Discussion fermée
Affichage des résultats 1 à 25 sur 25

dilemme moral et éthique.

  1. #1
    kron

    dilemme moral et éthique.

    Bon voila récemment j'ai lu deux trois trucs sur une situation pretant à dilemme. Je vous propose le sujet, en espérant des retours.

    En Amérique Latine, 20ème siècle. Les forces armées nationales d'un pays X essaient de matter une rebéllion. Elles prennent en otage un village entier et menacent d'en tuer tout le monde si les rebelles ne se rendent pas. Parmis les otages, il y a un européen diplomate. Le colonnel responsable de la prise d'otage propose un marché à l'européen : s'il tue l'un des villageois, ils libéreront tout le monde. S'il ne le fait pas, ils mourront tous.

    Selon vous, comment devrait reagir le sujet? D'un point de vue réaliste? D'un point de vue plus moral?

    -----

    Life is music !

  2. Publicité
  3. #2
    invite765732342432
    Invité

    Re : dilemme moral et éthique.

    Citation Envoyé par kron
    Selon vous, comment devrait reagir le sujet? D'un point de vue réaliste? D'un point de vue plus moral?
    Bonjour Kron... la question est interessante mais hélas biaisée:
    tu as déjà donné la réponse dans la question ! (A cause de "d'un point de vue plus moral")

    Sinon, la réponse est quand même assez simple: l'Européen n'ayant qu'un moyen de survivre et ce moyen coïncidant avec la survie des autres... Il faut évidemment qu'il tue un villageois !

    La question serait beaucoup plus vicieuse si c'était:
    S'il accepte de tuer tous les villageois, il est libre. Dans le cas contraire il est exécuté...

  4. #3
    quetzal

    Re : dilemme moral et éthique.

    il doit tuer le colonel... plus de tete, plus d'ordre pas de massacre possible, risqué mais jouable...

    mieux, prendre le colonel en otage, et exiger la liberation de tout le monde...

    prendre la partie du colonel contre les vermines de l"etat pro-fashiste yankee, et se battre jusqu'a la dernière balle.. là aussi c'est très moral...
    Dernière modification par quetzal ; 24/01/2005 à 05h48.

  5. #4
    Prolagus

    Re : dilemme moral et éthique.

    OK, je bute un villageois pour me sauver moi et les autres. Et v'là t'y pas qu'on me dit "ah ah, c'était une feinte, t'es toujours prisonnier... butes-en 3 ou 4 et là on te foutra la paix".
    Et ainsi de suite jusqu'à ce que le guignol sanguinaire d'en face avec ses idées ignobles décide qu'il a assez joué.
    Bof, non. Une balle dans le citron du colonel, à la rigueur. Ces bestioles (puisque nous sommes dans la partie 'biologie') doivent bien pouvoir survivre avec juste une moëlle épinière, 'spas ?

  6. #5
    Dordon

    Re : dilemme moral et éthique.

    A moin de tuer subtilement le colonel comme il a été conseillé je ne vois pas le dilemme. Le diplomate est obligé de tuer le villageois, de toute façon le villageois en question va mourrir, reste à savoir si le reste va suivre ou pas.

    Dordon
    DrDn en qwerty

  7. #6
    camaron

    Re : dilemme moral et éthique.

    Citation Envoyé par Faith
    Sinon, la réponse est quand même assez simple: l'Européen n'ayant qu'un moyen de survivre et ce moyen coïncidant avec la survie des autres... Il faut évidemment qu'il tue un villageois !

    La question serait beaucoup plus vicieuse si c'était:
    S'il accepte de tuer tous les villageois, il est libre. Dans le cas contraire il est exécuté...
    Assez d'accord avec celà, la question est assez simple je sauve le maximum de villageois.

  8. #7
    kron

    Re : dilemme moral et éthique.

    La question est en fait : quel villageois tuer?
    Life is music !

  9. #8
    coco

    Re : dilemme moral et éthique.

    Je crois que ce n'est plus vraiment de l'éthique... mais on peut toujours s'amuser!
    Donc déplacé en humour ...
    Pour la modération, coco.

  10. #9
    kron

    Re : dilemme moral et éthique.

    Bon bah puisque le sujet a été déplacé ici, je vais proposer un truc qui peut être pas mal. Demander un volontaire, s'il n'y en a pas, tu tue un gars au pif en se renseignant au préalable sur son éventuelle famille. Après libération, tu te pointes dans la famille et tu leur remets une arme entre les mains en disant : je suis pret à recevoir mon dû.

