Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 34

Foudre en boule filmée à Nice

  1. ablok

    Date d'inscription
    mai 2008
    Âge
    33
    Messages
    6

    Exclamation Foudre en boule filmée à Nice

    Bien le bonjour a vous!
    Je viens de m'inscrire sur ce forum pour vous faire partager un phénomene bien connu mais encore tres mysterieux.
    Je ne sais pas si c'est réelement l'endroit exact pour vous parler de cela..Si ce n'est pas le cas,veuillez m'en excuser.

    J'ai eu la chance de capturer sur vidéo le fameux phénomene de la foudre en boule,appelé également foudre globulaire.
    Le soir du 5 novembre 2005,posté sur le toit de mon immeuble,je filme un orage assez lointain...
    Lorsque je visionne mes videos,j'apercois quelques secondes apres l'impact de la foudre une "queue lumineuse" rouge passer a toute vitesse en prenant un virage a 90°,ce qui exclu immediatement l'hypothese d'un méteorite.Celle-ci etait accompagné d'un son a peine audible,comme un sifflement en 2 temps.
    Fasciné et intrigué,je fais des captures de chaque etapes du phenomene.
    En retravaillant l'image,je constate que je viens de filmer l'incroyable et insaisissable foudre en boule.
    Je n'ai actuellement plus cette precieuse vidéo car un virus a supprimé mes documents il y a quelques temps mais conservé les differentes etapes de cette foudre globulaire.
    L'image est de qualitée moyenne mais est totalement explicite.

    Les 4 étapes en images brutes,non retravaillées.








    -----

    Dernière modification par ablok ; 12/05/2008 à 01h38.
     


    • Publicité



  2. ablok

    Date d'inscription
    mai 2008
    Âge
    33
    Messages
    6

    Re : Foudre en boule filmé a nice

    Apres quelques retouches.









    Superposition des 4 clichés.



    Voici ce que j'obtiens en utilisant la fonction pour enlever les yeux rouges.C'est comme si cette foudre globulaire etait composée de métal liquide.




    Voila,vos avis et impressions sont les bienvenues.
    Je tiens tout de meme a préciser que ce n'est pas un cannular et que j'ai fait de tres nombreuses recherches sur le sujet.Le soucie c'est que je n'arrive pas a contacter des personnes ou scientifique qui travaillent sur le sujet.En esperant que l'un d'entre vous pourra m'apporter un petit peu d'aide a ce niveau.
     

  3. pmdec

    Date d'inscription
    juillet 2004
    Messages
    1 132

    Re : Foudre en boule filmé a nice

    Bonjour,

    Intéressant phénomène, en effet.

    Cependant, pour "mieux" voir ce dont il s'agit, il faudrait en dire en peu plus sur la façon dont ont été prises les images :
    - caméra ou appareil photo (marque, focale ...)
    - avec ou sans pied
    - depuis où (coordonnées précises : voir GoogleEarth par exemple),
    - dans quelle direction (situer précisément les groupes de lampadaires en bas à gauche et en bas à droite)

    Et surtout, quel traitement ont subi :
    - la première série d'images (format d'origine (type de fichier et taille en pixels), conversion, recadrage, ...
    - et la deuxième (images "améliorées").

    A+
    PM
     

  4. ablok

    Date d'inscription
    mai 2008
    Âge
    33
    Messages
    6

    Re : Foudre en boule filmé a nice

    Bonjour et merci pmdec d'avoir pris 2 mn pour répondre a ce sujet.

    Si tu trouves ces informations précieuses je te les donne sans probleme.
    Ca peux etre utile en effet de connaitre tous les parametres.

    -5 novembre a nice,depuis le toit de mon ancien immeuble 20 rue de la liberté.(J'ignore l'heure exacte)

    -Vue en direction du sud-ouest,les lumieres en bas a gauche sont celle du meridien,un hotel bien celebre de la promenade des anglais.

    -Appareil photo kodak EasyShare CX7430,4.0 mega pixels,mode caméra.
    Filmé sans pied mais posé sur un mur.Il peux y avoir des bougés mais ce n'est pas le cas ici.

    -La premiere série je l'avais posté sur un forum qui est "ciel insolite",un forum de chasseur d'orage,toujours en novembre 2005.Ensuite un virus a supprimé mes documents mais comme j'avais posté les images sur le net j'ai pu les récupérer mais hélas dans un format de petite taille.Les images n'ont pas été recadré.

    -Pour le traitement j'ai éclairci la photo,ajusté la netteté il me semble,supprimé manuellement les grains et parasite qui se trouvaient tout autour..Un traitement tout simple en fait.

    -Logiciel:Picasa2,photoshop 7.0 et neatimage.

    Je ne suis pas expert en retouche,les images brutes sont la pour etre a nouveau traité donc si vous voulez vous faire plaisir allez y! ^^

    Voila,je pense avoir tout dit!
    La foudre en boule est apparu 5 secondes environ apres un impact lointain.
    Je precise qu'elle est allé tres vite et a emis un sifflement en 2 temps(dut au virage) comme un pshhsss! (pas tres doué pour ecrire les bruits moi! lol)

    Si vous voulez d'avantage d'informations n'hesitez pas!
     

  5. ablok

    Date d'inscription
    mai 2008
    Âge
    33
    Messages
    6

    Re : Foudre en boule filmé a nice

    Et moi qui pensé etre sur le bon forum!Je vois que ca n'interesse pas grand monde! lol
    Désolé pour le dérangement!!
     


    • Publicité



  6. Gilgamesh

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    Tyumen
    Âge
    48
    Messages
    13 488

    Re : Foudre en boule filmé a nice

    Citation Envoyé par ablok Voir le message
    Et moi qui pensé etre sur le bon forum!Je vois que ca n'interesse pas grand monde! lol
    Désolé pour le dérangement!!

    Roh... On ne peut pas nom plus inventer une réponse.

