Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Page 2 sur 2 PremièrePremière 2
Affichage des résultats 31 à 56 sur 56

Les sources de motivation : s'y concentrer ?

  1. jmasclef

    Date d'inscription
    décembre 2005
    Localisation
    Lyon
    Âge
    40
    Messages
    517

    Re : Les sources de motivation : s'y concentrer ?

    Citation Envoyé par Simplemind
    Voici donc les définitions que je propose en attendant mieux. Définitions d'auteurs ayant des points de vues et venant de domaine très différents)
    "La motivation est un désir du sujet focalisé sur un objet et engagé dans un projet."
    "c'est tout ce qui est moteur qui pousse à agir"
    "Processus psychologiques qui cause l'apparition, l'orientation et la persistance d'actions volontaires dirigées vers les buts."
    Celle que je préfère et la première car elle contient les trois éléments clés de la motivation.

    A plutarque
    Citation Envoyé par Simplemind
    Tu as raison sur les différents points (auxquels je répondrais) mais cela nécessite de ne pas perdre ou de ne pas mélanger les différents éléments.

    Voici donc les définitions que je propose en attendant mieux. Définitions d'auteurs ayant des points de vues et venant de domaine très différents)
    "La motivation est un désir du sujet focalisé sur un objet et engagé dans un projet."
    "c'est tout ce qui est moteur qui pousse à agir"
    "Processus psychologiques qui cause l'apparition, l'orientation et la persistance d'actions volontaires dirigées vers les buts."
    Celle que je préfère et la première car elle contient les trois éléments clés de la motivation.

    A plutarque
    Bonjour à tous !

    En ce qui concerne les "processus psychologiques", je me demande si la notion de motivation ne doit pas rester dans le champ du conscient au risque de partir sur des thèses plus psychologiques que phylosophiques.

    La motivation relève pour bcp de la justification d'un individu dans ses actes: "Quelles sont vos motivations ?" On pense ici au mot "mobile" qui partage la même étymologie et relève aussi de la justification. "Quel est le mobile du crime ?"
    On peut alors visualiser une autre "motivation" qui devient intégration sociale. Je ne peux prendre part que si je peux justifier ma présence et mon action. On retombe sur le dépressif qui ne trouve pas de goût à la vie et donc pas de justification possible à ses actes. La motivation est alors légitimité à vivre et agir.

    Retrouver la motivation passerait, dans cette optique, par une réintégration de l'individu dans un projet de groupe où le groupe prend le relai de l'individu dans l'allégation des motivations. Le groupe donne alors le sens des actes à l'individu qui les a perdu. N'est ce pas la pratique de beaucoup de sectes ?

    Simplemind, tes définitions couvrent elles un cas bien réel qui est que qqn peut être motivé à l'action portée sur objet/projet mais motivé par un autre objet/projet.
    Par exemple, si je suis motivé à satisfaire et obtenir reconnaissance de mon patron: je peux être acharné à l'action sans que l'action ne soit ma motivation en elle même. Ces définitions couvrent elles ce cas ?

    J.

    -----

     


    • Publicité



  2. Simplemind

    Date d'inscription
    novembre 2005
    Messages
    703

    Re : Les sources de motivation : s'y concentrer ?

    Citation Envoyé par jmasclef
    Bonjour à tous !

    En ce qui concerne les "processus psychologiques", je me demande si la notion de motivation ne doit pas rester dans le champ du conscient au risque de partir sur des thèses plus psychologiques que phylosophiques.
    Bonjour jmasclef
    Les ressorts de la motivation sont exclusivement psychologiques qu'ils soient conscient ou inconscients.
    Ceci dit c'est dans le domaine social en général que le fait de l'individu motivé apparaît et dans ce domaine de l'interdépendance qu'il trouve à satisfaire ces besoins.
    Deux approches sont très utiles soit celles du contenu et du processus.

    Pour faire simple celles du contenu sont celles des pulsions et des désirs qui sont à l'origine d'une tension qui génèrera des besoins visant à satisfaire les désirs.

    Les approches par les processus cherchent d'avantage à comprendre ce qui conduit la personne à agir et ce qui peut expliquer ses comportement dans une situation donnée.
    Très schématiquement la compréhension ce fait d'une part, par une recherche du contenu (composition) des motivations, et d'autre part par une recherche sur leur fonctionnement ou le comment est privilégié sur le pourquoi.

    A tout'
     

  3. Simplemind

    Date d'inscription
    novembre 2005
    Messages
    703

    Re : Les sources de motivation : s'y concentrer ?

