Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



Page 10 sur 10 PremièrePremière 10
Affichage des résultats 136 à 149 sur 149

Précocité?

  1. kinette

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    Centrale!
    Messages
    16 270

    Re : Précocité?

    Bonjour,
    En ce qui concerne la part génétique de la précocité, il y en a certainement une, mais la quantifier est quelque chose de très délicat... car selon les environnements on n'a pas les mêmes résultats.

    Beaucoup de personnes croient à tort pouvoir se baser seulement sur l'"héritabilité" de ce caractère pour déterminer l'importance des gènes.
    L'héritabilité se calcule facilement (c'est en gros la corrélation de la précocité entre deux générations), et, selon les études, apparaît plus ou moins importante (on peut observer des valeurs très élevées). Toutefois une énorme confusion sur le terme "d'héritabilité" leur fait penser que l'héritabilité est seulement liée à la génétique.
    Hors l'héritabilité prend en compte aussi les choses "non génétiques" qui sont transmises d'une génération à l'autre (donc les aspects socio-économiques).
    Certaines études essaient de s'affranchir de ce problème en étudiant des jumeaux placés dans des environnements différents (en comparaison avec des frères et soeur non jumeaux), mais il me semble difficile de s'assurer qu'on n'a pas de transmission "non génétique" en plus...

    De plus, l'héritabilité est une mesure relative: elle donne une idée du ratio entre la part de la variabilité observée liée à une variabilité de l'environnement, et celle liée à une transmission entre générations. Dans un environnement très homogène, il n'est pas étonnant du tout de trouver des héritabilités très fortes (puisque la majeure partie de la variabilité sera liée à une transmission parents-enfants). Dans des environnements moins homogènes, l'héritabilité diminuera très logiquement, révélant alors l'influence imoprtante qu'a l'environnement dans le développement mental.
    J'ai l'impression que les personnes qui ne veulent insister que sur la partie génétique de l'intelligence ont un problème, car elles n'insistent que sur ce qui va dans le sens de leurs idées, et passent allègrement sur pas mal de choses qui ont pourtant leur importance, et viennent nettement nuancer les choses. Je me demande toujours où elles veulent en venir. Leur discours est souvent plein d'idées de supériorité/infériorité, j'avoue que je trouve ceci inquiétant.

    K.

    -----

    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.
     


    • Publicité



  2. shokin

    Date d'inscription
    mars 2004
    Localisation
    Suisse
    Âge
    33
    Messages
    10 617

    Re : Précocité?

    Et le spermatozoïde conquérant ? qui abandonne ses collègues. Un facteur possible ?

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.
     

  3. Evil.Saien

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    Montreal
    Âge
    35
    Messages
    1 389

    Re : Précocité?

    Citation Envoyé par shokin
    Et le spermatozoïde conquérant ? qui abandonne ses collègues. Un facteur possible ?
    Hum hum, vaste question phylosophique... Ainsi nous serions déterminé par le patrimoine génétique du spérmatozoide et non des parents !

    Alala, trève de plaisanterie
    Mon psychiatre, pour quinze mille francs, il m'a débarrassé de ce que j'avais : quinze mille francs
     

  4. shokin

    Date d'inscription
    mars 2004
    Localisation
    Suisse
    Âge
    33
    Messages
    10 617

    Re : Précocité?

    Peut-être y a-t-il encore plein de facteurs qui nous sont inconnus. Tous y jouent leur rôle.

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.
     

  5. triban

    Date d'inscription
    décembre 2003
    Localisation
    région parisienne
    Messages
    346

    Re : Précocité?

    Bonjour

    Une news sur le QI ( je n'ose pas faire de commentaire)
    http://www.lemonde.fr/web/article/0,...-397395,0.html
     


    • Publicité



  6. triban

    Date d'inscription
    décembre 2003
    Localisation
    région parisienne
    Messages
    346

    Re : Précocité?

    Rebonjour

    Souvent il est conseillé pour des enfants ayant des problèmes de comportement de les faire suivre par des psy, or il y a une remise en cause de la psychanalyse
    http://www.lemonde.fr/web/article/0,...-397170,0.html
    je cite :
    Ce travail, paru en janvier 2004, comparait sans nuances les thérapies comportementales (courtes et centrées sur le symptôme) aux psychothérapies relationnelles (dont la psychanalyse) et décrétait la supériorité des premières sur les secondes.

    La psychanalyse est-elle inefficace?
     

  7. kinette

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    Centrale!
    Messages
    16 270

    Re : Précocité?

