Répondre à la discussion
Page 2 sur 2 PremièrePremière 2
Affichage des résultats 31 à 40 sur 40

Le VÉRITABLE rendement du corps humain

  1. #31
    saint.112

    Re : Le VÉRITABLE rendement du corps humain

    joojoa fait partie de ces gens qui ouvrent un fil sous couvert de poser des questions et de “lancer un débat“ afin d'élargir le champ des recherches, du moins en apparence, supposant qu'avant lui les chercheurs n'avaient jamais su se poser les bonnes questions et qu'on n'avait attendu que lui pour remettre les choses à plat. Il s'agit donc en fait de remettre en question des points les mieux établis du savoir scientifique. Ses “questions“ révèlent une méconnaissance profonde du domaine.
    Un fois le petit pavé déposé sur le forum le primo-posteur se désintéresse du sujet et ne réapparait plus.

    Nico

    -----

    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  2. Publicité
  3. #32
    Bluedeep

    Re : Le VÉRITABLE rendement du corps humain

    Citation Envoyé par saint.112 Voir le message
    Un fois le petit pavé déposé sur le forum le primo-posteur se désintéresse du sujet et ne réapparait plus.
    Le fait est qu'il ne s'est plus connecté depuis qu'il a déposé son message.

  4. #33
    JPL

    Re : Le VÉRITABLE rendement du corps humain

    Citation Envoyé par saint.112 Voir le message
    Un fois le petit pavé déposé sur le forum le primo-posteur se désintéresse du sujet et ne réapparait plus.
    C'est un des éléments de la définition du troll.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  5. #34
    myoper

    Re : Le VÉRITABLE rendement du corps humain

    Vu la méconnaissance, les références exposées et le message qui n'est pas un pavé, je vais éviter le procès d'intention pour l'instant.
    Myorphalotriptopyrogénètopterophale.

  6. #35
    saint.112

    Re : Le VÉRITABLE rendement du corps humain

    Citation Envoyé par Bluedeep Voir le message
    Le fait est qu'il ne s'est plus connecté depuis qu'il a déposé son message.
    Il faut tout de même reconnaitre qu'il a posté deux messages sur son fil, le même jour. Depuis, plus rien.
    Inquieting, not?

    Citation Envoyé par JPL Voir le message
    C'est un des éléments de la définition du troll.
    Je n'irais pas jusque là. Il ne semble pas y avoir d'intention malveillante consistant à vouloir choquer ou blesser les gens, créer des conflits ou des discussions enflammées, mettre le souk dans notre docte et pacifique assemblée, etc.
    C'est un des divers stéréotypes comportementaux qu'on rencontre sur les forums :
    1. Je suis nourri de quelques articles de vulgarisation à deux balles.
    2. J'ai un vernis de culture scientifique datant du secondaire me permettant de jargonner un brin.
    3. Je suis sous un chouïa d'influence SF (optionnel).
    4. Les grands concepts de la science, voire ses grandes énigmes, m'interpellent au niveau du vécu.
    5. Ça me fait gamberger et je pense pouvoir apporter ma petite pierre au grand édifice du savoir humain… voire même la pierre angulaire que tout le monde attendait et pourquoi pas la première pierre d'un nouveau (et gai) savoir.
    6. Un forum dédié me tend les bras pour y développer mes élucubrations.
    7. Content d'avoir fait faire un grand pas à la science et d'avoir un lancé un débat de fond je cours vaquer à d'autres occupations, lancer d'autres débats, réfléchir au devenir de l'humanité souffrante (liste non exhaustive, rayer les mentions inutiles).
    Bon, d'accord, je dis ça comme ça.
    Nico
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  7. #36
    ansset

    Re : Le VÉRITABLE rendement du corps humain

    bonsoir,
    je viens de relire le post initial.
    et je crois mieux comprendre l'interrogation, même si elle est très mal formulée.
    il existe , et c'est connu des diététiciens un calcul des Kcal nécessaires à l'équilibre de l'organisme incluant ( cerveau, respiration, thermorégulation ( moyenne ds une population donnée je suppose) , dépenses liées à la digestion,..) et fonction de : age, poids, taille, sexe.
    Ce sans activité physique particulière.
    Par ailleurs, les dépenses ( tj en fonction des mêmes données ) ont été faites selon l'activité et sa durée.
    l'idée était peut être de regarder les valeurs des premiers par rapport aux seconds, ou plus exactement à la somme des deux.
    Il est possible que sans parler "rendement" , ce sont ce type d'infos qui étaient demandées.
    avec les réserves sur les écarts statistiques.
    Cdt
    Dernière modification par ansset ; 19/01/2016 à 17h43.
    y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement !

