Répondre à la discussion
Page 19 sur 19 PremièrePremière 19
Affichage des résultats 541 à 563 sur 563

[Terminé] Alimentation de Labo: un design de référence

  1. #541
    roro04

    Re : [Terminé] Alimentation de Labo: un design de référence

    Bonsoir !

    Pépito, je ne sais pas si tes schémas sont ok je n'ai pas assez de connaissances dans le domaine, j'espère que Antoane va passer par là par contre j'aime bien tes schémas d'implantation. Tu fais ça avec quel logiciel ?

    Antoane, j'ai eu quelques contretemps mais je n'ai pas abandonné
    Je fais les tests au plus vite.

    Bonne soirée,
    A+

    -----


  2. Publicité
  3. #542
    Pepito646

    Re : [Terminé] Alimentation de Labo: un design de référence

    Bonjour Roro 04,

    Mon logiciel "Dip trace" avec possibilité de l'avoir en français. J'ai la version gratuite, mais pour moi cela suffit.

    A bientôt.

  4. #543
    Antoane

    Re : [Terminé] Alimentation de Labo: un design de référence

    Bonsoir,

    Merci pour le partage Pepito !
    L'alim fonctionne bien, comme attendu ?
    Ce pourrait servir de base pour une fabrication future si tu pouvais poster les typons de l'alim (i.e. les fichiers directement près à être imprimés et transférés sur cuivre), les fichiers gerber et l'implémentation (déjà posté en #540). Tout devrait rentrer dans une archive *.rar . Par ailleurs, les valeurs des composants sont difficilement lisibles sur les schémas #540. Et,enfin, si tu pouvais rappeler en deux-trois lignes les caractéristiques de l'alim : courant, tension, tracking, fonctionnalité particulières...

    Merci pour les suivants
    Deux pattes c'est une diode, trois pattes c'est un transistor, quatre pattes c'est une vache.

  5. #544
    Pepito646

    Re : [Terminé] Alimentation de Labo: un design de référence

    Citation Envoyé par Antoane Voir le message
    Bonsoir,

    Merci pour le partage Pepito !
    L'alim fonctionne bien, comme attendu ?
    Ce pourrait servir de base pour une fabrication future si tu pouvais poster les typons de l'alim (i.e. les fichiers directement près à être imprimés et transférés sur cuivre), les fichiers gerber et l'implémentation (déjà posté en #540). Tout devrait rentrer dans une archive *.rar . Par ailleurs, les valeurs des composants sont difficilement lisibles sur les schémas #540. Et,enfin, si tu pouvais rappeler en deux-trois lignes les caractéristiques de l'alim : courant, tension, tracking, fonctionnalité particulières...

    Merci pour les suivants

    Bonjour Antoane,

    J'en suis rester au projet. Pour le tracking, je n'en ai jamais fait, alors je bataille et ma poubelle se remplie (de papier). La liste des composants, les typons sont facilement éditable.
    J'ai l'intention de mettre une mesure tension et intensité à l'aide d'un Atmega sur un afficheur 2 lignes.

    Je vous en reparlerai plus tard quand j'aurai fini la conception de l'ensemble.

    A bientôt.

  6. #545
    roro04

    Re : [Terminé] Alimentation de Labo: un design de référence

    Bonjour,

    Me voilà de retour
    Honte à moi... Je viens de trouver ce qui n'allait pas. J'avais mis une résistance de 0.1 ohms en R3 à la place d'une 100 ohms...

    Ça a l'air de fonctionner je vais faire quelques tests.

    Encore merci.
    Bonne journée,
    A+

  7. #546
    roro04

    Re : [Terminé] Alimentation de Labo: un design de référence

    Bonsoir,

    Voici quelques photo du projet qui avance bien ! J'en suis au câblage dans le boitier.
    Je pense avoir fini prochainement.

    Bonne soirée,
    Merci
    A bientôt.
    Images attachées Images attachées

  8. #547
    roro04

    Re : [Terminé] Alimentation de Labo: un design de référence

    Bonjour !

    Le projet a un peu trainé mais j'ai enfin fini mon alimentation de laboratoire. Les photos sont en pièces jointes.

    En revanche j'observe un "souci" lors du fonctionnement : lorsque je règle la tension à vide à disons 12V et que je connecte une charge comme une ampoule qui consomme 2A, la tension monte à 14V ! Avez-vous le même souci sur vos alimentations ? Je n'ai pas pensé à vérifié si ça le faisait avant de faire le montage final... J'aurais du.

    Je suis bien en 4 fils jusqu'à la sortie (Côté - : la masse de puissance et la masse de mesure ; coté + : le fil de puissance venant des transistors et le fil de mesure).
    Est-ce que le souci peut venir du faite que sur le correcteur qui est sur la résistance R17 j'ai un condensateur de 470 pf au lieu de 330 ?