    Citation Envoyé par Aigoual
    Donc prenons la première.
    J’ai un sujet, qui à un désir, tendu vers un objet (but) organisé dans un projet (une structure d’action)

    Supposons que je supprime l’un des termes :

    Si le désir n’est pas celui du sujet, l’action vers le but persiste, mais dans la souffrance d’une contrainte qui peut devenir insupportable, sauf à accepter la soumission.
    La motivation n’est plus mienne, même si elle continue à s’exercer à travers moi.
    Prototype : l’esclave.

    Correct ?

    Amicalement,

    Aigoual.
    Bonsoir Aigoual

    je répond sur chaqu'un des points séparément pour éviter les réponses trop longues si tu veux bien.

    Correct? oui et non
    Si le désir n'est plus celui du sujet 1°) cela ne sous entend pas que le primo désirant n'a plus sont désir. 2°) il n'y pas suppression du terme "désir" Il y a seulement quelqu'un d'autre qui essaie de lui imposer le sien.
    Donc dans ce cas tu changes d'individu donc on ne parle plus de la même motivation mais de celle d'un nouvel acteur.
    Mais poursuivons sur la proposition de l'esclave, il est certes contraint mais jamais totalement (c'est d'ailleurs l'échec du Taylorisme qui le montre). Donc l'esclave va momentanément surseoir à son désir principal et éventuellement faire de la chute du tyran ou du persécuteur sont but. A l'occasion d'ailleurs l'esclave se transformera en rebelle, évadé, émeutier, révoutionnaire prouvant ainsi qu'il n'avait cure de la motivation du persécuteur et que la sienne est bien resté intact.

    La supression de ce terme ne me paraît donc pas possible par la seule volonté d'un tiers qui lui dira cause toujours tu m'interesses en quelque sorte !

    A suivre

    Edité : veuillez bien baliser le terrain des citations, pour une meilleur lisibilité et claire par
    [ Q U O T E ] et [ / Q U O T E ] (sans espaces).


    Shokin
    Dernière modification par shokin ; 06/01/2006 à 02h26.
     

  4. Aigoual

    Date d'inscription
    septembre 2005
    Messages
    701

    Re : Les sources de motivation : s'y concentrer ?

    Salut SimpleMind,

    Mes propositions sont de pures abstractions, bien sûr...
    Me doute bien qu'il y a impossibilité de suppression totale du désir, par exemple, ou des autres termes.

    Mais continue, c'est intéressant.

    Amicalement,

    Aigoual
     

  5. jmasclef

    Date d'inscription
    décembre 2005
    Localisation
    Lyon
    Âge
    40
    Messages
    517

    Re : Les sources de motivation : s'y concentrer ?

    Citation Envoyé par Simplemind
    Bonjour jmasclef
    Les ressorts de la motivation sont exclusivement psychologiques qu'ils soient conscient ou inconscients.
    Je te suis entièrement sur le fait que la motivation en elle même relève du champ psychologique uniquement.
    Ce que j'ai voulu dire est que son étude peut aussi s'entreprendre philosophiquement et qu'une thèse provenant de la psychologie relève toujours d'une école de pensée et donc parfois difficile à justifier quand elle ne s'apréhende plus spontanément. Ce qui reste heureusement le cas dans ce que tu as expliqué.

    J.
     


    • Publicité



  6. Simplemind

    Date d'inscription
    novembre 2005
    Messages
    703

    Re : Les sources de motivation : s'y concentrer ?

    Citation Envoyé par Aigoual

    Si les désirs du sujet s’expriment dans l’action, mais que le but manque, on peut supposer une quête effrénée de jouissance, toujours inassouvie, jamais atteinte.
    Ma motivation s’éparpille en tout sens, uniquement bordée par ce qui est extérieur à moi.
    Prototype : le tyran.
    )
    Dans la quête effrénée de jouissance on ne peut pas dire, sauf à ce placer d'un point de vue morale, qu'il y ait éparpillement.
    Au contraire on pourrait montrer que ce n'est pas la jouissance qui est recherchée (même si au passage cela fait quand même jouïr ) mais quelque chose qui fantasmatiquement serait plus fort que la jouissance : c'est que l'on voit en partie dans les nouveaux symptômes. Donc le sujet reste au contraire très centré sur son objet, dont il ne connaît pas très bien le contour ni la finalité, ce qui finalement lui fait problème sans affaiblir sa motivation.

    A l'année prochaine il faut que j'aille ouvrir les huitres
     

  7. Aigoual

    Date d'inscription
    septembre 2005
    Messages
    701

    Re : Les sources de motivation : s'y concentrer ?

