Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 11 sur 11

Basophilie Eosinophilie

  1. no_bogey

    Date d'inscription
    septembre 2004
    Messages
    41

    Basophilie Eosinophilie

    Bonjour a tous ,
    j'aimerais savoir d'ou viennent ces termes , les origines...de facon a pouvoir m'en rappeler plus facilement .D'apres ce que j'ai compris une cellule possede un cytoplasme basophile si elle est active. J'aimerais aussi savoir ce que signifie le terme azurophilie et quand l'emploi on
    Merci

    -----

     


    • Publicité



  2. ggpessoa

    Date d'inscription
    novembre 2004
    Messages
    250

    Re : Basophilie Eosinophilie

    C'est la capacité des granulations à retenir les colorants lors de la coloration au MGG. Les granulations des éosinophiles ont une affinité pour l'éosine un colorant acide et sont donc acidophiles [parce que leur nature chimique est basique]; les granulations des basophiles ont une affinité pour le bleu de méthylène, un colorant basique [parceque leur nature chimique est acide].

    NB : L'éosine est un colorant rouge.
    Je parle uniquement des granulations des polynucléaires mais les termes éosinophiles et basophiles sont généralisable aux cytoplasmes (basique donc acidophile), noyaux (ADN/ARN = acide donc basophile), etc...
    Dernière modification par ggpessoa ; 01/12/2004 à 14h15.
     

  3. no_bogey

    Date d'inscription
    septembre 2004
    Messages
    41

    Re : Basophilie Eosinophilie

    ok merci beaucoup
     

  4. no_bogey

    Date d'inscription
    septembre 2004
    Messages
    41

    Re : Basophilie Eosinophilie

    et que signifie azurophile??
     

  5. Meningo

    Date d'inscription
    mars 2004
    Localisation
    Nouvelle-Calédonie
    Âge
    38
    Messages
    297

    Re : Basophilie Eosinophilie

    L'azurophilie correspond à une affinité pour les azurs de méthylène contenus dans le Giemsa du MGG.
    La couleur obtenue est rouge assez intense.
     


    • Publicité



  6. resa75

    Date d'inscription
    février 2010
    Messages
    22

    Re : Basophilie Eosinophilie

    Bonjour

    Je rebondis sur la question.
    Ce que je n'ai pas compri moi c'est le rapport avec l'adn et avec le fait que la cellule soit active quand elle est acide (basophile)
    je ne comprends pas le lien

    merci d'avance

    sarah
     

  7. Katie20012

    Date d'inscription
    juillet 2008
    Âge
    33
    Messages
    1 242

    Re : Basophilie Eosinophilie

    Hello;
    Est-ce que vous pouvez reformuler votre question car je n'ai pas bien saisi le sens de votre question!
    Cordialement,
    Katie.
    "On se lasse de tout,excepté d'apprendre."-Virgile.
     

  8. kamor

    Date d'inscription
    mai 2009
    Localisation
    St Brieuc
    Âge
    37
    Messages
    2 251

    Re : Basophilie Eosinophilie

    Non il n'y a pas de rapport.
    En fait ce qu'a dit ggpessoa, c'est que le termes basophile ou éosinophile ne sont pas restreints qu'aux bactéries. Si on met du bleu de méthylène avec des acides nucléiques, on obtiendra la même réaction car ils sont acides. Donc on peut dire que l'ADN et l'ARN sont basophiles, c'est tout
     

  9. resa75

    Date d'inscription
    février 2010
    Messages
    22

    Re : Basophilie Eosinophilie

    ah parfait !! j'ai compris
    merci à tous pour vos réponses
     

  10. selmasam

    Date d'inscription
    février 2016
    Messages
    1

    Re : Basophilie Eosinophilie

    ben siiiii il y a une relation : l'arn est un acide nucleique qui est basophile , lors de l'activité cellulaire il sort du noyau pour etre traduit ce qui donne cet aspect de basophilie au cytoplasme qui indique que la cellule est active
     

  11. DarkSATAN

    Date d'inscription
    janvier 2013
    Messages
    24

    Re : Basophilie Eosinophilie

    Coucou, je vais tenter d'apporter une réponse exhaustive.
    En histologie, on a recours à des colorants qui mettent en évidence des structures sur base de leurs propriétés chimiques (affinité acides, bases, ou pour les rédox). Il faut donc un peu connaitre les principes de bases de réactivité en chimique ; si c'est le cas, alors ce qui suit sera facile à comprendre.

