Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



Affichage des résultats 1 à 11 sur 11

Déni de culpabilité

  1. Neutrino

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    Strasbourg
    Âge
    32
    Messages
    2 068

    Déni de culpabilité

    Bonjour
    Je voudrais savoir s'il existait un ou des syndromes psychiques (caractérisés, décrits dans la littérature psychologique ou psychiatrique) de déni de culpabilité. Je m'explique : des gens qui refusent de façon pathologique le fait d'être responsables d'actes réprouvables ou qui ont provoqué du tort aux autres. Bien sûr je ne parle pas des gens qui réfutent leur culpabilité devant un tribunal ou qui mentent pour éviter une sanction...
    Et si ça existe, les explications de cette pathologie suivant différentes théories du psychisme...


    Merci beaucoup!

    -----

     


    • Publicité



  2. pourquoipas

    Date d'inscription
    mai 2004
    Messages
    31

    Re : Déni de culpabilité

    Je ne suis pas au courant d'un déni de culpabilité mais peut-être suis-je passée à côté de nouveaux articles
    tout ce que je pourrais dire c'est que le concept même de déni est déjà un refus "inconscient" d'une prise de conscience et à partir de là, on peut englober toutes choses dans le déni.
     

  3. Geof

    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    Halle (Belgique)
    Âge
    40
    Messages
    180

    Re : Déni de culpabilité

    C'est une question fort intéressante.
    Pour ma part, je ne m'y connais pas en psychologie ou en psychiatrie, mais n'est-ce pas un aspect de la psychopathie ?
    Je vis en Belgique, où l'on est en plein procès de Marc Dutroux, le (présumé!) pédophile et assassin qui a traumatisé le pays il y a quelques années.
    La semaine dernière, des experts psychiatres l'ont décrit comme un pur psychopathe, qui, entre autres, n'éprouve aucun sentiment ni remords. Donc, aucune culpabilité, je suppose.
    Fait intéressant, c'est qu'ils ont déclaré que la psychopathie est un aspect de la personnalité, et pas une maladie...

    Geoffrey
     

  4. Neutrino

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    Strasbourg
    Âge
    32
    Messages
    2 068

    Re : Déni de culpabilité

    La difficulté de ma question c'est que je me demande s'il est possible qu'un individu dénie en permanence sa culpabilité mais que:
    1. son comportement ne soit pas plus coupable que celui des autres, mais qu'il refuse de reconnaître les fautes qu'il commet effectivement
    2. la différenciation entre bien et mal subsiste dans son esprit : ce qu'il ne condamne pas chez lui il le condamne chez les autres pour les mêmes motifs que tout le monde

    Par exemple une personne qui refuserait l'idée même de reconnaître qu'il a menti.

    Le problème de la psychopathie c'est que la différenciation entre mal et bien (et non ce qui est bien et ce qui est mal, qui peut varier suivant la culture, avec des limites quand même - il faut rappeller que dans certains pays un meurtre n'est pas de la même gravité suivant l'individu qui est mort...) disparaît...
     

  5. vince

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    carrément à l'ouest
    Âge
    40
    Messages
    2 293

    Re : Déni de culpabilité

    Bonjour

    Ce que je vais dire n'est pas très constructif en l'occurence mais ne sommes-nous pas quotidiennement coupables de ces petits actes de mauvaise foi ("roooooh m'sieur l'agent, j'étais pas vraiment en excès de vitesse") et nos homme politiques (nationaux et internationaux) ne sont-ils pas des exemples vivants de cet art consommé qui consiste à refuser d'admettre un mensonge?

    Au final, n'est-ce pas une sorte de reflexe de survie propre à tous les humains?
    « Méfie-toi des proverbes chinois »
    (Proverbe berrichon)
     


    • Publicité



  6. Neutrino

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    Strasbourg
    Âge
    32
    Messages
    2 068

    Re : Déni de culpabilité

    En effet, c'est une attitude constante que de nier... avec les avantages qu'on en tire.
    Mais il y a des situations où il vaut mieux faire amende honorable, par exemple pour sauver son couple. Une personne incapable d'admettre qu'elle ait commis des fautes serait en très mauvaise posture dans ce cas là...
    Enfin Geof a probablement répondu à ma question : cela doit être une forme de psychopathie ou juste un symptôme.
    A vrai dire ça ne m'étonne pas car je n'ai rien trouvé sur le net...
     

