Page 2 sur 2 PremièrePremière 2
Affichage des résultats 31 à 58 sur 58

vers l'abolition de la mort.

  1. #31
    Mathilde
    Je n'ai pas envie de mourir jeune, mais plus on a la chance de vivre longtemps, plus on voit partir ses enfants, ses petits enfants, ... ses amis, ... Beaucoup de personnes très âgées souffrent de solitude.
    D'autant plus quand elles ne souffrent d'aucune maladie et qu'elles ont l'esprit très éveillé.
    Je trouve ça bien triste la vieillesse.

    -----


  2. Publicité
  3. #32
    kinette
    Bonjour,
    Je ne pense pas que ce soit uniquement lié à la vieillesse.
    Oui c'est évident le fait de voir des personnes plus jeunes partir
    Mais dans certaines sociétés, je pense qu'on garde plus les personnes âgées au centre de la vie sociale, qu'on les respecte et les écoute, bref on leur donne un vrai rôle, peut-être un peu trop oublié dans notre société.

    J'ai réalisé en perdant mes grand-mères qu'on perd en même temps la mémoire d'une époque qu'il n'est pas si facile d'imaginer.

    J'y pense (c'est le côté scientifique qui reprend le dessus): le fait qu'en vieillissant on perde les personnes de son entourage dépend fortement de la répartition de la mortalité par classe d'âge. Le vieillissement global de la population n'a finalement pas grand chose à voir: si l'espérance de vie augmente, vivre plus vieux ne veut pas forcément dire se retrouver seul: si la majorité des gens vivent plus vieux, on déplace simplement la courbe de mortalité.

    K.réatine
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  4. #33
    Mathilde
    Kinette a écrit :

    Le vieillissement global de la population n'a finalement pas grand chose à voir: si l'espérance de vie augmente, vivre plus vieux ne veut pas forcément dire se retrouver seul: si la majorité des gens vivent plus vieux, on déplace simplement la courbe de mortalité.

    Il est vrai que si tout le monde bénéficiait d'une espérance de vie croissante, ce serait extraordinaire. On pourrait non seulement voir grandir ses petits enfants mais également ses arrières et arrières petits enfants. Un bonheur quoi !

    Mais malheureusement on a constaté un vieillissement de la population qui n'est pas généralisé.

    Il reste donc beaucoup de personnes presque centenaires qui se retrouvent seules et peu de familles s'occupant de leurs arrières grands parents.

    A méditer

    Mathilde

  5. #34
    Kytrix
    La volonté que l'Homme a de vouloir vivre éternellement .. ou presque me laisse un peu perplexe.

    tout d'abord je vais préciser que j'ai 26 ans .. ce qui explique peut etre en partie mon point de vue.


    En effet, plus le temps passe et plus j'ai l'impression que la vie éternelle -ou largement prolongée- est un reve partagé par tous.
    Par exemple, j'ai regardé un épisode d'ushuaya nature.. emissions sencé mettre en avant la nature .. et des comportements naturels (enfin pour moi).
    A un moment de l'émission, un biologiste explique que les saumons viennent mourir là ou ils sont nés, en remontant les rivières, et que lorsqu'ils arrivent à destination, un procéssus accélère pour ainsi dire leur mort naturelle. Juste après ce dernier explique que qu'en étudiant ce phénomène, on pourrait parvenir à créer un phénomène inverse et ainsi repousser notre propre mort.


    Personellement je trouve que vouloir vivre plus que ce pour quoi on est fait une une abération et surtout un gros égoïsme vis a vis des générations descendantes.

    voila.

  6. #35
    cartman
    La supression de la mort naturle semble tout de même être une illusion :
    La science se définie elle même comme intrinsèquement fini, elle a des limites clait et net dues a sa méthode (Pour plus d'info cherchez des Texte de Popper notemment). Or le nombre de cause de mort naturels semble être assez infini, on en trouvera toujours un nouveau. Un nombre de soution fini ne résoud logiquement pas un nombre de problème infini. Donc sans même parler de moyen, de recherche ou de ce que l'on veut, on sait déjà que cela n'arrivera pas.

