Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 29 sur 29

Programme US Falcon HTV-2




  1. #1
    Moinsdewatt

    Programme US Falcon HTV-2

    Bonjour aux passionnés d' Astronautique.

    Les USA on un programme militaire d' avion hypersonique à mach20, le Falcon.

    Voir ici pour l' introduction du sujet DARPA Falcon Project : http://en.wikipedia.org/wiki/DARPA_Falcon_Project

    Et bien le second prototype vient d' étre perdu en vol.

    Le premier avait été perdu l' an dernier (Falcon HTV-1).

    Falcon HTV-2 is lost during bid to become fastest ever plane

    US military loses contact after 36 minutes with rocket-launched carbon fibre spaceplane designed to fly at 13,000mph

    .....
    http://www.guardian.co.uk/world/2011...ng-test-flight


    Tout ceci me fait penser que le programme SKYLON ne sera pas si facile que ca non plus.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Saint-Sandouz

    Re : Programme US Falcon HTV-2

    Citation Envoyé par Moinsdewatt Voir le message
    Tout ceci me fait penser que le programme SKYLON ne sera pas si facile que ca non plus.
    Cela dit ils n'ont pas la même finalité : le Falcon est destiné à tester la faisabilité d'un avion de transport terrestre et donc d'effectuer tout son vol dans l'atmosphère. A Mach 20, bonjour les difficultés !

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  4. #3
    Carcharodon

    Re : Programme US Falcon HTV-2

    Citation Envoyé par Nicolas Daum Voir le message
    Cela dit ils n'ont pas la même finalité : le Falcon est destiné à tester la faisabilité d'un avion de transport terrestre et donc d'effectuer tout son vol dans l'atmosphère. A Mach 20, bonjour les difficultés !

    ND
    Huh : sources ?
    La réalité, c'est qu'on a aucune idée de ce a quoi sert ce prototype, excepté de tester des domaines de vols inconnus.
    Essayer d'en déduire un but, une finalité, c'est, actuellement, tirer des plans sur la comète.
    Toi tu parles de transport, d'autres d'outil de frappe, mais personne ne sait vraiment.
    Restons superficiel pour ne pas fâcher


  5. #4
    SK69202

    Re : Programme US Falcon HTV-2

    Bonjour.

    Le vol hypersonique n'est pas inconnu des américains, ils l'ont étudié dans les années 60 et ils s'en sont servis pendant 30 ans avec la navette, ce qu'ils veulent c'est que l'engin puisse faire un demi-tour de la terre, cela nécessite donc une propulsion plus longue qu'un missile balistique et une capacité de manœuvre plus grande, parce que certains territoires sont "insurvolables", et ça c'est nouveau à cette vitesse.

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  6. #5
    Saint-Sandouz

    Re : Programme US Falcon HTV-2

    Citation Envoyé par Carcharodon Voir le message
    Huh : sources ?
    La réalité, c'est qu'on a aucune idée de ce a quoi sert ce prototype, excepté de tester des domaines de vols inconnus.
    Essayer d'en déduire un but, une finalité, c'est, actuellement, tirer des plans sur la comète.
    Toi tu parles de transport, d'autres d'outil de frappe, mais personne ne sait vraiment.
    C’est le DARPA qui finance en partie. L’armée veut un vecteur capable d’aller frapper n’importe où sur la planète en quelques heures en partant du territoire américain.
    Quand je parle de transport c’est par opposition à la mise en orbite pour le Skylon par exemple (un bombardier est un moyen de transport, pas vrai ). Le Skylon est destiné à rester quelques dizaines de minutes en super/hypersoniques avant de sortir de l’atmosphère. Par contre, le Falcon doit faire un voyage entier à Mach 20 (!?) dans l’atmosphère.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Carcharodon

    Re : Programme US Falcon HTV-2

    La navette ne fais pas un vol hypersonique, mais transforme de l’énergie cinétique en énergie calorifique : elle se sert de l'air pour freiner, comme tout ce qui revient de l'espace sur terre pour en récupérer quelque chose.
    On pourrait dire, sinon, que le premier à avoir fait du vol hypersonique s'appelle Youri Gagarine, qui a quand même fait du Mach 27, largement mieux que les Mach 20 du HTV.