    Bonjour,
    On v essayer d'éviter de trop dériver dans ce fil.
    Merci d'avance.
    Citation Envoyé par triban
    Une news sur le QI ( je n'ose pas faire de commentaire)
    http://www.lemonde.fr/web/article/0,...-397395,0.html
    Bonjour,
    Effectivement on risque de pas mal dériver... ça relève plus de l'éthique que de la psychologie je pense. Je préfère ne pas non plus donner mon avis ici, il y aurait beaucoup à dire.
    Cet exemple a quand même le grand intérêt d'illustrer l'importance que peut avoir l'environnement pour le développement intellectuel, et le problème de tout baser sur le QI, les dérives possibles (-> si vous voulez parler des dérives, on discutera la chose en éthique, SVP).

    Souvent il est conseillé pour des enfants ayant des problèmes de comportement de les faire suivre par des psy, or il y a une remise en cause de la psychanalyse
    Attention, il ne faut pas confondre psychanalyste, psychologue et psychiatre...
    Il me semble qu'on trouve sur ce forum une autre discussion abordant ce problème. Pour ceux qui souhaitent en discuter, ce serait mieux je pense de continuer sur une autre discussion.
    Bon voilà on parle de ça par exemple ici:
    psychologies & sociologies : des sciences ?
    Freud

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.
     

  8. [PSO]Fabrice.g

    Date d'inscription
    septembre 2004
    Âge
    39
    Messages
    500

    Re : Précocité?

    or il y a une remise en cause de la psychanalyse.
    http://www.lemonde.fr/web/article/0...6-397170,0.html
    Attention, dans cet article, il est surtout question d'une remise en cause du rapport de l'inserm, plus que de la psychanalyse.
     

  9. arvieux

    Date d'inscription
    février 2005
    Messages
    1

    Re : Précocité?

    C'est une vieille ex-surdouée qui vous le dit (deux ans d'avance au lycée, QI très élévé) : après le bac à 16 ans, j'ai rien trouvé d'intéressant à faire jusqu'à cinquante ans. Et puis d'un coup, je me suis mise à me passionner pour la grotte de Lascaux, et j'ai découvert ce que ça racontait, ces peintures. Lisez "Lascaux et les mythes" si vous ne me croyez pas. C'est pas vraiment pour les enfants, (sauf la première partie), mais c'est tout de même une découverte. Je trouve qu'on n'en parle pas assez, d'ailleurs. C'est parce que je ne suis pas prof de fac, ni au CNRS. Mais j'ai tout de même reçu des compliments du Collège de France, alors…
    Alors, courage, les jeunes. L'intelligence, ça peut aider. On ne sait jamais quand, mais peu importe.
    Et si vous vous trouvez plus intelligents que les autres, c'est tout simplement un fait, on n'y peut rien. Le plus dur, c'est de ne pas trop le montrer.
     

  10. Evil.Saien

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    Montreal
    Âge
    35
    Messages
    1 389

    Re : Précocité?

    Citation Envoyé par arvieux
    Et si vous vous trouvez plus intelligents que les autres, c'est tout simplement un fait, on n'y peut rien. Le plus dur, c'est de ne pas trop le montrer.
    Bonjour,
    oui j'ai éxactement le même problème, je complèxe à cause de mon intelligence supérieure [humour, hein ] !
    Mais vous avez totalement raison sur le fait que c'est comme ca et qu'il faut faire avec (et d'un côté c'est pas une plaie que d'être intelligent).
    Pourquoi vous définissez-vous comme une ancienne surdouée ? Je suis sur que y'a toujours du talent !
    Mon psychiatre, pour quinze mille francs, il m'a débarrassé de ce que j'avais : quinze mille francs
     

  11. triban

    Date d'inscription
    décembre 2003
    Localisation
    région parisienne
    Messages
    346

    Re : Précocité?

    C'est donc à partir de cet exemple que nous avons choisi d'illustrer les différents inconvénients que présentent les tests d'intelligence pour l'identification des sujets à haut niveau intellectuel.

    La principale difficulté rencontrée est que la norme de ce test le destine à des enfants « tout-venant », c'est-à-dire à des enfants dont le QI serait compris a priori entre 70 et 130. Cet étalonnage est donc peu adapté à la mesure de QI chez des enfants de haut niveau de compétence.

    Le problème majeur des étalonnages des différentes versions du WISC est que l'étendue des scores en QI n'est pas suffisante pour mesurer correctement le niveau intellectuel d'enfants présentant des compétences extrêmes. Pour le WISC-III, par exemple, le QI maximum est de 155 pour les échelles Verbale et Performance et de 160 pour l'échelle Globale (Wechsler, 1996).