    Ensuite je demande si il faut vraiment ne pas mourir, et donc par conséquent pourquoi on voudrait allonger la durée de vie. En effet dans toutes les religions (ca à l'air hors sujet comme sujet comme ça mais attendez), qui sont pour plupart abordées sur le plan du "sens" de la vie, c'est la rapport a la mort qui donne un sens. Et une célèbre formule existantialiste dit "La mort est ce qui rend la vie supportable". Et en tout cas il parait difficile d'aborder la mort comme opoosé de la vie, bien au contraire même... Et puis un exemple au pasage les seules cellules qui ne meurent pas sont les cellules cancérigènes...
    Alors ou je veux en venir ? ben a pourquoi ne pas vouloir vieillir ? Si la mort est partie intégrante de la vie pourquoi vouloir la suprimmer ou même le repoussée ? Il y a surement de arguments en faveure de l'allongement de la vie, mais est-ce vraiment nécéssaire, et le cherche-t-on vraiment ?

  7. #36
    shokin
    Tout à fait d'accord, la mort n'est pas à éviter (on ne peut l'éviter). La vie est consommée à la mort. (et on pourrait penser qu'elle est recyclée !)

    Quant à vouloir prolonger la vie ! Je préfère vivre moins longtemps, mais en meilleure forme que plus longtemps et devenir une larve inapte. Mais ça, je pense, ça relève du choix personnel. Oups ! j'ai dit une grosse bêtise, je me rends compte dès que j'écris. On choisit pas vraiment toujours quand on veut mourir.

    En bref, quand je devrai mourir, je l'accepterai, mais d'abord laissez-moi vivre. Quand je pense à ma vie, je pense à la chance que j'aurai de mourir (enfin le repos éternel !). Et quand je pense à ma mort, je me dis Quelle chance j'ai de vivre !
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  8. #37
    quetzal
    bah, l'immortalité est un vieux reve humain, devenir comme les dieux et leur égaux...
    personelment je pense que l'idée de la mort n'est pas si éffrayante que cela, c'est plutôt la grande vieillesse, et la souffrance qui parfois accompagne la mort qui nous est insupportable..
    reste que, la mort est programé dans nos cellules, pas telle quelle, mais sous la forme de la vieillesse, le corps deviens de moins en moins performant..
    la mort a donc une raison d'etre pour la nature, sans doute permet-elle le renouvellement des individus dans une espèce. elle est aussi le moteur de l'evolution de celle-ci mais aussi celui des sociétés humaines dont elle permet l'évolution...
    dans le cadre d'une ethyque humaine vouloir abolir la mort, ce n'est pas vouloir l'abolir pour une minorité mais pour le genre humain tout entier... hors serait-ce souhaitable si cela était faisable.. non, cela remettrais en cause l'équilibre même du sens naturel de la vie pris dans un sens biologique, qui fait que nous somme fait pour nous reproduire... d'ailleurs une fois cette période passé, la vieilesse arrive... ce n'est que du rab de vie...
    d'autre souhaiterais ne pas veillir, que la grande vieillesse(4ème age) soit abolie, car elle est un frein a la une vie autonome et digne. sans doute serat-il possible de jouer sur cette donnée... mais dans ce cas nous nous exposerons a un autre souhait vieux comme le monde, l'elixir de jouvance, et le mythe de la jeunesse eternelle...
    mais c'est là ou certains font un mauvais calcul, car qui dit jeunesse eternelle, dit aussi travail eternel(un peu de pragmatisme ne fait pas de mal), car la fontaine de jouvance ne changeras pas grand chose a certaine loi de l'économie et de la production...