    Si pas déjà fait, essaye ici, tu auras peut être plus de chance : http://meteorites.superforum.fr/


    a+
    Parcours Etranges
     

  7. Jean-Guy

    Date d'inscription
    janvier 2007
    Localisation
    Laval, province de Québec, Canada
    Messages
    402

    Re : Foudre en boule filmée à Nice

    Bonjour à tous et toutes

    J'ai aussi vu un phénomène semblable. Malheureusement, je n'avais pas de caméra. C'était vers la fin d'un assez violent orage. Cet orage avait plusieurs centres actifs éparpillés. Mais c'est dans un centre passif que j'ai vu ces éclairs en boule.

    (Terminologie. Je ne suis pas météorologue, alors j'utilise des termes qui ne sont peut-être pas les termes usuels. Je les clarifie donc. J'appelle "centre" une région dans un orage qui produit des éclairs. J'ai remarqué que la plupart des orages ont plusieurs tels "centres", souvent distants de plusieurs kilomètres (au moins une dizaine, souvent plus). Souvent, ils semblent se suivre à la queue-leu-leu. Mais dans des orages violents, j'ai remarqué que ces "centres" peuvent être éparpillés avec seulement un ou deux kilomètres entre eux.

    J'appelle "centre actif" un "centre" qui produit ses éclairs. Et "centre passif" un centre qui a à peine le potentiel pour produire de faibles éclairs si et seulement si un "centre actif" proche en produit des gros. Ces faibles éclairs, stimulés pas un effet semblable à l'éclateur de Hertz, ont souvent des formes tortueuses, sont minces et pas du tout éblouissants, et ont souvent des couleurs prononcées (plus faciles à voir puisque ces éclairs n'éblouissent pas). C'est toujours dans un tel centre "passif" que j'ai vu ces éclairs en boule.

    Fin de la "terminologie".)


    La fois où j'ai vu un phénomène qui ressemble à ce que décrit notre ami ablok, un éclair venant d'un "centre actif" avait frappé un "centre passif". Du point de frappe, j'ai vu partir deux objets brillants, en forme de boule allongée avec une queue, dans deux directions faisant approximativement 20 degrés entre elles. La médiane de cet angle faisait environ 100 degrés avec l'éclair puissant. En environ 1 seconde et demie, elles ont dû parcourir environ 2 ou 3 kilomètres avant de s'éteindre. Elles allaient en ligne droite, mais légèrement courbées vers la fin, comme si elles "tombaient". Parties très vite, elles m'ont semblé ralentir vers la fin. Et, comme ablok, j'ai entendu comme un sifflement : "tsiiiiiuuuu".

    Voilàvoilà.

    À la prochaine.
     

  8. ablok

    Date d'inscription
    mai 2008
    Âge
    33
    Messages
    6

    Re : Foudre en boule filmée à Nice

    Tres interessante et enrichissante ton expérience Jeau-guy!
    Je te remerci d'avoir pris le temps de raconter ton anecdote.
    Les 2 spheres que tu décris étaient de quelle taille a peu pres?Elle devaient etre assez grosses pour que tu puisses les suivre a vu d'oeil..Surtout si elle ont parcouru 2 voir 3 km en 2s!!C'est assez impressionant!
    Cette foudre globulaire que l'on peux voir sur les photos etait environ a 2km du point d'impact de la foudre.
    En tout cas ton témoignage ressemble effectivement beaucoup a ce que j'ai capturé.

    Merci pour le lien Gildamesh.Je vais y jeter un coup d'oeil meme s'il ne sagit pas d'un météorite.Un météorite ne prendrai pas un virage a 90°.
    Puis c'est marrant mais c'est en réagissant de la sorte que tu t'es manifesté..Comme quoi...
     

  9. Jean-Guy

    Date d'inscription
    janvier 2007
    Localisation
    Laval, province de Québec, Canada
    Messages
    402

    Re : Foudre en boule filmée à Nice

    Bonjour à tous et toutes

    La taille? Ouf! Dur dur à dire! Surtout que, pendant la nuit, l'oeil estime mal 1) la distance et 2) le diamètre d'un corps lumineux! on peut toujours se fier à une référence scientifique incontestable, le Professeur Tournesol, pour avoir une idée sur la couverture de "Les sept boules de cristal" mais il paraît que ces boules n'ont pas toutes la même grosseur...

    Intuitivement, je dirais peut-être la moitié du diamètre d'un ballon de football. Mais bon... elles pourrait tout aussi bien avoir été très lumineuses et avoir la grosseur d'un petit pois..

    Brèfle, je ne sais pas. Désolé!
     

  10. Europa73

    Date d'inscription
    octobre 2006
    Âge
    44
    Messages
    1 358

    Re : Foudre en boule filmée à Nice

    Bonjour,

    Pourrais tu prendre des photos du même endroit en pleine journée ?
    Histoire de m'assurer qu'il n'y ait pas d'obstacles qui auraient pu dévier la trajectoire du dit phénomène. (ex cables HT)

    Merci d'avance.

    Cdlt,
    Europa

    ps : je vais envoyer tes images à mes collègues du CIPH en Italie
     

  11. Jean-Guy

    Date d'inscription
    janvier 2007
    Localisation
    Laval, province de Québec, Canada
    Messages
    402

    Re : Foudre en boule filmée à Nice

    Bonjour à tous et toutes

    Bonjour Europa73

    À qui demandes-tu ça : à ablok ou à moi?
     

  12. Europa73

    Date d'inscription
    octobre 2006
    Âge
    44
    Messages
    1 358

    Re : Foudre en boule filmée à Nice

    Bonjour Jean-Guy,

    Je demande cela à Ablok.

    Cdlt,
    Buck
     

  13. Victor!

    Date d'inscription
    juin 2008
    Messages
    1

    Re : Foudre en boule filmée à Nice

    oh, une Catastrophe Naturelle !!!
    Ablok comprendras, bonne continuation
     

  14. Cendres

    Date d'inscription
    septembre 2004
    Localisation
    Fresnes
    Âge
    42
    Messages
    17 918

    Re : Foudre en boule filmée à Nice

    Il se pourrait qu'il s'agisse d'un plasmoïde (rédisu de gaz ionisé à très haute température suite à un coup de foudre) ou d'un coup de foudre subissant ce que l'on appelle une décroissance en chapelet.
     