    Réaction a voir des familles?
    Life is music !

  11. #10
    Poxtra-102

    Re : dilemme moral et éthique.

    faut raisonner en termes mathématiques... d'un coté il y a un mort; de l'autre , il y en a + . final

  12. #11
    kron

    Re : dilemme moral et éthique.

    Citation Envoyé par Poxtra-102
    faut raisonner en termes mathématiques... d'un coté il y a un mort; de l'autre , il y en a + . final
    D'accord, mais pourquoi tuer ue personne polus qu'une autre? Pourquoi cette personne n'aurait pas le droit de vivre? C'est une décision arbitraire...

    Mais cela rejoint un peu mes posts sur une autre discussion. Il s'agit de "designer" un "héros", aussi cruel que cela puisse paraitre
    Life is music !

  13. #12
    L'Hérétique

    Re : dilemme moral et éthique.

    Salut,
    Il n'y a pas de solution, dans un cas, c'est l'individu qui prime, dans l'autre, c'est la communauté.
    Qui est le plus important ??
    A+

  14. #13
    invite765732342432
    Invité

    Re : dilemme moral et éthique.

    Citation Envoyé par kron
    D'accord, mais pourquoi tuer ue personne polus qu'une autre? Pourquoi cette personne n'aurait pas le droit de vivre? C'est une décision arbitraire...
    Une réponse facile: plutôt que de faire le choix de celui qui va mourir, tu prends un villageois "au hasard" et tu l'exécutes. C'est la seule méthode qui ne te laissera aucun regret.

    Citation Envoyé par L'Hérétique
    Il n'y a pas de solution, dans un cas, c'est l'individu qui prime, dans l'autre, c'est la communauté.
    Qui est le plus important ??
    Tout dépend de l'indicidu: si c'est soi-même ou un proche, c'est l'individu dans le cas contraire c'est la communauté...

  15. #14
    360no2

    Re : dilemme moral et éthique.

    Il me semble que pour les exécutions capitales, l'un des fusils est chargé à blanc, pour que tous les soldats désignés pour former le peloton d'exécution puissent se dire qu'après tout ils n'ont peut-être pas tiré une balle sur le condamné, puisqu'ils ne savent pas quelle arme n'est pas chargée ; il a peut-être moyan ici de trouver une méthode qui adapte ce principe, genre roulette russe si les héros n'affluent pas (plus que probable).
    Sinon, il faut aussi voir avant si, quelle que soit sa position sur le sujet, il n'y a pas moyen de transformer cette exécution en euthanasie, dans le cas où un villageais serait dans cette situation, donc en fait la décision dépend pas mal de ce qui se passe dans le village à ce moment et je suis sûr qu'il reste plein de possibilité... voire un moyen de sauver tout le monde mais c'est pas sûr
    Faites que vos rêve dévorent votre vie avant que votre vie ne dévore vos rêves !

  16. #15
    Corwyn

    Re : dilemme moral et éthique.

    Si le diplomate peut se targuer d'être un villageois (parce qu'il habite de manière permanente le village) il doit se tuer lui-même.
    Sinon la solution la plus morale est de tirer à l'aveuglette dans la foule. S'il regarde consciemment ou inconsciemment il fera un choix : le plus vieux, le plus blessé, le plus handicapé, le plus laid, le pingre de l'épicerie, la brute du coin. Et quel que soit son choix il ne sera pas moral.
    L'air est plein du frisson des choses qui s'enfuient

  17. #16
    green14

    Re : dilemme moral et éthique.

    Le plus moral et ethique me parait etre de se tuer lui-meme.
    Probleme : le colonnel responsable a passé un marché avec le diplomate uniquement donc, si le diplomate se tue lui meme pour sauver les autres, le marché parait terminé.
    D'ou un retour a la case depart.

    La solution de tirer dans la foule me parait acceptable uniquement les yeux bandés. En effet si l'homme voit la foule il fera (meme inconsciemment) un choix.

    La question se pose alors de savoir si ce diplomate peut pretendre avoir droit de vie ou de mort sur ses semblables, sur les autres hommes.
    Question a laquelle la reponse est totalement subjective et personnelle a chaque individu.

    Et dire que je suis nul en philo...

    PS : la meilleure solution est de ne pas aller dans des pays dont le regime est instable...

  18. #17
    kron

    Re : dilemme moral et éthique.

    L'européen en question est un journaliste, il ne peut donc pas se targuer d'être villageois. S'il se tue lui même, l'accord est nul.

