Affichage des résultats 1 à 22 sur 22

Planète X : l'enquête.



  1. #1
    E2PZ

    Planète X : l'enquête.

    Bonjour à tous,

    Je suis donc en train d'ouvrir un nouveau topic, que je souhaite sérieux, relatif à la problématique de la planète X.

    Je sais que cette discussion à été déjà ouverte, mais, je constate, qu'aucun débat sur le fond, c'est à dire, d'une nature technique n'a vraiment eu lieu sur le sujet.

    Les récentes découvertes en matière de planétologie, relative à notre système planétaire, Quaoar, Xena, et en particulier Sedna et son orbite "atypique", n'ont pu que repousser les limites d'un savoir, que l'on pensait figé.

    Comme je commence la rédaction d'un livre enquête qui se veut factuel, je tiens à confronter, les failles, dans l'idée, qu'une Xème planète, un corps de très grande taille, cette fois-ci, serait à même d'être détecté, en faisant fi, des références de certains Sumériologues, et en traitant le sujet sur un axe uniquement astronomique.

    Comme cette théorie d'une Xème planète et tous les buzz qui y sont associés, commence à créer des liens intéressants, je pense qu'il est temps que d'authentiques "scientifiques" et spécialistes des questions astronomiques, commencent à "conscientiser" cette question, voir, que l'on puisse, envisager des observations tangibles, via un bon positionnement.

    Je précise, que j'engage ce sujet, sans aucun a priori, mais uniquement dans une démarche "open", en sachant que la progression en science, se fait toujours par la remise en question des matériaux d'une époque, au profit de théories nouvelles, et d'un éclairage nouveau, que les tenants d'une vision plus conservatrice cherche à préserver, ainsi que le modèle d'un ordre du monde, dont la fonction avec le temps, devient une sorte "d'homéostasie" d'un corps scientifique, social et intellectuel...

    Je souhaite que ce débat soit éclairée, et qu'il attire, les réflexions des chercheurs, qui je le sais, surfent régulièrement sur ces pages, afin d'y confronter les points de vue, et les perspectives...

    ----

    Un petit récapitulatif.

    L'histoire de la planète X, brièvement résumé sur un wikispace, d'une manière assez claire et sans a priori, il me semble :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Plan%C3%A8te_X

    Ok, pour expliquer, la réestimation de la masse de neptune, toutefois, cette réestimation est-elle suffisante pour expliquer, les irrégularités d'orbite ? et si les anomalies de masse, n'avait fait qu'entrouvir la boite à Pandorre, supputant la piste d'un X corps ?

    Pluton fut tout d'abord présumée être la planète X, mais, au vu de sa masse insuffisante pour modifier l'orbite de Neptune, la recherche se poursuivit. Cependant, la raison de ces anomalies fut découverte lorsque la sonde spatiale Voyager 2 remarqua que la masse de Neptune avait été mal calculée. Ces nouvelles données prises en compte, l'orbite anormale de Neptune était expliquée et il n'y avait plus de raison de rechercher une planète X
    Je consacre une partie historique, à mes recherches, car, je pense, qu'au moins à titre d'indicateur sociologique, il est bon, de faire mention, des croyances, de nos ancêtres, surtout quand il s'agit, de la plus ancienne et de la plus astronomique des cultures post-néolithique, en outre, la société sumerienne :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Zecharia_Sitchin

    Bien entendu, il faut faire vite abstraction de toute la suractivité actuelle, qui existe sur le web, relatif à cette composante sumerienne, parlant d'un corps X, et la problématique
    extraterrestre, telle qu'elle nous est présenté. Il y a un amalgame certain, et une redondance des idées, s'assimilant à une sorte d'imprégnation mentale, proche du conditionnement.

    Quelques exemples, d'un parfait enchevetrement de théories :

    http://secretebase.free.fr/planetes/nibiru/nibiru.htm

    ---

    Je pense, que le plus curieux, commence ici, en ce qui me concerne.

    Ce qui est notable, dans toute cette affaire, est le sérieux, des protaganistes suivants, qui semble t'il, pour l'un a eu des liens, avec le fameux sumériologue Zecheria Sitchin.

    En aucun cas, ces données ne sont des fakes ou hoax, il s'agit bien d'articles, qui pour la plupart sont consultables, en consultant des bases de données desdits magazines (archives) ou bien, en travaillant sur les "noeuds" de données, dans la langue d'origine desdits articles.

    L'histoire de la planète X, devient concrète, avec les travaux, de ce couple d'astronome d'un laboratoire de l'US-NAVY.

    Pour les anglophones :

    http://www.planet-x.150m.com/harrington.html

    pour les francophones :

    http://www.rr0.org/lieu/systeme/sola...te/Nibiru.html

    les irrégularités d'orbite sont expliqués, par un rectificatif sur les masses,

    Pendant ce temps, les vaisseaux Pioneer 10 et 11 et les sondes Voyager 1 et 2 ont voyagé à l’extérieur du système solaire, et ont pu examiner des forces gravitationnelles inconnues pouvant révéler d'autres planètes, mais rien n’est trouvé. Les Voyager apportent également plus de précisions sur les masses des planètes extérieures -- lorsque ces masses mises à jour sont insérées dans les intégrations numériques du système solaire, les anomalies des positions des planètes extérieures finissent par disparaître. Il semble que la recherche de la "Planète X" arrive à sa fin. A la place, on trouve une ceinture d’astéroïde extérieure à Neptune/Pluton. Les astéroïdes extérieurs à l’orbite de Jupiter connus en Août 1993 sont les suivants
    toutefois, les travaux d'Alessandro Morbidelli, de l'Observatoire de Nice Cote d'Azur, dont, il est peu évident de le suspecter d'être à la botte de la conspiration New âge internationale, pose un autre problème, celui de la masse manquante, de notre système solaire...

    la question se pose ici :

    http://www.planetastronomy.com/speci...orbi-obspm.htm

    et l'idée à retenir, dans cet excellent article est là :

    LE DÉFICIT DE MASSE LE CEINTURE DE KUIPER.

    La masse totale de la ceinture de Kuiper est évalué entre 1/10 et 1/100 de la masse terrestre.

    Or d'après les modèles en cours de formation du système solaire, elle devrait avoisiner quelques dizaines de masses terrestres.
    En effet une telle masse est nécessaire pour que l'accrétion d'objets de la taille de quelques centaines de km ait lieu.
    D'autre part on pense que la répartition en masse autour du Soleil , devrait décroître régulièrement et non pas qu'il se produise brusquement une absence de matière.

    Où est la masse manquante?

    Une étoile est elle passée trop près , ou alors…?
    poursuivons notre réflexion, et revenons à monsieur Harrington, entre nous soit dit, victime d'un curieux accident, à l'apogée de ses travaux, en 1991 :

    Harrington in his 1991 paper The Search for Planet X wrote about the
    search already being underway and it would continue from New Zealand.

    Why New Zealand? Harrington's latest calculations showed that if
    Planet X existed it would be in the region of Centaurus and Hydra, a
    region which is too far south for Tombaugh to have searched in the 1930s.
    This is also NOT the location of the Zeta Planet X. Not even close.

