Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 15 sur 19

Tabous, Manichéisme et Ethique

  1. paulb

    Date d'inscription
    janvier 2004
    Localisation
    17220 St. VIVIEN
    Messages
    1 728

    Tabous, Manichéisme et Ethique

    Tabous, Manichéisme et Éthique.
    Depuis la nuit des temps, les hommes ont défini des limites à leurs actes. Cette définition était basée sur les torts que certaines actions d'individus ou de groupes pouvaient causer à la communauté ou à d'autres individus. Elle s'exprimait et s'exprime toujours par des interdits, appelés d'abord tabous, puis lois morales. Pour leur donner plus de poids, on avait pris l'habitude de leur attribuer une source divine. A cause de cela certaines lois religieuses persistent, alors qu'elles ont perdu toute justification, souvent d'origine hygiénique. (J'essaie de faire court). Toujours dans le souci de rendre leur emprise encore plus contraignante, les Manichéens leur ont attribué les notions de bien, quand on les respectait et de mal quand on les enfreignait.
    Avec la perte d'influence des religions en Occident, on a ressenti le besoin de continuer à discriminer les bonnes et mauvaises actions et à remplacer les interdits religieux par des règles de bonne conduite : les comités d'éthique étaient nés.
    Avec l'accélération des conquêtes scientifiques et les changements rapides dans les comportements sociaux, beaucoup des interdits jusque là intangibles se sont révélés dépassés, ce dont les législateurs ont tiré, avec quelque retard, les conclusions qui s'imposaient. Un seul exemple: l'interruption volontaire de la grossesse qui d'avortement criminel est devenu (quoique toujours combattu par certains) un acte chirurgical banal, légèrement encadré.
    Au cours de notre siècle, l'évolution des règles de bonne conduite va probablement s'accélérer pour trois raisons:
    - l'obligation d'endiguer la prolifération humaine et de limiter le nombre d'hommes à un maximum à ne pas dépasser;
    - la nécessité de trouver un substitut à la sélection naturelle qui a forgé l'homme tel qu'il est maintenant, avec ses immenses qualités et ses énormes défauts, et qui ne semble plus faire son office;
    - la possibilité offerte par la science de modifier le génome humain, d'abord pour des raisons de santé et ensuite pour lui conférer des caractéristiques plus performantes et plus spécialisées.
    Je sais que ceci paraît être de la science-fiction et sujet à discussion, mais justement ce forum est là pour ça.
    Il faut se dire que le temps est venu où l'homme peut, s'il le veut, maîtriser son destin, mais doit pour cela abandonner beaucoup d'interdits et en créer d'autres, sous peine de disparaître.
    Il est essentiel dès maintenant de commencer à définir les droits, mais surtout les devoirs de l'homme à l'encontre de l'espèce humaine pour assurer la pérennité de celle-ci, ainsi qu'à l'encontre de sa biosphère avec laquelle son interdépendance est totale. L'avenir de l'homme en dépend.
    Amicalement paulb.

    -----

     


    • Publicité



  2. Madocla

    Date d'inscription
    novembre 2004
    Messages
    9

    Re : Tabous, Manichéisme et Ethique

    Le problème c'est que la science n'est pas certaine des conséquences des actions qu'on pourrait prendre concernant le génome humain non ? Surtout à long terme...
    D'autre part, pourquoi dis-tu que la sélection naturelle ne fait plus son office ? C'est un processus lent me semble-t-il... Je pense que si nous tentions de nous en mêler, il y a certainement des facteurs qui nous échappent et des mécanismes pas forcément bénéfiques qui se mettraient en branle
     

  3. Lord M

    Date d'inscription
    octobre 2004
    Localisation
    Un peu plus à l'Ouest...
    Âge
    36
    Messages
    781

    Re : Tabous, Manichéisme et Ethique

    Le problème n'est pas de prévoir les conséquences (ce qui relève plutôt du domaine de la médecine que de l'éthique), c'est de limiter les applications afin de ne les utiliser que dans les limites du moralement acceptable.