    pour finir, si l'on ne souhaite pas changer notre mode de vie, et simplement pouvoir quotiser 40 ans, pour pourvoir vivre une retraite heureuse pleine d'activité ludique, cela impose que la société et les individus accepte un age limite a sa propre vie... car dans notre système actuel plus on tendras vers le non-veillissement des populations, plus celle-ci devrons accepter l'idée de devoir partir d'elle-même...(c'est une condition logique et naturelle, mais pas forcement humaine). en fait nul humain n'est pret a se comporter comme une cellule d'un corps social. nul n'aura la sagesse de se sacrifier a l'aube de ses 118ans alors que ses amis de 98 et 105 lui propose de monter un bon vieux groupe de punk-rock des années de la fin du XXème siecle yeaaaaaah!!

    il n'y auras donc pas de choix, il n'y auras plus de retraite, puisque plus de vieillesse, ce qui veux dire moins de travail, et surtout plus de promotion au ceint des entreprise, ni renouvelement de la classe politique(remarque, on peux pas dire que ça renouvelle beaucoup, et on se demande pourquoi ça vas pas )

    la mort permet a la vie de se devellopper, et d'améliorer ce que d'autre ont deja fait... c'est un appel d'air... et pour certains c'est même une bénédiction, surtout quand ça arrive a ceux qu'on peut pas blairer(enfin, ça, c'est une autre histoire)

  9. #38
    naklan

    Angry Re : vers l'abolition de la mort.

    Bonjour Mlle, Mm, MR,
    Je veux pas paraitre egoiste mais c'est bien une société qui avance mais si c'est pour quel avance sans moi...je trouve pas ca utile !
    Pour ce qui est de la retraite c'est un probleme qui ne se pose meme pas: chaque année l'etat depense des millions pour la construction de rond points (avec oeuvre d'art qui nous font vomir...), dans des salaires d'ambassadeur dans des pays où y a pas de francais, des associations bidons...
    Bref l'argent abonde ! si seulement il pouvait etre affecté à la recherche...
    a bientôt
    science1@oreka.com

  10. #39
    sacapatate

    Re : vers l'abolition de la mort.

    Et si c'était beau la mort? On ne sait pas.

  11. #40
    zaber

    Re : vers l'abolition de la mort.

    La mort me paraît un phénomène très simple de dépersonnalisation.
    Et je pense aussi qu'après la mort, ce doit être exactement comme avant la conception, c'est à dire très calme, non..?

  12. #41
    naklan

    Re : vers l'abolition de la mort.

    Beaucoup pense qu'il y aune vie aprés la mort mais aprés la mort il y a la décomposition...Ne vous faites pas berner par les gourous en tout genre et si vous y croyez vraiment ne prenez pas se risque. De plus la mort déchire les familles et laisse les gens dans la tritesse...
    La mort vous pensez que c'est beau? Sacapatate n'a tu jamais perdu un proche?
    la science en avant !
    science1@oreka.com

  13. #42
    Roggan

    Re : vers l'abolition de la mort.

    ce que je n'arrive pas a comprendre c'est cette peur de la mort est cette idée que j'ai l'impression que beaucoup partage (Naklan)"vivre est la seul chose qui compte, tant que tu est en vie, tout va bien". Perso je ne pense pas que la pire chose qui puisse arriver c ma mort ... la mort est une finlité a laquelle je veut arriver ! pour moi vivre eternellement revien a se contenter de regarder un film qui ne fini car on a peur de voir la fin ... en d'autre terme on prefere avoir qulque chose a voir pendant un eternité plutot que d'afronter la fin ... qui en fait est la seul chose qui compte vraiment...

  14. #43
    charlie

    Re : vers l'abolition de la mort.

    Bonjour,

    difficile sujet que la mort...