    Are we looking at dishonesty here? Or simply more poor research? That is
    difficult to say. What is obvious is that the Planet X crowd does like to take
    the truth and twist it to suit their needs.
    ce type n'avait pas l'air d'un illuminé, mais plutôt d'un électron libre, ayant cotoyé des données atypiques, et ayant voulu les approfondir.

    un lien pertinnent on You tube

    http://www.youtube.com/watch?v=L97w6DQt9Jk

    mais, le plus intéressant, reste indubitablement ce lien, où des données très concrètes, apparaissent, permettant de recalculer à partir des clichés de la sonde IRAS en 1983, la "position" et la courbe de déplacement de la planète X.

    http://articles.adsabs.harvard.edu//...01476.000.html

    ce lien, par contre, est tout à fait sérieux, si vous recherchez la homepage de référence, on voit, qu'il est un noeud de référencement, géré par Harvard, et placé sous l'autorité scientifique de la NASA :

    http://adsabs.harvard.edu/index.html

    The SAO/NASA Astrophysics Data System (ADS) is a Digital Library portal for researchers in Astronomy and Physics, operated by the Smithsonian Astrophysical Observatory (SAO) under a NASA grant. The ADS maintains three bibliographic databases containing more than 7.5 million records: Astronomy and Astrophysics, Physics, and arXiv e-prints. The main body of data in the ADS consists of bibliographic records, which are searchable through highly customizable query forms, and full-text scans of much of the astronomical literature which can be browsed or searched via our full-text search interface. Integrated in its databases, the ADS provides access and pointers to a wealth of external resources, including electronic articles, data catalogs and archives. We currently have links to over 8.1 million records maintained by our collaborators.
    il s'agit donc d'un lien, très sérieux, que l'on ne peut éluder, par quelques gris gris ou tour de passe passe...

    ----

    l'affaire ne s'arrête pas là.

    on sait, que le corps X, détecté, en 1983, par le satellite IR, IRAS, dans l'axe de la constellation d'Orion, ne correspond à aucun des corps récemment découvert. ce n'est ni Sedna, ni Quoar, ni Xena.
    on peut trouver, d'autres descriptions et réflexions techniques pertinnentes, accessibles à tout personne maitrisant bien plus que les fondamentaux en astronomie :
    concernant, un autre article très pertinnent en format PDF :

    http://www.bibliotecapleyades.net/ar...rentstatus.pdf

    ---

    certaines sources affirment que lors de son décès prématuré, Harrington, allait commettre des preuves formelles, de l'existence d'un CX (corps X ou dixième planète) confirmant, la cosmologie Sumérienne, et son calcul, d'une orbite de 3600 an pour une révolution synodique.

    ce qui m'étonne est la curieuse convergence de vues, peu avant son décès, entre lui, astronome d'un service de l'armée US, et un "sumériologue" introduisant une thèse inédite, dans la lignée d'un Docteur Jackson, qui serait son pendant dans la série Stargate, Sitchin introduit ici, l'idée que des "entités" non-humaines (ou avancée pour reprendre une autre terminologie).

    Cet entretien filmé quelques mois avant le décès de Robert Harrington, est unique, et on voit clairement sur ce lien, les deux spécialistes en pleine discussion; ainsi que la teneur de leur échange, qui pourrait faire penser à un off d'un épisode de la 4ème saison de la série Stargate :

    http://www.youtube.com/watch?v=AGegajezjxg

    ---

    petit inser pour ceux qui n'ont pas fait leur service militaire.
    ayant bénéficié d'un petit piston, j'ai la joie de pouvoir dire, que j'ai effectué, mon service militaire, à l'Armée de l'Air, plus précisément BA120, Cazeau dans les Landes.
    Mon cour passage dans l'armée, m'a appris deux choses :
    primo) un membre militaire engagé ou non d'un corps d'armée, français ou d'un autre pays, ne respire pas, si un officier supérieur ne donne pas l'autorisation de le faire.
    secundo) l'armée n'est pas le lieu des doux rêveurs croyant en ET, ou bien, pondant des théories fumeuses, sur les anomalies de notre système planétaire.

    D'où mon intérêt, qui a doublé pour cette affaire, depuis quelques années, et surtout depuis quelques mois, où je tente de suivre, les news relatives à la planète X, en espérant filtrer les détails pertinnents.

    Ce qui me fait dire, que sieur Robert Harrington, n'a pu qu'être autorisé, en son époque, voir "incité" à le faire, par sa hiérarchie, c'est à dire, l'Us-Navy corp d'une part, et le Pentagone et ses multiples réseaux décisionnels et stratégiques, tous réunis en un même point à Washington.

    D'où le fait, que cela est vraiment curieux, vraiment, toute cette affaire.

    ----

    j'ai décidé, qu'il y avait vraiment matière à traiter, sous un angle rationnel, de toute cette question qu'est la planète X, quand, il y a quelques semaines de cela, je suis tombé, sur les noeuds suivants sur Internet.

    ---

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    E2PZ

    Post Re : Planète X : l'enquête.

    excusez-moi, j'ai du reposté pour cause d'extrême longueur :

    tout d'abord : le SPT, le South Pole Telescope, projet directement financé, par la NSF, c'est à dire, totalement controlé par le gouvernement des Etats-Unis, et donc, totalement étanche aux problèmes et intéractions, qui peuvent stimuler les chercheurs quand ils veulent revendiquer leur découverte, après confirmation d'une authentique découverte, dans un contexte non-gouvernemental, les chercheurs peuvent le faire.
    toutefois, dans un contexte totalement controlé par le gouvernement, d'autres impératifs, relatifs à la "sécurité nationale", interviennent. la sécurité nationale, nous le verrons, pouvant devenir, un sujet de sécurité internationale en l'état, si une affaire pouvant créer la panique ou une inquiétude manifeste.
    ceci apparait clairement

    le début de la polémique, sur le SPT, tout d'abord;

    http://www.u-sphere.com/index.php?ti...ses_par_le_SPT

    on voit clairement des clichés pris en mode CCD (système à transfert de charge, cad, une puce au foyer d'un télescope transformant les photons incident, en électron utile, se transformant en leur tour en pixel utile, recomposant ainsi une image numérique à haute résolution angulaire).

    voilà des os à se mettre sous la dent pour ces messieurs astronomes.
    selon les post-analyses, aucun système de floutage, mapping et autres techniques d'incrustations, n'on pu intervenir, ici, ce qui veut dire, en terme très clair, que soit, ce montage, est le meilleur faux qui puisse être réalisé à ce jour, soit, il est un document "authentique".

    la post-analyse, de ce doc, se trouve ici :

    http://www.u-sphere.com/index.php?ti..._d%C3%A9charge

    même si elle est incomplète, sur un plan strictement technique, elle met en lumière, le fait, qu'on ne mobilise pas un tel projet, juste pour prendre des clichés d'Aurore Boréale avec un télescope de 10mètre de diamètre.

    d'autres données contextuelles sont déroutantes comme celles-ci :

    Ce que nous trouvons intéressant au travers de cette vidéo c'est la grande précaution prise par les chercheurs pour éviter de montrer quoique ce soit ayant trait au télescope massif, qui est ostensiblement financé par le gouvernement américain pour la recherche civile.

    Après tout, les "geeks" adorent montrer aux gens leurs derniers jouets high-tech et cette vidéo fait tout sauf cela. Ceci a d'autant plus piqué notre curiosité en raison d'un rapport réalisé par une source fiable, située en Nouvelle-Zélande, à peine quelques semaines plus tôt.
    soit le lien suivant :

    http://www.youtube.com/watch?v=cQFcI...layer_embedded

    ce qui est effectivement étonnant est qu'on ne peut extraire de cette vidéo, effectivement aucune information pertinnente sur les jouets à haut niveau de la NSF

    ----

    on récapitule, suivant les données, en croisant Harrington et Morbidelli, on peut présumer les occurences suivantes :

    - la planète X est en fait influencé par une naine brune, qui formerait avec notre soleil un système binaire. ce qui est importe ici, est de comprendre que la gravitation de cette naine brune, influence, non seulement le Cx (corps x) mais aussi, notre propre système planétaire, donc, une telle hypothèse, peut-elle répondre scientifiquement, et rationnellement en faisant fi des aspects sensationalistes de ce sujet, aux anomalies que nous constatons dans notre système planétaire ?
    est-il possible de concevoir, que notre soleil puisse avoir un compagnon discret ?

    pour savoir en quoi, les systèmes binaires sont la norme à l'échelle galactique et en quoi les exceptions confirment toujours les règles :

    http://www.insu.cnrs.fr/a1515,system...rs-normes.html

    ou bien

    http://www.cosmovisions.com/etdo.htm

    soit encore une fois, la science progresse par bond :

    Pendant longtemps, en effet, les astronomes ont estimé que le tiers seulement des étoiles sont, à l'instar de notre Soleil, des objets simples, isolés, la plupart (soit environ les deux tiers restants, donc) devant être des étoiles doubles et multiples, liées à un ou plusieurs compagnon. Une étude publiée en janvier 2006 conduit cependant à nuancer cette assertion. Les étoiles les plus massives seraient effectivement la plupart du temps composés, mais les naines rouges (qui sont les plus nombreuses) seraient le plus souvent des étoiles simples.


    et comme notre soleil est justement pas celui qui a la masse la plus top, en comparant le OBAFGKM, on peut s'intérroger à plus d'un titre, sur la pertinnence, d'un possible compagnon invisible de type naine brune...
    un type G comme notre étoile, peut-il être binaire ?