    Le but du HTV est de réussir, a terme, a maintenir sa vitesse a ces vélocités extrêmes, ce qui est totalement différent du but des engins spatiaux qui opèrent une rentrée, qui ont au contraire pour objectif de se servir de l'air pour économiser du carburant (en évitant d'avoir a "freiner" avec leur moteurs).

    cela nécessite donc une propulsion plus longue qu'un missile balistique
    Les missiles balistiques US ont déjà la capacité de frapper n'importe quel point du globe.
    Il n'y a aucun point de la planète qui ne soit potentiellement sous leur menace.
    Développer un nouveau vecteur de ce type serait donc une redondance inutile, et contraire aux accords internationaux.

    Si c'était le cas, les russes, les chinois et les français, au moins, auraient élevé la voix. (les anglais moins sûr, évidemment car ils récupèrent a terme les technologies US)

    Je répète qu'une seule chose est certaine : ce n'est pas un futur vecteur nucléaire.

    certains territoires sont "insurvolables"
    notion intéressante en cas de conflit nucléaire...
    Je detruis totalement un pays (principe de la dissuasion) mais j'évite de survoler un autre...
    On est plus en logique de guerre froide depuis plus de dix ans.
    Les grands ne raisonnent plus de cette façon, par opposition : regarde ce qui s'est passé avec la crise des antimissiles polonais : negociations.

    Soyons clair : la dissuasion est en plein changement depuis la perestroïka.
    Posséder un arsenal capable de réduire un pays en cendre en quelques heures ne présente plus d'intérêt.

    exemple :
    Afghanistan => après le 11/09, les USA ont-ils employés la moindre ogive nucléaire pour éliminer les camps terroristes ?

    Irak => Uncle SAM a-t-il employé des vecteurs nucléaires pour éliminer l'armée de Saddam ?

    Les américains savent très bien qu'il leur faut redéfinir la notion de dissuasion et qu'ils ne peuvent plus la brandir, comme auparavant contre l'URSS.

    Il est donc inconcevable qu'ils se mettent a développer de nouveaux vecteurs nucléaires précisément au moment ou leurs armes nucléaires ne leur servent plus a rien.

    Question : qu'est-ce qui pourrait, aujourd'hui, provoquer une réponse nucléaire des USA ?

    Dans les années 60, un projet de bombardier stratégique a "ricochet", nommé Dyna Soar a été abandonné a cause de contraintes budgétaire ET du fait que les ICBM étaient en train de passer a un stade de maturité suffisant pour permettre de frapper n'importe quel endroit du monde.
    Ce qui est arrivé au début des années 70.
    Le but était d'éliminer l'humain de la boucle pour assurer une dissuasion "mécanique et automatique".
    Donc ils ne vont pas remettre le couvert aujourd'hui, ça n'aurait aucun sens ni politique, ni stratégique, ni économique.
    Restons superficiel pour ne pas fâcher

  9. #7
    Carcharodon

    Re : Programme US Falcon HTV-2

    Citation Envoyé par Nicolas Daum Voir le message
    C’est le DARPA qui finance en partie. L’armée veut un vecteur capable d’aller frapper n’importe où sur la planète en quelques heures en partant du territoire américain.
    Mais ça existe déjà Nicolas : depuis déjà 2 ans ce sont les drones qui font le plus de morts en Afghanistan !
    Et il faut bien comprendre que pour effectuer une telle frappe, il faut avoir repéré l'objectif au préalable.
    Une frappe sur information satellite prend des plombes, car il faut acquérir, vérifier et revérifier, passer par pleins de mains, avant d'avoir le feu vert.
    Alors qu'une équipe de specops, sur place, peut obtenir la décision en quelques dizaines de minutes.
    mais les specops, tu peux pas les envoyer n'importe où (par exemple ça ferait très mauvais effet qu'ils se fassent gauler en Turkie).
    Sans compter la réaction des pays que le HTV survolerait pour aller frapper : ça s'appelle une violation d'espace aérien.
    En résumé, sur les théâtres de conflit "officiels", y a déjà tout ce qu'il faut : specops au sol, drones au dessus.
    Nul besoin d'un nouvel engin hors de prix pour faire ce qu'on sait déjà faire moins cher.
    Et sur les théâtres "non officiels" le passage d'un engin non autorisé provoquerait de vives réactions de l'état souverain.

