Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



Discussion fermée
Page 1 sur 16 12 3 4 5 6 7 8 9 10 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 15 sur 232

Les OGM, bons ou mauvais ? quels OGM ?

  1. shokin

    Date d'inscription
    mars 2004
    Localisation
    Suisse
    Âge
    33
    Messages
    10 740

    Les OGM, bons ou mauvais ? quels OGM ?

    Salut tout le monde,

    je tente de réouvrir une discussion sur les OGM !

    en espérant qu'elle ne sera pas verouillée !

    Et si nous parlions d'un groupe d'OGM particulier ! (puisque nous ne pouvons pas généraliser any proposition à tous les OGM)

    hey ! j'ai pas envie que les êtres deviennent esclaves des OGM ! je veux que la nature, notre environnement vive en pleine bonne santé jusqu'à ... (quitte à la mort de l'homme )

    http://www.ogm.org/

    ou tapez simplement ogm sous google, et vous aurez déjà un certain éventail élargi d'émanations informatives, importantes et indispensables.

    Shokin

    -----

    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.
     


    • Publicité



  2. Yoyo

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Messages
    15 863

    Re : Les OGM, bons ou mauvais ? quels OGM ?

    Bonsoir,

    pour dialoguer de maniere enrichissante, autant avoir de bonnes connaissances de base.
    Un odssier a lire avant tout préambule:
    http://www.futura-sciences.com/compr...ssier223-1.php

    YOyo
     

  3. glevesque

    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Montréal
    Âge
    53
    Messages
    2 215

    Re : Les OGM, bons ou mauvais ? quels OGM ?

    Salut

    Je te prend au mot Yoyo et je vais parcourire ce document.

    Mais déjà en page 1, je tombe sur ceci :
    Lorsque l'on parle d'OGM, il est difficile d'éviter un débat passionné entre les défenseurs des OGM et leur opposants. Débat véhiculant toutes sortes de fausses idées, de clichés et de craintes au près du public. Souvent le débat mélange OGM, malnutrition, risques alimentaires, et mondialisation. Il est donc du devoir des scientifiques de sortir de leurs laboratoires pour prendre la parole, expliquer, discuter, tordre le cou aux idées reçues et en finir avec cette image que les OGM seraient forcément une menace pour notre société.
    Il semble qu'il y est un partie déjà prit ici, et faisant allusion que les opposants des OGM ne save pas réellement de qu'oi il parle, et donc ignorant des véritables enjeux scientifique, économique et agroalimentaire. Ce qui est extrèment faux et très prétencieux d'ailleur, cette partie du texte devrait-être modifier à mon avis car trop généraliste et sans véritable fondement, car l'opposition apporte également des raisons très valable à leurs méfiance et craintes
    Ils sont indispensables à toute recherche scientifique dans le domaine des sciences du vivant.
    En laboratoire, je n'ai pas de problème avec cette affimation ! (il faudrait peut-être pas trop généraliser ici non plus !)

    Je poursuis mon étude !

    Gilles
    Dernière modification par glevesque ; 09/07/2005 à 04h02.
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre
     

  4. glevesque

    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Montréal
    Âge
    53
    Messages
    2 215

    Re : Les OGM, bons ou mauvais ? quels OGM ?

    Salut Sokin

    Si on commencait par ceci :
    Mystère autour de la mort de vaches nourries aux OGM

    Berlin (Allemagne), 18 juin 2004 - Au début, Gottfried Gloeckner a cru au miracle du maïs transgénique dont il a semé des plants pour nourrir ses vaches. Lorsque, quatre ans plus tard, cinq vaches sont mortes subitement, puis sept autres, le paysan a ordonné des expertises et a alerté les autorités. Sans succès.

    A peine l'Union européenne avait-elle autorisé en 1997 la culture sur une surface limitée du maïs génétiquement modifié BT 176 destiné au fourrage, que le paysan en semait sur son exploitation de Hesse (centre-ouest).

    Gottfried a progressivement mélangé une quantité croissante de ce maïs à la nourriture de ses vaches.

    Jusqu'à ce qu'au printemps 2001, il observe « des troubles » chez cinq vaches: du sang dans le lait et dans l'urine, des diarrhées, puis la mort, sans qu'aucun vétérinaire ne puisse poser de diagnostic. L'année suivante, le phénomène se reproduisait avec sept vaches.

    Le BT 176 contient un gène modifié destiné à repousser les insectes. Selon la fiche informative du fournisseur de Gottfried, Syngenta GmbH, « il est officiellement prouvé qu'il est éliminé en quelques secondes par l'appareil digestif et n'est présent ni dans le lait, ni dans la viande ».

