Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



Affichage des résultats du sondage: Vos allergies sont-elles agravées avec un effort physique (sport, danse, ...)

Votants
2. Vous ne pouvez pas participer à ce sondage.
  • oui

    1 50,00%
  • non

    1 50,00%
  • pas d'influence

    0 0%
+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 14 sur 14

alimentation + effort physique = allergie croisée ?

  1. chnico

    Date d'inscription
    janvier 2013
    Messages
    5

    alimentation + effort physique = allergie croisée ?

    Bonjour,

    Tout d'abord, brève présentation:
    Nicolas, 35 ans, Bouches du Rhône proche Avignon, d'origine picarde (Aisne), usineur (fraiseur / aléseur), splénectomie (ablation de la rate) suite à un accident en 1997, à l'aube de mes 20 ans (ça peut avoir un rapport pour la suite)

    Au début de mon adolescence, vers 13/14 ans, où les premiers symptômes inquiétants sont survenus (gonflement du visage et des cuisses principalement) ainsi que des boutons sur les membres supérieurs et inférieurs et au niveau de l'aine,
    je me demandais ce qu'il m'arrivait. Surtout que cela se produisait de manière aléatoire, une à deux fois par an.

    De 16 à 17 ans (1994/1995), j'ai pratiqué le cyclisme en compétition, 2 saisons, sans problème majeur.

    Ensuite, en 1998 (quelque mois après mon accident), pendant un ping-pong en salle avec des amis, je sens bouffée de chaleur, fatigue soudaine (c'était le soir) et démangeaisons aux niveau de la nuque.
    Le temps de remonter chez moi (foyer de jeunes travailleurs, FJT), je tombe dans le lit pour me réveiller le lendemain matin et m’apercevoir que la porte était restée entrebâillée (malaise ?).

    La 1ère grosse crise, c'était en juin 2003, au cours d'une partie de foot entre amis sur l'herbe fraîchement tondue.
    Pareil, démangeaisons sur la nuque, visage qui tire, début d'éruptions cutanées. Un ami me ramène à la maison et ensuite, beaucoup de mal a respirer, gonflement visage, langue, cuisse et malaise ou pas, je me suis endormi.

    2ème crise en août de la même année, sur la plage au Cap d'Agde, parti de tennis de plage dans l'eau, et même symptômes. Direction poste de secouristes, vomissement et froid (en pleine canicule), tension faible et le secouriste n'arrivait pas à mesurer mon pouls. Après avoir été emmené par les Pompiers chez un médecin et une injection de Solumédrol, je respirais un peu mieux, mais près de 24h pour dégonfler.
    Ce n'est seulement là que j'ai compris que je faisais des allergies (tomates, ail, cacahuètes, (les 3 principaux), ...et pollens). --> Œdème de Quincke.

    Mais comme j'aime les tomates, j'ai continué a en consommer sans problème, sauf quand je fais du sport, crise à coup sûr.

    Du coup, je gère mieux mes allergies depuis 2005 (dernière crise), sans traitement.
    Je mange ou je fais du sport, pas les 2.
    Si je fais du sport, c'est à jeun ou 5 heures après avoir manger quoi que ce soit, et depuis, aucun problème.
    Hormis les cacahuète du type "Curly" qui me pique les yeux et mes fond gonfler les lèvres.


    Tout ça pour vous demander quel pourrait être le rapport entre alimentation, sport et œdème de Quincke, car, jusqu'à présent, personne n'a su me donner une réponse.
    Merci à tous de m'aider à mieux concilier ces 2 plaisirs que sont se nourrir et faire du sport (j'ai mon Anapen et Solupred au cas où).


    (désolé pour le "pavé", mais je pense qu'un maximum d'info est utile à un bon diagnostique).

    -----

     


    • Publicité



  2. mh34

    Date d'inscription
    mars 2008
    Messages
    16 421

    Re : alimentation + effort physique = allergie croisée ?

    Bonsoir.
    Le problème, c'est que vu la complexité et la gravité potentielle de ce que vous décrivez ( risque de choc anaphylactique), personne ici ne pourra vous aider mieux que les médecins qui vous ont vu, qui vous suivent et sont au courant non seulement de votre état, de vos antécédents, mais encore des éventuels bilans paracliniques complémentaires qui ont pu être réalisés, et de ceux qui peuvent vous être encore prescrits.
    Pour ceci :
    désolé pour le "pavé", mais je pense qu'un maximum d'info est utile à un bon diagnostique).
    vous avez tout à fait raison ; on peut y ajouter qu'un bon diagnostic se fait AUSSI, mine de rien, sur un examen clinique indispensable, et un interrogatoire guidé par les réponses du patient ; deux choses infaisables sur un forum.
    "Give me your tired, your poor,
    Your huddled masses yearning to breathe free"
     

  3. Hazel

    Date d'inscription
    mai 2008
    Âge
    30
    Messages
    1 053

    Re : alimentation + effort physique = allergie croisée ?