    Tirer les yeux bandés semble une bonne solution, mais si le colonnel oblige juste le journaliste a choisir un villageois, que les militaires exécuteront ?

    PS : c'est un journaliste, il n'a pas trop le choix c'est son boulot.
    Life is music !

  19. #18
    ecover

    Re : dilemme moral et éthique.

    Citation Envoyé par kron
    PS : c'est un journaliste, il n'a pas trop le choix c'est son boulot.
    le "boulot" d'un journaliste n'est il pas d'informer??? pas de jouer a pic et pic et colegram....

    Citation Envoyé par kron
    Selon vous, comment devrait reagir le sujet? D'un point de vue réaliste? D'un point de vue plus moral?.
    Le sujet en question peut réagir de plusieurs façons :
    LACHE : essayer de quitter ce village ou il a rien a faire et faire un compte rendu homérique pour la feuille de chou pour laquelle il travaille.
    NEGOCIATEUR : essayer de convaincre le colonel que ce qu'il fait c'est très très mal, jusqu'a ce que le gradé s'effondre en larmes et retourne chez sa maman (bon pas très realiste).
    JOUER LE RAMBO : ben oui, le john en question il a bien exterminé tous les vietnamiens (voir rambo I, II, III, IV, le retour de la vengeance....), alors c'est pas une petite armée d'une petite nation sud américaine qui va lui resister ...les colonels sadiques John il connait bien, il en mange tout les matins dans son café sucré au plomb./ oui mais on te dit que c'est un journaliste, pas un militaire holywoodien.
    SUBTIL ; fan de la grande evasion, steave mc Queen et son héros, il fait creuser par les villageois un tunnel qui part du baraquement 27 en direction de la forêt equatoriale et il sauve 257 villageois tous repris ou presque par la suite et exécutés avant d'être arrivé en Suisse...euh en Colombie ou au Nicaragua.
    HUMAIN : il choisit celui dont la tête ne lui revient pas ou la fille qui n'a pas succomber a ses avances d'homme civilisé (oup c'est pas la thailande ici? ) , tout çà pour sauver sa peau...et écrire dans sa feuille de chou comment il s'est comporté en héros face a l'adversité d'un colonel barbare, dans une jungle hostile, par 40° et un taux d'humidité de 70%, pour une température matinale de 15 degrés a Buenos Aires, 17 a sao paulo, et par temps clair (ben il faut pas oublié que c'est un journaliste..et qu'est ce qui interesse le lecteur a part le mariage du Prince Charles ou la détresse sentimentale de Britney Pire...?)
    MORAL Il n'y a rien de moral dans cette histoire. Une Nation qu'elle quelle soit ne peut "matter une rebellion" en tuant des innocents, sous les yeux d'un journaliste européen en plus ..Il croit qu'ils vont le laisser partir le gentil européen colonisateur, après ce qu'il a vu? A sa place je me ferais pas trop d'illusion qu'en même..même si un volontaire se présente pour être exécuter et sauver ainsi son village, la femme qu'il aime et la mère des ses enfants (parce que si le méchant colonel gagne a la fin, les tourteraux ne vivront pas heureux pour l'eternité en ayant plein de petits enfants..c'est pas moral, mais utopiste ou féerique) le journaleux "du monde" ou de "paris moche" sortira t'il indemne physiquement (car moralement aucun soucis) de cette aventure? Nul ne le sait , surement pas moi qui tape ce post a des milliers de km du petit village sud américain, devant mon café qui refroidit et la musique d'ambiance qui accompagne mon pianotage.
    en aparté, je doute que l'européen soit mieux armé que les rebelles, et que ceux si le laisse exécuter l'un des leurs pour le bon vouloir d'un colonel sadique qui de toute façon rassera le village. N'est il pas?
    Je m'interroge......

  20. #19
    green14

    Re : dilemme moral et éthique.

    Legere erreur, ce n'est pas un journaliste mais un diplomate.

  21. #20
    ecover

    Re : dilemme moral et éthique.

    Citation Envoyé par green14
    Legere erreur, ce n'est pas un journaliste mais un diplomate.
    c'est Kron qui a poster le premier post sur l'histoire....et c'est encore lui qui a annoncé que l'Européen initialement un Diplomate, était un journaliste....Est ce un lapsus de sa part, ou bien un journaliste ne peut pas être diplomate, et lycée de Versailles?

  22. #21
    kron

    Re : dilemme moral et éthique.