    Citation Envoyé par Simplemind
    A l'année prochaine il faut que j'aille ouvrir les huitres
    Ben moi, faut que j'arrose la poularde...

    Bon âne et bonne sans thé, etc. etc. !

    Aigoual.
     

  8. jmasclef

    Date d'inscription
    décembre 2005
    Localisation
    Lyon
    Âge
    40
    Messages
    517

    Question Re : Les sources de motivation : s'y concentrer ?

    Je vous présente mes meilleurs voeux à tous !
    Je me pose quelques questions fondamentales dont j'aimerais connaître votre avis. Voici la première:
    Les besoins de survie entrent ils pour vous dans la catégorie des motivations ? Manger, boire, dormir, se reproduire ?
    Même si on ne peut pas parler de "projet" de survie, ces besoins poussent les êtres à agir chaque jour et sont donc moteurs de leurs actes.
    S'ils sont motivations, pouvont nous dire que les animaux sont aussi alors motivés ?
    S'ils ne le sont pas, comment distinguer les désirs portant sur les besoins de survie et les désirs entrant dans la catégorie des motivations ?
    Merci pour vos réponses,
    J.
     

  9. Aigoual

    Date d'inscription
    septembre 2005
    Messages
    701

    Re : Les sources de motivation : s'y concentrer ?

    Citation Envoyé par jmasclef
    Les besoins de survie entrent-ils pour vous dans la catégorie des motivations ?
    Hé bien, si l’on s’appuie sur la définition de Simple Mind concernant la motivation, qui serait le désir d’un sujet tendu vers un but encadré par un projet.

    J’aurais tendance à dire que les besoins de survie sont effectivement des buts à atteindre, imposés par des nécessités vitales.
    Cependant, "besoins" et "désirs" ne sont pas exactement équivalents.
    Le désir part bien du sujet, alors que le besoin s’impose à lui.

    Donc, pour répondre à ta question, on pourrait identifier le besoin comme un moteur, mais pas comme une motivation.

    Pour illustrer la distinction, peut-être peut-on utiliser l’exemple de l’anorexie, par laquelle la forte motivation du sujet va explicitement à l’encontre de ses moteurs de survie, parfois jusqu’à la mort.

    Le schéma est probablement réducteur.
    Il devrait être possible de détailler en quoi nos désirs se structurent sur nos besoins, et comment nous utilisons ces mêmes désirs afin d'asservir ces besoins qui nous asservissent...

    Il y a ici une boucle rétroactive qui ne me parait pas inintéressante.

    Amicalement,

    Aigoual.
     

  10. jmasclef

    Date d'inscription
    décembre 2005
    Localisation
    Lyon
    Âge
    40
    Messages
    517

    Re : Les sources de motivation : s'y concentrer ?

    Le besoin définit les échanges de l'être avec ce qui n'est pas lui mais dont il dépend.
    La non satisfaction d'un besoin entraîne une montée de tension qui vise à focaliser l'intention sur le besoin.
    La satisfaction d'un besoin apporte du plaisir.
    Je pense que c'est lorsque l'envie de répéter le plaisir de la statisfaction prend le pas sur la satisfaction du besoin que le besoin est transformé en désir. Comme surconsommer pour ne pas manquer.
    Je parle ici des désirs CONSCIENTS.
    Le désir devient la cristallisation d'un besoin. On associe une dépendance superficielle (sexe, boisson, cuisine...) à ce qui est un besoin vital au départ.
    J'ai l'IMPRESSION (lol) que tout ceci ça va dans un certain sens:
    Si on considère que la conscience humaine est biologiquement superficielle (comme une cerise sur le gateau);
    si ses motivations ne s'associent pas à des besoins vitaux, elles ne sont pas non plus vitales;
    QUE tout est fait pour que la conscience ne traite plus avec le besoin vital; que tout est cristallisé.
    Je me demande s'il existe une explication psychologique à l'apparition de la conscience telle que nous la conaissons dans l'espèce humaine. Pas une explication du comment mais du pourquoi, cad quel est l'apport de la conscience ? L'activité consciente améliore-t-elle l'harmonie dans un être ?
    "Toute connaissance dégénère en probabilité." D. Hume
     

  11. Aigoual

    Date d'inscription
    septembre 2005
    Messages
    701

    Re : Les sources de motivation : s'y concentrer ?

    Citation Envoyé par jmasclef
    Je me demande s'il existe une explication psychologique à l'apparition de la conscience telle que nous la connaissons dans l'espèce humaine. Pas une explication du comment mais du pourquoi, cad quel est l'apport de la conscience ? L'activité consciente améliore-t-elle l'harmonie dans un être ?
    L'activité consciente améliore-t-elle l'harmonie de l'être ?
    C’est à dire, dans le langage de l’éthologue ou du biologiste, la conscience serait-elle un atout évolutif dans la quête permanente du maintien de l’homéostasie qui est le signe du vivant ?