    Et puis je suis d'accord avec la disparition de la sélection naturelle : maintenant même les individus les moins adaptés à la survie ont une (forte) chance de pouvoir se reproduire un jour, et donc de passer leurs caractères à leur descendance. Ce qui n'était pas vrai il y a encore 150 - 200 ans.
    Lord M

    What we do in life echoes in eternity
     

  4. paulb

    Date d'inscription
    janvier 2004
    Localisation
    17220 St. VIVIEN
    Messages
    1 728

    Re : Tabous, Manichéisme et Ethique

    Citation Envoyé par Madocla
    D'autre part, pourquoi dis-tu que la sélection naturelle ne fait plus son office ? C'est un processus lent me semble-t-il... Je pense que si nous tentions de nous en mêler, il y a certainement des facteurs qui nous échappent et des mécanismes pas forcément bénéfiques qui se mettraient en branle
    La réponse à cette question est un peu longue pour être citée. Tu peux la trouver sous: http://perso.wanadoo.fr/aap/aap/sommaire2.htm
    "L'homme et la sélection naturelle"
    Amicalement paulb.
     

  5. paulb

    Date d'inscription
    janvier 2004
    Localisation
    17220 St. VIVIEN
    Messages
    1 728

    Re : Tabous, Manichéisme et Ethique

    Citation Envoyé par Lord M
    Le problème n'est pas de prévoir les conséquences (ce qui relève plutôt du domaine de la médecine que de l'éthique), c'est de limiter les applications afin de ne les utiliser que dans les limites du moralement acceptable.
    Oui, mais il est impossible, au vu de l'évolution rapide actuelle de la morale et par conséquent de l'éthique ce qui sera moralement acceptable au moment où l'on entreprendra les manipulations génétiques autres que thérapeutiques!
    Amicalement paulb.
     


    • Publicité



  6. Cécile

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    région parisienne
    Messages
    7 598

    Re : Tabous, Manichéisme et Ethique

    Citation Envoyé par paulb
    la nécessité de trouver un substitut à la sélection naturelle qui a forgé l'homme tel qu'il est maintenant, avec ses immenses qualités et ses énormes défauts, et qui ne semble plus faire son office;
    Je crois qu'on idéalise un peu le rôle de la sélection naturelle. Tout le monde pense que celle-ci sélectionne les plus aptes. C'est oublier l'immense rôle du hasard : même aux siècles passés, le bébé qui naissait dans une chaumière insalubre avec les animaux et celui qui naissait dans le chateau n'avaient pas les mêmes chances. Même si le bébé de paysan était plus costaud, il avait moins de chances de survivre que le bébé de noble. Plus tard, lorsque la mise en nourrice s'est généralisée, ce n'était pas le bébé le plus costaud qui survivait, mais celui qui tombait sur la nourrice la moins négligeante.
    Bref, arrêtons de penser que la sélection naturelle était idéale avant et ne fonctionne plus maintenant.
     

  7. paulb

    Date d'inscription
    janvier 2004
    Localisation
    17220 St. VIVIEN
    Messages
    1 728

    Re : Tabous, Manichéisme et Ethique

    Citation Envoyé par Cécile
    Je crois qu'on idéalise un peu le rôle de la sélection naturelle. Tout le monde pense que celle-ci sélectionne les plus aptes. C'est oublier l'immense rôle du hasard : même aux siècles passés, le bébé qui naissait dans une chaumière insalubre avec les animaux et celui qui naissait dans le chateau n'avaient pas les mêmes chances. Même si le bébé de paysan était plus costaud, il avait moins de chances de survivre que le bébé de noble. Plus tard, lorsque la mise en nourrice s'est généralisée, ce n'était pas le bébé le plus costaud qui survivait, mais celui qui tombait sur la nourrice la moins négligeante.
    Bref, arrêtons de penser que la sélection naturelle était idéale avant et ne fonctionne plus maintenant.
    C'est amusant: encore une fois, sur mon site j'explique dans le détail pourquoi je pense que la sélection naturelle est au moins affaiblie, mais peut-être même inversée chez l'homme. Nous sommes donc d'accord. Voir:
    http://perso.wanadoo.fr/aap/aap/sommaire2.htm
    Chapitre 2/ L'homme et la sélection naturelle.
    Amicalemnt paulb.
     

  8. kinette

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    Centrale!
    Messages
    16 270

    Re : Tabous, Manichéisme et Ethique

    Bonjour,
    Je crois qu'on idéalise un peu le rôle de la sélection naturelle. Tout le monde pense que celle-ci sélectionne les plus aptes.
    Pour appuyer les propos de Cécile: la notion de "plus apte" ne veut de plus pas nécessairement dire "en meilleure santé, plus intelligent... la sélection naturelle peut aller vers des caractéristiques peu avantageuses pour l'espèce elle-même, tant que ce caractère est avantagé par rapport aux autres dans un groupe. On a parlé dans d'autres discussions de l'ostracisme, qui fait que des individus possédant des caractères différents de ceux présents majoritairement dans le groupe peuvent être rejetés. Un tel phénomène peut empêcher le développement de certains caractères qui pourtant pourront nous paraître "meilleurs"...