    La mort vous pensez que c'est beau? Sacapatate n'a tu jamais perdu un proche?
    la mort est toujours pénible pour les proches mais est-elle toujours pénible pour la personne?
    "La mort est la fin de toute sensation et donc comme nous n'avons plus de sensations la mort n'est rien, donc avoir peur de la mort est inutile."
    C'est du Epicure... ça vaut ce que ça vaut mais ça se tient.
    Ce qu'il faudrait c'est, sans tomber dans le mysticisme ou la religiosité trop marquée, ce dire que la mort c'est une fin logique et normale, que ce n'est pas necessairement un passage (vers quoi?).
    La seule chose qu'il faut avoir en tête c'est qu'il faut vivre. Pas vivre en oubliant la mort car c'est le meilleur moyen pour paniquer quand elle arrivera mais au contraire en en ayant conscience, en ayant toujours cette réalité dans un petit coin de sa tête et sans en faire une montagne ni un but.
    La mort n'est pas un but mais une fin. Le but c'est la vie.

    Voila,

    C
    Soon, oh soon the light, ours to shape for all time, ours the right; the sun will lead us.

  15. #44
    Roggan

    Re : vers l'abolition de la mort.

    "la mort est toujours pénible pour les proches mais est-elle toujours pénible pour la personne?"

    personellement je suis d'accord ... on peu pensé comme cela : la mort ne nous concerne pas , car avant elle elle n'existe pas et une fois arriver ... nous ne somme plus la pour resentir ...

    mais je me demande toutefois ques qui alimente cette peur de la mort devenue de plus en plus rependue. A mon avis cela vien d'une tendance actuelle a vouloir etre maitre de tout ce qui nous arrive ... en d'autre terme nous avons le besouin d'exercer un controle sur tous ce qui nous arrive ... mais face a la mort nous n'avons absolument aucun controle... nous ne savons pas a quoi nous attendre ... et dans le doute , on prefere ne pas toucher ...

  16. #45
    Tesla

    Re : vers l'abolition de la mort.

    Hello

    En temps qu'espèce vivante ne pas avoir peur de la mort ce serait louche même maladif...

    Notre but c'est la vie comme disait Charlie c'est dans nos gènes et le but de la vie c'est...ben...on en sait trop rien...Chacun a son idée et chacun se fixe un but mais perso mon but c'est essayer de préserver ma vie et de la répandre, je suis très primitif .
    Je suis plutôt pour le fait de vivre longtemps et en bonne santé, apprendre et comprendre le comment et le pourquoi j'aime assez...Tout ca pour en mourir...Il y a tellement de choses à faire ici et ailleur c'est bien frustrant...

    Un corp si fragile je ne vois qu'une solution pour le moment :
    L'homme et la machine mon cher Naklan !

    à+

  17. #46
    Roggan

    Re : vers l'abolition de la mort.

    Citation Envoyé par Tesla
    Hello

    En temps qu'espèce vivante ne pas avoir peur de la mort ce serait louche même maladif...

    a mon avis mais meme chose pour le contraire ...

    n'es pas maladif de vouloir s'accrocher a la vie ... au point meme que l'on ne vit plus que pour vivre ....?

    imaginer un personne qui irait chaque jour au travail avec sa voiture ... mais qui aurait un salaire qui sufirait juste a couvrir l'entretien et le carburant de la celle-ci ...
    Dernière modification par JP ; 04/05/2004 à 18h48. Motif: balise

  18. #47
    Tesla

    Re : vers l'abolition de la mort.

    Oui mais je serais d'accord avec toi si je considererais la vie comme ininteressante et ne m'apportant aucune satisfactions intellectuelles...Ce n'est pas le cas.

    Je "vis pour vivre" d'instinct et me satisfaire d'apprendre ,comprendre, etc au niveau intellectuel.

    Tu essais de me donner matière à reflexion sur ton cas du type qui travaille pour l'essence de sa caisse la même qui lui permet d'aller bosser...
    Ben sans ca tu trouve encore des peuples dont la seule préocupation de la journée est de trouver à manger...Oh ! pas de télé ! pas de playstation !...Les pauvres ?
    Et que dire de toutes les autres espèces vivantes qui ne se posent pas la question de vivre pour vivre...