    Bonne journée,
    Merci,
    A bientôt.
    Images attachées Images attachées

  9. #548
    Antoane

    Re : [Terminé] Alimentation de Labo: un design de référence

    Bonjour,

    Belle machine, le sèche linge fait pâle figure à côté
    Citation Envoyé par roro04 Voir le message
    Est-ce que le souci peut venir du faite que sur le correcteur qui est sur la résistance R17 j'ai un condensateur de 470 pf au lieu de 330 ?
    Peu probable.

    Le monté en tension est-elle progressive (ex. 12V@0A, 13V@1A, 14V@2A) ou abrupte (12V@0A, 14V@100mA) ?
    Est-elle stabilisée (i.e. quelle tension as-tu @5A) ?

    Le circuit fonctionne-t-il bien en régulation tension, que disent les led ?

    Il risque de falloir refaire tes beaux tableaux de mesure (tensions sur chaque broches des AOP de controle, etc.) en pensant à mettre la sonde - du multimètre au bon endroit (sur la broche d'alim négative de l'AOPconsidéré, sur la broche - du potentiomètre considéré...)
    Deux pattes c'est une diode, trois pattes c'est un transistor, quatre pattes c'est une vache.

  10. #549
    roro04

    Re : [Terminé] Alimentation de Labo: un design de référence

    Bonjour,

    Merci de ta réponse, j'espère que ce n'est pas trop grave... ma pauvre petite alim que j'ai chouchouté qui fait des siennes
    C'est vrai qu'elle a de la gueule

    Donc pour répondre à tes questions :
    - La montée en tension est progressive. Dès que je branche la charge (ampoule, résistance, etc.) la tension monte immédiatement.
    Elle monte de 10V à 12V@2.5A ; et de 10V à 11.3V@0.6A.
    - En revanche il y a plusieurs choses anormales : lorsque le potentiomètre courant est au minium la led de limitation courant s'allume (ou scintille) quel que soit la position du potentiomètre tension. Il faut tourner le potentiomètre courant de bien 2 ou 3 mm pour que la LED s'éteigne.
    - Lorsque je branche une charge sur l'alimentation alors qu'elle est réglée à 10V à vide, une fois sur deux dix environ mon premier relais s'enclenche (alors qu'à vide il s'enclenche à 13V) et la tension monte alors à ~15V quand il y a une charge d'environ 15 ohms. Ça le fait aussi avec une charge de 6 ohms. Lorsque le relais a basculé la LED courant reste allumée ou scintille alors que le courant consommé est seulement d'1A et que le potentiomètre courant est au maximum ! Lorsqu'on enlève la charge, le relais revient à sa position initiale par contre la tension ne reviens pas à 10V comme elle l'était mais à 11V. Si j'éteins l'alimentation et que je recommence tout redevient normal...
    - La limitation courant est aussi assez floue : lorsque je branche une charge d'1A sous 10V avec le potentiomètre courant au minimum et que je monte le potentiomètre courant petit à petit la led de limitation s'éteint légèrement en fin de course du potentiomètre alors que le courant consommé est d'1A. Il y a donc un souci car en tournant le potentiomètre pour augmenter le seuil de limitation, la led devrait s'éteindre rapidement.

    Je n'ai pas l'impression que l'alimentation se comportait comme cela avant la mise en boitier. Ou alors je n'ai pas fait attention...
    Le problème pourrait-il venir des diodes de protection que j'ai mis en sortie ? J'ai mis des diodes schottcky 30A : une sur le positif de l'alim en sens passant et l'autre entre le + et - de sortie dans le sens bloquant (comme sur le schéma de base de l'alimentation).

    Autre précision, quand le potentiomètre courant est au minimum (la led de limitation est allumée) et que je monte progressivement la tension, le premier relais s'enclenche correctement (à 13V environ) mais le deuxième se met à vibrer quand on arrive à environ 21V là où il doit commuter habituellement. Si je tourne le potentiomètre courant la led de limitation d'éteint et le relais s'enclenche correctement.

    Ci-joint le tableau de mesure. Je me suis débrouillé pour faire les mesures quand le relais n'était pas enclenché. J'ai fait un rapide test sur l'autre alimentation, avec la charge de 16 ohms, la tension BAISSE de 10V à 9.8V. Avec l'ampoule de 40w, j'ai le même souci qu'avec l'autre alim : la tension monte.

    J'espère que tu vas pouvoir m'aider,
    Merci,
    A+
    Images attachées Images attachées
    Dernière modification par roro04 ; 17/04/2015 à 14h47.