    K.ompliqué
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.
     

  9. Lord M

    Date d'inscription
    octobre 2004
    Localisation
    Un peu plus à l'Ouest...
    Âge
    36
    Messages
    781

    Re : Tabous, Manichéisme et Ethique

    je ne suis pas tout a fait d'accord avec ces points de vue sur la sélection naturelle : c'est avant tout un phénomène qui se déroule sur de nombreuses générations, et sur l'ensemble de la population. On ne peut y voir clair qu'en terme statistiques.

    Pour l'exemple des bébés, considérons un caractère avantageux qui permet de survivre en moyenne plus longtemps si on le possède. Et bien sur l'ensemble des bébés, il y en aura statistiquement autant portant le caractère qui mourront par la faute des nourrices négligantes (attention, j'ai rien contre les nourrices ) que ceux ne le possédant pas. Donc il procure quand même un avantage favorisant sa transmission au générations futures au détriment de ceux ne le possédant pas.

    Et pour moi "plus apte" signifie : ayant de meilleures chances de transmettre son patrimoins génétique à sa descendance. Survie, reproduction, sélection...
    Lord M

    What we do in life echoes in eternity
     

  10. invite765732342432
    Invité

    Re : Tabous, Manichéisme et Ethique

    Citation Envoyé par Lord M
    Pour l'exemple des bébés, considérons un caractère avantageux qui permet de survivre en moyenne plus longtemps si on le possède. Et bien sur l'ensemble des bébés, il y en aura statistiquement autant portant le caractère qui mourront par la faute des nourrices négligantes (attention, j'ai rien contre les nourrices ) que ceux ne le possédant pas. Donc il procure quand même un avantage favorisant sa transmission au générations futures au détriment de ceux ne le possédant pas.
    Tu as raison sur ce point: Les bébés "biens portants" auront légèrement plus de chances de survie.
    La sélection naturelle est extrèmement ralentie dans cette optique, et son influence ne se fera sentir qu'après encore plus de temps que "normalement"

    De plus, dans ton post tu négliges le facteur inverse: Par exemple, tous les prématurés qui sont sauvés et seront capables de se reproduire, risquant d'entrainer une réduction encore plus importante de temps de gestation.
    Ou bien les asthmatiques (dont je fais partie) qui sont sauvés sans problème et qui transmettent leurs gènes déficients à leurs enfants, qui les transmettront également...

    Je suis donc également de l'avis que la sélection (que je n'appellerait plus "naturelle" pour des raisons assez évidentes) va désormais à rebours pour l'homme. Néanmoins, l'homme compense ses propres déficiences par sa technologie (médecine, robotique, ...)

    De plus, il ne faut pas oublier que c'est grace à nos insuffisances physiques que nous sommes arrivés au sommet de la chaine alimentaire planétaire.

    La "sélection à rebours" n'est donc pas forcément un danger ni même un problème.

    Pour revenir à ton post, peut-on réelement savoir si, de nos jours, la sélection positive est supérieure à la sélection à rebours ?
     

  11. paulb

    Date d'inscription
    janvier 2004
    Localisation
    17220 St. VIVIEN
    Messages
    1 728

