Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 3 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 15 sur 32

L'amour est il chimique ? >♥<

  1. Rhedae

    Date d'inscription
    juillet 2004
    Localisation
    Bordeaux
    Âge
    41
    Messages
    3 017

    Lightbulb L'amour est il chimique ? >♥<

    Bonjour ,

    Tomber amoureux , c'est des drogues dans notre cerveau ?
    Il y a un processus biochimique a l'amour, mais cette explication rationelle suffit elle pour definir l'amour ? Avez vous des liens qui traite de cette question ? La prise de neuroleptique , ou de medicament comme les anti-depreseur peuvent-ils agir sur le sentiment amoureux ou la libido ? D'ailleur les processus neurologiques decrits par la science ne se limetarait pas a notre libido , qu'en est il de l'amour dans tout cette usine a gaz qu'est notre cerveau ?


    Tout est chimie !


    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."
     


    • Publicité



  2. shokin

    Date d'inscription
    mars 2004
    Localisation
    Suisse
    Âge
    29
    Messages
    8 011

    Re : L'amour est il chimique ? >♥<

    Citation Envoyé par Rhedae
    Tout est chimie !
    Tout ce qui est matière (du moins) est chimiquement exprimable.

    Shokin
    Nous sommes libres. Wir sind frei. We are free. Somos libres. Siamo liberi.
     

  3. Rhedae

    Date d'inscription
    juillet 2004
    Localisation
    Bordeaux
    Âge
    41
    Messages
    3 017

    Re : L'amour est il chimique ? >♥<

    Citation Envoyé par shokin
    Tout ce qui est matière (du moins) est chimiquement exprimable.

    Shokin
    Et si la conscience etait l'expression de la complexité?

    En quelque sorte l'amour est du registre emotionel , c'est quelque chose de difficilement maitrisable ou intellectualisable, c'est imputable a l'inconscient freudien; ce que l'on ne maitrise pas, notre education par exemple.


    Je trouve tout de meme interessant que les neuroscientifiques, est decouvert les reseaux de synapses correspondant au circuit de recompense . Je pense ce reseau secreteur de neurotransmeteur (les dopamines ) contribut en grande partie a notre sensation amoureuse ou de bien etre . Je ne sais pas par contre si aimer , un objet , un travail, correspond aux memes zones de solicitude du cerveau qu'aimer un etre humain . Je pense qu'aimer un etre humain fait intervenir d'autre neurotransmeteurs bien specifiques, certaine zone cible de notre syteme nerveux .
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."
     

  4. Dordon

    Date d'inscription
    mai 2004
    Âge
    26
    Messages
    454

    Re : L'amour est il chimique ? >♥<

    Bonjour,
    En quelque sorte l'amour est du registre emotionel , c'est quelque chose de difficilement maitrisable ou intellectualisable, c'est imputable a l'inconscient freudien; ce que l'on ne maitrise pas, notre education par exemple.
    Tout a fait d'accord sur le fait que l'amour soit quelque chose qui ce "decide inconsciemment", mais je ne vois pas en quoi cela ferait de l'amour et de ses causes quelque chose d'inatteignable pour l'intellect et pour la science.

    Je pense qu'aimer un etre humain fait intervenir d'autre neurotransmeteurs bien specifiques, certaine zone cible de notre syteme nerveux .
    Il y a pas mal de livres sur la biologie de l'amour, c'est un theme interessant et qui fait vendre, je peux te donner en vrac La Biologie de L'Amour, Biologie des passions, Amour, sexe et cerveau.
    DrDn en qwerty
     

  5. Rhedae

    Date d'inscription
    juillet 2004
    Localisation
    Bordeaux
    Âge
    41
    Messages
    3 017

    Re : L'amour est il chimique ? >♥<

    Citation Envoyé par Dordon
    Bonjour,
    Tout a fait d'accord sur le fait que l'amour soit quelque chose qui ce "decide inconsciemment", mais je ne vois pas en quoi cela ferait de l'amour et de ses causes quelque chose d'inatteignable pour l'intellect et pour la science.
    Justement parce que c'est inconscient , non ? A t on reelement la capacité intellectuel pour explorer notre inconscient ? Peut on definir clairement ce qu'est l'amour . Il y a certe cette exploration neuro-scientifique, mais je me demande si l'amour doit se limiter a cette interpretation , si il n'y a pas quelque chose de plus ?
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."
     


