Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

Xénon et ses paradoxes troublants !

  1. Vlad

    Date d'inscription
    mars 2004
    Messages
    104

    Xénon et ses paradoxes troublants !

    Pour détendre l'atmosphère voilà quelques petits paradoxes pour se faire la dent.

    - La flèche :

    On tire une flèche. Sa distance avant d'atteindre la cible étant de 10 mètre. Or, si l'ont prend chaque moment du vol. Chaque T du vol. La flèche est immobile. Il y a une infinité de moments T. Si T = 0, alors une infinité de T = 0. Si donc la flèche est immobile à chaque moment T, une addition de moment T est égale à zéro. Donc le mouvement n'existe PAS !

    - Achille et la Tortue :

    Achille fait une course avec la tortue. Et lui laisse dix mètres d'avance. Il essai ensuite de la rattraper. Or, à chaque foi qu'il essaira de la rattraper, il se trouvera à l'endroit où était la tortue. De plus en plus proche d'elle, mais jamais à l'endroit où est la tortue !

    - Le stade :

    Prennons la distance d'un stade, 500 mètre ( environ ). On parcours d'abord la moitié de stade. Puis la moitié de l'autre moitié. Puis encore la moitié de cette moitié. Puis encore la moitié de la moitié. Ainsi de suite et à l'infini. On n'arrivera jamais à faire un tour de stade !


    Ces paradoxes sont troublant. Ils sont évidemment érroné. Mais pour démontrer le contraire, c'est coton ! Je vous laisse vous y atteler !

    -----

     


    • Publicité



  2. Coincoin

    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Paris
    Âge
    32
    Messages
    16 546

    Re : Xénon et ses paradoxes troublants !

    Salut,
    Tout d'abord, c'est Zénon... Xénon, c'est le gaz (élément n°54).
    Ensuite, je pense que c'est plus des maths que de la philo.
    Pour le premier, il suffit de dire que est une forme indéterminée qui peut donner un nombre non-nul et non-infini.
    Pour le deuxième et le troisième, il suffit de dire que la somme infinie de termes peut être égale à une nombre non-nul et non-infini.(Par exemple pour le troisième, )

    Bref, de jolis paradoxes en apparence, mais ils ne résistent pas aux maths de notre époque...
    Voilà, voilà
    Encore une victoire de Canard !
     

  3. Vlad

    Date d'inscription
    mars 2004
    Messages
    104

    Re : Xénon et ses paradoxes troublants !

    Oups, oui, Zénon...

    Jolies démonstration ! C'est du beau et du tout chaud.
     

  4. Vlad

    Date d'inscription
    mars 2004
    Messages
    104

    Re : Xénon et ses paradoxes troublants !

    Seulement j'ai un peu de mal à comprendre comment une infinité de 0 peu donner plus que 0...
     

  5. Coincoin

    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Paris
    Âge
    32
    Messages
    16 546

    Re : Xénon et ses paradoxes troublants !

    Prenons un segment de longueur 1. Coupons le en n morceaux (qui font donc une taille 1/n). Faisons tendre n vers l'infini. Alors 1/n tend vers 0, donc tu as une infinité de sous-segments de taille nulle. Et pourtant tous ces segments font bien une taille de 1 quand tu les réunis.

    Pour le deuxième problème, il faut une infinité d'itérations pour qu'Achille rattrape la tortue. Mais chaque itération prend un temps de plus en plus faible (car on peut considérer qu'Achille va à vitesse constante par exemple). Donc le temps où bout duquel la tortue est rattrapée est donné par une somme infinie de termes tendant vers 0. Or il se trouve que cette somme (un peu comme celle que j'ai donnée pour le troisième problème) converge vers un nombre fini.
    Encore une victoire de Canard !
     


    • Publicité



  6. davidtripo

    Date d'inscription
    septembre 2004
    Localisation
    geneve
    Âge
    32
    Messages
    175

    Re : Xénon et ses paradoxes troublants !

    En fait ce sont tout simplement les intégrales qui te permettent de parcourir cette distance; mon prof de physique nous avait montré a peu près la meme chose avec un stylo lancé contre le mur; il nous disait que le stylo n'avait jamais touché le mur a cause de la formule des MRUA; cependant si on fait l'intégrale allant de A à B ca te permet de toucher le mur. Mais il est clair que le paradoxe de Zenon devait etre assez puissant chez les présocratique
     

  7. azman

    Date d'inscription
    janvier 2005
    Messages
    196

    Re : Xénon et ses paradoxes troublants !

    Pour la première on peut aussi dire que pour calculer "l'immobilité" (vitesse nul) d'un objet il faut calculer sa vitesse.
    hors une vitesse se calcul entre un moment T1 et un moment T2 et non a un moment T.

    La vitesse instantané étant calculé avec un Delta T1,T2 proche de 0 mais non nul.
     

  8. Pythagoricien (ze best)

    Date d'inscription
    janvier 2005
    Âge
    25
    Messages
    30

    Re : Xénon et ses paradoxes troublants !

    Bonjour,

    C'est juste comme ça, mais, je pense que tu as lu un livre qui s'apelle "Le soleil de Diogène", si ce n'est pas le cas, sache que j'ai déjà mis ces paradoxes...
    Jeune misanthrope entouré de son aïeul, qui lui apprend la sagesse, la vraie.
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. Les paradoxes.
    Par ClaudeH dans le forum Epistémologie et Logique
    Réponses: 80
    Dernier message: 28/02/2008, 10h34
  2. plusieurs pseudo paradoxes
    Par tisbou dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 12
    Dernier message: 27/08/2007, 12h14
  3. diagramme de phase du xenon
    Par coyote44 dans le forum Physique
    Réponses: 4
    Dernier message: 20/11/2006, 18h32
  4. Nominalisme et paradoxes
    Par Matmat dans le forum Epistémologie et Logique
    Réponses: 4
    Dernier message: 08/09/2005, 00h53
  5. Question de paradoxes mathématiques
    Par mike12z dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 1
    Dernier message: 12/07/2005, 08h40