Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



Page 2 sur 2 PremièrePremière 2
Affichage des résultats 16 à 20 sur 20

La limite du pathologique

  1. Pierre de Québec

    Date d'inscription
    juillet 2004
    Localisation
    Lévis (en façe de Québec)
    Âge
    57
    Messages
    2 463

    Re : La limite du pathologique

    Voilà une définition qui en couvre large sur la notion de bien-être : physique, mental et social.

    Nous progressons !

    La première partie de la phrase m'indique que la perception d'un état de santé est une perception d'abord personnel, sans doute, une perception en partie subjective ("j'ai le sentiment que") et en partie objective ("je constate que").

    La seconde partie de la phrase m'indique qu'à la limite, une personne malade ou infirme peut malgré tout être en santé ! Donc comme corollaire, santé n'est pas forcément le contraire de maladie.

    -----

    Aux limites du monde des faits, le philosophe a trouvé celui des idées. (Karl Jasper)
     


    • Publicité



  2. Denoby

    Date d'inscription
    décembre 2004
    Localisation
    91
    Âge
    36
    Messages
    179

    Re : La limite du pathologique

    Quelle qu'un qui a une "maladie dormante" type hepatite b non encore releve par une quelconque manifestation. Est elle malade ? Car a un moment donne les symptome apparaitrons ! Peut on inclure dans la definition une notion de temps... ? Ou peut etre la notion de savoir sur notre propre etat de sante ?
     

  3. Xerxes

    Date d'inscription
    avril 2005
    Messages
    25

    Re : La limite du pathologique

    C'est ce qu'on appelle le portage .... il n'est pas malade proprement dit (certains portage peuvent être asymptomatiques a vie)
     

  4. JPA

    Date d'inscription
    juin 2004
    Localisation
    LYON
    Messages
    122

    Re : La limite du pathologique

    Bonjour,

    « Toute personne est un malade qui s’ignore »,
    Des docteurs knock il y en à plein l’industrie pharmaceutique qui voient en toute personne un client potentiel. Aidés de médecines prédictives, ils veulent nous faire croire que notre « capital santé » et entre de bonnes mains (celles de la science).
    Je ne doute pas de la contribution de la science en matière de santé publique, mais n’a ton pas atteint un seuil à partir duquel les progrès relèvent plus des conditions de vie que de la mécanisation de l’humain.
    C’est notre vécu, notre expérience de la vie et de la maladie qui fait que nous savons si nous sommes en bonne santé. Je veux en rester à un rapport avec mon médecin dans lequel sa première question est « qu’est ce qui vous amène dans mon cabinet ? ».
    " Le grain de sable est dur, le tas de sable est doux "
     

  5. Xerxes

    Date d'inscription
    avril 2005
    Messages
    25

    Re : La limite du pathologique

    Le problème c'est qu'encor beaucoup de patients arrivent dans le cabinet en disant "J'ai des douleurs atroces au foie depuis 3 ans" ... et on y trouve une tumeur primaire du foie d'1 kg avec cirrhose complete et métastases .... pronostic vitale .... "
     


    • Publicité




    • Publicité







Sur le même thème :





 
Page 2 sur 2 PremièrePremière 2

Discussions similaires

  1. Rendement de Carnot, limite physique ou limite technologique ?
    Par chaverondier dans le forum Physique
    Réponses: 4
    Dernier message: 07/11/2010, 10h46
  2. [Offre] Proposition de stage commercial en anatomie pathologique
    Par Arnaud F dans le forum Stages
    Réponses: 2
    Dernier message: 16/11/2009, 20h01
  3. Master de recherche en psychologie clinique ou pathologique
    Par Natty dans le forum Neuropsychologie et Psychologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 02/04/2007, 16h18
  4. Les limites du pathologique
    Par grn2 dans le forum Neuropsychologie et Psychologie
    Réponses: 14
    Dernier message: 26/05/2006, 14h34
  5. Limite? A-t-on le droit de mettre la limite de a.sigma?
    Par Boobooboo dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 11
    Dernier message: 13/11/2005, 01h57