    J’aurai tendance à répondre par oui, même si le coût à payer en est très élevé.

    Le fait d’avoir une conscience, capable de remanier les désirs bien au-delà des simples besoins de survie, en fonction de buts qui peuvent être d’autant plus variés qu’ils ont la capacité du virtuel, dans des stratégies formelles et conceptuelles de très haut niveau d’abstraction, me paraît effectivement un atout évolutif majeur.

    Le coût à payer en revanche, c’est qu’en cas d’échec, les outils de la conscience peuvent tout aussi bien se retourner contre l’homme, avec autant d’efficacité qu’ils en ont pour son succès.

    Etre capable de remanier le désir pour contraindre les besoins de survie à son service, rend l’homme capable de toutes les conduites suicidaires imaginables, jusqu’au suicide lui-même, individuel ou collectif…
    La quête de douleur du masochiste est un exemple de détournement des signaux vitaux les plus élémentaires, mis au service de son désir.
    Le tragique parcours de l’anorexique en est un autre.
    Et aussi la négation de soi du dépressif…

    Sans parler bien sûr de ces engagements collectifs qui peuvent conduire des individus à volontairement offrir leur vie pour une cause ou une idée, supporter la torture, la faim ou la soif, renoncer à la jouissance ou simplement au confort, ou encore se faire sauter dans un lieu public ou dans des avions.

    (Attention : sans présomption des hiérarchies de valeurs : Il ne s’agit pas d’affirmer que le sacrifice du saint vaut celui du fanatique. Simplement, ce n’est pas la question ici)

    Amicalement,

    Aigoual.
     

  12. jmasclef

    Date d'inscription
    décembre 2005
    Localisation
    Lyon
    Âge
    40
    Messages
    517

    Re : Les sources de motivation : s'y concentrer ?

    A-t-on connaissance de comportements suicidaires chez les animaux ?
    Peut etre y a-t-il un lien entre cristalliser les besoins de survie et les outrepasser ?
    L'anorexie mortelle, le suicide pour une doctrine... Comment expliquer que le cerveau outrepasse sa loie fondamentale de survie ?

    J.
    "Toute connaissance dégénère en probabilité." D. Hume
     

  13. Simplemind

    Date d'inscription
    novembre 2005
    Messages
    703

    Re : Les sources de motivation : s'y concentrer ?

    Citation Envoyé par jmasclef
    A-t-on connaissance de comportements suicidaires chez les animaux ?

    J.
    Si l'on bien s'entend sur le mot suicide, on peut voir effectivement des formes de suicides chez les animaux.
    Evidemment on ne rapporte pas le cas de singes qui se soit passer la corde au cou par un acte volontaire après avoir demandé à leur propriétaire deux mêtres de corde. Mais les exemples sont nombreux d'anoréxie et de marasme (au sens de Spitz) chez les animaux de laboratoires (dont les dauphins et des rats, chats et singes, lémuriens, etc...) ou vivant dans certains zoo ou ménageries. Ils se laissent mourir de ce qui peut apparaître comme une forme de désespoir sévère les amenant à renoncer à vivre par manque d'alternative positive vis à vis de leur situation.

    A+
    C'est au pied du mur qu'on voit mieux le mur
     

  14. Aigoual

    Date d'inscription
    septembre 2005
    Messages
    701

    Re : Les sources de motivation : s'y concentrer ?

    Citation Envoyé par Simplemind
    Si l'on bien s'entend sur le mot suicide, on peut voir effectivement des formes de suicides chez les animaux.
    Evidemment on ne rapporte pas le cas de singes qui se soit passer la corde au cou par un acte volontaire après avoir demandé à leur propriétaire deux mêtres de corde. Mais les exemples sont nombreux d'anoréxie et de marasme (au sens de Spitz) chez les animaux de laboratoires…
    Oui, il semble bien.

    On peut cependant retenir l’idée du suicide comme étant l’ultime réponse possible face à des contraintes environnementales contradictoires et insolubles.

    Dans ce cas, il y a bien analogie en continuité entre le suicide de l’animal (stress destructeur et finalement mortel) et le suicide chez l’homme.