    Notre problème c'est de se poser des questions sans cesse ? Ben moi pour avoir toutes les réponses à mes questions il me faudra du temps et une très longue vie, eternelle pourquoi pas ! .
    Decider de sa mort après une très longue vie bien remplie une fois l'envie venu voila qui est tentant...

    La vie c'est une maladie sexuellement transmissible son seul problème c'est qu'elle est mortelle.

    à+

  19. #48
    coco

    Re : vers l'abolition de la mort.

    La mort comme dit Charlie... on ne la connaitra pas... plus de sensations, de sentiments...
    Par contre, la maladie, la transformation du corps, la vieillesse... brrr, c'est ça qui fait peur...
    On pense même parfois, qu'il serait élégant de mourir pas trop vieux, en bonne santé comme le disait Coluche... mais on recule pourtant cette échéance et la vie est généralement toujours plus forte...
    Affaire à suivre...

  20. #49
    naklan

    Re : vers l'abolition de la mort.

    BEaucoup d'entre vous me reponde que vous accepter la mort mais quand vous êtes malade? vous vous soignez pas? pensez vous que les cancéreux devrait attendre la mort sans suivre de traitement?

    Les réponses sont évidentes...

    L'homme est équipé de "l'instinct de survie" qui lui ordonne de toujours préserver sa vie.

    Quand aux problemes de santés qui surviennent avec l'âges ils sont souvent ridicule face aux maladie du à l'hygiene de l'homme : cancer du a la cigarette, sirose du à l'alcool, usage de drogue, SIDA, suicide et symptomes psychologiques graves, handicapes aprés accidents.

    PRenez le temps d'y réfléchir...
    la science en avant !
    science1@oreka.com

  21. #50
    Roggan

    Re : vers l'abolition de la mort.

    Etre malade et etre face a la mort sont deux choses differante

    quand on est malade on peu se soigner et temps mieu

    mais on ne peut pas soigner la mort. On peu tout au plus la repousser
    Alors que tu accept la mort ou pas ... dsl mais sa revient au même ! tu va mourrir ... c'est un fait et il faut vivre avec, en quelque sort la mort fait partie de la vie !

    En realité je ne comprend pas ce que tu entend par : accepter la mort .
    Ne pas accepter la mort revien a quoi au juste ?

  22. #51
    naklan

    Re : vers l'abolition de la mort.

    roggan serait tu une ame en peine qui pense éclairer le monde avec une lampe de poche?
    Tu devrait lire les sujet en entier et pas seulement les derniers message...
    la science en avant !
    science1@oreka.com

  23. #52
    quetzal

    Re : vers l'abolition de la mort.

    Citation Envoyé par naklan
    Bonjour Mlle, Mm, MR,
    Je veux pas paraitre egoiste mais c'est bien une société qui avance mais si c'est pour quel avance sans moi...je trouve pas ca utile !
    Pour ce qui est de la retraite c'est un probleme qui ne se pose meme pas: chaque année l'etat depense des millions pour la construction de rond points (avec oeuvre d'art qui nous font vomir...), dans des salaires d'ambassadeur dans des pays où y a pas de francais, des associations bidons...
    Bref l'argent abonde ! si seulement il pouvait etre affecté à la recherche...
    a bientôt
    science1@oreka.com
    ben ecoute, tu ose une question d'ethique, savoir si oui ou il est moral d'abolir un phénomène des plus naturel...
    la réponse est humainement, c'est non, car abolir la mort sans en même temps donné le jeunnesse eternelle est simplement inhumain...