  15. Jean-Guy

    Date d'inscription
    janvier 2007
    Localisation
    Laval, province de Québec, Canada
    Messages
    402

    Re : Foudre en boule filmée à Nice

    Bonjour à tous et toutes
    Bonjour Cendres

    Tu me pardonneras d'avoir ri. Non de ton message, mais de la coïncidence entre "Cendres" et "très haute température suite à un coup de foudre"

    Oui, c'est très probable, même!
    Je ne connais cependant pas l'expression "une décroissance en chapelet"

    Serais-tu assez bon(ne) pour me la définir?

    Merci à l'avance.
     

  16. Cendres

    Date d'inscription
    septembre 2004
    Localisation
    Fresnes
    Âge
    42
    Messages
    17 918

    Re : Foudre en boule filmée à Nice

    Citation Envoyé par Jean-Guy Voir le message
    Je ne connais cependant pas l'expression "une décroissance en chapelet"

    Serais-tu assez bon(ne) pour me la définir?

    Merci à l'avance.

    Bien entendu.

    On appelle "décroissance en chapelet" le fait, pour un coup de foudre (donc un éclair nuage-sol), de s'estomper, une fois la charge électrique écoulée, non pas de façon identique le long du canal de l'arc électrique, mais en grains. C'est-à-dire que des parties du canal resteront lumineuses plus longtemps que d'autres, ce qui donne visuellement des tronçons lumineux plus ou moins patatoïdes séparés les uns des autres.
     

  17. mach3

    Date d'inscription
    mars 2004
    Localisation
    normandie
    Âge
    35
    Messages
    9 635

    Re : Foudre en boule filmée à Nice

    wa ca s'appelle comme ça! j'en ai déjà vu un une fois sur la cote d'azur, c'était impressionnant (j'étais encore un petit garçon ), limite comme des petites flammes qui serait en suspens, je ne savais pas que ça avait un nom.

    m@ch3
    Never feed the troll after midnight!
     

  18. Europa73

    Date d'inscription
    octobre 2006
    Âge
    44
    Messages
    1 358

    Re : Foudre en boule filmée à Nice

    Citation Envoyé par Cendres Voir le message
    Il se pourrait qu'il s'agisse d'un plasmoïde (rédisu de gaz ionisé à très haute température suite à un coup de foudre) ou d'un coup de foudre subissant ce que l'on appelle une décroissance en chapelet.
    Bonjour Cendres,

    Merci de me corriger si je me trompe mais si c'est un plasmoïde, il serait froid si l'on admet qu'il n'y a pas un effet trompeur de perspective et que X descend. Un plasmoïde chaud monterait dans le ciel, pas l'inverse.

    Cdlt,
    Europa
     

  19. Cendres

    Date d'inscription
    septembre 2004
    Localisation
    Fresnes
    Âge
    42
    Messages
    17 918

    Re : Foudre en boule filmée à Nice

    Citation Envoyé par Europa73 Voir le message
    Bonjour Cendres,

    Merci de me corriger si je me trompe mais si c'est un plasmoïde, il serait froid si l'on admet qu'il n'y a pas un effet trompeur de perspective et que X descend. Un plasmoïde chaud monterait dans le ciel, pas l'inverse.

    Cdlt,
    Europa
    Certes, mais pas forcément. Il monterait sans doute vers la fin de sa trajectoire, mais il faut tenir compte de la façon dont le coup de foudre s'est abattu: angle, intensité, nature et topographie de la surface frappée, car cela déterminera la façon (orientation et vitesse, durée de vie...) dont le plasmoïde sera (ou pas) éjecté. Rajouter à cela la vitesse et l'orientation du vent dans les basses couches sous l'orage (avec les habituelles rafales et courants descendants), qui déplace ce résidu de gaz (excellente photo d'Alex Hermant par exemple).
     

  20. Jean-Guy

    Date d'inscription
    janvier 2007
    Localisation
    Laval, province de Québec, Canada
    Messages
    402

    Re : Foudre en boule filmée à Nice

    Bonjour à tous et toutes
    Bonjour Cendres

    Merci de m'avoir défini "décroissance en chapelet". L'expression fait image d'ailleurs.

    J'ai souvent vu ce phénomène surtout lors d'éclairs longs et pas très puissants (haut voltage mais relativement faible courant). Et non, les boules que j'ai vues n'y ressemblent pas du tout.

    Dans la décroissance en chapelet, du moins toutes celles que j'ai vues, les "grains" restants sont à peu près immobiles, peu brillants et souvent colorés (rose ou magenta), et demeurent dans le tracé de l'éclair ou très près.

    Par contraste, les boules que j'ai vues se déplaçaient rapidement (nettement supersonique), étaient beaucoup plus brillantes que les grains d'un "chapelet" et, étant nées au bout de l'éclair, se sont rapidement éloignées dans deux directions légèrement différentes l'une de l'autre mais en "prolongement" du tracé de l'éclair. L'éclair qui leur a donné naissance s'est éteint nettement, sans "chapelet", alors que les deux boules ont survécu au moins entre 1.2 et 1.5 seconde à "l'éteignement" (ça se dit?) de l'éclair.

    La pièce jointe illustre ceci.

    La Planche 1 illustre la forme de la plupart des "chapelets" que j'ai vus. Ils continuent un certain temps le tracé de l'éclair et sont immobiles ou presque.

    La Planche 2 illustre les "boules" dont je parle ci-haut dans ce sujet : elles ne laissent pas de tracé, sont blanches, nettement plus larges que des "grains de chapelet" (à moins que ce soit dû à leur brillance, mais elles n'étaient pas éblouissantes), l'éclair était de nuage à nuage (et non nuage-sol) ... bin enfin, je crois m'être fait comprendre.

