Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Page 2 sur 3 PremièrePremière 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 16 à 30 sur 42

[En cours] Radio-Sniffer

  1. Tropique

    Date d'inscription
    juin 2005
    Localisation
    Entre Groland-Du-Haut et BXL-capitale
    Messages
    13 411

    Re : [En cours] Radio-Sniffer

    Hello,

    Je répond ici à un message privé qui m'a été adressé par Narfcois:
    Bonjour,

    Je suis en train de réaliser un projet d'expo-science et j'aimerais faire votre modèle de récepteur pour mesurer l'absorption d'ondes radio par différents cactus. Je n'ai pas énormément de connaissances en électronique, et j'aimerais savoir comment faire la boucle de votre module. J'aimerais également savoir qu'est-ce que les nombreuses flèches dans le schéma veulent dire (mise à la terre?). Enfin, ce serait vraiment apprécié d'avoir une photo de l'ensemble du module (avec la boucle et le boitier en aluminium).

    Merci beaucoup!

    François-Guillaume Landry
    14 ans, Dieppe, Canada
    Une première remarque d'ordre général: lorsqu'un message est créé dans le cadre d'une discussion, et qu'il ne s'agit pas d'infos confidentielles genre adresse mail, il me parait de loin préférable de le poster dans la discussion publique plutot que d'adresser un MP. A priori, le but d'un forum est précisément d'être public, et si toutes les réponses sont dans la discussion principale, cela permet de donner des informations à tout ceux qui pourraient être intéréssés, et d'éviter d'avoir à répéter dix fois la même chose. Sans compter que les contributeurs ne sont peut-être pas à considérer comme des consultants personnels et gratuits.

    Ceci étant précisé, je vais essayer de répondre à ces demandes.

    La boucle n'est absolument pas critique: c'est simplement une longueur de fil, nu ou isolé, émaillé ou plastifié, monobrin ou multibrin, qui est repliée en boucle pour venir se connecter entre âme et tresse du coax d'entrée (ou du connecteur s'il y en a un). La longueur de ce fil va dépendre de la sensibilité souhaitée, et de la gamme de fréquence dans laquelle on travaille.
    Pour maximiser la sensibilité, on a intérêt à utiliser une boucle aussi grande que possible, mais il y a deux obstacles: l'encombrement, qui risque vite de devenir excessif, surtout si on veut "sniffer" des endroits très localisés genre joint de porte d'un four µondes, et la fréquence: il vaut mieux rester sous la fréquence de résonance de la boucle, sous peine d'avoir une réponse en fréquence plus difficilement prévisible.
    Pour garder une longueur de boucle importante sans l'inconvénient de l'encombrement, on peut compacter celle-ci en la bobinant en plusieurs spires: la sensibilité sera moins bonne que si la boucle était pleinement déployée en une seule spire, mais meilleure qu'une spire unique de même diamètre.
    La fréquence de résonance est directement liée à la longueur de fil utilisée: celle-ci détermine la longueur d'onde. P.ex., avec 10cm, ce qui correspond à environ 3cm de diamètre, cette fréquence serait de 3GHz, ce qui permet d'aller jusqu'à 2.4GHz (WiFi, µondes) avec une certaine marge. C'est un bon exemple de boucle d'usage général, permettant de couvrir une gamme allant de moins de 100KHz à plus de 2.5GHz. Bien sur, avec une boucle mieux adaptée, la sensibilité aux basses fréquences pourrait être beaucoup meilleure, mais compte tenu de la sensibilité élevée du détecteur, ce ne sera généralement pas nécéssaire.

    Les flèches qui pointent vers le bas sont effectivement des masses, et doivent être réunies ensemble, et au négatif de l'alim.

    Le boitier n'a rien de spécial, c'est juste une boite métallique fermée (voir photos).

    Pour donner plus de commentaires utiles pour ton projet personnel, je préfère attendre que tu donnes plus de détails sur la façon dont tu comptes t'y prendre pour mesurer l'absorption d'ondes par tes cactus. C'est quelque chose qui est vite dit et vite écrit, mais je crains que la procédure pratique ne soit beaucoup plus compliquée et délicate que ça n'en a l'air, et le sniffer n'est au mieux qu'une toute petite partie de la solution.
    A+

    -----

    Images attachées
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.
     