    il y a un mythe grec la-dessus...
    une déesse immortelle aimait un mortel d'un amour tendre et impétueux, mais le temps passant celle-ci se rendit compte que sont bel amant prenait de la bouteille... elle alla donc voir Zeus et lui demanda qu'il devienne lui aussi immortel... zeus d'abord rechigna, puis devant la detresse de la déesse accorda l'immortalité a son amant.. en lui disant "je veux bien puisque t'on amour est vrai"...
    mais n'ayant pas demandé la jeunesse eternelle, celui-ci continua de veillir de veillir eternellenemt, de se rabougrir, et de ne plus rien etre... alors elle revint voir zeus et lui demanda de mettre fin au calvaire de son amour...

    socialement parlant, et biologiquement parlant, ce n'est pas souhaitable non plus, car le renouvelement permanant des individu d'une espèce permet l'adaptation physiologique des individus au changement d'environement possible... sans la mort, de nos ancètres, nous ne serions pas ici... vouloir ne pas mourrir, vas a l'encontre de la société, de l'espèce...
    et tu n'est pas sans savoir que l'etat celui qui fait les lois, se doit d'agir dans le sens du bien commun et non dans le sens du particulier... cela est donc ethiquement, humainement, et socialement parlant une bétise, voir un désir comdamnable, car générateur de désordre pour la société...

    quand a tes disgrétion sur l'art, les ronds points... je te rapelle tout de même que des gens travaille et gagne leur vie grace a cela, donc il serait bon que tu est un peu plus de respect envers ces autres, qui réalise ce que nous, la société, a travers l'état jugeons comme bon et valable pour notre vie en commun...

    ton vouloir ne pas mourrir, ne montre qu'une seule chose ton immaturité, et ton incapacité a depassé ta simple petite coquille...

    abolir la mort est non-sens pour l'humanité, et parradoxalement un crime contre celle-ci... au même titre que l'eugénisme, ou le racisme sont des crimes...

  24. #53
    naklan

    Re : vers l'abolition de la mort.

    Vaste supercherie que cette réponse à deux franc six sous. Ou est le rapport avec une legende greque? Pense tu serieusement que l'homme evolue encore d'un point de vue physiologique, serais tu un eugeniste? la loi doit allait dans le sens commun donc pour la survie de l'homme. l'art et les rond point ne sont que du vol d'argent public l'etat délaisse les hopitaux et les personnes âgées uniquement pour voir des statues horribles sur des rond points? L'abolition de la mort n'est pas un manque de maturité mais une veritable et une source de courage. Tu dit que le racisme est un crime mais laisser les gens mourrir ca ne te fait rien?? Je me demande ce qu'on t'apprends à l'école...
    la science en avant !
    science1@oreka.com

  25. #54
    charlie

    Re : vers l'abolition de la mort.

    Bonjour,

    Vaste supercherie que cette réponse à deux franc six sous. Ou est le rapport avec une legende greque? Pense tu serieusement que l'homme evolue encore d'un point de vue physiologique, serais tu un eugeniste? la loi doit allait dans le sens commun donc pour la survie de l'homme. l'art et les rond point ne sont que du vol d'argent public l'etat délaisse les hopitaux et les personnes âgées uniquement pour voir des statues horribles sur des rond points? L'abolition de la mort n'est pas un manque de maturité mais une veritable et une source de courage. Tu dit que le racisme est un crime mais laisser les gens mourrir ca ne te fait rien?? Je me demande ce qu'on t'apprends à l'école...
    héla!!! oh!! oh!! du calme!!
    tu mélanges tout, tu es injurieux, tu utilise de très grands mots tendancieux pour définir des choses naturelles et justes et tu as le culot de demander aux autres ce qu'on leur apprends à l'école?!!
    Un peu de respect s'il te plait!!

    L'abolition de la mort n'est pas un manque de maturité mais une veritable et une source de courage.
    ça c'est toi qui le dit...