    • Publicité



  6. Jiav

    Date d'inscription
    juillet 2004
    Localisation
    Québec
    Âge
    37
    Messages
    6 820

    Re : L'amour est il chimique ? >♥<

    Citation Envoyé par rhedae
    Il y a certe cette exploration neuro-scientifique, mais je me demande si l'amour doit se limiter a cette interpretation , si il n'y a pas quelque chose de plus ?
    Je vote dans les "en plus" que c'est aussi un phénomène social.
     

  7. Argyre

    Date d'inscription
    juin 2005
    Messages
    2 174

    Re : L'amour est il chimique ? >♥<

    Citation Envoyé par Rhedae
    qu'en est il de l'amour dans tout cette usine a gaz qu'est notre cerveau ?
    Personnellement, je pense que l'amour est une sorte de nominalisme. En effet, il n'y a aucun sens à parler d'amour pour un objet qui n'est pas conscient.
    Dans notre tendre jeunesse (bébé), nous associons à ce mot "amour" des gestes, une sorte de rituel sans grande signification, mais qui consiste à établir des liens de confiance et de dévotion réciproque. Ce rituel finit par occuper une place significative de notre cerveau. A l'adolescence et plus tard encore, nous associons à ce concept ce que nous en lisons, voyons, entendons et expérimentons, de sorte que nous nous autopersuadons que l'amour est bien tout ça, alors qu'en vérité, notre raisonnement nous incite plutôt à croire qu'il n'y a pas vraiment de sens ni de "raison" à aimer et se faire aimer.
    Mais c'est trop tard, nous réagissons par pulsions car nous avons été conditionnés et nous nous sommes autopersuadés.
    A l'âge adulte, on comprend sans doute mieux le caractère social de l'amour. De passionnel et réactif, il devient tendresse et partage. Mais il n'est pas évident de passer le cap de la réactivité, tant nous nous sommes auto-conditionnés à chercher une émotion plutôt qu'une relation. Quoi qu'il en soit, le caractère réactif du comportement amoureux et le conditionnement que nous subissons (et je pèse mes mots), rentrent tout à fait dans les schémas des neurosciences comportementales. Il ne fait pas de doute que tout ceci ait donc une explication neuroscientifique.
     

  8. Rhedae

    Date d'inscription
    juillet 2004
    Localisation
    Bordeaux
    Âge
    41
    Messages
    3 017

    Re : L'amour est il chimique ? >♥<

    Citation Envoyé par Argyre
    Il ne fait pas de doute que tout ceci ait donc une explication neuroscientifique.
    l'acte d'amour , c'est un acte reproducteur aussi qui participe a l'evolution des especes ;la transmission de la vie . Tout ne se passe pas dans notre tete , il y a aussi la "fusion" des genes , la biologie .
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."
     

  9. Argyre

    Date d'inscription
    juin 2005
    Messages
    2 174

    Re : L'amour est il chimique ? >♥<

    Citation Envoyé par Rhedae
    l'acte d'amour , c'est un acte reproducteur aussi qui participe a l'evolution des especes ;la transmission de la vie . Tout ne se passe pas dans notre tete , il y a aussi la "fusion" des genes , la biologie .
    Oui, merci de ce complément.
     

  10. bardamu

    Date d'inscription
    août 2003
    Âge
    45
    Messages
    2 280

    Re : L'amour est il chimique ? >♥<

    Citation Envoyé par Argyre
    Il ne fait pas de doute que tout ceci ait donc une explication neuroscientifique.
    C'est sûr que tout ce qui se passe dans le cerveau a une explication neuroscientifique mais considérer l'amour comme quelque chose se produisant seulement dans le cerveau, ignorer le relationnel, le sociologique, le vécu concret, c'est un peu réducteur.
    Est-ce bien intéressant de relier un rougissement à la libération de tel ou tel neurotransmetteur ou la reconnaissance de l'autre à un pattern dans le cortex visuel ?
    Entre le discours de Proust ou celui d'un neurologue, lequel est le plus utile en amour ?