  11. #550
    Antoane

    Re : [Terminé] Alimentation de Labo: un design de référence

    Bonsoir,
    Citation Envoyé par roro04 Voir le message
    - En revanche il y a plusieurs choses anormales : lorsque le potentiomètre courant est au minium la led de limitation courant s'allume (ou scintille) quel que soit la position du potentiomètre tension.
    C'est normal et voulu.
    Si tu demandes 0A en sortie (ou plutôt 0A au max), la tension de sortie devrait être nulle (si une charge est branchée, car alors : U=R*I=R*0). Si l'alim est à vide, le comportement est plus erratique puisque tu te retrouves à faire "U=RI=∞*0=?".
    Mais, bon... Dans ces deux cas, une bonne partie du comportement est liée aux bruit/courants de fuite/défauts des composants.

    Autre précision, quand le potentiomètre courant est au minimum (la led de limitation est allumée) et que je monte progressivement la tension, le premier relais s'enclenche correctement (à 13V environ) mais le deuxième se met à vibrer quand on arrive à environ 21V là où il doit commuter habituellement. Si je tourne le potentiomètre courant la led de limitation d'éteint et le relais s'enclenche correctement.
    C'est un corollaire de ce que je viens d'écrire : le réglage I=0 ne sert généralement que lorsqu'une charge est branchée en sortie. La tension est alors placée au maximum acceptable et tu augmentes peu à peu le courant dans la charge.
    Essaye de trouver un sens physique et/ou une application réelle du test que tu évoques (mis à part te faire croire que ton alim déconne ).

    Citation Envoyé par roro04 Voir le message
    - Lorsque je branche une charge sur l'alimentation alors qu'elle est réglée à 10V à vide, une fois sur deux dix environ mon premier relais s'enclenche (alors qu'à vide il s'enclenche à 13V) et la tension monte alors à ~15V quand il y a une charge d'environ 15 ohms. Ça le fait aussi avec une charge de 6 ohms. Lorsque le relais a basculé la LED courant reste allumée ou scintille alors que le courant consommé est seulement d'1A et que le potentiomètre courant est au maximum ! Lorsqu'on enlève la charge, le relais revient à sa position initiale par contre la tension ne reviens pas à 10V comme elle l'était mais à 11V. Si j'éteins l'alimentation et que je recommence tout redevient normal...
    - La limitation courant est aussi assez floue : lorsque je branche une charge d'1A sous 10V avec le potentiomètre courant au minimum et que je monte le potentiomètre courant petit à petit la led de limitation s'éteint légèrement en fin de course du potentiomètre alors que le courant consommé est d'1A. Il y a donc un souci car en tournant le potentiomètre pour augmenter le seuil de limitation, la led devrait s'éteindre rapidement.
    Probablement lié au saut de tension évoqué dans ton post prcdt.

    Citation Envoyé par roro04 Voir le message
    Je n'ai pas l'impression que l'alimentation se comportait comme cela avant la mise en boitier. Ou alors je n'ai pas fait attention...
    Le problème pourrait-il venir des diodes de protection que j'ai mis en sortie ? J'ai mis des diodes schottcky 30A : une sur le positif de l'alim en sens passant et l'autre entre le + et - de sortie dans le sens bloquant (comme sur le schéma de base de l'alimentation).
    Ca ne devrait pas poser de problème.

    J'ai fait un rapide test sur l'autre alimentation, avec la charge de 16 ohms, la tension BAISSE de 10V à 9.8V.
    Ce n'est pas anormal.


    Ton tableau de mesures est étrange, et pas cohérent.... Malgré les deux tasses de café, je ne trouve pas toute la logique...
    Pour les tensions sur les résistances, tu les a prises "dans le bon sens" ?
    - avec le plus du multimètre sur l'émetteur du NPN de U1c et le moins sur l'émetteur de U1a pour R8 ;
    - avec le plus du multimètre sur la base du BD140 et le moins sur le collecteur de U1c pour R5.

    Tu peux bien bien bien revérifier le câblage des AOP et des deux transistors NPN et PNP sur leurs sorties.
    Tu peux aussi revérifier l'état de ces transistors.
    Tu peux retirer le PNP en sortie de U1:A et directement relier la sortie de l'AOP à R8. Bref, revenir au montage d'origine proposé par Tropique. Pour de "faibles" courants de sortie, il est largement suffisant (de mémoire, il est même suffisant pour toute la gamme de fonctionnement de l'alim en typique).
    N'hésite pas à mettre ces transistors sur des supports...

    Rien n'oscille, à l'oscillo ?
    Dernière modification par Antoane ; 17/04/2015 à 21h02.
    Deux pattes c'est une diode, trois pattes c'est un transistor, quatre pattes c'est une vache.