    • Publicité



  2. Narfcois

    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Canada
    Âge
    24
    Messages
    42

    Re : [En cours] Radio-Sniffer

    Bonjour,

    J'avais commencé les plans de mon projet, mais je pense que j'aurai besoin d'un peu d'aide...Bon, pour commencer, j'explique ce que j'avais en tête. Je voulais construire un émetteur de micro-ondes 10 gHz (avec une source Gunn) et soumettre des cactus à ces ondes. Selon moi, si les cactus ont la caractéristique d'absorber une grande partie des ondes radio, cela pourrait se calculer avec le sniffer (je voudrais construire un boîtier en aluminium, attaché à l'émetteur et au sniffer-récepteur, et y placer les cactus pendant l'expérience). Mais le problème est que je ne sais pas si l'absorption par les cactus peut être mesurable de cette manière. Est-ce que les résultats pourraient être biaisés à cause de l'atténuation? J'aimerais savoir s'il y aurait d'autres éléments à ajouter pour pouvoir obtenir des résultats corrects, ou si je suis sur une mauvaise voie.

    Merci énormément!
    Images attachées
     

  3. f6bes

    Date d'inscription
    février 2005
    Localisation
    Nimes Age: 73000 millions de kms autour du soleil !!
    Messages
    51 519

    Re : [En cours] Radio-Sniffer

    Bjr Narfcois,
    Pas encore vue ta piéçe jointe (on va attendre).
    Mais ton cactus ne va pas "aspirer" le 10 GHz.
    Tout au plussi si tu plaçes ton cactus entre l'émetteur et le sniffer tu constateras une atténuation du au
    fait que le 10 GHz est EXCESSIVEMENT sensible au moindre obstacle qui se trouve sur son chemin.
    Ta main aura le meme effet !!
    Reste à savoir si le sniffer veut bien aller jusqu'à 10 GHz ?
    Bonne journée
    Dernière modification par f6bes ; 09/01/2008 à 07h46.
    Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!
     

  4. f6bes

    Date d'inscription
    février 2005
    Localisation
    Nimes Age: 73000 millions de kms autour du soleil !!
    Messages
    51 519

    Re : [En cours] Radio-Sniffer

    Bjr Narfcois,
    Vue ton schéma.
    Déjà tu risques de créer des réflexionx de HF sur les parois de ta boite en alu.
    Ce qui t'induiras en erreur.
    D'autre part tu ne mesureras pas l'ABSORPTION du au cactus, mais tu mesureras le "masquage " du au cactus.
    Ce n'est pas tout à fait pareil.

    Bonne journée
    Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!
     

  5. Tropique

    Date d'inscription
    juin 2005
    Localisation
    Entre Groland-Du-Haut et BXL-capitale
    Messages
    13 411

    Radio-Sniffer: Sensibilité vs. Fréquence

    Voici ce que j'avais promis dans les débuts du projets, à savoir la réponse en fréquence relevée sur le proto.

