Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



Affichage des résultats 1 à 15 sur 15

Connaissance et pacifisme...

  1. Dordon

    Date d'inscription
    mai 2004
    Âge
    29
    Messages
    454

    Connaissance et pacifisme...

    Bonjour
    Einstein dans une lettre à Freud (lettre dont j'ai perdu le texte à touts mes regrets ) lui avait demandé comment on pourrait appaiser la violence, la barbarité de l'homme ...bref le pacifier (la lettre à été écrite pendant l'entre deux guerre). Freud en consolant Einstein lui à répondu que chaque pas en direction de la connaissance rendait l'homme meilleur.
    Je voudrais savoir si vous êtes du même avis...

    J'aurais tendance à dire non mais devant Freud je me fait tout petit

    Merci
    Dordon

    -----

    DrDn en qwerty
     


    • Publicité



  2. Dordon

    Date d'inscription
    mai 2004
    Âge
    29
    Messages
    454

    Re : Connaissance et pacifisme...

    Dans la précipitation j'ai écri un message incompréhensible...
    Ma question est : Est-ce que la connaissance rend l'Homme "meilleur" (jentend plus pacifique) ?
    DrDn en qwerty
     

  3. Madarion

    Date d'inscription
    septembre 2004
    Localisation
    Perpignan
    Âge
    43
    Messages
    1 182

    Arrow Re : Connaissance et pacifisme...

    Mon expérience :
    Uniquement avec beaucoup de connaissance.
    Et surtout de prise de conscience.
    Te dire si l'un est le fruit de l'autre, je ne pense pas.
    Mais il a un rapport c'est sur.
    Donc à ne pas généraliser.

    Est ce que certain petit enfant ne sont pas pacifiste au font d'eux.
    Pourtant ils n'ont pas beaucoups de connaissance
    Dernière modification par Madarion ; 03/01/2005 à 19h50.
     

  4. pi-r2

    Date d'inscription
    juillet 2004
    Âge
    49
    Messages
    2 119

    Re : Connaissance et pacifisme...

    Disons que si on prend la question de la paix, sans aller jusqu'à "meilleur" que je ne saurais définir.
    Une chose est sûre: la guerre est souvent la solution apparement la bonne pour résoudre un problème à court terme. La violence est notre premier mouvement, instinct. L'histoire montre qu'avec le recul, en fait, très peu de guerres ont été bénéfiques au vainqueur (et je ne parle pas du perdant). Mais cette connaissance est difficile d'accès. et en 1914 les nations "évoluées" se sont fait une guerre stupide.
    Lorsque l'arme atomique a été inventée puis possédée par les 2 grandes puissances rivales après 1945, il devint évident que la guerre devenait un "jeu" perdant-perdant. Cette connaissance est devenue plus évidente, et la paix a triomphé.
    Je pencherais donc en faveur de connaissance ==> paix

    (car en fait la paix est presque toujours la meilleure solution, sauf contre un adversaire dont l'objectif unique est votre destruction).
    Les bonnes idées triomphent toujours... C'est à cela qu'on reconnait qu'elles étaient bonnes !
     

  5. shokin

    Date d'inscription
    mars 2004
    Localisation
    Suisse
    Âge
    33
    Messages
    10 667

    Re : Connaissance et pacifisme...

    Faudrait définir le terme "meilleur"...

    Je ne pense pas que la connaissance soit le seul critère pour devenir meilleur. En est-ce vraiment un ?

    Faudrait voir aussi quelle connaissance ? celle en math ? en économie ? en droit ? en philosophie ? en sociologie ? en psychologie ? en politique ? en chimie ? ...

    La lutte importe plus que le résultat !

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.
     


    • Publicité



  6. Opale68

    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Colmar
    Âge
    51
    Messages
    591

    Re : Connaissance et pacifisme...

    Il faut être prudent, je crois ....
    D'aucuns, prétendant avoir de la connaissance, peuvent également, par manque de sagesse, se montrer méprisants envers ceux qu'ils estiment en posséder moins...
    La connaissance n'est pas la sagesse.
    La connaissance permet de mieux appréhender et concevoir ce qui nous environne et, de par ce fait, d'avoir généralement une philosophie de vie et philanthropie plus généreuse qu'une personne inculte. Or, certains, se prétendant "savants" (ayant de la connaissance), méprisent tout bonnement ceux (et celles) les égalant ou les dépassant. La compétition existe aussi parmi les "savants", et rares sont ceux qui échangent le produit de leur recherche pour faire avancer l'ensemble de la communauté des chercheurs.
    La connaissance sans sagesse est aussi dangeureuse que le pouvoir sans raison (raisonnement).
     

  7. Cécile

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    région parisienne
    Messages
    7 598

    Re : Connaissance et pacifisme...

