Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

[évolution] progrès de la médicine = danger?

  1. mopsos

    Date d'inscription
    mars 2003
    Localisation
    reunion
    Messages
    37

    progrès de la médicine = danger?

    Bonjour,
    les progrès que font l'Homme dans la recherche en médecine, n'est-elle pas dangereuse pour l'évolution humaine. Je ne suis pas un fanatique contre la médecine je le précise tout de suite. Chaque espèce animal pratique une médecine, à base de plante ou autre, ça c'est tout à fait normal. MAis l'Homme n'est-il pas aller trop loin, à force de progresser dans la recherche médical, ne risqu'on pas de ne plus développer par nous même des défenses? Ceci rejoint un peu le topic sur "l'évolution de l'H." (un peu plus bas). A force de tant recherche on risquerait d'arriver à des surpopulation (ce qui est déjà un peu le cas), mais à des modifications génétiques trop brutales ou non présentent? les progrès qu'on fait ne vont-ils pas à l'encontre même de l'évolution? L'évolution est quelque chose de lent et qui permet de laisser aux plus adapter (entre autre) de rester et au moins soit de mieux s'adapter soit de mourrir? A force de vouloir controler tout ça, l'ordre établit va se dégénérer, comme c'est le cas lorsqu'on implante de nouvelles espèces dans certains milieux et que cela entraîne des modifications quasi irrversibles. C'est ce qui pourrait arriver à l'Homme, se modifier de manière irreversible.
    Bien entendu la médecine "évoulée" n'existe pas depuis assez longtps pour en avoir des preuves, mais quand même. Aujourd'hui ne tombe t'on pas plus facilement malade qu'avant? n'étons pas moins résistant (sans aide médicale)?

    -----

    Dernière modification par piwi ; 02/03/2008 à 18h59.
     


    • Publicité



  2. kinette

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    Centrale!
    Messages
    16 270
    Bonjour,
    C'est une grave question que tu pose, et que certains ont posé dans des buts peu avouables...
    Personnellement je dirais que pour l'instant il n'y a pas lieu de s'inquiéter.

    MAis l'Homme n'est-il pas aller trop loin, à force de progresser dans la recherche médical, ne risqu'on pas de ne plus développer par nous même des défenses?
    Bon pour l'instant finalement seule une très faible partie de l'humanité a accès à des soins médicaux...
    Et la mdecine est encore très loin de tout régler.
    On meurt toujours même de la grippe, de pneumonies, la tuberculose revient...
    Et le système immunitaire a aussi à lutter contre les cancers, donc ne peut pas baisser les bras comme ça (en permanence des cellules cancéreuses sont éliminées par le système immunitaire. C'est lorsque ces cellules lui échappent que le cancer se développe).

    Ceci rejoint un peu le topic sur "l'évolution de l'H." (un peu plus bas). A force de tant recherche on risquerait d'arriver à des surpopulation (ce qui est déjà un peu le cas),
    Pour la surpopulation elle n'a finalement pas grand chose à voir avec la médecine mais bien plus avec l'alimentation (cf les pays surpeuplés).

    mais à des modifications génétiques trop brutales ou non présentent? les progrès qu'on fait ne vont-ils pas à l'encontre même de l'évolution?
    L'évolution biologique n'a pas de "sens" prédéterminé. C'est à dire qu'on ne peut pas dire que cuelque chose va ou non à l'encontre de l'évolution.

    L'évolution est quelque chose de lent et qui permet de laisser aux plus adapter (entre autre) de rester et au moins soit de mieux s'adapter soit de mourrir?
    La notion d'adaptation est une notion très relative.
    On parle d'adaptation par rapport à un milieu: ainsi l'ours blanc est adapté au milieux polaires mais pas au Sahara.
    Donc si l'homme évolue en fonction des conditions qu'il crée lui-même (ex. les soins médicaux) il restera "adapté" puiqu'il sera adapté à son environnement.