    ----

    l'autre information importante, est qu'au vu des données actuelles, et si tout cela tient debout, l'angle d'approche du Cx (corps x ou dixième planète ou douxième selons d'autres auteurs), est que la portion du ciel, à partir de laquelle on pourra commencer à observer le cortège de cette naine brune, sera la portion du ciel, de l'hémisphère sud...

    tiens tiens, l'hémisphère sud, précisément, là où se trouve l'Antarctique et les équipes du SPT, en ce moment même, en train de faire de belles prises de vues d'aurores boréales, voir de beaux travaux via de la colorimétrie :

    http://pole.uchicago.edu/blog/

    ---

    revenons aux données ccd, prises par le mystérieux Shocknibiru2012;

    un travail très pertinnent

    L'objectif de cette analyse était de déterminer la stabilité (ou instabilité) de ce système. Nous avons réalisé cela en reconstruisant les orbites de 4 des satellites les plus brillants (voir ci-dessous) de la vidéo de NibiruShock2012 et compte tenu des données limitées disponibles. L'objectif de cette analyse était de déterminer la stabilité (ou instabilité) de ce système. Nous avons réalisé cela en reconstruisant les orbites de 4 des satellites les plus brillants (voir ci-dessous) de la vidéo de NibiruShock2012 et compte tenu des données limitées disponibles.


    ---

    on récapitule pour tous :

    donc, on aurait une naine brune, se baladant sur une orbite très élliptique (pas plus choquante que celle de Sedna) dont personne, n'aurait capté les traces, mais, qui pourrait expliquer, certaines anomalies ou pseudo-anomalies.

    la planète X, et les autres objets qui l'entoure, seraient satelliser, ce qui n'est pas pour nous rappeler, une autre théorie qui deffraya la chronique en sont temps :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Immanuel_Velikovsky

    et de noter les curieuses corrélations de tout cela !

    "En janvier 1981, un astronome de l’Observatoire Naval des Etats-Unis déclara que, pour la première fois, des irrégularités avaient été constatées dans l’orbite de Pluton, ce qui pouvait laisser supposer qu’il existait une interférence provoquée par la présence d’une dixième planète au sein de notre système solaire. " (source internet)

    "Les calculs récents par l'Observatoire Naval des Etats-Unis ont confirmé la perturbation orbitale montrée par Uranus et Neptune, dont le Dr. Thomas C. Van Flandern, un astronome de l'observatoire, dit que cela pourrait être expliqué par "une unique planète non découverte." Lui et un collègue, le Dr. Richard Harrington, calculent que la 10ème planète devrait être deux à cinq fois plus massive que la Terre et aurait une orbite fortement elliptique qui l'emmènerait à environ 5 milliards de miles au delà de celle de Pluton - pas vraiment la porte à coté mais toujours sous l'influence de la gravité du soleil... " (source : New York Times a publié l'article, 30 Janvier 1983)

    Toujours dans l'article du Washington Post de 1983, le Dr. James Houck du centre pour la recherche radio-physique et spatiale de l'université de Cornell et membre de l'équipe scientifique d'IRAS dit :
    "Si il est vraiment si proche, il ferait partie de notre système solaire"
    et
    "S'il est si proche, je ne sais pas comment les scientifiques planétaires dans le monde pourraient même imaginer sa classification."
    et
    "Ceci suggère que ce ne soit pas une comète parce qu'une comète ne serait pas aussi grande que celle que nous avons observée et une comète se serait probablement déplacée"
    et
    "Une planète peut s'être déplacée si elle était aussi proche que 50 trillion de milles (rajout : en réalité milliards de miles) mais elle pourrait être une planète plus éloignée et toutefois ne pas s'être déplacée dans un délai de six mois."

    C'est pas sérieux d'employer du conditionnel...ca laisse place aux affirmations gratuites, et aux spéculations gouroutiques.

    Sur internet on y lit :
    "Et en 1983, un télescope à infrarouge embarqué à bord d’un satellite américain dans le cadre du programme IRAS identifia formellement l’existence de cette planète, baptisée «Planète X» par les chercheurs de la NASA." (source internet)

    Le 1er Mars 1984 est édité un papier scientifique dans Astrophysical Journal Letters par Houck et autres intitulé "Des sources ponctuelles non identifiées par la mini-surveillance d'IRAS. Discussion sur neuf sources de 60 µm qui n'ont aucune contrepartie dans une variété de catalogues d'objets non-stellaires."

    On spécule dans cet article que les sources pourraient être l'unes ou l'autre une galaxie émettant à rayonnement infrarouge relativement plus puissant que d'habitude par rapport au rayonnement dans le spectre optique; ou être un objet nouveau dans le système solaire externe; ou être une naine brune juste en dehors du système solaire; ou être autre chose.

    Mais avant même que la papier soit paru dans la littérature scientifique revue par les pairs, l'idée a été rapportée dans plusieurs journaux, la responsabilité en incombant aux astronomes bavards ou voulant faire sensation, et ayant donné des interviews. Bien qu'apparemment spectaculaires, ces articles doivent être lus correctement avant que n'importe quelle interprétation puisse être commencée.

    En 1985 et dans les années suivantes, plusieurs papiers scientifiques ont prouvé que l'objet et d'autres tels objets étaient des galaxies éloignées émettant des infrarouges. Naturellement, la pression n'a pas donné l'information. Naturellement, les scientifiques n'ont pas demandé à être interviewés à nouveau. Ils se sont juste moqués de ceux qui y avaient un peu trop cru.

    En tout IRAS a catalogué 250.000 sources dans le catalogue des source infrarouges ponctuelles, complété par 100.000 entrées additionnelles dans le catalogue des sources infrarouges faibles, et la grande majorité de ces derniers n'ont pas été étudiés jusqu'ici. Ce qui l'ont été se sont révélés être soit des objets de 1000 kilomètres de diamètre (en moyenne) de la Ceinture de Kuiper, rarement, et généralement ils se sont révélés être des galaxies éloignées ayant de fortes émissions infrarouges.

    on voit bien que la question est fort complexe, et de multiples contradictions viennent battre en brèche, les hypothèses naissantes...