    Or les souvenirs d'amour ne font pas exception aux lois générales de la mémoire, elles-mêmes régies par les lois plus générales de l'habitude. Comme celle-ci affaiblit tout, ce qui nous rappelle le mieux un être, c'est justement ce que nous avons oublié (parce que c'était insignifiant, et que nous lui avons ainsi laissé toute sa force). C'est pourquoi la meilleure part de notre mémoire est hors de nous, dans un souffle pluvieux, dans l'odeur de renfermé d'une chambre ou dans l'odeur d'une première flambée, partout où nous retrouvons de nous-mêmes ce que notre intelligence, n'en ayant pas l'emploi, avait dédaigné, la dernière réserve du passé, la meilleure, celle qui, quand toutes nos larmes semblent taries, sait nous faire pleurer encore.
    A l'ombre des jeunes filles en fleur, Marcel Proust
     

  11. Rhedae

    Date d'inscription
    juillet 2004
    Localisation
    Bordeaux
    Âge
    41
    Messages
    3 017

    Re : L'amour est il chimique ? >♥<

    Citation Envoyé par Proust
    C'est pourquoi la meilleure part de notre mémoire est hors de nous, dans un souffle pluvieux,
    C'est une belle maniere de decrire l'inconscient
    Entre le discours de Proust ou celui d'un neurologue, lequel est le plus utile en amour ?
    CA depend , si tu veux parler d'amour a ta copine choisi Proust sans hésité , par contre si tu veux connaitre ses mecanismes complexes ,ses causalité materielles , vaut mieux prendre un neurologue .

    Peut etre aussi faut il etendre l'amour a un sentiment ou une energie qui n'est pas purement humaine . N'est-ce pas une force deterministe et exitatoire qui trouve sont point culminant dans le coit (l'extase pour nous) . MAis pour les plantes et les animaux n'est ce pas cette meme force universelle deterministe qui les pousent a ce reproduire ?
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."
     

  12. bardamu

    Date d'inscription
    août 2003
    Âge
    45
    Messages
    2 280

    Re : L'amour est il chimique ? >♥<

    Citation Envoyé par Rhedae
    (...) CA depend , si tu veux parler d'amour a ta copine choisi Proust sans hésité , par contre si tu veux connaitre ses mecanismes complexes ,ses causalité materielles , vaut mieux prendre un neurologue .
    (...)
    Voici ce qu'en dit un neurophysiologiste, Jean-Didier Vincent

    Citation Envoyé par Biologie des passions, J-.D. Vincent, 1986
    Avant d'entrer en biologie, nous voudrions signaler deux écueil à éviter.

    Le premier consiste en une utilisation réductionniste de faits expérimentaux ou d'observations humaines pour la construction de la machine sexuelle à des fins alternatives de plaisir ou de reproduction dans le seul dessein d'en assurer le bon fonctionnement et un rendement optimal. Ces machinistes de l'amour s'intitulent sexologues ; comptables besogneux des orgasmes de la femme, ils décrivent une fonction orgasmique comme il en est de la pression artérielle ou des autres constantes de l'homéostasie.

    Des "biologie de l'amour" nous sont proposées.
    Elles se contentent, le plus souvent, d'assigner le sexe à résidence dans le cerveau ou dans les glandes. C'est par exemple la révélation d'un centre de l'hypothalamus responsable du comportement sexuel ; sa destruction assurée par des neurochirurgiens au bistouri justicier, est censée corriger les conduites déviantes de criminels sexuels. D'autres confient à une substance chimique la responsabilité du désir amoureux, à l'exemple de ce biologiste américain qui, ayant fait mention de la phényl-éthylamine comme de l'un des neuromédiateurs impliqué dans l'amour et signalé la présence de cette substance dans le chocolat, eut tôt fait, assisté par la presse, de redonner vigueur au vieux slogan publicitaire : amour et chocolat.