    A force de vouloir controler tout ça, l'ordre établit va se dégénérer, comme c'est le cas lorsqu'on implante de nouvelles espèces dans certains milieux et que cela entraîne des modifications quasi irrversibles.
    Le mot dégénerescence a une connotation négative. Or l'évolution ne s'embarasse pas trop avec de telles choses. Un animal qui perd ses yeux car il vit dans le noir n'est pas "dégénéré" il est simplement adapté à un milieu où il n'a pas besoin d'yeux.
    Et en évolution les modifications sont rarement irréversibles... et si elles le sont en quoi ceci serait-il dramatique?

    C'est ce qui pourrait arriver à l'Homme, se modifier de manière irreversible.
    Bien entendu la médecine "évoulée" n'existe pas depuis assez longtps pour en avoir des preuves, mais quand même. Aujourd'hui ne tombe t'on pas plus facilement malade qu'avant? n'étons pas moins résistant (sans aide médicale)?
    Les grand progrès de la médecine (antibiotiques, vaccins, etc...) sont récents, et il me semble très improbable qu'en un siècle ou deux l'évolution ait agit au poins qu'on observe maintenant des individus moins résistants qu'avant.
    Sinon à noter que pour qu'un vaccin soit efficace il faut que le système immunitaire de la personne soit parfaitement fonctionnel... donc le vaccin ne contresélectione pas les individus à faible système immunitaire...

    Ma conclusion: il y a pour l'instant bien d'autres choses qui m'inquiètent pour l'avenir de notre espèce :?

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.
     

  3. mopsos

    Date d'inscription
    mars 2003
    Localisation
    reunion
    Messages
    37
    Merci pour cette réponse. Dans l'état actuel des choses, les progrès faits en médecine sont peut important pour parler de changement donc. Mais il serait peut-être intéressant de se demander si cela ne risquerai pas d'arriver? Pour moi l'Homme est entrain de se détacher de la sélection naturel, du "système de la nature" et il est entrain grâce à son esprit à créer ce qu'il souhaite, et il fait un monde qui lui propre dans lequel il est adapté.
     

  4. kinette

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    Centrale!
    Messages
    16 270
    Bonjour,
    Pour l'évolution des hommes ont peut faire l'analogie avec les fourmis.
    Les fourmis modifient fortement leur environnement. Elles vivent dans des fourmilières qui sont constament nettoyées pour éviter les parasites et les maladies, elles utilisent même des résines d'arbres comme "désinfectants"... à l'heure actuelle une fourmi est incapable de vivre dans un milieu différent que celui qu'elle s'est créé (alors que les ancêtres des fourmis devaient être capables de survivre dans des milieux bien moins protégés).
    Est-ce pour autant un problème pour l'espèce? Apparemment non, les fourmis sont parmi les animaux les plus abondants sur la planète (d'ailleurs en masse totale, si on ajoute le poids de toutes les fourmis, elles dépassent largement la biomasse des être humains).
    Il est évident que l'homme n'est plus capable de lutter "physiologiquementé aussi bien contre le froid et contre diverses agressions que de nombreux animaux, mais comme il a mis au point des techniques lui permettant de ne pas subir ceci, ça n'est pas tant un problème.

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. Death by medicine ? Les morts iatrogènes, qu'en est-il ?
    Par Jarod dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 54
    Dernier message: 26/04/2008, 17h13
  2. medicine traditionelle et effect placebo
    Par Stranger dans le forum Neuropsychologie et Psychologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 03/07/2007, 14h05
  3. progrès ou danger ?
    Par nada42 dans le forum Biologie
    Réponses: 9
    Dernier message: 31/10/2006, 20h45
  4. progrès ou danger ?
    Par nada42 dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 2
    Dernier message: 31/10/2006, 16h04
  5. La Fac De Medicine
    Par GUOME dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 5
    Dernier message: 06/10/2006, 16h19