Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 11 sur 11

concours de l'ESSA

  1. chamm

    Date d'inscription
    décembre 2008
    Âge
    22
    Messages
    3

    concours de l'ESSA

    Bonjour!
    J'aurai voulu savoir combien de fois il est possible de se présenter au concours "post-bac" de médecine militaire?
    Par exemple, si je passe ce concours en fin de Terminale et que je ne suis pas acceptée, est- ce que je peux le représenter l'année suivante après une classe prépa?


     


    • Publicité



  2. soman

    Date d'inscription
    août 2007
    Localisation
    lyon
    Âge
    25
    Messages
    80

    Re : concours de l'ESSA

    Oui si tu échoues cette année, tu pourras le repasser l'année prochaine après une année de prépa.

    bon courage
     

  3. chamm

    Date d'inscription
    décembre 2008
    Âge
    22
    Messages
    3

    Smile Re : concours de l'ESSA

    merci bcp de ta réponse
     

  4. chamm

    Date d'inscription
    décembre 2008
    Âge
    22
    Messages
    3

    Re : concours de l'ESSA

    Autre question, quelle filière serait la mieux appropriée? MPSI, PCSI ou BCPST ?
     

  5. soman

    Date d'inscription
    août 2007
    Localisation
    lyon
    Âge
    25
    Messages
    80

    Re : concours de l'ESSA

    Je pense que c'est bcpst qui est le plus approprié. Une fille de ma classe de sup a échoué après le bac au concours d'entrée de l'ESSA. Elle a fait une année de bcpst et a réussi le concours de l'ESSA à la fin.
    De toute façon les épreuves du concours portent sur le bac, donc en prépa la plupart des choses vues seront du hors sujet pour ton concours. Les avantages de la bcpst par rapport aux autres prépas dans ton cas, sont, pour moi, les suivants;
    -continuer à faire de la bio! utile pour ton concours et jamais perdu pour médecine en civil
    -un niveau en maths largement suffisant par rapport à des maths de ts, pas la peine de faire plus compliqués avec les maths des mp et pc.
     


    • Publicité



  6. bonita999

    Date d'inscription
    novembre 2011
    Messages
    1

    Re : concours de l'ESSA

    Bonjour, mon fils est en Terminale S et passe le concours de l'ESA. J'ai entendu dire que la date du concours a été avancée cette année, j'ai également cru comprendre que le nombre de places offertes au niveau bac a été franchement réduit, seulement je ne trouve rien à ce propos sur le site de l'ESA, la notice 2012 n'est pas encore sortie. Est ce que qqu'un sait qque chose à ce sujet ? Aussi, j'ai trouvé deux prépas, à Toulouse et à Toulon, qui préparent au concours. Qqu'un peut éventuellement me dire ce qu'elles valent ?
     

  7. nerbo

    Date d'inscription
    mai 2008
    Localisation
    UTC - Compiègne
    Messages
    1 008

    Re : concours de l'ESSA

    Bonsoir bonita triple 9
    J'ai tenté de répondre à un certain nombres de questions, dont certaines portant sur le concours d'entrée au niveau de ce sujet de discussions, si vous voulez bien prendre le temps de le lire : Médecine militaire.

    Je ne conseille pas les prépas de préparation, à part si vous avez de l'argent à dépenser. Je me suis honorablement classé juste en m'avançant seul dans le programme et grâce à mon attitude lors des concours, bien que j'étais dans un lycée de faible niveau et sans avoir déchiré complètement le bac. Voici aussi les conseils que j'ai formulés à une élève voulant se présenter au concours :

