Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Partage d'une expérience de méditation. Que dire de la "décorporation"? dangereux?

  1. explorateurdelaconscience

    Date d'inscription
    février 2009
    Âge
    36
    Messages
    1

    Partage d'une expérience de méditation. Que dire de la "décorporation"? dangereux?

    Bonjour,
    Je voudrai partager une expérience vécu il y a peu de temps.
    Des amis m'ont parlé il y a quelques mois, de "sortie astrale" ou dans un language légèrement plus scientifique de " décoporation". Pour rapidement situé le sujet:

    Dans la projection astrale la personne a la sensation de voir son corps physique depuis l'extérieur de celui-ci.
    On trouve des descriptions de ces sensations dans l'occultisme, dans la magie ou le chamanisme. Elles sont connues des milieux ésotériques, dans le mouvement hippie (les drogues pouvant induire la sensation) et étudiée par la métapsychique et la parapsychologie. Elles furent d'abord connues sous les noms de « bilocation », de « translation » puis de « dédoublement » ou de « décorporation ».
    Les récentes recherches médicales donnent plutôt une explication neurologique à cette sensation.
    D'après une étude récente, environ 10% de la population a expérimenté dans sa vie une telle sensation de sortie du corps.

    Pour revenir à mon expérience personnel, il m'est arrivé à plusieurs reprises pendant mon sommeil, d'atteindre un certain "niveau de conscience" à travers le rêve.
    Puis récemment je me suis intéressé aux différents états cérébraux que peuvent apporter la méditation.
    Etant plus jeune j'ai pratiqué des techniques de relaxation, et de concentration.

    Hier après midi, je me suis donc allongé dans le canapé. J'étais épuisé d'une dure journée de labeur. J'ai donc décidé de faire une expérience celle de la méditation, et d'une étude subjectif de son propre soi, des états de consciences, et de notre cerveau.
    J'ai commencé à respirer avec le ventre, et tout doucement à m'isoler dans mon intérieur. On pourrait avoir la sensation de perdre ses membres qui deviennent lourds et qui s'enfoncent dans le canapé. Actuellement cette étape de la méditation ressemblerait au moment ou l'on s endort, le corps et le cerveau se "déconnecte" l’un de l’autre pour entamer la phase du sommeil. La difficulté est de rester conscient tout le long de ces étapes sans jamais lâcher prise et tomber dans le sommeil. Autre difficulté si l'on reste trop éveillé le cerveau n'accède pas au statut du sommeil.
    Jusqu'à lors mon esprit reste conscient et éveillé. Le cerveau se vide tout doucement, on se sent relaxer, le rythme cardiaque ralenti énormément, ainsi que ma respiration qui devient lourde et lente ( celle du sommeil en fin de compte).
    Dans cette phase de "sommeil-conscient", je me suis amusé à demander à mon cerveau de bouger mes membres ( bras ). Le signal est partiellement inhibé par mon état conscient j'imagine. On pourrait presque croire que l'on sent l'information circulé jusqu'aux bras, mais celui ne répond pas " volontairement". J'ai un peu de mal à décrire cette expérience.
    C'est alors que la fatigue m'a pris et je me suis endormi réellement, du moins inconsciemment.
    1h30 plus tard, Je me suis éveillé. Mes yeux étaient encore fermés, dans un état encore de sommeil, respiration lente, rythme cardiaque lent, corps lourd et "absent" de mon contrôle. ( je mets les guillemets car il n'est jamais vraiment absent, on peut a tout moment volontairement bouger son corps ).
    Je me suis livré donc à la même expérience que précédemment, le but étant de vivre une pseudo"décorporation". Je me suis concentré, ralenti de nouveau ma respiration, mon cœur. Dans cette état de conscience, j'ai donc pensé à sortir de moi-même. Ce qui n'est pas vraiment facile, car notre propre personne, notre raison, ne prend cette information que très peu au sérieux.
    A ce moment la je n'avais auparavant jamais atteint un stade aussi élevé de méditation. Je ne ressentais plus les milles pensées à la seconde qui peuvent traverser notre conscience, je n avais plus qu une pensée celle de me détacher. J'ai compté jusqu' à 3 en me persuadant qu'au bout de trois je me détacherai. Arrivé au bout de 3 il ne passa rien. Mais dans les "secondes, minutes" qui suivirent j'ai été projeté dans un rêve très réelles ( perception très accrue dans l'environnement onirique), et dans un état de conscience aux limites de l'inconscience. Un ami qui actuellement dormait dans la chambre à coté se trouve dans le rêve et me dit :" il a une personne très proche de toi, derrière toi." Je lui réponds: "oui, je sais" sans être inquiet, pas de panique rien. Puis je place ma main derrière mon dos et commence à tirer ( mon enveloppe "astral").
    Tout ce sujet pour finalement parler de la fin qui m'a actuellement beaucoup troublé.
    Au moment ou j'ai tiré, je suis passé dans un état d'éveil complet, j'ai eut d abord l'impression de tomber dans le vide, de par l'arrière de mon cerveau, comme aspirer. La sensation était tellement réel… que’elle me donne encore des frissons quand j’en reparle. J’avais la sensation de perdre le contrôle de tout, ainsi que de mon propre corps. Je ne pouvais plus rien controler, et j avais peur de sombrer dans l’inconscience sans jamais pouvoir me reveiller, puis un son harmonique à plusieurs tonalités à résonner dans mes oreilles, bourdonnant de plus en plus fort. J'ai paniqué, et j'ai voulu me réveiller.
    Le réveil n'était pas instantané, il était difficile, j'ai lutté contre cette perte de contrôle. Pour ensuite revenir très doucement à moi même. Quand mes yeux se sont ouverts, j'ai voulu bouger ma main qui n'a réellement pas répondu à mon appel. Et dans les secondes qui vinrent mon corps difficilement se mut, tout ankylosé.
    Je sentais encore la peur de cette expérience.