    Quand je parle de transport c’est par opposition à la mise en orbite pour le Skylon par exemple (un bombardier est un moyen de transport, pas vrai ). Le Skylon est destiné à rester quelques dizaines de minutes en super/hypersoniques avant de sortir de l’atmosphère. Par contre, le Falcon doit faire un voyage entier à Mach 20 (!?) dans l’atmosphère.
    Voyage entier, on en sait rien du tout.
    Il s'avère que l'utilisation du ricochet permet de s'affranchir de beaucoup de contraintes techniques, comme l'a démontré l'étude du Dyna Soar depuis 1957.
    Le problème étant de contrôler la trajectoire lorsque celle-ci revient dans des couches atmosphériques suffisamment denses pour provoquer une ionisation, car les températures s'affolent.

    Il y a deux grandes solutions pour contrer l'ionisation :
    1) un bouclier ablatif, solution ancienne des capsules spatiales
    2) créer une onde de choc devant l'engin, solution des "glider", des briques volantes, qui permet la réutilisation de l'engin.

    A ce stade, on en est réduit au conjectures, on ne peut rien affirmer.
    Restons superficiel pour ne pas fâcher

  10. Publicité
  11. #8
    Tawahi-Kiwi

    Re : Programme US Falcon HTV-2

    Carcha, 3eme rappel ou tu es directement implique dans une derive politique qui n'a pas sa place sur le forum. Je comprends bien que le sujet pousse a lancer des idees de politiques internationales mais ce n'est pas l'objet de ce forum. cf. les messages de JPL et yoda.

    Moinsdewatt, je ne comprends pas bien l'interet d'ouvrir une discussion sur une actualite en cours pour discuter d'exactement la meme chose.

    merci d'en tenir compte a l'avenir,


    Pour la moderation,

    T-K
    If you open your mind too much, your brain will fall out (T.Minchin)

  12. #9
    SK69202

    Re : Programme US Falcon HTV-2

    Bonjour.

    Les missiles balistiques US ont déjà la capacité de frapper n'importe quel point du globe.
    Non, c'est le déplacement des sous-marins qui leur donnent l'allonge nécessaire, pour les missiles à terre, c'est moins de 6000 nautiques.

    notion intéressante en cas de conflit nucléaire...
    Tu dis toi même que la charge atomique est inconcevable dans ce vecteur, moi je dis que la trajectoire de leur truc, charge conventionnelle ou pas ne peut pas passer , (ni même se diriger vers) au dessus de la Russie, eux ont les moyens d'interpréter cette trajectoire comme très très agressive, surtout avec un ABM en Pologne, en Baltique, voire dans l'océan Arctique..........


    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  13. #10
    Andrei2010

    Re : Programme US Falcon HTV-2

    A première vue, je dirais que l'utilité du Falcon est de pouvoir frapper très rapidement, mais de manière limitée, à n'importe-quel endroit du globe.

    Je m'explique : on détecte un camp d'entraînement terroriste dans un endroit loin de toute base militaire US. On doit l'éliminer au plut tôt. Le choix des moyens est vite fait : envoyer un ICBM avec une bombe H, ou envoyer le Falcon avec quelques tonnes de bombes à fragmentation et au napalme. Envoyer un commando en territoire hostile, ça prend beaucoup de temps.

    Donc, pour moi, l'engin a sa "fenêtre de pertinece".

  14. #11
    Moinsdewatt

    Re : Programme US Falcon HTV-2

    Citation Envoyé par Andrei2010 Voir le message
    A première vue, je dirais que l'utilité du Falcon est de pouvoir frapper très rapidement, mais de manière limitée, à n'importe-quel endroit du globe.

    ....
    cela a toujours été l' objectif affiché de ce programme.