    Ou est le rapport avec une legende greque?
    tout simplement que , comtrairement à ce que tu pense peut-être, tu n'est pas la seule personne au monde ni la première à avoir penser à l'immortalité. Que celà fait des milliers d'années qu'on sait pertinement qu'une réelle immortalité , c'est le contraire de la vrai vie. Tu tiens vraiment à être immortel? tu es près à voir mourir tout les gens qui t'entourent les uns après les autres? crois-tu que ton immortalité changera quelque chose à la course du monde? et surtout: d'où vient cette peur du néant qui semple t'habiter si fortement?

    Tu dit que le racisme est un crime mais laisser les gens mourrir ca ne te fait rien??
    comment un cerveau humain peut-il engendrer de telles c...ries , ça me dépasse...

    Je me demande ce qu'on t'apprends à l'école...
    j'ai déja dit ce que je pensait de cette remarque...

    C
    Dernière modification par charlie ; 07/05/2004 à 12h17.
    Soon, oh soon the light, ours to shape for all time, ours the right; the sun will lead us.

  26. #55
    Cécile

    Re : vers l'abolition de la mort.

    Citation Envoyé par quetzal
    ton vouloir ne pas mourrir, ne montre qu'une seule chose ton immaturité, et ton incapacité a depassé ta simple petite coquille...
    Je ne suis pas très d'accord avec Naklan, mais je pense que cette phrase est fausse. Tous les mythes autour de l'immortalité, toutes les croyances sur la vie éternelle montrent au contraire que ce souhait d'immortalité est très répandu, et pas uniquement chez des personnes "immatures". C'est une tendance naturelle que de ne pas vouloir mourir, même si la réflexion montre en effet que c'est indispensable pour que la société toute entière ne meure pas.

    Citation Envoyé par quetzal
    d'où vient cette peur du néant qui semple t'habiter si fortement?
    Ca aussi, c'est très répandu, et ça me semble même normal. Ca fait partie de l'instinct de survie.

    Citation Envoyé par quetzal
    socialement parlant, et biologiquement parlant, ce n'est pas souhaitable non plus, car le renouvelement permanant des individu d'une espèce permet l'adaptation physiologique des individus au changement d'environement possible
    Citation Envoyé par Naklan
    Pense tu serieusement que l'homme evolue encore d'un point de vue physiologique, serais tu un eugeniste?
    Quetzal ne parlait pas forcément d'un point de vue physiologique. Je suis d'accord avec lui, au moins au niveau psychologique : en vieillissant, on accepte moins le changement, les gens sont moins adaptables, et deviennent presque incapables de s'adapter à un nouvel environnement (environnement au sens large : mode de vie, ...). D'où la nécessité du renouvellement des générations.

  27. #56
    quetzal

    Re : vers l'abolition de la mort.

    Citation Envoyé par naklan
    Vaste supercherie que cette réponse à deux franc six sous. Ou est le rapport avec une legende greque? Pense tu serieusement que l'homme evolue encore d'un point de vue physiologique, serais tu un eugeniste? la loi doit allait dans le sens commun donc pour la survie de l'homme. l'art et les rond point ne sont que du vol d'argent public l'etat délaisse les hopitaux et les personnes âgées uniquement pour voir des statues horribles sur des rond points? L'abolition de la mort n'est pas un manque de maturité mais une veritable et une source de courage. Tu dit que le racisme est un crime mais laisser les gens mourrir ca ne te fait rien?? Je me demande ce qu'on t'apprends à l'école...
    OK, disons que ça marche que l'on trouve la solution, que la jeunesse devienne eternelle, et que la mort soit abolie...
    de fait, sociologiquement tu te retrouve avec une expension de la population humaine, les ressources etant limités, les plus forts l'emporterons une fois de plus... l'immortalité lié a la jeunesse eternelle seras la cause des plus grande guerre qui soit... pourquoi, la faim toute simplement... a moins bien sur que tu trouve aussi la solution pour que l'homme ne dependent ni des ressources en eau ni en nourriture.. la mort par destruction massive de population est au bout de l'aventure, c'est inéluctable...
    autre solution tu n'autorise pas les gens a avoir d'enfant, et là, je suppose que personne ne seras d'accord... surtout les femmes, il n'y a qu'a voir les effort que font les couples pour avoir un enfant a eux qu'il pourrons aimer cherrir, qu'il ne metonerais pas que tes joyeux immortels se suicide de desepoir...