    Bonjour,

    Je ne pense pas que la connaissance rende l'homme plus pacifique. Sinon, on deviendrait de plus en plus pacifiques, car nos connaissancent ont énormément augmenté depuis les débuts de l'humanité. Or, je ne vois pas la Terre comme modèle de pacifisme.
    Les raisons des guerres me semblent principalement la peur de l'autre et la convoitise. Malheureusement, la connaissance de l'autre ne semble pas avoir fait diminuer la peur (les Américains me semblent spécialement belliqueux car le monde leur semble très dangereux), et les inégalités dans les connaissances engendrent des inégalités dans les modes de vie, source de convoitises renforcées.
    Bref, j'suis pas optimiste.
     

  8. uinet_propane

    Date d'inscription
    juillet 2004
    Localisation
    Vaud, Suisse
    Âge
    35
    Messages
    812

    Re : Connaissance et pacifisme...

    Citation Envoyé par Cécile
    Bonjour,

    Je ne pense pas que la connaissance rende l'homme plus pacifique. Sinon, on deviendrait de plus en plus pacifiques, car nos connaissancent ont énormément augmenté depuis les débuts de l'humanité. Or, je ne vois pas la Terre comme modèle de pacifisme.
    Les raisons des guerres me semblent principalement la peur de l'autre et la convoitise. Malheureusement, la connaissance de l'autre ne semble pas avoir fait diminuer la peur (les Américains me semblent spécialement belliqueux car le monde leur semble très dangereux), et les inégalités dans les connaissances engendrent des inégalités dans les modes de vie, source de convoitises renforcées.
    Bref, j'suis pas optimiste.
    D'autant plus que la connaissance elle meme peut etre convoité (espionnage) et etre source de conflits (pas forcement armé, mais politique ou economique).
    underinet, l'information appartient à l'humanité
     

  9. shokin

    Date d'inscription
    mars 2004
    Localisation
    Suisse
    Âge
    33
    Messages
    10 667

    Re : Connaissance et pacifisme...

    ça dépend notamment de ce qu'on en fait, comme beaucoup de choses.

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.
     

  10. Soren

    Date d'inscription
    octobre 2004
    Messages
    53

    Re : Connaissance et pacifisme...

    Je suis d'accord avec le monsieur Freud , la connaissance rend l'homme meilleur , seulement il y a un hic, pour que l'homme recherche la connaissance (chemin long , difficile et pas trés "rémunérateur") , ne faut-il pas d'abord qu'il soit meilleur ?

    Celui qui cherche a s'améliorer , en en bavant , n'est-il pas déja meilleur que le commun des mortels ?

    rendre l'homme meilleur ? encore faut-il qu'il ait conscience de sa médiocrité (première étape!)
     

  11. Dordon

    Date d'inscription
    mai 2004
    Âge
    29
    Messages
    454

    Re : Connaissance et pacifisme...

    Moi je suis plutot de l'avis de Shokin, tout depend ce qu'on en fait.
    Citation Envoyé par Soren
    la connaissance rend l'homme meilleur , seulement il y a un hic, pour que l'homme recherche la connaissance (chemin long , difficile et pas trés "rémunérateur")
    Si la connaisance rend l'homme meilleur, c'est pas "rémunérateur" de la chercher ? En tout cas je suis d'accord que ça demande du courage.

    Citation Envoyé par Soren
    encore faut-il qu'il ait conscience de sa médiocrité (première étape!)
    Et en quoi l'homme serait-il médiocre? J'aime pas trop ce genre d'affirmation...
    Il est "améliorable" ça c'est sur

    Dordon
    DrDn en qwerty
     

  12. shokin

    Date d'inscription
    mars 2004
    Localisation
    Suisse
    Âge
    33
    Messages
    10 667

    Re : Connaissance et pacifisme...

    Il est "empirable" aussi. C'est du tout relatif, du tout subjectif.

    Et bien ou meilleur, c'est relativement à des critères, qui varient d'une personne à l'autre...

    La connaissance donne les moyens à l'humain de préciser son action (en mieux ou en pire), d'en prendre conscience.

    L'expérience est le fruit de l'action et de la connaissance. (à discuter) [Toute expérience n'est pas bonne... ?]

    Le mieux est l'ennemi du bien. (à discuter aussi ) Est-ce que la connaissance rend l'humain bien ?

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.
     

  13. philipp

    Date d'inscription
    décembre 2004
    Messages
    65

    Re : Connaissance et pacifisme...