    A+
    Images attachées
     

  21. Jean-Guy

    Date d'inscription
    janvier 2007
    Localisation
    Laval, province de Québec, Canada
    Messages
    402

    Re : Foudre en boule filmée à Nice

    Rebonjour.

    Juste une note pour préciser que les pointillés noirs que j'ai mis entre la fin de l'éclair et les boules ne sont pas un chapelet : ils sont là uniquement pour indiquer les directions prises par les boules. Il n'y avait pas de "chapelet".

    A+
     

  22. Cendres

    Date d'inscription
    septembre 2004
    Localisation
    Fresnes
    Âge
    42
    Messages
    17 918

    Re : Foudre en boule filmée à Nice

    Etant donné le schéma, il peut s'agir de plasmoïdes (je peux essayer d'envoyer une photo pour exemple, par MP, n'ayant pas forcément les droits dessus, car tirée d'un livre).

    De ce que je lis et vois par des "chasseurs d'orages" et/ou météorologues, la foudre en boule, n'est pas niée, elle semble être acceptée comme possible, malgré un certain scepticisme. Scepticisme dans son sens premier: j'attends de voir, et non: j'y crois pas.

    Il manque en effet des preuves tangibles et exploitables. Au delà de canulars réguliers ou de méprises en toute bonne foi (phénomènes proches de décroissances en chapelet, boules lumineuse dues à des courts-circuits sur des lignes haute tension ou autres câbles métalliques), la foudre en boule "suivant les témoignages fournis" souffrent justement du fait que ça ne soient "que" des témoignages (ou photos ou films), quels que soient la sincérité et les qualifications des observateurs. Du coup on sait pas trop ce que pourrait être cette "foudre en boule". Certains phénomènes de décroissance en chapelet (plus longs que d'habitude) ou de plasmoïdes lumineux, presque sphériques et poussés par le vent ou la puissance de l'éclair y ressemblent bigrement.
     

  23. Jean-Guy

    Date d'inscription
    janvier 2007
    Localisation
    Laval, province de Québec, Canada
    Messages
    402

    Re : Foudre en boule filmée à Nice

    Bonjour à tous et toutes
    Bonjour Cendres.

    Bien oui, tu peux, si tu le désires, m'envoyer des photos par MP. Ainsi, ça demeure d'usage privé, ce qui ne va à l'encontre d'aucune loi que je connaisse. Ce n'est pas comme les publier sur un forum, surtout aussi fréquenté que FS.

    Pour le reste, qu'on m'en pardonne, le commentaire qui suit est hors-sujet de "Foudre en boule filée à Nice" ...d'ailleurs les boules dont je parle dans mes posts précédents n'ont pas été filmées et n'étaient pas à Nice... Cependant, s'il est lu et interprété dans le sens d'une critique positive, il peut s'avérer sain que certains (je dirais même plusieurs) le lisent.

    Mon commentaire concerne le sceptiscisme "scientifique"(?). Ce septisicme est souvent justifié, mais parfois encroûté. À titre d'exemple, si je demande "Qui a découvert l'Amérique?" Bien non : ce n'est pas Christophe Colomb! À preuve, il y avait déjà des habitants (appelés "Indiens" par erreur, et aujourd'hui "Amérindiens" par la persistance de cette erreur). De même ce ne sont pas Cooke, Bougainville ou Magellan qui ont découvert la Polynésie : ce sont les Maori et surtout les Ma'ohi. Et il y avait déjà un commerce chinois d'établi avec la Polynésie quand les Européens y sont arrivés. On pourrait en dire autant de plusieurs facultés et phénomènes qui sont appelés "paranormaux" malgré des millions de témoignages certainement pas tous de mauvaise foi (mais qui vont à l'encontre des intérêts financiers de la médecine, comme l'accuponcture) ou d'expériences de mort imminente (incluant les "sorties hors du corps"). Une certaine dose de mauvaise foi est évidente ici quand on considère que c'est au nom de la rigueur scientifique qu'on nie ces phénomènes ou qu'on les tient tabou, tout en ayant décerné 25 doctorats honorifiques à la docteure Elizabeth Kübler-Ross...

    Cette partie "encroûtée" du sceptiscisme explique, je crois, l'attitude dont tu parles (et l'ignorance qui en découle) envers les éclairs en boule. J'ai vu ce phénomène plus d'une fois parce que, durant une période de deux ans, pendant que j'étudiais l'électricité et l'électronique, je courrais après les orages pour les étudier. Je me suis suis ainsi retrouvé au moins trois fois à moins de 5 mètres de ce phénomène. (Une fois, j'ai pu m'en approcher à quelques centimètres.) C'est d'ailleurs pendant cette période que j'ai vu le phénomène que je décris dans mes posts précédents. On prétend que ces témoignages sont irrecevables parce que pas assez connus ou détaillés pour être reproductibles en laboratoire. On peut en dire autant de la comète Shoemaker-Levy qui n'a été vue qu'une fois et qu'on ne reverra jamais. Et on n'a d'elle que des photos...

    Je crois sincèrement qu'il y a là un phénomène réel (je pourrais difficilement faire autrement d'ailleurs!) qui vaut la peine qu'on le sorte des tabous et qu'on l'étudie.
     

  24. Cendres

    Date d'inscription
    septembre 2004
    Localisation
    Fresnes
    Âge
    42
    Messages
    17 918

    Re : Foudre en boule filmée à Nice

    Bonjour,

    Il y a déjà eu plusieurs sujets concernant le scepticisme scientifique et son supposé dogmatisme ou sa mauvaise foi (à voir avec la fonction recherche).

    Pour la foudre en boule, je n'ai pas eu l'impression qu'elle était farouchement niée...
    Mais il y aura toujours ce problème que l'on rencontre en sciences: que faire des témoignages, photos, même bouts de films?

    Et là on sort du sujet de la foudre en boule...
     