    Par exemple dans le news selon RFI : http://www.rfi.fr/science/20110812-c...r-hypersonique
    L'objectif militaire de ce programme est clair : développer un avion permettant de larguer une bombe puissante en n'importe quel point de la planète en moins d'une heure... Un projet baptisé « frappe mondiale rapide ».
    ................

  15. #12
    Carcharodon

    Re : Programme US Falcon HTV-2

    De toute façon, TK, tant qu'on aura des gens qui essayeront de creuser le pourquoi du comment sans avoir la moindre parcelle d'info, on ne pourra QUE retomber sur des poncifs du genre "complot des militaires pour faire des armes encore plus vilaiiiines".
    J'ai essayé d'expliquer qu'il était illusoire et naïf d'essayer de faire de la projection la dessus, a part pour déterminer ce qui ne pouvait pas être possible et pourquoi.
    Vu que ça repart systématiquement sur le même thème derrière, je ne poursuivrais pas plus loin que cette ultime réponse qui, j'espère, ne sera modérée que si un grand ménage est fait parallèlement.
    Mais quand on ne connait rien d'un sujet si complexe, l'ouvrir dessus est le meilleur moyen de se ridiculiser en avançant des hypothèses absurdes.

    De toute façon, je ne vois pas l'intérêt d'ouvrir un tel sujet ici, si c'est pour empêcher les gens de parler des seuls vrais enjeux les concernant.
    Laissez donc ces sujets aux forums géopolitiques si vous ne souhaitez pas qu'on les commentent... car les seules choses intéressantes a en dire concernent, par définition, leur usage, le pourquoi de leur existence, vu que nous sommes privé de toute information technique les concernant.

    Dans ces cas là, il ne pas non plus "s'étonner" que la conversation prennent ce tournant, parfaitement prévisible.
    On va parler de quoi, sinon ? vu qu'on a aucun chiffre ni aucune donnée sur l'engin et ce qui lui est arrivé ?
    Il ne reste plus que le "a quoi ça peut servir", sujet polémique par nature.
    Ce qui m'éclate quand même, c'est que je suis le SEUL depuis le début a dire : "ne débordez pas, ne sur-interpretez pas, parce que vous n'en savez rien.
    Et ne comptez pas sur moi pour faire de la spéculation (alors que les autres y vont a fond la caisse...)"

    Et c'est moi le vilain petit canard.
    Super...

    Citation Envoyé par SK69202
    Non, c'est le déplacement des sous-marins qui leur donnent l'allonge nécessaire, pour les missiles à terre, c'est moins de 6000 nautiques.
    Tu confonds ici avec des IRBM :

    Les ICBM se différencient des autres missiles balistiques par leur vitesse et leur portée :

    les missiles balistiques à courte portée pour champ de bataille ((en) short-range battlefield).

    les missiles balistiques de courte portée ((en) SRBM : portée maximale de 1 000 km selon le Missile Defense Agency des États-Unis)

    les missiles balistiques de portée moyenne ((en) MRBM : portée entre 1 000 et 3 000 km selon le Missile Defense Agency des États-Unis)

    les missiles balistiques de portée intermédiaire ((en) IRBM : portée entre 3 000 et 5 500 km selon le Missile Defense Agency des États-Unis),
    Voici ce que donne un ICBM US :

    Phases de vol

    Les phases suivantes de vol peuvent être distinguées :

    Phase de poussée : de 3 à 4 minutes. L'altitude à la fin de cette phase est entre 150 et 200 kilomètres, la vitesse moyenne est de 7 km/s. (La vitesse de satellisation minimale d'un objet de la surface de la Terre est de 7,8 km/s.)

    Phase intermédiaire : environ 25 minutes pour une cible à 12 000 km - vol suborbital sur une orbite elliptique, c'est-à-dire l'orbite fait partie d'une ellipse avec l'axe principal vertical ; l'apogée est à une altitude d'environ 1 200 kilomètres ; l'axe semi-principal vaut entre la moitié de la longueur du rayon de la Terre et la longueur de ce rayon ; la projection de l'orbite sur la surface de la terre est un grand cercle.