    Quelques remarques:
    Le relevé est indicatif, et n'a pas été fait au dixième de dB; pour un petit accessoire comme celui-ci, ce serait vraiment un luxe inutile.
    D'autre part, quand on connecte autre chose qu'une interface air, il faut une self de choc à l'entrée pour la mise à la masse en DC, ce point a déjà été discuté. Malheureusement, ce n'est pas idéal pour les performances, car il faut "ouvrir" le raccordement coaxial en un point pour pouvoir mettre la self. A partir de qques centaines de MHz, cela cause des effets indésirables. En outre, une self de valeur suffisante pour ne pas atténuer les basses fréquences aura des performances catastrophiques aux fréquences élevées. Ici, c'est une petite self surmoulée de 27µH qui a été utilisée, et passé qques dizaines de MHz, son comportement n'est certainement plus inductif. De plus le noyau ferrite non plus n'est pas adapté aux fréquences élevées.
    J'ai mis les graphes sous forme lin et log, chaque format donne son lot d'informations. Pour le moment, je ne peux pas aller au-delà de 3GHz, donc désolé pour Narfcois qui souhaite travailler à 10GHz; cependant, on voit que passé 1GHz, ça dégringole rapidement, donc il ne devrait pas rester grand chose à 10GHz. Bien entendu, il faut tenir compte des problèmes évoqués plus haut, et sans eux les performances sont certainement meilleures. Cependant, je ne crois pas que la sensibilité à 10GHz soit suffisante pour travailler de façon confortable.
    Si l'on ne souhaite que travailler au-dessus de 1GHz, je conseille d'utiliser des diodes schottky spécifiquement adaptées à ce genre d'application: série HP2800- p.ex.: ce n'est pas très cher et ça éliminera tous les problèmes, au moins jusqu'à 10GHz.

    En ce qui concerne la manip de Narfcois, il va y avoir de grosses difficultés: la cavité qui va accueillir les cactus va inévitablement résonner, et va donc être le siège d'ondes stationnaires; le fait d'introduire un cactus ne va pas seulement causer une atténuation, mais va aussi modifier le "pattern" de ces ondes stationnaires. Pourquoi? Le matériau du cactus n'est pas uniquement dissipatif: d'un point de vue physique, c'est de la cellulose imprégnée d'eau sale, et ça aura donc une constante diélectrique assez élevée et complexe, qui va avant tout causer des réflections, plus ou moins comme un corps conducteur. Même si une petite partie de l'énergie incidente va effectivement se dissiper dans le cactus, l'effet qui sera le plus apparent sera la perturbation des ondes stationnaires, qui va causer des variations élevées et imprévisibles, dans un sens comme dans l'autre. Si, avant d'introduire le cactus, le détecteur se trouvait dans un noeud d'ondes, et que l'introduction provoque l'apparition d'un ventre à cet endroit, on aura l'impression que le cactus "amplifie" énormément le signal, ce qui est évidemment totalement faux.
    La seule méthode de mesure vraiment rigoureuse serait de se mettre dans un environnement non réflectif, espace libre ou chambre anéchoïque, d'illuminer le cactus avec une densité de puissance calibrée, et de mesurer la fraction effectivement absorbée par une méthode calorimétrique. Pas vraiment à la portée d'un amateur.
    A ton niveau, quelque chose de réaliste serait de commencer par éliminer une des variables du problème, à savoir la forme du cactus. La mesure sur des matériaux homogènes, se présentant en plaques, en pots, en blocs ou en feuilles est déjà nettement moins complexe.
    Je te suggères de "normaliser" tes cactus en découpant un échantillon de dimensions précises que tu introduiras dans un guide d'ondes reliant la source et le détecteur. Si tu es dans un système adapté, il n'y aura que des ondes progressives, et tu pourras faire des mesures raisonnablement reproductibles.
    Il y aura encore un certain niveau d'ambiguité, car l'échantillon qui obture le guide d'onde ne va pas seulement absorber de l'énergie, il va aussi en réfléchir vers la source*; à toi de voir ce qui t'intéresse: est-ce le supplément d'atténuation brut introduit par l'échantillon, comprenant absorption et réflection, ou est-ce vraiment l'absorption? Dans ce dernier cas, il faudra également mesurer la puissance réfléchie par l'échantillon pour la déduire du bilan, mais avec qque chose d'aussi rudimentaire que le sniffer, c'est illusoire, la précision sera insuffisante.

    *Tu peux voir ton bout de cactus comme un morceau de verre teinté: une partie de la lumière incidente est réfléchie par la surface, comme par un miroir, et ce qui traverse va ensuite être atténué par la teinte du verre; seul ce processus sera dissipatif.
    Images attachées
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.
     


