Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 12 sur 12

L'expérimentation animale

  1. Garths

    Date d'inscription
    février 2013
    Messages
    7

    L'expérimentation animale

    Bonsoir

    Actuellement en deuxième année de BTS Anabiotec, je compte continuer vers un licences pro axés sur la biologie animale et végétale. Dans la majeur partie des licences l'expérimentation animale est présentes en TP.

    Mon problème c'est que ne connaissant pas les réels conditions de l'expérimentation animales, je ne sais pas si moralement je pourrais tenir faire ces licences. Le dilemme étant tous ce qui touche a la biologie animale ou végétale m'intéresse!

    Je vous écris donc pour avoir vos impressions de ce qui on vécu ça, qui on fait ou qui font de l’expérimentation animale.
    _ Comment ça se passe au niveau licence? dans les labo de recherche?
    _ Est ce dur moralement?
    _ Je discutais avec quelqu'un qui disait que les animaux ne souffre pas (ils ont des anti-douleurs, et quand ça ne suffit pas euthanasie). Comme la licence est pour formé les règle sont respecté a la lettre. Est-ce vrai?

    Ce sujet n'est pas une discussion pour dire si l’expérimentation animale est bien? ou mal?

    Merci d'avance pour vos réponses!
    Garths

    -----

     


    • Publicité



  2. nowell

    Date d'inscription
    juin 2005
    Localisation
    Strasbourg
    Messages
    1 198

    Re : L'expérimentation animale

    Bonjour
    En licence l'expé animale, c'est de la quiche. En général vous travaillez soit sur un animal vigile, simplement pour étudier son comportement. Au pire vous leur faites des trous dans le crâne pour insérer des électrodes d'enregistrement d'EEG, le tout sous anesthésie biensur et kétamine.
    La plupart du temps sinon, le prof vous bute la bête et vous devez travailler sur de l'activité nerveuse, disséquer les viscères et les annoter sur un schéma. Rien de moralement particulièrement dur à voir.
    Après si vous faites un stage en labo de recherche, ça peut éventuellement être moralement plus sensible pour vous.
    Les labos d'onco laiseent pousser des tumeurs sur les animaux, des sacrifices parfois un peu choquants (guillotine), des manips un peu cradosss... Mais tout est très encadré éthiquement au niveau départemental et européen.
    Ne vous inquiétez pas, le temps de Claude Bernard est révolu.

    Cordialement
    Nowell
    Si les faits ne correspondent pas à la théorie, changez les faits. (A. Einstein)
     

  3. Saswordz

    Date d'inscription
    janvier 2013
    Localisation
    Strasbourg
    Âge
    26
    Messages
    474

    Re : L'expérimentation animale

    Bonsoir,

    A peu près d'accord avec le commentaire du dessus, cependant je vais apporter quelques observations que j'ai pu faire en licence : l'éthique à la fac ils s'en battent un peu l'oeil, quand j'ai vu l'euthanasie des souris utilisées pour certains TP, on se rend compte que les chargés de TP sont pas formés pour ça. Après je veux pas généraliser toutes les facs et tous les responsables, loin de moi cette idée.

    Après pour ce qui est du travail en labo, c'est assez strict normalement, il te faut les habilitations à l'expérimentation animale (niveau 3, 2 ou 1) si tu veux ne serait-ce que toucher une souris vivante. Les euthanasies réglementaires sont répertoriés dans la loi française, on ne peut pas tuer les animaux n'importe comment (l'exemple de la guillotine me laisse perplexe mais je ne connais plus la loi sur le bout des doigts).
    Ce domaine est tellement décrié que la reglementation qui le concerne doit être selon moi appliquée le plus strictement possible, c'est pourquoi je trouve dommage que la fac ne donne pas de cours liés à cette reglementation, les étudiants n'ont aucune idée de tout ça.

    Pour le problème de savoir si c'est dur mentalement, c'est au cas par cas : ça fait jamais plaisir de tuer des animaux, les biologistes ne sont pas des monstres, par contre si ça peut aider à sauver des milliers voir des millions de vies, ça fait réfléchir. Moi je le vois comme ça en tout cas, mais ça n'engage que moi.
     