    #Organites, ultrastructures cellulaires et affinités :
    Avant de directement décrire les colorants, il convient de rappeler les différentes ultrastructures que l'on retrouve dans la cellule, et leur fonction. Sa composition est en rapport avec son affinité pour les différents colorants.
    1. ADN : l'acide désoxyribonucléique est densément chargé négativement en raison des nombreux groupements phosphates. Il est acide et il a donc affinité pour les BASES. Il est donc dit basophile. Cet ADN est condensé par des protéines basiques (les histones). Plus l'ADN est basophile, moins il est condensé ; au contraire, quand il est moins basophile, il est plus condensé. Cet premier aspect va donc déjà nous donner un indice de l'activité de synthèse de la cellule sur base de l'état de condensation de l'information génétique. Pour rappel, l'ADN se condense en plusieurs plans d'organisations pour former la chromatine. On va donc distinguer deux états fonctionnels différents à divers endroits : l'hétérochromatine est la partie condensée, où peu d'activitée de transcription a lieu, et l'euchromatine est la partie décondensée, où une activité de transcription y est relativement intense.
    2. Les ribosomes : les ribosomes ne sont pas des organites. Ce sont des complexes ribonucléoprotéiques (fait d'acides ribonucléiques et de protéines) constitués de deux sous-unités dont la synthèse se déroule dans le noyau dans un site appelé le nucléole. Ils effectuent la traduction des protéines dans le cytoplasme de la cellule et peuvent être soit libres (dans le cytoplasme) ou liés à la surface de RER. Ce sont les éléments principaux pour la traduction des ARNm matures en chaines polypeptidiques. Ils sont constitués d'ARNs (acides) et impactent donc une BASOPHILIE au cytoplasme. Une cellule active dans la synthèse des protéines aura donc un cytoplasme périnucléaire basophile.
    3. Le réticulum endoplasmique rugueux : Cet organite est dans la continuité du noyau, sa lumière endoréticulaire étant continue avec l'espace périnucléaire situé entre les deux membranes de l'enveloppe nucléaire. Il est d'aspect rugueux car de nombreux ribosomes sont posés à sa surface. Ces ribosomes synthétisent des protéines dans la lumière du RER : ce sont les protéines destinées à être exprimées dans le système endomembranaire (RER, REG, Golgi) ou à la surface de la membrane cellulaire ou encore pour leur sécrétion dans le milieu extracellulaire (enzymes extracellulaires, médiateurs auto/para-crines et endocrine, protéines fibrillaires, GPs, PGs...). Le RER étant entouré de ribosomes, il est basophile : plus il est développé, plus on verra une zone basophile développée dans le cytoplasme.

    4. REL : le ribosome endoplasmique lisse n'impacte pas de basophilie à la cellule puisqu'il ne possède pas de ribosomes liés. Il est généralement spécialisé dans le stockage du calcium, la biosynthèse des lipides (acides gras, cholestérol, ...) et possède plusieurs autres rôles divers. Son étendue est très variable selon les cellules, mais reste souvent minimale. On le retrouve particulièrement développé dans les cellules musculaires où son rôle de stockage du calcium est très important et en relation avec la contraction musculaire. Dans les myocytes striés squelettiques, le REL est développé et spécialisé en une ultrastructure très développée appelée réticulum sarcoplasmique.
    5. L'appareil de Golgi : cet organite reçoit des vésicules du RER contenant des protéines (soit dans la vésicules où dans la membrane). LEs protéines y subissent d'ultérieures modifications post traductionnelles avant d'être envoyées à leur destination finale. Il sera donc particulièrement développé dans les cellules qui synthétisent des protéines destinées à être exprimées à la surface de la cellule ou exprimées dans l'espace extracellulaire (médiateurs chimiques, composantes de la MEC pour les cellules des tissus conjonctifs)... L'appareil de GOlgi impacte généralement une zone pâle supranucléaire.
    6. Les mitochondries sont les véritables usines énergétiques de la cellule : c'est le site où se déroule la phosphorylation oxydative, qui possède une chaine de complexes hémoprotéiques canalisant les électrons, et dont l'énergie sert à former un gradient à proton. Ce gradient à proton sert à son tour à former de l'ATP via une ATPase de type F dans la membrane mitochondriale interne. C'est également dans la mitochondrie (dans la matrice) que se déroule le cycle de Krebs et une partie du cycle de l'urée. La mitochondrie impacte une acidophilie au cytoplasme.
    7. Les vésicules : les vésicules sont de petites structures intracellulaires délimitées par une membrane dont le contenu est très variable. Elles peuvent donc être acidophile ou basophiles. Certaines sont azurophiles (voir plus loin)...

    Le cytoplasme d'une cellule peut apparaitre basophile à certains endroits et éosinophile à d'autres, au sein du même cellule. Cela dépend de la répartition des différentes ultrastructures de la cellule et de leur développement.
    Il faut toutefois retenir que : RER, euchromatine et ribosomes libres = Basophilie, témoin d'une synthèse protéique. Mitochondrie = acidophilie, témoin d'une demande énergétique importante (cellules impliquées dans les transports actifs).

    #Les colorants à l'Hématoxyline et Eosine :
    Le colorant H&E est le colorant le plus couramment utilisé. L'hématoxyline est un colorant BASIQUE, tandis que l'éosine est ACIDOPHILE (les structures acidophiles sont couramment dites éosinophiles).
    Hématoxyline : ce colorant basique révèle les substances acides (ADN, nucléole, ribosomes, RER). La teinte est bleu-pourpre : plus cette teinte apparait, plus la structure mise en évidence est basophile.
    Eosine : ce colorant acide révèle les substances basiques et impacte une teinte orange-rosé. Elle met en évidence les structures basiques (mitochondries, collagènes, protéines cytoplasmiques, protéines à fortes charges positives), l'hémoglobine, ....

    Je rajouterai par la suite les d'autres colorants et leurs affinités par la suite.
     


    • Publicité







Sur le même thème :