Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

Réchauffement et alors ? Pensez à la baisse du niveau d'Oxigène dans l'air !




  1. #1
    Frederic G
    Invité

    Exclamation Réchauffement et alors ? Pensez à la baisse du niveau d'Oxigène dans l'air !

    Juste une précision à ce cher Alan qui envisage l'ouverture de routes commerciales par le pôle Nord grace au réchauffement. C'est drole de voir que l'on reste dans le même contexte environnemental et faire des plans sur la comète aussi ridicule.

    Il est important de savoir que la température n'est pas la seule chose qui variera. Un réchauffement provoquera la disloccation de tonnes d'hydrate de méthane du fond des océans dans l'atmophère. Le méthane a la facheuse tendance de régir chimiquement avec l'oxigène. Or les évaluations scientiques qui ont été réalisées estime que l'air deviendra alors irrespirable pour l'homme. La concentration d'oxigène dans l'air passera de 20% à 10% environs. Point de commerce dans un tel cas. Seul les oiseaux, qui ont un système respiratoire bien plus performant que le notre (hérité des dinosores) et les insectes auront de bonnes chances de survie.

    Le taux d'oxigène est même monté à 30% avant l'apparition des dinosores. Puis a brutalement chuté à 10% suite à un fort dégazage de méthane du à l'activité volcanique. C'est à ce moment que les dinosore ont pris la tête de la chaine alimentaire.

    Bref, c'est dommage de gacher l'équilibre climatique de la planète qui etait stable depuis 10000 ans parce que des inconcients comme Alan pense qu'après tout ce n'est pas si important.

    Fred.

    -----


  2. #2
    Robert Kandel

    Re : Réchauffement et alors ? Pensez à la baisse du niveau d'Oxigène dans l'air !

    Oxygène, méthane ? Attention ! Il faut regarder les chiffres.

    Aujourd'hui, avec la combustion de carburants fossiles (l'oxydation du carbone), le CO2 augmente, l'oxygène baisse. Pour le CO2, l'augmentation est importante en relatif : de 290 parties par million (ppm, soit cm3 de CO2 par m3 d'air) en 1900, il est passé à 380 ppm maintenant, à peut-être 700 ppm en l'an 2100, donc il aura plus que doublé. Et l'oxygène ? L'oxygène dans l'air baisse ; si le CO2 a augmenté de 100 ppm, l'oxygène (O2) a du baisser de 100 ppm. On mesure cela. Mais est-ce important dans l'immédiat ? En simplifiant les chiffres, il y a 200.000 ppm d'oxygène dans l'air, alors une baisse de 100 ppm n'est pas importante pour la respiration.

    D'ailleurs, même si on brûlait d'un seul coup tous les carburants fossiles, la baisse de l'oxygène ne serait guère sensible. Pour la respiration, quand on travaille à l'Observatoire du Pic du Midi, à 2.860 m d'altitude, la pression atmosphérique descend à 540 mm de mercure, contre 760 au niveau de la mer, donc la quantité d'oxygène par mètre cube d'air respiré baisse d'autant, même si la proportion reste 20%. Et le méthane ? Il s'oxyde effectivement, il ne reste qu'une dizaine d'années en moyenne dans l'atmosphère avant d'être oxydé. Mais c'est un puissant gaz à effet de serre.

    On a déjà doublé la quantité de méthane dans l'atmosphère depuis 150 ans, mais aujourd'hui encore il y a moins de 2 ppm de méthane. Si on provoque des dégagements massifs, cela va fortement exacerber l'effet de serre et le réchauffement, avant d'atteindre même 10 ppm (0,001%) de méthane dans l'air. Le problème est là, et non dans des difficultés de respiration. Les quantités de méthane sont totalement insuffisantes pour affecter l'oxygène atmosphérique de manière significative. En revanche, sa chimie est complexe, si une augmentation de méthane fait monter encore plus la quantité d'ozone (gaz toxique !) dans l'air au niveau du sol, on aura bien du mal à respirer.

    Les difficultés de respiration existent, par exemple quand on monte au-dessus de 4.000 mètres d'altitude, mais ce n'est pas le problème avec l'effet de serre. Et de même pour l'augmentation du CO2. Quand le CO2 remplace complètement l'air, comme lors des dégagements du lac Nyos au Cameroun, les gens et les animaux sont asphyxiés. Mais quand vous voyagez dans certains avions, vous respirez souvent de l'air avec 1.000 et même 4.000 ppm de CO2, ce qui n'est pas grave pour la plupart des gens, même si ce n'est pas confortable.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Réponses: 1
    Dernier message: 22/01/2007, 11h30
  2. Le volcan Laki responsable d'une baisse du niveau du Nil
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 1
    Dernier message: 06/12/2006, 17h08
  3. Niveau Bts Qui M'a L'air Costaud
    Par miketyson42 dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 16
    Dernier message: 28/11/2006, 18h38
  4. Baisse de tension dans un transfo
    Par Toufinet dans le forum Électronique
    Réponses: 11
    Dernier message: 31/05/2006, 19h25
  5. Ondes sonores dans l'air et dans l'eau
    Par claraaah dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 25/09/2005, 12h50