    Bonjour

    Tout d'abord je crois comprendre que ce mot de connaissance tu l'emploies dans le sens de "savoirs".....en d'autre terme le fait d'accumuler des savoirs en tout genre rend il l'homme meilleur?.....par meilleur il me semble que tu veux dire...moins violent, moins barbare, plus ouvert, généreux, plus en harmonie et en paix avec lui même et les autres?.......euh......j'ai envie de dire .....l'homme comprend il plus le fondement de la vie qui l'anime dans ce qu'il "est" parce qu'il accumule ce qu'il "a"....sérieusement le monde n'a jamais été aussi dangereux.....et en danger.....

    nous accumulons des savoirs..techniques, médicaux, scientifiques de tout ordre.....mais en terme de conscience de nous mêmes?...comprenons nous "dans nos tripes" si j'ose dire le mouvement vital qui nous meut ?.....je dis que nous sommes aussi primitifs et barbares qu'il y a des milliers d'années même déguisés en costume cravates et habitant des building plutôt que des grottes et capables d'aller sur la lune. La seule forme d'intelligence que nous avons développée est intellectuelle. Elle est très réductrice. Au nom de la raison , nous sommes déconnectés du sensible, de l'être, de l'intelligence globale. Nous sommes dominée par la pensée qui est une simple partie de notre conscience et nous essayons de dominer la nature par le biais de notre intellect qui est comme hypertrophié. Nous sommes fiers de notre raison raisonnante, mais nous n'avons pas une vraie intelligence de la vie. N'importe quel animal de cette terre est plus en harmonie que nous avec la vie. Nous sommes devenus des prédateurs extrêmement dangereux pour l'équilibre de la vie sur cette planète et les choses s'accélérent avec notre maitrise nucléaire par exemple liés à notre désir de plus en plus grand de puissance et de contrôle et les mafias en tout genre qui peuplent la planète.

    Je vois que développer les savoirs parce que nous avons l'intelligence intellectuelle ne règlera jamais nos problèmes fondamentaux tant qu'elle sera déconnéctée de l'intelligence sensible et nous ne comprendrons pas le seul point crucial.....qui est nous mêmes.....la connaissance de soi....que certains appellent la sagesse. Le coeur du problème humain c'est la nature égocentrée de la conscience humaine..."moi"....et toutes les accumulations de savoirs n' y changeront rien. L'homme doit grandir "intérieurement". Nous avons été préoccupé depuis des milliers d'années de survivre, puis d'améliorer nos conditions matérielles, mais aujourd'hui et cela est vital il nous reste à franchir l'étape la plus importante.....ce n'est pas à "l'extérieur" qu'est le salut mais à "l'intérieur".....le chercheur scientifique, le chercheur philosophe et le chercheur religieux......tous cherchent la même chose au fond.....la quête de l'homme passe par la conquête la plus immense qu'il a encore à faire s'il ne veut pas risquer de s'autodétruire selon moi .....cette quête c'est la conscience de soi ....la compréhension intérieur du processus égocentrique, de ses limites et ses aveuglements et le dépassement de la conscience/moi/je.....voilà mon point de vue

    L'esprit scientifique, l'esprit religieux et l'esprit philosophique ne sont pas contradictoires ni séparés selon moi. Ils sont même l'expression d'une même quête qui s'éparpille dans des directions différentes faute d'une perception claire de nous même.
     

  14. Opale68

    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Colmar
    Âge
    51
    Messages
    591

    Re : Connaissance et pacifisme...

    Citation Envoyé par philipp
    L'esprit scientifique, l'esprit religieux et l'esprit philosophique ne sont pas contradictoires ni séparés selon moi. Ils sont même l'expression d'une même quête qui s'éparpille dans des directions différentes faute d'une perception claire de nous même.
    Oups, philipp, tu remues la vase au fond de l'étang de ma paresse intellectuelle, là ...

    Le concrêt, le Divin et le souhaitable se rejoignent ....

    Celà m'interpelle, bien que je reste foncièrement cartésien ...
     

  15. Dordon

    Date d'inscription
    mai 2004
    Âge
    29
    Messages
    454

    Re : Connaissance et pacifisme...

    Citation Envoyé par Opale68
    Le concrêt, le Divin et le souhaitable se rejoignent ....
    Non ils se séparent justement, ils partent d'une même base -la volonté de ce representer le monde et de nous y donner une place- pour prendre des direction opposées, c'est je crois l'idée de Phillip.
    DrDn en qwerty
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. Psychologie et connaissance de soi...
    Par Mumyo dans le forum Neuropsychologie et Psychologie
    Réponses: 13
    Dernier message: 01/08/2006, 16h26
  2. Connaissance programmation
    Par superpross dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 3
    Dernier message: 28/10/2005, 22h55
  3. Connaissance, culture et exclusion
    Par Parangon dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 1
    Dernier message: 17/11/2003, 21h33