    Re : Tabous, Manichéisme et Ethique

    Citation Envoyé par Faith
    Tu as raison sur ce point: Les bébés "biens portants" auront légèrement plus de chances de survie.
    La sélection naturelle est extrèmement ralentie dans cette optique, et son influence ne se fera sentir qu'après encore plus de temps que "normalement"
    D'une façon générale, la sélection naturelle est un phénomène d'une très grande lenteur, nécessitant un grand nombre de générations pour devenir observable. Si les insectes évoluent plus rapidement, c'est que les générations se suivent trente fois plus vite que chez les hommes. Les bactéries et les virus sont encore plus rapides, puisque les générations se suivent à un rythme de l'ordre de minutes.
    De plus, dans ton post tu négliges le facteur inverse: Par exemple, tous les prématurés qui sont sauvés et seront capables de se reproduire, risquant d'entrainer une réduction encore plus importante de temps de gestation.
    Ou bien les asthmatiques (dont je fais partie) qui sont sauvés sans problème et qui transmettent leurs gènes déficients à leurs enfants, qui les transmettront également...
    Je suis donc également de l'avis que la sélection (que je n'appellerait plus "naturelle" pour des raisons assez évidentes) va désormais à rebours pour l'homme. Néanmoins, l'homme compense ses propres déficiences par sa technologie (médecine, robotique, ...)
    Dans mon message du 2-12 j'indique le lien de mon site où je parle les raisons qui me font croire que la sélection naturelle s'inverse.
    De plus, il ne faut pas oublier que c'est grace à nos insuffisances physiques que nous sommes arrivés au sommet de la chaine alimentaire planétaire.
    Je ne crois pas que nous sommes au sommet: les vers mangeront nos restes et dès notre vivant nous nourrissons pas mal de petit monde!
    La "sélection à rebours" n'est donc pas forcément un danger ni même un problème.
    Pour revenir à ton post, peut-on réelement savoir si, de nos jours, la sélection positive est supérieure à la sélection à rebours ?
    Attends quelques siècles pour avoir le cœur net à ce sujet!
    Amicalement paulb.
     

  12. Jarod

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Messages
    839

    Re : Tabous, Manichéisme et Ethique

    la selection naturelle peu avoir des conséquences multiples et différentes en fonction de l'environnement donnée...

    "Selection à rebours" peut etre dans les pays occidentalisés mais dans le reste du monde c'est pas sur du tout...
    Moins d'énergie, moins de pollution et du mieux vivre avec negawatt dans google...
     

  13. paulb

    Date d'inscription
    janvier 2004
    Localisation
    17220 St. VIVIEN
    Messages
    1 728

    Re : Tabous, Manichéisme et Ethique

    Citation Envoyé par Jarod
    la selection naturelle peu avoir des conséquences multiples et différentes en fonction de l'environnement donnée...

    "Selection à rebours" peut etre dans les pays occidentalisés mais dans le reste du monde c'est pas sur du tout...
    Bien entendu, chez les aborigènes de l'Orénoque, la sélection travaille à plein temps et d'une façon atténuée en fonction de la dépendance plus ou moins forte de la "nature" des diverses populations.
    Nous, les occidentaux, n'avons plus que des rapports ténus avec le côté cruel de la nature, plus de prédateurs sinon les bactéries et les virus, plus de besoin de maintenir une bonne forme physique etc. Donc, nous pouvons dégénérer à l'aise.
    Amicalement paulb.
     

  14. invite765732342432
    Invité

    Re : Tabous, Manichéisme et Ethique

    Citation Envoyé par paulb
    Je ne crois pas que nous sommes au sommet: les vers mangeront nos restes et dès notre vivant nous nourrissons pas mal de petit monde!
    On considère en général que le "sommet" (c'est vrai que le terme est peut-être mal choisi vu que la chaine alimentaire constitue un cycle) de la chaine alimentaire est constitué des animaux "super-prédateurs".
    L'être humain est un super-prédateur dans la mesure où il n'est chassé par aucun autre animal.
    Le "petit monde" que nous nourissons constitue un ensemble de parasites et d'organismes profiteurs... pas de prédateurs...

    Citation Envoyé par paulb
    Attends quelques siècles pour avoir le cœur net à ce sujet!
    La question était rhétorique... et n'attendais donc pas de réponse.
    Cela dit, c'est vrai: "time will tell"
     

  15. paulb

    Date d'inscription
    janvier 2004
    Localisation
    17220 St. VIVIEN
    Messages
    1 728

    Re : Tabous, Manichéisme et Ethique

    Citation Envoyé par Faith
    L'être humain est un super-prédateur dans la mesure où il n'est chassé par aucun autre animal.
    Un de mes copains africains ne serait pas d'accord, lui qui a laissé une fesse dans la gueule d'un lion!
    J'avoue que cela devient exceptionnel. paulb.
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Ethique scientifique, Ethique sociale
    Par Dansampi dans le forum Éthique des sciences
    Réponses: 3
    Dernier message: 03/11/2006, 11h45
  2. Sujet tabous en sciences
    Par melchisedec dans le forum Physique
    Réponses: 72
    Dernier message: 02/12/2004, 21h41