  4. #3
    E2PZ

    Re : Planète X : l'enquête.

    erreur de transmission de lien, voilà le bon lien rectificatif :

    http://adsbit.harvard.edu/cgi-bin/np...J.....96.1476H

    ce lien comprend suivant ce que j'ai pu en comprendre, modulo mes capacités limités en calculs astrométriques, les principales
    caractéristiques utiles, pour une localisation orbitale du Cx, si tant est, qu'il existe bel et bien, dans le champ de réflexion de cet article.
    suivant ce que j'ai pu en comprendre, le contenu de cet article, permettrait, sous toute réserve, de pouvoir calculer, via les coordonnées sphériques que l'on peut déduire de l'équation différentielle, au bas de la page 1476, la trajectoire et la vitesse de déplacement de cet objet... je crois comprendre que l'auteur considère l'influence gravitationnelle (G indice sun) de notre étoile, comme unique, et non comme un système binaire influençant le Cx, si il existe bien.

    je crois comprendre d'ailleurs, que l'auteur de l'article (Harrington) emploi le conditionnel dans son introduction
    (si elle existe la planet x...)





    si bien sur, encore une fois, il y a une base observationnelle réelle !!!

    bonne réception;

  5. #4
    E2PZ

    Re : Planète X : l'enquête.

    oui, pour précision l'article a fait dont fait l'objet d'une publication à l'AAS, et se trouve bien sur un serveur de données approuvé par la NASA si l'on se réfère à la homepage de cette librairie d'articles.

    http://www.adsabs.harvard.edu/

    ce qui est confirmé par :

    The SAO/NASA Astrophysics Data System (ADS) is a Digital Library portal for researchers in Astronomy and Physics, operated by the Smithsonian Astrophysical Observatory (SAO) under a NASA grant.

  6. #5
    E2PZ

    Re : Planète X : l'enquête.

    Février 2003 publication dans Sciences et Vie de Alessandro Morbidelli (Observatoire de Nice) - pages 86 et 87

    "Une planète supplémentaire avec une trajectoire très elliptique pourrait exister sans que les atronomes n'ai pu l'observer" - (depuis ce serait fait par IRAS).
    très étonnant le lien suivant sur le site du summériologue amateur d'EA (entités avancés) pour reprendre la terminologie en usage...

    http://www.darkstar1.co.uk/Morbidelli.html

    et l'article en anglais chez boulder :

    http://www.boulder.swri.edu/~hal/PDF/CR105.pdf

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    E2PZ

    Re : Planète X : l'enquête.

    aloha à tous,

    et bien j'ai la nette impression que ce topic, a généré une sorte de singularité nue dont l'horizon évènementiel correspond au début et à la fin de mes interventions.
    si quelqu'un souhaite échapper à ce terrible effondrement gravitationnel de pente "theta", à coef -G, j'en serai fort heureux....

    bon, comme je ne manque pas d'humour, et que j'ai pu analysé que des gens très sérieux (modérateurs y compris) sonde toutes ces données, je pense que certains doivent bien avoir une opinion.

    en fait, je ne cherche pas à créer un topic polémique, loin de moi cette idée (j'ai assez de souci à la maison ) toutefois, il est vrai, que cette interconnexion de données, en incluant, et j'insiste le fait d'élaguer "in extenso" toute référence aux petits bonhomes verts (gris ou autres bestiaires galactiques), les idées soulevés sont je le pense à explorer, et j'aimerai, plus sérieusement, qu'on puisse s'intérroger sur le fond... cad, en reprenant peut-être les problèmes de masse manquante, ou bien, les difficultés d'un modèle de notre système solaire comme étant un système binaire, la problématique de détection d'une naine brune (magnitude absolue et albedo faible), bref, qu'on puisse se poser, non pas dans une démarche, a priori, zététicienne (pouvant être utile, quand il s'agit de chasser ET, qui n'a rien à faire là), mais, plutôt empirique...

    moi, personnellement, quand je lis Stephen Hawking ou Wolfram, j'ai l'impression, que beaucoup de choses sont possibles, en tous les cas, l'observation de la science nous démontre chaque jour que de nouvelles frontières sont découvertes, et que les anciennes, s'effondrent souvent toutes seule...

    l'idée de mon bouquin, en dehors de sa préparation et du chapitrage qui me pose problème, consiste justement à faire ressortir, le noyau....

    oups, au revoir,

  9. Publicité
  10. #7
    f6bes

    Re : Planète X : l'enquête.

    Bjr à toi, Si tu souhaites etre lu:
    A: evite les monologues
    B: evite d'écrire un roman.(j'ia commence 10 lignes de ton prmeier message et ensuite vu la loooooonggggggeur ,j'ai abandonné)
    Aprés on verra !
    Bonne journée
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  11. #8
    Inso

    Re : Planète X : l'enquête.

    Bonjour E2PZ

    Ahem, c'est effectivement long, et dès le départ, j'ai eu envie d'arrêter:

    - Tu commence à dire que la science est figée:
    Citation Envoyé par E2PZ Voir le message
    "... n'ont pu que repousser les limites d'un savoir, que l'on pensait figé"
    - Que les scientifiques sont un peu bornés:
    Citation Envoyé par E2PZ Voir le message
    "que les tenants d'une vision plus conservatrice cherche à préserver" -- "d'homéostasie" d'un corps scientifique"
    ça fait toujours plaisir... c'est sûr que les scientifiques vont te répondre avec joie.


    Ensuite, tu expliques que tu fais une enquête factuelle, évitant les (je cite) "sumériologue", et tu plonges directement sur Niburu, Zecharia Sitchin etc...

    Tu cites tout un tas de liens pertinents, puis sérieux, puis tout à fait sérieux (donc sérieux, c'est pas si bien que ça, et pertinent c'est nawak, si je comprend bien).

    Tu fais appel au complot de la "science officielle muselée par les gouvernements" à propos de la mort de Harrington, puis à propose de la divulgation de certaines données (du PST si j'ai bien lu), et surtout qui expliquent tout ce qu'on nous cache, bien évidemment.


    Bravo E2PZ !!!! Tu as bien suivi la trame classique des pseudo-sciences !!
    Mais c'est dommage, tu as posté cela sur un site scientifique, tu aurais eu plus de succès sur un site pseudo-scientifique.


    Ah, dernier point, ce n'est pas la masse de liens ni de texte et surtout pas un flot de citations sans leur contexte qui te permettront de convaincre.

    Bonne journée !

  12. #9
    E2PZ

    Re : Planète X : l'enquête.

    Bonjour, et Longue Vie et Prospérité à Tous,

    Merci inso, en tous cas, ton intervention très riche, vient de me permettre d'échapper à cette terrible trou noir...
    il m'est maintenant possible de passer en vitesse exponentielle et activer les torpilles quantiques...
    (cf Star Trek)...

    Je vais être en rétrochronologie, sur ton intervention.

    Hum, je crois que tu m'as mal compris Inso, je ne cherche malheureusement à convaincre "personne", ici, tel n'est pas mon intention.

    Mon intention est d'ouvrir un espace de discussion. Le reste je m'en tamponne un peu, puisque je suis dans une "démarche" démarche" * exp, qui consiste juste à réfléchir, réfléchir, réfléchir, sur des "vrais" vrais" vrais données...

    En fait, quand je chercherai à convaincre, dans le cadre du chapitre que je consacre à la problématique en terme astronomique relative à la planète X, et là, tu pourras m'écrire en retour, pour me donner ta contre-argumentation... et là, on pourra peut-être discuter, avec une forme d'intelligence acceptable...

    C'est assez différent. En fait, je cherche à convaincre, dans le cadre des chapitres que je produits, pour le livre, que je commence, ici, en fait, je cherche à trouver un ou deux cerveau, (puisqu'il parait qu'il y en a), pour qu'on puisse réfléchir en terme "techniques" et non pas par de jolies envolées lyriques néo-zététiciennes que je connais bien, sur le fond.

    En fait, ton intervention sur les pseudos-sciences, est significative sur le fond...

    Disons, que je lance des hameçons, et si une personne, réellement doté de compétences en astronomie, astrophysique ou astrométrie (calculs diverses et mesures sur les astres et autres corps célestes) sur ce site, avait relevé, l'un de mes liens, nous aurions pu construire cet espace de discussion.

    Mais, comme personne ne veut se mouiller comme d'hab (j'en rajoute là, je suis en forme), , je pense que on est au point zéro, un pur vide non-quantique, même pas générateur de rien.

