Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 15 sur 17

Portes logiques et transistors

  1. Tibsoo

    Date d'inscription
    septembre 2017
    Âge
    20
    Messages
    8

    Portes logiques et transistors

    Bonsoir,

    Débutant en électronique, je commence à maîtriser les transistors (plus particulièrement, les transistors à jonction du type NPN). Grâce à ces composantes, j'essaye de produire les portes logiques de base. Pour ce faire, je suis tombé sur 2 schémas utilisant des transistors de type NPN (comme moi, donc). Je remarque que l'output des 2 circuits représentés sur les images jointes sont placés bien différemment. Pour l'un, il est placé en 'haut' des 2 transistors (ce qui est logique car si A et B son vrais, cela veut dire que le courant peut passer à travers la sortie représentée par une LED) alors que pour l'autre, la sortie se trouve en 'bas' des transistors.

    Ma question est: Comment est-ce possible de créer correctement une porte AND en utilisant la seconde configuration ? Si B est vrai, du courant sortira de l'émetteur et la sortie sera vraie, quel que soit l'input A.

    Merci de votre aide.

    in.PNG
    bottom.PNG

    -----

     


    • Publicité



  2. LPFR

    Date d'inscription
    mars 2008
    Messages
    42 758

    Re : Portes logiques et transistors

    Bonjour et bienvenu au forum.
    Dans les deux montages, les deux transistors sont en série. Pour que le courant passe il faut que les deux soient conducteurs.
    Quand le courant passe, la tension au collecteur du premier montage tombe (presque) à zéro : c’est une porte NOT-AND (NAND).
    Si la résistance est mise à l’émetteur quand le courant passe, la tension augmente à (presque) 5 V : c’est une porte AND.
    Au revoir.
     

  3. Tibsoo

    Date d'inscription
    septembre 2017
    Âge
    20
    Messages
    8

    Re : Portes logiques et transistors

    Merci de l'accueil,
    Je ne comprends toujours pas. Dans le premier schéma (celui dessiné au bic), il s'agit bien d'une porte AND, n'est-ce pas ? J'ai reproduit exactement ce circuit et j'obtenais bien une porte AND. Quant au second schéma, je ne le saisis vraiment pas puisque si B est vrai et A est faux, un courant entrera dans la base du transistor associé à B et un courant sortira de l'émetteur impliquant que la sortie soit vraie, et ce quelque soit la résistance mise à la terre ensuite.
     

  4. LPFR

    Date d'inscription
    mars 2008
    Messages
    42 758

    Re : Portes logiques et transistors

    Re.
    Le montage d’en haut n’est pas une porte logique.
    Il lui faut une sortie et j’ai considéré que la sortie était au niveau du collecteur du transistor.
    A+
     

  5. antek

    Date d'inscription
    février 2015
    Messages
    8 490

    Re : Portes logiques et transistors

    Si on veut considérer le circuit réel il faut fournir les valeurs des résistances et des tensions.

    Sinon on se contente de considérer les transistors comme des interrupteurs.
     


    • Publicité



  6. trebor

    Date d'inscription
    février 2005
    Localisation
    En Wallonie ( Hainaut Belgique )
    Âge
    63
    Messages
    10 889

    Re : Portes logiques et transistors

    Citation Envoyé par Tibsoo Voir le message
    Merci de l'accueil,
    Je ne comprends toujours pas. Dans le premier schéma (celui dessiné au bic), il s'agit bien d'une porte AND, n'est-ce pas ? J'ai reproduit exactement ce circuit et j'obtenais bien une porte AND.

    Quant au second schéma, je ne le saisis vraiment pas puisque si B est vrai et A est faux, un courant entrera dans la base du transistor associé à B et un courant sortira de l'émetteur impliquant que la sortie soit vraie, et ce quelque soit la résistance mise à la terre ensuite.
    Bonjour,

    Un courant très faible traverse la jonction B>E rien ne peut circuler à travers le collecteur.
    La tension de polarisation de la base doit être faible, mais supérieure à la tension de seuil (0,6V) de la jonction B>E.
    Si la tension qui alimente la base (B) est de 1 V la tension de sortie sera sur l’émetteur (E) 1V-0,6V = 0,4 V et non 5 V

    Mais voyons d'autres avis ?
    Dernière modification par trebor ; 12/09/2017 à 12h38.
    Nos avis mêmes contradictoires enrichissent nos connaissances
     

  7. phys4

    Date d'inscription
    mars 2009
    Localisation
    Ile de France
    Âge
    74
    Messages
    7 126

    Re : Portes logiques et transistors

    Le premier schéma est incomplet, car les bases des transistors ne sont pas alimentées.