    Phase de rentrée : environ 2 minutes. Le missile peut libérer quelques ogives, chacune ayant une trajectoire propre, ainsi qu'un grand nombre de leurres pour dérouter la défense antimissile.
    AUCUN endroit sur terre n'est hors de portée d'un ICBM US depuis le début des années 80.
    C'est pas tout a fait nouveau...
    Ils n'ont donc absolument pas besoin du HTV pour étendre leur domaine de frappe.
    Et de toute façon, la dissuasion nucléaire ne s'opère pas comme ça : pour dissuader, il faut faire savoir a l'ennemi qu'on possède de quoi le griller.
    A méditer, pour mieux cerner les enjeux et les moyens de la dissuasion nucléaire.
    Et pour arrêter de pourrir ces topics avec ces sujets, vu que c'est moi qui prend a chaque fois sur la tronche quand c'est les autres qui racontent des salades.

    source, assez commune : http://fr.wikipedia.org/wiki/Missile...tercontinental
    Restons superficiel pour ne pas fâcher

  16. #13
    Andrei2010

    Re : Programme US Falcon HTV-2

    Citation Envoyé par Andrei2010 Voir le message
    Le choix des moyens est vite fait : envoyer un ICBM avec une bombe H, ou envoyer le Falcon avec quelques tonnes de bombes à fragmentation et au napalme. Envoyer un commando en territoire hostile, ça prend beaucoup de temps.

    Donc, pour moi, l'engin a sa "fenêtre de pertinece".
    Cette intervention, équivoque car écrite à la va-vite, m'a valu les foudres du Carcharodon, qui n'a pas compris le sens de mes paroles.

    Ce que je voulais dire, c'est que l'objectif du Falcon est de frapper à n'importe-quel endroit du globe très rapidement. Si l'on doit détruire une petite cible (labo, camp terroriste, etc) dans un pays lointain, et ce dans les quelques heures qui ont suivi la confirmation du caractère hostile de la structure, on a deux choix :
    1. ICBM : c'est exclu, on ne va pas procéder à une frappe nucléaire de X mégatonnes dans un pays qui ne nous menace pas d'une attaque nucléaire...
    2. Falcon, avec quelques bombinettes ou missiles conventionnels.

    D'ailleurs, Moinsdewatt a compris mon message et a confirmé mon analyse avec des infos que j'ignorais.

  17. #14
    Valkyrie

    Re : Programme US Falcon HTV-2

    Perso je ne vois pas pas très bien à quoi l'HTV pourrait servir militairement, surtout à notre époque.
    Du temps de la Guerre Froide, il aurait sûrement rempli les mêmes missions que le SR-71 ou le B-52/B-2/B-1B.
    Mais aujourd'hui non dsl mais je vois pas. Du "Hit & Run" peut-être (c.à.d. des frappes ultra-rapides contre des objectifs ultra-mobiles genre gugusses avec sa AK-47 que les spec ops viennent à l'instant de gauler) ? Mais j'ai des doutes.

    C'est un peu comme pour le X-37b. On sait que c'est développé mais on sait pas à quoi ça va servir. Donc Wait & See.

    En tout cas on peut toujours se carrer pour y voir un usage civil.
    La Terre est le berceau de l'humanité. Il est temps d'en sortir

  18. #15
    SK69202

    Re : Programme US Falcon HTV-2

    Bonsoir.

    Tu confonds ici avec des IRBM :
    Non, pas du tout, j'ai écris: 6000 nautiques X 1,852 km = +/- 11000 km, ce qui est cohérent avec tes dires.

    une cible à 12 000 km
    Par contre c'est totalement incohérent avec la géographie, parce que le périmètre terrestre c'est de l'ordre de 40000 km et la moitié de 40000 c'est 20000, bref les ICBM sont trop courts d'où le besoin de portée accru pour l'usage prévu de leur truc quand il marchera.