    Malheureusement, d'années en années, je constate, qu'il est très dur, et cela est une réalité, de pouvoir ouvrir, sur des forums remplies de sympathiques doctorants, professeurs de collèges ou de lycées, et quelques collégiens en herbe ayant réussi leur concours de "science et vie junior", de pouvoir discuter, avec précision, d'un sujet. Je sais qu'il y a quelques chercheurs qui surfent dans le coin, mais au vu du titre de mon post, ils doivent avoir peur de se mouiller, avec toutes les vilaines choses pseudo-scientifiques que je racontent...

    En fait, seul les forums anglo-saxon, tolèrent, ce type d'espace, en surveillant toutefois, d'éviter les dérives.

    Je pensais qu'on pouvait y arriver, mais non.

    C'est dommage, j'aurais vraiment aimé, qu'une discussion sur le fond, puisse se faire.

    D'où je le pense, après avoir laissé, deux semaines mon "post-trou noir bide", , en espérant entrouvrir juste un espace de discussion, ma prochaine transmigration vers un autre espace de disussion, car, au vu de ta "très riche" intervention idéologique, je pense, que l'objet de mon topic, ne pourra guère être atteint...

    Malheureusement, je ne souhaite pas poster, sur des forums de pseudosciences (je sais, y en a beaucoup) avec les délires extraterrestres et compagnie. Je te remercie de ton coup d'estoque très net, consistant à juger ma démarche pseudo-scientifique.

    Je pense que ton analyse est assez fragmentaire, car, la trame que j'ai suivi, avait un fil conducteur, que tu n'as pu "voir" apparement, cela est dommage, car, tu aurais pu ou du t'appercevoir, que j'ai soulevé d'authentiques problématiques d'astronomie...

    Lorsqu'on écrit un livre (disons que cela m'est déjà arrivé), destiné à un grand public, il est important dans le chapitrage, de contextualiser l'information.

    Les références à Sitchin, authentique spécialiste de la langue sumérienne, sont incontournables, que cela plaise ou non, à l'élite scientifique mondiale ou à la UZI (union zététique internationale), c'est un fait.

    Tu fais appel au complot de la "science officielle muselée par les gouvernements" à propos de la mort de Harrington, puis à propose de la divulgation de certaines données (du PST si j'ai bien lu), et surtout qui expliquent tout ce qu'on nous cache, bien évidemment.
    Hum, que je sache, il n'y a pas une "science officielle", il y a plusieurs sciences, et autant de scientifiques conservateurs (environ 90% dans une spécialité) qu'il n'y a d'esprits libertins discutant à l'abri la communauté de leur groupe, afin d'éviter l'opprobe sur la place publique.

    En tous cas, cette vérité est celle des chercheurs (ceux que j'ai le plaisir de connaitre en tous les cas), qui ont suffisement de boulots avec leur propre discipline et les problèmes que "la science officielle" (si elle existe), leur demande de résoudre, dans le cadre de leur post-doctorat ou de leur mission...

    Bref, certains liens étaient là pour contextualiser, si une personne, au moins, avait pu comprendre les informations que j'ai posté, deux ou trois données, auraient pu interpeller, en croisant les données d'Alessandro et de Harrington, dans son article.

    Mais, plutôt que de faire travailler ta matière grise, Inso, tu préfères engager la joute, revetir ton armure de chevalier blanc (sacré longueur d'onde) de la Science Officielle, que je n'ai guère pourfendu sur ce site (hum, j'ai fait pire ailleurs, hi hi) et donc, tu me ravales au rang ignoble et honteux, de cette horde pathétique de pseudo-scientifiques, postant sur des sites pseudo-scientifiques avec somme toute, un objectif pseudo-scientifique...

    Je suis désolé, toutefois, d'avoir fusionner des données (je reconnais mon erreur, du au fait que je travaille pour le chapitrage, avec de multiples données pas seulement techniques donc) astronomiques, avec d'autres.

    J'avoue que je l'ai fait un peu express, pour voir, si le taux moyen d'ouverture d'esprit avait changé depuis mon dernier passage galactique sur FUTURA. Si tu avais fait abstraction de certains liens contextuels, tu aurais pu concentré ton attention sur les vrais données, bien présente, pour une fois, et de qualité, comme ton néo-cortex semble l'avoir remarqué, sur ce sujet bien délicat de la Planète X.

    En résumé, je résumerai par l'une des phrases favorites d'un vieux maitre de stage, que je ne citerai pas, pour établir un lien qui pourrait lui porter préjudice :

    "La science est pleine de chercheur, mais très pauvre en trouveur...."

    Merci à toi d'avoir assurer la maintenance zététicienne du site, Futura en a bien besoin, entre deux interventions de lycéens ou d'obscurs professeurs pistonné par leurs anciens référents doctoral, qui grouillent sur ce site, on ne sait jamais, la conspiration new-âge, aurait pu s'infiltrer a travers moi, c'est clair, que j'étais un vilain agent infiltré, et tu m'as démasqué,

    ....

    bravo chevalier blanc.

    ----

    (oups, suite à cet ensemble de torpilles quantique et à photon, l'uss planète x, passe en distorsion, en direction du quadrant alpha, où nous espérons trouver, (voir d'un site pseudo-scientifique (sic), en espérant trouver une forme d'intelligence, capable de traiter les données que notre navire batiment, a obtenu, sur les mystères de notre système solaire...

    bien à vous...

    ---

    cap vers l'infini...
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Paradigme

    ---

    je vous l'avez dit, je ne manque pas d'humour...
    faite l'humour pas la guerre...

  13. #10
    E2PZ

    Re : Planète X : l'enquête.

    merci en tous cas, aux lecteux de ce post...

    au revoir et à dans deux ans...

  14. #11
    Rincevent

    Re : Planète X : l'enquête.

    salut,

    Citation Envoyé par E2PZ Voir le message
    merci en tous cas, aux lecteux de ce post...

    au revoir et à dans deux ans...
    y'a quoi dans 2 ans ? je croyais que la fin du monde c'était dans 3 ans

    plus sérieusement, si tu veux être lu et avoir des réponses, sois plus condensé... balance pas tout d'un coup et introduis plutôt les arguments un à un dans l'échange, ça sera plus contructif et moins noyatif...
    Ceux qui manquent de courage ont toujours une philosophie pour le justifier. A.C.

  15. #12
    E2PZ
    Ok, merci modo, de votre reroutage.

    Concrètement, non, la conception du temps chez les Mayas, est cyclique, et non linéaire, contrairement aux conceptions occidentales et proto-orientales (aire du moyen-orient influencé par les monothéisme).

    Techniquement, si l'on croit les principaux interprétateurs de la philosophie complexe des Mayas, ce n'est pas la fin du monde qui est prévu en 2012, erreur que font nombre de personne sur ce site, mais la fin "d'un monde", ce qui est assez différent.

    Ce problème qui apparait chez les Mayas, et totalement déconnecté de la problématique d'une 10ème planète, qu'il s'agisse d'une naine brune avec un cortège, ou d'une planète comme Sedna, avec une orbite très elliptique, de 3600 ans, tel que cela apparait dans la conception Sumérienne. Ce sont des ésotéristes et des hurluberlu, qui ont associé 2012 à une 10ème planète, car, d'un point de vue marketing, c'est vendeur, et c'est tendance.

    Toutefois, on ne peut exclure que des occurences improbables puissent s'exclure, dans la mesure où des déterminismes (variables cachées de Bohm) atypiques existent au niveau macroscopique et microscopique.

    C'est pour cela qu'il est bon d'avoir une approche ouverte.

    Toutefois, une approche scientifique réelle et objective, devrait s'intéresser à traiter les données sur le fond, et non, à focaliser sur les détails pseudo-scientifique de notre ami Inso, cad, qu'il est curieux qu'un peuple comme les Sumériens, doté d'une science astronomique, au sortir du néolithique, très avancé, aient pu inclure comme cela, un astre spécifique, en lui attribuant, précisément une durée orbitale, qui fut, reprise, dans les travaux d'Alessandro, dans son papier de 2003, dans Science et Vie. Curieux non ?