    Sous réserve de préciser que chez l’animal, l’environnement est majoritairement externe à ce qu’il est, tandis que chez l’homme, il est en grande partie interne, psychologiquement intériorisé (l’homme est son propre environnement)

    Nous aurions donc en quelque sorte :
    - Le suicide animal, c’est lorsque le milieu externe ne lui permet plus de vivre.
    - Le suicide humain, c’est lorsque l’homme ne permet plus à l’homme de vivre.

    Ce qui permet parfois d’observer chez ce dernier, quelque chose qui serait à l’opposé du suicide, à savoir une exceptionnelle capacité à résister et survivre aux environnements les plus destructeurs.
    Ce qui boucle sur la résilience dont nous parlions au début du fil.

    Au fait, c’est qui Spitz ?

    Amicalement,

    Aigoual.
     

  15. Simplemind

    Date d'inscription
    novembre 2005
    Messages
    703

    Re : Les sources de motivation : s'y concentrer ?

    Bonjour Aigual

    René Arped Spitz est Psychiatre et psychanalyste d'origine hongroise mais américain qui à mis en lumière dans les années 40 à 50 ce qu'il a nommé notamment le marasme chez les nourissons.
    Convaincu de l'influence prépondérante de l'environnement sur la croissance de l'enfant, Spitz a étudié les nourrissons placés en institution et a comparé deux milieux différents. L'un était une crèche pénitentiaire où des mères emprisonnées s'occupaient de leur bébé. Le deuxième était une pouponnière où les enfants, séparés de leurs mères, bénéficiaient de l'hygiène, de la diététique et des soins médicaux assurés par un personnel qualifié. Spitz fut le premier étonné des résultats. Le développement et la santé des nourrissons "de prison" étaient de loin meilleurs que ceux de la pouponnière, surtout lorsque ces derniers avaient vécu quelques mois avec leur mère avant le placement. Ces enfants dépérissaient sur les plans physique et intellectuel dans le cadre d'un véritable syndrome dépressif. Cet état, nommé "hospitalisme" est dû à la séparation précoce d'avec la mère et à son non-remplacement par un "substitut" convenable. En effet, si les besoins corporels des bébés étaient satisfaits, le personnel, trop peu nombreux, ne pouvait combler leurs désirs affectifs et sociaux.
    L'ouvrage de référence est De la naissance à la parole. (La première année de la vie) P.U.F., éd., Paris, 1968
    Une autre histoire malheureusement vraie a été rapportée à la suite de ces études. Un roi s'était mis dans la tête de connaître la langue utilisée par Dieux. Il préleva sur la population une vingtaine de nourisson à la sortie de la matrice. Les personnes en charge des nourissons devaient être masqués pour ne pas que l'on puisse lire sur leur lêvres et bien sûr elles avaient une interdiction absolue de parler aux nourrissons et entre-elles. Le roi pensait que lorsque les enfants seraient au temps de la parole il utiliserait celle de Dieu et donc de savoir de quel quartier de Babel il était issu. Evidemment tous les enfants sans exceptions sont mort en quelques mois malgrès les soins hors pairs prodigués.

    Voili Voilou
     

  16. rubi

    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Algerie
    Âge
    29
    Messages
    51

    Re : Les sources de motivation : s'y concentrer ?

    bonjours, je vais vous poser quelque questions, j'espere que j'aurai des reponces, merci d'avance.
    porquoi je ne peux pas me concentrer sur ce qui se passe dans le monde exterieur, par exemple quand quelqu'un me parle, j'entend ce qu'il dit mais quand il termine, je ne me souviens et ne comprend plus ce qu'il etait entrain de dire, surtout si le sujet ne m'interesse pas.la meme chose se passe avec le prof pendent le cours, je ne comprend pas parceque je ne suis pas attentivement ce qu'il dise, et quand j'essaye de le faire, je sens que ma tete va exploser, mais quand je lis toute seule le cours je comprend facilement, sachant que j'ai eu toujours de bonnes notes.
    les gens aussi ne me comprenent pas bien, car je ne trouve pas les "equivalent en mots" de mes pensées.
    j'oublis souvent le chemin que j'ai suivis parceque je sens mon cerveau est tout le temps occupé mais je ne sais pas de quoi il s'agit cette occupation.
    pardon si se n'etait pas claire, et merci de me donner votre avis.
     

  17. kinette

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    Centrale!
    Messages
    16 270

    Re : Les sources de motivation : s'y concentrer ?

    Bonjour rubi,
    Ca vaut peut-être le coup que tu consultes quelqu'un, même si d'après ce que tu dis, ta situation n'est pas particulièrement handicapante.
    Peut-être as-tu une forme de dyslexie (ou peut-être tout autre chose).

    Cordialement,
    K
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.
     