  4. nowell

    Date d'inscription
    juin 2005
    Localisation
    Strasbourg
    Messages
    1 198

    Re : L'expérimentation animale

    La guillotine est utilisée pour les petits animaux : rongeurs : souris, rats.
    A défaut on peut utiliser une grosse paire de ciseaux.

    Pour livrer une expérience personnelle. Mon travail me mène à sacrifier un paquet de souris par semaine (ça peut aller jusqu'à 40 souris par semaine). Le plus dur n'est de les tuer en tant que tel, car on se détache de l'animal en le considérant comme un outil, sinon on est trop impliqué. Mais le seul fait de retirer les bébés à la souris mère, et la voir s'affoler dans la cage à la recherche de ses bébés, ça ça me fait toujours un petit pncement au coeur et je déteste ça.

    Cordialement
    nowell
    Si les faits ne correspondent pas à la théorie, changez les faits. (A. Einstein)
     

  5. destiny2

    Date d'inscription
    février 2013
    Messages
    2

    Re : L'expérimentation animale

    Bonjour à tous! Il nous est arrivé aussi de travailler sur un cobaye et de mesurer l'influence de différents produits sur l'uréogenèse . Pour cela il n'a pas fallu tuer l'animal mais simplement l'anesthésier et ensuite l'ouvrir l'abdomen afin de pouvoir injecter directement les produits par les artères . Mais je pense que malgré l’anesthésie, l'animal avait encore ressenti de la douleur lors de la dissection et ça m'a rendu un peu triste.
     


    • Publicité



  6. Flyingbike

    Date d'inscription
    septembre 2009
    Localisation
    Viroflay
    Âge
    32
    Messages
    5 307

    Re : L'expérimentation animale

    Citation Envoyé par nowell Voir le message
    Pour livrer une expérience personnelle. Mon travail me mène à sacrifier un paquet de souris par semaine (ça peut aller jusqu'à 40 souris par semaine). Le plus dur n'est de les tuer en tant que tel, car on se détache de l'animal en le considérant comme un outil, sinon on est trop impliqué. Mais le seul fait de retirer les bébés à la souris mère, et la voir s'affoler dans la cage à la recherche de ses bébés, ça ça me fait toujours un petit pncement au coeur et je déteste ça.
    Ca me fait exactement le même effet...
     

  7. random_postdoc

    Date d'inscription
    septembre 2012
    Messages
    134

    Re : L'expérimentation animale

    Citation Envoyé par nowell Voir le message
    La guillotine est utilisée pour les petits animaux : rongeurs : souris, rats.
    A défaut on peut utiliser une grosse paire de ciseaux.

    Pour livrer une expérience personnelle. Mon travail me mène à sacrifier un paquet de souris par semaine (ça peut aller jusqu'à 40 souris par semaine). Le plus dur n'est de les tuer en tant que tel, car on se détache de l'animal en le considérant comme un outil, sinon on est trop impliqué. Mais le seul fait de retirer les bébés à la souris mère, et la voir s'affoler dans la cage à la recherche de ses bébés, ça ça me fait toujours un petit pncement au coeur et je déteste ça.

    Cordialement
    nowell
    Jamais eu à m'occuper des sevrages mais j'imagine bien le truc...Sinon, vu qu'on partage nos expériences, même en considérant avec le temps l'animal comme un "outil de travail" vivant, je garde malgré tout ce léger sentiment de malaise lors de grosses manips où 20+ souris doivent être sacrifiées, malgré "l'habitude".

    Pour en revenir au message d'origine: déjà c'est très bien que tu te poses la question. Il y a des personnes qui, même si elles acceptent moralement le fait que des animaux doivent être utilisés et sacrifiés dans des protocoles de recherche, seront incapables eux-mêmes de bosser avec des animaux. Franchement, je pense pas qu'il y ait moyen de savoir à priori si ce sera ton cas ou non. Mais apparement, ta licence est encore un peu "ouverte" vu que c'est biologie animale et végétale, je pense que la spécialisation aura lieu plus tard (si tu continues après la licence), donc tu auras toujours la possibilité de t'orienter dans un cursus "bio végétale" si l'expérimentation animale t'es insupportable.