    Le second écueil réside dans un choix biaisé de modèles animaux extrapolés à l'homme à des fins de démonstration dont la morale n'est jamais totalement absente. L'utilisation d'exemples empruntés à la vie des bêtes s'apparente parfois plus à des ragots qu'à la présentation de véritables hypothèses scientifiques.
    A ce compte, l'escargot hermaphrodite pourrait servir d'enseigne à un club de travestis et la vie sexuelle du gibbon permettrait de faire l'apologie du mariage chrétien. Etudier la sexualité des animaux pour comprendre celle des hommes ne se justifie que dans une perspective évolutionniste. Parce qu'il a quatre membres, l'homme ne marche pas pour autant à quatre pattes ; il peut même, grâce à son intelligence se déplacer sans faire usage de ses jambes.
    A nous de déceler dans les conduites amoureuses de l'homme ce qui reste des comportements et de leurs supports biologiques observés chez ses ancêtres - même si grâce à son cerveau, l'homme a appris à faire l'amour sans ses organes génitaux et si, parfois, l'amour de l'autre se transforme en amour de Dieu...

    Définition de l'état amoureux

    Etre amoureux, un état qui peut durer une heure ou une éternité - iceberg de chimie et d'imaginaire dont le comportement sexuel n'est que la partie émergée. Qui oserait prétendre que l'amour se réduit à une gymnastique copulatoire et à quelques grimaces préliminaires ? Mais ce sont les seuls phénomènes observables et - il faut bien nous y résoudre -, d'amour il sera moins question par la suite que de comportement sexuel.

    Nous retrouverons dans l'état amoureux les trois dimensions d'un état central : le corporel, l'extracorporel et le temporel.
    Etre amoureux exige la présence - réelle et imaginée - de l'autre en tant qu'objet de désir au sein de l'espace extracorporel. Le paradoxe de l'amour est que cet objet est lui-même constitué d'un état central, autrement dit que l'espace extracorporel de l'un est occupé par l'espace corporel de l'autre. L'autre n'est pas indifférent.

    L'amour exige une réciprocité et le désir de l'un est fonction du désir de l'autre. Un chien et une chienne appartienant à un même maître cohabitent dans un respect poli tout au long de l'année ; à de brèves périodes dites de chaleur ou d'oestrus, un changement d'état chez la femelle transforme l'indifférent en amant. L'état central de la femelle a induit l'état amoureux du mâle - "ce que j'aime, c'est ton amour..."
     

  13. Rhedae

    Date d'inscription
    juillet 2004
    Localisation
    Bordeaux
    Âge
    41
    Messages
    3 017

    Re : L'amour est il chimique ? >♥<

    Salut si j'ai bien compris .

    Pour J D Vincent , le premier eceuil serait de reduire l'amour , a la libido , la sexualité .

    Jusque la je suis d'accord puisque je crois qu'il il a une autre dimention a l'amour qu'un simple processus chimique .

    le second eceuil serait de faire en quelque sorte de l'anthropomormisme , comparer la sexologie animale a celle de l'homme pour en tirer des conclusions sur l'amour .

    L'etude du comprtement animal peut pourtant nous en apprendre sur nous meme et sur nos comportements amoureux . Nous avons ca de commun avec les animaux . L'amour est universel , si nous voulons l'etudier nous devons observer la diversité des ses manifestations: bref l'evolution des especes, les parades nuptiales , la communication ... LA vie quoi . Ce qui nous renvoi a la biologie .

    Je ne suis pas d'accord avec sa definition de l'etat amoureux , cet etat peut a ma connaissance durer jusqu'a trois ans et non une eternité mais bon le texte date deja d'il y a vingt ans , je pense qu'en neurologie , il y a eu des progrés entre temps .
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."
     

  14. bardamu

    Date d'inscription
    août 2003
    Âge
    45
    Messages
    2 280

    Re : L'amour est il chimique ? >♥<

    Citation Envoyé par Rhedae
    (...)
    Je ne suis pas d'accord avec sa definition de l'etat amoureux , cet etat peut a ma connaissance durer jusqu'a trois ans et non une eternité mais bon le texte date deja d'il y a vingt ans , je pense qu'en neurologie , il y a eu des progrés entre temps .
    Il faut voir que l'amour n'est pas une notion de physique, de chimie ou de biologie. Entre la littérature, la religion, ou la philosophie, l'usage de la notion est pour le moins complexe.
    Quand un neurophysiologiste entend parler d'amour, il doit réduire la définition à un certain nombre de processus, et dans le cas J.- D. Vincent, des processus sexuels.