    Je pense qu'au lieu de crier dès qu'il se peut, au loup pseudoscientfique, certains devraient apprendre à relativiser profondément le moment "t" dans lequel il s'insère, et c'est pour cela, que j'avais introduit ce topic, en dissuadant les gens, comme Inso, de venir s'y promener, car, leur intervention est tous le temps, active, sur un plan idéologique, et l'on en oubli ce qui caractérise la démarche scientifique, qui consiste à "investiger" avant de pouvoir juger ou trancher.

    Quelques exemples de faits pseudo-scientifiques :

    - au début du 20ème siècle l'Union astronomique mondiale, certifiait qu'aucune pierre ou caillou ne pouvait tomber de l'espace.

    - rien ne peut aller plus vite que le son.

    - l'exobiologie est une pseudo-science (Schatzman)

    - notre système solaire est stable, et il n'y a rien au delà de l'orbite de Pluton.

    - en MHD, il est impossible de supprimer le problème du bang supersonique

    - les trous noirs cela n'existe pas.

    Bref, combien de fois, des scientifiques d'une époque, ont jurés leur grand dieu, qu'une chose était impossible, infaisable, incroyable, en arguant justement, du fait, qu'il s'agissait d'une pseudo-science.

    En règle générale, les gens qui usent de l'argument pseudo-scientifique sont des scholastiques, qui fonctionnent avec leur base de connaissance, et avec un algorithme mental, que la psychologie cognitive identifie comme "infaillibilité illusoire"

    http://books.google.fr/books?id=pket...esult&resnum=2

    en réalité, une révolution épistémologique, démarre dans un cercle fermé de sa discipline, car, le principe d'homéostasie d'un corps et d'une discipline demande, à conserver en l'état, un système de connaissance. c'est comme cela, que cela fonctionne. c'est une règle d'auto-protection propre à la plupart des corps organisés, et des systèmes de croyances, qui sinon, ne pourrait assurer leur propre conservation dans le temps.


    Le devoir d'un scientifique, serait justement, pour faire taire une fois pour toute, les ésotéristes et autres kabbalistes, de bien vouloir, prendre, un sujet, que certains, traitent sous un angle pseudo-scientifique (cad sans traiter les données de manière formelle comme c'est le cas dans de nombreux site).
    Ce n'est pas en disant, ta démarche est pseudo-scientifique, parce-que tu mets des liens pour convaincre (chose qui n'est pas mon intention d'ailleurs), qu'on va avancer.

    Il appartient au scientifique ouvert, de prendre ces données à bras le corps, et de dire, si oui ou non, elle relève de la science, mais, en toute objectivité, sans a priori, et sans cloturer le débat d'entrée de jeu, par un argument simpliste, qui ne fait qu'étourdir le néophyte, visant à assimiler des données sérieuses à des faits pseudo-scientifiques. Ce n'est pas cela, la science.

    C'est ce que je proposais de faire ici, et c'est faisable, mais pour cela, il faut voir au delà de certains liens que j'ai mis, pour enfin, poser le problème réellement en terme scientifique.

    Deux des liens que j'ai mis, font mention de gros buzz, avec des images qui semblent bien être des rendus CCD. Moi, en tant qu'enquêteur, je ne veux pas qu'on me dise, c'est de la pseudo-science, car cela ne veut rien dire du tout.

    Ce que j'attend, c'est qu'un bonze, vienne, prene les captures CCD et dise, voilà, ca c'est des pixels photoshops, un beau montage.
    Si c'est pas un montage, et que cela est bien, une capture CCD grand angle, en IR, alors, moi, cela m'intrigue.

    http://www.youtube.com/watch?v=zdmv9BdmeXs

    ---

    Moi, personnllement avec ma petite formation scientifique non-doctorale, cela m'interpelle, surtout, qu'il y a des données additionnelles, comme celle d'Harrington.

    http://adsbit.harvard.edu/cgi-bin/np...J.....96.1476H

    On a peut-être là un gros truc, et c'est aux scientifiques, qu'il appartient de se saisir du problème, mais pour cela, ils doivent passer la barrière nonquantique, des pseudosciences, afin de voir l'arbre derrière la forêt.

    Voilà un autre lien, qui devrait faire plus que vous intriguer, car, peut-être que ce problème d'un corps X, ou planète X, est peut-être bien un problème de sécurité internationale.

    Et c'est deux liens, ne proviennent pas de mon imagination, pas plus qu'ils ne viennent d'esprits ésotériques, il faut être sérieux bon sang de moine !!!!

    A un moment donné, on peut pas se contenter d'argument simplistes.

    Bon passons aux noeuds de données que je vous donne sérieusement :

    d'abord, quel est cette mystérieuse organisation :

    http://www.instituteforhumancontinuity.org/

    est ce seulement du marketing viral !!???

    http://www.firstshowing.net/2008/11/...an-continuity/

    regardez bien la qualité des modélisations qui sont proposés dans le site, et comparez certaines données NASA, du meilleur spécialiste de la physique solaire mondiale.

    http://science.nasa.gov/headlines/y2..._longrange.htm

    les données traités dans cette page, parle bien d'une inversion prévisible du champ magnétique solaire en 2012, avec de possibles vagues de CME exceptionnelles, dans un sunspot solaire 24 de haut niveau. la qualité du travail est exceptionnelle.

    ----

    ensuite, qui est Nick Pope :

    http://www.rr0.org/personne/p/PopeNicholas/

    et voici un noeud de données intéressant, on Youtube, d'un journal de la BBC récent, avec une allusion nette sur un corp planétaire externe :

    http://www.youtube.com/watch?v=eaGCw8ezYkw

    alors, maintenant, si personne ne peut vraiment s'intéresser à ces données explosives, c'est que vraiment, notre humanité est mal barrée, avec ces multiples rigidités et blocages, on avance pas.

    personnellement, j'écrirai dans le chapitre consacré aux données astronomiques, du livre que j'ai commencé, qu'il me fut impossible de confronter auprès de professionnels de l'astronomie, les données auxquelles j'ai eu accès. je dirai clairement (preuve en est ce post que je mettrai en lien) qu'aucun expert ne veut se saisir des données.
    par peur, par rejet des pseudosciences, par conformisme basique, ou pour d'autres raisons.

    cela ne pourra que conforter ceux qui pensent qu'une censure (ou auto-censure existe), et qu'il est impossible d'ouvrir un débat sur certains sujets. nul doute, que j'alignerai, et que les conspirationnistes seront confortés dans leur opinion.

    sinon, s'il y a quelqu'un qui lit ce post, pour enfin commencer à réfléchir, on peut y aller.
    je sais qu'il y a de la matière grise dans le coin, il n'y a plus qu'a y aller....

    a vous de voir.

  16. Publicité
  17. #13
    E2PZ

    Re : Planète X : l'enquête.

    concernant les variables cachées de Bohm, désolé, je dois rentrer dans certains détails :

    david bohm, et son modèle d'holomouvement, suggère que des variables cachées, interviennent dans des séries évènementielles multicausales, et interdépendantes, dans un plan qu'il nomme "implicite"(inplié topologiquement) par opposition à notre portion d'univers "explicite" (ou déplié topologiquement).

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A...e_Broglie-Bohm

    pour ceux qui ont pas envie de se triturer les méninges, les variables cachés, peuvent en gros, produire des séquences atypiques et improbables, en fonction d'une mécanique globale qui échapperait à notre logique classique, mais plutôt à une logique métaphysique...

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Variables_cach%C3%A9es

    ainsi, il faut connecter cette théorie à une séquence improbable...

  18. #14
    Inso

    Re : Planète X : l'enquête.

