Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Page 2 sur 2 PremièrePremière 2
Affichage des résultats 16 à 23 sur 23

Stabilité de la matière quantique

  1. viiksu

    Date d'inscription
    juin 2017
    Localisation
    Maisons-Laffitte
    Messages
    332

    Re : Stabilité de la matière quantique

    Oui je pense que plus on fait une mesure précise sur la position par exemple plus on réduit la fonction d'onde position et plus on étale la fonction d'onde impulsion.

    -----

    Quoi Dieu n'existerait pas? Mais alors j'aurais payé ma moquette beaucoup trop cher (WA).
     


    • Publicité



  2. azizovsky

    Date d'inscription
    septembre 2010
    Messages
    4 269

    Re : Stabilité de la matière quantique

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    En outre les comportements ondulatoires (qui ne nécessitent pas une mesure pour exister, la mesure peut être très tardive pour constater les résultats) sont lié à cette incertitude quantique (d'ailleurs, il est très facile d'obtenir la relation de Heisenberg en physique ondulatoire : pour un "paquet d'ondes", il y a une incertitude analogue sur la fréquence et la position du paquet, Delta w * Delta x >= 1, w = pulsation, avec le Delta donné par l'écart type de la position ou du spectre fréquentiel, c'est un théorème des transformations de Fourier d'ailleurs, et tu utilises ensuite E=h.nu et le tour est joué).
    c'est difficile à concevoir :
    Thus one decide the photon shall have comme by one route or by both routes after has already done its travel. J.A.Wheeler.

    on décide que le photon est venu par un seul chemin ou par les deux chemins seulement alors que le voyage est terminé. (A.Aspect)
    c'est comme le photon prospecte l'appareillage de mesure avant de manifester le caractère corpusculaire ou ondulatoire.
    pour la relation d'incertitude fréquence-position existe déjà en électromagnétisme classique....
    Dernière modification par azizovsky ; 12/09/2017 à 16h58.
     

  3. viiksu

    Date d'inscription
    juin 2017
    Localisation
    Maisons-Laffitte
    Messages
    332

    Re : Stabilité de la matière quantique

    Citation Envoyé par azizovsky Voir le message
    c'est comme le photon prospecte l'appareillage de mesure avant de manifester le caractère corpusculaire ou ondulatoire.
    Il n'y a pas ces étrangetés apparente si on se rappelle qu'un photon en soit n'existe pas comme un petit grain tant qu'il n'est pas mesuré, si on examine la fonction d'onde du système à l'origine de l'expérience il n'y a aucune magie. La mécanique quantique ne viole pas la causalité, ne remonte pas dans le temps, ne fait pas intervenir la conscience de l'observateur, ne connait pas l'appareillage de mesure.
    Quoi Dieu n'existerait pas? Mais alors j'aurais payé ma moquette beaucoup trop cher (WA).
     

  4. azizovsky

    Date d'inscription
    septembre 2010
    Messages
    4 269

    Re : Stabilité de la matière quantique

    Citation Envoyé par viiksu Voir le message
    Oui je pense que plus on fait une mesure précise sur la position par exemple plus on réduit la fonction d'onde position et plus on étale la fonction d'onde impulsion.
    l'étalement des paquets d'ondes est propre aux ondes de de Broglie même dans le vide (en l'absence de tous champ ), |psy|² varie avec le temps.
     

  5. azizovsky

    Date d'inscription
    septembre 2010
    Messages
    4 269

    Re : Stabilité de la matière quantique

    Citation Envoyé par viiksu Voir le message
    Il n'y a pas ces étrangetés apparente si on se rappelle qu'un photon en soit n'existe pas comme un petit grain tant qu'il n'est pas mesuré, si on examine la fonction d'onde du système à l'origine de l'expérience il n'y a aucune magie. La mécanique quantique ne viole pas la causalité, ne remonte pas dans le temps, ne fait pas intervenir la conscience de l'observateur, ne connait pas l'appareillage de mesure.
    je n'en ai rien insinué, mais le photon existe comme entité physique avant et après la mesure (en tous cas pour les expériences courantes, sous forme d'onde ou corpuscule ou ni l'un ni l'autre , il existe... )sauf dans les cas où un champ se matérialise ...., le nombres de photons est aléatoire mais leurs nombres suit la loi de désintégration ...
    Dernière modification par azizovsky ; 12/09/2017 à 18h16.
     