    • Publicité



  6. Narfcois

    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Canada
    Âge
    24
    Messages
    42

    Re : [En cours] Radio-Sniffer

    Bonjour à tous,

    Je m'excuse pour mon retard, c'était la période des examens. Je vais sûrement utiliser la méthode en coupant des échantillons de cactus, mais j'aurais aimé prendre aussi des données avec des cactus vivants. J'ai pensé de construire le boîtier en épousant la forme du cactus (ou encore de forme rectangulaire en enlevant le plus d'espace possible). Est-ce que ça enlèverait le problème? J'ai ajouté une pièce jointe avec un schéma de ce que je voudrais faire.

    Aussi, pourriez-vous m'expliquer comment et pourquoi ces ondes stationnaires se forment (dans mon projet l'année dernière, ça m'arrivait effectivement avec des matériaux diélectriques de mesurer une amplification du signal). Est-ce qu'il existerait d'autres méthodes pour n'avoir que des ondes progressives?

    Merci infiniment. Narfcois.
    Images attachées
     

  7. Tropique

    Date d'inscription
    juin 2005
    Localisation
    Entre Groland-Du-Haut et BXL-capitale
    Messages
    13 411

    Re : [En cours] Radio-Sniffer

    Citation Envoyé par Narfcois Voir le message
    Bonjour à tous,

    Je m'excuse pour mon retard, c'était la période des examens. Je vais sûrement utiliser la méthode en coupant des échantillons de cactus, mais j'aurais aimé prendre aussi des données avec des cactus vivants. J'ai pensé de construire le boîtier en épousant la forme du cactus (ou encore de forme rectangulaire en enlevant le plus d'espace possible). Est-ce que ça enlèverait le problème?
    Je n'en suis pas sur; il faut en tous cas que tous les espaces libres entre le cactus et le boitier soient plus petits que la dimension de cut-off de guide d'onde pour cette fréquence, sinon des ondes directes vont pouvoir le contourner.
    Même ainsi, ça ne me parait pas gagné: on peut voir le cactus isolé au milieu de son guide d'onde comme l'ame d'un conducteur coaxial
    Aussi, pourriez-vous m'expliquer comment et pourquoi ces ondes stationnaires se forment (dans mon projet l'année dernière, ça m'arrivait effectivement avec des matériaux diélectriques de mesurer une amplification du signal). Est-ce qu'il existerait d'autres méthodes pour n'avoir que des ondes progressives?
    Dès l'instant où il y a une réflexion quelque part, il y aura des ondes stationnaires. Souvent, quand il n'y a qu'une réflexion, la situation reste gérable en utilisant un set-up et des méthodes de mesure adaptées, mais quand il y a des réflexions multiples ça devient cauchemardesque.
    Par exemple, dans le set-up que je t'avais proposé: source==guide d'ondes==échantillon==guide d'ondes==sniffer, il y a une réflexion au moment ou l'onde atteint le cactus, et cette onde réfléchie revient vers la source, mais comme celle-ci est en principe adaptée, elle est absorbée et les choses en restent là, il n'y a pas de perturbations.
    Toute discontinuité de matière ou de forme sur le trajet de l'onde représente un changement d'impédance et est donc susceptible de causer une réflexion.
    Il faut donc adapter tout ce qui peut l'être, et s'arranger pour que ce qui ne l'est pas n'aie pas d'effet. (C'est plus facile à dire qu'à faire)
    Pour travailler à 10GHz, il faudra presque certainement que tu utilises des diodes schottky pour le détecteur; il faudrait au moins faire un essai.
    A+
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.
     

  8. Narfcois

    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Canada
    Âge
    24
    Messages
    42

    Re : [En cours] Radio-Sniffer

    Bonjour,

    J'avais quelques questions à propos du schéma. Premièrement, les deux flèches avec Out à l'intérieur et 7V fsd à côté, à droite du schéma, vont-elles au voltmètre (ou milliamperemètre)?

    Aussi, j'ai pu trouver qu'est-ce qu'était un Preset zero, mais pas un Reglage zero (quelle sorte de résistance variable). L'adresse d'une page web expliquant ce qu'est un Reglage zero ou l'illustrant serait vraiment apprécié.