    Sans tergiverser davantage sur un quelconque diagnostic te concernant ( ce n'est pas le rôle de ce forum ), le lien entre activité sportive et symptomatologies allergiques est connu depuis un certain temps, ou plutôt suspecté, et des études contradictoires ont été publiées sur le sujet.
    Il y a peu d'études et de preuves s'y intéressant, il y en a notamment une réalisée en 2009 qui a montré que l'activité physique en intérieur était significativement plus à risque d'augmenter le nombre de rhinites allergiques et l'hyper-réactivité bronchique ( des symptômes assez bénins de l'allergie ) que l'activité physique en plein air.
    Cette même étude se montre assez prudente sur les liens entre sport et allergie, et conclu qu'il est impossible dans l'état actuel des choses et sans de nouvelles études, de dire quel sport est plus à risque d'augmenter le taux d'incidence des problèmes allergiques et dans quelle mesure. Les auteurs concèdent par là que certains sports pratiqués de certaines manière peuvent peut-être augmenter les symptômes allergiques, tout en rappelant que la sédentarité est aussi un bon facteur de risque allergique, et ma touche personnelle: il y a bien plus de bénéfices pour la santé à faire du sport ( risque cardio-vasculaire, bien être physique comme psychologique... ) que d'inconvénient ( comme le lien supposé avec les symptômes allergiques ).

    Continue à suivre ces crises avec ton médecin et ne renonce pas au sport pour autant, à moins bien sûr consigne contraire de ton médecin traitant.
     

  4. chnico

    Date d'inscription
    janvier 2013
    Messages
    5

    Re : alimentation + effort physique = allergie croisée ?

    Merci pour précisions et conseils.
    Je possède ma trousse de secours, au cas où (Anapen, KestinLyo et Prednisolone).
     

  5. Obamot

    Date d'inscription
    janvier 2013
    Localisation
    Regio genevesis
    Messages
    1 402

    Re : alimentation + effort physique = allergie croisée ?

    Citation Envoyé par Hazel Voir le message
    Sans tergiverser davantage sur un quelconque diagnostic te concernant ( ce n'est pas le rôle de ce forum ), le lien entre activité sportive et symptomatologies allergiques est connu depuis un certain temps, ou plutôt suspecté, et des études contradictoires ont été publiées sur le sujet.
    Il y a peu d'études et de preuves s'y intéressant, il y en a notamment une réalisée en 2009 qui a montré que l'activité physique en intérieur était significativement plus à risque d'augmenter le nombre de rhinites allergiques et l'hyper-réactivité bronchique ( des symptômes assez bénins de l'allergie ) que l'activité physique en plein air.
    Cette même étude se montre assez prudente sur les liens entre sport et allergie, et conclu qu'il est impossible dans l'état actuel des choses et sans de nouvelles études, de dire quel sport est plus à risque d'augmenter le taux d'incidence des problèmes allergiques et dans quelle mesure. Les auteurs concèdent par là que certains sports pratiqués de certaines manière peuvent peut-être augmenter les symptômes allergiques, tout en rappelant que la sédentarité est aussi un bon facteur de risque allergique, et ma touche personnelle: il y a bien plus de bénéfices pour la santé à faire du sport ( risque cardio-vasculaire, bien être physique comme psychologique... ) que d'inconvénient ( comme le lien supposé avec les symptômes allergiques ).

    Continue à suivre ces crises avec ton médecin et ne renonce pas au sport pour autant, à moins bien sûr consigne contraire de ton médecin traitant.
    Ce d'autant que l'exercice physique est l'un des éléments qui contribue à la fixation du calcium dans les os (avec l'apport d'une exposition solaire modérée en plein air...), et donc selon certaines études (si je ne m'abuse) un bon métabolisme du calcium est favorable à réduire les allergies (quelqu'un peut confirmer?).

    Par contre j'ignorais qu'il y avait un "risque cardio-vasculaire d'origine psychologique"... Excepté le fait que l'on risque d'avoir une crise cardiaque si on nous annonce la mort d'un proche qui nous est très cher et sans précaution... A quoi pensiez-vous précisément?
    Dernière modification par Obamot ; 02/02/2013 à 16h30.
     