  12. #551
    roro04

    Re : [Terminé] Alimentation de Labo: un design de référence

    Bonsoir,

    Citation Envoyé par Antoane
    C'est normal et voulu.
    Si tu demandes 0A en sortie (ou plutôt 0A au max), la tension de sortie devrait être nulle (si une charge est branchée, car alors : U=R*I=R*0). Si l'alim est à vide, le comportement est plus erratique puisque tu te retrouves à faire "U=RI=∞*0=?".
    Mais, bon... Dans ces deux cas, une bonne partie du comportement est liée aux bruit/courants de fuite/défauts des composants.
    D'accord, ça me rassure, un problème en moins ! C'est vrai qu'en y réfléchissant ça coule de source...

    Citation Envoyé par Antoane
    C'est un corollaire de ce que je viens d'écrire : le réglage I=0 ne sert généralement que lorsqu'une charge est branchée en sortie. La tension est alors placée au maximum acceptable et tu augmentes peu à peu le courant dans la charge.
    Essaye de trouver un sens physique et/ou une application réelle du test que tu évoques (mis à part te faire croire que ton alim déconne ).
    Oui la prochaine fois je réfléchirai un peu plus

    Citation Envoyé par Antoane
    Probablement lié au saut de tension évoqué dans ton post prcdt.
    Citation Envoyé par Antoane
    Ca ne devrait pas poser de problème.
    Citation Envoyé par Antoane
    Ce n'est pas anormal.
    Ok

    Citation Envoyé par Antoane
    Ton tableau de mesures est étrange, et pas cohérent.... Malgré les deux tasses de café, je ne trouve pas toute la logique...
    Pour les tensions sur les résistances, tu les a prises "dans le bon sens" ?
    - avec le plus du multimètre sur l'émetteur du NPN de U1c et le moins sur l'émetteur de U1a pour R8 ;
    - avec le plus du multimètre sur la base du BD140 et le moins sur le collecteur de U1c pour R5.
    Ne fais pas une overdose de café à cause de moi
    Je ne me souviens plus dans quel sens j'ai mesuré la tension des résistances. Par contre dans le tableau de mesures que j'ai mis en pièce jointe j'ai fais les mesures en suivant tes conseils.

    Citation Envoyé par Antoane
    Tu peux bien bien bien revérifier le câblage des AOP et des deux transistors NPN et PNP sur leurs sorties.
    Tu peux aussi revérifier l'état de ces transistors.
    Tu peux retirer le PNP en sortie de U1:A et directement relier la sortie de l'AOP à R8. Bref, revenir au montage d'origine proposé par Tropique. Pour de "faibles" courants de sortie, il est largement suffisant (de mémoire, il est même suffisant pour toute la gamme de fonctionnement de l'alim en typique).
    N'hésite pas à mettre ces transistors sur des supports...
    Je vérifie les AOP et les valeurs des résistances de la carte demain, je n'ai pas eu le temps ce soir.
    Par contre j'ai vérifié le câblage du BD139, du BD140 et des TIP3055 et c'est tout bon
    L'état des transistors... je pense qu'ils sont bons puisque j'ai le même souci sur les deux alimentations. Il y aurait un souci uniquement sur une des deux alimentations si un transistor serait HS. Mais je vérifierai quand même.
    J'ai fais les mesures que j'ai mis en pièce jointe sans le PNP de U1:A, c'est mieux : la tension augmente moins mais ce n'est pas encore ça.
    En revanche j'ai remarqué quelque chose d'étrange : en touchant avec le doigt la sortie de U1:A lorsqu'une charge est branchée, la tension diminue ! Avec l'ampoule connectée (11.53v@2.4A), la tension descend à 10.8v en touchant la sortie de U1:A.

    Citation Envoyé par Antoane
    Rien n'oscille, à l'oscillo ?
    J'ai réalisé deux mesures à l'oscilloscope en sortie d'alimentation quand une charge de 17 ohms était connectée : une en couplage AC, l'autre en couplage DC. Par contre mon oscilloscope a un souci d'échelle verticale : on voit sur la mesure en DC que j'ai 2 div à 2v/div alors qu'en sortie d'alimentation j'étais à 10.87v. Mais c'est toujours mieux que rien.

    Les oscillations que l'on voit sur les photos disparaissent totalement quand on débranche la charge qui est pourtant purement résistive : une résistance de puissance plongée dans l'eau pour la refroidir.

    Merci de ton aide, si tu as besoin que je fasse d'autres mesures ou carrément que je fasse une vidéo pendant que je fais les mesures, aucun souci.
    Bonne soirée,
    @+
    Images attachées Images attachées
    Dernière modification par roro04 ; 18/04/2015 à 22h23.

  13. #552
    Antoane

    Re : [Terminé] Alimentation de Labo: un design de référence

    Bonsoir,
    Citation Envoyé par roro04 Voir le message
    En revanche j'ai remarqué quelque chose d'étrange : en touchant avec le doigt la sortie de U1:A lorsqu'une charge est branchée, la tension diminue ! Avec l'ampoule connectée (11.53v@2.4A), la tension descend à 10.8v en touchant la sortie de U1:A.
    Quand ça oscille, il ne faut plus s'étonner de grand chose...
    En touchant un point du circuit, tu ajoutes un chemin pour le courant. Négligeable en dc, le courant peut-être suffisant à 200kHz pour stabiliser l'ensemble.