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  19. #16
    syndrome

    Re : Programme US Falcon HTV-2

    bonsoir.

    et comment il est (ou est censé être) propulsé?
    grâce à un scramjet?

    syndrome

  20. #17
    Carcharodon

    Re : Programme US Falcon HTV-2

    Non, pas du tout, j'ai écris: 6000 nautiques
    ha ! désolé, tu changes d'unité de mesure en cours de route, j'avais pas detecté

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    Par contre c'est totalement incohérent avec la géographie, parce que le périmètre terrestre c'est de l'ordre de 40000 km et la moitié de 40000 c'est 20000, bref les ICBM sont trop courts d'où le besoin de portée accru pour l'usage prévu de leur truc quand il marchera.
    12 000 km, c'était un exemple.
    Quand tu atteins une apogée de 1 200 km a 7 km/s (tout proche de la première vitesse cosmique), tu peux retomber ou tu veux dans la moitié du globe devant toi, donc dans 20 000km.
    Il suffit juste de quelques dizaines de m/s a rajouter (ou retrancher, en retrograde), avec le dernier étage (qui contient les têtes) pour viser ce que tu veux.
    Sachant en plus qu'il déploient alors une ribambelle de têtes, dont certaines fictives pour leurrer, en un chapelet très étendu (sur plusieurs milliers de km).
    En gros, les USA peuvent envoyer plusieurs dizaines de megatonnes a l'endroit du globe ou ils veulent, en 40mn chrono maxi (depuis l'ordre de mise a feu), depuis plus de 30 ans.
    Même si aujourd'hui, ça ne sert plus a rien ce genre de dissuasion.
    exemple : 11 septembre, Afghanistan et Irak.
    De même que pouvaient le faire les russes.
    Donc c'est certainement pas l'HTV-2 qui va changer leur doctrine en la matière...
    L'HTV n'a rien a voir avec une arme nucléaire.
    C'est la seule certitude raisonnable qu'on peut avoir.

    Je m'arrêtes là (promis juré), pour ne pas énerver plus TK, et j'en profite pour le remercier publiquement pour sa patience.

    et comment il est (ou est censé être) propulsé?
    grâce à un scramjet?
    Pas sur celui-là, ce ne sont que des tests de résistance des matériaux et de capacité de maitrise de trajectoire, pas de propulsion.
    Le scramjet n'a été testé qu'a Mach 10 avec le X-43.
    Aucun scramjet n'est encore capable d'opérer a Mach 20.

    Le "futur idéal" de ce type d'engin, c'est une mise a feu jusqu'a Mach 3 avec un propulseur largable, puis relais du scramjet de mach 3 a mach 20 (y a du boulot !) et trajectoire contrôlée utilisant le rebond sur les couches atmosphériques : a cette vitesse, on peut faire presque 2 fois le tour de la terre si on contrôle correctement les rebonds, mais c'est très difficile => on est en plein dans l'effet papillon, et il faut de très solides instruments de trajectoire prévisionnelle + une réactualisation permanente avec liaison au sol parfaite, ce qui est problématique dans de l'air ionisé...
    En gros faut intervenir entre chaque rebond pour programmer le suivant et prier pour que ça se deroule bien en automatique, jusqu’à pouvoir reprendre la main le rebond suivant.

    Il reste des années de travail, voir plutôt des décennies...
    Il n'est pas probable que cet engin survive longtemps aux contraintes budgétaires US.
    Ce deuxième "échec" risque fort de transformer tout ça en un baroud d'honneur.

    Carcharodon définitivement out sur le sujet.
    Si vous voulez en causer davantage avec moi => MP seulement.
    merci.
    Restons superficiel pour ne pas fâcher

  21. #18
    Moinsdewatt

    Re : Programme US Falcon HTV-2

    Citation Envoyé par Carcharodon Voir le message
    ....L'HTV n'a rien a voir avec une arme nucléaire.
    ......

    il n' en n' a JAMAIS été question dans les discussions.
    Fait pas semblant de ne pas comprendre.

    Citation Envoyé par Carcharodon Voir le message
    Il n'est pas probable que cet engin survive longtemps aux contraintes budgétaires US.
    C' est vraisemblable.