  25. Jean-Guy

    Date d'inscription
    janvier 2007
    Localisation
    Laval, province de Québec, Canada
    Messages
    402

    Re : Foudre en boule filmée à Nice

    Bonjour à tous et toutes
    Bonjour Cendres

    Tu as raison : ce propos sort du sujet de la foudre en boule, mais je le crois pertinent sur n'importe quel topic qui a été ridiculisé parce qu'il n'avait pas été observé par des scientifique reconnus, même s'il y ait des millions de témoins. Et oui, malheureusement, ce fut le cas pour l'éclair en boule, au moins ici en Amérique. Puis, le projet Bluebook (qui parle de soucoupes volantes) dévoila que, depuis des décennies, l'armée essayait d'étudier ce phénomène à partir des données de Tesla...

    Tu demandes
    que faire des témoignages, photos, même bouts de films?
    Commencer par ne pas ridiculiser les témoins, peut-être? Bien sûr, il y a eu et il y aura des canulars. Mais je crois volontiers que, quand on ne donne pas une publicité à un phénomène (par exemple en le rendant "tabou", ce qui provoque une réaction qui provoque une surenchère qui provoque... bref ça peut durer des décennies), la forte majorité des témoignages sont authentiques. Aussi en enquêtant sur les témoignages, ce qui se fait souvent déjà. Aussi, en invitant les témoins à des expériences voulant reproduire le phénomène pour qu'ils puissent répondre à des questions comme "Est-ce semblable à ce que vous avez vu?" La moindre réponse, comme "Oui, mais ça sifflait. Et votre boule ne siffle pas", peut mettre les chercheurs sur une piste.

    Concernant ces boules, celles que j'ai pu observer de près étaient toutes sphériques et "poilues". Elles semblaient tourner "dans le sens du poil" (peut-être un simple effet de pointe). Diamètre d'environ 12 cm ou moins. Certaines émettaient une sorte de chuintement ("sssss" ou "chchchch"). Aucune n'est disparue en se rapetissant à en devenir invisible, mais en touchant quelque chose, comme la terre, un tuyau de gouttière, un fil de clôture... Pour ceretaines, si j'approchais, elle reculaient (ce qui est rassurant) et si je reculais, elles approchaient .

    Voilàvoilà. À suivre.
     

  26. Cendres

    Date d'inscription
    septembre 2004
    Localisation
    Fresnes
    Âge
    42
    Messages
    17 918

    Re : Foudre en boule filmée à Nice

    Si je demande "que faire des témoignages, photos, films," c'est justement parce qu'on leur en demande parfois trop.

    Il ne s'agit pas de "ridiculiser" ou pas des témoins...mais un témoignage n'est qu'un témoignage. N'importe qui peut dire "j'ai vu/entendu/senti ceci ou cela", même avec un luxe de détails (c'est valable pour la foudre, les animaux étranges, les phénomènes paranormaux, etc...)...mais qu'en faire? Ce ne sont ni des démonstrations ni des preuves...qui peut prouver, démontrer la véracité des dires, que telle ou telle photo (ou film) n'est pas truquée, mal cadrée, mal interprétée, que les observations ne sont pas déficientes ou des erreurs d'interprétation, etc...?
    Pour une équipe de recherche, cela fait maigre, quelle que puisse être la réputation ou l'honorabilité des observateurs, et l'ouverture d'esprit des chercheurs. Pour un phénomène aussi furtif et d'apparition imprévisible que cette foudre en boule, ça va être encore plus dur...

    Dans le domaine de la foudre, il y a des tas de cas étranges qui sont étudiés, admis, etc...si la foudre en boule a du mal à se faire un chemin, il doit bien y avoir des raisons, autres qu'un aveuglement des scientifiques, dont beaucoup de passionnés sont eux aussi sur le terrain, sans rapporter d'histoires de foudre en boule...or je ne crois pas que la foudre en boule refuse d'apparaître spécifiquement aux "scientifiques officiels" par idéologie électrique

    Paut-être devrais-tu poser la question sur des fora comme ceux d'infoclimat ou des "chasseurs d'orages", si ce n'est déjà fait...ils sont peut-être plus au courant en matière d'observations, d'expérimentations scientifiques sur les plasmoïdes ou phénomènes ressemblant à la foudre en boule (qui n'auraient pas reçu de publicité...).
    Alex Hermant, en plus de 23 ans de chasse à l'orage et de milliers prises de vues et de films vidéos pour étudier la foudre avec le CNRS, n'en a jamais vu, ni vu de clichés lui semblant troublants...
    A voir avec d'autres scientifiques sur le terrain...

    Au fait, as-tu reçu la photo par MP?
     

  27. Jean-Guy

    Date d'inscription
    janvier 2007
    Localisation
    Laval, province de Québec, Canada
    Messages
    402

    Re : Foudre en boule filmée à Nice

    Bonjour à tous et toutes
    Bonjour Cendres

    Oui j'ai reçu la photo. Je t'en remercie. Et j'y ai répondu. Cependant, comme je prépare souvent les posts et MPs sur Word avant de les poster, je me rappelais d'avoir rédigé la réponse mais j'avais oublié de la transférer... Pas très brillant hein?

    Merci de me le rappeler!

    Si je parlais de témoins ridiculisés, c'est que j'avais rapporté mes deux premières observations et c'est la réaction que j'ai reçue. Et, en ayant parlé sur deux autres forums, j'ai pu savoir que je ne suis pas le seul. M'enfin ...c'est du passé.

