Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Colle caséine + borax + urée et colle EVA

  1. #1
    maxxbaxter

    Colle caséine + borax + urée et colle EVA

    Bonjour,

    je sorts de Tp ou j'ai du formuler une 3 colles Caséine + borax+ urée , une de référence, une avec encore plus de Borax et une autre avec plus d'urée cette fois. A la suite de quoi j'ai du effectuer des test de temps de prise ( sur support) et temps ouvert ( séchage de la colle a l 'air).
    je vois bien le rôle de l'urée, de rendre la colle plus liquide, celui du borax, la base qui va transformer en caséinate, mais je n'ai pas réussi à mettre en valeur leur rôle sur le pouvoir d’adhérence.
    + d'urée, colle plus liquide donc j'imagine plus lente a sécher, donc temps de prise plus long et temps ouverts aussi plus long.
    + de borax, la je sèche, , plus de caseinate, plus visqueux donc plus de pouvoir adhérent?


    rebelotte sur une colle EVA, ou le % de paraffine augmente voila mes déductions, plus de paraffine, colle plus liquide donc moins adhérente car dilue le polymère de structure et la résine tacktifiante, donc temps de prise plus long et temps ouvert plus court ?

    d'avance merci pur vos infos ou vos suggestions

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    40CDV20

    Re : Colle caséine + borax + urée et colle EVA

    Bjr,
    Ce sont des colles pour quelles applications ? l'industrie du bois et dérivés ? car si c'est le cas c'est un collage spécifique du fait de l’absorption de l'eau par le support, l'adhésion étant de type mécanique par remplissage des micro-cavités (par ex contreplaqué standard). Ce sera également le cas avec une colle aqueuse de résine urée-formol (UF) a catalyseur intégré (contreplaqué marine)
    Autant caséine + borax, bicarbonate, ammoniaque,...c'est du classique, autant je ne vois pas très bien l'intérêt de l'urée ? pour produire de l'ammoniaque par hydrolyse ? encore faut il des uréases,...enfin il me semble ?
    Pour la seconde formulation à l'éthylène acétate de vinyle (EVA), pour moi c'est du mandarin ! l'EVA en hot-melt oui, l'acétate de vinyle en colle à bois aussi,...
    L’adhérence ne se limite pas à une affaire de fluidité ce qui compte en premier lieu est la mouillabilité de surfaces solides par une composition adhésive liquide, visqueuse, pâteuse,...c'est la fameuse adsorption thermodynamique, c'est à dire le contact moléculaire entre les matériaux et les forces qui s'y développent
    La formulation d'une colle ne résulte pas à d'un simple homogénat d'un polymère "chimique" ou "naturel", il y a de nombreux additifs qui remplissent des fonctions précises
    Cdt

  4. #3
    maxxbaxter

    Re : Colle caséine + borax + urée et colle EVA

    oui j'ai un peu oublie de situer le contexte, je suis étudiant en formulation, le but des expériences était de voir l'impact des matières première sur les colles:
    - cole caséine: influence de plus de borax, influence de plus d'urée, j'ai bien remarqué que l'urée rendait la colle plus fluide, le borax pas trop de changement d'aspect, et pour ce qui est des propriété d'adhérence sur surface Verre/ papier ( temps de prise et temps ouvert j'ai du mal à extrapoler les résultats de ces formules, pour moi colle plus liquide, aura un temps de prise plus long, et le borax est la pour former une caséinate, donc plus soluble dans le solvant l'eau. mais j'ai du mal a faire le lien avec les propriétés d'adhérence.

    idem pour la colle EVA ou l on fait augmenter le % de paraffine, j'imagine que cela liquéfie la colle et donc diminue ses propriétés d'adhérence, bien que la température joue aussi beau-coups...
    c'est surtout un travail empirique

  5. #4
    40CDV20

    Re : Colle caséine + borax + urée et colle EVA

    Il ne s'agit pas de collages structuraux, mais les applications industrielles sont assez nombreuses donc on doit pouvoir trouver de la documentation.
    Ces colles ont la particularité d'intégrer un solvant "d'accompagnement" (ici l'eau) qui in fine doit s'évacuer, ce qui limite le champ d'application à des assemblages avec à minima une surface absorbante. Il ne s'agit pas de solutions vraies, l'objectif étant de limiter la migration de la colle qui doit rester à l'interface et en masse suffisante pour combler les mini anfractuosités et aboutir à une adhérence de type mécanique
    On trouve ces colles dans le façonnage à chaud dans l'industrie du bois, dans le bâtiment, les colles à liants hydrauliques dopées à la caséine (pose de carrelages muraux,... ) Corréler la fluidité à la valeur d'adhérence finale ? non certainement pas. Par contre, mais par le biais d'additifs dédiés (charges minérales, co-solvant, agents thixotropes,....), elle peut influencer, la facilité de mise en oeuvre, le temps ouvert, le tack,....
    Cdt

Discussions similaires

  1. Nettoyer colle OCA (colle-silicone)
    Par Locky dans le forum Chimie
    Réponses: 8
    Dernier message: 11/01/2018, 09h06
  2. Resistance bois massif et contre collé ou lamellé collé
    Par valphil dans le forum Bricolage et décoration
    Réponses: 2
    Dernier message: 31/01/2016, 17h25
  3. Vidéo - Kezako : mais pourquoi la colle... colle ?
    Par V5bot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 3
    Dernier message: 27/12/2014, 14h18
  4. Colle a chaud / Thermofusible, sur quoi elle ne colle pas ?
    Par james_patageul dans le forum Chimie
    Réponses: 7
    Dernier message: 27/08/2010, 18h00
  5. tpe colle thermofusible, colle d'amidon...
    Par ape djan dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 3
    Dernier message: 13/02/2007, 16h03