    Le paysan a ordonné plusieurs expertises, qui ont établi que « la substance reste beaucoup plus longtemps que prévu dans l'organisme ». « Sur des vaches en pleine forme, cela n'a peut être pas d'influence, mais dès qu'elles sont affaiblies, cela peut être mortel », estime l'agriculteur.

    Systématiquement, Gottfried a fourni le résultat des expertises au Robert Koch Institut (RKI) à Berlin, chargé de la surveillance de la santé publique.

    Au RKI, l'expert Hans-Joerg Buhk n'a pas la clé de la mort des bêtes mais assure que « le maïs BT 176 passe pour être sûr » et qu'aucun problème n'a été signalé en Allemagne, où une poignée d'exploitants l'utilise.

    « Gottfried a expérimenté le produit pendant quatre ans, et même s'il n'y a pas de preuve irréfutable, dans le doute, il faut interdire le BT 176 », réclame Christoph Then, de Greenpeace.

    Ce n'est pas la première fois que le BT 176 fait l'objet de critiques: sa reconduction a été récemment suspendue ou fortement freinée dans plusieurs pays comme l'Autriche, les Etats-Unis, l'Espagne et le Luxembourg, selon Greenpeace
    Source : http://www.lebulletin.com/informatio...19_171718_2948

    Et sur les OGM : http://search.lebulletin.com/search....aultLanguage=5

    Gilles
    Dernière modification par glevesque ; 09/07/2005 à 04h05.
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre
     

  5. glevesque

    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Montréal
    Âge
    53
    Messages
    2 215

    Re : Les OGM, bons ou mauvais ? quels OGM ?

    Salut

    Page 3 du dossier de futura sur : OGM : un tour d'horizon complet
    Une première mondiale française en thérapie génique a été réalisée en avril 2000. Des enfants atteints d'un déficit immunitaire sévère ont pu sortir de la bulle protectrice dans laquelle ils vivaient, grâce à une thérapie génique.

    Des médicaments sont déjà produits et commercialisés par des bactéries génétiquement modifiées. On peut citer l'hormone de croissance (extraite auparavant d'hypophyses prélevées sur des cadavres, avec le risque que l'on sait que l'un d'entre eux soit porteur de la maladie de Creutzfeld-Jacob), et l'insuline dont nul n'ignore l'importance dans le traitement du diabète.
    Par contre ceci sont de véritable bonne nouvelle, mais il faut dire également que les différentes étapes sont éffectuer en laboratoire. Ce qui minimise énormément les risques et dangé de contamination environnementaux, contrairement à l'agroalimentaire dont il serait bien difficile de délimité les controles.

    Gilles
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre
     


    • Publicité



  6. glevesque

    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Montréal
    Âge
    53
    Messages
    2 215

    Re : Les OGM, bons ou mauvais ? quels OGM ?

    Salut

    Toujours en page 3

    L'ingestion d'OGM peut présenter des avantages sur la santé, comme par exemple celle de riz doré.

    Il existe dans le riz, localisée dans la coque de la graine, une provitamine A nécessaire pour la vision. Certaines populations (plusieurs millions), notamment en Asie, ingèrent, comme seul aliment, du riz émondé (sans la coque) avec pour conséquence une avitaminose A responsable chez plusieurs milliers d'individus, de troubles visuels importants et irréversibles. L'adjonction, par transgénèse, de provitamine A dans l'albumen du riz justifie les efforts actuels dans ce domaine.
    Dit moi ou est réellement l'utilité des OGM ici, l'addition de provitamine A peut très bien ce faire par des moyens traditionnel, celle-ci peut-être produite en laboratoire biotechnologue par exemple. Pourquoi prendre le risque de modifier génétiquement toute une génération de plante naturelle agroalimentaire, que pour un problème de santé qui peut être résolut de manière différentes et sans prendre de risque supplémentaire pour la biodiversité ou un écosystème spécifique. Le pourcentage de la population atteinte n'est pas justificative pour cela selon moi !

    Cependant l'ingestion de produits contenant des OGM ou issus des OGM a créé et crée toujours une incertitude sur la présence d'une substance indésirable qui pourrait présenter des dangers pour lui-même ou pour l'animal.