    Tu mentionnes qu'en 23 ans de chasse aux orages, Alex Hermant n'en n'a jamais vu... Ça m'étonne! Bon : la chance d'en voir étant totalement aléatoire (sauf par les jours de beau temps où elle est à peu près nulle), je comprends qu'il est possible que quelqu'un les cherchant pendant 100 ans puisse n'en voir aucune alors qu'un quidam passant près d'une ferme par temps d'orage peut en voir une sans même l'avoir cherchée... Perso, les "boules" que je mentionne avoir observées plus haut lors d'un éclair de nuage à nuage sont à moitié le fruit du hasard. Il y avait eu de très violents orages en soirée à Montréal et, ce jour-là, je ne pouvais pas courrir après étant au travail. C'est revenant chez moi un peu après minuit, à Verdun tout près de Montréal, alors qu'il restait quelques centres de ci de là, que j'ai vu ce phénomène. Je regardais le ciel, m'amusant à localiser les centres, m'attardant. Un "centre passif" situé juste au-dessus de moi avait attiré mon attention par ses éclairs bizarres et colorés. Et c'est là que j'ai vu ces deux "boules".

    Les trois autres fois sont toutes alors que je courrais après des orages et, étrangement, jamais au plus fort de l'orage mais vers la fin. J'ai eu l'impression que c'était dans le "talon" de l'orage (le contraire du "front" quoi, les derniers nuages à la fin du banc) que j'ai vu ces trois frappes. Car, ces trois autres fois, c'étaient des frappes de nuage à sol. Deux fois c'était en campagne, près d'une dépendance (une grange ou une étable) ; la troisième était à Montréal, près de l'échangeur Turcot, rue Saint-Jacques près du boulevard Décarie.

    Les deux fois en campagne, c'étaient des éclairs "ordinaires", assez longs et pas particulièrement puissants. C'est lors de ces deux fois que j'ai vu les boules "poilues" dont je parle plus haut.

    La troisième et dernière fois m'a laissé un souvenir ineffaçable. C'était quelques jours seulement après que j'aie vu les deux boules que je mentionne plus avant dans ce sujet. Nous avons eu un été "image et son" cette année-là... Je ne suis pas sûr, mais je crois que c'était vers 1963-64. Il y avait eu un orage d'une rare violence et je parcourais en motocyclette des rues du quartier Snowdon (à l'ouest de Montréal, au nord de Hampstead près de Côte-Saint-Luc) où se dégageait une impression de sinistre : vitres brisées, arbres abattus, pannes locales d'électricité... Le centre s'était déplacé vers le Saint-Laurent et je pris donc une rue me menant dans cette direction. Sur cette rue, les lampadaires étaient allumés (il était environ 22:00 heures). C'est alors que j'ai vu droit devant moi un éclair s'allumer, durer environ 1.5 seconde, puis devenir aveuglant puis s'éteindre. Naturellement, j'ai commencé à compter les secondes jusqu'au tonnerre pour connaître la distance! Environ 8 secondes. Donc un peu plus de 2.5 kilomètres.

    De cette distance, l'éclat était tel que je fus complètement aveuglé! Je ne voyais même plus les lampadaires pendant au moins 3 ou 4 secondes. Je maintins évidemment la ligne la plus droite possible en coupant les gaz! Une chance que la rue était droite... Lorsque j'ai re-vu les lampadaires, je pouvais m'y fier puis la vision m'est revenue graduellement. Elle ne m'était pas encore complètement revenue lorsque j'ai entendu le BOOM très net, comme une explosion. Là je fus assourdi et je n'ai pas entendu le roulement qui a probablement suivi. L'onde de choc m'a frappé comme un coup de poing au ventre. Je n'avais jamais vu un éclair d'une telle puissance et je n'en n'ai jamais revu depuis. Lorsque mes yeux me furent revenus, j'accélérai dans cette direction. Pendant que je m'y rendais, je vis à trois reprises le ciel s'illuminer d'une couleur ambre devant moi puis j'ai entendu des bruits d'explosions. Là, je ne comprenais vraiment plus!

    Arrivé rue Sherbrooke, donc probablement très près de l'endroit où l'éclair avait frappé, j'arrêtai à un garage au coin Décarie et demandai "Avez-vous eu un fort coup de tonnerre il y a environ trois minutes?" Le garagiste me répondit "Mets-en!!! (Expression québécoise à peu près synomyme de "Tu peux le dire et le redire!") J'ai jamais entendu un coup pareil! Regarde en face". Je regardai de l'autre côté de la rue et je remarquai que TOUTES les fenêtres étaient brisées. Vu que celles du garage ne l'étaient pas, j'en conclus que la frappe avait eu lieu très proche, mais derrière le garage. Je me rendis donc rue Saint-Jacques (à environ 50 mètres de là) d'où je pourrais voir probablement le lieu de la frappe puisque, de là, le terrain a une forte déclivité vers Côte-Saint-Paul et Verdun. Et ce que j'ai vu, je ne l'oublierai pas!

    D'un côté de la rue Saint-Jacques il y a des immeubles d'habitation et de l'autre il y a cette déclivité. De ce côté, il y a des fils électriques tenus par des poteaux. Sur deux de ces fils, deux boules (une par fil) d'un diamètre que j'estime à environ 30 cm, d'un blanc pur mais pas aveuglantes, avancaient côte à côte à la même vitesse (que j'estime à environ 3 à 5 KM/h), chacune sur son fil. Et, devant, à environ 300 ou 400 mètres, un camion de Hydro-Québec où des hommes s'affairaient au bout d'une giraffe à attacher de grosses pinces à ces deux fils, pinces qui, via de gros câbles, menaient au camion puis à des piquets plantés dans le sol. (J'avoue que je les ai trouvés drôlement cool!) Les boules, avançant, arrivèrent à un transformateur qui éclata avec une lueur jaunâtre. C'étaient ça les les lueurs ambres et les "explosions" que j'avais remarquées en venant. Elles continuèrent leur chemin, arrivèrent aux "pinces" (les hommes de l'Hydro s'étaient retirés entretemps), suivirent les câbles et les piquets et disparurent en touchant le sol avec un bruit qui rappellerait un gros pétard de feu d'artifice. Les hommes de l'Hydro remirent leurs piquets et leurs pinces dans le camion puis repartirent. Je restai là, ébahi... Tout était calme maintenant. L'orage, devenu un orage d'été tout ce qu'il y a de plus normal, était maintenant au-dessus du Saint-Laurent que je pouvais voir aisément vu la déclivité. Seules preuves du drame : les fenêtres brisées, quatre transformateurs qui achevaient de consumer leur huile et deux traces de gazon brûlé là où avaient été les piquets.
     