    Et je rejoins les autres messages concernant le fait que l'expérimentation animale est très réglementée, notamment sur les points les plus sensibles comme la souffrance animale ou les méthodes d'euthanasie.
     

  8. Saswordz

    Date d'inscription
    janvier 2013
    Localisation
    Strasbourg
    Âge
    26
    Messages
    474

    Re : L'expérimentation animale

    Citation Envoyé par random_postdoc Voir le message
    Jamais eu à m'occuper des sevrages mais j'imagine bien le truc...Sinon, vu qu'on partage nos expériences, même en considérant avec le temps l'animal comme un "outil de travail" vivant, je garde malgré tout ce léger sentiment de malaise lors de grosses manips où 20+ souris doivent être sacrifiées, malgré "l'habitude".

    Pour en revenir au message d'origine: déjà c'est très bien que tu te poses la question. Il y a des personnes qui, même si elles acceptent moralement le fait que des animaux doivent être utilisés et sacrifiés dans des protocoles de recherche, seront incapables eux-mêmes de bosser avec des animaux. Franchement, je pense pas qu'il y ait moyen de savoir à priori si ce sera ton cas ou non. Mais apparement, ta licence est encore un peu "ouverte" vu que c'est biologie animale et végétale, je pense que la spécialisation aura lieu plus tard (si tu continues après la licence), donc tu auras toujours la possibilité de t'orienter dans un cursus "bio végétale" si l'expérimentation animale t'es insupportable.

    Et je rejoins les autres messages concernant le fait que l'expérimentation animale est très réglementée, notamment sur les points les plus sensibles comme la souffrance animale ou les méthodes d'euthanasie.
    Le problème avec la licence c'est que tu ne fais pas d'expérimentation animale. Par problème j'entend que tu ne peux pas savoir si c'est quelque chose que tu arriveras à faire ou non. Certes la biologie végétale reste un domaine génial, mais l'expérimentation animale permet de rassembler un tas de domaine (microbiologie, virologie, immunologie, physiologie ...). C'est un domaine à ne pas négliger.
     

  9. random_postdoc

    Date d'inscription
    septembre 2012
    Messages
    134

    Re : L'expérimentation animale

    Citation Envoyé par Saswordz Voir le message
    Le problème avec la licence c'est que tu ne fais pas d'expérimentation animale. Par problème j'entend que tu ne peux pas savoir si c'est quelque chose que tu arriveras à faire ou non. Certes la biologie végétale reste un domaine génial, mais l'expérimentation animale permet de rassembler un tas de domaine (microbiologie, virologie, immunologie, physiologie ...). C'est un domaine à ne pas négliger.
    Ah mais j'ai jamais dit ca Juste qu'a ce niveau là ton orientation n'est pas encore définitive donc que c'est pas trop la peine de se prendre la tête outre mesure. Puis en effet, si mes souvenirs sont bons, l'expérimentation animale en TP de licence c'est très limité. Par contre il me semble qu'il est assez facile durant une année de licence de caser un stage en labo s'il est pas prévu dans le cursus standard (même si c'est sur ton temps de vacances, ca vaut le coup) où là tu peux avoir une vision plus précise de l'experimentation animale et de la recherche en générale.
     