  22. #19
    Aroll

    Re : Programme US Falcon HTV-2

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    Bonsoir.
    Non, pas du tout, j'ai écris: 6000 nautiques X 1,852 km = +/- 11000 km, ce qui est cohérent avec tes dires.
    Mode pinaillage on:
    Tu as écrit moins de 6000 nautiques, donc moins de 11.000 km.
    La preuve:
    Citation Envoyé par SK69202
    Non, c'est le déplacement des sous-marins qui leur donnent l'allonge nécessaire, pour les missiles à terre, c'est moins de 6000 nautiques.
    . Or le missile Russe SS18, par exemple, porte jusqu'à 16.000 Km
    Mode pinaillage off.

    Désolé

    Amicalement, Alain

  23. #20
    SK69202

    Re : Programme US Falcon HTV-2

    Bonjour.

    Or le missile Russe SS18, par exemple, porte jusqu'à 16.000 Km
    On parle des américains , les russes ont aussi des projets, histoire de rendre caduc les projets américains.

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  24. #21
    arbanais83

    Re : Programme US Falcon HTV-2

    Dans les 2 tests les 2 HTV semblent s'être désintégrés quasiment au bout d'un temps de vol équivalent.
    Même causes ?
    Si c'est le cas il est surprenant que l'expérience de l'un n'est pas servi à l'autre ? A moins que les 2 prototypes aient été construit en même temps et que le second n'ait pas pu bénéficier des modifications necéssaires après un développement trop avancé ?
    Sait on au moins si ces 9 minutes sont des minutes de vol en autonomie ou si c'est 9 minutes après l'envol du vecteur porteur ?

    http://www.aquaportail.com/news-709-...a-mach-20.html

  25. #22
    arbanais83

    Re : Programme US Falcon HTV-2

    Citation Envoyé par arbanais83 Voir le message
    Sait on au moins si ces 9 minutes sont des minutes de vol en autonomie ou si c'est 9 minutes après l'envol du vecteur porteur ?

    http://www.aquaportail.com/news-709-...a-mach-20.html
    Je me site moi-même il semble que d'après au moins un site c'est bien 9 minutes de vol en autonomie.
    Soit dans les 2 cas 1/3 de la durée de vol effectivement prévue.
    L'avion a-t-il eu le temps d'atteindre sa vitesse maximale prévue pendant ces 9 minutes de vol effectif ?
    De toutes façons au final, il devait finir aussi dans l'océan, il n'était pas prévu qu'il soit récupérable ?

  26. #23
    SK69202

    Re : Programme US Falcon HTV-2

    Bonjour.

    En anglais, c'est en tentant une manœuvre aérodynamique que le falcon a été perdu, bien après avoir quitté le missile.

    Ce n'est qu'une tête de rentrée inerte et de forme adaptée à laquelle on essaye de faire faire des manœuvres commandées par les forces aérodynamiques, pour les têtes habituelles, c'est par poussée de tuyère que l'on travaille après la phase balistique.

    Pour info Vandenberg / Kwajalein c'est environ 7000km, loin d'un demi tour et comme la précision diminue avec la distance à plus grande portée le besoin de manœuvre dans l'atmosphère sera plus grand.

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  27. #24
    arbanais83

    Re : Programme US Falcon HTV-2

    Sa vitesse initiale est donc obtenue à l'aide de la fusée porteuse ?
    Ensuite le carburant n'est utilisé que pour les manoeuvres effectuées par les tuyères ?
    Donc après son largage avec la vitesse adéquate le htv ne pousse plus, il maintient sa vitesse tant qu'il ne rencontre pas une atmosphère trop dense pour le freiner.
    Ces mach 20 ne sont donc obtenus qu'au tout début du vol, la vitesse diminuant au fur et à mesure du freinage aérodynamique.
    Vu comme ceci je ne vois pas beaucoup de différence avec la rentrée atmosphérique de la navette spatiale, peut-être le fait de naviguer un peu plus longtemps dans les couches atmosphériques en glissant un peu plus.
    Ces 9 minutes dans les 2 cas correspondent-elles au moment ou justement il commence à rencontrer un gros freinage avec des couches plus denses de notre atmosphère.
    Au bout de 9 minutes il se situe encore à quelle altitude ?

  28. #25
    SK69202

    Re : Programme US Falcon HTV-2

    Bonjour.

    On peut y aller franco sur les hypothèses qui entrainent la perte de contrôle, elles ne seront pas publiques avant un certain temps, tout comme des les éléments techniques.