    Ce questionnement est normal du fait même que les recherches sur ce type d'OGM ont pour but de conférer aux plantes des résistances aux agents pathogènes et une tolérance à des herbicides spécifiques. Que produira sur notre organisme l'ingestion de tels produits ?
    Cela appuis d'ailleur mes propos précédent ! Et en plus cela peut également favoriser la sélection de souche d'insecte résistante à ces mêmes herbicides, ce qui ne fait en réalité que de déplacer le véritable problème. Mais cela est valider par ce qui suis dans le même texte
    Une modification de la toxicité de la plante: Il se peut que le gène, introduit, ne produise pas de substance toxique, mais qu'il perturbe le fonctionnement de la plante, ce qui pourrait entraîner la production d'une nouvelle substance toxique ou l'augmentation de la production de certaines protéines toxiques déjà existantes (tomatine de la tomate, solanine de la pomme de terre).

    Une augmentation de la résistance des microorganismes aux antibiotiques serait un autre danger potentiel pour l'homme.
    Aujourd'hui, il n'y a aucun aliment génétiquement modifié destiné à l'amélioration nutritionnelle sur le marché.
    Ici je ne comprend pas trop, car cela est faut. Il existe bien des aliments (tomate, patate) transgénique sur le marché public.

    Après ces traitements chimiques et mécaniques, il est très peu probable qu'une molécule reste fonctionnelle dans l'organisme après digestion.
    Ici il serait bien apprécié également que l'on tienne compte de la flore bactériennes intestinale. Celle-ci sera de toute évidence dirrectement en contacte avec les OGM avant leur quasi complete dégradation digestif (sucre et acide gastrique, sels biliaires et autre).

    on ne prend pas toujours en compte les personnes à capacité digestive réduite
    Ceci démontre bien un manque de sérieu de validation des teste in-vivo !

    Je poursuit mon étude et je vous en fait par !!!

    Gilles
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre
     

  7. glevesque

    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Montréal
    Âge
    53
    Messages
    2 215

    Re : Les OGM, bons ou mauvais ? quels OGM ?

    Salut

    Toujours en page 3

    Il existe deux types de séquences d'ADN viral végétal utilisées communément pour la construction des gènes à insérer dans les plantes GM :

    1 - le promoteur, qui est nécessaire pour amorcer l'expression du gène inséré et qui est habituellement le promoteur dérivé du virus de la mosaïque du chou-fleur

    2 - la séquence incluant les gènes qui codent pour la création de l'enveloppe externe protéique des virus, et qui une fois exprimée dans la plante hôte, va donner des protéines qui gêneront les autres virus infectant la plante. Ceci confère ainsi une résistance à la plante hôte
    Aujourd'hui, aucune plante GM avec le deuxième type de séquence n'est commercialisée.
    Alors ici pour les plantes, nous parlons bien de plusieurs gènes insérés dans les OGM agro-alimentaire, soit le gènes qui présente la caractéristique de résistance ou de production protéinique désiré et le promoteur qui lui servira d'amorce pour son expression ou sa traduction avec et par les ARN messager, ARN de Transfère et enfin synthèse par les Ribosome (colleurs de séquence d'acide aminé d'une protéines ou d'une enzyme) !

    Cette introduction d'ADN viral dans une plante ne s'est pas faite sans questionnement: il a été suggéré, que l'introduction de séquences d'ADN viral dans les plantes GM pourrait produire de nouveaux virus par recombinaison, ou «échange génétique », avec:

    - soit des résidus de séquences d'ADN viral qui sont présents dans les génomes de toutes les espèces,
    - soit des virus naturels animaux ou végétaux infectieux.
    Alors ou était le dilème avec mon poste de l'autre discussion sur les OGM (fièvre hémoragique ou pendémique) !!!!

    Il est dit que la modification génétique pourrait activer des éléments transposables (gène sauteur, c'est moi qui précise) qui sont déjà présents dans le génome humain. Les éléments transposables étant mobiles, ils sont capables de s'insérer dans les gènes hôtes et ainsi de les endommager, ce qui pourrait induire des effets pathologiques comme des tumeurs.
    Et cela encore !!!!

    Mais le principe même d'équivalence en substance est actuellement remis en cause car il est considéré comme étant une évaluation trop subjective et imprécise. Des recherches sont en cours pour permettre une évaluation objective de la sécurité sanitaire des produits GM.
    On devrait au moins attendre les conclusion de cette étude avant de commercialiser des OGM agroalimentaires.

    Dans l'état actuel de nos connaissances, il ne semble pas qu'à condition que les règles soient respectées, que la consommation des plantes GM actuelles puisse être un danger pour l'homme et l'animal. Elle peut, en revanche, présenter des avantages sans modifier les pratiques culturales locales en ces temps de lutte contre la mondialisation des cultures.
    Il me semble que se début de conclusion est non pertinant et cela en fonction même des doute qui ont été énumérés tout au long de cette troisième page de ce document !