    • Publicité



  6. myoper

    Date d'inscription
    décembre 2007
    Messages
    27 254

    Re : alimentation + effort physique = allergie croisée ?

    Citation Envoyé par Obamot Voir le message
    il y a bien plus de bénéfices pour la santé à faire du sport ( risque cardio-vasculaire, bien être physique comme psychologique... ) que d'inconvénient ...
    Par contre j'ignorais qu'il y avait un "risque cardio-vasculaire d'origine psychologique"... Excepté le fait que l'on risque d'avoir une crise cardiaque si on nous annonce la mort d'un proche qui nous est très cher et sans précaution... A quoi pensiez-vous précisément?
    Je crois qu'une virgule a été sautée.
    Mais sinon, il est vrai que le stress, quelque soit son origine, par ses composantes hormonales - au sens large - est susceptible d'effets délétères (au passage, le calcium, comme la vitamine D, est important pour le système immunitaire donc joue un rôle dans les allergies (dysfonctionnement immunitaire)).
     

  7. Obamot

    Date d'inscription
    janvier 2013
    Localisation
    Regio genevesis
    Messages
    1 402

    Re : alimentation + effort physique = allergie croisée ?

    Merci...

    Vu pour la virgule... C'est un sujet glissant dès qu'on touche à ça: d'une manière ou d'une autre, sait-on quel est le pourcentage de guérison (partielle ou complète), faisant intervenir positivement le psychisme dans l'émergeance de toutes les pathologies que l'on peut soigner — sachant par exemple que dans l'effet placébo VS nocébo cela représentait déjà 30% des sujets environ (je parle de l'ancienne approche placébo, puisque dans la nouvelle, on aurait découvert in fine, que l'effet placébo stimulerait encore les "sujets réceptifs" à produire eux-même leurs propres molécules d'auto-guérison, mais sans garantie "prophilactique" absolue, évidemment... D'où le succès de "soins d'attention" comme l'homéopathie sans doute?).

    Bref, en tout et pour tout à quel pourcentage notre psychisme influe-t-il (positivement) dans le mécanisme de guérison (nonobstant la prise de mollécules actives, de médicaments préscrits après diagnostique médical, incluse)
    Dernière modification par Obamot ; 02/02/2013 à 18h11.
     

  8. Obamot

    Date d'inscription
    janvier 2013
    Localisation
    Regio genevesis
    Messages
    1 402

    Re : alimentation + effort physique = allergie croisée ?

    oooops et cependant Myoper, la réponse de Hazel serait intéressante aussi, à plus d'un titre, vu que c'est relativement à lui que je répondais..
    Dernière modification par Obamot ; 03/02/2013 à 00h12.
     

  9. myoper

    Date d'inscription
    décembre 2007
    Messages
    27 254

    Re : alimentation + effort physique = allergie croisée ?

    Citation Envoyé par Obamot Voir le message
    oooops et cependant Myoper, la réponse de Hazel serait intéressante aussi, à plus d'un titre, vu que c'est relativement à lui que je répondais..
    Bien sur, je n'ai que signalé le passage complet qui avait été sauté dans la citation, ce qui semblait rendre la question caduque.

    En ce qui concerne l'effet placébo, il va falloir préciser ce qui est entendu ici puisque selon les cas, l'effet psychologique peut être compris dedans ou pas mais en l'état des connaissances scientifiques actuelles, l'un ou l'autre se traduit forcément par une action biophysicochimique.
     

  10. Obamot

    Date d'inscription
    janvier 2013
    Localisation
    Regio genevesis
    Messages
    1 402

    Re : alimentation + effort physique = allergie croisée ?

    Me serais-je mal fait comprendre? Mille excuses, le placébo n'était là qu'à titre exemplatif.

    Je reformule ainsi la question: «Dans toutes les situations confondues, quelle est la part du psychisme en tant que facteur de guérison, pour (r)établir un état "sain". (évaluation en %)»

    On peut aussi tourner la question à l'envers, en se demandant par exemple, dans quels cas de notre vie, le psychisme n'intervient PAS pour (r)établir un "état sain"! Et ce dans tous les cas de figure (de l'hygiène de vie et alimentation, à la prévention, en passant par la prophylaxie, les pathologies déclarées avec suivi de traitements avec prise de "substances" actives ou non, sous prescription médicale ou non, ou que sais-je...)