  18. rubi

    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Algerie
    Âge
    29
    Messages
    51

    Re : Les sources de motivation : s'y concentrer ?

    bonjours Kinette, merci beaucoup pour ta reponse,
    non j'ai pas ce genre de problemes, je reussie presque toujours au examens ecrits, mais c'est tout a fait le contraire en ce qui concerne les examens orales, je crois que je n'ai pas de confiance en moi, j'ai toujours peur de parler et je reste tout le temps seule et ça ne me derange pas, mon pere me dit toujours que la solitude a des mauvais effets psychologiques, mais je ne peut rien faire, je ne suis pas très sociable.
    ( pardon pour les fautes je ne metrise pas bien le français)
     

  19. kinette

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    Centrale!
    Messages
    16 270

    Re : Les sources de motivation : s'y concentrer ?

    Citation Envoyé par rubi Voir le message
    bonjours Kinette, merci beaucoup pour ta reponse,
    non j'ai pas ce genre de problemes, je reussie presque toujours au examens ecrits, mais c'est tout a fait le contraire en ce qui concerne les examens orales, je crois que je n'ai pas de confiance en moi, j'ai toujours peur de parler et je reste tout le temps seule et ça ne me derange pas, mon pere me dit toujours que la solitude a des mauvais effets psychologiques, mais je ne peut rien faire, je ne suis pas très sociable.
    ( pardon pour les fautes je ne metrise pas bien le français)
    Bonjour,
    Il y a différentes sortes de dyslexie. J'ai eu une amie qui était atteinte de dyslexie, et elle expliquait qu'elle avait surtout un problème à comprendre le langage oral, à distinguer les phonèmes et les mots. Pour l'écrit elle avait par contre beaucoup moins de problèmes, et elle a suivi des études sans problème.
    Bref il faudrait voir si dans ton cas l'analyse et la compréhension de ce que tu entends est normale, ou rencontre un petit dysfonctionnement à l'origine de ta difficulté de concentration.

    Le fait d'aimer être seul n'est pas un problème si c'est vraiment un trait de personnalité (selon les gens on a plus ou moins besoin de contact social). Par contre si c'est lié à une angoisse, une peur des autres, ça peut être utile d'essayer de lutter contre, afin de se sentir mieux. Ton message n'est pas très clair sur ce point, car tu parles de peur, et en même temps du fait qu'être seule ne te dérange pas. On peut ne pas aimer trop être avec d'autres personne, et aimer la solitude, mais sans pour autant avoir peur des autres...

    Cordialement,
    K
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.
     

  20. rubi

    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Algerie
    Âge
    29
    Messages
    51

    Re : Les sources de motivation : s'y concentrer ?

    bonjours,

    en realité je ne comprends pas bien ce qui me passe, peut etre que j'ai le meme probleme que ton amie, j'ai des difficultés d'analyser et comprendre ce que j'entends et ça se passe involontairement, au debut je me concentre puis après un moment je perds tout !

    en ce qui concerne la solitude, je crois que c'est la concequence de mon probleme, je reste seule pour iviter les discutions, parce que dans tout les cas et quelque soit le sujet, je ne peut pas participer à cette discution.
    mes amies disent que je suis très timide, mais j'ai peur que les gens pensent que je suis "idiote"
    s'il te plait kinette dit moi si mon probleme à une relation avec l'intelligence?
    MERCI
     

  21. kinette

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    Centrale!
    Messages
    16 270

    Re : Les sources de motivation : s'y concentrer ?

    Bonjour,

    Pas la peine de douter de ton intelligence: tu t'en sors bien à l'école, tu t'exprimes sur ce forum très correctement (mieux que beaucoup!!!) et la façon dont tu t'exprimes ne me semble pas démontrer que tu sois bête!

    De plus si tu as effectivement un problème de dyslexie, le fait que tu t'en sortes pas si mal montre au contraire un bonne capacité d'adaptation. Mais pour en avoir le coeur net, il faudrait déjà essayer de comprendre si tu es dyslexique, ou si tu as un autre problème (ça peut aussi être un déficit auditif non détecté, ou tout autre chose!).

    Bref, je t'encourage à consulter un médecin, pour essayer de déterminer les difficultés que tu ressens.
    Bon courage, et tiens-nous au courant!

    K
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.
     

  22. rubi

    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Algerie
    Âge
    29
    Messages
    51

    Re : Les sources de motivation : s'y concentrer ?

    Bonjours,
    merci beacoups Kinette pour ton rassurement et tes conseilles, j'espere avoir le temps et surtout le courage pour consulter un médecin.
    je te remerci infiniment pour ta patience et ta gentillesse.
    Dernière modification par rubi ; 09/11/2007 à 08h56.
     