    Je pour suiverez demain !

    Gilles
    Dernière modification par glevesque ; 09/07/2005 à 05h41.
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre
     

  8. camaron

    Date d'inscription
    septembre 2004
    Messages
    1 673

    Re : Les OGM, bons ou mauvais ? quels OGM ?

    Citation Envoyé par glevesque
    Ceci démontre bien un manque de sérieu de validation des teste in-vivo !

    Je poursuit mon étude et je vous en fait par !!!

    Dans la masse de contrevérité non vérifiée, celle ci est encore plus grosse que les autres. La planète est un site d'observation, mais lorsqu'on se limite aux seuls départements français, on n'arrive pas à voir les milliers d'hectares cultivés et les millions de consommateurs de plantes OGM à travers le monde sur lesquels depuis au moins dix ans personne n'a démontré un début d'effet OGM (même le seul exemple que tu sites n'est scientifiquement répétable). Que faire de plus pour un test in-vivo SERIEUX ?
    Dernière modification par camaron ; 09/07/2005 à 07h39.
     

  9. glevesque

    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Montréal
    Âge
    53
    Messages
    2 215

    Re : Les OGM, bons ou mauvais ? quels OGM ?

    Salut

    J'avoue que je suis loins de connaitre toute l'actualité dans ce domaine et bien loins de là d'ailleur. Mais parcontre si tu pouvais nous en cité quelque exemple, ça serait très sympa de ta part !!!!

    Gilles
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre
     

  10. claude27

    Date d'inscription
    décembre 2004
    Localisation
    27100 LE VAUDREUIL
    Âge
    73
    Messages
    1 752

    Re : Les OGM, bons ou mauvais ? quels OGM ?

    des exemples d' OGM: j' ai tenté un " fichier attaché " je ne sais sicelà a étté pris en compte ...
    claude
     

  11. claude27

    Date d'inscription
    décembre 2004
    Localisation
    27100 LE VAUDREUIL
    Âge
    73
    Messages
    1 752

    Re : Les OGM, bons ou mauvais ? quels OGM ?

    c' était un ficier .pps qui ne semble pas être pris en compte !!!

    claude
     

  12. camaron

    Date d'inscription
    septembre 2004
    Messages
    1 673

    Re : Les OGM, bons ou mauvais ? quels OGM ?

    Citation Envoyé par glevesque
    Salut

    J'avoue que je suis loins de connaitre toute l'actualité dans ce domaine et bien loins de là d'ailleur. Mais parcontre si tu pouvais nous en cité quelque exemple, ça serait très sympa de ta part !!!!

    Gilles
    Exemple de quoi ?

    http://www.infogm.org/article.php3?id_article=213

    Si c'est ou cultive t on des OGM voici un site peu favorable aux OGM qui cite 50 millions d'hectares cultivé en 2001.....
     

  13. camaron

    Date d'inscription
    septembre 2004
    Messages
    1 673

    Re : Les OGM, bons ou mauvais ? quels OGM ?

    Exemple de quoi ?

    http://www.infogm.org/article.php3?id_article=213

    Si c'est ou cultive t on des OGM ?

    Voici un site peu favorable aux OGM qui cite 50 millions d'hectares cultivé en 2001.....et 10% de croissance par an. Toujours pas de malades depuis tout ce temps comme peuvent le prévoir les connaissances sur le sujet.

    A lire

    http://www.futura-sciences.com/compr...d/dossier223-3.

    Pour essayer de comprendre que
    "La conclusion de cette étude est que les risques des plantes GM sur la santé humaine sont négligeables."

    Et qu'il y a beaucoup d'exemple hors d'Europe de la concrétisation de cette théorie
     

  14. glevesque

    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Montréal
    Âge
    53
    Messages
    2 215

    Re : Les OGM, bons ou mauvais ? quels OGM ?

    SAlut

    Alors attendon, car dix ans c'est pas gros, mais plusieurs dizaines c'est autre chose.

    Gilles
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre
     

  15. glevesque

    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Montréal
    Âge
    53
    Messages
    2 215

    Re : Les OGM, bons ou mauvais ? quels OGM ?

    Salut

    Voici un second exemple, qui démontre cette fois-ci le coté béliceux des directions administrative biotechnologique de Monsanto. (là ou les créancier financier on préséhence sur la santé public)

    Un OGM potentiellement dangereux est vendu au Canada
    Monsanto a tenu secrète une étude sur le sujet

    Fabien Deglise
    Édition du jeudi 23 juin 2005


    Un type de maïs génétiquement modifié, homologué au Canada depuis plus de deux ans, pourrait avoir des effets néfastes sur la santé humaine. C'est du moins ce qui ressort d'une étude toxicologique menée par Monsanto, le propriétaire de la semence, au cours des dernières années. Tenue secrète par le géant des biotechnologies, cette étude a tout récemment été amenée sur la place publique par la justice allemande.

