Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 15 sur 27

Fusion du verre

  1. ibiza23

    Date d'inscription
    juin 2005
    Localisation
    paris
    Messages
    210

    Fusion du verre

    bonsoir
    A quelle température fond le verre des bouteilles que l'on trouve dans les commerces?
    merci


     


    • Publicité



  2. Jackyzgood

    Date d'inscription
    juillet 2003
    Âge
    31
    Messages
    1 507

    Re : fusion du verre

    Google est ton ami :

    http://www.linde-gas.fr/Internationa...nd_fusionglass

    "dans un four de verrerie à haute température entre 1400 et 1600°C"
     

  3. philippe_hanchir

    Date d'inscription
    juillet 2006
    Âge
    48
    Messages
    29

    Re : fusion du verre

    Le verre ne fond pas... C'est un liquide.
    En réalité en fonction de la composition du verre, surtout de son taux de fer, on observe toute une gamme de température d'amolissement, température à laquelle la pente de la courbe de viscosité/T° change.
    1400 à 1600°C est une fourchette tout à fait pertinente à ce sujet mais il existe des compositions (rares) qui peuvent considérablement s'écarter de ces valeurs.
    Philippe Hanchir
    Chimiste - verrier
    MacUser depuis 1984
    Astronome amateur
     

  4. ibiza23

    Date d'inscription
    juin 2005
    Localisation
    paris
    Messages
    210

    Re : fusion du verre

    Il n'existe pas de verre à fusion inférieur à 1300°C??
     

  5. knucknuck

    Date d'inscription
    octobre 2004
    Localisation
    BdR
    Âge
    35
    Messages
    306

    Re : fusion du verre

    Si, mais il va falloir que tu te plonges dans des diagrammes SiO2-Na2O-autres. Tu auras l'embarras du choix...
     


    • Publicité



  6. sterfil

    Date d'inscription
    mai 2004
    Localisation
    Toulouse
    Âge
    92
    Messages
    327

    Re : fusion du verre

    Citation Envoyé par ibiza23 Voir le message
    bonsoir
    A quelle température fond le verre des bouteilles que l'on trouve dans les commerces?
    merci
    Les verres sont des gels. Ils n'ont pas de point de fusion précis. Ils se ramollissent très progressivement, ce qui permet le travail des verriers. La plupart des verres ordinaires qui servent à fabriquer des flacons, se ramolissent à partir du rouge sombre, soit 550 à600°C.
    Les verres plus riches en silice comme par exemple le pyrex demandent des températures nettement plus élevées Au moins 750°.
    Mais certains verres comme le polyphosphate de potassium sont suffisamment mous à 300° pour qu'on puisse les mouler et fabriquer ainsi des lentilles à usage optique par simple pastillage à chaud. Ils ont l'inconvénient d'être légèrement solubles dans l'eau.
    La coloration du verre ordinaire est généralement due à la présence d'oxyde de fer. La couleur verte est celle du fer ferreux, que l'on obtient si on pratique la fusion sous atmosphère réductrice, alors que la même quantité de fer donnera une coloration brunatre en atmosphère oxydante.
    Il existe des diagrammes des très nombreux mélanges de sels pouvant être vitrifiés.
    Par exemple le verre commercialisé sous le nom de "cristal" est un verre contenant le plus souvent du plomb, ce qui change l'indice de réfraction et le fait paraître plus brillant.
    Les émaux, sont aussi des verres.
     

  7. moco

    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    Entre Lausanne et Genève, en Suisse
    Âge
    77
    Messages
    17 074

    Re : fusion du verre

    Philippe Hanchir colporte une de ces fables qui ont été lancées un jour dans le petit monde enchanté de la chimie, et qui n'arivent pas à disparaître de l'inconscient collectif.
    Il dit que le verre est un liquide, sous entendu un liquide qui s'écoule, certes très lentement, mais qui s'écoule quand même. Cette fable circule depuis des dizainmes d'années, malgré tous les démentis qui sont publiés de temps à autre.
    Cette fable vient de l'observation que les verres des vitraux des cathédrales sont toujours plus épais en bas qu'e dans les parties élevées, comme s'ils avaient coulé lentement depuis le haut moyen âge. En réalité, ils ont été créés comme cela. Au moyen âge on ne savait pas faire du verre plat. Tout ce qu'on savait faire, à l'époque, c'est une bulle de verre sphérique immense, qu'on aplatissait ensuite contre un écran, avant d'en découper des morceaux une fois refroidis. On obtenait une plaque ronde mince au centre, et épaisse à la périphérie.
    Mais le verre ne coule pas à température ambiante.
     