    Citation Envoyé par ecover
    le "boulot" d'un journaliste n'est il pas d'informer??? pas de jouer a pic et pic et colegram....
    Quand je parlais de son travail, c'est le fait qu'il soit obligé de venir risquer sa vie pour son journal dans une région hostile qui va (a terme) lui couter la vie.

    Sinon, je trouve ton analyse très pertinente (surtout parce que je suis arrivé a peu près au meme resultat aussi durant une première réflexion). Les régimes de terreurs ne marchent pas souvent, et le journaliste n'avait que peu de chances de s'en sortir vivant...

    PS : il s'agit bien d'une omission de ma part, autant pour moi. Le diplomate en question est un journaliste reconverti juste le temps des négociations... et surtout parce qu'il n'avait pas le choix, ledit colonnel est allé s'adresser a lui, il ne pouvait que négocier, ce qui le place inévitablement dans son rôle de diplomate.
    Dernière modification par kron ; 12/02/2005 à 14h00.
    Life is music !

  23. #22
    sg64400
    Invité

    Re : dilemme moral et éthique.

    Citation Envoyé par kron
    Bon voila récemment j'ai lu deux trois trucs sur une situation pretant à dilemme. Je vous propose le sujet, en espérant des retours.

    En Amérique Latine, 20ème siècle. Les forces armées nationales d'un pays X essaient de matter une rebéllion. Elles prennent en otage un village entier et menacent d'en tuer tout le monde si les rebelles ne se rendent pas. Parmis les otages, il y a un européen diplomate. Le colonnel responsable de la prise d'otage propose un marché à l'européen : s'il tue l'un des villageois, ils libéreront tout le monde. S'il ne le fait pas, ils mourront tous.

    Selon vous, comment devrait reagir le sujet? D'un point de vue réaliste? D'un point de vue plus moral?
    Personnellement, je ne tuerais personne, ce n'est pas par ce que je refuse de faire le mal, que je dois me sentir responsable de la connerie de l'abruti qui s'apréte à massacrer un village consciement alors que ( je suppose ) cette opération est l'oeuvre d'un pays civilisé ? Est ce que je me trompe ?

  24. #23
    Skippy le Grand Gourou

    Re : dilemme moral et éthique.

    Citation Envoyé par L'Hérétique
    Il n'y a pas de solution, dans un cas, c'est l'individu qui trime, dans l'autre, c'est la communauté.

    Citation Envoyé par green14
    Le plus moral et ethique me parait etre de se tuer lui-meme.
    C'est sans doute vrai, mais qui dit que le colonel ne tuera pas les autres après ? Donc je pense que l'attitude la plus respectable est celle-ci :
    Citation Envoyé par quetzal
    il doit tuer le colonel... plus de tete, plus d'ordre pas de massacre possible, risqué mais jouable...

    mieux, prendre le colonel en otage, et exiger la liberation de tout le monde...

    prendre la partie du colonel contre les vermines de l"etat pro-fashiste yankee, et se battre jusqu'a la dernière balle.. là aussi c'est très moral...
    "J'ai horreur des scientifiques, les chercheurs sont des nuisibles" [Patrick Besson]

  25. #24
    erreur-404

    Re : dilemme moral et éthique.

    Une autre solution est d'attendre qu'une personne meurt de façon naturelle dans le village, le journaliste fait croire qu'il la tueret touts le monde est sauvé.

    Je suis vraiment un génie!
    I marron pas

  26. #25
    Pierre de Québec

    Re : dilemme moral et éthique.

    Bon, après Coincoin qui ne voyait plus grand rapport avec l'éthique, maintenant c'est moi qui ne voit plus rien de drôle dans cette enfilade de qui va tuer qui.

    Je ferme cette pseudo discussion humoristico-éthique.

    Pierre de Québec
    Aux limites du monde des faits, le philosophe a trouvé celui des idées. (Karl Jasper)

Discussions similaires

  1. harcelement moral
    Par krakinette29 dans le forum Neuropsychologie et Psychologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 13/04/2007, 11h03
  2. Confiance en soi / Moral
    Par Paskanim dans le forum Renseignements sur les concours et examens
    Réponses: 6
    Dernier message: 27/02/2007, 22h07
  3. moral
    Par eagle_75 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 1
    Dernier message: 17/01/2007, 15h17
  4. Ethique scientifique, Ethique sociale
    Par Dansampi dans le forum Éthique des sciences
    Réponses: 3
    Dernier message: 03/11/2006, 11h45