    Les oscillations que l'on voit sur les photos disparaissent totalement quand on débranche la charge qui est pourtant purement résistive : une résistance de puissance plongée dans l'eau pour la refroidir.
    Quand ça oscille, il ne faut plus s'étonner de grand chose...

    Je ne suis pas sûr de l'explication mais augmenter la capa de sortie permettrait de régler le problème.
    Tu peux aussi jouer sur les deux condensateurs de compensations, câblés dans les boucles de coutre-réaction des AOP, mais je ne sais pas comment. Le 470p, notamment, devrait, je pense, diminuer.
    Dernière modification par Antoane ; 20/04/2015 à 21h11.
    Deux pattes c'est une diode, trois pattes c'est un transistor, quatre pattes c'est une vache.

  14. #553
    roro04

    Re : [Terminé] Alimentation de Labo: un design de référence

    Bonjour !

    Désolé pour le retard j'étais bien occupé ces derniers jours.
    J'ai essayé d'augmenté la capa en sortie et là le miracle est arrivé Ca fonctionne !!!

    Du coup j'ai mis 22uF je n'avais que ça... Tu penses que les circuits que je brancherai derrière ne sont pas en "sécurité" avec une si grosse capa si il y a un souci ou c'est correct ?

    Je te remercie pour ton aide et ta patience qui m'a permis de mener à bien mon projet,
    Bonne journée,
    A bientôt.

  15. #554
    Antoane

    Re : [Terminé] Alimentation de Labo: un design de référence

    Bonsoir,
    Je n'ai pas retrouvé l'intégralité des explications sur cette capa de sortie (le sujet commence à être long) mais, post 2 ou 3 :
    Citation Envoyé par Tropique
    -La limitation de courant est très rapide comparée à ce qui se fait habituellement: en général, par défaut, le régulateur de tension est seul actif, avec l'ampli du courant en butée basse tant que la consigne n'est pas atteinte. Si un excès est atteint, il faut d'abord que l'ampli sorte de saturation et commence à agir sur la boucle, qui est elle-même généreusement compensée. Typiquement, le temps entre l'apparition d'une surcharge et l'entrée effective en limitation peut valoir de quelques dizaines de µs à quelques ms. Cela peut paraitre négligeable, mais c'est souvent trop pour des composants délicats. Cette situation est encore aggravée par la présence en sortie d'un condo de qques dizaines à qques centaines de µF.
    Ici, la philosophie est différente: les boucles de régulation courant/tension sont imbriquées, et la régulation courant est toujours active, éventuellement pilotée par la boucle de tension. La structure même de la partie puissance est aussi un générateur de courant: il s'agit d'un PNP, composite pour avoir un gain suffisant, connecté en émetteur commun. Par défaut, le comportement général de l'ensemble est un générateur de courant à grande compliance, et seul l'asservissement en tension lui donne des attributs de régulateur de tension.
    Résultat: en cas de surcharge un dépassement très faible et qui n'éxcède pas de toutes façons 6µs.
    Pour bénéficier pleinement de cette performance, le condensateur de sortie a été réduit au minimum pratique: 1µF, et les compensations en fréquence sont réduites au minmum.
    La dernière partie explique pourquoi ton circuit oscille et ce que je t'ai proposé de modifier.

    Avoir un gros condensateur de sortie permet de stabiliser le circuit mais pose problème pour une utilisation en source de courant : imagine que tu veuilles tester des composants du type led, diode, zener... Tu utilises alors ton alim en générateur de courant et tu mesures la tension aux bornes du composant à tester (DUT). Pour cela, tu va par exemple fixer le courant de fonctionnement à 20mA et la tension max à 20V. Avant que tu branches un DUT, l'alim est à vide, donc le condensateur de sortie est chargé à 20V. Lorsque tu va brancher le DUT, le condensateur va donc se décharger dedans, engendrant un courant non limité, potentiellement destructeur. Ce n'est qu'après que la régulation pourra entrer en fonctionnement.

    22µF, c'est pas beaucoup comparé à une alim à 50€ "made in PRC". Mais c'est énorme pour les standards du "Tropical Research Lab"
    Si tu as la patience, il y a certainement pas mal à gagner en jouant sur ces trois composants.
    Quelques exemples de tests :
    - sous diverses charges, sous diverses réglages de tension et courants ;
    - réponse à un échelon de courant : il ne doit pas y avoir de dépassement sur la tension lorsque tu branches ou débranche une charge supplémentaire sur la sortie (ca se teste avec deux grosses résistances, un générateur de signal, un bon driver et un gros mosfet) ;
    - ...