    L'effet Flynn
    Du nom du psychologue qui l'a découvert (Flynn, 1984, 1987), cet effet désigne une augmentation régulière du QI à travers plusieurs générations. Flynn (1984) a constaté qu'en administrant deux versions d'un même test d'intelligence, étalonnées à deux périodes différentes (par exemple, le WIC puis le WISC-R), les notes des sujets étaient, en moyenne, généralement plus élevées pour la version du test dont l'étalonnage était le plus ancien.
    Dans l'article princeps, Flynn (1984) a calculé que cette augmentation régulière correspondait à 1/3 de point de QI par année pour des sujets américains.

    Fidélité des mesures d'intelligence
    Le délai entre les deux examens variait de un à deux ans selon les enfants. Les sujets étaient âgés de 6 à 9 ans au moment du premier examen. Dans l'ensemble, les corrélations calculées par ces auteurs n'étaient pas d'un niveau élevé compte tenu du délai entre les deux examens
    Bonjour

    C'est la fin de l'article du Monde qui m'a fait réagir, j'avais compris que " l'agilité" du cerveau permettait d'expliquer partiellemnt un QI élevé, or dans l'article il est expliqué que si la personne a un bon environnement il y a augmentation du QI ( ce qu'avait souligné Evil Saien et confirmé par l'université Paris 5), or cela va en totale contradiction avec ce qui est dit sur "l'agilité"

    Il y a clairement beaucoup de facteur qui explique un QI élevé, pour moi le QI est un symptôme ( réel) qui est expliqué par un fonctionnement anormal ( ce n'est pas un jugement de valeur il est hors de la "norme"), il faudrait bien comprendre ces différents types de fonctionnement ( ce que propose l'université) qui pourrait expliquer certaines anomalies de fonctionnement du cerveau et surtout ne pas prendre cette "mesure" comme fiable et expliquant tous les problèmes.

    Pour l'autre article effectivement ma remarque serait plus appropriée sur un autre fil.
     

  12. [PSO]Fabrice.g

    Date d'inscription
    septembre 2004
    Âge
    39
    Messages
    500

    Re : Précocité?

    En effet, plusieurs variables expliquent un QI élevé (ou bas). Un environnement riche en stimulations intellectuelles favorisera le développement des capacités cognitives. Des chercheurs en psychologie sociale(Doise et Mugny, 1997) ont émis l'idée que le developpement intellectuel pourrait se représenter sous la forme d'une spirale qui va et vient entre le social et le cognitif (sans préciser ou se trouvait la base de la spirale). Pour eux, un certain niveau de développement cognitif permettrait d'accéder à des situations sociales qui permettraient à leur tour de développer les capacités cognitives, et ces nouvelles capacités permettraient d'accéder à des situations sociales plus complexes, et ainsi de suite.

    Il y a clairement beaucoup de facteurs qui expliquent un QI élevé, pour moi, le QI est un symptôme (réel) qui est expliqué par un fonctionnement anormal (ce n'est pas un jugement de valeur, il est hors de la "norme"), il faudrait bien comprendre ces différents types de fonctionnement (ce que propose l'université) qui pourrait expliquer certaines anomalies de fonctionnement du cerveau et surtout ne pas prendre cette "mesure" comme fiable et expliquant tous les problèmes.
    Tu as parfaitement raison. Les "bons" psychologues ne prennent pas les résultats d'un test de QI comme une vérité, ni comme une panacée, et le test n'est qu'un outil diagnostique parmi beaucoup d'autres.
     

  13. triban

    Date d'inscription
    décembre 2003
    Localisation
    région parisienne
    Messages
    346

    Re : Précocité?

    Bonjour

    Je me suis intéressé, il y a quelque temps à une aide pouvant venir des psy, il y a un site qui décrit les différentes approches des psy ( c'est orienté sur la surdouance, mais j'aurais pu le mettre sur un autre fil)
    http://www.douance.org/psycho/choixpsy.htm
     

  14. triban

    Date d'inscription
    décembre 2003
    Localisation
    région parisienne
    Messages
    346

    Re : Précocité?

    rebonjour

    désolé, j'ai re-cité un site très critiquable ( je ne l'avais pas reconnu), mais je pense que pour la partie psy il y a beaucoup de conseil de bon sens ( le reste je suis d'accord il y a beaucoup de chose bizarre)
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 
Page 10 sur 10 PremièrePremière 10

Discussions similaires

  1. précocité, un atout ?
    Par mélisa dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 6
    Dernier message: 20/12/2006, 17h55
  2. Précocité et Miviton
    Par eryne dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 9
    Dernier message: 28/03/2006, 08h58