    • Publicité



  6. Deedee81

    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Courcelles - Belgique
    Âge
    55
    Messages
    28 161

    Re : Stabilité de la matière quantique

    Salut,

    L'important dans ce type d'expérience est surtout qu'il n'y a pas eut interaction. Le photon, ma foi, il n'est là que pour le confirmer (sauf si on a choisi le dispositif avec la bombe, la confirmation est plus flagrante ). C'est ça et uniquement ça le coté non classique (P.S. on peut parfaitement réaliser des "miroirs" semi-réfléchissant avec du son, des vagues,.... En plus avec des vagues, ça doit être assez facile à bricoler dans son garage. La nature, particulièrement perverse, m'a doté de main avec dix pouces. Sinon je le ferais par plaisir). Le photon n'est pas l'aspect clef de cette expérience.

    Après, tout dépend de l'interprétation. Dans les interprétations types états relatifs (purement ondulatoire quand on y regarde bien, même si ce n'est pas des ondes classiques), ou transactionnelles, ou même les mondes multiples,.... il n'y a guère de mystère. Mais ça reste quand même intéressant. Pouvoir mesurer quelque chose sans l'altérer en quoi que ce soit (*), c'est assez fabuleux. Mais ça donne aussi des trucs bizarres comme la version avec Young dont je parlais.

    (*) la bombe c'est un peu too much. Mais on peut imaginer vouloir mesurer un état moléculaire lié extrêmement fragile sans le casser. J'imagine là. Si l'expérience améliore de EV a été réalisée, je n'ai jamais entendu parler d'applications. Mais ça viendra peut-être.

    P.Sbis : je me rend compte que j'ai vachement fait dériver la discussion. On est loin de la stabilité là.
    Désolé.
    Dernière modification par Deedee81 ; 13/09/2017 à 07h50.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)
     

  7. viiksu

    Date d'inscription
    juin 2017
    Localisation
    Maisons-Laffitte
    Messages
    332

    Re : Stabilité de la matière quantique

    Serge Haroche crée des chatons de Schrödinger avec des photons dans une cavité ultra-réfléchissante en général quand on mesure un photon on le détruit pas lui, il le mesure en faisant passer des atomes excités dans la cavité. Par contre on ne peut pas dire qu'il n'y a pas interaction c'est peut-être ce qu'on appelle mesure faible?

    Une info que j'aimerais bien trouver c'est la tête de la fonction d'onde position par exemple après réduction par une mesure? Je sais que pour un qubit c'est 0 ou 1 valeurs discrètes bases de Hilbert mais la position c'est une fonction continue?
    Quoi Dieu n'existerait pas? Mais alors j'aurais payé ma moquette beaucoup trop cher (WA).
     

  8. Deedee81

    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Courcelles - Belgique
    Âge
    55
    Messages
    28 161

    Re : Stabilité de la matière quantique

    Citation Envoyé par viiksu Voir le message
    c'est peut-être ce qu'on appelle mesure faible?
    Je ne sais pas pour les expériences de Haroche. Mais il y a aussi le principe des mesures faibles, en effet, dont l'idée a été trouvée grâce à une formulation assez sympathique de la MQ : la formulation invariante par renversement du temps (où on choisit systématiquement les états initiaux et finaux).

    Citation Envoyé par viiksu Voir le message
    Une info que j'aimerais bien trouver c'est la tête de la fonction d'onde position par exemple après réduction par une mesure? Je sais que pour un qubit c'est 0 ou 1 valeurs discrètes bases de Hilbert mais la position c'est une fonction continue?
    Une mesure n'est jamais infiniment précise. Ainsi, par exemple, si tu as un électron très étalé et que tu mesures sa position, il va se retrouver sous forme d'un petit paquet d'ondes.
    Un exemple peut-être modélisé en calculant la diffusion d'un électron très étalé par une onde électromagnétique de très très courte longueur d'onde (bonne chance pour les calculs, même en MQ schrödinguérienne, c'est "chié", dans le livre de MQ de Léonard L. Schiff, il y a tout un chapitre là dessus, fort bien écrit, mais j'ai trouvé que c'était le chapitre le plus dur).
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. Actualité - Une téléportation quantique entre photon et matière sur 25 km
    Par V5bot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 51
    Dernier message: 16/10/2014, 08h02
  2. thèse + articles information quantique/matière condensée
    Par arpharazon dans le forum Physique
    Réponses: 17
    Dernier message: 15/03/2011, 23h19
  3. thèse information quantique/matière condensée
    Par arpharazon dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 1
    Dernier message: 12/03/2011, 11h22
  4. Stabilité de la matière et principe de Heisenberg
    Par Seirios dans le forum Physique
    Réponses: 22
    Dernier message: 10/07/2010, 17h56