    Bon, faut relativiser aussi : si tu as créé une alim 10A, c'est sans doute, en priorité, pas pour alimenter des petits trucs hyper fragiles... Ca n'enpèche que quitte à passer autant de temps à concevoir/réaliser une telle alim, autant prendre le temps d'optimiser
    Dernière modification par Antoane ; 23/04/2015 à 19h45.
    Deux pattes c'est une diode, trois pattes c'est un transistor, quatre pattes c'est une vache.

  16. #555
    roro04

    Re : [Terminé] Alimentation de Labo: un design de référence

    Bonsoir,

    Citation Envoyé par Antoane
    La dernière partie explique pourquoi ton circuit oscille et ce que je t'ai proposé de modifier.

    Avoir un gros condensateur de sortie permet de stabiliser le circuit mais pose problème pour une utilisation en source de courant : imagine que tu veuilles tester des composants du type led, diode, zener... Tu utilises alors ton alim en générateur de courant et tu mesures la tension aux bornes du composant à tester (DUT). Pour cela, tu va par exemple fixer le courant de fonctionnement à 20mA et la tension max à 20V. Avant que tu branches un DUT, l'alim est à vide, donc le condensateur de sortie est chargé à 20V. Lorsque tu va brancher le DUT, le condensateur va donc se décharger dedans, engendrant un courant non limité, potentiellement destructeur. Ce n'est qu'après que la régulation pourra entrer en fonctionnement.
    D'accord, je comprends mieux les problèmes que j'ai rencontré.
    Oui effectivement je n'avais pas vu les choses comme cela, il faut vraiment que ce condensateur de sortie soit réduit au minium afin de pouvoir utiliser l'alimentation dans de bonnes conditions pour les circuits qui y seront connectés.

    Citation Envoyé par Antoane
    22µF, c'est pas beaucoup comparé à une alim à 50€ "made in PRC". Mais c'est énorme pour les standards du "Tropical Research Lab"
    Si tu as la patience, il y a certainement pas mal à gagner en jouant sur ces trois composants.
    Effectivement, j'ai lu beaucoup de réalisation de Tropique sur le forum et je trouve ces réalisations impressionnantes du point de vue qualité de réalisation et explications données par tropique.

    Pour les trois composants, tu parles du condensateur de sortie et des deux condensateurs de compensation en fréquence ? Il faudrait d'abord que je commence par remplacer mon 470 pF par un 330 pF comme sur le schéma original. Pour le condensateur de sortie il faut absolument qu'il soit non polarisé ? Car pour faire le test j'ai mis un 22 uF polarisé et ça fonctionne.

    Citation Envoyé par Antoane
    Quelques exemples de tests :
    - sous diverses charges, sous diverses réglages de tension et courants ;
    - réponse à un échelon de courant : il ne doit pas y avoir de dépassement sur la tension lorsque tu branches ou débranche une charge supplémentaire sur la sortie (ca se teste avec deux grosses résistances, un générateur de signal, un bon driver et un gros mosfet) ;
    - ...
    Pour faire les tests avec diverses charges et divers réglages de tension et courant, qu'est-ce qu'il faut que je regarde ? Si il y a des variations de courant et de tension lorsque je mets ou j'enlève la charge par exemple ?

    Pour la réponse à un échelon de courant, j'ai les grosses résistances, des gros mosfet, par contre générateur de signal et un driver de mosfet non...

    Citation Envoyé par Antoane
    Bon, faut relativiser aussi : si tu as créé une alim 10A, c'est sans doute, en priorité, pas pour alimenter des petits trucs hyper fragiles... Ca n'enpèche que quitte à passer autant de temps à concevoir/réaliser une telle alim, autant prendre le temps d'optimiser
    Oui tout à fait !
    Mais comme tu dis vu le temps que j'ai passé à réaliser l'alimentation, je préfère qu'elle soit au top du top.

    Bonne soirée,
    @+

  17. #556
    166462

    Question Re : [Terminé] Alimentation de Labo: un design de référence

    Bonjour,
    Je suis nouveau sur le site.
    J'ai été très intéressé par le shéma de l'alim, j'ai réalisé .... tout simplement fabuleux.
    j'ai du mal a comprendre comment sont défini le rapport R19/R20 ainsi que les filtres R18+C2/R16 et C5+R22/R19-R20.
    merci

  18. #557
    Antoane

    Re : [Terminé] Alimentation de Labo: un design de référence

    Bonjour, et bienvenue à 166462 !
    Citation Envoyé par 166462 Voir le message
    J'ai été très intéressé par le shéma de l'alim, j'ai réalisé .... tout simplement fabuleux.
    Ca fait à peu près l’unanimité


    Si je ne m'abuse :