    Le second est correct pour une porte (A et B)
    C'est donc l'objet de votre demande ?
    Comprendre c'est être capable de faire.
     

  8. Tibsoo

    Date d'inscription
    septembre 2017
    Âge
    20
    Messages
    8

    Re : Portes logiques et transistors

    Citation Envoyé par LPFR Voir le message
    Re.
    Le montage d’en haut n’est pas une porte logique.
    Il lui faut une sortie et j’ai considéré que la sortie était au niveau du collecteur du transistor.
    A+
    D'accord, et en rajoutant cette sortie, on obtient une porte NAND. Merci !

    Citation Envoyé par phys4 Voir le message
    Le premier schéma est incomplet, car les bases des transistors ne sont pas alimentées.

    Le second est correct pour une porte (A et B)
    C'est donc l'objet de votre demande ?
    Je me demande comment est-ce possible que le schéma représente une porte AND ? Si une tension est fournie de B, alors, la base du second transistor sera alimentée et un courant s'échappera de l'émetteur, émetteur qui est directement connecté à l'output. Donc, si B est vrai, alors, A.B est vrai et ce, quel que soit A.
     

  9. antek

    Date d'inscription
    février 2015
    Messages
    8 490

    Re : Portes logiques et transistors

    Citation Envoyé par Tibsoo Voir le message
    Je me demande comment est-ce possible que le schéma représente une porte AND ? Si une tension est fournie de B, alors, la base du second transistor sera alimentée et un courant s'échappera de l'émetteur, émetteur qui est directement connecté à l'output. Donc, si B est vrai, alors, A.B est vrai et ce, quel que soit A.
    Je me répète . . .
    - quel courant ?
    - quelle charge ?
    - quelle tension de sortie/entrée est considérée comme étant 0 et 1 ?
    On n'étudie pas un circuit électronique en parlant de 0 ou de 1, mais de tensions et de courants.
     

  10. Tibsoo

    Date d'inscription
    septembre 2017
    Âge
    20
    Messages
    8

    Re : Portes logiques et transistors

    Citation Envoyé par antek Voir le message
    Je me répète . . .
    - quel courant ?
    - quelle charge ?
    - quelle tension de sortie/entrée est considérée comme étant 0 et 1 ?
    On n'étudie pas un circuit électronique en parlant de 0 ou de 1, mais de tensions et de courants.
    Dans mon cas, j'ai une tension de 5V en alimentant le circuit en série ainsi que 5V en A et B (si A est vrai, alors, une dpp de 5V est appliquée en A. Il en va de même pour B. Si A est faux, alors, le voltage en A est nul). J'ai choisi 2 résistances de 10k $\Omega$ en A et B juste avant les bases et 220 $\Omega$ pour la sortie (représentée par une diode)
     

  11. antek

    Date d'inscription
    février 2015
    Messages
    8 490

    Re : Portes logiques et transistors

    Considérons T2 seul puisque ton problème concerne la sortie (S) lorsque B est faux (0), et admettons que le collecteur T2 ne soit pas alimenté (en l'air).
    Mais on pourra y revenir.

    La jonction be de T2 est polarisée en direct, et sa chute de tension est de 0,6 V.
    Le courant R et R2 est donc d'environ 0,45 mA.
    La tension aux bornes de R2 (donc S) est donc environ 99 mV.

    Le tout est maintenant de savoir si cette tension représente un 1 ou un 0 pour le circuit qui suit la sortie.
     