    J'aurais aimé avoir quelques autres explications sur les cables coaxiaux. Je suis un grand débutant et je n'ai jamais travaillé avec ceux-ci, donc j'aimerais que vous m'expliquiez comment les utiliser, les attacher, les placer, etc. (ou même une image des connexions dans le sniffer)

    Finalement, j'aimerais savoir qu'est-ce que c'est au juste la constante diélectrique et que veut-on dire en disant qu'elle est complexe. J'ai cherché un peu partout, surtout dans des livres, et on explique la constante diélectrique de façon très compliqué. Selon ce que j'ai pu voir, ça indique comment un matériau atténue les ondes électromagnétiques, mais j'ai pas mal de difficulté à comprendre

    Merci énormément,

    Narfcois
     

  9. Tropique

    Date d'inscription
    juin 2005
    Localisation
    Entre Groland-Du-Haut et BXL-capitale
    Messages
    13 411

    Re : [En cours] Radio-Sniffer

    Citation Envoyé par Narfcois Voir le message
    Bonjour,

    J'avais quelques questions à propos du schéma. Premièrement, les deux flèches avec Out à l'intérieur et 7V fsd à côté, à droite du schéma, vont-elles au voltmètre (ou milliamperemètre)?
    Oui elles vont au voltmètre, mais comme une tension fond d'échelle de 7V n'est pas courante, on peut mettre un microampèremètre avec une résistance adéquate.

    Aussi, j'ai pu trouver qu'est-ce qu'était un Preset zero, mais pas un Reglage zero (quelle sorte de résistance variable). L'adresse d'une page web expliquant ce qu'est un Reglage zero ou l'illustrant serait vraiment apprécié.
    Ca ne décrit pas un type de composant particulier, mais une fonction: celle d'amener la déviation en sortie à zéro pour un signal nul à l'entrée. On peut mettre un potentiomètre fixe ou ajustable au choix

    J'aurais aimé avoir quelques autres explications sur les cables coaxiaux. Je suis un grand débutant et je n'ai jamais travaillé avec ceux-ci, donc j'aimerais que vous m'expliquiez comment les utiliser, les attacher, les placer, etc. (ou même une image des connexions dans le sniffer)
    Vaste sujet. Le mieux c'est de s'en procurer, et de "jouer" un peu avec, pour voir comment ça se comporte. Il existe des milliers de variétés de cables coaxiaux, et mille + une méthode pour les connecter , etc.
    Tu peux déjà te faire une idée ici:
    http://en.wikipedia.org/wiki/Coaxial_cable
    Dans le sniffer, j'ai employé un type au teflon, qui résiste à la chaleur, et qui peut se souder directement sur la tresse sans précaution. Ca se voit sur les photos, même si ce n'est pas très clair

    Finalement, j'aimerais savoir qu'est-ce que c'est au juste la constante diélectrique et que veut-on dire en disant qu'elle est complexe. J'ai cherché un peu partout, surtout dans des livres, et on explique la constante diélectrique de façon très compliqué. Selon ce que j'ai pu voir, ça indique comment un matériau atténue les ondes électromagnétiques, mais j'ai pas mal de difficulté à comprendre

    Merci énormément,

    Narfcois
    En gros, la constante diélectrique est l'aptitude d'un matériau à faire un condensateur: si tu mets un matériau entre deux plaques conductrices, il va générer une capacité plus ou moins élevée selon sa constante.
    Accessoirement, pour des matériaux transparents, ça va déterminer l'indice de réfraction, parce que les deux sont sont liés (par la vitesse de la lumière).
    Quand on dit qu'elle est "complexe", ça signifie que ce n'est pas une vraie "constante" (càd un bête chiffre fixe), mais une équation, qui normalement dépend de la fréquence. Parfois ça peut même être plus compliqué que ça, mais inutile de trop rentrer dans les détails.
    En pratique, cette constante complexe est la cause des arcs-en-ciel (et de tous les autres phénomènes de dispersion chromatique)
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.
     