    En effet, si tu as pris le temps de lire le topic "médecine militaire" dans sa globalité, je me suis classé à ce concours, mais j'ai finalement démissionné peu après la rentrée, me rendant compte que je n'étais pas destiné pour des études de médecine (civile ou militaire).
    J'ai passé le "nouveau" concours, donc tout ce que je vais te dire sera normalement toujours d'actualité quand tu passeras ton concours.
    Voici le lien de la notice concours 2011, c'est la même présentation qu"en 2010, et surement pour 2012 : je te laisse y jeter un œil après si tu veux -> http://www.esalyon.fr/concours/concours_1.php
    Pour résumer à l'écrit (=admissibilité), j'ai planché sur 4 épreuves d'1h30 chacune portant sur le français (plutot culture gé), les maths, la SVT et la P-C.1h30 est bien-sûr a chaque fois trop cours pour compléter l'épreuve (sauf peut-être pour les maths si on est efficace et le français si on est concis).
    En français on te demandera de faire premièrement un résumé de texte (exercice nouveau, non traité en terminale, mais que j'ai su maitriser au vue de mes notes et sans entrainement. Il ne faut pas paraphrasé, bien resentir les idées du texte, et respecter le quota de mots (très important). Et deuxièmement, une dissertation (une expression libre) où tu développes à ta guise un point de vue du texte (que tu as résumé) : pas le temps de faire plein de pages, mais c'est important d'arriver jusqu'à la conclusion. Comment s'entrainer ? Lire l'actualité, ressortir son cours de géographie (ce que j'ai fait), par exemple, philosopher, tu es libre, mais il faut être pertinent, pas trop baratiner (pas le temps), pondre qqch d'efficace.
    Les maths mainteant, une épreuve technique, le niveau est bien entendu plus difficile que celui du bac, et la spécialité maths aide grandement (alors que les autres spé de terminales comptent pour du beurre). L'épreuve portera sur l'intégralité du programme de maths (tronc commun), il faudra donc t'avancer (j'ai du apprendre tout seul le chapitre sur les intégrales et les probas, même succinctement, ça a payé) car tu n'auras pas vu toutes les notions. Il y a un QCM (à points négatifs) et 2 ou 3 problèmes assez corsés mais faisables si on maitrise les grandes notions du cours vues en début d'annèe souvent (nombres complexes et géométrie, analyse).
    Pour les SVT, là le cours ne ma servit presque à rien pratiquement pour les 3/4 de l'epreuve : les exos portent sur des notions nouvelles, pas vue en classe. Pour répondre aux questions, normalement, l’interprétation des documents fournis est suffisante. Il faut être toujours concis, appliquer la méthode 'observer, interpréter, conclure' et surtout pas en dire plus que nécessaire : les correcteurs attendent des réponses précises. Le quart de l'épreuve restant est un QCM vraiment vicieux , à point négatifs. Genre ce que tu auras en médecine, des QCM compliqués, vraiment pas évidant, où il est nécessaire de connaitre le cours sur le bout des doigts, détails compris. Tant pis si tu n'as pas vu tout le programme, tu en auras déjà acquis une bonne partie, t'embête pas avec ça. Apprends dès le débuts les détails du cours, ce sera toujours un plus pour le bac d'ailleurs.
    Enfin la P-C : déjà tout le monde est lessivé dans la salle, dernier sprint. Une épreuve atrocement longue, tu n'auras pas le temps de tout faire, c'est normal. Il faut faire ce que tu maitrises bien, pour aller vite, et gratter des points. Pas la peine de trop t'avancer dans le programme (pas de trop) car tu laisseras des exercices de coté normalement (si l'esprit de cet épreuve n'a pas évolué depuis 2010).