    Citation Envoyé par 166462 Voir le message
    j'ai du mal a comprendre comment sont défini le rapport R19/R20.
    En fonctionnement "limitation tension", U1A et U1C sont en fonctionenment linéaire, D4 est rendue passante par U1A pour que la tension sur sa cathode soit égale à la tension de référence Vcurrent ref fournie par RV2. Dans cette situation, R21 assure qu'un peu de courant est tiré sur D4.
    La valeur du rapport R20/19 importe peu. Cependant :
    - si tu prends trop grand le rapport R20/R19, la tension que devra sortir U1A pour maintenir U1C en fonctionnement linéaire (cette tension vaut environ Vout U1A=(Vcurrent ref+0,6) * (R19+R20)/R19) sera trop grande pour permettre à U1C de sortir la bonne tension (qui vaut environ Vout U1C=Vout U1A+0,6+R8*Ib, Q5). Autrement dit : la tension de saturation haute de U1C sera trop basse.
    - si tu prends trop petit le rapport R20/R19, la tension que devra sortir U1A lorsqu'il absorbera le courant d'émetteur de Q3 tout en maintenant U1C en fonctionnement linéaire sera trop faible. Autrement dit : la tension de saturation basse de U1A sera trop haute.

    Citation Envoyé par 166462 Voir le message
    j'ai du mal a comprendre comment sont les filtres R18+C2/R16 et C5+R22/R19-R20.
    Le principe est simple : il faut écrire la fonction de transfert de l'alim, puis ajuster les différents paramètres pour avoir la réponse désirée (stabilité, précision, robustnesse).
    La mise en oeuvre est un peu plus ardue.
    Un post-optimisation doit aussi être faisable par simulation.
    Toute la procédure doit pouvoir êrte faite par simulation, mais je doute que ce soit la méthode employée par Tropique.

    Je ne peux pas en dire bcp plus

    Citation Envoyé par roro04 Voir le message
    Pour les trois composants, tu parles du condensateur de sortie et des deux condensateurs de compensation en fréquence ? Il faudrait d'abord que je commence par remplacer mon 470 pF par un 330 pF comme sur le schéma original.
    Oui.
    Citation Envoyé par roro04 Voir le message
    Pour le condensateur de sortie il faut absolument qu'il soit non polarisé ? Car pour faire le test j'ai mis un 22 uF polarisé et ça fonctionne.
    Non, je ne vois pas pourquoi il devrait l'être. La diode que tu as placé en parallèle empèche de toute façon une polarisation à moins de -0,7V.

    Citation Envoyé par roro04 Voir le message
    Pour faire les tests avec diverses charges et divers réglages de tension et courant, qu'est-ce qu'il faut que je regarde ? Si il y a des variations de courant et de tension lorsque je mets ou j'enlève la charge par exemple ?
    Oui, encore que ce doit être valide par design (en régime établi)
    + vérifier l'absences d'oscillations comme tu l'as fait là, en régime établi (i.e. lorsque la charge est branchée depuis déjà quelques secondes).
    + vérifier l'allure de la tension au moment ou tu changes brusquement la valeur du courant consommé sur l'alim. En théorie, la tension ne doit pas varier (tant qu'on reste en régulation tension) mais dans le montage réelle, elle va d'abord (dans le cas ou le courant consommé augmente) chuter, puis remonter, éventuellement dépasser sa valeur initiale puis se stabiliser sur sa valeur finale (c'est bien sûr l'inverse si le courant consommé diminue). Le but est de vérifier que le dépassement reste "raisonnable" et que la transition ne dure pas trop longtemps.
    Cette dernière mesure est plus complexe à mettre en oeuvre, surtout sans oscillo numérique. L'idée est de continuellement consommer un certain courant sur l'alim (par exemple 10% du courant nominal) en y mettant une résistance et de commuter une charge additionnelle (par exemple 50% du courant nominal) à l'aide d'un mosfet commandé par un générateur de signal carré, par exemple un NE555.
    Schéma de principe et quelques courbe qu'il est possible d'obtenir (Je te laisse choisir lesquelles tu veux avoir ) :
    fs_reponses.png
    + vérifier la vitesse de passage de régulation tension à régulation courant. Avec le même circuit que précédement :
    * sur une alim parfaite, la tension de sortie doit passer d'une certaine valeur à une nouvelle, stable, dès que la charge additionnelle est ajoutée ;
    * sur une vraie alim, il va y avoir un retard + une décroissance de la tension plus ou moins rapide.
    * idéalement, il faudrait visualiser le courant (par exemple avec un shunt inséré en sortie de l'alim) et la tension de sortie de l'alim mais ce peut être complexe. Dans ce cas, tu peux peut-être te contenter de la tension de sortie de l'alim et de la tension sur le drain du NMOSFET. Les résultats sont strictement équivalent d'un point de vue mathématique, mais plus complexes à analyser dans le second cas (mais bien plus simples à mesurer).
    Deux pattes c'est une diode, trois pattes c'est un transistor, quatre pattes c'est une vache.