  28. Cendres

    Date d'inscription
    septembre 2004
    Localisation
    Fresnes
    Âge
    42
    Messages
    17 918

    Re : Foudre en boule filmée à Nice

    Et comme je l'ai dis, cela pose bien tout le problème de la foudre en boule et des témoignages en sciences...difficile de démarrer une étude scientifique à partir de témoignages...
    Sur le site des chasseurs d'orages, je n'ai rien obtenu de probant en utilisant la fonction "recherche " avec les termes foudre en boule ou foudre boule. Je n'ai pas essayé sur Infoclimat. Mais cela suggère que M. Hermant est loin d'être le scientifique de terrain expérimenté qui n'en a jamais vu, même en X années de "chasse"...d'où ma suggestion que tu ailles poser cette question sur ces deux sites.

    Quand je vois la multiplicité de phénomènes électriques orageux bizarres et/ou rarissimes qui sont photographiés, observés, filmés, et acceptés, comme par exemple les dômes bleus lumineux, les farfadets ou les jets bleus, si la foudre en boule a tant de mal à s'imposer, cela tient je pense à d'autres facteurs que "l'aveuglement de scientifiques bornés".

    Il faudrait ensuite être sûr que les témoins de "foudre en boule" parlent bien du même phénomène, et que celui-ci soit réellement différent des plasmoïdes, courts-circuits sur les lignes électriques, etc...
    On connaît des témoignages de foudre en boule qui n'étaient en fait que des sphères de claquage d'isolants sur des lignes haute tension. Comme le dit A. Hermant: "l'esprit se plaît à compléter ce que l'oeil ne voit pas".

    Par ailleurs, s'il s'agit d'un phénomène réel mais aussi capricieux, pour démarrer une étude, ça va être dur...

    Essayez de poster vos photos sur les deux sites que j'ai mentionnés, cela pourrait donner quelque chose.
     

  29. Jean-Guy

    Date d'inscription
    janvier 2007
    Localisation
    Laval, province de Québec, Canada
    Messages
    402

    Re : Foudre en boule filmée à Nice

    Bonjour à tous et toutes
    Rebonjour Cendres

    Pardonne, mais je ne comprends pas ce que tu veux dire par
    Mais cela suggère que M. Hermant est loin d'être le scientifique de terrain expérimenté qui n'en a jamais vu, même en X années de "chasse"...
    Je ne suggère aucunement qu'Alex Hermant n'est pas un scientifique de terrain expérimenté. Je ne le connais pas, mais je présume que tu n'en aurais pas parlé à la légère ni inventé la chose. Au contraire, j'ai mentionné que je suis étonné qu'en 23 ans de "chasse", il n'en n'ait jamais vu! Car si la coïncidence d'être là et de regarder dans la bonne direction au bon moment est aléatoire, en 23 ans les probabilités jouent en sa faveur, non?

    et que celui-ci soit réellement différent des plasmoïdes
    Pourquoi? Je crois, au contraire, qu'un éclair a largement la puissance requise pour former un plasmoïde. Même un four à micro-ondes le peut, comme mentionné sur ce site. La tension, le courant et la température d'un éclair sont largement suffisants pour évaporer un peu de métal (par exemple si la foudre frappe un tuyau) ou de carbone (si elle frappe un arbre ou le sol) et pour en arracher une vapeur qui sera fortement ionisée et portée à haute température. Je ne serais pas surpris que la "foudre en boule" SOIT, justement, un plasmoïde. Sauf dans le cas de frappe de nuage à nuage que je mentionne plus tôt dans ce topic. Et encore, je n'en suis pas sûr.
    On connaît des témoignages de foudre en boule qui n'étaient en fait que des sphères de claquage d'isolants sur des lignes haute tension.
    C'est évident! Mais c'est loin d'expliquer tous les cas. Ça ne pourrait pas s'appliquer, par exemple, aux deux boules que j'ai vues dans un centre passif, ni à celles que je décris dans mon post ci-dessus. Le fait évident que tu mentionnes, et avec lequel je suis 100% d'accord, ne doit pas servir non plus de prétexte à écarter les autres cas.

    Citation Envoyé par A. Hermant
    "l'esprit se plaît à compléter ce que l'oeil ne voit pas
    Tout à fait! Mais c'est vrai dans les deux sens, ca. Autant le néophyte verra un "éclair en boule" dans un plasmoïde formé par une ligne à haute tension (s'il y a orage, s'entend), autant un "scientifique réfractaire" verra un plasmoïde d'origine technologique dans un éclair en boule. Et je n'infère pas ici que Mr. Hermant est un "scientifique réfractaire".

    Là où je te rejoins à 100% est
    s'il s'agit d'un phénomène réel mais aussi capricieux, pour démarrer une étude, ça va être dur...
    Je crois qu'il y a là une occasion d'innover sur le plan méthodologique. Je t'avoue que ça me désole de voir, quand je tape "plasmoïde" ou "foudre en boule" sur Éthicle ou Google, que la plupart des sites qui en parlent parlent soit d'expériences de cuisine (comment fabriquer un plasmoïde dans un four à micro-ondes), ou parlent aussi de UFOs (ou OVNIs), ou parlent avec sérieux des plasmoïdes ...dans la couronne solaire! Il est plus facile de trouver des articles ou discussions sérieux en tapant "plasmoid" (anglophone).