    Une sacrée journée, et une ambiance horrible entre les candidats, J'étais fort stressé, je comptais les candidats ("1,2,3 passent pas, 4 passe, 123 passent pas, 4 passe"..., oui 1/4 d'admissible). Mais c'est un ensemble d'épreuve vraiment faisable : j'étais l'un des meilleur de ma terminale, j'avais beaucoup de réserve, j'ai pratiquement pas révisé(juste le travail régulier pour préparer le bac), je me suis juste avancé en maths. Bref, j'y suis aller un peu les mains dans les poches, mais j'ai réussi à être malin durant les épreuves, à m'adapter directement, ce qui ma valu la 8ème place à l'admissibilité. Et pourtant j'ai pas explosé le bac. Comme quoi, suffit de savoir à quoi s'attendre (et encore); être rapide rapide (en francais surtout, faut finir quoi, donc être direct :s) et ne pas regarder les autres. Parmi eux, des gens moyens, des touristes, des intellos qui ne savent pas mener à bien un travail de révision et qui échouent, et des brutes bêtes de concours (il suffit d'être un minimum intelligent, sans forcement trop bosser, ce qui semble être ton cas).
    Tu es admissible, félicitations, il suffit de transformer l'essai. Tu auras donc une serie d'épreuves orales à l'école du Val de Grace (jouxtant l’hôpital éponyme) dans le XVeme à Paris. Tu auras déjà passé ton bac, et là pas de surprise, tu auras des exos type bac, un peu plus poussés (mais bon, les matières scientifiques se maitrisent) en physique et en chimie (2 oraux, un temps de préparation, et la présentation de l'exercie + série de question de cours). Là tu as intérêt de maitriser les résumés de tes cours, et les grandes méthodes en chimie et en physique. Attention de ne pas stresser pendant la phase de préparation à cause du tic tac du pendule. Tu auras aussi un entretien de 5 à 15min avec un général de l'école (c'est une personne très très importante, donc la politesse est important) : pour cet entretien, je te conseille de développer ta culture militaire et surtout à propos du Service de Santé des Armées (connaitre l'organisation, des chiffres, des noms, les hôpitaux) bien que ça n'a pas été nécessaire pour moi. Malheureusement, je ne peux pas trop te dire, car je suis entré, il m'a dit que j'étais 8ème à l'écrit et que donc tout était déjà joué pour moi, et ma juste demander si j'étais sûr de vouloir m'engager dans cette voie (j'ai du mentir ^^). Cela a duré 5min, les autres ont cru que j'avais raté l'entretien, penses-tu. J'ai eu une très bonne note à cette entretien, car il suffit de flatter le général (dire que l'uniforme est une fierté, faire une remarque sur son insigne de stage parachutiste, dire que l'on veut monter tout les galons, dire que ça ne te dérange pas de bosser dans un sous-marin ^^) et pourtant je n'ai pas de militaires dans ma famille, je n'étais pas en chemise, ni en costard, plutôt en jean levis. Voila, il faut aller dans le sens du général et être admiratif.
    Les questions à cet entretien, sont aléatoires et les généraux sont au nombres de deux. Je ne peux t'en dire davantage, surtout que j'étais un candidat un peu particulier à ses yeux à cause de mon classement.

    Voila je pense t'avoir donner pas mal d'info et de conseil, n'hésite pas à me recontacter si tu as d'autres questions. Bientôt la notice 2012 sera en ligne (en automne) pour que tu puisses t'informer au mieux sur la nature des épreuves.

    Pour réussir ce concours, tout ce joue presque à l'écrit (l'oral n'est qu'une confirmation) : être tenace, astucieux, rapide et avoir un minimum de culture gé (ça se joue pas mal sur le français :s, donc il faut vraiment avoir un esprit de synthèse pour bien résumer le texte dans paraphraser et disserter (mini dissert, et ce qui est bien, c'est la liberté du sujet). Et voila, je viens d'un lycée paumé dans la meuse, j'ai toujours été dans la tête de classe mais sans forcement majorer et surtout sans trop bosser. Donc tu as toutes tes chances, d'office
    En espérant que vous trouverez des réponses...
    Dernière modification par nerbo ; 08/11/2011 à 20h23.
    Élève-ingénieur de l'Université de Technologie de Compiègne (UTC) - GM - Réseau UT
     

  8. nsimba.a

    Date d'inscription
    novembre 2011
    Messages
    1

    Re : concours de l'ESSA

    Bonjour Nerbo, c’est vraiment dommage que tu n’ais pas accroché avec médecine militaire, mais bon, le plus important, c’est que tu ais trouvé aujourd’hui une formation où tu t’éclates J

    J’ai moi aussi réussi au concours en 2009 mais comme le fils de Bonita, j’ai eu besoin de me préparer spécifiquement, ce que j’ai fait avec sup admission à toulouse en parallèle avec ma 1e année de licence de bio, et je vais expliquer pk.

