir d une soucoupe volante pour vous emmener sur une planete afin de faire sur vous des experiences genetiques, il ne faut pas paniquer, il ne faut pas dramatiser.cela evite en general le "declic".il y a des mots des trucs betes des fois sui font "tilt" comme le detonateur de la bombe.considerer la personne comme un danger , une bombe potentielle qui peut exploser a tout moment.personellement, je faisais le numero des secours de sorte que je n avais qu a appuyer sur une seule touche de mon telephone au cas ou.(non parce qu un jour j ai qd meme failli y passer...)et puis je respirai un grand coup, et j essayais de rentrer dans son monde, sans aucun jugement sans aucun souci de realité.simplement en essyant d explorer son monde interieur, sans chercher a comprendre.
    essayer de chercher la logique la dedans c est comme si on essayai de demander a un handicapé de marcher.perte de temps enorme.
    j ai remarqué une chose.il faut aimer le malade.si on montre a cette personne qu elle est comme ça mais que nous on le sais et qu on l aime qd meme, elle mets le temps qu il faut pour que la crise passe mais, cela tempere.ceci bien sur se passe d inconscient a inconsient.ce sont des gestes qui le montre en aucun cas des mots.
    actuellement, mon pere est interné avec les gens dangereux, j habite loin de la ou il est, et la façon dont on s y prend, est inhumaine.pour moi on ne prends pas assez en compte la soufrance de ces personnes et je me demande, de toute façon si a la longue on peut etre efficace.je m explique. je ne doute pas des competances et des motivations du personnel hospitalier mais, je pense qu a la longue, on est usé.
    alors je pense qu on ne peux réelement aider un malade qu en L AIMANT
    pour le reste mon ami, ce n est pas de ton ressort, un bon psychiatre peut aider....mais jamais il ne guerira.
    je crois que ce sont des etres qui apprenent la tolerance.si on les aime il faut les prendre comme ils sont.
     

  11. Rhedae

    Date d'inscription
    juillet 2004
    Localisation
    Bordeaux
    Âge
    44
    Messages
    3 017

    Re : comment réagir face un schizophréne ? comment l'aider ?

    Salut,

    Personnelement pendant mes phases delirantes (je suis shizo) , je pense que personne ne pourrait me raisonner , je ne pense pas que ce soit utile donc .

    A mon avis, la seule chose de vraiment utile c'est la prise de neuroleptique, qui attenue les symptomes positifs . De plus durant ce genre de phase de déréalisation, ou nous nous prennons pour dieu ou bien nous sentons en nous une mission, ou je ne sais quoi, les informations percues que ce soit de l'environnement materiel ou un eventuel dialogue avec qulqu'un sera toujours deformé .

    Si tu dis a ton ami lorsqu'il t'affirme qu'il est investit d'une mission divine, une connerie pour le faire réagir, il cogitera en fonction de ses pensées interieures mais toujours dans son sens , enfin c'etait mon cas et je pense que cela arrive a beaucoups d'entre nous. De toute facon le ressenti est là, quand tu as des visions mystiques (des hallucinations), c'est difficile d'admetre que tout est normal dans ta vie et que tu es comme les autres , t'a vie est souvent conditionée par ces choses mysterieuses qui t'arrivent et en cherchant a leur donner un sens, tu sombres la plupart du temps dans la ce qu'on appelle la folie.

    Par exemple lors de ce genre de crises , j'interpretai toujours les dialogues avec quelqu'un dans un sens second, et les gens etaient toujours surpris de voir que j'interprétai bizarrement ce qu'ils me disaient, enfin ca c'etait quand je frequentai des gens , ce qui etait tres rare lors de mes dernieres crises, etant donné que je preferai beaucoups plus la solitude, et les gens qu'ils soient de ma famille ou mes proches , si ils voulaient me voir , cela m'angoissait beaucoups, et je repondait ni au telephone ni a a rien du tout , trop occupé par mon dialogue interieur et mon delir, j'en oublié meme de m'alimenter.

    Je pense que quand on en arrive a ce stade , il est urgent de réagir en faisant intervenir des professionnels de la psychiatrie, a mon sens c'est la reaction la plus saine a avoir, meme si cela je le sais n'est pas toujours evident de demander par exemple une hospitalisation d'office. Sans aller forcement jusque la, si le schizophréne accepte un traitement neuroleptique, il a toutes les chances de sortir la tete de l'eau et demystifier son experience .

    Des progrés ont eté fait pour attenuer les effets de cette maladie pas si imaginaire que semble le penser quelque uns sur ce forum , et ce n'est donc plus une fatalité, dans la plupart des ca les medicaments stabilisent le patient et il peut avoir une vie assi banale que n'importe qui .

    Vous semblez inquiet par la violence eventuelle des schizophrène, et je pense cela est assez malsain d'associer violence a schizophrenie, comme le font les medias ,car une etude recente montre que les schizophrènes ne sont pas plus violent que le commun des mortels . Il faut s'enlever de la tete l'image associé a la schizophrénie des centres fermé et des dangereux psychopathes, cela est bon pour faire de l'audimat mais ne reflete pas du tout la realité de cette maladie .
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."
     

  12. 2eméfékisskool

    Date d'inscription
    mai 2007
    Messages
    4

    Re : comment réagir face un schizophréne ? comment l'aider ?