  19. #558
    Knx86

    Re : [Terminé] Alimentation de Labo: un design de référence

    Salut,

    Dans le but de faire cette alim avec les fond de tiroir, est il possible de remplacer le lm324 par un lm358, la régulation de la tension Auxiliaire étant fournie par un lm7812.?

    Et supprimer la zener d11 et d alimenter le pot de 10k au travers d une résistance de 10k depuis le +12v afin d avoir 6v au bornes du pot rv1?

    Merci

  20. #559
    Knx86

    Re : [Terminé] Alimentation de Labo: un design de référence

    Citation Envoyé par Knx86 Voir le message
    Salut,

    Dans le but de faire cette alim avec les fond de tiroir, est il possible de remplacer le lm324 par un lm358, la régulation de la tension Auxiliaire étant fournie par un lm7812.?

    Et supprimer la zener d11 et d alimenter le pot de 10k au travers d une résistance de 10k depuis le +12v afin d avoir 6v au bornes du pot rv1?

    Merci
    personne peut me renseigner ?

  21. #560
    Antoane

    Re : [Terminé] Alimentation de Labo: un design de référence

    Bonsoir,
    Citation Envoyé par Knx86 Voir le message
    Dans le but de faire cette alim avec les fond de tiroir, est il possible de remplacer le lm324 par un lm358, la régulation de la tension Auxiliaire étant fournie par un lm7812.?

    Et supprimer la zener d11 et d alimenter le pot de 10k au travers d une résistance de 10k depuis le +12v afin d avoir 6v au bornes du pot rv1?
    L'ensemble est possible, sachant que :
    Citation Envoyé par Tropique Voir le message
    Si tu n'as pas de commutation d'enroulements, la version à 78L12 est inutile, et même déconseillée: la précision de la régulation en courant dépendra de lui, et donc sera moins bonne que dans la version de base.
    Deux pattes c'est une diode, trois pattes c'est un transistor, quatre pattes c'est une vache.

  22. #561
    roro04

    Re : [Terminé] Alimentation de Labo: un design de référence

    Bonjour,

    Merci pour ton explication détaillée Antoane, je vais tester cela au plus vite

    Bonne journée,
    A bientôt.

  23. #562
    le solar

    Re : [Terminé] Alimentation de Labo: un design de référence

    salut @Antoane

    je ne sais pas si tropique suis encore ce post , mais je vois que tu y es assez actif

    je viens juste de regardé le schéma de tropique , au début j'ai trouvé sa assez difficile pour moi , mais maintenant vu que j'ai besoin d'une alim de labo (assez rapide je dirais ) je décide de m'attaqué a ce schéma .....

    donc je pense attaqué le schéma avec , un chargeur de pc portable (19v , 4A en sortit ) cela est il possible ? pour en tiré une alim réglable de 0/12V et 0/2A en sortit ?

    il y as t'il une adaptation a faire sur le schéma de base ?

    merci a toi

  24. #563
    Antoane

    Re : [Terminé] Alimentation de Labo: un design de référence

    Bonjour,

    Tropique a provisoirement quitté le forum, j'essaye de reprendre le côté "SAV" du projet, il serait dommage que ce design soit "abandonné"

    donc je pense attaqué le schéma avec , un chargeur de pc portable (19v , 4A en sortit ) cela est il possible ? pour en tiré une alim réglable de 0/12V et 0/2A en sortit ?
    Avec ça, tu devrais pouvoir arriver à faire une alim 0-16V, 4A.
    C'est un besoin très classique, tu peux aussi jeter un oeil à : Je vous présente Cheapita, la petite alim sympa, ...., qui est plus simple à réaliser.


    Suite de l'échange avec le solar sur : Je vous présente Cheapita, la petite alim sympa, ....
    Dernière modification par Antoane ; 13/03/2016 à 18h33. Motif: Ajout
    Deux pattes c'est une diode, trois pattes c'est un transistor, quatre pattes c'est une vache.

Page 19 sur 19 PremièrePremière 19

Discussions similaires

  1. Réponses: 37
    Dernier message: 24/10/2010, 10h36
  2. [Brun] TV LCD Thomson référence 37lb130s5 : carte alimentation hs ?
    Par slydu95 dans le forum Dépannage
    Réponses: 7
    Dernier message: 30/01/2009, 22h22
  3. Recherche de référence - alimentation à découpage
    Par jorg1n dans le forum Électronique
    Réponses: 9
    Dernier message: 23/05/2008, 09h54
  4. étude pour Game design et design espace
    Par willy88 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 0
    Dernier message: 20/01/2008, 18h35
  5. Choix d'une alimentation de labo
    Par BastienBastien dans le forum Électronique
    Réponses: 4
    Dernier message: 29/12/2007, 13h16