    En fait, j'ai entendu parler d'une description des états neurologiques évoluant d'un état "amoureux" à un état "tendresse", et je suppose que c'est à ça que tu fais référence quand tu dis que l'état peut durer "jusqu'à 3 ans", mais il faudrait retrouver l'origine de l'idée.

    Un sexologue affirme ainsi assez péremptoirement ( http://www.linternaute.com/femmes/ps...w-pasini.shtml ) :
    Il convient de distinguer l’amour de l’état amoureux. L’état amoureux (eros) ne dure que trois ans car il est généré par une hormone, la dopamine, que l’on produit pendant cette période.
    (...) Si l’état amoureux ne dure que 3 ans en moyenne, cela ne signifie pas que l'amour disparaît. Car après la dopamine, l’organisme produit une autre hormone : l’oxytocine. C’est l’hormone de la tendresse et de l'attachement, qui est idéale pour une vie de couple stable, avec des enfants.


    En matière de réductionnisme ou de vulgarisation excessive, il fait assez fort...
    J'aurais plus appelé l'ocytocine "hormone de l'accouchement" ou "hormone de la lactation" que hormone de la tendresse.
    Il faudrait que la dopamine soit non seulement plus présente dans l'état amoureux que dans un état normal mais aussi qu'elle ne soit présente que dans l'état amoureux pour y être associé. Idem pour l'ocytocine.
    Il ne m'étonnerait pas qu'on retrouve la dopamine en plus forte concentration dans tout état d'excitation, que ce soit un état amoureux ou un état de guerre par exemple.
    On retrouve ainsi la dopamine indiquée dans l'étiologie des comportements violents : http://www.med.univ-rennes1.fr/etud/...s_violents.htm
     

  15. Rhedae

    Date d'inscription
    juillet 2004
    Localisation
    Bordeaux
    Âge
    41
    Messages
    3 017

    Re : L'amour est il chimique ? >♥<

    Salut ,

    Tu dits que la sexologie affirme presemptoirement , alors qu'elle a validé ses hypotheses . LA dopamine ou d'autres neurotransmeteurs jouent un role préponderant dans nos sens , et sensations, et meme nos sensations amoureuses , tout est transcrit chimiquement (par stimulis) dans notre cerveau pour etre traité comme information par notre "esprit" ... Si je me sent angoissé je prend un anxiolitique et tout vat bien . Il y a un coté mecaniste. Le cerveau humain est l'objet le plus complexe peut etre de l'univers (peut etre et c'est la que l'univers devient fascinant ) , car la conscience est l'emergence de la complexité de la matiere et rien n'arretera cette complexité (c'est bien parti pour) , elle butera un jour ou l'autre a cet aspect deterministe qui la constitue (la matiere) et voudra s'en liberer , la maitriser ,la connaitre : la liberté c'est la desobeissance a la logique. (une folie ! ) .Cela dit dans l'etat amoureux il y a un paroxisme de la non maitrise du corp , une non maitrise presque totale du corp, un laché prise bien agreable faut bien avouhé . L'amour c'est l'aspect je croit le plus deterministe qui soit ou que je puisse connaitre de ma personne .
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."
     


    • Publicité




Poursuivez votre recherche :




Sur le même thème :




 

Discussions similaires

  1. Faire l'amour est-il possible dans l'espace ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 31
    Dernier message: 07/02/2011, 21h39
  2. L'amour, est-ce Psycologique?
    Par Jenscsi dans le forum Neuropsychologie et Psychologie
    Réponses: 12
    Dernier message: 27/12/2005, 19h32
  3. L'amour est le Père Noël des adultes
    Par Le mystérieux inconnu dans le forum [ARCHIVE] Psychologie / Sociologie
    Réponses: 17
    Dernier message: 13/01/2005, 23h58
  4. Qu'est ce que l'amour ? Est ce un sentiment purement humain ?
    Par Super Striker dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 16
    Dernier message: 23/11/2004, 19h17
  5. L'amour est il une illusion ?
    Par babygirl6971 dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 14
    Dernier message: 13/11/2004, 19h13

Les tags pour cette discussion