    Vous semblez inquiet par la violence eventuelle des schizophrène, et je pense cela est assez malsain d'associer violence a schizophrenie, comme le font les medias ,car une etude recente montre que les schizophrènes ne sont pas plus violent que le commun des mortels . Il faut s'enlever de la tete l'image associé a la schizophrénie des centres fermé et des dangereux psychopathes, cela est bon pour faire de l'audimat mais ne reflete pas du tout la realité de cette maladie .
    bah c est comme si je disais" tous les chinois sont avares."

    il existe des chinois avares et d autres qui ne le sont pas.il est des gens violents, d autres qui ne le sont pas.aussi pas tout le monde vit la maladie de la meme façon.

    mon pere est malade, il est actuellement soigné mais, par le passé il a pu etre violent, pensant que j etais ensorcellée et qu il etait l' elu, et que dieu lui parlait dans sa tete... je passe les details ...

    en ce qui le concerne, je ne dirais pas qu il a une vie tout a fait normale, ses delires envahissent toujours un peu sa tete, plus ou moins suivant les jours.moi j ai l habitude alors maintenant j use de l humour mais je lache prise .quand il me demande si dieu me parle a moi je lui dis"bah non, mais moi tu sais, je suis pas l' elue...."avec lui, inutile sur certains sujets de discuter.
    lui, sans traitement il est fou a lier.avec un traitement il est un peu bizzare,voire franchement baré suivant les jours mais il est pour lui meme comme pour les autres inofensif, et c est ce qui compte.
     

  13. Widget

    Date d'inscription
    avril 2007
    Localisation
    Normandie
    Âge
    34
    Messages
    325

    Re : comment réagir face un schizophréne ? comment l'aider ?

    je fais également parti de ceux qui n'ont aucune compétences médicales. Mais je connais une des origines de la schizophrénie (passagère ou durable): la consommation de produits comportant de la LSD. Essaye donc de savoir si ton ami est proche du milieu de la teuf (free partie) et s'il consomme du LSD en cachets (appelés LSD, trips, potris, acide) ou bien des champignons (psyllo). si c'est le cas il faut qu'il arrete immédiatement car les dégats peuvent etre irréversibles si la consommation devient régulière et importante.

    mais ce n'est peut etre pas du tout son cas, ce n'est qu'une éventualité.

    en tout cas bon courage et félicitation pour ta volonté d'aider ton ami
     

  14. Jiav

    Date d'inscription
    juillet 2004
    Messages
    8 244

    Re : comment réagir face un schizophréne ? comment l'aider ?

    LSD comme cause de la schizophrénie ce n'est pas si évident. Par contre c'est beaucoup plus évident que ça fait des dommages cérébraux effectivement.
    The opposite of a deep truth may well be another deep truth. Information is physical.
     

  15. Rhedae

    Date d'inscription
    juillet 2004
    Localisation
    Bordeaux
    Âge
    44
    Messages
    3 017

    Re : comment réagir face un schizophrène ? comment l'aider ?

    Salut,

    La thèse selon laquelle le cannabis "declencherait" la schizophrénie semble etre aussi tres discutable .

    http://schizophrenie.unblog.fr/2007/...schizophrenie/

    Je me demande réelement si le probleme est pris a l'envers ou pas, cela me semble tres complexe . Le THC etant une substance hallucinogène (d'apres mon psy, moi aussi j'ai été etonné par cette affirmation) , on peut se demander si certain sujets plus sensibles aux propriétés hallucinogène d'un produit, ne developeraient pas une forme de pathologie liée a cette prise de psychotrope, une pathologie de forme schizophrénique donc due à une experience troublante, voir interpretée comme mystique, qui en quelque sorte pourrait destabiliser le psychisme. Consequence de quoi, l'experimentateur pourrait verser dans la bizarrerie et l'incoherence du fait qu'il a vecu un phenomène qu'il aurait bien du mal a expliqué a son entourage. Le fait aussi que le cannabis n'a pas la reputation d'etre hallucinogene, l'experimentateur peut connaitre un 'bad trip' , ou une frayeur si il commence a entendre ou voir des choses qui n'existent pas sans qu'il puisse penser que le canabis puisse en etre la cause . ce que je veu dire, c'est qui si vous prennez un produit en connaissance de l'effet qu'il procure, certainement le "trip" et moins violent , alors que dans le cas contraire cela pourrait conduire a une certaine destabilisation psychique du sujet.

    "Et il comprit qu’il était seul
    Mais qu’il n’était pas tout seul
    Et c’est alors qu’il vit
    Rien en personne devant lui."


    J prevert (texte entier ici )

    Je pense qu'il est peut etre difficile de vraiment diagnostiqué un etat pathologique du a un mauvais trip et le differencier d'une schizophrénie réelle , il me semble que cela pourrait etre amalgamé , mais c'est une hyppothése qui est personnelle et je ne connai pas la litterature psychiatrique qui permet de dagnostiqué une schizophrénie.
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. Comment l'aider?
    Par anais263 dans le forum Neuropsychologie et Psychologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 28/10/2006, 20h43
  2. comment pour réagir avec les bass d'une musique??
    Par fiascototal dans le forum Électronique
    Réponses: 5
    Dernier message: 29/11/2005, 22h27
  3. Comment faire pour insoler du double face avec une insoleuse
    Par zanzeoo dans le forum Électronique
    Réponses: 1
    Dernier message: 20/07/2003, 13h41