  23. Cyrille999

    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 729

    Smile Re : Les sources de motivation : s'y concentrer ?

    Citation Envoyé par shokin Voir le message
    A priori, je distingue deux types de réelles sources de motivation relativement stable :

    - les passions (aimer une fille, aimer les échecs, aimer la nature, etc.)
    - buts (je veux préserver la nature, je veux être heureux, je veux obtenir un emploi stable, etc.)

    Voilà donc... pour commencer...
    Bonjour,

    Pour commencer, je suis motivé par...répondre un peu à ta question, quand je dis un peu...ce n'est pas parce que je ne suis pas motivé...mais parce que je manque de temps...

    Mais je suis motivé, parce que, selon moi, les motivations sont les racines de la psychologie...

    Mais...je constate...que tu as découvert des sources de motivations essentielles...

    En fait, tu as décrit l'Essentiel: L'amour (que tu appelles passion...)...

    Ce qui nous motive, ce sont des forces d'amour...Préserver la nature (Amour de celle-ci), avoir un emploi fixe (Amour de la sécurité), etc....

    Mais si tu es très motivé par les motivations, je te conseille (en plus de la longue liste passionnante de SimpleMind d'auteurs réputés dans ce domaine);

    Un ouvrage "standard" qui te présente différentes "visions" des motivations:
    Understanding Motivation and Emotion de Johnmarshall Reeve

    Un grand classique des auteurs de la motivation, un de ceux qui ont créé la psychologie positive: Abraham Maslow "Vers la psychologie de l'être"



    Citation Envoyé par shokin Voir le message
    Je me pose maintenant une question plus difficile :

    comment se créer une réelle source de motivation quand on n'en a pas ?

    Shokin
    A part quelques pathologies lourdes psychotiques (mélancolie, certaines épisodes apathiques dans la schizophrénie, certaines anomalies frontales), il est très rare de ne "pas avoir de source de motivation"...

    Après, si par hasard, il existait des individus de ce type, un bon psychologue familier avec les motivations serait titiller les forces moteurs qui sommeillent en lui...

    Du point de vue "externe" (c'est à dire une personne qui ne serait pas motivée), c'est l'objectif des leaders, des idéalistes, des passionnés de tous genres, des enseignants de motiver....

    Quant aux récompenses qui sont selon toi 'fausses motivations", apparemment tu es déconnecté du réel
    Attention: ce n'est pas parce que TOI, ça ne te fait pas vibrer, que ce n'est pas le cas d'autres personnes...

    Quant aux renforcements négatifs tels que les punitions, etc....ils "éliment" temporairement les motivations


    Cyrille
     

  24. kinette

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    Centrale!
    Messages
    16 270

    Re : Les sources de motivation : s'y concentrer ?

    Citation Envoyé par rubi Voir le message
    Bonjours,
    merci beacoups Kinette pour ton rassurement et tes conseilles, j'espere avoir le temps et surtout le courage pour consulter un médecin.
    je te remerci infiniment pour ta patience et ta gentillesse.
    Salut Rubi,
    Bon, pas la peine de me remercier à ce point
    Je ne peux que te dire ce que je ressens, et ce que je pense à partir de ce que tu décris. j'ai peut-être tout faux.
    Pour consulter un médecin, tu peux commencer par ton généraliste et aller le voir en même temps pour autre chose (vérifie que ton carnet de vaccination est à jour par exemple ).
    Normalement ton généraliste devrait ensuite, d'après ce qu'il constate et ce que tu lui expliques, t'orienter vers un spécialiste.
    Je pense que tu n'as pas à avoir d'inquiétude particulière: si tu as vraiment des problèmes à suivre une conversation ou quelqu'un qui parle, ça peut venir d'un problème d'audition, ou ensuite du traitement de l'information en aval. Ce n'est pas à toi de faire le diagnostic, même si tu en as une idée, donc tu n'as pas à expliquer plus que ce qui te pose problème à ton médecin.
    Laisse de côté toutes tes inquiétudes sur tes capacités, ta personnalité, etc...

    Bon courage,
    K
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.
     

  25. MaliciaR

    Date d'inscription
    août 2007
    Localisation
    Europe
    Messages
    3 401

    Re : Les sources de motivation : s'y concentrer ?

    Citation Envoyé par Aigoual Voir le message
    [...] je tire ma certitude d’être, de la somme de tout ce qui me nie…
    Je suis moi, parce que les autres sont.
    Mais si jamais aucun de ces autres ne vient témoigner du fait qu’ils sont, alors comment puis-je être moi ?