    Pour la contraction de texte, tu donnes des conseils justes, mais un peu trop triviaux pour qu’ils puissent aider quelqu’un : être concis, ne pas paraphraser l’auteur, « pondre quelque chose d’efficace », bien ressentir les idées, respecter le nombre de mots, il faut être pertinent, etc. Et puis, si tu t’en es sorti sans entrainement, beaucoup se sont plantés pour avoir manquer d’entrainement. La technique du résumé ne s’improvise pas. Je conseille fortement au fils de Bonita de s’exercer.

    De la même manière, la partie argumentation se travaille afin de parvenir au résultat voulu dans le temps imparti. Et malheureusement, je crains que lire l’actu ne suffise pas, parce qu’on te demande de savoir conceptualiser ce que tu n’apprends pas en lisant le Monde ou le Courrier International. Et, là encore, de m’être entrainé sur une trentaine de questions contemporaines dans l’année m’a permis, je jour J, peut être pas d’avoir la note que tu as eu, mais de rendre un travail structuré.

    En math, tu dis toi-même de l’épreuve, qu’elle est d’un cran au dessus de celle du Bac. Aussi, tu conseilles « il faudra donc t'avancer » et ajoutes « j'ai du apprendre tout seul le chapitre sur les intégrales et les probas, même succinctement, ça a payé », oué…

    Hé bien moi, je ne ferais pas aussi léger sur la question. La prépa que j’ai suivie m’a permis de tout travailler et en profondeur, d’autant plus que, dans mon cas, le programme de math, Bio, Physique et Chimie de 1e année n’a rien à voir avec celui de la TS.

    En SVT, tu dis que le cours ne t’a presque pas servit. Moi, je ne saurais conseiller de ne pas connaitre son cours ! Et puis, encore faut-il savoir parfaitement appliquer la bonne vieille méthode « observer, interpréter, conclure ». Et pour ca, la prépa que j’ai suivie m’a énormément aidé, notamment pour l’entrainement spécifique aux QCM dont tu dis justement qu’ils sont « vicieux, à point négatifs », genre « QCM compliqués, vraiment pas évidant, où il est nécessaire de connaitre le cours sur le bout des doigts ».

    La prépa m’a également permis de finir l’épreuve de Physique-Chimie même si elle est « atrocement longue ». En effet, beaucoup ne la terminent pas, mais là encore, la rapidité fait partie de l’entrainement. Aussi, les stages intensifs que j’ai effectués a sup admission m’ont permis non seulement de finir le programme avant les écrits, mais nous ont également obligé à nous speeder pour boucler l’épreuve dans le temps imparti. Et ca, les profs de lycée ne te l’apprennent pas. Bien sur, il faut faire ce que tu sais faire, mais « gratter des points » ne suffit pas !

    L’ « ambiance horrible entre les candidats » ne va pas non plus rassuer Bonita. Tu as visiblement des facilités peu communes, mais que ne partagent pas « les gens moyens », un peu comme moi et le fils de Bonita, mais qui veulent quand même y arriver. Franchement, il ne serait pas cool du tout de conseiller, sinon à son pire ennemi, d’ « aller un peu les mains dans les poches » au concours !

    Pour ce qui est des oraux on les a préparés après les écrits, sous la forme de Kholles, comme en prépa MP ou PC. Là encore, l’exercice qui consiste à présenter une question de cours ou la solution d’un exo à un examinateur possède des codes qui ne sont pas innés chez le candidat moyen.

    Pour ce qui concerne l’oral, entièrement d’accord avec toi pour la culture militaire, mais moi on m’a appris à ne jamais mentir et à être sincère en pareille circonstance ! Après, à exprimer sa motivation, et là je n’ai pas eu de mal, car j’étais très motivé. Seulement, on est dans un contexte militaire, et comme tu le dis bien la forme est aussi importante que le fond ! Maitriser la forme du discours est donc essentiel et c’est ce que m’a appris à faire le prof en charge de la préparation aux entretiens à sup admission. Simulation, questions-réponses, re-simulation et re-questions-réponses… Voila le secret J

    L’oral est peut-être une formalité quand t’es classé 8e mais tout le monde n’est pas classé 8e !