    Oui ce phénomène est difficile à observer (et encore plus à photographier), son observation est aléatoire, et il y a tout plein d'autres difficultés. Cependant, des laboratoires, comme l'IREQ (Institut de Recherches sur l'Électricité du Québec, un laboratoire d'Hydro-Québec) et d'autres, étudient déjà le phénomène. Une étude comparative entre les témoignages (incluant photos, videos etc.) et les résultats de laboratoire, une fois les cannulars écartés, peut suggérer des avenues de recherche. Également des notions de magnetohydrodynamique pourraient être mises à contribution car on en a ici une application extrême. La comparaison de spectres d'éclairs (relativement faciles à obtenir) avec ceux des plasmoïdes de laboratoires peut aussi être instructive.

    Je sais que ce que je mentionne ici est très peu et nous ferait faire des pas de tortue. Mais, comme le dit un proverbe chinois, "Le plus long voyage commence par un pas".

    Un sincère merci de ton point de vue et de tes commentaires, Cendres. Ils sont vraiment appréciés.

    A+
     

  30. Cendres

    Date d'inscription
    septembre 2004
    Localisation
    Fresnes
    Âge
    42
    Messages
    17 918

    Re : Foudre en boule filmée à Nice

    On s'est mal compris au début:

    Citation Envoyé par Jean-Guy Voir le message
    Pardonne, mais je ne comprends pas ce que tu veux dire parJe ne suggère aucunement qu'Alex Hermant n'est pas un scientifique de terrain expérimenté. Je ne le connais pas, mais je présume que tu n'en aurais pas parlé à la légère ni inventé la chose. Au contraire, j'ai mentionné que je suis étonné qu'en 23 ans de "chasse", il n'en n'ait jamais vu! Car si la coïncidence d'être là et de regarder dans la bonne direction au bon moment est aléatoire, en 23 ans les probabilités jouent en sa faveur, non?
    Il manque en fait un mot dans ma phrase, qui devait être: "Mais cela suggère que M. Hermant est loin d'être le SEUL scientifique de terrain expérimenté qui n'en a jamais vu, même en X années de "chasse"...

    Nulle part je suggère que tu aies remis en cause son statut, je dis simplement qu'apparemment ils sont nombreux à n'avoir rien vu, y compris parmi les scientifiques expérimentés. Il semble que pour eux, les statistiques n'aient pas joué en leur faveur.
    A. Hermant, dans son livre qui n'est qu'un petit résumé de ses activités auprès du CNRS, dit pour la foudre en boule (d'où est extraite la photo que je t'ai envoyée sur les deux pages qu'il y consacre: "Il semble que, à ce jour, aucun cliché de ce phénomène n'ait été réalisé, toutes les images connues n'étant que des erreurs d'interprétation ou des mises en scène. Nous ne nous étendrons pas sur le sujet et nous nous contenterons de montrer quelques images illustrant des phénomènes régulièrement confondus avec la foudre en boule".

    A moins qu'il ne soit malhonnête, désespérément borné, incompétent, ou les trois à la fois, je suppose qu'avec tous les contacts internationaux dont il dispose, il aurait été averti de la présence de documents particulièrement convaaincants relatifs à ce phénomène. Son attitude relève plus de l'attente dubitative que de la négation, faute de quoi il aurait aussi rejeté d'autres phénomènes électriques tout aussi "étranges" que j'ai déjà mentionné.

    Citation Envoyé par Jean-Guy Voir le message
    Pourquoi? Je crois, au contraire, qu'un éclair a largement la puissance requise pour former un plasmoïde. Même un four à micro-ondes le peut, comme mentionné sur ce site. La tension, le courant et la température d'un éclair sont largement suffisants pour évaporer un peu de métal (par exemple si la foudre frappe un tuyau) ou de carbone (si elle frappe un arbre ou le sol) et pour en arracher une vapeur qui sera fortement ionisée et portée à haute température. Je ne serais pas surpris que la "foudre en boule" SOIT, justement, un plasmoïde. Sauf dans le cas de frappe de nuage à nuage que je mentionne plus tôt dans ce topic. Et encore, je n'en suis pas sûr.
    C'est évident! Mais c'est loin d'expliquer tous les cas. Ça ne pourrait pas s'appliquer, par exemple, aux deux boules que j'ai vues dans un centre passif, ni à celles que je décris dans mon post ci-dessus. Le fait évident que tu mentionnes, et avec lequel je suis 100% d'accord, ne doit pas servir non plus de prétexte à écarter les autres cas.
    Hmmm...là aussi, je ne vois pas où j'aie nié le fait qu'un éclair puisse donner naissance à un plasmoïde...sinon, je n'aurais jamais envoyé cette photo, vu qu'on y parle d'éclair...

    Je dis simplement que l'on dispose de X témoignages parlant de "foudre en boule". Parmis ceux-ci, comment déceler ceux qui parlent de plasmoïde produit par un coup de foudre, ceux qui ont mal interprété un court-circuit, et ceux qui auraient vraiment vu la "vraie" foudre en boule, à supposer que tout le monde s'accorde sur une définition? C'est là où le terrain me paraît flou, au départ...

    Citation Envoyé par Jean-Guy Voir le message
    Tout à fait! Mais c'est vrai dans les deux sens, ca. Autant le néophyte verra un "éclair en boule" dans un plasmoïde formé par une ligne à haute tension (s'il y a orage, s'entend), autant un "scientifique réfractaire" verra un plasmoïde d'origine technologique dans un éclair en boule.
    Dans ce cas, ce sont deux appellations pour un même phénomène...
    D'où une difficulté supplémentaire pour démêler ce qui serait la "vraie" foudre en boule.
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. La foudre en boule
    Par Europa73 dans le forum Astronomie et Astrophysique
    Réponses: 20
    Dernier message: 12/05/2008, 02h11
  2. fonction transformant une boule en une boule
    Par Deeprod dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 9
    Dernier message: 14/12/2007, 18h05
  3. Lycée Massena, Nice
    Par [-Quentin-] dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 18
    Dernier message: 14/11/2007, 14h56
  4. prépa orthophoniste nice marseille
    Par Eva88 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 2
    Dernier message: 03/10/2005, 02h52
  5. Lycée massena de Nice
    Par datcho dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 12
    Dernier message: 22/10/2004, 21h10