    Cela va de l'échauffement et/ou ablation des organes de contrôle de trajectoire au bug informatique en passant par des problème de structure de l'engin. Remarque, c'est la télémétrie qui a été perdue, et comme l'engin n'a pas atteint son objectif, on peut raisonnablement penser que les pertes de l'engin et de la télémétrie sont simultanées.

    Un truc aussi, les 13000 mph ( 20000km/h / 5.3km/s) c'est à la fin de la phase propulsée, mais l'indication Thursday’s plan was for a 30-minute, 4,000-plus-nautical-mile test flight ne donne une vitesse moyenne "que" de 3700 km/h.

    A priori leur soucis va être de trouver le budget pour continuer, ils avaient droit à deux lancements.
    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  29. #26
    Geb

    Re : Programme US Falcon HTV-2

    Bonsoir,

    Carcharodon et moi avions discuté brièvement des racines du projet au message #72 de la discussion initiée par Carcharodon sur les statos et superstatoréacteurs.

    Il m'avait notamment fourni ce lien parlant du 1er essai :

    Pentagon Loses Contact With Hypersonic Glider Launched on New Rocket

    Bonne lecture.

  30. #27
    arbanais83

    Re : Programme US Falcon HTV-2

    Citation Envoyé par Geb Voir le message
    Bonsoir,

    Carcharodon et moi avions discuté brièvement des racines du projet au message #72 de la discussion initiée par Carcharodon sur les statos et superstatoréacteurs.

    Il m'avait notamment fourni ce lien parlant du 1er essai :

    Pentagon Loses Contact With Hypersonic Glider Launched on New Rocket

    Bonne lecture.
    Merci pour ton lien Geb
    Effectivement cela devient plus clair avec.
    Je n'arrivais pas à comprendre l'utilité d'un hypersonique volant à mach 20 devant décoller à l'aide d'une fusée porteuse dans le cas d'une éventuelle riposte rapide et devant glisser dans les couches hautes de l'atmosphère sans propulsion autonome.
    Si j'ai bien compris celle-ci était prévu sur le HTV3 qui a été abandonné et ce bien avant confirmation des 2 échecs des HTV2.
    HTV1 abandonné et HTV3 abandonné, Quelle était la perspective de l'HTV2 ?
    Difficile pour des ingénieurs et techniciens de se mobiliser pleinement sur un programme tronqué et sans réelle finalité, cette façon de fonctionner n'est pas souvent gage de succès.

  31. #28
    Geb

    Re : Programme US Falcon HTV-2

    Bonsoir,

    Citation Envoyé par arbanais83 Voir le message
    Merci pour ton lien Geb
    Pas de quoi.

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    A priori leur soucis va être de trouver le budget pour continuer, ils avaient droit à deux lancements.
    Budget certes conséquent, mais relativement peu élevé. En effet, il coûterait 308 millions de dollars selon cet article :

    Second Spaceplane flight failure raises questions on future

    Ce qui reste comparable aux coûts des petits démonstrateurs hypersoniques américains de ces dernières années : les X-43 et X-51.

    Cordialement

  32. #29
    SK69202

    Re : Programme US Falcon HTV-2

    Bonjour.

    Le problème n'est pas le coût en soi, mais de faire accepter l'autorisation de paiement par le Congrès soumis à renouvellement l'année prochaine, alors que l'on tranche sérieusement dans les investissements "utiles" à la vie de tous les jours.

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

Discussions similaires

  1. [Blanc] LL Hoover HTV 913 : tambour bloqué ouvert en bas !
    Par themarsian dans le forum Dépannage
    Réponses: 1
    Dernier message: 26/12/2010, 20h16
  2. [Blanc] probleme Hoover Vision HTV 610
    Par gazion59 dans le forum Dépannage
    Réponses: 1
    Dernier message: 28/01/2010, 18h37
  3. Falcon 1
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 1
    Dernier message: 21/03/2007, 01h40
  4. Pb avec Lave Linge Hoover HTV 913
    Par phil6a dans le forum Dépannage
    Réponses: 2
    Dernier message: 06/10/2006, 23h21