    Et je me suis demandé ce qu’il avait bien pu se passer pendant ce moment?

    Est ce dangereux?

    Je souhaiterai encore étudier ces différents états.

    Malheureusement c’est une étude subjective, qui pourrait éventuellement être le fruit de mon imagination. Mais les sensations que l'on y vit sont extrêmement perturbantes.

    -----

     


    • Publicité



  2. [PSO]Fabrice.g

    Date d'inscription
    septembre 2004
    Âge
    39
    Messages
    500

    Re : Partage d'une expérience de méditation. Que dire de la "décorporation"? dangereux?

    Salut,

    Tout d'abord, je voudrais signaler que le numéro de Février de la revue Cortex réserve quelques unes de ses pages sur les phénomènes de décorporation (Out-of-Body Experiences). Suivez ce lien.

    Tu parles dans ton récit de cette expérience d'une sorte de paralysie au réveil. La paralysie du corps pendant les phases de sommeil paradoxal (atonie musculaire) est tout à fait normale. Certaines personnes cependant ressentent également une forme de paralysie à l'endormissement (paralysie hypnagogique) ou au réveil (paralysie hypnopompique).

    Ces formes de paralysie sont souvent accompagnées d'hallucinations[1], ce qui les rends particulièrement angoissante pour ceux qui en font l'expérience. Cet état peut durer plusieurs minutes. Parmi les hallucinations, on recense généralement la peur, mais également des sensations de présence, de flottement, de chute, etc.

    On ne connait pas grand chose sur ce trouble particulier, et sur ces déterminants, par contre, certains facteurs (comme le stress, la lumière, des horaires de sommeils irréguliers,...) sont susceptibles d'en augmenter la fréquence. On pense également qu'environ 25% de la population a fait au moins une fois l'expérience d'un tel phénomène.

    Voilà pour l'approche rationaliste et scientifique de ton expérience. Je ne doute pas que d'autres t'apporteront une vision plus romantique et moins terre-à-terre.

    [1] Généralement, on attribue les récits d'expériences d'enlèvement par des extra-terrestres à ce phénomène.
     

  3. jix034

    Date d'inscription
    mars 2010
    Messages
    1

    Re : Partage d'une expérience de méditation. Que dire de la "décorporation"? dangereux?

    Je vois que le sujet date deja de plus d'un an mais neanmois je constate que l'on a la meme approche du problème autant dans la manière de proceder que sur les sensations éprouvées. Peut etre as tu encore les notifications par mail vis à vis encore de ce sujet là. Je serais ravi de faire partager mon experience et mes analyses de mon coté. La conscience laisse place encore a de nombreux mystères et il est plus que normal d'essayer de les decouvrir, que ça soit avec soi meme ou avec les autres
     

  4. gabriel77

    Date d'inscription
    février 2012
    Messages
    1

    Re : Partage d'une expérience de méditation. Que dire de la "décorporation"? dangereux?

    Bonjour, je réagis moi aussi avec retard mais pour moi beaucoup de ce genre de témoignages faisant le lien entre méditation et "OOBE" sont le fruit d'une confusion ("hallucination" étant un terme un peu péjoratif..), qui touche en général les neophytes (dans les 10-20 premieres séances).
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. La science du "Comment?" peut-elle dire "POURQUOI?" au moins une fois?
    Par Jean-Michel Tengang dans le forum Epistémologie et Logique
    Réponses: 83
    Dernier message: 12/07/2017, 22h12
  2. [Biochimie] ِQue veux dire le "X" dans les concentration
    Par Mybio dans le forum Biologie
    Réponses: 12
    Dernier message: 03/04/2016, 20h56
  3. Saurez-vous la trouver et me dire "qui" c'est :-) ?!
    Par Zouzoute dans le forum Identification des espèces animales ou végétales
    Réponses: 3
    Dernier message: 05/09/2008, 09h12