  7. Cécile

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    région parisienne
    Messages
    7 598

    Re : Déni de culpabilité

    Salut,

    Citation Envoyé par vince
    ne sommes-nous pas quotidiennement coupables de ces petits actes de mauvaise foi ("roooooh m'sieur l'agent, j'étais pas vraiment en excès de vitesse")
    Je pense qu'il y a une différence entre mentir légèrement pour essayer d'atténuer une faute, et penser intimement qu'on n'est jamais fautif. Dans le premier cas, on est conscient de sa faute. Pas dans le deuxième.
    Il y a aussi le cas de la personne qui se sait fautive, mais qui est incapable de le dire et de demander pardon, même si elle n'encourt aucune sanction. Là, je pense que ça vient de l'éducation (parents très séveres, qui punissaient durement la moindre bêtise, ou parents qui étaient incapables eux-mêmes d'admettre leurs erreurs).
     

  8. duvid00

    Date d'inscription
    mai 2004
    Messages
    64

    Re : Déni de culpabilité

    bonsoir,

    Alors pour nier quelque chose, il faut qu'une institution (famille, profs, tribunal, etc...) est affirmé cette chose.

    or, de cette institution découlent des règles et des normes. De ces règles et de ces normes née une morale :

    là se pose, le morale, l'immorale et l'ammorale :

    le 2ème déni sa culpabilité par choix
    le 3ème par bonne foi
    le 1er, hé hé, c'est toi, c'est lui, c'est un peu moi je crois

    c'est nous, cachant nos névroses, refoulant jusqu'à la psychose,
    bref aspirant juste à conserver ce que l'on considére comme étant la base de note équilibre :
    "notre amour de soi"

    un enfant niera sa faute, non pas par peur de la sanction mais pour ne pas endosser le rôle ingrat du vilain canard.
    un mythomane niera un mensonge avéré, juste pour ne pas mettre en cause SA vérité tant sécurisante, pour ne pas se remettre lui en cause.
    etc ...

    en claire, je pense que le déni de culpabilité, c'est l'un des phénomènes les plus observable,
    mais pas comme finalité en soi, juste une conséquence voir l'assise d'une pathologie psychologique première.

    le déni de culpabilité c'est pas LE symptome humain basique, le seul rempart à la masse et à l'affirmation de soi finalement.

    non?

    ciao ciao

    à voir "traité de la réforme de l'entendement" de Spinoza
    à discuter : "la morale n'est que la forme déguisée du ressentiment des faibles " Nietzsche
    la liberté, ce n'est pas faire ce que je veux, mais vouloir ce que je fais ...
     

  9. shokin

    Date d'inscription
    mars 2004
    Localisation
    Suisse
    Âge
    33
    Messages
    10 667

    Re : Déni de culpabilité

    salut,

    le déni de culpabilité est non seulement un réflexe de survie, comme l'a dit vince, qui devient un art. Qui voudrait s'affirmer spontanément coupable s'il n'en a aucune raison ? mais ce déni de culpabilité est aussi plus prononcé chez certaines personnes, selon leur vécu, des personnes qui se sentent tout de suite visées si elles ne savent pas de qui l'on parle.

    Aussi, le déni de culpabilité est favorisé par le fait de ne jamais être remis à sa place, de ne jamais recevoir de reproches, de critiques.
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.
     

  10. SpiRiT-

    Date d'inscription
    mai 2004
    Messages
    23

    Re : Déni de culpabilité

    en parlant du deni,tu parles sans doute de ce qui caracterise par exemple le plus souvent les enfants,qui,lorsque par exemple,font tomber qqchose par terre,nie avoir toucher l'objet.Jpense que c'est un mensonge permettant sa protection a un certain degré,ou il apparaitrait plus ou moins que la personne se prend pour parfaite,en allant jusqu'a nier l'evident.Souvent ont ils aussi la facheuse manie de s'approprier certains de vos faits et gestes,car ils les trouvent fort interessants et valorisant.
     

  11. scientist

    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    devant mon PC quand il est allumé
    Messages
    731

    Re : Déni de culpabilité

    Citation Envoyé par shokin
    le déni de culpabilité est non seulement un réflexe de survie, comme l'a dit vince, qui devient un art. Qui voudrait s'affirmer spontanément coupable s'il n'en a aucune raison ?
    D'accord aussi pour dire qu'il s'agit d'un acte de survie sociale.
    Je pense par contre que la distinction se fait si l'on peut déterminer un déni conscient ou inconscient.
    Le pb c'est que l'inconscient n'est pas très bien défini.
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. La culpabilité
    Par Minwaka dans le forum Neuropsychologie et Psychologie
    Réponses: 12
    Dernier message: 31/03/2007, 18h03
  2. deni de service ????
    Par king_ae dans le forum Internet - Réseau - Sécurité générale
    Réponses: 1
    Dernier message: 28/07/2004, 15h15
  3. deni de service
    Par quetzal dans le forum Internet - Réseau - Sécurité générale
    Réponses: 2
    Dernier message: 30/03/2004, 00h00