    Pasteur a dit un truc comme ca : la chance ne sourit qu’aux esprits préparés, avis que je partage.

    Bonne continuation à toi Nerbo, et bonne chance au fils de Bonita
     

  9. berenice00

    Date d'inscription
    novembre 2011
    Messages
    1

    Re : concours de l'ESSA

    Bonjour,

    Je suis assez d’accord avec nsimba et plutôt réservé par rapport au raisonnement de nerbo. Comme chacun sait, il s’agit d’un concours parmi les plus sélectifs. Toutes choses égales par ailleurs, un candidat entrainé est mieux préparé qu’un candidat qui ne l’est pas, c’est d’une logique implacable ! Si de plus on prend en compte les spécificités du concours (épreuve de Français et de l’oral de motivation) et le niveau d’exigence des épreuves scientifiques, l’écart sera largement à l’avantage du candidat spécifiquement préparé. Mon fils suit également une préparation sous forme de stages intensifs dans cet établissement où la barre est placée très haut pour faire prendre conscience que le concours ESA n’est pas le Bac ! L’entrainement à la contraction de texte et à l’entretien y est pris très au sérieux et toutes les questions délicates en Math, Physique, Chimie et SVT sont exploitées. Tous ces + se traduisent directement en terme de classement. Evidemment, une préparation telle que celle proposée par sup admission sera plus efficace sur un candidat de bon niveau que sur un candidat moyen qui a déjà fort à faire avec le Bac ! A l’inscription, les candidats aux stages intensifs sont d’ailleurs mis en garde quant au niveau des cours.
     

  10. Takatac

    Date d'inscription
    novembre 2012
    Messages
    1

    Re : concours de l'ESSA

    Salut ! ce que dis berenice00 est vrai, j’ai suivi une année entière de préparation au concours de l’ESA de Bron à Sup Admission après l’avoir tenté une première fois l’année du bac. J’avais pourtant de bons resultats en terminale mais qui n’ont pas suffit. La prépa a sup admission est tres solide ! on a été nombreux à réussir meme parmi ceux qui n’avaient fait que les stages intensifs. La préparation aux oraux, notamment l’oral de motivation est tres efficace et m’a permis d’améliorer encore plus mon classement. Vraiment un grand merci a cette prépa !
     

  11. Guimalle83

    Date d'inscription
    mai 2014
    Messages
    1

    Wink Re : concours de l'ESSA

    Bonjour tout le monde, je sais que cette conversation date un peu mais je voudrais tenter le concours l'année prochaine et je me demande comment mieux le préparer. Comme je suis en première S, je passerais donc le bac français à la fin de l'année. Cependant, j'aimerais savoir ce qu'il faut que je travaille cet été, quel planning de révision je dois m'imposer, etc.. Et surtout si cela vaut le coup de s'inscrire à Sub'admission pour mieux préparer. J'ai bien entendu lu tous vos conseils, mais j'aimerais avoir encore quelques précisions. Merci encore pour vos réponses !!
     


    • Publicité




Poursuivez votre recherche :




Sur le même thème :




 

Discussions similaires

  1. concours
    Par narimen dans le forum Renseignements sur les concours et examens
    Réponses: 0
    Dernier message: 10/07/2008, 20h52
  2. concours
    Par narimen dans le forum Renseignements sur les concours et examens
    Réponses: 0
    Dernier message: 10/07/2008, 20h43
  3. concours B
    Par petithobbit dans le forum Renseignements sur les concours et examens
    Réponses: 1
    Dernier message: 26/12/2007, 17h39
  4. [Concours] question annales concours ENS
    Par lilipuce dans le forum Biologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 04/07/2007, 22h34
  5. concours
    Par juliaroberts dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 1
    Dernier message: 10/10/2004, 15h14