    Citation Envoyé par E2PZ Voir le message
    les variables cachés, peuvent en gros, produire des séquences atypiques et improbables, en fonction d'une mécanique globale qui échapperait à notre logique classique, mais plutôt à une logique métaphysique...
    Ah ok !!! moi je connaissais ça comme les "variables de blondes", mais ma culture doit être plus "populaire"

    Amicalement

  19. #15
    to2

    Re : Planète X : l'enquête.

    Bonjour E2PZ,

    Non seulement tu nous donnes des quantités astrophysiques de données à lire, mais en plus, à chaque fois que j'ouvre un de tes liens, je trouve, soit du grand n'importe quoi! soit un document très sérieux qui ne parle strictement pas de planète X, et dont ton analyse prouve que tu ne l'as soit pas lu, soit que tu n'y as rien compris.

    Un exemple au hasard :
    Bon passons aux noeuds de données que je vous donne sérieusement :

    d'abord, quel est cette mystérieuse organisation :

    http://www.instituteforhumancontinuity.org/

    regardez bien la qualité des modélisations qui sont proposés dans le site, et comparez certaines données NASA, du meilleur spécialiste de la physique solaire mondiale.
    Ce lien rentre dans la catégorie "n'importe quoi" :
    On peut lire que planète X va croiser la terre en 2012 suivant une orbite perpendiculaire au plan de l'écliptique, et sur la même page ils expliquent qu'elle va perturber la ceinture de Kuiper.

    Dans la soit-disante "simulation", où on peut choisir l'orbite de la planète !!!, on s'aperçoit qu'elle a la même période de révolution quelque soit l'orbite qu'on lui donne

    Comment peux-tu porter crédit à un site qui explique que le rapprochement d'une planète X va augmenter l'activité solaire ?
    C'est tout simplement absurde !

    la qualité des modélisations qui sont proposés dans le site
    Il n'y a aucune modélisation sur ce site!!!
    que des images de synthèse qui racomptent n'importe quoi :
    Le champ magnétique terrestre représenté par une bulle rigide ! une érruption solaire qui jaillit de la surface et qui se dirige tel un rayon vers la Terre
    Quiconque a une once de connaissances en mécanique celeste et en physique solaire ne peut qu'être choqué par tant d'absurdités.

    Enfin, j'aimerai bien qu'on m'explique comment un sous-orage magnétique pourrait tous nous tuer et mettre le feu aux champs de blé Ceux qui ont créés ce site ne savent manifestement pas de quoi il s'agit...

    http://science.nasa.gov/headlines/y2..._longrange.htm

    les données traités dans cette page, parle bien d'une inversion prévisible du champ magnétique solaire en 2012, avec de possibles vagues de CME exceptionnelles, dans un sunspot solaire 24 de haut niveau. la qualité du travail est exceptionnelle.
    Ce lien fait parti de ceux que tu n'as pas lus ou mal :

    Il n'est en aucun cas fait référence à une inversion du champ magnétique solaire !!!! ni de planète x, ni d'éjection coronale cataclysmique comme dans le précédent lien. Il est au contraire écrit que l'activité solaire diminuera dans les prochaines années, et que le pic "24" de 2010 ne sera pas plus grand que les précédents !

    Soit plus concis dans tes postes, et prends au moins le temps de lire
    les liens que tu donnes avant de les convertir à ta cause

  20. #16
    lanyol

    Re : Planète X : l'enquête.


    désolé , mais c'est fichtrement long .......

  21. #17
    E2PZ

    Re : Planète X : l'enquête.

    Les gars, les gars les gars...

    Nom de Zeus, c'est incroyable, de voir une telle activité de matière grise. Mais non mon ik4itb je ne cherche pas à vous noyer sous un quelconque flot de données (je sais que vos capacités d'analyses multifactorielles sont limitées mais tout de même), juste je fais en fait une enquête ethnlogique, pour voir, si les moeurs du forum ont évoluées, depuis mon dernier passage galactique dans ce forum, et pour voir si l'un d'entre vous, qui se pense un crac, avait pu attraper l'une des bananes que j'ai jeté, certes, en vrac, avec d'autres objets, dont le but était de distraire votre attention, faisant partie de la conspiration new-âge internationale.

    Non, plus sérieusement, je vois que c'est encore des amateurs ici, certes, je demande pas une intervention de Jean pierre Luminet, via son espace de poincaré dodécaédrique, mais tout même, j'aurai eu droit à un peu de décence.

    Bon, je sais, que vous en êtes encore à calculer la distance d'alpha du centaure à partir de sa magnitude, je sais, qui faut pas que je vous en demande trop, mais, si vous aviez un peu lu quelques articles sur la possibilité d'un univers électrique, comme votre serviteur a pu le faire, vous comprendrez mieux, où les bonzes de l'IHC, veulent en venir :
    un petit lien juste:

    http://www.techno-science.net/forum/...pic.php?t=5706

    ----

    Dans la soit-disante "simulation", où on peut choisir l'orbite de la planète !!!, on s'aperçoit qu'elle a la même période de révolution quelque soit l'orbite qu'on lui donne
    exemple même de déduction gratuite et d'amateurisme, tu a mal analysé les données des bonzes de l'IHC, faut que tu révises tes cours d'astrométrie, jeune, car, je vois pas comment tu peux affirmer avoir vu cette donnée. peut-être as-tu une technique aliens importé du SGC, car ta déduction est totalement biaisée, et elle ne cherche qu'à convaincre les néophytes. la reconstitution avec le curseur part de l'hyptohèse de probabilités d'orbite, car, on ignore tant de choses sur le corps X. une révolution synodique, dont on parle ici, est associé à une orbite hyper-élliptique pour le corps X, si on modifie la valeur de l'orbite, d'une manière linéaire, on chanqe la période, de la révolution synodique....
    bien qu'il s'agisse pas d'une modélisation au sens strict et scientifique du terme, la reconstitution fait apparaite différents effets en fonction de différentes orbites. je précise juste que je tiens pas à me faire l'avocat de ces gens, simplement, ils partent de l'idée, qu'il existe différentes probabilités orbitales, et que pour en savoir plus, j'ai donné un lien, très pertinnent de sieur Harrington, ancien astronome de son état. bref !

    sinon, scientifiquement parlant ton raisonnement est à - 25 du plan de la nullité en terme de raisonnement par l'absurde, bravo !

    ----

    autre exemple d'imposture scientifique néozététicienne :

    un sous-orage magnétique pourrait tous nous tuer et mettre le feu aux champs de blé Ceux qui ont créés ce site ne savent manifestement pas de quoi il s'agit...
    eu, par exemple en ayant des poches de méthane dans l'atmosphère, de violentes CME, peuvent très bien passer notre champ magnétique terrestre et intérager avec le méthane. mais, plus sérieusement, je connais pas le concept de sous-orage magnétique, faut que tu m'expliques là !?

    -----

    bonne continuation, j'ai plus de jus !

  22. #18
    E2PZ

    Re : Planète X : l'enquête.

    hum, juste deux choses, encore des inexactitudes de votre part, mais, juste pour prouver, aux quidams qui pourraient venir consulter ce topic dans l'avenir (un point de la flèche du temps cosmologique, entropiquement plus faible (normal puisque l'entropie décroit avec la quantité d'information stupide que certains pondent sur le forum (CQFD voir Stephen Hawking pour le raisonnement).

    je disais donc, au cas où un esprit avancé, vienne dans cette portion du cyber-espace, je rectifie, deux inexactitudes de votre part, preuve que Jean Pierre Luminet est pas encore passé dans le coin, sinon, j'aurai pas encore vous contredire :

    Ce lien rentre dans la catégorie "n'importe quoi" :
    On peut lire que planète X va croiser la terre en 2012 suivant une orbite perpendiculaire au plan de l'écliptique, et sur la même page ils expliquent qu'elle va perturber la ceinture de Kuiper.
    euh, d'après ce que j'ai pu voir, à aucun moment donné, il n'est question dans les travaux d'Harrington ou de Morbidelli, d'une orbite à 90° du plan de l'écliptique. c'est encore une spéculation gratuite, totalement infondée, à moins que tu ne puisses me trouver, chez ces deux auteurs, un calcul du corps X (puisqu'ils ont bossé chacun sur ce problème d'astronomie), avec une inclinaison sous l'écliptique de 90°.
    la valeur moyenne que l'on trouve est de 40° d'inclinaison.

    dans les articles de Harrington, que vous n'avez pas lu, surement par paresse intellectuelle, où bien parce-que vous étiez en train de refaire vos TP, et bien cette valeur est de 33°, ce qui est beaucoup plus réaliste, au niveau d'une orbite.

    ce que disent, les gens de l'IHC, concernant l'orbite, n'engage qu'eux, et je ne les considère pas comme une source crédible. toutefois, je doute que cette valeur fantasque de 90° se trouve sur leur site. encore une banane que vous avez prise pour une vraie donnée, alors, je vous retourne l'argument les gars : c'est vous qui regardez pas bien les données.