  8. #37
    albanxiii

    Re : Le VÉRITABLE rendement du corps humain

    Bonjour,

    Un petit article sur le métabolisme et les différentes composantes de la dépense énergétique : http://www.bodyrecomposition.com/fat...overview.html/

    Bonne lecture.
    Not only is it not right, it's not even wrong!

  9. #38
    ansset

    Re : Le VÉRITABLE rendement du corps humain

    merci pour le lien !
    Cdt
    y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement !

  10. #39
    rgourc

    Re : Le VÉRITABLE rendement du corps humain

    Je viens de lire toute la discussion, très intéressante par ses ouvertures multiples.

    La question étant le rendement du corps humain nous devons d'abord nous accorder sur l'entrée et la sortie du système dont nous voulons connaitre le rendement. Nous ne devrions pas avoir trop de mal à nous accorder sur les entrées principales qui sont les aliments avalés et l'oxygène respiré.
    Pour ce qui est de la sortie, je propose d'en limiter le champ aux seules activités physiques motrices et activités cérébrales volontaires. Avec une telle définition du système dont nous voulons connaître le rendement, on notera que le rendement est nul quand nous n'avons aucune de ces deux sorties ... de la même manière que le moteur thermique d'un véhicule arrêté au feu rouge.

    Jusque-là c'est simple mais cela se corse fortement quand on en vient à vouloir définir les unités de mesure. Afin d'éclairer ce point, considérons le cas du moteur thermique: son rendement est traditionnellement mesuré en comparant l'énergie potentielle du carburant absorbé avec l'énergie motrice obtenue. Il est fait abstraction de l'air comme entrée dans le système.
    Dans le cas de l'homme, pour faire un calcul analogue, on pourrait donc être tentés de faire abstraction de l'oxygène consommé. Sous l'angle d'impact environnemental c'est probablement une erreur mais commençons de la sorte à fin simplificatrice. Reste que nous devons aussi quantifier l'énergie potentielle des aliments absorbés. Personnellement je ne sais pas le faire et laisserai donc les spécialistes du domaine nous éclairer.
    Pour ce qui est de la quantification des sorties, je me permettrai un joker pour ce qui concerne la fonction cérébrale et proposerai donc de se focaliser sur la fonction motrice dans un premier temps. Reste que comme pour les aliments il faut que des spécialistes du domaine nous éclaire sur la façon de quantifier en "énergie" les actions motrices telles que marche ou course à pied.
    A défaut de quantification selon une même unité des éléments d'entrée et de sortie du système humain, toute tentative de quantification de son rendement est vouée à l'échec.

    Pour terminer j'ajouterai une remarque quand au système humain considéré pour cette étude. Une de ses caractéristiques fondamentales est son fonctionnement avec deux sous-systèmes:
    1- Sous-système de transformation des aliments en un potentiel énergétique stocké dans le corps, avec consommation d'oxygène et dégagement de chaleur. Notre corps se comporte alors comme un accumulateur alimenté grâce aux aliments ... comme une batterie de voiture le serait par l'énergie primaire consommée pour la charger (l'électricité est une énergie secondaire générée à partir de multiple énergie primaires, par exemple l'essence consommée dans cette phase par le moteur thermique d'un véhicule hybride)
    2- Sous-système de transformation du potentiel énergétique stocké dans le corps en une énergie motrice extérieure ... comme le fait un véhicule électrique lorsqu'il roule
    Idéalement il serait donc souhaitable d'étudier séparément ces deux sous-systèmes.

  11. #40
    Deedee81

    Re : Le VÉRITABLE rendement du corps humain

    Bonjour rgourc,

    Il faut éviter de déterrer d'anciennes discussions. L'auteur de la discussion n'est même plus sur Futura.

    De plus, n'oublie pas de dire bonjour.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

Page 2 sur 2 PremièrePremière 2

Discussions similaires

  1. Accorder le corps humain
    Par Sorarx dans le forum Physique
    Réponses: 15
    Dernier message: 01/07/2015, 08h28
  2. Le corps humain
    Par zerba333 dans le forum Biologie
    Réponses: 8
    Dernier message: 28/04/2015, 12h49
  3. La régénération du corps humain.
    Par mathieu1702 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 1
    Dernier message: 10/03/2015, 17h44
  4. La régénération du corps humain.
    Par mathieu1702 dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 10/03/2015, 17h14
  5. Corps noir et corps humain
    Par TrojanHector dans le forum Physique
    Réponses: 5
    Dernier message: 16/09/2014, 11h43