    quand a n'avoir que l'abolition de la mort, soit une belle et très longue veillesse qui ne prendrais jamais fin... tout decrépi dans une chaise, incapable de parler, de bouger, de vivre, tu prierais tes enfants de te donner la mort...

    pour ma part, et même si ce desir est présent dans l'homme survivre a tout prix, je pense réelement que ce n'est pas une bonne chose pour l'humanitée toute entière...

    quand a laisser les gens mourrir.. oui parfois il faut savoir laisser partir les gens, plutôt que de s'acharner a les faire vivre a tout prix..

    Quand a tout faire pour que les imbéciles survivent a tout prix, je suis bien contant que la mort existe... et j'irais volontier deposé une gerbe sur ta tombe en souvenir de toi...

  28. #57
    kinette

    Re : vers l'abolition de la mort.

    Bonjour,
    Je n'aurais pas pensé qu'un sujet si peu polémique que la mort puisse entraîner un tel affrontement.
    Il me semble d'ailleurs que le problème vient pas mal de définition de terme différents pour chacun.

    Puis de toute façon, on n'est pas près de voir diparaître la mort (tant pas les accidents que par les raisons biologiques qui ont été évoquées au cours de ce fil) donc à quoi bon gloser sur les effets de se disparition?

    Quand aux imbéciles, de toute façon il y en aura toujours autant parmi les jeunes que les vieux, comme le dit si bien Brassens, et la mort n'a certainement pas beaucoup d'effets sur leur quantité... juste un renouvèlement

    Petit avertissement si vous souhaitez continuer de discuter ici: un peu plus d'écoute et surtout moins d'agressivité merci (et que je n'en entende pas un dire "m'dame c'est lui qu'a commencé"!!! même si c'est certainement vrai ça ne justifie pas de continuer).

    K, si les morts vous <strike>entendent</strike> lisent ils doivent bien rigoler...
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  29. #58
    Yacine95000

    Re : vers l'abolition de la mort.

    Bon, de toute manière pas de quoi polémiquer à ce point-là, car ce n'est pas demain la veille que l'immortalité sera envisageable d'un point de vue scientifique. A part peut-être dans un livre de science-fiction. A ce propos, cel me fait penser à un roman de Philippe Curval "Macno emmerde la mort", très bien écrit et palpitant. Roman inspiré d'une nouvelle écrite quelques temps plus tôt où un homme immortel découvre qu'en fait il doit son immortalité non pas à son humanité, mais aux circuits électroniques qui sillonnent son organisme.

    Pour en revenir au sujet, certes l'espérance de vie augmente, en d'autres termes il y a plus de gens "qui meurent vieux", mais rien ne nous indique que l'âge maximal augmente. Il est possible que les dernières découvertes médicales polongent la longévité maximale et améliorent le viellissement en termes de qualité de vie (conservation dans une certaine mesure de l'intégrité physique et intellectuelle). Le record du monde est détenu par notre Jeanne Calment nationale, 122 ans. Cependant, un jour, l'âge de 200 ans sera-t-il atteint ? Bien madré qui pourra y répondre...

Page 2 sur 2 PremièrePremière 2

Discussions similaires

  1. Quid drainage vers le haut ou vers le bas ?
    Par wizz114 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 36
    Dernier message: 12/03/2010, 08h20
  2. Réponses: 5
    Dernier message: 05/11/2007, 16h22
  3. [Brun] pc vers transmetteur d'image vers télé
    Par frgo84 dans le forum Dépannage
    Réponses: 2
    Dernier message: 07/07/2007, 20h24