  8. philippe_hanchir

    Date d'inscription
    juillet 2006
    Âge
    48
    Messages
    29

    Re : fusion du verre

    Citation Envoyé par moco Voir le message
    Philippe Hanchir colporte une de ces fables qui ont été lancées un jour dans le petit monde enchanté de la chimie, et qui n'arivent pas à disparaître de l'inconscient collectif.
    Il dit que le verre est un liquide, sous entendu un liquide qui s'écoule, certes très lentement, mais qui s'écoule quand même. Cette fable circule depuis des dizainmes d'années, malgré tous les démentis qui sont publiés de temps à autre.
    Cette fable vient de l'observation que les verres des vitraux des cathédrales sont toujours plus épais en bas qu'e dans les parties élevées, comme s'ils avaient coulé lentement depuis le haut moyen âge. En réalité, ils ont été créés comme cela. Au moyen âge on ne savait pas faire du verre plat. Tout ce qu'on savait faire, à l'époque, c'est une bulle de verre sphérique immense, qu'on aplatissait ensuite contre un écran, avant d'en découper des morceaux une fois refroidis. On obtenait une plaque ronde mince au centre, et épaisse à la périphérie.
    Mais le verre ne coule pas à température ambiante.
    Je ne colporte aucune fable, le verre est bel et bien un liquide figé et il s'écoule bien... Simplement l'exemple des cathédrale n'est pas approprié pour illustrer ce phénomène, les temps nécessaires à son constat étant de plusieurs millions d'années. Comme vous le précisez, la surépaisseur à la base des vitraux trouve son origine dans la mise en oeuvre des pièces et existe dès l'installation de la fenêtre.
    Où avez-vous lu que j'écrivais autre chose ?
    Philippe Hanchir
    Chimiste - verrier
    MacUser depuis 1984
    Astronome amateur
     

  9. zefire2002

    Date d'inscription
    février 2008
    Âge
    32
    Messages
    6

    Talking Re : fusion du verre

    Citation Envoyé par ibiza23 Voir le message
    bonsoir
    A quelle température fond le verre des bouteilles que l'on trouve dans les commerces?
    merci
    Au risque de démentir quelques personnes, ce qu'on appelle la température de fusion d'un verre dépend effectivement de sa composition mais pour un silicosodocalcique standard tel que le sont les verres de bouteilles, nous sommes plus proches des 1250°C, cependant, la température est tout de même montée plus haute afin d'affiner le verre.Certain verre sont fondu dans les 1150°C.
    Les borosilicate, type pyrex sont effectivement plus compris entre 1400 et 1600°C.
    Cependant, il faut savoir que la fonte de la composition du verre, puisque tu pars de matière première et de verre déjà fondu, n'est pas une fonte en tant que tel, puisque tu as des fonte successive de divers composés que se combine et qui fonde lorsqu'il atteigne leur eutectique. Les particules de silice, qui fondent seules à 1800°C, sont "digérées, ou dissoutes si tu préfères, par les liquides déjà formé, jusqu'à devenir un liquide. Et effectivement quand le liquide redescend en température il atteint dans des conditions de compositions et de refroidissement particulières un état métastable appelé verre, qui est assimilable à un liquide a très haute viscosité qui n'est donc pas cristallisé.

    En espérant avoir répondu à ta question et ne pas avoir trop divagué!!!!
     