  12. Tibsoo

    Date d'inscription
    septembre 2017
    Âge
    20
    Messages
    8

    Re : Portes logiques et transistors

    Je pense que mon problème réside dans le choix des composantes. En effet, lorsque je fais mes circuits, je prends des résistances au hasard (je fais juste attention à ce qu'elles ne grillent pas ma LED). Pour moi, choisir une résistance de 220 Ohm ou 10k Ohm n'aura aucune espèce d'influence sur le comportement de ma porte logique. Or, il n'en est rien. Mais seul, je n'arriverai pas à choisir les bon composants car je ne sais pas à quoi je dois regarder. Par exemple, en sortie, pour la NAND gate, j'ai mis une résistance de 10k directement connectée à la terre (j'avais un problème avec le courant en sortie du transistor 2). Ensuite, j'ai choisi une résistance de 330 Ohm et ça a marché. Comment savoir quel résistance choisir ?

    Dans mon circuit, état haut = 5V et état bas = 0V
     

  13. Tibsoo

    Date d'inscription
    septembre 2017
    Âge
    20
    Messages
    8

    Re : Portes logiques et transistors

    Citation Envoyé par antek Voir le message
    Considérons T2 seul puisque ton problème concerne la sortie (S) lorsque B est faux (0), et admettons que le collecteur T2 ne soit pas alimenté (en l'air).
    Mais on pourra y revenir.

    La jonction be de T2 est polarisée en direct, et sa chute de tension est de 0,6 V.
    Le courant R et R2 est donc d'environ 0,45 mA.
    La tension aux bornes de R2 (donc S) est donc environ 99 mV.

    Le tout est maintenant de savoir si cette tension représente un 1 ou un 0 pour le circuit qui suit la sortie.
    Comment connaît-on la chute de tension ? Est-ce que la résistance interne d'un transistor est nulle ? D'où sort le 0,45 mA ?
     

  14. antek

    Date d'inscription
    février 2015
    Messages
    8 490

    Re : Portes logiques et transistors

    Citation Envoyé par Tibsoo Voir le message
    Comment connaît-on la chute de tension ? Est-ce que la résistance interne d'un transistor est nulle ? D'où sort le 0,45 mA ?
    Mon explication concernait le schéma2, sans led.

    Par la loi d'Ohm, U=RI
    On alimente avec 5 V trois éléments en série : R - Jbe - R2
    La tension d'une diode en direct est environ 0,6 V, donc on peut considérer que la tension qui alimente R-R2 est 4,4 V.
    Le courant qui circule est donc I=4,4/(R+R2)
    et la tension aux bornes de R2 est U=R2.I= [4,4/(R+R2)].I
     

  15. Tibsoo

    Date d'inscription
    septembre 2017
    Âge
    20
    Messages
    8

    Re : Portes logiques et transistors

    Citation Envoyé par antek Voir le message
    Mon explication concernait le schéma2, sans led.

    Par la loi d'Ohm, U=RI
    On alimente avec 5 V trois éléments en série : R - Jbe - R2
    La tension d'une diode en direct est environ 0,6 V, donc on peut considérer que la tension qui alimente R-R2 est 4,4 V.
    Le courant qui circule est donc I=4,4/(R+R2)
    et la tension aux bornes de R2 est U=R2.I= [4,4/(R+R2)].I
    D'accord, merci pour ces précisions, mais comment est-ce que je sais quand ma porte va bien fonctionner ? Par exemple, pour le schéma 2. Si R = 10K Ohms et V = 5 volts et que après les transistors en série, je mets une résistance de 330 Ohms juste avant la LED, la porte fonctionne parfaitement. Par contre, si je remplace cette résistance par une de 10K Ohm, la porte ne fonctionne pas du tout (Si B est vrai, alors, A.B le sera aussi).
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. Portes logiques
    Par larxenne dans le forum Électronique
    Réponses: 4
    Dernier message: 15/04/2013, 15h58
  2. portes logiques
    Par No1 dans le forum Électronique
    Réponses: 8
    Dernier message: 15/11/2010, 21h34
  3. Portes logiques
    Par thegluups dans le forum Électronique
    Réponses: 2
    Dernier message: 10/10/2009, 10h33
  4. portes logiques
    Par sisi94 dans le forum Physique
    Réponses: 9
    Dernier message: 03/06/2009, 06h37
  5. Les portes logiques
    Par Mazh dans le forum Électronique
    Réponses: 31
    Dernier message: 20/09/2007, 06h35