  10. Tropique

    Date d'inscription
    juin 2005
    Localisation
    Entre Groland-Du-Haut et BXL-capitale
    Messages
    13 411

    Re : [En cours] Radio-Sniffer

    Question reçue par MP:

    bonjour,

    je suis tombé sur votre post :''radio sniffer'' et j'y ai trouvé des informations vraiements interessantes, je suis elève pcsi (1ere année maths sup) et je travail en ce moment sur un tipe. C'est une épreuve où l'on doit faire des recherches sur un sujet puis présenter nos recherches et expériences à la fin de l'année.

    mon sujet serait plutot sur le wifi et je souhaiterais mettre en place un recepteur wifi avec au bout un voltmetre afin de faire subir quelques perturbation et d'évaluer tout ça. Mais pour cela il me faut le recepteur et je n'en trouve pas d'abordable à mon niveau de connaissance.

    serait-il possible de simplifier le circuit que vous presentez tout en gardant des performances acceptables pour des mesures modestes?

    dans l'attente d'une réponse de votre part

    cordialement

    franck
    Franchement, ça me parait difficile: déjà, ce n'est pas un "instrument de mesure" à part entière, plutot un outil d'évaluation, et le simplifier encore plus le rendrait sans valeur.
    Si le champ est suffisamment intense, il est possible d'utiliser un détecteur totalement passif, une boucle avec une diode schottky ou germanium: ça fonctionnera à peu près comme le sniffer, mais avec une sensibilité réduite.
    Voir dessin:
    Images attachées
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.
     

  11. Tropique

    Date d'inscription
    juin 2005
    Localisation
    Entre Groland-Du-Haut et BXL-capitale
    Messages
    13 411

    Re : [En cours] Radio-Sniffer

    Encore une pièce à ajouter au dossier, je viens de tomber dessus par hasard (je ne l'avais pas vu avant de publier mon projet, juré!)
    http://www.njqrp.org/sniffer/Sniffer%20Manual%201.0.pdf

    Il y a des similitudes troublantes, mais celui-ci est plutot prévu pour fonctionner à des fréquences relativement basses (HF et basse VHF), et bien définies.
    Il n'y a pas non plus de tentative de linéarisation, ce qui va limiter la dynamique d'utilisation.
    A+
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.
     

  12. doubleclic

    Date d'inscription
    février 2009
    Âge
    73
    Messages
    2

    Re : [En cours] Radio-Sniffer

    Bonjour Tropique,
    Passionné par tout ce qui est sciences, mécanique etc...je trouve très intéressant votre Sniffer. Je voudrais le réaliser mais je butte sur plusieurs points, je suis juste en électronique. L'utilisation principale mesurer le champ d'antenne UHF 470/600 MHz. Pas de boucle donc je dois mettre une self d'arret :WK200 de 10uH ou dans l'air: bobine sur D3, 6 tours fil émaillé 0,3 cela est il bon pour les fréquences ci dessus.
    Point 2: R2= 1.5e6 c'est des Mohms ? j'ai trouvé par contre je ne trouve pas la R3= 4.7e6, est elle remplaçable ?
    Merci pour la réponse.
     

  13. Tropique

    Date d'inscription
    juin 2005
    Localisation
    Entre Groland-Du-Haut et BXL-capitale
    Messages
    13 411

    Re : [En cours] Radio-Sniffer

    Pas de boucle
    Pourquoi pas? il faut quand même une forme d'antenne quelconque, et la boucle sert de self en même temps. En plus, elle n'a pas besoin d'être accordée sur la fréquence; avec des dimensions "normales", vers 500MHz, elle sera trop petite par rapport à la longueur d'onde, mais ce n'est pas gênant, au contraire: ça tendra à compenser la réponse en fréquence descendante.
    Il faut remarquer aussi que la "boucle" peut prendre toutes sortes de formes: ce n'est pas obligatoirement un cercle en fil émaillé, ça peut être une bande d'aluminium pliée en rectangle ou carré, une piste sur un circuit imprimé, un fil collé autour d'un boitier isolant, en fait n'importe quelle structure conductrice embrassant une certaine surface.
    Mais une self marche aussi; il vaut mieux éviter la VK200, qui est destinée à absorber l'énergie HF, et qui va donc diminuer la sensibilité. Une self à air est préférable.
    1.5e6= 1.5 megohm. 4.7megohm est une valeur courante; elle pourrait être remplacée par 3X 1.5M en série. La valeur n'est pas critique, mais si on s'en écarte beaucoup, les graduations d'intensité relative en début d'échelle seront ou trop compressées, ou trop dilatées.
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.
     