  10. zefire2002

    Date d'inscription
    février 2008
    Âge
    32
    Messages
    6

    Re : fusion du verre

    Citation Envoyé par sterfil Voir le message
    Les verres sont des gels. Ils n'ont pas de point de fusion précis. Ils se ramollissent très progressivement, ce qui permet le travail des verriers. La plupart des verres ordinaires qui servent à fabriquer des flacons, se ramolissent à partir du rouge sombre, soit 550 à600°C.
    Les verres plus riches en silice comme par exemple le pyrex demandent des températures nettement plus élevées Au moins 750°.
    Mais certains verres comme le polyphosphate de potassium sont suffisamment mous à 300° pour qu'on puisse les mouler et fabriquer ainsi des lentilles à usage optique par simple pastillage à chaud. Ils ont l'inconvénient d'être légèrement solubles dans l'eau.
    La coloration du verre ordinaire est généralement due à la présence d'oxyde de fer. La couleur verte est celle du fer ferreux, que l'on obtient si on pratique la fusion sous atmosphère réductrice, alors que la même quantité de fer donnera une coloration brunatre en atmosphère oxydante.
    Il existe des diagrammes des très nombreux mélanges de sels pouvant être vitrifiés.
    Par exemple le verre commercialisé sous le nom de "cristal" est un verre contenant le plus souvent du plomb, ce qui change l'indice de réfraction et le fait paraître plus brillant.
    Les émaux, sont aussi des verres.
    Désolé mais le pyrex n'est pas plus riche en silice mais par contre contient du bore qui lui confert d'ailleurs ces propriétés de dilatation si connu, cependant pour compenser l'apport de bore, il y a moins de soude( qui est l'élément qui permet de descendre le point de fusion du verre). Ce qui a effectivement pour conséquence d'augmenter la température de ramolissement du verre dans les environs de 700°C
     

  11. chatelot16

    Date d'inscription
    juin 2007
    Localisation
    angouleme france
    Âge
    55
    Messages
    10 320

    Re : fusion du verre

    au debut des bouteille en verre pour le vin , certain fabricant de bouteilles fesait du verre trop riche en soude pour faire marcher les four a moins haute temperature et economiser le bois : le defaut etait que le vin devenait mauvais , car le verre de fesait un peu dissoudre

    meme aujourd'hui le verre a bouteille fond a une temperature plus basse que des verre de meilleure qualité : mais on sait exactement quelle composition il faut pour ne pas faire de verre soluble

    ca ne veut pas dire que le verre a bouteille soit plus facile a travailler que du bon verre : au contraire les soufleurs de verre d'art n'en veulent pas et preferent du verre moins fusible
     

  12. dggchim

    Date d'inscription
    février 2008
    Localisation
    à Braine l'Alleud, pas loin Waterloo et de Bruxelles
    Âge
    54
    Messages
    555

    Re : fusion du verre

    Quand on dit que le verre est un "liquide figé", on entend par là qu'il est un solide amorphe.

    Les atomes sont répartis dans l'espace sans aucun ordre apparent.
     

  13. Anacarsis_47

    Date d'inscription
    août 2006
    Localisation
    Netherlands
    Messages
    1 114

    Re : fusion du verre

    Citation Envoyé par dggchim Voir le message
    Quand on dit que le verre est un "liquide figé", on entend par là qu'il est un solide amorphe.

    Les atomes sont répartis dans l'espace sans aucun ordre apparent.
    Oui mais avec la nuance suivante: sans ordre à longue portée mais avec un certain ordre à courte portée.
     

  14. zefire2002

    Date d'inscription
    février 2008
    Âge
    32
    Messages
    6

    Re : fusion du verre

    Citation Envoyé par Anacarsis_47 Voir le message
    Oui mais avec la nuance suivante: sans ordre à longue portée mais avec un certain ordre à courte portée.
    Effectivement, toute la difficulté est là puisqu'un solide par définition doit être cristallisé car c'est la forme la plus stable, et le verre n'a pas d'ordre à longue distance et ne peux donc pas être assimilé à un cristal, liquide figé ou solide amorphe?A chacun son penchant mais au final, la définition revient plus ou moins au même
     

  15. Albus

    Date d'inscription
    octobre 2006
    Localisation
    Lille
    Âge
    25
    Messages
    350

    Re : fusion du verre

    Ce débat m'intéresse, et je voulais juste vous demander: "plus ou moins la même" en sciences, n'est-ce pas un peu trop approximatif pour une définition ?

    Qu'en est-il de la nature du verre ?!
     


    • Publicité




Poursuivez votre recherche :




Sur le même thème :




 

Discussions similaires

  1. fusion (focus fusion)
    Par francois1951 dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 19/04/2011, 14h56
  2. Réponses: 0
    Dernier message: 12/05/2009, 23h06
  3. verre trempé / verre feuilleté
    Par sebotor dans le forum Chimie
    Réponses: 0
    Dernier message: 16/04/2009, 16h51
  4. Verre + OH-
    Par génie en gazon dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 21/11/2007, 14h23
  5. Collage verre-verre avec PDMS
    Par Evil.Saien dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 04/10/2004, 08h32

Les tags pour cette discussion