    [...]

    Amicalement,

    Aigoual.
    Bonjour,

    Ce raisonnement est très intéressant et m'interpelle...
    Selon moi, tout ce qui me nie m'enlève la certitude d'être... Je suis d'accord que le "Je" se définit par le "Tu", càd dans l'opposition de deux entités, mais cette opposition est-elle forcément négation?

    Comment chacun de ces Autres, de ces "Tu", témoignent qu'il est?

    Cordialement,
    An expert is one who knows more and more about less and less.
     

  26. tiou!

    Date d'inscription
    novembre 2007
    Âge
    30
    Messages
    4

    Re : Les sources de motivation : s'y concentrer ?

    Citation Envoyé par shokin Voir le message
    Salut à toutes et à tous,

    ne trouvez-vous pas que beaucoup de personnes manquent de motivation dans notre société ? comment alors motiver, se motiver soi-même ? quelles sont nos sources de motivations ? d'où vient le manque de motivation ? comment prévenir ou guérir ?

    Je signale que ce que je vais dire vient de mes réflexions et expériences et non d'une méthode que j'aurais lue dans un texte quelconque. Je vais essayer toutefois de structurer clairement mes propos.

    A priori, je distingue deux types de réelles sources de motivation relativement stable :

    - les passions (aimer une fille, aimer les échecs, aimer la nature, etc.)
    - buts (je veux préserver la nature, je veux être heureux, je veux obtenir un emploi stable, etc.)

    auxquelles j'oppose :

    - les fausses sources de motivation (qui ne motivent pas vraiment) : les punitions, les récompenses, l'impossibilité technique.

    Les sources de démotivations peuvent également se diviser en deux parties similaires.

    1. Pourquoi se concentrer sur nos sources de motivations ?

    Ce sur quoi je me concentre l'emporte souvent sur ce que j'oublie ou néglige.

    Exemples :

    A) Je visite une partie d'une ville, partie que j'associe à cette ville. Si je visite seulement cette partie de la ville et que je l'apprécie, je serai plus motivé à retourner voir cette ville. Si je visite seulement une autre partie de la ville, et que je n'apprécie pas, je serais moins motivé à retourner voir cette ville. [Raisonnement simplifié, abstraction faite d'autres sources de motivation comme "pourquoi je l'ai visitée".]

    B) Il y a des liens entre économie et politique (entre biologie et chimie aussi, c'est juste un exemple). Disons que j'aime l'économie et pas la politique. Il y a également des liens entre ces deux domaines et le droit. Mais je ne connais pas le droit. Si je me concentre sur l'économie pour commencer le droit, j'aurais plus de probabilités d'apprécier le droit que si je me concentre sur la politique (et ses liens avec le droit).

    Donc le fait de me concentrer sur ce que j'aime augmentera les probabilités que j'aime d'autres choses auxquelles je commence de m'intéresser. A contrario, si je me concentre/focalise sur ce que je n'aime pas, je risque de ne pas aimer ce que j'y associe.

    Donc, me concentrer sur mes sources de motivations, tout en gardant un esprit ouvert, me permet de créer d'éventuelles sources de motivations (pas forcément aussi fortes).

    Voilà donc... pour commencer...

    Je me pose maintenant une question plus difficile :

    comment se créer une réelle source de motivation quand on n'en a pas ?

    Shokin
    Bonjour à toutes et à tous!...
    Cela mérite réflexion...Vu que la motivation dépends de l'envie...si nous ne sommes pas motivé...nous n'avons donc pas d'envie, pas d'attirance en ce qui concerne cette motivation...mais peut être que c'est parce que nous ne connaissons pas que nous n'avons pas envie et donc pas de motivation!...Mais on a tellement de chose à découvrir!!La motivation nous tend les bras^^Il faut être curieux!!
    Cependant il est vrai que parfois nous ne sommes pas motivé alors que pourtant nous connaissons bien "le sujet"..Cela dépends notamment des jours, de notre état...etc
    Il y a tellement de chose à prendre en compte!!

    Aller rien de tel que de voir la vie du bon coté et de se rendre compte de la chance qu'on a pour garder la motivation et ce sourire qui procure tant de bien!!

    Bonne motivation et continuation à tous^^

    Tiou!
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. Réponses: 22
    Dernier message: 06/09/2007, 12h23
  2. les codes sources
    Par joulnare18 dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 4
    Dernier message: 31/03/2007, 21h54
  3. Les PIC comment s'y mettre?
    Par invite14532198711 dans le forum Électronique
    Réponses: 7
    Dernier message: 21/04/2006, 07h15