    Ajouté pendant 90 jours dans l'alimentation de rats, le MON 863 (une sorte de Mais, c'est moi qui souligne) -- c'est le nom de cet organisme génétiquement modifié (OGM) -- s'est révélé nocif pour les rongeurs, a en croire le contenu de cette recherche. Sur près de 1200 pages, les scientifiques de Monsanto y évoquent en effet, pour le groupe soumis à ce transgène, une augmentation importante du taux de globules blancs (à l'origine d'infections ou d'inflammations), des infections du foie et des reins ainsi que des troubles de poids.

    «C'est la meilleure étude faite sur des OGM au monde puisqu'elle est une des rares réalisées sur des mammifères», a commenté hier lors d'un entretien téléphonique au Devoir le biologiste français Gilles-Éric Séralini, qui a passé au crible le document de Monsanto au cours des derniers jours. «Les effets pervers de cet OGM sont significatifs, et il est étonnant que ces résultats aient été occultés par les experts de Monsanto.»

    Selon ce chercheur chargé, entre autres, de conseiller le gouvernement français en matière d'organismes génétiquement modifiés, le public est désormais en droit de remettre en question «l'innocuité pour l'alimentation humaine et animale de ce maïs génétiquement modifié», a-t-il poursuivi.

    À la demande de Monsanto, qui tente en ce moment d'introduire commercialement cet OGM en Europe, l'étude aurait dû rester confidentielle. Toutefois, en vertu d'une directive européenne portant sur la transparence et le droit du public à l'information, le ministre allemand de l'Agriculture, alerté quelques mois plus tôt par la section allemande de Greenpeace, a obtenu le 9 juin dernier des tribunaux locaux la déclassification de ce document, connu sous le nom de MSL-18175.

    Le MON 863 a été élaboré dans les laboratoires de Monsanto afin de permettre au maïs de se protéger contre la chrysomèle, un prédateur qui s'attaque aux racines de la plante. Au Canada, la commercialisation de cet OGM a été autorisée par Santé Canada en mars 2003. Son usage demeure toutefois marginal, surtout au Québec. «Cela représente moins de 1 % de nos ventes», a expliqué hier au Devoir Denis Giard, un vendeur de semences pour la compagnie Dekalb, propriété de Monsanto. «La chrysomèle se retrouve surtout sur des terres argileuses, où les cultures sont rares ici.»

    Dans le paysage agricole d'ici, les maïs dits Bt (MON 810, Bt11 ou Bt176), qui se protègent contre la pyrale, un autre insecte qui s'attaque à cette plante, sont davantage répandus. Les résultats de l'étude portant sur le MON 863, qu'on retrouve davantage en Ontario et dans le Midwest, ne sont toutefois pas applicables à cette famille d'OGM, qui génèrent une toxine différente.

    À la lumière des révélations sur l'impact négatif de ce maïs modifié chez les rongeurs, Ottawa devrait «retirer immédiatement l'autorisation de vente de cet OGM», selon Greenpeace Canada. Cette homologation repose sur des informations scientifiques présentées par la multinationale. Les documents déposés n'ont jamais été rendus publics au Canada.

    «Il est désormais évident que les données provenant de l'entreprise Monsanto ne sont pas scientifiquement rigoureuses», a commenté Éric Darier, porte-parole de cet organisme qui demande au gouvernement d'enclencher «des études indépendantes et scientifiquement crédibles pour prouver [l'innocuité du MON 863] pour la santé et l'environnement avant de le mettre en marché», a-t-il conclu.
    Voilà un bon exemple tout frais !

    Source : Le Devoir du 23 juin 2005

    Gilles
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. Les OGM, bons ou mauvais pour l'écologie ?
    Par shokin dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 263
    Dernier message: 14/09/2007, 09h37
  2. Décret sur la coexistence cultures OGM/non OGM publié
    Par chrisgir dans le forum Actualités
    Réponses: 98
    Dernier message: 26/04/2007, 00h02
  3. Les OGM
    Par SEBEST dans le forum Débats scientifiques
    Réponses: 30
    Dernier message: 16/07/2005, 18h18
  4. Quels OGM dans notre assiette ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 1
    Dernier message: 24/04/2005, 19h22