    -----

    Il n'est en aucun cas fait référence à une inversion du champ magnétique solaire !!!! ni de planète x, ni d'éjection coronale cataclysmique comme dans le précédent lien. Il est au contraire écrit que l'activité solaire diminuera dans les prochaines années, et que le pic "24" de 2010 ne sera pas plus grand que les précédents !
    c'est incroyable d'être aveugle a ce point !!!

    je te rappelle, qu'en dynamique solaire, il existe une relation linéaire entre l'activité des taches solaires et les boucles magnétiques qui en résultent. si tu avais bien lu les travaux qui existent en physique solaire, je confirme que le soleil a un cycle de 11 ans (cycle de schawbe) relatif au tache solaire et un autre de 22 ans, relatif au inversion du champ magnétique solaire. si tu avais bien lu les travaux sur la question, de David Hathaway, dont j'ai pris connaissance il y a plus de 4 ans déjà, tu saurais, que la prochaine inversion est prévue pour le maximum solaire, de 2011-2012, comme cela est "très précisément écrit sur son blog et dans les liens NASA". si tu sais lire la valeur nominale du sommet de la courbe, le sunspot de 2012, va être en valeur moyenne il s'entend, plus important...
    je sais pas si tu sais lire une courbe en cloche du coup et lire un diagramme !!!???
    pour ceux qui connaissent pas toutes ces choses ésotériques du coup, je vous engage à aller sur l'excellent site en français

    http://www.astrosurf.com/luxorion/sy...agnetique2.htm

    mais bon, c'est sur, je vous demande là une mutation de grande échelle, sur le plan de votre néocortex...

    aller moi je me casse définitivement d'ici, inutile de répondre, je suis sur un autre site, où je peux enfin discuter sur le fond, et mes échanges sont bien plus productifs....

    -----


  23. Publicité
  24. #19
    E2PZ

    Re : Planète X : l'enquête.

    Tous les indices convergent : le prochain cycle solaire sera d’une intensité exceptionnelle. Le cycle solaire 24, qui devrait culminer en 2010 ou 2011, " semble parti pour être un des cycles les plus intenses depuis que ceux-ci sont observés, c’est à dire bientôt 400 ans " confirme le physicien solaire David Hathaway du centre spatial Marshall.

    Avec son confrère Robert Wilson, ils viennent de présenter cette conclusion au congrès de l’Union Géophysique Américaine qui s’est tenu à San Francisco. Leurs prévisions se fondent sur les mentions d’orages géomagnétiques faites à travers l’histoire. Hathaway explique ce qu’est un orage magnétique : " lorsqu’une rafale de vent solaire frappe le champ magnétique terrestre, l’impact secoue le champ magnétique. S’il est suffisamment secoué, nous qualifions l’évènement d’orage géomagnétique. "

    Dans les cas extrêmes, ces orages magnétiques peuvent provoquer des pannes de courant et rendre folles les aiguilles des boussoles. Les aurores polaires sont également un de leurs jolis effets secondaires. Hathaway et Wilson se sont intéressés aux cas avérés d’activité géomagnétique jusqu’à 150 ans en arrière, grâce à quoi ils ont pu faire une observation fort utile : "

    L’activité géomagnétique actuelle nous renseigne sur ce que sera le cycle solaire dans 6 ou 8 ans " affirme Hathaway.
    au lieu de faire dans l'imposture scientifique les jeunes, vous devriez finir vos TP, et laisser les grandes personnes s'occuper des choses sérieuses. mis à part Inso qui est venut me taquiner, y a vraiment personne à la hauteur...

    il y aura bien un maximum solaire, tout à faire remarquable, dans cette période, je répète, que cela est vous, qui ne lisez pas les travaux dont je fait mention, ce qui est une imposture, de la part d'un Zététicien, mais venant de vous, je considère cela comme une galéjade de collégien...

    comparer des courbes en cloche en répérant les minimums et les distributions asymétriques c'est pourtant pas sorcier, encore faut-il bien lire les données, dont parle David Hathaway...of JPL activité...
    si vous aviez bien lu, vous auriez vu que les distributions de la courbe en cloche, sont toujours précédé de minimum solaire, avec une alternance caratéristique.

    avis au quidam, qui passe dans le coin, y a que des post-collégiens ici, je transmigre vers un forum plus sérieux....

  25. #20
    E2PZ

    Re : Planète X : l'enquête.

    oui, juste avant d'emprunter la porte des étoiles dans un système plus évolué, style PX302, je voulais juste vous apprendre à compter les gars, (chevron 7 enclanché, faut que j'y aille moi) :

    11 + 11 = 22, soit, tous les deux cycles de schwabe de maximum solaire (CQFD) une inversion du champ magnétique solaire a lieu, que cela vous plaise ou non, avec une régularité d'horloger suisse, comme j'ai écris dans mon précédent bouquin.
    cela vous en bouche un coin non ? ben la prochaine est prévu pour la période de 2011-2012. après, j'attends toujours qu'on m'explique ce qu'est un sous-orage magnétique. peut-être est-ce comme un sub-signal dans Star Trek.
    sinon, au niveau des dégats que peuvent produire les orages géomagnétiques, j'avais pas envie de m'y lancer mais bon !

    allez on s'en va ! pour de bon ! ouf ! que d'effort !

  26. #21
    invite64321

    Re : Planète X : l'enquête.

    Citation Envoyé par E2PZ Voir le message
    au lieu de faire dans l'imposture scientifique les jeunes, vous devriez finir vos TP, et laisser les grandes personnes s'occuper des choses sérieuses. mis à part Inso qui est venut me taquiner, y a vraiment personne à la hauteur...

    (...)

    comparer des courbes en cloche en répérant les minimums et les distributions asymétriques c'est pourtant pas sorcier, encore faut-il bien lire les données, dont parle David Hathaway...of JPL activité...
    si vous aviez bien lu, vous auriez vu que les distributions de la courbe en cloche, sont toujours précédé de minimum solaire, avec une alternance caratéristique.

    avis au quidam, qui passe dans le coin, y a que des post-collégiens ici, je transmigre vers un forum plus sérieux....
    Nos astrophysiciens sont trop ignares et ne méritent pas de bénéficier des lumières d'un grand scientifique comme toi. Bon vent alors, et désolé de t'avoir déçu.

  27. #22
    Yoyo

    Re : Planète X : l'enquête.

    Bonsoir

    Cette "discussion" a assez durée... il est largement temps de la fermer.

    YOyo

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Planete X
    Par parasite dans le forum Planètes et Exobiologie
    Réponses: 16
    Dernier message: 31/01/2010, 13h07
  2. Planète de glace, planète de feu
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 1
    Dernier message: 18/10/2006, 17h48
  3. Piratage informatique aux Etats-Unis : le FBI mène l'enquête
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 06/02/2006, 06h12
  4. L'enquête !
    Par manubest dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 14/05/2005, 15h27