    Et ce pour un panel représentatif de la population, quel que soit son âge des sujets, leur genre et/ou leur état de santé. Y'a-t-il déjà eu des études sur ce sujet (je pense que oui, même si poser la question c'est déjà un peu y répondre, non?)

    Parce qu'il me semble bien que la question des placébos/nocébos, n'est qu'une partie de l'interrogation globale à propos de l'influence du psychisme dans notre état de santé (et ne limite pas cette préoccupation exlusivement à la prise de substances actives d'un médicament dans le cadre d'un traitement, si vous voyez mieux ce que je veux dire)...
    Dernière modification par Obamot ; 03/02/2013 à 11h14.
     

  11. myoper

    Date d'inscription
    décembre 2007
    Messages
    27 254

    Re : alimentation + effort physique = allergie croisée ?

    Citation Envoyé par Obamot Voir le message
    Me serais-je mal fait comprendre? Mille excuses, le placébo n'était là qu'à titre exemplatif...

    [...]
    Parce qu'il me semble bien que la question des placébos/nocébos, n'est qu'une partie de l'interrogation globale à propos de l'influence du psychisme dans notre état de santé (et ne limite pas cette préoccupation exlusivement à la prise de substances actives d'un médicament dans le cadre d'un traitement, si vous voyez mieux ce que je veux dire)...
    C'est moi qui avait mal suivi.
    Il n'y a pas, à ma connaissance, d'études précises en ce sens, par contre, c'est bien documenté en ce qui concerne les traitements, au moins pharmacologiques, puisqu'ils sont testés versus placébo et l'influence du psychisme dans l’aggravation de certaines pathologies est assez bien connue aussi (asthme ou eczéma, par exemple - il me semble que l'historique à commencé avec la tuberculose et la dépression).
     

  12. Obamot

    Date d'inscription
    janvier 2013
    Localisation
    Regio genevesis
    Messages
    1 402

    Re : alimentation + effort physique = allergie croisée ?

    Citation Envoyé par myoper Voir le message
    C'est moi qui avait mal suivi.
    Il n'y a pas, à ma connaissance, d'études précises en ce sens, par contre, c'est bien documenté en ce qui concerne les traitements, au moins pharmacologiques, puisqu'ils sont testés versus placébo et l'influence du psychisme dans l’aggravation de certaines pathologies est assez bien connue aussi (asthme ou eczéma, par exemple - il me semble que l'historique à commencé avec la tuberculose et la dépression).
    Le fait qu'il n'y ait pas de réponse sur un sujet aussi brûlant d'actualité, lorsque l'on voit la façon dont on en parle en fac à tous les étages, est déjà une réponse en soi sur la complexité de ce problème, non?
    Dernière modification par Obamot ; 04/02/2013 à 15h17.
     

  13. myoper

    Date d'inscription
    décembre 2007
    Messages
    27 254

    Re : alimentation + effort physique = allergie croisée ?

    Citation Envoyé par Obamot Voir le message
    ... est déjà une réponse en soi sur la complexité de ce problème, non?


    Certes
     

  14. johngflynn657

    Date d'inscription
    mai 2013
    Localisation
    Denmark
    Messages
    1

    Re : alimentation + effort physique = allergie croisée ?

    Parce qu'il me semble bien que la question des placébos/nocébos, n'est qu'une partie de l'interrogation globale à propos de l'influence du psychisme dans notre état de santé (et ne limite pas cette préoccupation exlusivement à la prise de substances actives d'un médicament dans le cadre d'un traitement, si vous voyez mieux ce que je veux dire)...


    lien supprimé
    Dernière modification par JPL ; 16/05/2013 à 18h48.
     


    • Publicité




Poursuivez votre recherche :




Sur le même thème :




 

Discussions similaires

  1. Réponses: 5
    Dernier message: 18/12/2011, 11h03
  2. [Physiologie] Que faire apres un effort physique intense?
    Par zarash dans le forum Biologie
    Réponses: 7
    Dernier message: 23/08/2010, 22h09
  3. mécanique: effort d'entré faible, effort de sortie élevé
    Par dimanche1987 dans le forum Technologies
    Réponses: 40
    Dernier message: 12/05/2009, 10h31
  4. allergie penicilline lien avec allergie à l'advil?
    Par sophie 14 dans le forum Allergies
    Réponses: 8
    Dernier message: 28/02/2009, 13h48
  5. évacuer la chaleur lors d' un effort physique
    Par bertrandfs dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 2
    Dernier message: 03/02/2008, 10h39