Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



Page 2 sur 2 PremièrePremière 2
Affichage des résultats 16 à 19 sur 19

Tabous, Manichéisme et Ethique

  1. eterlou66

    Date d'inscription
    juillet 2004
    Messages
    89

    Re : Tabous, Manichéisme et Ethique

    Je rejoins ce que certains ont dit sur une certaine "idéalisation" de la sélection naturelle.
    Outre les exemples qui ont été donné, je ferai cette remarque :
    L'humanité a connu depuis qu'elle existe des guerres.
    Or, dans les guerres, ce ne sont pas forcément les plus forts qui survivent :
    Déjà, au départ ce ne sont que les plus forts qui la font. Les faibles ont de tous temps étaient "réformés", et par ce terme j'englobe le fait que depuis des millénaires les faibles ne participaient pas toujours aux combats.
    Lors de nos grandes guerres modernes (qui sur ce plan bien entendu ne sufisent pas à la démonstration, car trop récentes en terme d'évolution), les faibles étaient réformés.
    Qui prenait plus facilement une balle dans ces guerres : les plus grands, parce que faisant de plus "belles" cibles (et de nombreuses théories montrent que les grands ne sont pas du tout avantagés,contrairement à ce que l'on pourrait croire).
    Je pourrais être le petit-fil d'un combattant de 14 qui, trop faible pour monter au premier rang, avait été nommé "fourrier" et qui donc n'aurait jamais vu le feu, quand son copain, géant, plein de santé aurait été mis dès le premier jour en 1ère ligne, et immédiatement tué, etc, etc.....
    Ainsi, finalement, on pourrait presque conclure, qu'au moins pour une part (côté mâle), nous sommes quasi tous les descendants des plus faibles (n'exagérons rien toutefois, les "grands" mâles avaient aussi le temps de se reproduire avant de mourir au combat).
    Mais on le voit, sans tomber dans la caricature, nous ne sommes pas forcément aujourd'hui les "produits" des plus forts.

    Chez les espèces proies, les prédateurs choississent pas forcément les plus faibles contrairement à une idée bien reçue, mais les vieux (qui ne reproduisent déjà plus) ou les nouveaux-nés (et parmi eux aveuglement les plus costaux ou non), ou encore les individus momentanément affaiblis, ou encore une femelle handicapée par sa gestation (mais pourtant peut-être excellente reproductrice) ou simplement le ... fruit du hasard ou d'une chasse organisée.

    Je pense donc qu'il faut un peu chasser l'idée d'une sélection idyllique à travers les âges. Les exceptions -si tant est qu'il s'agissent d'exceptions- ont été trop nombreuses.
    Cordialement
    Maurice

    -----

     


    • Publicité



  2. Narduccio

    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Alsace
    Âge
    58
    Messages
    4 735

    Re : Tabous, Manichéisme et Ethique

    Citation Envoyé par eterlou66
    Déjà, au départ ce ne sont que les plus forts qui la font. Les faibles ont de tous temps étaient "réformés", et par ce terme j'englobe le fait que depuis des millénaires les faibles ne participaient pas toujours aux combats.
    Sauf erreur de ma part, chez de nombreux peuples antiques pour être citoyen, il fallait être un combattant. Donc faibles ou pas tous les citoyens participaient aux combats. De plus dans la phalange grecque, les premières lignes étaient réservées aux jeunes non aguerris, tandis que les chevronnés poussaient dérrière. Le risque de se faire embroché par une lance était évidemment supérieur en première ligne. Les anciens dérrière garantissaient aussi que les premières lignes ne se débanderaient pas aux premiers accros. En fait dans la phalange, une fois celle-ci engagée, les premières lignes ne peuvent plus se désengager, la débandade ne peut avoir lieu que si les lignes arrières lachent. Donc, les plus faibles participaient bien aux combats (dans ce cas là) et étaient ceux qui effectivement courraient le plus de risque. Chez les celtes, il me parait que le combattant qui refusait d'aller au combat était banni et n'était plus considéré comme un homme, il était mis au ban de la société (même chez les ennemis!). Dans ces conditions, les faibles partaient aussi pour le combat, ils devaient surement servir de réserve à trophés.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper
     

  3. ahbon?

    Date d'inscription
    octobre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    33

    Re : Tabous, Manichéisme et Ethique

    Citation Envoyé par paulb
    Il faut se dire que le temps est venu où l'homme peut, s'il le veut, maîtriser son destin, mais doit pour cela abandonner beaucoup d'interdits et en créer d'autres, sous peine de disparaître.
    Il est essentiel dès maintenant de commencer à définir les droits, mais surtout les devoirs de l'homme à l'encontre de l'espèce humaine pour assurer la pérennité de celle-ci, ainsi qu'à l'encontre de sa biosphère avec laquelle son interdépendance est totale. L'avenir de l'homme en dépend.
    Mouais... sauf que je ne crois pas que chaque homme ait la même vision de son destin. Alors qui aura l'honneur et l'avantage de choisir les interdits à abandonner ou à créer, et ainsi de choisir le destin de tous ses congénères? On fonce droit dans la dictature, là, non? Rien de nouveau donc....
    Et puis, depuis toujours l'homme définit ses devoirs et ses droits (etc...), et ces devoirs et ces droits évoluent au cours du temps au fur et à mesure (quoique parfois avec un peu de retard, mais bon on n'est pas des machines) avec la société elle-même (je fais simple, on peut nuancer). Toujours rien de nouveau...
     

  4. eterlou66

    Date d'inscription
    juillet 2004
    Messages
    89

    Re : Tabous, Manichéisme et Ethique

    Citation Envoyé par Narduccio
    Sauf erreur de ma part, chez de nombreux peuples antiques pour être citoyen, il fallait être un combattant.
    Tout à fait d'accord, et je regrette d'avoir quelque peu généralisé.
    Mais si nous prenons ton exemple tout de même, Sparte par ex, il n'en reste pas moins que dès la naissance, les enfants mâles faibles étaient rejettés voire éliminés.
    Rejettés, ils étaient souvent recueillis par des esclaves ou citoyens non "aristocrates", et plus tard, ils se ... reproduisaient.
    Cordialement
    Maurice
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 
Page 2 sur 2 PremièrePremière 2

Discussions similaires

  1. Ethique scientifique, Ethique sociale
    Par Dansampi dans le forum Éthique des sciences
    Réponses: 3
    Dernier message: 03/11/2006, 11h45
  2. Sujet tabous en sciences
    Par melchisedec dans le forum Physique
    Réponses: 72
    Dernier message: 02/12/2004, 21h41