  14. doubleclic

    Date d'inscription
    février 2009
    Âge
    73
    Messages
    2

    Smile Re : [En cours] Radio-Sniffer

    Bonjour Tropique,
    Je reviens sur la boucle. Vos indications du 10/12/08, Connexion d'entrée: Boucles interchangeables ou brancher un cable > cela peut il être une antenne de toît ? avec court circuit en DC par une self d'arret de 27 uF comme votre exemple.
    Avec ce montage pourrai je vérifier l'influence de la directivité de mon antenne UHF 470 à 600 MHz ou plus ?
    Sur les photos attachées je peux voir que vous utilisez un voltemètre de 50 mV, quelle est la fourchette en sensibilité.
    J'ai un multimètre avec calibre Vcc 200 mV. exploitable ?
    Si j'utilise un galvanomètre de 100 uA . en voltemètre avec ajout d'une R. faut il prendre 7 v pour le calcul.
    Merci pour la réponse.
     

  15. Tropique

    Date d'inscription
    juin 2005
    Localisation
    Entre Groland-Du-Haut et BXL-capitale
    Messages
    13 411

    Re : [En cours] Radio-Sniffer

    Citation Envoyé par doubleclic Voir le message
    Bonjour Tropique,
    Je reviens sur la boucle. Vos indications du 10/12/08, Connexion d'entrée: Boucles interchangeables ou brancher un cable > cela peut il être une antenne de toît ? avec court circuit en DC par une self d'arret de 27 uF comme votre exemple.
    Avec ce montage pourrai je vérifier l'influence de la directivité de mon antenne UHF 470 à 600 MHz ou plus ?
    Oui, c'est possible. Pour de la VHF/UHF, il est inutile de monter à 27µH. Les pertes d'une telle choke à ces fréquences seront inutilement élevées. Une self à air de quelques centaines de nH sera amplement suffisante.
    Sur les photos attachées je peux voir que vous utilisez un voltemètre de 50 mV, quelle est la fourchette en sensibilité.
    J'ai un multimètre avec calibre Vcc 200 mV. exploitable ?
    Si j'utilise un galvanomètre de 100 uA . en voltemètre avec ajout d'une R. faut il prendre 7 v pour le calcul.
    La sortie fait 7V fond d'échelle; on peut mettre n'importe quel galvanomètre avec une résistance série adéquate pour arriver dans ces valeurs.
    Avec le gain au maximum, les 7V correspondent environ à 7mV rms en entrée. En "basses" fréquences, du moins. Pour les fréquences plus élevées, on peut estimer la diminution de sensibilité avec le graphique que j'ai relevé sur le proto.
    Attention que c'est un simple mesureur de champ, sans les prétentions de linéarité en fréquence et en amplitude d'un power-meter ou d'un microvoltmètre, ni les qualités de sensibilité d'un récepteur.
    Mais c'est quand même plus sensible que de nombreux circuits similaires.
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. wifi sniffer
    Par jer08 dans le forum Électronique
    Réponses: 5
    Dernier message: 05/09/2006, 15h35
  2. radio
    Par mbom maih william henry dans le forum Électronique
    Réponses: 4
    Dernier message: 14/09/2004, 12h58
  3. sniffer
    Par kifofur dans le forum Internet - Réseau - Sécurité générale
    Réponses: 1
    Dernier message: 15/07/2004, 11h44
  4. Un sniffer GSM?
    Par taz dans le forum Électronique
    Réponses: 38
    Dernier message: 09/07/2003, 15h13