  10. Saswordz

    Date d'inscription
    janvier 2013
    Localisation
    Strasbourg
    Âge
    26
    Messages
    474

    Re : L'expérimentation animale

    Citation Envoyé par random_postdoc Voir le message
    Ah mais j'ai jamais dit ca Juste qu'a ce niveau là ton orientation n'est pas encore définitive donc que c'est pas trop la peine de se prendre la tête outre mesure. Puis en effet, si mes souvenirs sont bons, l'expérimentation animale en TP de licence c'est très limité. Par contre il me semble qu'il est assez facile durant une année de licence de caser un stage en labo s'il est pas prévu dans le cursus standard (même si c'est sur ton temps de vacances, ca vaut le coup) où là tu peux avoir une vision plus précise de l'experimentation animale et de la recherche en générale.
    Ah, les stages en labo, le bonheur !
    C'est vrai que les étudiants en Licence n'ont pas cet option pendant le cursus, et peut d'entre eux veulent en faire pendant l'été. Par contre je me demande si c'est aussi facile dans l'expé animale que dans la bio veg. Vu la législation je sais pas comment ça se passe, l'université sera t-elle d'accord de prendre en charge et sous sa responsabilité un étudiant sans aucune expérience à ce niveau.
     

  11. Garths

    Date d'inscription
    février 2013
    Messages
    7

    Re : L'expérimentation animale

    Bonjour

    Merci a tous pour vos réponses, c'est vrai que tout le temps que je n'aurai pas essayé je ne pourrai pas me faire une idée précise. Je pense qu'il y aura quand même des TP car il s'agit d'une licence pro pas général donc c'est sencé etre plus technique. Au pire si l'expérimentation animal m'est vraiment insuportable je pense qu'il y a toujours moyen de basculer sur les parcours végétal car cela fait partie de la même licence.

    Si vous avez d'autres experiences ou impressions je suis toujours preneur.
    Merci encore
    Garths
     

  12. noir_ecaille

    Date d'inscription
    novembre 2009
    Localisation
    Dijon (21)
    Messages
    9 758

    Re : L'expérimentation animale

    En même temps, s'interroger sur la souffrance animale c'est tout simplement humain.

    J'imagine difficilement une éthique sans ces interrogations et malaises personnels -- en caricaturant, quelqu'un dénué d'a priori de ce genre serait capable des pires atrocités (y compris sur l'humain) telles que perpétrées à la Seconde Guerre Mondiale, sans que les données récoltées en vaillent vraiment le coup.

    Il a de plus été démontré à maintes reprise que la souffrance ou de manière générale le stress influencent l'état de santé, ce qui peut donc biaiser des résultats expérimentaux. On a donc tout intérêt à minimiser ces facteurs, sauf dans le cas d'une étude de ces paramètres et encore avec un protocole bien cadré si on veut en tirer quelque chose.

    Après vient la sensibilité personnelle -- moi je suis hémophobe (pas du sang en tube ou d'une dissection de souris à moitié congelée, mais les plaies hémorragiques et le toucher...), et je ne l'ai pas su avant qu'une camarade ne se blesse sérieusement en classe avec une pipette bouchée d'un lot défectueux. Je n'avais alors simplement jamais eu d'attirance pour les films qui font peur avec ou sans scène sanglante, et jamais expérimenté la perte de connaissance ou un simple malaise phobique. Il a suffit quelques années plus tard à un animateur AFPS de bien insister et décrire la prise en charge des blessures à la tête pour faire de moi un cas concret de perte de connaissance. En conclusion de quoi, même si j'avais pu suivre un parcours en expérimentation animale, je n'y aurais guère brillé.

    Je me suis cependant laisser entendre qu'il existe des stages de désensibilisations diverses et variées. Une piste éventuelle ?
    Dernière modification par noir_ecaille ; 07/03/2013 à 18h39.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. [Divers] Réglementation sur l'expérimentation animale
    Par MaliciaR dans le forum Biologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 07/10/2010, 17h55
  2. Reach : projet européen sur l'expérimentation animale
    Par acropole dans le forum Actualités
    Réponses: 9
    Dernier message: 10/10/2009, 19h23
  3. [Immunologie] Question au sujet de l'expérimentation animale
    Par .:120:. dans le forum Biologie
    Réponses: 36
    Dernier message: 14/03/2008, 15h53
  4. L'expérimentation animale
    Par juju13 dans le forum Débats scientifiques
    Réponses: 20
    Dernier message: 09/04/2004, 22h34